Faut-il taxer les riches ?

Taxer davantage les riches ne rapporterait pas grand chose à court terme et appauvrirait considérablement le pays à terme

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Faut-il taxer les riches ?

Publié le 20 août 2011
- A +

Après les récentes déclarations de Warren Buffett, cette question est plus que jamais d’actualité. Mais qu’est-ce qui motive cette volonté de taxer les plus riches ? Augmenter les ressources de l’État, punir les riches, rétablir une forme de « justice sociale » ?

Par Aurélien Véron

Sollicité par Robert Ménard dans son émission sur Sud Radio, voici quelques éléments de réponse que je choisis d’étoffer ici par abondance de temps (la radio vous laisse 10 minutes entrecoupées). Je ne suis pas particulièrement favorable aux riches, pas plus qu’aux pauvres ou aux classes moyennes. Je m’intéresse au pays dans son ensemble, à la mobilité sociale et à l’égalité des chances. Ensuite, que chacun mène son train de vie comme il le souhaite. Les riches doivent être soumis aux mêmes obligations, et disposer des mêmes droits que les autres, pour peu qu’on puisse définir un seuil à partir duquel on est « riche » ou non.

« Pourquoi les riches ne paieraient-ils pas leur part d’impôts ? »

Je rappelle que la plupart des personnes vivant en France, riches ou non, payent des impôts. La commission des finances de l’Assemblée Nationale a mesuré que les 1.000 plus gros revenus français payaient un impôt sur le revenu moyen de 25 % de leurs revenus. Auxquels il faut ajouter la CSG/CRDS. Leur revenu salarié, le cas échéant, est passé par la moulinette de l’URSSAF comme tout le monde, et leurs revenus issus du capital ont essuyé l’impôt sur les sociétés de 33 %. L’ISF pèse jusqu’à 1,8 % de la valeur de leur patrimoine, qui viennent s’ajouter aux taxes sur les éventuels revenus qu’ils en retirent. Pensez que cela pousse le rendement de l’assurance vie dans le rouge. Et si on ajoute les droits de succession élevés de notre pays, quelqu’un de très riche doit vraiment être très motivé, jeune et sans enfant, pour accepter de porter ces fardeaux fiscaux bien plus élevés qu’ailleurs si on en fait la somme (le seul impôt sur le revenu reste faible à 25 %, pris isolément)

« Taxer les riches rapportera de l’argent à l’État »

Augmenter les ressources de l’État, punir les riches, rétablir une forme de « justice sociale » ? Taxer davantage les riches ne rapporterait pas grand chose à court terme, et cela appauvrirait considérablement le pays à terme. Le seul exemple de l’ISF devrait nous éclairer sur ce point : l’Institut Montaigne estime à 16 milliards d’euros par an le manque à gagner causé par cet impôt de la rancœur.

Simple calcul : si l’on décidait de porter de 40 à 60% l’imposition de la tranche supérieure de l’IR, les 340.000 foyers concernés (qui empochent tous plus de 69.783 euros par an) devraient payer en tout et pour tout 4,6 milliards d’euros de plus, selon nos estimations. Pas même la moitié de ce qu’un seul petit point de TVA fait rentrer dans les caisses de l’État ! Scalper les gros patrimoines ne serait guère plus profitable : le doublement de l’ISF couplé avec la suppression du bouclier fiscal pourrait générer en théorie 3,7 milliards d’euros de rentrées nouvelles, à peine l’équivalent d’un tiers de point de CSG. Certes, cela ferait rentrer plus de 7 milliards d’euros par an sur les 70 à 100 milliards dont nous avons besoin pour réduire nos déficits. Mais pensons aux effets d’un tel matraquage fiscal.

Chaque année, des personnes disposant d’une véritable fortune quittent le territoire par centaines. Des entrepreneurs vont développer leur entreprise et recruter ailleurs, une partie de nos chercheurs et ingénieurs quittent aussi notre pays par absence de perspectives. Un tel coup de massue fiscal accélérerait cet exode et aboutirait rapidement à un manque à gagner très largement supérieur à ces 7 milliards de rentrées calculées comptablement en partant d’une hypothèse que la France est un modèle statique et fermé. Nous savons tous que c’est un conte pour enfants. Quitter la France s’est banalisé au cours de 20 dernières années. Et cette tendance n’est pas près de s’inverser.

« Taxer les riches qui poussent le bouchon trop loin »

Si le motif de cette taxe est de punir ceux qui nous écœurent, le plus souvent par défaut de gouvernance privée en ce qui concerne les quelques exemples issus du CAC 40, pourquoi punir l’immense majorité des personnes riches dont peu de monde conteste la légitimité de la fortune ? Des capitaines d’industrie ont fait de leur entreprise des fleurons mondiaux, embauché des dizaines de milliers de salariés et apporté une richesse fiscale incroyable au pays au travers de leur entreprise. Personne ne leur jette la pierre, pas plus qu’à nos grands sportifs (sauf quand ils se mettent en grève) ou nos grands artistes. Taxer ne nous vengera pas des rares écarts de quelques brebis galeuses. En revanche, elle punira un nombre important d’innocents créateurs de véritable richesse pour eux-mêmes… et pour le pays, leurs actionnaires et leurs salariés.

« Et la justice sociale, bordel ? »

Eh oui, on en revient à cette question éternelle. Qu’est-ce que la justice sociale ? Une pétition lancée par Warren Buffett a attiré 250 signataires sur les 3 millions de millionnaires américains en évoquant cet argument (sans le détailler, pas plus que Maurice Lévy en France). Est-ce un bon argument pour augmenter les impôts des riches, même de ceux qui ont refusé de s’engager dans ce sens ? Cet appel n’est pas fondé. Buffet annonce qu’il ne paye que 16 % d’impôt sur le revenu, mais cela ne prend pas en compte l’impôt sur les sociétés préalablement prélévé, ni les autres taxes  comme celles sur les dividendes. Surtout, son appel est profondément pervers. Une fois installé au somment des plus grosses fortunes, il est facile d’exiger une remontée des taxes frappant les riches, meilleur obstacle pour empêcher les nouvelles générations d’y parvenir à leur tour. Surtout, Buffet ne demande pas la suppression de la gigantesque niche fiscale qui lui permet de mettre en place sa fondation, certes très généreusement, mais en échappant largement à l’impôt.

La véritable justice fiscale passe par la simplicité et la transparence : flat tax et zéro niche fiscale. C’est le meilleur moyen d’éviter la fraude et ses incitateurs fiscalistes, de ne pas nourrir la rancœur de classes moyennes convaincues qu’on taxe moins dans le jardin du voisin. Avec la flat tax, chacun contribue au budget de l’État en fonction de ses moyens, proportionnellement. Aujourd’hui, ce n’est pas un hasard si le rapport d’inégalité de revenus est relativement faible en France. C’est aussi le signe que notre économie va mal, que nous manquons de tonus et que nous subissons tous un nivellement par le bas. À méditer.

—-
Sur le web

Lecture complémentaire :
Faire payer les riches, ça ne paie pas par Vincent Bénard

Voir les commentaires (67)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (67)
  • Taxer les riches, trouver de l’argent frais, inventer des nouvelles cotisations, pourquoi pas ? Les idées ne manquent pas. Cependant, personne ne parle, et surtout pas la classe politique qui nous rabâche à longueur de journée, c’est de diminuer les dépenses publiques. Après tout, réduire le train de vie fastueux de tous ces politiciens permettrait également de réduire la dette. On ne peut dépenser plus que ce que l’on gagne. On ne demande pas une augmentation de salaire pour dépenser plus, on réduit ses dépenses inutiles…

  • Les droits de succession élevés ? Laissez-moi rire ! Dans ce pays, il y a un nombre bien trop importants de familles qui sont à l’abri du besoin pour la vie parce qu’à la base il y a un homme (ou une femme) qui en se donnant du mal a eu une réussite méritée alors que sa progéniture récolte tous les bénéfices sans rien avoir d’autre que la chance d’être bien néé. Non à la richesse héritée !

    • Non à la richesse héritée ? Et pourquoi ? C’est quoi, l’argument, derrière ?

      • ça s appelle l égalité des chances…

        • Oui, un héritier d’un milliardaire a plus de chances qu’un fils d’ouvrier, il part avec une longueur d’avance. Cependant, la vie n’est pas une course d’obstacles, mais une série d’expériences à vivre.

          Et tout comme le fils de banquier a plus de chances que le fils d’ouvrier, le fils d’ouvrier français a plus de chance que le fils d’ouvrier somalien.
          Pourquoi ? Parce que l’environnement économique, fait d’interactions est plus favorable à l’enrichissement lorsque cet environnement est riche.
          Pourquoi ne pas redistribuer des pays riches aux pays pauvres ?

          Vous voulez vraiment que l’héritage de nos ancêtre n’encombre pas cette fichue égalité des chances ? Pourquoi ne pas détruire tout ce qu’ils ont bâti, effacer toute la connaissance, l’expérience ?

          L’égalité des chances, c’est lorsqu’on vit nu dans les bois, sans richesses, sans savoir, sans attaches, sans langage,…

        • Oui, et pour l’égalité des chances, on devrait aussi défigurer à coup de cutter ceux qui sont plus beaux que la moyenne (qui ont statiquement plus de chances de réussir que les autres), faire une ablation d’une partie du cerveau de ceux qui sont plus intelligents que la moyenne (même remarque), couper une jambe de ceux qui courent plus vite etc. Ah oui, j’oubliais, comme certains ont la chance d’avoir des parents capables de leur apporter une meilleure éducation que la moyenne, il faut enlever les enfants de leur famille à la naissance pour les confier à l’Etat, afin de s’assurer de « l’égalité des chances ».

