Édition spéciale : hommage à Steve Jobs

Contrepoints propose une série d’articles pour rendre hommage à ce talentueux entrepreneur

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Rip-Steve Jobs

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Édition spéciale : hommage à Steve Jobs

Publié le 8 octobre 2011
- A +

Édition spéciale : hommage à Steve Jobs

Steve Jobs, le co-fondateur d’Apple et ancien PDG du fabricant américain d’informatique, est décédé en milieu de semaine à l’âge de 56 ans des suites d’un cancer. Contrepoints propose une série d’articles pour rendre hommage à ce talentueux entrepreneur, qui, par sa vie et ses réalisations innovantes, aura été l’un des symboles du capitalisme.

L’allocution de Steve Jobs à l’Université de Stanford
Dans ce célèbre discours qu’il prononce à l’occasion de la remise des diplômes de Stanford, le 12 juin 2005, Steve Jobs relate trois histoires de sa vie personnelle et professionnelle, déterminantes à ses yeux.

La face cachée d’Apple par David Descôteaux
Avec la disparition de Steve Jobs, nous avons perdu un modèle d’entrepreneur. Beaucoup d’entreprises ont horreur du vrai capitalisme et préfèrent le capitalisme d’État, où l’on peut réussir en devenant copain-copain avec le bon fonctionnaire. De son côté, Apple a bâti son royaume en consacrant la majorité de ses énergies à inventer des produits remarquables au lieu de jouer la game politique.

Steve Jobs ou la folie des grandeurs par Guy Sorman
S’il n’existe pas de Steve Jobs européen ou chinois, peut-être est-ce en raison de l’aspect « démocratique » du capitalisme américain. Mais c’est certainement aussi parce qu’un « délire d’entreprendre » affecte les Américains plus que les autres peuples.

Le testament de Jobs par Emmanuel Martin
Le 5 octobre restera une journée d’une grande tristesse pour l’humanité entière car Steve Jobs changeait la vie de tous. Son décès nous invite à réfléchir aux conditions de la créativité entrepreneuriale.

On a les idoles qu’on peut… par Georges Kaplan
À l’occasion de la disparition de Steve Jobs, L’Humanité n’a pu s’empêcher de cracher sa haine ordinaire.

—-

Steve Jobs est mort mercredi à l’âge de 56 ans des suites d’un cancer. Il souffrait de graves problèmes de santé depuis plusieurs années.

Atteint en 2004 d’une forme rare de cancer du pancréas, Steve Jobs avait également subi une transplantation du foie en 2009. Depuis janvier, il était en congé maladie et avait démissionné de la direction d’Apple le 24 août, cédant les rênes de l’entreprise à son numéro deux Tim Cook.

Steve Jobs avait fondé Apple à la fin des années 1970 avec son ami Steve Wozniak, dans le garage de la famille Jobs, dans la Silicon Valley. Ils avaient lancé leur premier ordinateur, l’Apple 1, suivi de l’Apple 2 dont l’immense succès a placé l’entreprise parmi les leaders du marché naissant de l’informatique personnelle.

Au milieu des années 1980, Steve Jobs quitte Apple, vend ses actions à l’exception d’une seule, et part fonder la société NeXT. En 1997, Apple rachète NeXT et Steve Jobs fait son retour dans l’entreprise de ses débuts. Il en devient alors directeur général en 2000.

Steve Jobs avait démissionné d’Apple en 1985 au terme d’une lutte de pouvoir interne et le groupe avait périclité jusqu’à son retour aux commandes. Depuis lors, Steve Jobs avait orchestré le lancement des produits vedettes de la marque : de l’ordinateur iMac en 1998 à la tablette iPad en 2010, en passant entretemps par le baladeur numérique iPod (2001) ou le téléphone multifonctions iPhone (2007).

En 2011, Apple est devenue temporairement la plus grosse société au monde, pesant environ 350 milliards de dollars en bourse, se disputant depuis la première place avec le géant pétrolier ExxonMobil.

 

Voir les commentaires (2)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (2)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Scott Shackford. Un article de Reason

Un document de travail récemment publié prétend montrer que les vastes lois sur la confidentialité des technologies mises en œuvre par l'Union européenne en 2018 ont considérablement étouffé l'innovation des apps et potentiellement privé les consommateurs de produits utiles.

Le rapport a été publié par le National Bureau of Economic Research, et il tente de calculer les effets sur les consommateurs du Règlement général sur la protection des données (RGPD), une loi de l'Union européenn... Poursuivre la lecture

Par Alexander Hammond. Un article de HumanProgress

Voici le trente-troisième épisode d’une série d’articles intitulée « Les Héros du progrès ». Cette rubrique est une courte présentation des héros qui ont apporté une contribution extraordinaire au bien-être de l’humanité.

Nos héros de la semaine sont George Hitchings et Gertrude Elion, les deux scientifiques américains qui ont initié le développement de la conception rationnelle des médicaments.

Jusqu’alors, la méthode classique employée pour les découvrir reposait sur un... Poursuivre la lecture

Par Yannick Harrel.

Côté face, Elon Musk est un entrepreneur à succès avec SpaceX, Tesla, Neuralink et X.com (futur PayPal). Côté pile, Elon Musk est un trublion médiatique trop heureux de jouer avec les réseaux sociaux et les crédules. Irritant, séduisant, provocant, exaltant, il est peu dire que l’individu déclenche les appréciations les plus tranchées dans les discussions, les rédactions et les commissions d’enquête.

Devenu troisième fortune mondiale (115,4 milliards de dollars estimés) en 2021, l’entrepreneur américain d’ori... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles