La Révolte des masses

Les Belles Lettres publient, dans la collection Bibliothèque classique de la liberté, le maître-ouvrage de José Ortega Y Gasset, La Révolte des masses

Les Belles Lettres publient, dans la collection Bibliothèque classique de la liberté, le maître-ouvrage de José Ortega Y Gasset, La Révolte des masses. Traduit de l’espagnol par Louis Parrot, avec une préface de José-Luis Goyena, la parution est prévue pour le 28 octobre prochain. Vous pouvez commander cet ouvrage ici.

Publié en Espagne en 1930 sous le titre La Rebellion de las masas, traduit en français en 1937 (Stock), et réédité en 1967 dans la collection « Idées » (Gallimard), ce classique majeur de la littérature intellectuelle européenne qu’est La Révolte des masses n’était plus disponible depuis plus d’une vingtaine d’années.

La réputation mondiale de cet ouvrage (qui ne reflète qu’un aspect de l’immense œuvre philosophique de son auteur) traduit dans toutes les langues vient de ce que s’y développe une critique précoce, prémonitoire et acérée de la montée de l’« homme-masse » porteur d’une violence destructrice de la démocratie, conjuguée à celles de l’« étatisation de la vie ».

Mais au-delà de ces sombres diagnostics, La Révolte des masses est porteuse d’une pensée affirmative, articulée sur l’opposition entre les exigences d’une « vie noble » fondée sur l’individualisme moral – et la vulgarité, la médiocrité d’une civilisation grégaire : c’est cette dimension du livre qui continue actuellement plus que jamais à susciter le commentaire et nourrir pour lui l’intérêt le plus vif dans toute l’aire hispanophone mais aussi anglo-saxonne – grâce en particulier aux efforts de la Fondation Ortega Y Gasset de Madrid.