      • pourquoi l’héritage? c’est quoi l’argument derrière?
        Pourtant l’héritage ça ressemble à une aide sociale. L’héritier est un assisté, et si nous n’y prenons pas garde nous allons fabriquer une génération d’assistés avec tous cet argent facile. A bon ça ne marche pas dans ce cas là?? curieux.

        • L’héritier, un assisté ? Au moins, ce n’est pas avec de l’argent volé.
          Pouvez-vous au moins distinguer la différence entre l’extorsion et le don ?

          • Tout ce qui est privé ne peut être extorqué. et tout ce qui est public l’est forcément, elle est bien bonne celle la.
            L’impôt de l’argent volé??Dans une société démocratique, nous atteignons des sommets.

            Le don, c’est d’abord faire la démonstration de ça volonté de ressembler à dieu. Le don n’a jamais réellement servie à autre chose que de frétiller de sa propre vantardise.Le don permet de faire savoir ostensiblement que l’on est un être élu et toute les autres foutaises de ce type.Parce lorsque l’on est las de pouvoir tout acheter il faut bien qu’on se trouve une raison de se faire admirer et le complexe divin nous envahi

            A un moment de notre histoire les dirigents et les entrepreneurs se sont aperçu que de laisser une société de rentiers nuisait au commerce et à l’économie en général . Les impôts sur les riches ont fortement augmentés(bien plus que maintenant) ce qui à permis un redéploiement des ressources et l’avènement d’une nouvelle génération d’entrepreneurs. Nous revenons à une société de rentiers. De plus à cause de gens qui hypocritement vente la valeur travail. Les intégristes anti impôts sont nuisibles et ignorant . Mais cela n’empêche pas de réfléchir à une imposition optimale.

            • « Le don, c’est d’abord faire la démonstration de ça volonté de ressembler à dieu. »
              En écrivant ça (avec plein de fautes horribles d’inculte), vous avez parfaitement montré votre visage d’égoïste en diable. Personne ne doit aider personne : chacun pour sa gueule. Le socialisme, c’est vraiment laid.

          • « L’impôt de l’argent volé??Dans une société démocratique, nous atteignons des sommets »

            Ce n’est pas parce que c’est démocratique que c’est légitime. Un crime légalisé reste un crime. Et les salauds qui votent pour aussi.

            « Nous revenons à une société de rentiers »

            Vous avez raison. Les retraités, ces salauds, ne méritent pas leurs rentes.

          • « L’impôt de l’argent volé??Dans une société démocratique, nous atteignons des sommets. »

            Définition du vol ?

        • Quand l’héritier est assisté avec l’argent de ses parents, je m’en cogne complètement.
          J’ai rarement vu un argument aussi con contre l’héritage.

    • J’espère que vous donne(re)z l’exemple en refusant le(s) vôtre.

  • exactement tout le monde doit payer des impots plus de niches fiscales de paradis fiscaux des avantages sociaux et nos politiciens doivent diminuer leurs salaire ne plus partir en guerre pour defendre des interets discutables. Une prise d’impot sur le salaire directement eviterait une declaration toujours fastidieuse et source de fraudes fiscales egalement taxer les transactions boursieres a concurrence de 2 pour cents minimun sur toutes les places financieres mondiales

  • toujour les même arguments : ça sert à rien de taxer les riches, pas plus que les foot-balleurs (c’est malin ça!), ça rapporte beaucoup moins qu’un point de tva … balblabla. oui vous avez peut-être raison, sauf que les 3 milliards détenus par les travailleurs et les pauvres gens serviront à acheter des produits que d’autres ont fait et à faire marcher l’économie. Quand aux 80 milliards détenus par les riches, il seront dépensés dans des fantaisies, certe jouissantes pour eux mais sans intérêt pour les gens.

    ces spécialistes, économistes machin etc. passent leur temps à nous berner : il suffit devoir le monde économique dans lequel nous vivons….

    • « il seront dépensés dans des fantaisies »
      La fondation Bill & Melinda Gates, c’est une fantaisie (40 milliards) ?
      Les voitures électriques de nouvelle génération, c’est une fantaisie ?

      Qui prétends-tu être pour déterminer ce qui est une fantaisie ou pas, ce qui va créer de la richesse ou pas ? Tu dis que les économistes te bernent, mais en quoi ton avis vaut-il mieux ?

      • la fondation Gates est effectivement une fantaisie. Un homme riche comme cela n’a plus qu’a jouer à dieu pour que de surcroit on lui embrasse les pieds. Saint bill priez pour nous. Non les riches ne sont pas généreux pour de telles actions . Il font cela pour eux même comme accomplissement de leur destinée vers la divinisation. Et ça fait son effet visiblement, l’admiration de cette pantalonnade. ne peut faire que rire. Résultat (à part de la poudre aux yeux à court terme, pour épater les amateurs de sensationnalismes), néant…Jusqu’à la prochaine cohorte de riches nous servant la même soupe. Je ne dit rien sur les riches malgré cela , mais bien sur les idolâtres hagard et robotisé.

        • Typique. Les riches ne donnent rien ? Salauds de riches. Les riches donnent des milliards ? Salauds de riches.

          Vous êtes comme tous les autres : vous bavez de jalousie.

        • Peu importante qu’il ai un ego sur dimensionné, si ça peut aider les personnes défavorisées, ça me dérange vraiment pas.

        • « la fondation Gates est effectivement une fantaisie »

          Les millions de gosses qu’elle a fait vacciner apprécieront.

    • 1) Ouf j’avais l’impression d’être le seul a croire aux effets néfastes de la sur-taxation des riches par rapport aux autres pays.
      2) fantaisies: si l’on prend un yacht et nous comptons le nombre d’emploi créés (personnel, entretien, emplacement …) je préfère que celui ci soit en France plutôt qu’à l’étranger.
      Bref en caricaturant je préfère vivre en Suisse qu’au Sahel même (et surtout) si je suis pauvre, et n’y voyez pas un jugement de valeur mais juste une constatation cynique et pragmatique.

  • j’ai moi aussi la fâcheuse impression qu’on ( l’état, nous quoi!) demande toujours plus de ressources financières.
    Faudrait réellement redevenir un peu plus rationnel et systématiquement réduire ou supprimer nos dépenses pour arriver a une gestion plus saine de l’argent des français.
    « On ne peut dépenser plus que ce que l’on gagne », voila la règle d’or a fixer dans les esprits des politiciens, conseiller généraux, maires,… et citoyens!
    le système est utilisé de façon malsaine en haut comme en bas de l’échelle, tout le monde profite sans se soucier des dégâts. Commençons par remettre en place des gens honnête pour le gérer… pour cela faut arrêter de voter pour du rêve même si des fois c’est difficile.
    Sinon faire payer des impôts aux personnes riches, oui certes comme toute personnes utilisant les infrastructures de ce pays pour s’enrichir et à proportion des gains.

  • taxer les riches parce que ce prélèvement n’aura pas la même incidence sur la croissance: les pauvres consomment pour leurs besoins vitaux alors que les riches épargnent ou spéculent.
    taxer la finance au temps de séjour sur un produit. Plus le produit est gardé longtemps, moins on paye.
    Vendre nos produits. pourquoi une personne qui n’a pas de congé payés, d’assurance maladie, pas de 35 h serait obligée de les payer en achetant un de nos produits manufacturés. D’autant que si j’achète ce produit en interne, je payerais ces avantages majorés de la TVA.
    le prix du produit doit être le prix de la main d’oeuvre brute et de la matière première. Le transfert des cotisations patronales par le biais de la csg me semblait une bonne direction.
    la sécu: je suis a 100% pour une affection et je paye 240 € par mois de mutuelle . je préfererais payer cette somme a la sécu comme prime complémentaire…

    • « les pauvres consomment pour leurs besoins vitaux alors que les riches épargnent ou spéculent. »

      Les pauvres épargnent aussi. Le LEP, réservé aux personnes au petits revenus ou faiblement imposés à l’IRPP, ça va dit quelque chose ?

      Contrepoints est un formidable détecteur de cons.

  • citation de l’article : « Chaque année, des personnes disposant d’une véritable fortune quittent le territoire par centaines » toujours des affirmations sans sources sans notes expliquant les origines de l’information, cette tendance à faire peur en assénant des vérités absolues sur la fraude fiscale, des dettes irremboursables, un islam qui gagne du terrain, une délinquance juvénile généralisée sont contre productives : ces arguments avant apanage de l’extrême droite à force d’être repris par les libéraux banalisent les idées populistes de l’extrême droite!

    citation de l’article : « Une pétition lancée par Warren Buffett a attiré 250 signataires sur les 3 millions de millionnaires américains en évoquant cet argument (sans le détailler, pas plus que Maurice Lévy en France). Est-ce un bon argument pour augmenter les impôts des riches, même de ceux qui ont refusé de s’engager dans ce sens ? »
    Oui monsieur que des riches à millions ou à milliards réclament de payer plus d’impôts à l’argumentation qu’ils n’en payent pas assez proportionnellement à leur fortune est un argument qui se suffit à lui même.
    Votre argument selon lequel cet appel est destiné à ne pas permettre l’émergence d’une nouvelle classe de riches nous a beaucoup fait rire, je dois vous le concéder, la théorie du complot des riches qui veulent payer plus pour ne pas voir d’autres vouloir devenir riche frise, je suis désolé de vous le dire ainsi, le ridicule.
    citation de l’article : « Aujourd’hui, ce n’est pas un hasard si le rapport d’inégalité de revenus est relativement faible en France » Encore une fois aucune source tangible, je vous invite à prendre la température de la réalité sociale de « la France d’en bas » pour laquelle de telles inepties relèvent immanquablement d’une méconnaissance de la réalité socio-économique, socio-professionnelle des classes populaires.

    Cette réaction bien que vive est je vous l’assure cordiale, monsieur.

  • Beau ramassis de conneries…au delà c’est le livre des records dommage de s’arrêter en si bon chemin !!

    « Pas même la moitié de ce qu’un seul petit point de TVA fait rentrer dans les caisses de l’État ! »

    Quelle grand idée d’augmenter la TVA…personne ne l’avait eue avant…
    La TVA qui fait que celui qui gagne 1 million par mois paye la même chose (en taxe) que celui qui gagne 1000…
    Nous connaissons par ailleurs le fort effet incitatif de la TVA sur la consommation intérieure.
    chapeau !

    « Ensuite, que chacun mène son train de vie comme il le souhaite »

    Tu es dans la mer, le bateau coule. Je sais nager et toi non (mes parents ont eu les moyens de me payer des leçons mais pas les tiens).
    Jette toi donc à l’eau, la main invisible de la natation t’aidera.
    Sinon tu peux faire comme tu le souhaites.
    Allez, salut à+.
    Plouf…

    « le rapport d’inégalité de revenus est relativement faible en France »

    Ah ?
    Cela fait il référence à un article d’Elizabeth Teissier dans « the economist » ?
    Si ce rapport est faible ne serait ce pas plutôt dû à un acteur autre que le marché ? cherche !

    « quelqu’un de très riche doit vraiment être très motivé, jeune et sans enfant, pour accepter de porter ces fardeaux fiscaux bien plus élevés qu’ailleurs si on en fait la somme »

    j’essuie une petite larme..laaaa.
    Bien, taux d’imposition marginal (max) des USA (revenus du travail) entre 1940 et début 60: sup à 80%. Quand on voit comment cela a freiné leur développement et désespéré les riches américains…

    Bon j’abandonne mais tu gagnes le « Bigard d’or » de l’économiste amateur de la journée.
    Grosse grosse performance.

  • J’hallucine, comment peut-on oser poser cette question??

    proportionnellement les riches paient moins que les autres, plus tu gagne moins tu paie, tout le monde sait ça, ce n’est pas normal et faut y mettre fin point barre il n’y a pas à discuter.

    Quant aux français qui décident de quitter la France, pour des raisons d’imposition trop lourde pour les riches, je pense que la France n’a pas besoin d’eux! et nous ne devrions d’ailleurs imposer un embargo sur leurs produits, intérêts, etc.

    Notre pays doit entre autre simplifier « logistique-ment » taxes,impôts, l’administration en générale… Eh ceux pour tous,

    Car c’est toujours les même qui paient, alors on arrête avec cette question que d’ailleurs beaucoup de « journaliste » se posent depuis qu’un homme peut importe pourquoi à dit « moi je veux payer », vous devriez revoir la déontologie de votre métier, certains salissent cette honorable profession qui depuis quelques années joue un jeu très dangereux.

    Bref, ne vais pas m’étendre sur le sujet, sur les injustices légales et souterraines et folies de notre monde…

  • bonjour,
    Travaillant dans l’automobile je peux confirmer que les voitures électriques nouvelle génération comme vous dites sont belle et bien une fantaisie.
    Savez par exemple que le process de fabrication d’une voiture électrique consomme plus d’énergie qu’une voiture essence. Que les batterie sont quasi impossible à recycler. Une voiture électrique consomme en réalité beaucoup plus de carbone qu’une voiture essence dans l’ensemble de sa construction et de sa vie.
    Après c’est sur quand vous roulez vous avez l’impression de rouler vert. Question: comment rechargez-vous vos batterie? d’ou provient l’électricité? De quel pays proviennent les batteries ainsi que tout les élément de la voiture?
    Renseignez-vous sur le bilan carbone d’une voiture électrique (process + vie du véhicule) et vous reviendrez vite aux nouveaux moteur essence (type twin air de la fiat 500 par exemple).

    Il faut prendre un peu de recul sur ce que vous dises les journalistes et autres constructeurs automobiles.

    Une économie plus localisée et responsable en étant auto-régulée serait beaucoup plus efficaces pour notre future.

  • MDR!!! Ah ça fait plaisir

  • C’est dingue de lire ici les petits esclaves travailler à servir la soupe aux riches, dans le vain espoir de l’être un jour eux-mêmes ou d’en récolter des miettes.

    Si tout le monde nait libre et égal en droit dans les textes, il n’en est pas de même dans la vie. Pourquoi mettrait-on un handicapé social sur le même pied d’égalité qu’un riche ?

    Imagine t-on demander à un handicapé physique de se démerder tout seul pour monter les escaliers avec son fauteuil ? Pour les finances c’est pareil. Pourquoi un enfant de cas sociaux, qui achève péniblement ses petites études et trouve un honnête travail payé au SMIC devrait-il être considéré comme un fils nanti à qui on a payé Harvard et légué la holding familiale à gérer ?

    La flat tax est une utopie qui ne peut que fonctionner dans un pays à économie communiste où tout le monde touche le même salaire. Bref, encore une fois, les extrêmes se rejoignent…

    • Hu hu hu, un junkie du tout Etat qui vient nous traiter d’esclaves, nous.

      • Où t’as vu que je prônais le tout Etat ? Tu l’as rêvé dans ta paranoïa ?

        • Ah mais c’est intéressant ça. De quoi souhaiteriez vous voir l’Etat se désengager aujourd’hui ? L’éducation nationale ? Les transports en commun ? La sécu et la médecine ? Les retraites? Les syndicats? Quoi ? AUjourd’hui il est dans tout, et c’est si rafraishissant de rencontrer enfin quelqu’un qui souhaite le voir reculer. Allez, dites nous.

  • M. Veron aurait dû rapeller quand il a pris soin d’énumerer la fiscalisation française que les mega-riches français prennent le soin de mettre tout leur magot dans des holdings interne à leur societé, tout appartient à la boite et ils ont un total accès et ne sont imposables que sur l’argent qu’ils ont directement dépensé, voilà comment en France les mega-riches pourvus d’un bon baveux payent moins de 9% du ridicule montant imposable qu’ils arrivent à générer…

    A méditer aussi?

  • Moi aussi je souffre de l’injustice de voir des personnes très riches payer proportionnellement moins d’impôts que moi. Même si en valeur absolu ils paient beaucoup plus, ne l’oublions pas, on peut quand même estimer, en première approximation, que la consommation de sécurité augmente linéairement avec la richesse.

    Je ne souhaite ni n’appelle néanmoins pas à augmenter leur contribution, mais à baisser la mienne !

  • On ne se pose pas autant de question quand il s’agit de pomper du fric à la classe moyenne.
    Et à force de trop nous pomper… une économie parallèle se met en place petit à petit. En Espagne, c’est comme ca depuis fort longtemps.
    Finalement, que les riches paient en plus ou en moins… on s’en fou, ca ne changera rien pou nous.

  • Quand va t’on comprendre que les plus riches se doit de faire un effort, les autres ont juste de quoi vivre, on va finir par créer une révolte, quand il y en a marre, cela peut mener à tous.
    Cela fera repartir la consommation, car les riches sont minoritaires par rapport aux autres moins aisées.
    Taxer le pauvres, comme cela dur depuis des années, n’a rien amélioré la vie des moins nantie, pourtant ils payent de plus en plus, cela créé des pauvres en plus.
    La relance au troisième trimestre, bien sur, le chauffage, la rentrée scolaire aidée, cela va aidée mais rien de durable.
    Des anciens auront beaucoup de mal à se chauffer et que faire M. Baroin ?

  • Tres bon article qui va a contre courant des idées dominantes bien pensantes.Ormis quelques cas, ceux qui sont riches meritent largement leur fortune et le principe d’égalité inscrit au fronton de nos édifices public est de les traiter comme les autres.En France par jalousie ou par relent de luttes des classes, les riches sont gens suspects qui faut ponctionner, mais cela est profondément injuste et contre productif.
    La réduction des déficits devrait passer par moins de dépenses, les gaspillages a tous les niveaux, les aides sociales a guichet ouvert, l’accueil des défavorises du monde entier, la cohorte de fonctionnaires et j’en passe , plombent nos budgets.Mais l’etat de gauche ou de droite est incapable de gerer correctement et il est facile de produire des arguments demagogiques

  • L’ère industrielle a donné l’illusion que tout le monde pouvait avoir du travail, et donc s’enrichir. Mais comme dans la série Dallas « l’univers est impitoyable ». Combien nous reste t’il encore de temps avant que le chat est bouffé toute sa queue ? Et que l’on recommence les mêmes erreurs !

  • Je suis d’accord avec cet article meme si les reactions sont bien evidemment de dire que les riches doivent payer plus, on est en France, pays de jaloux grincheux, d’ideologues de pacotilles et de demagos de tout poils.
    J’aimerai tirer l’attention sur les classes moyennes qui n’ont pas suffisamment de revenus pour etre riches, qui sont ponctionnes de toutes part et qui ne bénéficient d’aucune aide .
    En France il faut être riche car il en reste toujours, ou etre assiste.
    Un foyer qui bénéficie des allocations familiales, de l’APL, des aides scolaires, des transports, et j’en passe et qui de surcroit de payent pas d’impôts est en situation plus favorable que quelqu’un qui appartient aux classes moyennes

  • pourquoi taxer les riches ? la reponse est quand meme evidente : vu la profoondeur du gouffre de la fracture sociale, il ne reste strictement plus rien a taxer en bas.
    Si les riches ne mettent pas la main a la poche, le pays va finir par creuver et eux avec
    faut pas aller chercher plus loin

    • A quel période une augmentation des revenus n’a pas entrainé une augmentation de la dette durant les 30 dernières années ? Jamais ! Il va crever de toute façon mais il n’aura plus non plus de créateurs de richesse et d’investisseurs.

      Mais les pays limitrophes vous remercient. Nous on aime les riches et ils nous le rendent bien en emploi, dépenses, impôts (raisonnable) investissements.

    • Ah mais je vous assure que, taxe sur les riches ou pas, le pays va au gouffre. Pour tout le monde. Et pas plus tard que maintenant.

  • Je suis surpris de lire cette jalousie féroce dans les propos des « anti-riches ». « ils doivent payer » disent-ils, comme s’ils ne payaient pas leur dû. Je me moque de savoir ce à quoi ils ressemblent, ces « riches », il faut juste m’expliquer pourquoi ils n’auraient pas les mêmes droits que les autres sachant qu’ils sont soumis aux mêmes obligations.

    • Voilà.

      Remplacez « riches » par juif et vous verrez l’effroyable jalousie qui se cache derrière les propos socialauds.

  • Alors on taxe pas les riches ok!!!
    alors on va chercher l’argent où??
    En sachant que l’Etat ne voudra pas couper dans ses dépenses, où autre budget sauf évidement celui de l’enseignement et des aides sociales… après on prend encore au revenus moyens, rien à prendre du côté des pauvres puisque plus d’aides et après?????
    c’est quoi la suite. On prend à qui hein??? attention faut pas toucher aux riches qui sont déjà si généreux avec la populace ; ironie évidement.

    PS sud 13 c’est pas de la jalousie qu’ont les classes pauvres, moyennes face aux riches et je vois pas le mal de vouloir un monde meilleur et juste même si il ne le sera jamais encore moins de nos jours.

    • « on va chercher l’argent où? »
      Mais il n’y a plus d’argent (de valeur) à chercher. Il n’y a plus que du papier. Et du papier, vous allez en avoir. Des containers entiers. Vous aurez les taxes sur les riches ET la misère. Vous aurez la guerre ET le déshonneur.

    • On va payer les fonctionnaires avec l’argent des impots des fonctionnaires.
      Ca marchera peut être.

  • Stop !!! Entre les riches et les autres y a pas les même droits et pas les même devoirs, faut arrêter les conneries les gars….

  • Ce qui est dingue, c’est ta mentalité de précieuse assistée. Précieuse qui refuserait de servir de la soupe. Assistée qui voudrait qu’on aille extorquer des impôts aux autres (riches, moins riches et même plus pauvres mais plus travailleurs) pour lui donner pendant qu’elle reste dans son fauteuil devant Secret Story.

    Quant aux handicapés physiques, certains d’entre eux se retroussent bien plus les manches que toi et (re)deviennent plus productifs que pas mal de pleurnicheurs.

    Ceux qui se retroussent les manches, créent des richesses et donnent à qui ils veulent n’ont pas à subir la loi ni des fainéants jaloux, ni des hypocrites (Buffet ou politiciens qui parlent d’augmenter les taxes des autres, se font de la pub mais ne donnent pas plus eux-mêmes concrètement et discrètement).

  • Pardon explique moi un peu en quoi je suis une assistée qui refuse de servir le plus pauvre qui reste assise dans son fauteuil en gagnant de l’argent par les aides explique?
    en quoi le fait de dire oui à la taxation des plus riches, et dire ce que je pense de l’économie fait de moi une assistée, n’aime tu pas ton jour de congés par semaine, quand t’es en danger t’as la possibilité d’appeler les pompiers,… d’avoir des congés payés, de pouvoir profiter de 15 j ou de 3 mois de son enfant? si c’est ça assisté eh bé oui, et je cotise= payer chaque mois pour que se soit possible et pour les autres aussi riches ou pauvres.
    Et pour que tant sache un peu plus sur moi je suis jeune créatrice d’entreprise, ça marche ou pas mais je me donne les moyens, alors garde toi de porter un jugement la vie d’une personne que tu ne connais pas tiens toi en au écrit et pas à ta petite imagination oops dsl c’est contagieux…

    • L’éducation nationale et les médias vous ont fait croire, depuis votre naissance, par une propagande massive, que ces services doivent nécessairement provenir de l’Etat. En fait, ce n’est pas le cas. Pas du tout.

      Pour votre création d’entreprise : merde (au bon sens du terme) 🙂

  • 🙂 c’est gentil mais:

    Wikipédia;

    L’État est une des formes d’organisation politique et juridique d’une société.

    Une république est une forme de gouvernement dans laquelle les gouvernants sont désignés par l’élection du peuple, ou d’une partie de celui-ci.

    En gros l’état représente le peuple il est donc évident qu’il est le garant et responsable des services dont les humains/êtres-vivant vivant sur le territoire, ont besoins, après la façon dont l’état est géré, c’est une une autre histoire, mais l’argent de l’état n’est pas produit par l’état (un peu si quand même) mais par un pays (qui rassemble les personnes, les entreprises, les patrimoines, les technologie….. blabla donc oui le services doivent provenir de l’état état=peuple….

  • Et si c’est pas le cas comme tu le dis alors c’est aussi un autre débat, pour l’instant restons logique avec les moyens qu’on a, cad apparemment la France a besoin d’argent alors prenons là ou il y a, beaucoup, et en état de quasi virginité, on fait avec ca avec les forêts, les sols…. Lol je pourrai faire ça pendant des heures mais malheureusement pour certains je vais éteindre le PC et faire marcher l’économie de mon pays mais surtout celle de la grande surface ah me taper pas je ne peux qu’achète pas cher dsl, dommage que pas de vente en direct avec agriculteurs ds mon quartiers

    allez portez vous bien, au moins on en parle et c’est ce qui faut faire, s’exprimer…

  • L’audience grandissante de Contrepoints amène de plus en plus de lecteurs et de commentateurs antilibéraux (c’est la rançon du succès),alors bon courage à l’équipe de Contrepoints et au libéraux en général, cette nouvelle année s’annonce…palpitante.

  • « Une pétition lancée par Warren Buffett a attiré 250 signataires sur les 3 millions de millionnaires américains en évoquant cet argument »

    Oo !!! Si une pétition de 250 personnes permet d’augmenter les taxes, il en faut combien pour une pétition afin de les diminuer ?

  • « l’état est bien censer représenter le peuple….»

    Sources ?

  • La boessie ? céki s’boufon ?

  • La France est actuellement dans la situation d’un pays occupé, comme en 1943, Ce ne sont plus les fridolins, mais l’armée immense des élus et des fonctionnaires qui pillent le pays à leur profit.
    Quand on compte le nombre d’élus dont on se demande bien à quoi ils servent si ce n’est à prévariquer à tour de bras, le nombre d’instances et d’étages compliqués bourrés de fonctionnaires qui se tirent dans les pattes et perdent les dossiers, on est affolé.
    Si on fait le rapport entre les politiciens Américains et leur population, et celui entre les politicards Français et la population, on peut se poser des questions !
    Comme d’expérience (mais dans les Bouches du Rhône ce qui fausse peut-être un peu) les joyeux rigolos que décrivait Zoé Shepard sont non seulement la majorité, mais la mafia qu’elle n’a pas décrite s’y mélange avec délices, je pense qu’élaguer ne serait pas un mal et au moins une opération rapidement bénéfique.
    Une autre solution existe bien sûr, faire ce qui se faisait en 43 : travailler clandestinement en se disant « encore un que les fonctionnaires et les élus n’auront pas » comme on disait « les frisés  » dans les 3 mousquetaires du maquis de Marijac.

    Après tout des pays d’Amérique latine se sont sauvés grâce au travail au noir sans tenir compte de leurs parasites.

  • Il faut taxer les riches car ils n’ont qu’un seul bulletinde vote par personne.
    A l’école c’est les premiers de la c lasse qui auraient du être punis. ça m’aurais changé;
    La crise n’est pas monétaire elle est la conséquence d’une supression mal controlée des protections douanières. Il n’y aura plus de riches en occident puisque nous vivons au dessus de nos moyens, démagogie oblige, teaxer ceux qui restent ne règlera rien, ceux qui le peuvent partirons.
    Calligula avait déja traité le problème. J’espère que ses successeurs auront autant que lui le sens de la poésie.
    Ce sera notre dernier luxe.

  • J’ai découvert que la Fondation FSJU participe à des programmes caritatifs dans les deux pays.
    Par exemple : des bourses-cantine, la mise en place du réseau santé en France, ou encore l’aide à l’enfance et à la jeunesse en difficulté en Israël… Ah j’oubliais aussi : des bourses aux étudiants qui vivent en Israël loin de leurs familles.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
flat tax
0
Sauvegarder cet article

Par Claude Goudron.

La flat tax s'invite à l'occasion des débats pour la présidentielle 2022 et plus particulièrement chez Éric Ciotti.

Cet impôt à taux fixe modéré qui s’applique à tous est le gage d’une incontestable efficacité.

Pour ceux qui l’ignoreraient, il s'agit d'un impôt à taux unique, voire à deux taux, qui remplacerait l’impôt sur l'ensemble des revenus (travail et autres sources) devenu lourd à gérer et trop souvent l’objet de contournements.

La flat tax éviterait également de nombreuses fraudes ou mon... Poursuivre la lecture

Par Yves Montenay.

Vous vous souvenez, il y a maintenant environ un an et demi, avant la fin du premier confinement, le plus dur, puis régulièrement depuis j’avais écrit qu’il y aurait une reprise en V et qu’il ne fallait pas s’inquiéter alors que les articles catastrophistes se multipliaient.

Bien sûr mon V a été un peu secoué par les demi-confinements qui ont suivi. Nous abordons maintenant la cinquième vague… Mais, à chaque fois, l’économie est moins secouée, car tant nos gouvernants que les acteurs économiques de base ont ap... Poursuivre la lecture

impôt sur la dépense
0
Sauvegarder cet article

Par Pascal Salin et Philippe Lacoude.

Première partie de la série ici Seconde partie de la série ici Troisième partie de la série ici Quatrième partie de la série ici Cinquième partie de la série ici Sixième partie de la série ici Septième partie de la série ici Huitième partie de la série ici Neuvième partie de la série ici Dixième partie de la série ici Onzième partie de la série ici Douzième partie de la série ici Treizième partie de la série ici

Comme nous l’avons dit à maintes reprises, l’impôt sur les revenus introduit une... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles