Climat : Quand les réchauffistes font l’autodafé des livres de leurs dissidents

Il devient habituel de constater que des pratiques choquantes contre les dissidents apparaissent normales aux alarmiste du climat. Dernier cas de figure : brûler des livres.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
sjsu_bookfire-2

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Climat : Quand les réchauffistes font l’autodafé des livres de leurs dissidents

Publié le 11 mai 2013
- A +

Il devient habituel de constater que des pratiques choquantes contre les dissidents apparaissent normales aux alarmistes du climat. Dernier cas de figure : brûler des livres.

Un article d’Anthony Watts, en Californie.

En provenance du Département Fahrenheit 451 department (NdT : référence au célèbre roman de Ray Bradbury qui parle des autodafés), nous provient cette preuve à charge de la « tolérance » des institutions d’éducation supérieure de Californie, quant aux points de vues opposés au leur. La première fois qu’on a attiré mon attention sur ceci, j’ai pensé, en mon for intérieur, “personne ne peut être si stupide, au point de se photographier en train de faire ceci » et pourtant, les voici, sur la page web du département de météorologie de l’Université d’État de San Jose :

SJSU_bookfire

La légende sur le site web de la SJSU précise :

Cette semaine, nous avons reçu un déluge de nouveaux livres gratuits de la part du Heartland Institute {celui-ci ou celui-là}. Le livre s’intitule “The Mad, Mad, Made World of Climatism”. Comme montré ci-dessus, les professeurs Bridger et Clements ont testé la flammabilité du livre.

Peut-être ne peuvent-ils pas s’en empêcher, noter au passage la photo affichée au mur.

Voici une capture d’écran de la section pertinente du site web :

SJSU_book_burn

La page Métérologie de la SJSU est ici : http://www.sjsu.edu/meteorology/

Pleinement archivée ici : http://www.webcitation.org/6GJvAbb2t

Voici le lien vers le livre: The Mad Mad Mad World of Climatism

Je pense que les professeurs Bridger et Clements ont assez bien prouvé le point que développe le livre. Si vous souhaitez commenter sur leur photo, voici où vous pouvez le faire à ces coordonnées :

Department of Meteorology
San Jose State University
One Washington Square
San Jose, CA 95192-0104

Voice: (408) 924-5200
FAX: (408) 924-5191

Email: meteorology@sjsu.edu

—-

MISE A JOUR: 12:50PM Côte Ouest

La photo et sa légende ont été enlevées du site web de l’université mais elle sont archivées en permanence ici : http://www.webcitation.org/6GJvAbb2t

—-

Éclairage Contrepoints: les menaces à répétition de la part des écologistes :

Sur le web

Voir les commentaires (20)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (20)
  • Avez-vous seulement lu le commentaire de la photo : devant un déluge de bouquins qui leur sont adressés par les « climato-sceptiques », ils ont montré, ce qui allait un jour arriver à leurs livres si le réchauffement de la planète continuait…

    Il ne s’agit nullement d’un autodafé, mais d’humour. Bien qu’il soit difficile de rire tout en assistant à la lente destruction de la planète.

    Voir ici :
    http://ecologie.blog.lemonde.fr/2013/05/10/explorez-comment-la-terre-a-evolue-ces-30-dernieres-annees/

    Ou ici :
    http://www.lemonde.fr/planete/article/2013/05/10/les-salles-de-classe-anglo-saxonnes-nouvelles-cibles-des-climatosceptiques_3174945_3244.html

    Ou là :
    http://www.lemonde.fr/planete/article/2013/05/06/le-taux-de-co2-dans-l-air-au-plus-haut-depuis-plus-de-2-5-millions-d-annees_3171507_3244.html

    Ou encore ici :
    http://www.lemonde.fr/planete/article/2013/04/22/la-periode-1971-2000-la-plus-chaude-de-ces-quatorze-derniers-siecles_3164027_3244.html

    • Xenos: « Il ne s’agit nullement d’un autodafé, mais d’humour. »

      Marrant ça, les mêmes actes d’un coté ou de l’autre sont qualifiés soit du « fascisme » soit « d’humour » par le camp du bien©. Toujours ce délicieux deux poids deux mesures.

      Nous on appelle cela un autodafé.

    • Eh ben, Xenos, continue à cramer des bouquins au lieu de les lire, t’es sur la bonne voie ! T’as raison ! C’est vrai, quoi, dire qu’il y a des mecs sur terre qui sont pas d’accord avec toi ! C’est dingue, quand on y pense… Non ?

    • Ah, une liste d’articles du monde : je ne vais même plus voir, ce sacré foutrac — pardon, foucart — me collant définitivement des boutons avec ses c… divagatoires !

    • autre lien ,pas dans le même sens, heureusement
      http://www.pensee-unique.fr
      Je ne résiste pas au plaisir de rappeler les couvertures de Neewsweek sur le « bigfrizze » en 79.Prétendre que les années 70 étaient en réchauffement est de l’inculture.

  • Quand on ne peut convaincre de l’existence de Dieu, on allume des bûchers 🙂

  • @Xenos Si votre seule source est Stéphane Foucart (Le Monde), soit vous n’avez aucune idée de la réalité de faits que ce cher homme s’évertue à cacher soigneusement par exemple le fait que Tglobale est stable depuis 1997… ce qui est très gênant pour le GIEC qui tente d’en trouver les raisons, soit vous êtes un carbocentriste patenté. Si par hasard vous étiez un disciple de ce cher homme, journaliste dévoyé qui bafoue l’éthique de sa profession, alors, pour vous faire chatouiller les neurones, voici beaucoup plus sérieux.

    Vous pouvez lire ce document, pester, hurler et le brûler de rage car il contredit toutes les carabistouilles de S. Foucart..

    .Ou bien ne pas le lire, pour rester sagement dans votre bulle carbocentriste…

    A vous de voir… http://dropcanvas.com/#wJc9FpE34332em

  • Pas très malin. Et le CO2 dégagé par la combustion ?
    Ça risquerait d’aggraver le  » réchauffement hypothétique « 

    • En attendant, merci pour la référence du bouquin  » The mad, mad, mad world of climatism. J’ai pu le commander illico sur mon kindle et commencer à le lire.

      • Ben alors, je croyais que vous étiez pour faire ce qu’on veut de sa propriété ? Ou alors votre position dépend uniquement de si vous en profitez ou pas ? C’est comme pour les subventions quand ça ne vous concerne pas faut les supprimer, quand vous les touchez faut les garder, j’ai compris ?

        • Tilleul: « Ben alors, je croyais que vous étiez pour faire ce qu’on veut de sa propriété ? »

          Ou as tu lu qu’on voulait lui interdire de faire des feux de joie avec ses livres plutôt que de les lires ?

          Par contre on a tout à fait le droit *aussi* de dire que c’est de la connerie qui reflète bien la mentalité des réchauffistes.

          T’as encore gémi et dis des conneries pour rien.

    • Après le RCA, le RCH. Ça me plaît bien -)

  • Ca marche avec plein de bouquin.

  • @Xenos
    Si votre seule source est Stéphane Foucart (Le Monde), soit vous n’avez aucune idée de la réalité de faits que ce cher homme s’évertue à cacher soigneusement (par exemple le fait que Tglobale est stable depuis 1997, ce qui est très gênant pour le GIEC qui tente d’en trouver les raisons), soit vous êtes un carbocentriste patenté.

    Si par hasard vous étiez un disciple de ce cher homme, journaliste dévoyé qui bafoue l’éthique de sa profession, alors, pour vous faire chatouiller les neurones, voici beaucoup plus sérieux. Vous pouvez lire ce document, pester, hurler et le brûler de rage car il contredit toutes les carabistouilles de S. Foucart…Ou bien ne pas le lire, pour rester sagement dans votre bulle carbocentriste…

    A vous de voir… http://dropcanvas.com/#wJc9FpE34332em

    • De la documentation sous un format plus universel que Word, càd PDF ou HTML, serait beaucoup mieux….

    • @ jipebe29 : Eh bien votre Stéphane Foucart, il doit avoir une sacrée influence, parce que même la presse américaine dit comme lui…

      Exemple :

      http://science.time.com/2013/05/13/why-a-hotter-world-will-mean-more-extinctions/

      Qui commence ainsi : « The end of last week saw the carbon concentrations in the atmosphere finally pass the 400-part-per-million threshold. That means carbon levels are higher now than they’ve been for at least 800,000 years, and most likely far longer. »

      La réalité est malheureusement très simple : il y a réchauffement climatique, il est rapide (i.e. la nature telle que nous la connaissons n’aura pas la possibilité de s’adapter), et il est d’origine anthropique. Tous les indices, absolument tous, pointent en ce sens.

      Je suis absolument certain que ces faits seront niés par la majorité, laquelle préfèrera toujours le déni, même dans la catastrophe.

      • Xenos : « Tous les indices, absolument tous, pointent en ce sens »

        Scientifiquement non et ton article est un tissu d’âneries. Ou est la liste des « innombrables » espèces éradiquées par l’effrayant taux d’extinction par exemple et comment ils ont établi ce taux sans mesurer les disparitions ? Entre 1’000 et 10’000 la vache !!??…. ils ont fait ça au pif, au flair, à la poupée vaudou ou aux dés ? LOL !

        Mais on a déjà posté tout ce qu’il fallait ad nauseam pour te le démontrer, donc c’est une question de croyance pour toi et ce n’est ni nouveau, ni original, les sectes et les abrutis qui voient des fins du monde et des catastrophes partout c’est vieux comme le monde et c’est inhérent à la conscience de notre propre mort..

        Dans la série: « OOH MON DIEU ON VA TOUS MOURIR »:

        « En 1995, entre 75% et 85% de toutes les espèces animales seront disparues” – Dr. S. Dillon Ripley April 1970

        “En 1985, la pollution aura réduit de moitié la lumière du soleil qui nous atteint. » – Life magazine, January 1970

        « La bataille pour nourrir l’humanité est perdue. Dans les années 70, le monde va connaître des famines. Des centaines de millions de personnes vont mourir de faim – Paul Ehrlich, « The Population Bomb » – 1968).

        «J’évalue à deux milliards d’individus le nombre de ceux qui, d’ici l’an 2000, pourront survivre dans ce nouvel environnement»,. – James Lovelock,

        «la température se vicie rapidement; les excès climatériques deviennent habituels, les régions voient disparaître leurs cultures ancestrales; les saisons s’inversent; l’hiver surgit au printemps, le printemps arrive en hiver; la disparition des saisons intermédiaires; la fin des forets; le tarissement des sources; le déclenchement de ouragans ». Fourier – 1830

        On pourrait remplir des encyclopédies avec toutes ces prédictions.

  • En même temps, Contrepoints joue aussi un peu au sophiste en relayant cette information sans intérêt. On a trouvé deux défenseurs très cons de la thèse réchauffiste dans une université de troisième zone, et alors ? Vu la proportion de cons sur la planète, ça ne veut pas dire grand chose…

    • Pourquoi n’a -t- on pas les Maldives ? Ce serait un bon exemple de la montée des eaux et d’un peuple bientôt confronté au cataclysme. Ou alors, on ne veut pas nous montrer des rives restées inchangées malgré le réchauffement climatique, ni la dizaine d’aéroports construits par un gouvernement cynique ?

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Ainsi donc, et j'approuve, la FNAC a mis fin à son cafouillage initial en réintégrant dans son offre le jeu de société Antifa Le Jeu quelques heures après l'avoir retiré suite aux remarques peu amènes émises ce week-end sur Twitter par le Syndicat des Commissaires de la Police Nationale (SCPN) et un peu plus tard par le député du Rassemblement national (RN) Grégoire de Fournas.

Ce « jeu » est en vente à la Fnac. @Fnac un commentaire pour ainsi mettre en avant les antifas, qui cassent, incendient et agressent dans ... Poursuivre la lecture

Greta Thunberg
3
Sauvegarder cet article

Cet automne, dans toute l'Europe, les soi-disant activistes climatiques ont mené des actions qui non seulement ont enfreint la loi mais ont également consisté en des actes de vandalisme et de violence physique.

À la National Gallery de Londres, deux femmes ont jeté de la soupe sur un tableau de Vincent Van Gogh ; dans un musée allemand, d'autres activistes ont badigeonné un tableau de Claude Monet avec de la purée de pommes de terre ; et bien sûr l'activiste belge Wouter Mouton a sévi l'été dernier à la fois à Bruges, sur une œuvre de ... Poursuivre la lecture

On ne parle plus guère d’Al Gore. Il s’est médiatiquement discrédité par son train de vie luxueux, son enrichissement via des sociétés liées fortement à l’affaire climatique et à ses démêlés publics et croustillants autour de son divorce. Il n’en reste pas moins qu’il est toujours actif et a construit une organisation impressionnante constituant une véritable structure de lobby mondialisée avec des méthodes sophistiquées de communication et d’infiltration des cercles influents.

Tout est transparent, il suffit de visiter les sites de l’... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles