Le WWF n’est plus satisfait de David Cameron

Premier ministre, David Cameron tient à le rester et profiter de son poste, même si cela signifie oublier les quelques principes qu’il avait pu avoir.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Le WWF n’est plus satisfait de David Cameron

Publié le 29 janvier 2012
- A +

Premier ministre, David Cameron tient à le rester et profiter de son poste, même si cela signifie oublier les quelques principes qu’il avait pu avoir.

Par Richard North, depuis Bradford, Royaume-Uni

Lorsqu’on en arrive à lire dans The Guardian que le directeur de la branche anglaise du WWF se plaint du manque de leadership de David Cameron sur les questions environnementales, on peut dire que les choses prennent une jolie tournure.

C’est en effet le WWF qui a aidé à mettre en place sa séance photo en Norvège, où il a été vu papouillant un husky, dans une manœuvre destinée à redonner un vernis écologique au Parti conservateur. Et maintenant, cette organisation écologique doit se sentir un peu à l’écart alors que les propositions écologiques sont abandonnées les unes après les autres.

Il est cependant particulièrement intéressant que de toutes ses initiatives électoralistes, celle avec le husky était probablement la plus authentique. Pour autant qu’il croie en quelque chose, Cameron souscrit vraiment à l’écologie et à l’époque n’a pas essayé d’embobiner le WWF.

Mais les temps changent, et Cameron aussi. Il est maintenant Premier ministre et tient à le rester et profiter de son poste. Et si cela signifie oublier les quelques principes qu’il avait pu avoir, alors c’est un prix relativement modeste à payer. Si j’étais la grand-mère de Cameron, je serais très effrayée.

—-
Sur le web

Voir les commentaires (5)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (5)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Le 5 septembre, nous saurons qui succédera à Boris Johnson en tant que nouveau Premier ministre du Royaume-Uni, après que 175 000 membres du Parti conservateur auront choisi entre Liz Truss et Rishi Sunak.

Ci-dessous, j'examine de plus près leurs différences politiques, plus importantes qu'on ne le pense.

Liz Truss, dont la victoire est assurée à 90 % par les bookmakers, a commencé par être membre des libéraux-démocrates de centre-gauche et n'était pas favorable au Brexit, mais cette époque est révolue depuis longtemps. Aujourd'... Poursuivre la lecture

J'ai trop souvent prévenu que la richesse et la prospérité de l'Occident pouvaient disparaître en un clin d'œil à cause de politiques irrationnelles. L'Europe a pillé les dividendes de la paix de l'après-guerre froide, emprunté à la génération suivante et est maintenant confrontée à un hiver long et froid, sans autre choix que la misère. Tout cela en se pliant à une idéologie verte qu'elle ne peut plus se permettre économiquement et qu'elle semble incapable d'abandonner politiquement.

Après un départ émotionnellement brutal de ma carri... Poursuivre la lecture

La future sobriété annoncée dans les principaux médias serait contrainte par la situation générale (covid et guerre en Ukraine).

Ces privations forcées (heureuses ?) deviendraient-elles aujourd’hui l’autre nom du rationnement que les Français ont connu pendant la guerre entre 1940 et 1945 ?

La cause est-elle à rechercher dans « la conjoncture » internationale, ou est-ce le résultat de l’impéritie et de l’incompétence des gouvernements successifs depuis au moins 15 ans ?

 

La sobriété serait vertueuse ?

Il est ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles