Qui sont les riches en France ?

Publié Par Guillaume Nicoulaud, le dans Économie générale

Par Guillaume Nicoulaud

chapeau! crédits Simon (CC BY-NC-ND 2.0)

chapeau! crédits Simon (CC BY-NC-ND 2.0)

Il existe deux façons de mesurer la richesse d’un individu ou d’un foyer : raisonner en termes de revenus (les flux) ou en termes de patrimoine (le stock). Le patrimoine est la valeur estimée de l’ensemble des biens possédés par un foyer, immobilier, épargne etc. moins l’ensemble de ses dettes. Par exemple, si vous pensez que votre résidence principale vaut 300 000 euros mais que vous devez encore 200 000 euros à la banque, votre patrimoine immobilier ne vaut que 100 000 euros.

Ceci étant posé, voici les résultats de mon petit quizz sur Twitter :

La bonne réponse, sur la base des données de l’observatoire des inégalités1, c’est effectivement environ 370 000 euros : c’est à partir de ce seuil qu’on rentre dans le club des 10% des Français les plus riches en termes de patrimoine. Sur 181 participants, vous êtes 65 (36%) à avoir répondu correctement mais vous êtes 116 (64%) à surestimer ce seuil dont 54 (30%) à l’imaginer plus deux fois plus élevé qu’il l’est réellement.

Pour information, à 580 000 euros de patrimoine vous êtes plus riche que 94% de la population (vous êtes dans le top 6%), avec 940 000 euros vous êtes dans le top 4% et avec 1 230 000 euros vous appartenez aux 3% les plus fortunés d’entre nous. Le seuil du fameux 1% est aux alentours de 1.9 million d’euros.

Notez que, d’une part, ces chiffres souffrent nécessairement d’une certaine imprécision (on ne saura pas vraiment ce que vaut votre maison tant que vous ne l’aurez pas vendue) et que, d’autre part, ils ne tiennent compte ni de ce que j’appelle, faute de mieux, le patrimoine officieux (vos droits sur le système de retraite2) ni du capital humain ; c’est-à-dire de la capacité des uns et des autres à générer des revenus futurs3. Hélas, ces données n’existent pas, à ma connaissance, et c’est à cette définition du patrimoine que se réfère notre personnel politique dès lors qu’il est question de distinguer les riches des moins riches.

Donc, si l’on, admet qu’appartenir au top 10% des plus grosses fortunes françaises fait de vous un riche, vous êtes riche si votre patrimoine excède 370 000 euros. Je laisse à chacun le soin d’avertir ses parents.

 —
  1. Qui sont en fait celles de Camille Landais, Thomas Piketty et Emmanuel Saez, Pour une révolution fiscale (2011).
  2. Une rente annuelle de 1 euro versée pendant 30 ans à compter de l’année prochaine vaut environ 26.84 euros.
  3. Sauf si vous pensez qu’un jeune diplômé de Harvard est réellement plus pauvre qu’un réfugié syrien.
  1. Êtes vous certain de vos chiffres? 60% des français sont propriétaires de leur résidence principale. Cela m’étonne donc que seul 10% ai un patrimoine de 370.000€ (même avec cette histoire de crédit en cours)

    1. Avec 750.000€ pour un couple, on a quelque chose de luxueux dans bien des régions françaises.

    2. Mais la maison vaut elle 370 000 euros pour tous ? Non je ne crois pas. Et il faut déduire les emprunts à rembourser.

    3. 370,000 EUR de patrimoine pour classé dans les 10 p/c les + riches.
      Soit … mais …
      370 k€ par ménage ? par personne ? par unité de consommation (unité utilisée par l’INSEE pour mesurer le niveau de vie) ?

  2. Je pense que les statistiques sont par personne….donc en effet pour un ménage cela répresente 740 000 eur ce n’est plus la même chose

  3. ce qui serait intéressant de connaitre, c’est l’argent gagné au cours d’une vie: héritage, travail, aides sociales,…, loterie, …retraites.

    je connais des « riches » qui n’ont pas un gros patrimoine car plus cigale que fourmis, et à l’inverse des personnes « modestes » qui préfèrent l’investissement patrimonial et de fait se retrouve dans les 10% les plus riches..

    La notion de richesse en tenant compte que de ce qu’on a est illusoire.
    La plupart des étudiants ou mème des jeunes cadres peuvent se retrouver dans les 10% les plus pauvres, ce qui est ridicule.

    1. « La notion de richesse en tenant compte que de ce qu’on a est illusoire. » C’est l’ultra-simplification marxiste, ou pikettiste plus récemment. Enlever aux américains tout ce qu’ils ont (en biens matériels), et dans une ou deux décennies, les USA seront redevenus la nation la plus riche du monde.
      Dans le même temps, les africains seront restés les plus pauvres du monde, tout en vivant sur le continent le plus vaste et le plus riche (en terme de ressources naturelles).

    2. Il faut penser de manière comptable. Et raisonner qu’on fait le bilan d’un foyer ou d’une personne.
      À la fin de 2015 par exemple, Combien ils ont sur leurs comptes, leurs épargnes et éventuellement la valeur de leur maison…. minus les dettes éventuelles.
      C’est l’Actif (ce que j’ai aujourd’hui) et le Passif (ce que je dois).
      C’est différent du compte de résultat qui en entreprise comme dans un ménage vous dira combien vous avez gagné (produit) et combien vous avez perdu ou dépensé (charge).
      Un riche peut s’appauvrir et resté assez riche malgré tout. Et un pauvre (ou un moyen comme moi) peut s’enrichir au fil des années.
      Je ne pense pas qu’il faille trop compter sur des projections futures sur ce qu’on pourrait gagner. Car on peut encore tout perdre.

  4. 4000€/mois selon notre Roy Fainéant.
    C’est la ou on mesure que le peuple n’écoute pas, il était pourtant prévenu.
    Et c’est également la qu’il est possible de mesurer l’ambition de Flamby pour son pays. Aucune.
    C’est un ressenti personnel sur une durée de 20 ans, la France s’appauvrit. Est ce que l’auteur a des éléments comparables sur nos voisins Allemands, Benelux et Angleterre, ainsi que l’evolution du chiffre (10% les plus aisés) sur la dernière décennie? Meme en tenant compte de l’inflation immobilière, pas forcément une bonne nouvelle d’ailleurs pour nos jeunes, ce ne doit pas être terrible.

  5. Pour approfondir la question de la fiscalité et de son impact sur la croissance et la compétitivité de la France, la Fondation pour l’innovation politique vous invite à lire la note de Bertrand Jacquillat « Fiscalité: pourquoi et comment un pays sans riches est un pays pauvre » (https://lc.cx/4WnZ)

  6. Super je suis riche!
    Ces évaluations proviennent de barèmes construit par des institutions socialisantes .
    L’observatoire des inégalités, cela suffit pour comprendre l’aberration de l’estimation.
    Ma définition « du riche »: ne pas être dans l’obligation de travailler pour avoir un niveau de vie décent .
    C’est rare.
    Dans mon quartier c’est le prix minimum de 500m2 non viabilisé, le camping sauvage est interdit.

    1. Non ces chiffres proviennent de la fiscalité.

    2. J’ajouterai que tous nos politiques sans exception sont des riches …!

  7. Il faudrait préciser la méthodologie : cela inclue t il le patrimoine logé dans des status de société ?
    Avec ce calcul presque tous les agriculteurs font partie des riches .
    Par ailleurs, ce qui compte n’est pas ce que l’on possède mais le niveau de vie dont on bénéficie.
    Parmi les classés  » pauvres  » certains ont un niveau de vie supérieur à certains classés comme riches: ils ont un logement, des revenus ( RSA) et des subventions diverses et auront une retraite.Ce que l’on possède  » sur le papier  » est un mauvais indicateur de la réalité de la situation.
    Pour les  » riches  » il faut déduire tout ce qui va leur être pris par les impôts : leur valeur de patrimoine est virtuelle ( plus value si ils vendent leur logement, ISF, succession etc…)

    1. « Avec ce calcul presque tous les agriculteurs font partie des riches .

      La dette moyenne des agriculteurs est de 186KE.

  8. En gros, pour être riche, il suffit de ne pas divorcer…

  9. Un riche, selon Bercy, c’est celui auquel on peut pomper du fric sans tuer la bête.

  10. On pourrait ajouter que nos « pauvres » ministres (et autres) n’ont pas besoin de patrimoine, assurés qu’ils sont d’avoir un revenu jusqu’à la tombe…

  11. Resistant Valaisan

    ….et en raisonnant en termes de flux ? Sera-ce l’ objet d’ un article ultérieur ?

  12. Bizarre, ces chiffres. Un couple avec trois enfants et un million d’euros en actifs financiers, cela fait cinq « pas riches  » (soit 200.000 EUR chacun) ? Ou un riche et quatre « pas riches » ? Ou encore deux riches et trois pauvres (les enfants) ?

    1. Si vous preniez la peine d’aller voir les liens, ça concerne les personnes de plus de 18 ans. Ça vous aurait pris moins de temps que d’écrire ce commentaire.

      1. Ok, je n’ai pas compris. Je ne sais toujours pas si ce couple avec trois enfants effectuant des études supérieures fait deux riches et trois pauvres ou cinq « pas riches ».

  13. bon exemple de nivellement par la haut cet article (humour).

  14. En fait la courbe des riche n’est pas linéaire mais exponentielle: il y a une grande différence entre 10% et 5% et encore plus pour 1%. Cf la courbe des inégalités.

Les commentaires sont fermés.