Philippe Torreton insulte les contribuables

Publié Par Contrepoints, le dans Politique

L’attaque virulente de Philippe Torreton dans Libération achève de rendre Gérard Depardieu, un homme libre, sympathique.

Un billet d’humeur du Parisien libéral.

Nos socialistes sont quand même formidables. Ils finissent par rendre sympathiques les causes ou les personnes les plus antipathiques. Prenez Gérard Depardieu, qui était ces dernières années connu pour des faits divers ou des rôles lourdingues.

L’attaque de Philippe Torreton achève de rendre Gérard Depardieu, un homme libre, sympathique.

Déjà, ce tir croisé des socialistes Ayrault, Sapin, Torreton contre Depardieu a permis de rappeler le C.V. et le parcours de cet acteur issu de milieu populaire qui a commencé à travailler à 14 ans et qui, aujourd’hui, fait travailler 80 personnes dans les entreprises qu’il a créées.

Inversement, on ne peut être qu’atterré par la charge de Torreton dans Libération. Quelle hargne, quelle pitoyable attaque !

Philippe Torreton regrette que Gérard Depardieu ne pense qu’à son fric. Très bien. Mais dans le même texte, Torreton dit que son métier, c’est faire de ce pays un territoire où l’on peut encore, malgré la crise, (…) faire des films et monter des spectacles grâce à des subventions obtenues en prélevant l’impôt. 

Vous n’en bondissez pas sur votre chaise, chers lecteurs ?

Quelle arrogance ! Philippe Torreton est le spécialiste de l’usage personnel de l’argent public, c’est-à-dire de notre argent, et ce depuis toujours, regardez un peu :

  • Il a étudié au Conservatoire national supérieur d’art dramatique, une école nationale subventionnée par le ministère français de la Culture.
  • Il est devenu pensionnaire puis sociétaire de la Comédie Française.
  • Il a été l’un des pires élus absentéistes (socialistes) de la Ville de Paris.

C’est peut-être cette dernière remarque qui constitue le trait le plus insupportable chez cet arrogant théatreux. Philippe Torreton se place du coté des défenseurs des bénéficiaires du RSA et du coté des opposants aux soi-disant dictateurs, de gauche donc démocrate.

Question : qu’a fait Philippe Torreton, concrètement  pour le bon usage de l’argent public et la démocratie locale quand il était en capacité de le faire, en tant qu’élu au conseil de Paris ? Réponse : rien. Il s’est contenté de toucher pendant des années ses 4 186,37 € bruts par mois. Avec Lagarde et Lellouche, Philippe Torreton a été le pire élu en terme d’absentéisme au conseil de Paris (source : Le Monde, Daily Neuvième, Les Échos, Ménilmontant).

Et en termes d’impôts, on serait curieux de savoir si son charmant moulin de Nogent-sur-Loir, en Sarthe ne donne droit à un crédit d’impôt ou à un déficit foncier.

« On va se démerder sans toi », écrit Philippe Torreton à Gérard Depardieu ? Mais si seulement c’était vrai ! Hélas, cette phrase est fausse. Philippe Torreton va continuer à se débrouiller pour racketter les contribuables, et faire passer son intérêt personnel pour de l’intérêt général.

Jamais il ne viendrait à l’idée de Philippe Torreton que si nous voulons du théâtre ou du cinéma alors nous pourrions tout simplement aller acheter une place, plutôt que d’attendre des subventions.

Lire aussi sur Contrepoints :

—-
Sur le web.

Laisser un commentaire

  1. Pourquoi ce bobo, qui est si généreux, ne ferait-il pas un legs de son patrimoine à l’Etat tout en lui reversant l’intégralité de ses revenus ? C’est vrai, quoi !

    1. « Pourquoi ce bobo, qui est si généreux »

      ne choisirait-il pas la contribution volontaire ?

      N.B. : « Faire le bien ne fait pas de bruit ; faire du bruit ne fait pas de bien »

  2. « malgré la crise, se soigner correctement »

    C’est quand même de moins en moins vrai.

    « où l’on peut accéder à la culture quelle que soit sa fortune »

    Pire, quand tout est fait pour faire payer l’accès à la culture de plus en plus cher.

    Il serait pas dans le déni le pauvre Philippe Torreton (inconnu au bataillon soit dit en passant, mais peut-être est-ce parce que je ne m’intéresse pas au cinéma français qui est pourtant subventionné avec mes sous) ?

