L’interdiction du burkini bénéficie à l’islamisme

Publié Par Guillaume Nicoulaud, le dans Libertés publiques, Pushmobile

Par Guillaume Nicoulaud.

L'interdiction du burkini bénéficie à l'islamisme

By: ErikCC BY 2.0

« One of the great mistakes is to judge policies and programs by their intentions rather than their results. »
— Milton Friedman

La première chose que m’inspire les arrêtés « anti-burkini » dans les Alpes-Maritimes, c’est que ce genre de loi est inapplicable. Tenez par exemple : pour reprendre les termes de l’arrêté cannois, « l’accès aux plages et à la baignade est interdit […] à toute personne n’ayant pas une tenue correcte, respectueuse des bonnes mœurs et de la laïcité » (je vous passe le couplet hygiène et sécurité). Qu’est-ce qu’une tenue correcte, respectueuse des bonnes mœurs et de la laïcité ? En l’absence de définition légale claire et précise, comment les policiers de la baie des Anges sont-ils supposés distinguer ce qui relève d’une amende de 38 euros ou pas ?

Des mesures inapplicables

Évidemment, dans le contexte, c’est le fameux burkini qui est visé. Il est dès lors très facile aux agents municipaux de verbaliser quiconque se présente sur une plage cannoise avec un des vêtements de plage créés par madame Zanetti. Sauf qu’à long terme — et le long terme commence dès la saison prochaine — vous pouvez parier votre chemise et votre caleçon qu’on va voir fleurir toutes sortes de pseudo-burkinis qui vont rendre l’application de ce genre d’arrêtés absolument cauchemardesque.

Rien n’est plus facile, toutes les surfeuses et plongeuses du monde vous le confirmeront : des combinaisons intégrales légères, ça existe déjà (pour homme aussi d’ailleurs) ; rajoutez un paréo autour de la taille et vous reproduisez les effets du burkini sans porter de burkini. Bref, ça va vite devenir totalement ingérable et ce, sans même compter les plaisantins — j’attends avec gourmandise celui ou celle qui viendra vérifier si un déguisement de Batman constitue une tenue correcte, respectueuse des bonnes mœurs et de la laïcité.

Le deuxième aspect intéressant de cette affaire, c’est la prodigieuse publicité qu’ont assuré ces arrêtés maralpins à l’objet même qu’ils entendaient faire disparaître. C’est une variante de l’effet Streisand : avec ce battage médiatique inespéré, les ventes de burkini ont explosé. C’est simplement un effet publicitaire : au début de l’été, la plupart d’entre nous ignorions l’existence du burkini et à l’heure où j’écris ces lignes, il faut vraiment vivre dans une grotte pour ne pas savoir que ça existe.

De là, deux effets : le premier est un classique de la psychologie sociale ; on appelle ça de la réactance. Concrètement, vous pouvez parier une seconde chemise et un autre caleçon que le nombre de musulmanes arborant des burkinis ou des pseudo-burkinis sur nos plages va exploser. De la même façon et pour les mêmes raisons que les sweatshirts « Manif pour Tous », cette interdiction jugée illégitime et liberticide va lancer la mode pour de bon.

Mais là où ça devient encore plus drôle, c’est que de nombreuses non-musulmanes, découvrant le burkini, y ont vu le vêtement de bain idéal qu’elles recherchaient depuis des années : elles vont pouvoir enfin profiter de la plage tout en se protégeant du soleil. Selon Madame Zanetti, il semble qu’une part substantielle de ces nouvelles clientes ne sont pas du tout musulmanes mais simplement des femmes à la peau fragile et notamment des survivantes du cancer.

La propagande de Daesh

Enfin, je conclus avec un dernier constat : ces arrêtés servent la propagande de Daesh. Tous les spécialistes de la jihadosphère vous le confirmeront : ça fait des années que les partisans de l’État Islamique martèlent l’idée selon laquelle il est impossible à un musulman d’être un bon musulman en France — raison pour laquelle il doit émigrer en terre d’Islam — et ces arrêtés n’ont fait qu’apporter de l’eau à leur moulin. « Regardez, disent-ils en substance, comment la France (croisée, ennemie de l’Islam) humilie cette musulmane. »

Ce que cela signifie, dans la pratique, c’est que si nous avions voulu créer une ambiance favorable au recrutement de djihadistes sur notre territoire, nous n’aurions pas fait autrement. Si l’idée était de relancer la mécanique infernale de la radicalisation et donc du terrorisme, c’est une immense réussite et la suite, je le crains, me donnera raison.

Bref, nous avons voulu faire disparaître les burkinis au prix de quelques libertés ; nous perdrons ces libertés, nous aurons plus de burkinis et nous récolterons quelques djihadistes supplémentaires en prime. La machine à perdre tourne à plein régime, qui sera capable de l’arrêter ?

Sur le web

  1. Gachet-Mauroz Philippe

    Je suis assez d’accord .Mais à l’inverse depuis 30 ans, nous ne disons rien, ou nous n’avons rien dit, et l’islamisme a quand même grimpé…

    1. On ne rachète pas 30 ans d’électoralisme, de jmenfoutisme et de laxisme par une poignée d’arrêtés municipaux contre-productifs.

    2. Je suis en parfait accord avec toi Philippe depuis 30 ans nos hommes politiques de droite comme de gauche n’ont rien fait, l’islamiste à monté sans que les hommes politiques s’y intéressent
      Simple exemple les prières de rue, nos hommes politiques ont laissé faire, il a fallu que le scandale éclate, pour que nos hommes politiques réagissent
      Il n’y a qu’une chose à faire c’est d’avoir une démocratie
      Mais ce qui différencie vraiment la Suisse de la plupart de ses voisins européens, c’est le recours intensif à la démocratie directe. La possibilité laissée aux citoyens de s’exprimer sans passer par le truchement de représentants
      Référendum obligatoire: Pour toute modification de la Constitution
      Référendum facultatif: Les citoyens suisses, à condition de réunir 50.000 signatures dans les 100 jours suivant l’adoption d’une loi, peuvent déclencher un référendum pour la faire rejeter.
      Initiative populaire: Le peuple suisse peut déclencher un référendum pour modifier la Constitution. Pour cela, 100.000 signatures doivent être récoltées en 18 mois.

      A titre de comparaison, le référendum n’a été utilisé en France que 9 fois depuis 1958, tandis que sur la même période les Suisses se sont exprimés près de 400 fois, Ainsi, les grands enjeux de société sont débattus tant au niveau fédéral (retraites, laïcité…), que local (ramassage des ordures, construction de maisons secondaires dans des zones protégées…).
      Un député en suisse ne fait pas carrière comme en France
      Reconnaissons aussi que nos hommes politiques ont peur des référendums, GAUCHE OU DROITE

      1. « Mais ce qui différencie vraiment la Suisse de la plupart de ses voisins européens, c’est le recours intensif à la démocratie directe. La possibilité laissée aux citoyens de s’exprimer sans passer par le truchement de représentants »

        Si vous faites un referendum  » devons nous virer les arabes de France (peu importe qu ils soient français ou non » – vous aurez le OUI vainqueur. Belle leçon de démocratie, en effet. TOUS les sondages indiquent que 70% des français pensent qu il y a trop d arabes en France.

        Quand aux suisses si vous leur poser la meme question en remplaçant « arabes » par français le résultats serait le même en Suisse. Les français sont des immigres en Suisse.

        1. La je ne vois absolument pas ou est le problème: si 70% de la population répondent oui a la question , il faut TOUT mettre en oeuvre pur satisfaire ces 70 %, c’est ça la démocratie; le démocratie ne s’arrete pas a faire un referemdum sur l’europe avec résultat :non et a « magouiller » entre soit disants représentants pour faire quand même ce a quoi le réféermdum a dit non

          1. La démocratie ne légitime en rien la violation des droits naturels et des libertés fondamentales des individus.
            Votre vision de la démocratie n’est rien d’autre que la loi du plus fort. Vous avez sans doute oublié que la France est une république et un État de droit avant d’être une démocratie.

            1. Ça, ça s’appelle la dictature de la majorité. José a parfaitement raison sur le coup: la majorité n’a aucun droit de violer les droits naturels de quelque minorité que ce soit, et en particulier la plus petite des minorités: l’individu.

              C’est ce qui différencie la dictature de la majorité de la démocratie libérale: le respect des droits naturels de chaque individu. Et dans une démocratie libérale, c’est le rôle de la Constitution d’encadrer le pouvoir de l’État afin que lui et/ou la majorité ne puissent violer ces droits naturels.

            2. Et qu’il existe bien des droits internationaux cosignés par la France donc normalement contraignants!

          2. Vous savez bien que la feinte n’a été possible que par des modifications mineures du texte, modifications pourtant annoncées comme une « victoire française »! Et n’ayez pas de regret! Si la France s’était astreinte aux critères de Maastricht depuis 1991-93, elle ne serait pas dans le même état, aujourd’hui!

            1. Maastricht, cela se prononce masse triche 🙁

          3. Paul c’est Mélenchon & Co qu’il faudrait soutenir avec de telles idées : doit y avoir une pétition sur internet « Faisons la poche aux 500 familles riches ».

            Si vous raccourcissez ceux qui font plus de 1m90 euh 2m, mieux vaut prendre de la marge, je suis d’accord

          4. La je ne vois absolument pas ou est le problème: si 70% de la population répondent oui…

            Non, pas à n’importe quoi.

        2. Quand aux suisses si vous leur poser la meme question en remplaçant « arabes » par français le résultats serait le même en Suisse. Les français sont des immigres en Suisse.

          Vous êtes dur avec les suisses. Ils ne sont pas aussi bêtes que les français :mrgreen:

          1. Par ailleurs, tout n’est pas permis, et parfois, il y a des choses discutables qui passent, mais pas ce que vous prétendez.

      2. « nos hommes politiques de droite comme de gauche n’ont rien fait, »
        C’est bien le problème. Ou alors lorsqu’ils l’ont fait c’était pour faire l’inverse de ce qu’il aurait fallu faire.

        La gauche a cherché à diviser la droite en laissant monter le FN. Au final cela n’a pas éviter l’alternance droite/gauche aux différentes aux présidentielles. Bravo à eux, au vu des résultats la stratégie fut la bonne pour eux comme pour la France. Et puis surtout continuons, avec un peu de chance le FN finira par dépasser tout le monde.

        La droite de son côté a droitiser son discours pour éviter la perte d’un électorat, ne parlons surtout pas des problèmes qui fâchent et flattons notre électorat.

        Mais bien sûr, aucun rapport avec une quelconque monté de l’islamophobie et donc de la réaction islamiste qui en est corrélé. Après on s’étonne de la situation.

    3. L’Etat a laissé piétiner le droit fondamental et s’est emparé de sujets sociaux et sociétaux qui ne sont pas de son ressort. Voilà le résultat.
      L’ennuyeux avec ces arrêtés anti burkinis, c’est que la puissance publique (ou ce qu’il en reste) va encore se ridiculiser. Pour un Etat qui veut affirmer son autorité face au terrorisme, c’est raté.

    4. Le terrorisme augmente parce que les hommes politique, l’Etat ne fait rien ?

      Je pencherais plutôt pour l’inverse : l’Etat fait tout pour chercher des noises et monter les gens les uns contre les autres, divise pour mieux regner.

      Ce pays vit en guerre civile couvée permanente:

      1. D’accord avec vous, ce sont les reculades de l’Etat régalien qui ont favorisé le terrrorisme (qui a prospéré sur la délinquance et un peu grâce à elle) et les divisions que vous dénoncez (qui se produisent quand l’application de la loi est à géométrie variable ou quand des lois de circonstance sont votées)
        Quand j’écris que l’Etat veut affirmer son autorité face au terrorisme, j’ironise sur les paroles martiales.

  2. Bonjour

    Cette histoire de burkini est un révélateur de la nullité des hommes politiques français (que les électeurs ont élus).

    Il faudrait arrêter d’emm..der les femmes musulmanes que ces bonnes âmes déclarent vouloir protéger contre leur volonté.

    PS C’est quand même drôlement moche comme tenue, m’enfin c’est l’opinion d’un machiste ;).

    1. Avec ce genre de vêtement, on cache la crasse, les maladies de peau et j’en passe.
      Vous vous foutez toujours de ce genre de vêtement ?

      1. « se foutre « , Vulg. Emploi pronom., Ne pas se soucier, se moquer (de quelque chose, de quelqu’un). — TLFi
        Alors, mille fois oui, je voudrais avoir le droit de m’en foutre !

      2. @Joelle Nambotin Gobbi

        Je ne connaissais pas ce prétexte hygiéniste contre le burkini.

        Bientôt un certificat médical de non-contagion obligatoire?

        PS En dehors du coté méprisant burkini=crasse.

        1. @glib : quoique … Une bonne campagne de pub obligeant les gens ayant des maladies de peau (avec des images bien crades) à porter un burkini et je suis sûr que vous n’en verriez plus un seul.

      3. Si le burkini vous dérange vous devriez être les arrêtés anti-burkini, car ceux-ci ont dopé les ventes de burkini.

        Saleté de réalité têtue qui ne se plie pas à nos désirs!

        1. « Devriez être contre », désolé

      4. Faut-il aller tout nu pour montrer que l’pn est propre et on en bonne santé? Doit-on en conclure que d’après vous, seules les femmes seraient crasseuses pour se cacher ainsi mais pas les hommes? Allons, quel mépris!

      5. Joelle Nambotin Gobbi – Vous etes proctologue?

  3. Nos girouettes politiques ne se sont pas encore rendu compte que leur comportement débile qui consiste à dresser une communauté contre une autre est contreproductif ……
    Cf: le nombre de femmes qui se mettent à porter le niqab et l’explosion des ventes de burkini …..
    Démagogie, démagogie ….. Quand tu nous tiens !!!!!

    1. @Arcousan: Ah bon, les non musulmans sont « une communauté » ? La France est devenue un pays multi-communautaire, avec reconnaissance dans la constitution et toussa ? Vous même, quelle est donc votre communauté dont vous reconnaissez la supériorité par rapport à l’état ?

      Vous inversez toujours le problème. Pour quelles raisons ….

  4. « POURQUOI CONVOQUER LA LAICITE ?
    Le burquini revendiqué par certaines comme un symbole de liberté individuelle, accusé par d’autres de représenter l’assujettissement de la femme imposé parce que l’occident est présenté comme décadent, corrompu et en voie de perdition. Ce vêtement est-il signe religieux ou un signe de discrimination sexuelle ? Quelle que soit l’interprétation, on ne peut invoquer la laïcité pour l’interdire, les faits se déroulent dans l’espace civil de la voie publique et concernent des personnes privées. L’expression des convictions religieuses est de fait légitime dans cet espace. On ne peut dès lors qu’invoquer l’ordre public, la sécurité publique voire la discrimination sexuelle si elle était prouvée pour interdire le port du burquini. De même, la loi du 11 octobre 2010 interdisant la dissimulation du visage dans l’espace public n’est pas adoptée au nom de la laïcité.
    CHERCHE-T-ON A DISCREDITER LA LAICITE ? »

    1. Il aurait été tellement plus facile de réserver une plage ou une portion de plage pour celles qui portaient un burkini, juste à côté de la plage où portion de plage réservée aux naturistes! Provocation ou système D?

  5. « L’Islam » n’a aucune stratégie mais l’organisation connue sous le nom d’État Islamique en a une très précise qui consiste à rétablir un califat en incitant, notamment, tous les musulmans qui vivent en occident à faire leur hijra (hégire) en terre d’Islam.
    Qu’il y ait, à très long terme, l’idée de conquérir l’occident c’est bien possible mais ça relève plus à mon avis de la propagande assise sur les textes prophétique que d’autre chose. En toute état de cause, ça ne peut avoir lieu qu’une fois le califat constitué et capable de lever une armée de conquête.

    1. Vous êtes bien naïf de croire que « l’islam n’a aucune stratégie ». Il est vrai que l’Etat islamique veut propager l’islam par l’épée mais ce n’est pas la seule façon de faire. Une autre stratégie vise aux mêmes résultats mais par des moyens différents : il s’agit de propager l’islam progressivement dans la société de façon subreptice, en faisant accepter petit à petit à la société d’accueil les préceptes de vie islamiques (séparation homme/femme, généralisation de la viande halal, interdiction de critiquer l’islam, demandes de salles de prières, etc.) car l’islam n’est pas juste une religion au sens occidental du terme mais un système politico-juridique qui englobe tous les aspects de la vie sous une terminologie religieuse. Evidemment, toutes ces demandes vont toujours se faire en prenant pour prétexte des notions occidentales (comme l’antiracisme pour interdire toute critique de l’islam, ou la liberté de se vêtir comme on veut pour imposer le burkini) alors que le but est de transformer la société pour la soumettre à des valeurs islamiques qui n’ont rien à voir avec la liberté. Comme tout cela est progressif, les occidentaux ne s’en rendent pas compte et s’habituent petit à petit, ce qui fait que les demandent d’accommodements pour les musulmans se font de plus en plus nombreux, tel un effet boule-de-neige.

      Il y a un article très intéressant à propos d’un livre qui traite de ce sujet (voir ci-dessous) ; cela date de 2009 mais certains passages (par exemple celui qui explique que des jeunes djihadistes occidentaux se rendent dans les pays musulmans pour se préparer au jihad) sont étrangement prémonitoires…

      http://pointdebasculecanada.ca/le-hijra-un-cheval-de-troie-moderne-la-doctrine-islamique-de-limmigration/

      1. « il s’agit de propager l’islam progressivement dans la société de façon subreptice »

        Aucune volonté de propager quoi que ce soit, c’est juste naturel. Pas besoin d’islam, ça c’est toujours passé comme ça lors d’une mixité.

        Lorsqu’il y a un mélange de culture lié à une immigration, il y aura forcément des échanges de culture avec le temps (ça tombe sous le sens). Et donc une transformation progressive des deux côtés qui va varier en fonction du nombre (le groupe minoritaire ayant tendance à absorber plus de valeurs du groupe majoritaire que le contraire). D’ailleurs, si l’humanité ne s’était pas déplacée et avait gardée sa culture originelle, on serait toujours noir et vivant en Afrique dans des grottes. Ainsi va la vie, et on ne peut pas aller contre, on évolue aussi via les migrations et la mixité.

        Je rajoute que si l’autre a un point de vue ou une façon de faire différente de la mienne mais que je trouve plus intéressante, je prend. Sinon je rejète. On évolue aussi comme ça. Là encore l’important étant de nous laisser cette liberté de choix.

        Après si trop de personne au sein d’un pays redoutent cette mixité culturelle et les changements inévitables qu’elle aménera, la seule solution réside dans une limitation de l’immigration. Tout autre solution amènera des problèmes inévitables, on ne peut pas forcer les gens indéfiniment.

  6. Je suis pour l’interdiction de la combinaison « de plongée » intégrale, y compris quand c’est juste pour se baigner ou faire des sports nautiques « en surface ».
    Comme dit un(e?) des intervenant(e?)s ci-dessous : ça cache la crasse et les maladies de peau (qu’on préfère avoir en pleine vue, évidemment).

    1. Comparer la combi de plongée et le burkini que les musulmans appellent aussi « le maillot de bain islamique » faut le faire. Que les femmes se baignent dans la mer avec leur burqua m’indiffère totalement. Par contre qu’ils viennent pleurnicher et se faire passer pour des victimes, j’en rigole ou j’en pleure s’est selon.

      1. Une personne victime d’une injustice est une victime. Surtout quand cette injustice découle de la prévarication d’autorités publiques.

        1. tout à fait d’accord: la loi consensuelle reconnait les délits opposés à « la décence et aux bonnes moeurs » (déjà interprétées « élastiquement ») dire qu’un maillot de bain est « trop décent » demande une « contorsion législative », pour le moins!

          Hélas le ridicule ne tue pas!

      2. Ça fait des années que vous pleurnichez alors.

    2. @pastilleverte « Mieux vaut se taire et passer pour un con que de l’ouvrir et ne laisser aucun doute sur le sujet. » Coluche.

      Car en effet la connerie ne peut être camoufler par un burkini.

  7. « C’est une variante de l’effet Streisand : avec ce battage médiatique inespéré, les ventes de burkini ont explosé. »

    Quelle naïveté ! Comme si les musulmans dévalisaient les boutiques de burkinis à cause du battage médiatique, comme si des imams ne leur en avaient pas parler, comme si le renoncement et la naïveté des non-musulmans ne pouvaient pas donner plus d’audace aux islamistes… Pfff
    Je n’aurai jamais cru que Nicoulaud serait tant à côté de la plaque. En fait, c’est toujours le cas quand il parle de l’islam qu’il ne comprend pas.

    1. « En fait, c’est toujours le cas quand il parle de l’islam qu’il ne comprend pas. »

      Nul besoin de « comprendre l’islam » pour rappeler les bases du libéralisme : l’État ne peut violer l’exercice des libertés des individus tant que ceux-ci ne violent les droits naturels de personne.

      1. Et j’ajoute que comme très souvent les effets d’une loi liberticide ont les effets inverses de ceux escomptés. On est en plein dedans, puisque dans les faits, les arrêtés anti-burkini ont dopé les ventes de burkini (et oui, désolé, les faits sont têtus, saleté de réalité qui ne se plie pas à nos désirs!), ont alimenté la propagande de Daesh et font monter l’islamisme. #WellDoneGuys #EpicFail

        1. Je ne sais pas pourquoi, mais je doute que le simple fait que quelques communes interdisent le burqini fasse bondir les ventes de 40 % comme le prétend le fabricant. Si l’interdiction dans un seul pays fait augmenter d’autant ses ventes, 2 possibilités : Ou elles étaient très basses et une augmentation des ventes, même minime, représente un vite gros pourcentage. Ou le fabricant ment mais en profite pour qu’on parle de lui (un bon gros coup de pub gratos).

          1. À mon avis: gros, très gros coup de pub gratos, que même dans ses rêves les plus humides le fabricant n’aurait imaginé, et ventes assez confidentielles au départ, avant que les politiques n’entrent dans la danse pour les 2 pelées, 3 tondues dont ils ont fait toute une histoire (mais ils ne font que suivre la demande politique d’électeurs choqués par les dites 2 pelées et 3 tondues assez arriérées pour porter ce genre de tenues de bain).

            Et non, vu le tsunami médiatique provoqué par ces quelques communes ayant pris un arrêté anti-burkini, il n’y a rien d’étonnant à ce que les ventes aient bondi. Je suis même étonné qu’elles n’aient augmente que de 40% vu le battage!

    2. « comme si le renoncement et la naïveté des non-musulmans ne pouvaient pas donner plus d’audace aux islamistes… Pfff », comme si on combattait le terrorisme avec des arrêtés anti-burkini…,
      Les USA n’ont pas eu besoin des arrêtés anti-burkini pour éliminer le chef de l’EI en Afghanistan.

      Traiter des problématique de sécurité intérieure et extérieure par le facteur religieux permet de justifier tout et n’importe quoi, dernier exemple en date: l’interdiction du burkini par Sarkozy sur l’ensemble du terrtoire si il est élu en 2017…

    3. on a pas à comprendre l’islam….pour avoir une opinion sur le burkini , on peut m^me dire que moins on comprend l’islam plus les arrête anti burkinis apparaissent pour ce qu’ils sont …stupides et incohérents.

    4. D’accord avec vous, Nicoulaud est à côté de la plaque. Cette affaire de burkini est de la pure provocation, et la question est: comment se comporter face à une provocation? Faut-il faire comme si on n’avait rien vu? Le résultat prévisible est que le provocateur va surenchérir dans la provocation. Tout faux, Nicoulaud.

      1. « Cette affaire de burkini est de la pure provocation »
        C’est ce qui se dit, mais c’est faux.

        C’est dans la culture musulmane de se baigner habillé, je l’ai vu dans plusieurs pays. Donc aucune provocation là dedans, juste naturel de le faire pour certaines. Après l’interdiction et le battage médiatique ça a pu effectivement entraîner de la provocation et une augmentation des gens souhaitant le porter comme décrit dans l’article. Si on avait laisser faire, rien de tout cela ne serait arrivé.

      2. Ouais, ces faits, ils sont vraiment à côté de la plaque!

    5. « Quelle naïveté ! Comme si les musulmans dévalisaient les boutiques de burkinis à cause du battage médiatique »

      Toute battage médiatique entraîne une augmentation des ventes. Si les imams en ont parlé, ça sera de la publicité en plus. Plus de publicité, plus de ventes potentiels. Une base du marketing.

  8. Heureusement on n’en a pas fait une loi, mais je ne vois pas trop pourquoi on fait un tel ramdam: passer par des arrêtés municipaux, finalement c’est la meilleure des solutions. Le « problème » reste ponctuel, et dépend entièrement de la sensibilité locale des habitants.
    J’avais vu des femmes se baigner dans des tenues similaires en Tunisie. Mais c’était des personnes provenant de provinces reculées, que la plupart des tunisiens désignaient comme des « ploucs ».
    Donc mettre une tenue de natation pour femme de ploucs orientaux en France en 2016 et épiloguer dessus comme étant le droit de pratiquer sa religion blabla, comme disais Coluche; « Je me marre, mais je me marre ».
    La palme du ridicule revenant aux gauchistes et féministes de gaaôôche, qui sont perdu entre idéologie anti-racistes et laïcarde, prenant l’une pour l’autre et faisant des nœuds avec leur matière grise pour tenter de rester cohérents. Ou comment des élus communistes de Saint Denis se font les défenseurs de l’Islam.
    « Mais je me maaaarre »

    1. « …passer par des arrêtés municipaux, finalement c’est la meilleure des solutions. »

      Première nouvelle : passer par des arrêtés municipaux pour violer les libertés fondamentales serait la « meilleure solution » ?
      Sinon, en quoi la « sensibilité locale » légitimerait la violation des libertés fondamentales ?

    2. Une baigneuse en bikini, ça fait « plouf ! », en burkini, ça fait « plouc ! ». Vous avez trouvé la meilleure conclusion à l’affaire, espérons que le Conseil d’Etat s’en inspirera.

  9. Excellent. Je ne saurais écrire mieux!

  10. finalement i a une seule chose avec la que touts on est d’accord (soit de droite soit de gauche )….. on est gouverne par des cons !!! il va falloir chercher l’unite national dans cete direction peut etre ?……

  11. « Qu’est-ce qu’une tenue correcte, respectueuse des bonnes mœurs et de la laïcité ? En l’absence de définition légale claire et précise, comment les policiers de la baie des Anges sont-ils supposés distinguer ce qui relève d’une amende de 38 euros ou pas ? »

    Ben c est simple, la population vise est celle montrant ses appartenances musulmanes…donc TOUS ces personnes. Le fondement c est juste la discrimination, le racisme…etc…

    Pourquoi cherchez vous la logique?

  12. « Le deuxième aspect intéressant de cette affaire, c’est la prodigieuse publicité qu’ont assuré ces arrêtés maralpins à l’objet même qu’ils entendaient faire disparaître. »

    L objectif de ces maires, c est justement d en faire un MAXIMUM de publicite pour leur propre plan de COM et intérêt électoraux. Ces maires ne sont pas intéressés par protéger la France ou les français (ou meme d ailleurs les touristes, les expats, les etrangers). C est une évidence.

  13. « Bref, nous avons voulu faire disparaître les burkinis au prix de quelques libertés ; nous perdrons ces libertés, nous aurons plus de burkinis et nous récolterons quelques djihadistes supplémentaires en prime. La machine à perdre tourne à plein régime, qui sera capable de l’arrêter »

    100% D ACCORD.

    Le plus grave selon moi, c est l unanimité de la classe politique sur ce sujet. Très peu se sont emu des consequences reelles et de l efficacite de ces arretes. Car, en effet, « One of the great mistakes is to judge policies and programs by their intentions rather than their results. »

  14. Finalement, le burkini ça ne fait pas que gonfler les formes de celles qui les portent !

  15. Ben oui, l’État ne doit pas nous laisser libre mettre les vêtements que l’on veut, c’est bien connu, il doit nous dicter ce que l’on doit mettre ou non! Si on commence à laisser les gens libres de s’habiller comme ils veulent, où va-t-on? Pourquoi pas les laisser libres de se déplacer ou de dire ce qu’ils veulent aussi tant qu’on y est?

    Et puis on le voit bien, interdire le burkini, ça marche: ça n’augmente pas du tout du tout les ventes de burkini, ça n’alimente pas du tout du tout la propagande de Daesh, ça ne fait pas du tout du tout l’islamiste. Alors allons encore plus loin et interdisons-le sur tout le territoire! On ne change pas une formule qui perd, euh qui gagne vouais-je dire.

  16. « Le Conseil d’Etat s’est prononcé, vendredi 26 août, contre l’arrêté « anti-burkini » de Villeneuve-Loubet.  »

    http://www.lemonde.fr/societe/article/2016/08/26/le-conseil-d-etat-suspend-l-arrete-anti-burkini-de-villeneuve-loubet_4988472_3224.html

    Lionnel Luca dois être en train de chialer.

    1. Ouf! Il n’y a plus qu’à espérer que la polémique se calme…

      1. Ciotti et Larrive vont déposer un projet de loi contre le burkini. quelle reactivite!

        Dommage Ciotti et Larrive n ont pas cette même reactivite et cette même pugnacité pour:

        – la lutte contre le chômage,
        – la paupérisation de la société française,
        – le cout exorbitant de nos parlementaires,
        -la reforme de l état,
        – la diminution du nombre de villes et villages et donc le nombre de fonctionnaires.
        -le développement économique
        -le soutien a l innovation
        -l amélioration du système éducatif.

        Ça doit être surement car leurs objectifs ne concernent que leur propre carrière politique et non le bien de la Nation, du Pays et de la République.

        1. Hummm

          Ce que les politiques ont de mieux à faire.. c’est de ne rien faire, pas de politiques contre le chômage ni le développement économique ni le soutien à l’éducation ni systême éducation rien.

          Juste une justice qui fonctionne et punit les délinquants.

          1. moi je préfère les gens dans l action à ceux qui sont inactifs.

            j ai parle de soutien à l innovation et non de soutien au système éducatif – relisez.

            Par ailleurs contredire pour contredire ne fait pas avancer le débat.

            1. Ne le prenez pas mal Samy Mais la meilleure intervention de l’état c’est de ne rien faire… surtout dans l’innovation car il n’y comprend rien et est toujours en retard d’une guerre : cf par exemple les divers plans dont le plan calcul.
              A part la bonne idée d’avoir lancer le nucléaire il y a 50 ans, tout le reste est une cata soit tout de suite soit quelques années après parce que quand ça marche ils ne comprennent pas pourquoi et donc plante le bousin : le TGV

              Dès que l’état intervient il fausse le fonctionnement de l’économie : exemple il a investi récemment dans le cloud en avantageant 2 nouveaux acteurs (connivence) et en portant préjudice aux acteurs déjà existants.Imaginez que vous lanciez un business et que l’état vienne vous faire concurrence avec son argent gratuit et ses déficits : exemple les bus SNCF, le covoiturage SNCF (ce dernier a foiré!).

              1. Pmn peut soutenir l innovation en favorisant un environnement propice a cela…facilite les aides a l innovation, aide au developpement, accompagnement industriel, cooperation entre les PME et les grandes entreprises, aider les PME a croitre.

                MAIS cest VRAI qu en France, l Etat est archi NUL dans cela. Tout ce qu il fait c est empecher le bon fonctionnement de la machine eco.

                1. En fait en aidant une entreprise l’état impulse une direction que le marché n’aurait peut être pas prise tout seul (le minitel) et l’état est même foutu de planter l’idée qui aurait fonctionné : le minitel en fait nous avait fait prendre 15 ans de retard sur internet mais aussi sur tout ce qui est connexe : modem, ordis, ADSL, fibre etc… Bon on s’est rattrapé depuis mais je me rappelle que dans ma boîte j’étais le seul en 1995 à avoir une connexion internet avec les USA pour transférer des fichiers sur FTP et recevoir les fax directement sur mon PC.

                  La meilleure manière pour le marché de prendre la bonne direction sera de la faire avec ses sous car celui qui investit son propre argent a la nécessité d’en obtenir un bénéfice et prendra beaucoup de précautions en bordant bien son projet et en cernant bien son budget.

                  Il faut effectivement que les entreprises aient un cadre favorable pour se développer mais pour *toutes* les entreprises, pas uniquement celles qui font ceci ou cela.

                  1. @sam player – « La meilleure manière pour le marché de prendre la bonne direction sera de la faire avec ses sous car celui qui investit son propre argent a la nécessité d’en obtenir un bénéfice et prendra beaucoup de précautions en bordant bien son projet et en cernant bien son budget. »

                    Pour aller plus loin, pensez vous que les investisseurs de Manchester United qui ont vendu Pogba gratos a la Juve en 2012 et qui le rachète 120 millions d euros, en 2016, ont « bien bordé » leur projet? Pour info, Manchester ne disputera pas la champions league cette saison.

                    1. les investisseurs de Manchester United qui ont vendu Pogba gratos

                      C’est pas avec la sueur de mon front, des différents emmerdement que l’on peut avoir en France que c’est payé : c’est leur propre pognon, ils en font ce qu’ils veulent, ils n’ont pas de comptes à nous rendre et c’est très bien ainsi.

                    2. je ne suis pas le foot mais comme dit MichelC c’est de l’argent privé et mon commentaire ne supposait pas que l’on ne fait jamais de conneries avec son propre argent. Vous-mêmes aussi, moi aussi… on en fait juste moins.
                      En attendant je viens de voir que MU est le club le plus riche avec 560 millions en caisse sans compter la valeur de l’équipe.
                      Mon boss ne me juge pas sur une seule affaire mais sur des KPI sur l’année

                2. aider les PME a croitre.

                  Oui, là on sait les aider en les bombardant de taxounettes multiples et variées, sans compter les diverses interdictions et nombreuses obligations stupides.

                  Vous croyez être dans le pays de la liberté ❓ Eh bien : FAIL

            2. Vous êtes mal tombé samy, vous êtes sur un site libéral et vos interventions à l’emporte pièce ne sont pas très sérieuses.

              A part la liberté de porter un burkini ou un autre vêtement, qui est la position libéral et la mienne, je pense que vous devriez lire sur ce site les autres facettes du libéralisme.

              Cordialement quand même.

              1. @gillib – les attaques ad hominem sur le net ne font pas avancer le débat.

                Moi qui fait du freelance uniquement a l international sans filet aucun pour entre autres fuir le racisme systémique en contexte français, j ai pitié pour vous.

                Jamais vous n avez honte de vous?

                1. La honte, moi jamais 🙂

                  Sinon soyez moins agressif, on est sur internet, il faut accepter des opinions divergentes des siennes.

                  1. Vous semblez vexe.

                    Si mes posts vous genent, passez votre chemin.

                    1. Vos posts ne me gênent pas, c’est vous qui refusez toutes discussions.
                      Je vous faisait simplement remarquer que contrepoints est un site liberal et que la meilleur des politiques est de ne rien faire.

                      M’enfin…

  17. La place des femmes qui veulent cacher leur corps aux hommes n’est pas sur des plages publiques mixtes de France.

    Le problème, il vient du fait que l’on ne peut ostraciser les connes en burkini sur les plages qui n’ont d’égal dans leur stupidité que les femens, et dont le seul but est de faire de la provoc, car le procès pour racisme vous pend au nez alors il reste juste le mépris silencieux, et pour les politichiens le recours à la loi pour un interdit de plus.

    Maintenant on est au point ou c’est l’état qui va décider ce que l’on peut porter comme vêtement sur le domaine public!

    Tout dans l’État, rien contre l’État, rien hors de l’État.

    1. Malheureusement, les Français, baignés depuis l’enfance dans l’hyper étatisme, ne sont pas outillés mentalement pour comprendre la position suivante: « le port du burkini me débecte, mais je suis contre la possibilité à l’État (au sens large) de l’interdire. »

      D’autre part, l’influence catastrophique de la gauche sur la langue française même, sur le sens des mots, fait par exemple que le mot « laïcité » qui signifie au départ la séparation de l’État et de la religion et la neutralité de celui-ci envers celle-ci, est aujourd’hui compris comme l’interdiction d’arborer des signes « trop » visibles de ses convictions religieuses dans les lieux publics.

      Le mot « laïcité » fait partie de la longue liste de mots dont le sens a été complètement galvaudé. 1984, c’est aujourd’hui.

      1. Comme si les religieux respectait la laïcité, leur rêve c’est d’imposer par la loi leur dogme, comme ils l’ont fait et le font encore à chaque fois que la situation politique leur permettait… Qui demande la fin du concordat en Alsace-Moselle parmi les religieux?
        Moi, en tant qu’athée, je me dis que la négociation avec vous, c’est finis, vous ne comprenez que les tatanes dans la gueule. 🙂

        1. en même temps, votre réaction est logique, l’athéisme étant une religion comme les autres (plutôt pire, en fait)
          😉

        2. Pas de bol, je suis athée. Caramba, encore perdu! Et sinon, quel rapport avec mon commentaire? Ou des arguments, sinon?

          1. Ce ne sont pas des arguments, juste une constatation politique et stratégique, je suis fatigué des religieux et leur propension à faire semblant de respecter ma liberté de conscience.
            Oui dans l’idéal la laïcité c’est neutre… Dans l’idéal ou tout le monde la respecte.

            1. Par définition, seul l’État peut respecter la laïcité.

              1. La laïcité est une injonction à l’Etat de respecter la liberté d’opinion, de ne pas intervenir dans les affaires religieuses.

                La laïcité ne concerne ni les individus ni les religions.

                On ne convint pas par la force, mais uniquement par la raison

                Relisez la lettre pour la tolérance de Locke qui pose les bases de la neutralité de l’Etat face à la religion.

                1. Et vous, vous devriez relire mon commentaire 😉 #Fail

                  1. PS: non il ne manque pas de mot (et pourtant cela m’arrive souvent d’en oublier!), et surtout pas le mot « faire ».

                  2. Dsl il ne vous était pas destiné mais à Dexter

                    1. Au temps pour moi.

                2. C’est aussi l’injonction aux religions de respecté la liberté d’opinion des autres (ça implique aussi les membres de cette religion ainsi que leur famille).

                  1. Non, ça, ça ne s’appelle pas la laïcité. Ça s’appelle tout simplement le respect des droits naturels d’autrui. Les mots ont un sens. Comme je le disais, « Le mot « laïcité » fait partie de la longue liste de mots dont le sens a été complètement galvaudé. 1984, c’est aujourd’hui. »

                    1. Le gauchisme consiste à généraliser ce qui ne s’applique qu’a quelques uns et à personnaliser ce qui s’applique à tous.

                      La laïcité est ainsi devenue une loi frappant les individus alors que c’est un principe déterminant le comportement de l’Etat.

                      1984 en est une bonne dénonciation.

                    2. Tu joues sur les mots !
                      Parce que quand l’état est neutre religieusement cela ne fait pas partie du respect des droits naturels de ses citoyens à la libre conscience ? A partir de toute loi juste on doit forcément retomber sur le principe du droit naturel de chaque individus, donc interdire à quelqu’un de ne pas respecté le droit d’autrui à la libre conscience peut bien être englober dans le principe de lacité.

                    3. Non Dexter, Stephane Boulots a raison. Je ne suis pas souvent d’accord avec lui pourtant…

                      La laïcité est ainsi devenue une loi frappant les individus alors que c’est un principe déterminant le comportement de l’Etat.

                      Quelqu’un qui voudrait vous contraindre à penser ce n’est pas le principe de laïcité qu’il violerait mais votre liberté. Par contre si l’état l’encourageait et ne restait donc pas neutre c’est bien le principe de laïcité qu’il violerait.

                      Je me demande d’ailleurs ce que fout l’état dans le CFCM (Conseil français du culte musulman).

                    4. @sam player

                      Ok, admetons, quand l’état opprime ma liberté de consience, ca enfreint la laicité, et quand un individus fait de même ca enfreint ma liberté ?

                    5. @Dexter

                      Arrête les contorsions mentales: « laïcité » et « respect des droits naturels » désignent des concepts différents. Point. Les mots ont un sens. On n’est la sur un site de socialauds ici, on ne mélange pas tous les concepts et les mots pour les désigner.

                  2. c est aussi l injonction aux maires de respecter la constitution Française et la liberté des citoyens et citoyennes de cette république.

                    1. Il était évident que ces arrêté allait être cassé.
                      Ce qui m’attriste c’est le comportement de la communauté musulmane.
                      Un moi après Nice, se faire passer pour des pauvres victimes alors que les circonstance de la rixe qui à déchaîné cette stupidité est loin d’être la démonstration de l’amour de son prochain et du respect de l’autre.
                      Je viens de lire des commentaires sur la page du CCIF (à l’origine de la plainte), avec PLUSIEURS commentaires de FEMMES appelant ouvertement à la guerre civile pour cette histoire d’arrêté anti-burkini…
                      Sur la même page du CCIF, un post ou il (le CCIF) se félicite d’avoir fait condamner plusieurs fois le figaro pour sa « délinquance journalistique »… C’est sur ils sont à fond pour les libertés individuelles, eux ils aurait juste mis Charb en prison plutôt qu’au cimetière.

                    2. @dexter
                      « Ce qui m’attriste c’est le comportement de la communauté musulmane. »
                      Difficile de généraliser à partir d’un événement, la situation est complexe et découle de décennies de mauvaise gestion du problème.

                      C’est des deux côtés qu’il commence à avoir de plus en plus d’hystériques. Tout comme il y a des personnes mesurées des deux côtés. Le problème est lorsque les hystériques vont prendre le dessus si rien n’est fait de pertinent pour calmer le jeux.

                    3. Je viens de lire des commentaires sur la page du CCIF (à l’origine de la plainte), avec PLUSIEURS commentaires de FEMMES appelant ouvertement à la guerre civile pour cette histoire d’arrêté anti-burkini…

                      Il n’y a pas de modérateur sur ce site ❓ Il mérite d’être fermé pour de tels appels.

              2. Apparemment il ne l’est pas : si je dis un truc vraiment vilains sur les musulmans, je risque d’aller en prisons, parce que les musulmans ont bien fait comprendre à l’état laïc qu’il valait mieux qu’il respecte certaines croyances plus que d’autres, sinon, émeute !!!
                Tu vois pas le hic ?

                1. Décidément, beaucoup ont des problèmes de compréhension… Je dis que seul l’État peut respecter la laïcité, par DÉFINITION (puisque la laïcité c’est la neutralité et la dichotomie de l’ÉTAT envers / avec le religions) mais justement qu’il ne le fait puisqu’au lieu de respecter la laïcité, il se permet d’interdire les signes de extérieurs « trop visibles » de croyances religieuses, soit l’opposé de la laïcité.

                2. @dexter, vous vivez sur quelle planète?

                  1. La planète des gros beauf blanc raciste colonialiste si ça peut te faire plaiz.

                    1. Si vous le dites.

        3. La laïcité est un précepte chrétien : Rendez à Dieu ce qui est à Dieu et à César ce qui est à César.

          1. un peu reducteur tout de même.

          2. Je doute de la validité de votre propos : vous n’avez pas l’autorisation de parler en mon nom.

      2. ça n’a rien de spécifique aux français, et même vous, vous avez du faire un effort pour intellectualiser la différence. En fait, il est logique de vouloir interdire ce qui nous parait nuisible, bien plus que de se retenir d’agir et de le laisser faire.

        La question n’est d’ailleurs pas tant dans l’interdiction, ou pas, que dans les méthodes pour lutter contre la chose mauvaise. on a exactement le même problème dans la lutte contre la drogue , par exemple.

        +1 pour la novlanguisation du vocabulaire politique

  18. L’an prochain, on va bien rigoler avec les lunettes de soleil connectées, branchées sur le réseau municipal, qui pourront au choix vous effacer les burkinis ou vous les dissimuler derrière un Pokémon. Ca va faire un tabacbuzz du tonnerre !

  19. G. Kaplan et ses analyses à courte vue, j’ai donc appliqué son analyse à la nécessité de l’immigration en France. La France produit des contre-maîtres, beaucoup de contre-maÎtres, donc pour employer ces personnes, il faut des manoeuvres que la France n’a pas, donc elle l’importe via l’immagration.

    Lors de journaux télévisés vous avez souvent remarqué l’application du principe Kaplan: dans une école, le maître est blanc et les élèves sont africains, dans une colo de vacances le mono est blanc et les vacanciers des petits africains, sur un chantier le contre-maître est blanc et les manoeuvres des arabes, jusqu’à la tout va bien.
    Imaginer un seul instant qu’il n’y ait plus d’immigration, fermeture immédiate de beaucoup d’écoles et mise au chômage de milliers d’instits, plus de colos pour les petits défavorisés de nos quartiers populaires, fermetures de tas de chantiers etc… d’où la nécessité de l’immigration, CQFD!!!

    Appliquons encore ce principe de la liberté au Burkini; la musulmane, pas la boudhiste ni la chrétienne, le fait au nom de la liberté pour s’habiller comme elle veut; Kaplan s ‘est-il interrogé que seules certaines réclament cette liberté, ne serait -ce pas enfermement dans sa case religieuse ou ethnique, la liberté conduit donc à l’enfermement ethnique, ce principe « raciste », car il s’agit bel et bien de racisme des bonnes âmes enferme les gens dans une catégorie ,les manoeuvres dans le cas de l’immigration et le burkini dans le cas des musulmanes, c’est donc cela le libéralisme de ce site?

    1. Vous voyez les enfants, c’est ça un « homme de paille ». Oui, c’est vrai, son commentaire est tellement idiot qu’on se demande si c’est un pari, ou s’il y a un concours, mais il vous permet également de voir en pratique ce qu’est un sophisme.

    2. @JEMERAPPELLE – Vous vivez au 19eme siecle.

      1. Dommage que vous n’ayez pas lu le post de The Wolf, au passage bravo à The World d’avoir poster l’avis contrasté mais très éclairant sur le sujet.

        1. J ai lu et j ai répondu en contredisant avec démonstration contrairement à the wolffff.

    3. ne serait -ce pas enfermement dans sa case religieuse ou ethnique, la liberté conduit donc à l’enfermement ethnique

      Mais faut-il obliger les gens à la liberté sans leur consentement, contre leur volonté ❓ Le faire, c’est leur retirer la liberté.

      1. « L’homme est né libre et partout il est dans les fers » JJR

        1. Vous devriez sans problème vous trouver un petit coin de forêt de quelques km² pour ne pas être soumis au joug consumériste et où personne ne viendra vous déranger même si vous n’avez pas acheté le terrain.

  20. Je suppose que mes « camarades » musulmans de BEP se mettait a caillasser les gothiques en les traitant de « démons, sorcière » au lycée, en réaction à l’interdiction du voile ? (ps : j’etais au lycée avant 2005)

  21. Dénoncer le communautarisme musulman en promouvant le communautarisme « souchien », n’y aurait-il pas une petite contradiction ?

  22. Evaluations à TRES courtes vues. Un genre d’ombrelle pour autruches, légalisant les abus souterrains des FM et de l’UOIF qui s’y accouple… soutenus ici par les doctes (sic) du Conseil d’Etat.
    D’autant que dans tous les pays arabes (et au Maroc) le port de ces frusques est INTERDIT par leurs autorités !
    Sorry, je croirais lire un Laurent JOFFRIN et « sa » Libération de la France obscure !

    Un avis en contraste ou culturellement plus nuancé ?
    http://www.huffingtonpost.fr/mezri-haddad/du-voile-au-burkini-la-strategie-subversive-des-islamistes_b_11692830.html

    1. @thewolff – « D’autant que dans tous les pays arabes (et au Maroc) le port de ces frusques est INTERDIT par leurs autorités ! » FAUX – FAUX – FAUX.

      http://www.jeuneafrique.com/351549/politique/lahcen-haddad-maroc-burkini-bikini-coexistent-plages/

      Lahcen Haddad (Ministre Marocian du Tourisme) : « Contrairement à la France, l’interdiction du burkini au Maroc n’émane que de quelques établissements privés. Nous sommes dans un pays musulman qui respecte aussi les libertés individuelles et l’initiative privée. »

  23. Ben voila, le maire de villeneuve loubet doit etre en train de pleurnicher

    1. Il ne pourra plus les racketter.

      1. C est marrant ces maires qui se réclament l autorité de l etat tous les jours (genre l édile de Frejus) et qui refuse de retirer son arrêté (en d autre terme il se fiche de la plus haute juridiction française).

        Je ne serais pas surpris que certains pensent que tous les Maires qui ne retirent pas leurs arrêtés sont des délinquants. (sauf celui de Sisco, qui n arien a voir avec le burkini)

        1. Le Conseil d’Etat n’est pas une juridiction et ce sont que des fonctionnaires, pas des magistrats.

          1. « Le Conseil d’Etat n’est pas une juridiction. »

            Bien sûr que si, en plus de son rôle de conseiller de l’exécutif dans l’élaboration des projets de loi, le second rôle du Conseil d’État est celui de plus haute des juridictions de l’ordre administratif.

          2. José, dans votre hâte de sauter sur tout ce qui bouge et qui ne vous convient pas vous n’avez pas saisi le sens et vous m’en voyez marri.

            Le Conseil d’Etat n’a rien d’une juridiction au sens de la DDHC pour un procès juste et équitable.

            Accepteriez vous d’être jugé par l’avocat conseil de votre employeur ?
            Accepteriez vous d’être jugé par quelqu’un qui bien avant l’audience a déjà exprimé ses opinions sur votre cas ?

            Vous devriez lire l’article de Drieu Godefridi de ce 28/08 ici sur CP au sujet du Conseil d’Etat : « Burkini : quand l’idéologie envahit le droit »

            Vous devriez aussi vous documenter et vous vous rendriez compte pourquoi à la fin du XXème siècle le Conseil d’Etat s’est un peu réformé contraint forcé (un tout petit peu) car il voyait de plus en plus les affaires transférées vers le juge judiciaire.. mais le ver est dans le fruit.

            « Ce n’est pas parce qu’il y a écrit Bénédictine sur les chiottes que c’en est »
            —— André Pousse

            J’ai beau être d’accord avec cette récente décision du CE qui respecte le droit, ça ne m’empêche pas de remettre en cause cette INSTITUTION… au lieu de la remettre en cause juste quand ça m’arrange.

            http://www.contrepoints.org/2016/08/28/264110-lideologie-envahit-droit

            1. « Le Conseil d’état n’a rien d’une juridiction au sens de la DDHC pour un procès juste et équitable. »

              Je n’ai pas connaissance que la France (ou tout autre pays au monde possédant de même genre de tribunal administratif jugeant des manquements de l’administration, depuis la Belgique jusqu’au Chili) ait jamais été condamné par une quelconque juridiction internationale statuant sur la protection des droits de l’homme.

              Quant à l’article de Drieu Godefridi, il est parfaitement ridicule.

              1. Visiblement la séparation des pouvoirs vous passe au-dessus de la tête ainsi que l’impartialité.
                Heureusement pour nous que la CJUE veille au grain et que désormais le CE pose des questions préjudicielles à la CJUE comme celle concernant la CSG et CRDS qui ont été assimilées par cette dernière à des cotisations sociales là où la france avec l’appui du CE les avaient toujours jusqu’à maintenant assimilé à des impôts.

                Les tribunaux administratifs, les tribunaux de commerce et les conseils de prudhommes (et d’autres conseils de discipline ou d’ordre professionnels) sont des juridictions d’exception et n’ont pas leur place au XXIème siècle : on apprend cela en droit dans les 3 premiers mois.

                1. « Visiblement la séparation des pouvoirs vous passe au-dessus de la tête ainsi que l’impartialité. »

                  La séparation des pouvoirs (entre exécutif et judiciaire) est parfaitement respectée dans le cas du conseil d’État. On peut le constater chaque fois que ce tribunal condamne des actes de l’exécutif. Je n’ai jamais été informé que la CJUE estimait que le Conseil d’État français (ou belge, par exemple) présentait un problème de séparation des pouvoirs.

                  Sinon, parler de tribunal d’exception n’a aucun rapport avec l’indépendance ou non du tribunal.

                  1. Visiblement vous avez oublié le législatif et les administrations ne se gênent pas pour produire et même interpréter leur propres règlements. La séparation ne se constate pas parce que de temps en temps on constate des condamnations. Elle se constate par la séparation !

                    Les magistrats du parquet sont placés sous l’autorité hiérarchique du gouvernement … oops…

                    Les conseillers d’état sont recrutés aux 2/3 parmi les maîtres de requête qui sont eux-mêmes recrutés parmi les auditeurs qui sont eux-mêmes recrutés à la sortie de l’ENA… oops… Bon on est sauvé car pour le 1/3 restant… ah bah non ils sont nommés par le gouvernement ! oops²
                    Leur nomination est-elle soumise à contrôle par le parlement comme aux USA ? Non… oops³
                    __________

                    La conception française de la séparation des pouvoirs [c’est sur le site viepublique.fr]

                    En outre, la théorie de la séparation des pouvoirs a pris, en France, une signification particulière, que le Conseil constitutionnel a qualifiée, dans une décision du 23 janvier 1987, de « conception française de la séparation des pouvoirs ». Celle-ci se distingue de la théorie classique, puisqu’elle trouve son origine dans les lois des 16 et 24 août 1790 et le décret du 16 fructidor an III qui interdisent aux tribunaux de l’ordre judiciaire de connaître des litiges intéressant l’administration. Par ces textes, le pouvoir législatif et le pouvoir exécutif ont été soustraits au contrôle des juridictions judiciaires, au motif que celles-ci ne disposaient pas d’une légitimité suffisante pour juger des actes émanant d’autorités procédant du suffrage universel et agissant au nom de l’intérêt général. L’institution d’une juridiction administrative à compter de l’an VIII (1799) devait partiellement modifier cette situation : depuis cette date, les actes de l’administration ont pu être contestés, mais devant une juridiction distincte de l’autorité judiciaire.

                    La « conception française de la séparation des pouvoirs » est donc aujourd’hui associée à l’existence d’une dualité de juridictions dans notre système institutionnel.

                    1. Quelle nouvelle : les systèmes judiciaires français, d’Europe continentale, de toute l’Amérique latine, etc. ne sont pas semblables aux systèmes judiciaires anglais et américain.
                      Quel rapport avec la séparation des pouvoirs ? La séparation des pouvoirs existe dès lors qu’un tribunal peut juger indépendamment des injonctions de l’exécutif.

                      Vous glosez sur les liens endogamiques qui existeraient entre justice et politique en France. Comme si ce n’était pas le cas aux États-Unis ! Mais, là, de manière exponentielle.

                    2. SVP arrêtez de parler des autres pays depuis le début, je parle de la france.

                      Le point que j’ai abordé avec les USA dans mon dernier message ne concerne même pas la nomination mais le droit de veto des assemblées sur les nominations.

                      Là le gouvernement nomme tous les conseillers d’état issus de son sérail mais vous considérez qu’il y a bien séparation des pouvoirs. Y en a qui doivent se retourner dans leurs tombes en mode turbine 😀

  24. Bon les filles vous avez eu chaud : marcher nonchalamment le long de la plage les pieds dans l’eau avec la petite jupette sur le leggins et hop au gnouf !

Les commentaires sont fermés.