François Hollande : une gestion catastrophique de la Corrèze

Publié Par Contrepoints, le dans Politique

François Hollande a été élu, le 20 mars 2008, président du Conseil général de la Corrèze. En trois années de gestion (2008,2009,2010), la situation financière du département est devenue très critique.

Par Claude Jaillet
Article publié en collaboration avec Le Cri du Contribuable

Compte tenu des difficultés que connaît la Corrèze depuis que François Hollande a été élu président du Conseil général du département en 2008, l’État – et donc le contribuable – lui a apporté un soutien de 19 millions d’euros en 2011.

Au cours de la période 2008-2011, les dépenses de charges de personnel ont augmenté de 46 millions d’euros.

La dette par habitant (on compte 242 038 Corréziens) est la plus importante de tous les départements (1 428 euros en 2010, pour une moyenne nationale de 476 euros).

La dette totale a augmenté de 87 millions d’euros.

Voici quelques chiffres clefs 2010 / 2007.

· Charges de personnel : + 54,95 %

· Dépenses d’équipement directes : – 66,35 %

· Subventions d’équipement versées : – 31,01 %

· Capacité d’autofinancement pour remboursement des emprunts :  -33,04 %

Au 31.12.2010, pour le remboursement de la dette, il manquait en capacité d’autofinancement 2,4 millions d’euros.

· Montant de la dette : + 33,81 %

Nombre d’années théorique de remboursement de la dette en 2007 : 9 années ; en 2010 : 18  années.

· Trésorerie nette en fin d’exercice

Au 31.12.2007              Positive     12,593 millions d’euros

Au 31.12.2008              Positive       9,424 millions d’euros

Au 31.12.2009              Négative    – 7,891 millions d’euros

Au 31.12.2010              Négative    – 6,528 millions d’euros

Cette collectivité n’a plus, depuis le 31.12.2009, un euro en disponibilité pour les dépenses courantes. Elle est en découvert permanent.

Les élus peuvent continuer de faire des largesses pour se faire élire, car en cas de difficultés, on matraque le contribuable national. Trop, c’est trop.

—-
Sur le web

Sources :

  1. Serait-ce la vrai fiche programme de Hollande pour la France ?

    1. Photo, programme, chiffres, tout est vrai et n’est disponible que sur contrepoint. (sauf pour la photo du clown qu’on trouve ailleurs)

  2. Il a une belle tête de vainqueur, notre nouveau gourou socialiste !:)

  3. Il semblerait que pour le cas peu probable (je plaisante) où Hollande ne serait pas élu président de la république, le premier ministre grec s’engagerait à lui confier le ministère des finances.

  4. François Hollande et sa gestion désastreuse de la Corrèze:
    –>
    http://www.youtube.com/watch?v=GR3zBk1NAaQ
    .

  5. Billet sans la moindre pertinence car le contexte est passé sous silence. Choix des chiffres biaisé et pas de décryptage. Lisez plutôt ceci http://ow.ly/9xuat

    1. J’adoooooooooore le contexte, qui permettrait bien sûr d’expliquer, voire d’excuser, le creusement des déficits, des dettes et des dépenses d’administration complètement arbitraires.
      Oui oui oui.
      Ça fait 30 ans qu’on ne le fait, le coup du « contexte », hein.

      La grosse blague.

    2. Notez bien que personne ici ne dit que l’UMP fait montre d’un rigorisme budgétaire exemplaire. Il semble au contraire que l’incompétence en cette matière est assez largement partagée au sein de la classe politique française.
      F. Hollande est juste un peu plus incompétent que les autres, ce qui est une performance notable.

    3. @Videlo
      « le contexte est passé sous silence. »

      Ah ouais, « Les sangliers ont mangé des cochonneries » ça nous faisait déjà rire il y a 20 ans dans les BD d’asterix ça n’a pas beaucoup changé chez les franchouillards.

  6. Que François Hollande soit incapable de gérer la France comme la Corrèze est un fait, on aurait pas pu en dire autant pour l’ancien président du conseil général de la Vendée!
    Il reste que la Corrèze souffre, depuis la fin de l’époque des gabares, d’un certain enclavement (malgré un certain tourisme vert « estival ») et que les délocalisations d’usines comme faillites d’exploitations agricoles ne sont pas à mettre sur le seul compte de François Hollande mais, chose qui dépasse sans doute ce dernier, sur la conjonction d’un centralisme déjà dénoncé en 1947 par le géographe Gravier avec un « euromondialisme » qui a provoqué la fin des activités « productives » ou, du moins, leur délocalisation!

  7. facebook_Caroline_Bondoux.846144630

    Eh bien dites donc!

  8. Le minimum aurait quand-même été de dire que sur 345 Millions de dette de la Corrèze fin 2010, 300 Millions sont dus à la gestion de la droite, qui tenait ce département jusqu’en 2008. Quand Hollande est arrivé au pouvoir en Corrèze, la dette augmentait de 50 Millions par an (+100 Millions entre 2006 et 2008). Deux ans plus tard, il était passé à moins de 25 Millions par an (+45 Millions entre 2008 et 2010). J’estime que dans le genre bonne gestion, diviser le déficit par plus de deux, c’est un bon début.

    La moindre des choses ça aurait été de le signaler. Sinon, ça ressemble quand-même salement à un article de propagande.

  9. Tout ceci n’est absolument pas objectif. Voilá encore un bel exemple d’un article à charge qui ne sert à rien d’autre qu’à se caresser dans le sens du poil. Si vous vouliez vraiment évaluer la gestion d’Hollande, il faudrait comparer les chiffres que vous donnez avec les autres départements. mettre en vis-vis CHAQUE chiffre avec la moyenne des autres départements. Regarder quel impact ont eu ces dépenses ont sur le chômage, la croissance de la correze etc.. Il se trouve le tableau est complètement différent; je ne dis qu’il est exceptionnel mais en tout cas loin d’être le désastre présenté.
    http://www.slate.fr/france/49259/correze-francois-hollande-grece-france

  10. La vidéo ne marche pas/plus.

  11. Tiens des chiffres faux…
    Une petite question : c’est M, Sarkozy qui écrit l’article ?

  12. facebook_Frederic_Celestin.1636355118

    Qu’est-il arrivé à la vidéo? La censure socialisante serait-elle déjà opérationnelle? Répondez vite, que je me barre à la nage, Ste. Lucie ça doit être jouable… :-s

  13. Pourquoi ne précisez-vous pas que l’endettement s’est fait sous la droite avant 2008 ? Le rapport de la Cour des Comptes le montre très bien.

  14. Il vaudrait bien mieux que nos régions puissent se développer et gérer leurs finances comme les cantons suisses, dont on ne parle jamais et qui pourtant sont un superbe exemple non seulement de démocratie participative et responsable mais encore d’efficacité et de rigueur. Pourtant, la Suisse, c’est à notre frontière !

Les commentaires sont fermés.