L’externalisation en croissance dans les entreprises françaises

Selon une étude menée par Didaxis, société de portage salarial, l'externalisation est une pratique de plus en plus courante en France.
Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

L’externalisation en croissance dans les entreprises françaises

Publié le 6 décembre 2012
- A +

Selon une étude menée par Didaxis, société de portage salarial, l’externalisation est une pratique de plus en plus courante dans les entreprises françaises.

Par Alexis Vintray.

Selon une étude menée auprès de 298 chefs d’entreprise par Didaxis, société de portage salarial, l’externalisation est une pratique de plus en plus courante dans les entreprises françaises. 95% des dirigeants interrogés disent ainsi connaître l’externalisation, un chiffre en progression continue. Quant au portage salarial, il est connu de 70% des chefs d’entreprise. Surtout, le pourcentage d’entreprises déclarant avoir recours à l’externalisation est en hausse, à 84%.

Les domaines les plus concernés par l’externalisation sont la maintenance informatique et la formation.

Les motifs invoqués par les directions pour expliquer le recours à l’externalisation sont essentiellement la maîtrise des coûts salariaux, la qualité et la flexibilité, puisqu’il est nettement plus facile de cesser le recours à un externe que de se séparer d’un salarié.

Si l’externalisation progresse, elle a toujours des limites aux yeux des dirigeants. En particulier, la crainte de ne pas maîtriser la fonction externalisée et son coût arrivent en tête des freins à l’externalisation. Mais cela n’empêche pas ces dirigeants de déclarer vouloir continuer à accroître l’externalisation. 80% sont dans ce cas, contre 15% qui ne pensent pas en augmenter leur utilisation.

Raison sous-jacente à cette croissance de l’externalisation, la rigidité du code du travail français, qui rend extrêmement difficile de se séparer d’un collaborateur en période difficile. Pour se prémunir face à ces difficultés, l’outsourcing est probablement un bon moyen. Autrement dit, la volonté de protéger le salarié risque d’aboutir non pas à moins de précarité mais à plus de précarité.

De manière intéressante, et souvent oubliée, la rigidité du marché du travail est aussi la raison qui pousse les salariés à se tourner vers le portage salarial. 36% des freelances citent cette raison pour expliquer leur choix de cette façon d’exercer leur activité, juste derrière la recherche d’autonomie.

Pour 45% des freelance interrogés, le premier avantage de ce statut est de « surmonter la rigidité actuelle du marché du travail ». Les freelance sont par ailleurs majoritaires (60%) à considérer que le freelancing est en croissance.

Lire aussi :

 

le honzec - externaliser la siderurgie

Voir les commentaires (3)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (3)
  • Je vous explique à h16 et autres libéraux…
    Vous aurez une masse qui vous élira, vous suivra, SI vous arrivez à les attacher à votre cause par un autre biais… Je sais ça peut sembler terriblement cynique et manipulateur, mais voyez le pen qui a hénin machin manque l’élection par 100 voix…
    Relisez Sun Tzu Macchiavel et autres…

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Anne Boyer.

Face à des besoins toujours plus nombreux, et au coût toujours plus élevé, les armées occidentales cherchent des solutions. L’externalisation d’une part croissante de missions permet d’optimiser l’emploi des ressources. Toutefois, il ne s’agit pas d’une panacée à appliquer uniformément, et le partenaire privé doit être sélectionné selon des critères d’autant plus stricts que la mission est sensible… Sous peine de déconvenues majeures.

Défense et externalisation : le recours aux opérateurs privés

Les ministères de... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Par Vladimir Vodarevski.

Un service sur mesure pour ceux qui travaillent en free lance, c'est aujourd'hui une réalité. Une plateforme pour trouver des missions, une banque spécialisée, une assurance santé, un abonnement unique à des espaces de coworking, des formations, et un expert comptable. Tout pour faciliter la vie des travailleurs en free lance.

C'est ce que proposent plusieurs sociétés qui se sont alliées pour proposer ce service, baptisé Sésame. On y retrouve entre autre Malt.fr, Qonto, Alan, et d'autres. Cette initiativ... Poursuivre la lecture

Par François-Xavier de Vaujany. Un article de The Conversation

Les exemples abondent autour de nous : journaliste-écrivain, chauffeur privé-gérant d’une supérette, infirmier-professeur de yoga, enseignant en anglais-traducteur, freelancer multiple… Les pluriactifs n’ont jamais été aussi nombreux. Ils incarnent à la fois un espoir (dans la lutte contre le chômage et l’augmentation du niveau de revenu) et une inquiétude (notamment celle d’une société faite de travailleurs plus fragiles et plus dépendants).

La pluriactivité : un phéno... Poursuivre la lecture
Voir plus d'articles