Cahuzac : Hollande savait

Hollande savait : les éléments s'accumulent, entre déclarations sous-estimées, concubine à géométrie variable et réunions informelles passées sous silence.
Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Cahuzac : Hollande savait

Publié le 19 juillet 2013
- A +

François Hollande fraude le fisc et savait pour Cahuzac : c’est ce que semblent indiquer de plus en plus d’éléments, entre déclarations sous-estimées, concubine à géométrie variable et réunions informelles passées sous silence.

Par Baptiste Créteur.

François Hollande est, en théorie, un spécialiste de la fiscalité. Énarque, Secrétaire de la Commission des Finances et du Plan et rapporteur du budget de la Défense sous Mitterrand, il avait alors produit un rapport sur la fiscalité portant principalement sur le patrimoine.

Il maîtrise également les subtilités de la fiscalité française. Sa situation fiscale personnelle est largement optimisée ; il bénéficie comme nombre d’hommes politiques exemplaires de nombreux avantages fiscaux, d’un mode de calcul préférentiel, et sous-estime largement sa fortune personnelle à l’instar de ses ministres.

Ses déclarations de patrimoine sont pour le moins troublantes : nourri, logé, blanchi et grassement rémunéré, son patrimoine est assez faible pour qu’on se demande où passe son argent – avec 15 000 euros par mois d’argent de poche pour épargner aussi peu, la situation de la Corrèze n’a plus rien d’étonnant.

Ses déclarations sont aussi troublantes du point de vue de sa situation familiale, plus précisément autour de la situation de madame Trierweiler dont les médias ont étrangement peu parlé.

  • Si elle est sa concubine, elle doit figurer sur la déclaration de patrimoine du chef de l’État, et il a menti sur sa déclaration de patrimoine – il devrait payer l’ISF, et son élection pourrait en théorie être invalidée.
  • Si elle ne l’est pas, elle bénéficie indûment des services de l’Élysée, et il s’agit d’un détournement de fonds publics – Xavier Kemlin a déposé une plainte en ce sens.

Concrètement, notre cher président est maître en matière d’optimisation fiscale, et sa situation fiscale fait planer le doute : une fraude n’est pas inconcevable. Il connaît bien le sujet, et il savait pour Jérôme Cahuzac.

C’est ce que semble indiquer une réunion étrangement oubliée par l’ancien ministre à l’Élysée, le 16 janvier dernier, entre ce que le gouvernement compte d’hommes intègres : François Hollande, Jean-Marc Ayrault, Pierre Moscovici, Jérôme Cahuzac. Une réunion au sujet d' »une demande d’entraide administrative » avec la Suisse, démarche dont l’ancien ministre menteur affirmait ne pas avoir été informé.

Charles de Courson, qui préside la commission d’enquête parlementaire chargée d’analyser la gestion de l’affaire Cahuzac au sommet de l’État, affirme par ailleurs que le président, informé ou pas, détenait dès décembre assez d’informations pour éveiller de forts soupçons :

Dans la foulée, le centriste Charles de Courson a répété mercredi et jeudi que François Hollande avait, « entre le 4 et le 18 décembre, l’ensemble des informations lui permettant de se rendre compte que des preuves graves, selon lesquelles Jérôme Cahuzac détenait un compte en Suisse, existent ».

Pour résumer, si on en croit les déclarations du président de la commission d’enquête – a priori pas complétement à côté de la plaque – François Hollande avait connaissance de preuves graves à la mi-décembre. Autant dire qu’il savait, ou du moins ne pouvait pas ignorer complétement. La réunion « informelle » de la mi-janvier indique que ces soupçons étaient assez forts pour que, au sommet de l’État, on prenne des mesures avec la Suisse.

On sait, au moins depuis Jérôme Cahuzac, qu’on ne peut plus donner de crédit à la parole politique. Il semble difficile pour le président aujourd’hui de dire qu’il savait après avoir nié, et toute sa majorité sera solidaire pour discréditer les preuves de plus en plus probantes qui continueront de s’accumuler jusqu’à ce qu’on enterre le dossier.

À moins qu’il ne soit pas enterré ; et pour cela, il faut que les Français en parlent. Ils sont en droit d’exiger la transparence et la vérité d’un président qui en a fait un thème de campagne. Comme ils sont en droit d’exiger que la situation de Valérie Trierweiler soit clarifiée, avec les conséquences que cela implique.

En guise de transparence, François Hollande entretient savamment sur ces deux sujets un flou artistique. Pas étonnant de la part d’un président qui affirme encore que la courbe du chômage s’inversera en 2013 et que la croissance reviendra prochainement.

Voir les commentaires (20)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (20)
  • Bien entendu, les amis du Président vont faire en sorte qu’il soit blanchi « in fine »

  • hippolyte canasson hi fi
    19 juillet 2013 at 11 h 07 min

    Je n’ai pas lu l’article.

    J’aime la photographie d’un perruquier et d’une teinture capillaire.

  • Qui peut en douter ?
    Comme il savait pour Marseille, Hénin Beaumont….

  • Dela même façon qu’il dissimule pour Brétigny,

    • Brétigny, que voulez-vous dire ? Mon hypothèse est qu’il y a eu sabotage et les auteurs ne sont pas à chercher du côté des petits délinquants de banlieue mais plutôt de syndicalistes furieux de voir bientôt rouler en France les TGV allemands. L’hypothèse est osée mais elle ne sera jamais vérifiée …

  • La gauche caviar n’est pas un nom donné au hasard. Ces gens sont tres dangereux pour la France. A priori il n’y plus d’alternative: la fuite ou la ruine. Cette ruine ne les concerne pas bien entendu: leur argent est à l’étranger. Des hotels, des bordels, des restaurants….le dégout, la tristesse et la rage (la haine, comme dans les zep….) est un sentiment légitime devant ces ignobles cloportes qui fuient la lumière (c’est du h16…)

  • minable mais digne
    19 juillet 2013 at 15 h 11 min

    L’heure n’est pas aux regrets :

    1) nous avions ete prevenus pendant les primaires socialistes de la qualite du candidat (les petits camarades de Flamby, tout aussi minables, n’avaient pas hesite a l’enfoncer, connaissant le bonhomme intimement depuis des decennies).

    2) nous avions acces au programme politique vaporeux des socialos (la droite est a mettre dans le meme sac).

    3) les Francais savaient qu’ils elisaient democratiquement pour 5 ans un president ayant tous les pouvoirs.

    Donc,… pourquoi tant de gens pleurnichent sur leur sort?

    Ils s’apercoivent qu’ils se sont encore fait entubes? Pourtant ils ont de l’entrainement depuis quarante ans (gauche et droite confondue).

    Ma proposition:
    1) soyez de bons democrates : courbez l’echine pendant encore quatre ans (ca vous mettra du plomb dans la tete et des taxes plein le Q)

    2) aux prochaines elections, soyez adultes et responsanles: ne revotez plus jamais pour aucun responsable politique qui vous a trahi ces quarante dernieres annees. Il est temps de faire le menage sans etat d’ame!

    • les gens qui ecrivent et se plaignent ici n’ont pas vote Hollande.En l’occurence la plus grande partie du pays n’a pas vote du tout.Les derniers a voter sont presque tous des gogols qui croient en trois partis qui sont TOUS socialistes.
      Vos conseils sont debiles puisqu’en matiere de courbure d’echine les francais font deja ca tous les jours, et qu’en matiere de vote, conseiller de ne pas voter pour un politicien traitre revient a ne pas voter du tout, ce qui est DEJA le cas pour la plupart des gens dans la plupart des elections.

      D’autre part vous faites des fautes de participes et c’est tres mal.

    • Il a été élu par à peine 36% des électeurs.

      http://www.contrepoints.org/2012/05/08/82394-hollande-le-president-dune-minorite-2

      Et le parti auquel je pense que vous pensez est en train de virer encore plus socialiste que lui.

      • Et ce taux baisse encore quand on sait que pas mal de monde ne s’inscrit plus sur les listes électorales, ce en quoi ils ont bien raison.

      • ça explique parfaitement le rejet dont il fait l’objet actuellement. Il ne s’attaque pas aux vrais problèmes mais se contente depuis son élection de donner des gages aux minorités coalisées derrière lui alors même que son socle électoral est historiquement bas… Pas étonnant que les français soient de plus en plus nombreux à se rendre compte de ce décalage.

  • Bien sur qu’il savait il ne faut pas nous prendre pour des jambons et après il va faire l’étonné que sa cote de popularité est au plus bas .

  • quelle honte , ces gens là sont des ripoux couverts par les médias (qu’il achètent à coup de repas payés par nos impôts) …
    Il semblerait qu’ils se foutent royalement de ce qui pourraient leur arriver à l’instar des pires républiques bananières !
    J’ai honte pour mon pays et sa glorieuse histoire ..

  • Mais savait-il qu’ils savaient qu’il ne savait pas qu’ils savaient ? Là est la question !

    Chez les papous…

  • Moi, je ne sais plus pour qui voter!!!!!
    Je n’ai pas voté Hollande, car je n’ai jamais aimé les faux jetons
    Du côté de l’Ump, ça n’arrête pas de ce disputer et je déteste ce menteur et tricheur de Cope
    Avec Marine Lepen sortir de l’Europe, de l’euro et fermer les frontières , merci les dégâts.
    Bayrou ne m’a jamais convainque et d’ailleurs un président bègue c’est idiot.
    Il faudrait que les politiciens comprennent que le peuple en à marre d’entendre systématiquement critiquer le pouvoir en place par l’opposition. !!!
    Moi j’aime bien Juppe et mes amis socialistes aussi : il est serein et honnête
    Malheureusement il n’est pas candidat…… Alors ? ,

    Je crois qu’en je vais partir au Portugal et je ne payerai plus d’impôts pendant 10 ans, et après j’espère etre morte……….

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
0
Sauvegarder cet article

Par Claude Robert.

Hollande et Macron ont tous deux polarisé la vie politique à leur manière. Comme leur maître Mitterrand, ils ont su casser le jeu politique, le retourner à leur avantage en imposant des règles défavorables à leurs adversaires.

Surtout, ils l’ont fait en s’appuyant sur des ressorts affectifs, au détriment bien sûr de la transparence démocratique. Ils l’ont fait dans un seul but, celui d’accéder au pouvoir suprême.

Une fois installés à l’Élysée, ils ont continué d’abuser de cette technique pour à la fois ... Poursuivre la lecture

Par Claude Robert.

Perseverare diabolicum est !

François Hollande a osé déclarer le lundi 8 mars dans le tchat vidéo sur internet animé par Samuel Étienne, se référant bien évidemment au bilan de son successeur (Le Point 9 mars 2021).

Mon grand regret, c'est de ne pas m'être représenté.

Certes, le bilan d'Emmanuel Macron n’est pas fantastique. Mais peut-on imaginer que François Hollande puisse espérer faire significativement mieux, après les dégâts qu’il a lui-même causés pendant les cinq années précédentes ?

... Poursuivre la lecture

Par Claude Robert.

Tandis que la gauche allemande a fait son Bad Godesberg en 1959 et que l’italienne a fait son aggiornamento quelques décennies plus tard, chez nous, fin 2020, François Hollande se demande s’il ne faut pas renommer le PS.

Le doux confort d’une réalité parallèle

Tout n’est pourtant pas rose pour le socialisme franchouillard. D’une part, la tornade LREM a complètement siphonné un PS qui était déjà mal en point.

D’autre part, de nombreux leaders de la droite républicaine et du centre se sont convertis à son... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles