Encore un rude hiver en préparation?

Météosuisse a signalé de la neige dans les alpes suisses à des niveaux sans précédent pour un mois de septembre.

Le froid et la neige précoces qui gagnent une partie de l’Europe annoncent-ils un nouvel hiver rigoureux?

Par Richard North, depuis Bradford, Royaume-Uni

Concomitamment aux médias traditionnels britanniques qui prévoient un hiver précoce, l’agence météorologique suisse, Météosuisse a signalé de la neige dans les alpes suisses à des niveaux sans précédent pour un mois de septembre.

Dans la station de ski de St Moritz, au sud-est du canton de Grison, près de 46 cm de neige ont été enregistrés. Les chutes de neige ont provoqué des perturbations du trafic routier dans la montagne avec la fermeture des cols de St Bernard, Fluëla et Nufenen, selon Viasuisse qui informe de l’état des routes suisses. Les cols du Gothard, Lukmanier et Oberalp étaient aussi couverts de neige.

La survenue précoce de l’hiver a aussi touché l’ouest de l’Autriche, provoquant l’arrêt du trafic ferroviaire à Salzburg. Plus de 200 passagers ont été pris au piège pendant des heures dans leur train après que des arbres se sont écroulés sous le poids de la neige et sur les voies ferrées.

Plusieurs routes de l’ouest de l’Autriche ont été fermées au trafic après que de substantielles quantités de neige ont recouvert Salzburg et le Tyrol. Dans le Tyrol, approximativement 22 000 foyers ont été privés d’électricité pendant des heures. Automobilistes et routiers ont dû utiliser des chaînes dans les quelques cols de montagne qui n’avaient pas été fermés dans ces circonstances.

Avec ces neiges, on s’attend à un début de saison de ski précoce en Suisse et en Autriche. Stations Thermales et hôtels devraient bénéficier des conditions actuelles.

Ici, au Royaume Uni, nous n’avons rien vu (jusqu’ici) qui pourrait se rapprocher d’un été indien, après un mois d’août médiocre et parfois frisquet. Nous semblons prêts pour ce qui serait le quatrième hiver rigoureux d’affilée. Et peu importe comment les « réchauffistes » essaient de tourner la chose, leur religion ne survivra pas à une autre longue période de froid extrême et de neige.

On se demande également si les hommes politiques comprennent ce qu’ils ont à perdre. Quand le froid s’installera réellement, leurs folles formules sacrées répétées à l’envie concernant la nécessité de sauver la planète vont sembler de plus en plus pathétiques, et le peu qui reste de crédibilité aux élites politiques sera mis en pièces.

—-
Sur le web
Traduction : HR pour Contrepoints.