    1. Je n’ai jamais entendu parler de lui autrement que lorsqu’il était avec Claire Chazal. Et dans le pitoyable remake des « Rois Maudits » qui doit dater d’une toute petite dizaine d’années. Depuis, le néant le plus absolu.

  3. Comme chacun a pu le constater avant sa « performance » épistolaire, Torreton est à la Comédie Française ce que Quick est à Joël Robuchon. Ce bobo agressif ne mérite pas plus qu’une petite claque, un suppo, et une bonne nuit de sommeil avec menace de suppression des jouets au pied du sapin s’il continue ses petites colères d’enfant gâté.

  4. Ah, merci!
    Depuis l’autre jour je me demandais qui est ce-Torreton-là.
    Votre article m’a remis sur la voie: il s’agit bien d’un des comédiens officiels de la socialie, non? Un peu comme Noah pour la chanson …ou pour le sport…ou pour la présentation de chapeaux, on sait plus….

  5. Il s’offre un gros de pub sur le dos de GG, je ne le connaissais même pas, maintenant on connaît son nom, pas pour son talent.
    Au moins je n’irai jamais voir quoi que ce soit où il est, mais je paierai quand même avec les subventions qu’il va recevoir cet assisté permanent.

  6. Si gérard Depardieu devait son succès et son talent aux subventions prodiguées par l’état, pourquoi n’y-a-t-il pas plus de gérard Depardieu en France? Peut-être qu’il a travaillé tout simplement au lieu de chercher des rôles dans des théâtres et des films subventionnés. Qui émarge aux intermittents du spectacle? Sûrement pas Depardieu. Torreton peut-être?

      1. James: « c’est cela oui restez entre vous,  »

        Ça va être difficile, vos pauvres viennent aussi chez nous pour bosser, s’enrichir, profiter de services de l’état qui marchent et ne coutent pas un pont. (Pour la Suisse en tous cas)

      2. Si on s’en va de son pays, on est un traître et si on ne vient pas en France, on est un lâche. Faudra savoir.

        «Quand on attaque Depardieu, il faut une filmographie solide».
        F. Lucchini.

    1. Que Depardieu soit ou non libéral n’est absolument pas la question. La question est de savoir s’il a le droit de faire ce qu’il a fait (et la réponse est oui) et si Torreton a la carrure pour lui parler ainsi (et la réponse est non).

      1. La question de cet article est bien celle-là. D’autres articles parlent de la liberté de Depardieu d’aller vivre où il veut, celui-ci, non. Torreton a tout à fait la carrure pour parler ainsi à Depardieu, et je suis d’accord pour critiquer le positionnement socialiste de ces deux personnes.

        1. Que tu sois d’accord avec toi-même, je m’en fiche un peu. Quant à la carrure de Torreton, … Torreton qui ?
          Depardieu est connu dans le monde entier. Torreton, il peine à dépasser le cadre parisien. Et quand on voit la qualité de la lettre de Depardieu et la médiocrité de celle de Torreton (rien que sur le phrasé), la messe est dite.

          1. Je ne comprends pas la logique. Je n’ai pas lu de critique sur les films dans lesquels Depardieu a joué dans la lettre de Torreton. Et quand bien même, on peut avoir une approche critique très construite sans forcément avoir le même niveau de pratique. Les footballeurs sont-ils tous capables d’être entraîneurs par exemple ? Au même titre que je ne vois pas pourquoi on empêcherait Depardieu de partir en Belgique je ne vois pas pourquoi Torreton devrait s’empêcher de penser quoi que ce soit, même s’il ne dépassait pas de son lit. C’est quoi la carrure nécessaire pour pouvoir s’exprimer ? qui décide de qui a la carrure ou non ?… à ce compte là c’est celui qui a la capacité de faire taire les autres, et ce sont les états qui ont ces moyens là.
            Sur la valeur littéraire de la lettre de Depardieu tu es vraiment sincère ? tu trouves ça formidable ? Je conçois que tu puisses être d’accord avec le propos, que la forme puisse même te plaire mais ça ne vole quand même pas bien haut ; ou alors il en a écrit deux et j’ai lu la mauvaise.

            Ce n’est pas que je sois d’accord avec moi-même, c’est que je ne suis pas d’accord avec toi quand tu dis que cet article parle du droit de Depardieu d’aller en Belgique, j’ai cherché je n’ai pas trouvé. Tu vois des géants à la place de moulins à vent : oui Depardieu a le droit de faire ce qu’il a fait.
            Torreton est un méchant, bon, allez. Depardieu est-il devenu une icône sous prétexte qu’il est parti en Belgique pour payer moins d’impôts ? Je me trompe peut-être mais je crois qu’on en a tous rien à faire de ces deux zigotos qui ne font ni avancer ni reculer aucune cause.

          2. « Quant à la carrure de Torreton, … Torreton qui ? »

            La première fois que j’ai vu ce nom je me suis demandé « qu’est-ce que le nougat italien vient faire dans cette histoire? » C’est à la relecture que je me suis aperçu de mon erreur. J’avais lu « Torrone » au lieu de « Torreton ». Ce qui donne la pointure de Torreton (l’histrion, pas le nougat)

          1. justement theo, depardieu ne devrait pas injurier ses spectateurs et devrait se faire petit quand la plupart qui l’admirait tant notamment pour des roles tel que germinal sont aujourd’hui dans des situations precaires. mais on s’en fout de tout ca c’est minable mais en parler sert surtout a dissimuler d’autres problemes beaucoup plus graves… la crise cree par des personnes imposables mais qui fuient vers des paradis fiscaux : bien rare est l’argent bien acquis…

          2. vince « la crise cree par des personnes imposables mais qui fuient vers des paradis fiscaux  »

            Celle-là est merveilleuse. LOL !!!

            C’est pas 38 ans de dépenses démagogique effrénée, c’est pas une accumulation de dette ahurissante, c’est pas les taux d’impôts les plus élevés du monde.

            Non non, d’après Vince-le-sage ce sont les exilés (dont la richesse doit représenter à peine 0.5% de la dette)

            Clap clap clap clap !

          3. Les 20 plus grosses fortunes en France, c’est 115 milliards. Celle des Français, c’est 12 900 milliards. Et bien entendu, c’est la faute aux premiers si c’est le bousin.

        1. Mais dans ton article, où parles-tu de liberté ? et où parles-tu d’esthétique littéraire ? H16 parle de choses qui l’intéressent, qui m’intéressent et qui t’intéressent peut-être, et il y a de nombreux articles dans contrepoints qui parlent de la liberté, mais il m’a semblé que ce n’était pas le cas de celui-ci.

          Alors s’agit-il d’un regret de ne finalement pas trouver le mot « liberté » dans cet article… ce n’est pas important, ça fera l’objet d’un nouvel article peut-être.

    2. Oups, le coup est parti tout seul.

      Plutôt qu’à un John Galt, Depardieu me fait plus penser à un Wayne Stoggler dans Grandosia.
      Un fruit du système socialiste en place, de sa politique culturelle à fin de propagande.
      Il a réussi, s’est enrichi et maintenant se retourne contre ce système.

  7. Ce n’est pas un papier, c’est un chiffon: aucun talent litteraire, et ca se croit doue.
    Je doute fortement de ses competences en art dramatique, comme beaucoup je n’irai pas verifier.

    Non seulement se ridiculise-t-il et montre combien il est un etre empli de mepris et meprisable, mais en plus fait-il du mal au reels representants des Arts & Lettres en France.

    Que l’on laisse M. Depardieu aller ou bon lui semble, il y a surement aussi des raisons plus profondes et bien plus profondes que le seul probleme fiscal. Ces quelques lignes sur Guillaumes laissent apparaitrent un pere qui ne fait pas son deuil, et il parle de raisons intimes qu’il faut savoir respecter.

    La Liberte est etroitement liee au Respect…mais les politiciens semblent surtout retenir, des 3 mots composant la devise francaise, celui d’Egalite, sans vraiment comprendre le sens du mot.

    (※ ni accent si cedille sur mon clavier, desolee. Je peux proposer des caracteres asiatiques en contrepartie…)

  8. C’est marrant tous ces artistes pétés de thunes qui crachent sur l’argent tout en réclamant celui des autres. Tous ces bobos qui sont les premiers à vous expliquer que la culture n’est pas une marchandise, mais qu’il faut les payer pour en produire, et pas qu’un peu. Les premiers à dire que l’argent c’est mal, ou que ça ne compte pas, et on ne les entends parler que de fric.

    Y aurait-il un psychologue dans le coin pour m’expliquer ça ? Projection ? Névrose obsessionnelle ?

    1. «  » Tous ces bobos qui sont les premiers à vous expliquer que la culture n’est pas une marchandise, mais qu’il faut les payer pour en
      produire «  »

      … exigence qui pourrait même, selon certains, aller jusqu’à justifier et réclamer des subventions elles-mêmes devenues obligatoires.

      Lire à ce sujet ce passage chez Jean-François Revel dans son livre :
      « Mémoires. Le voleur dans la maison vide », Plon, janvier 1997, pp. 204-205.

      «« Parce qu’elle « faisait » de la peinture, Yahne [la femme de JF Revel] avait décrété qu’elle « était » peintre, bien qu’elle ne vendît aucun tableau, ne fut prise en charge par aucune galerie. […]

      […] si, l’imitant, je m’étais décrété poète devant l’Absolu et avait répudié toute basse activité lucrative, estimant qu’il incombait à la société de rémunérer mes poèmes à la mesure de la notion que je me forgeais de leur valeur ? »»

  9. Pour ma part je n’irais plus voir ces films; ??
    Mince, je n’allais dèjà pas !!
    La meilleure attitude ,et un example de sa part serait de payer 86% de ses revenus, pour nous montrer son civisme !!

      1. Le truc béton des gauchos, c’est que « oui mais il leur reste toujours un gros paquet de fric, alors de quoi se plaignent-ils ? »

        Je suis toujours interloqué de voir que cela ne semble pas choquant que l’on prenne 85% des revenus de quelqu’un, en appelant cela de la solidarité.

        Et puis au delà de l’aspect purement financier, ceux qui sont partisans de la spoliation oublient un point capital: l’effort qui a été fait pour arriver à un résultat irrémédiablement sapé.

  10. P. Torreton n’est qu’un acteur de second rang, qui a eu son « quart d’heure » de gloire lorsqu’il s’est acoquiné avec Claire Chazal et a fait un ou deux films assez remarqués, mais rien en général du niveau de G. Depardieu. C’est un gauchiste, incontestable par sa médiocrité, la petitesse de ses remarques, l’envie qui transpire dans tous ses propos. C’est un coup d’éclat qui fait parler de lui…. tout est bon pour les médiocres.

    1. C’est marrant ça de se glorifier de l’accès à la culture malgré la crise. Quelle culture ? Sa culture, je n’en veux point, non merci. C’est déjà un assez gros crève-coeur que de devoir raquer pour ça pour ne pas en plus devoir me le farcir.

  11. Vous ne comprenez rien et confondez tout,oui Dépardieu est l’ami des dictateurs, ses relations avec ses amis criminels algériens en est la preuve.Les subventions ne sont pas pour acheter les places mais pour faire les fims mdrrrrr

    1. c’est possible, Georges, d’ailleurs je ne pense pas que Depardieu soit un acteur exceptionnel ou un être humain particulièremlent sympathique. Mais la n’est pas la question. La question c’est : sommes nous serfs du fiscs, ou libres d’habiter où on veut au sein de l’UE, notre pays puisque nous en avons la citoyenneté ?

  12. Quand le sage montre la lune, l’idiot regarde le doigt.
    Première leçon : il serait surprenant qu’une personne se voyant prélever 75 % de ses revenus une année continue à se laisser faire les années suivantes. La solution ! Diminuer la rentabilité de son entreprise en diminuant simultanément ses recettes et puis ses dépenses (limitation des clients, baisse de production, arrêt de l’investissement, licenciements). A moins de tomber sur un forçat du travail, ou un chanteur ! (un disque ou des millions, cela ne lui coûte pas plus ! Cela existe déjà chez les commerçants-artisans. Cela existe aussi chez les médecins libéraux (moyenne de 55 heures hebdomadaires, pas d’augmentation de « salaire » liée à l’ancienneté, pas de décote fiscale des heures supplémentaires (bravo au gouvernement d’avoir réaligné tout le monde sur le même statut en supprimant cette décote). Les médecins pour éviter d’être presque seuls à travailler 2 fois plus que la France des 35 heures (et du plus grand nombre de jour de congés annuels d’Europe occidental) font comme les salariés ! Ils prennent plus de vacances. Et moins de garde puisque même les gardes de dévouement sont imposées
    Cela est d’une autre importance que le départ de monsieur Depardieu ! Et tout le monde s’en fout. Comme les salariés se foutent des professions non salariés, entre autre.
    Deuxième leçon : hormis les chanteurs et les footballeurs (qui peuvent cependant avoir d’autres activités que celles susnommés), entreprendre est difficiles dans notre beau pays de droits. Ils ne se bousculent pas au portillon les entrepreneurs, et dès que l’on a un peu de bouteille, on leur déconseille. Ben oui, si ça ne marche pas c’est pour eux tout seul, et si ça marche c’est pour tous les autres à 75% ! Le droit des sociétés tente de mettre un peu d’ordre, pour savoir qui met quoi et qui prend quoi. On peut apporter ses capitaux, ses clients, garantir les dettes, son savoir faire ; il faut bien apporter quelque chose pour prétendre à s’engraisser. L’associé trésor publique lui à moins de scrupule il veut 75% si ça marche bien, sans aucune autre obligation que de se servir ! Vous avez dit « morale ».
    Bien évidement il faut faire une déclaration annuelle de revenus, mais à l’inverse des salariés, pour beaucoup de métiers la mise en jeu de dettes vis-à-vis des fournisseurs, des organismes sociaux, des banques s’avère bien plus importante que le revenu annuel et se répartit sur des périodes allant de 3 à 15 ans pour certaines immobilisations. C’est pourquoi la prudence veut que l’on place des capitaux d’une année fiscale, pour couvrir les difficultés d’une autre année….Et oui, c’est très bête la prudence. Comment va-t-on faire maintenant, on tapera à la porte du trésor, s’il y a un retour de situation ? Non on licenciera ! Au prorata du défaut de trésorerie.
    Troisième leçon : pour l’éducation du SDF ! Et pour qu’ils ne pensent pas que ce sont les riches qui posent problème ! Si monsieur Depardieu décidait de se servir d’un vilain capital de 2.000.000 d’euros pour acheter un immeuble de 20 appartements afin de loger 20 familles gratuitement, il faudrait qu’il règle les « droits » de mutation (125.400 euros si c’est à Paris), une taxe foncière de 32.000 euros (1600 euros par appartement), un « amortissement provisionné » de 2% par an sur la valeur de l’immeuble pour l’entretien, réparation des parties communes auquel il est tenu soit 40.000 euros. Evidement, il ne gagne rien, mais il n’a pas de raison de payer tout cela de sa poche puisqu’il a mis 2.000.000 dans l’affaire pour loger gratuitement 20 familles de SDF. La première année il faut bien qu’il récupère la mise de fond excédentaire qui n’est pas pour lui mais pour le trésor et pour les locataires (entretien auquel il est tenu comme propriétaire) soit un total de 197.400 euros ! A répartir sur les 20 familles soit 9870 euros annuels par famille (822.50 euros mensuel). Je rappelle que monsieur Depardieu ne gagne toujours rien ! Malheureusement les « recettes » procurées par cette facturation produisent du revenu foncier imposable pour le montant susnommé ! Pour le taux marginal d’imposition de monsieur Depardieu et la CSG, il faudra de nouveau régler 110.544 euros d’impôts supplémentaires ! A retourner sur ces pauvres 20 malheureuses familles soit un « loyer » mensuel de 1283 euros !
    Ici aussi apparaît un protagoniste qui se « goinfre ». Il est tout à fait extraordinaire d’entendre madame Boutin ou madame Duflot évoquer le problème du logement en France !
    Il me prend quand je les entends des envies de 1789 ! Tant d’effort à cette époque en pur perte. SDF, attardez-vous sur le patrimoine immobilier des syndicats français ! Ceci expliquera aussi cela

    En conclusion, les cons ça osent tout, c’est même à ça qu’on les reconnaît. Ma France, tu ressemble à la France de l’ancien régime (encore qu’à cette époque les politiques n’auraient jamais osé s’immiscer dans la vie des sujets comme on s’immisce dans la vie des citoyens.
    Il suffit de naître comme les nobliaux de l’époque, pour avoir des droits vis-à-vis de ceux qui ont fait plus que naître, et essaye de dépasser les limites de la passivité, de la récrimination, et de l’esprit de créancier. Pays de victimes à 35 heures !
    Monsieur Depardieu, vos impôts auraient servis à payer le parti socialiste, l’UMP, le front de gauche, le front national Vous n’avez pas le droit d’affecter mettons 15% de vos impôts à la construction immobilière. Vous ne pouvez même pas faire une donation à ces 20 familles, elles se verraient imposer elles aussi à 60%.
    Vivez, loin de ce petit monde de gribouilleurs, scribouilleurs grenouilleurs,

  13. on voit les personnes nourries au sein maternelle gorgé de fric, de ripoux qui ont ecrasé le monde et a abattu une crise sur le monde rien que pour pouvoir s’assoir sur des wc en or, sniffer de la coke et se taper des putes a gogo dans des hotels a 5000 euros la nuit,. des personnes qui se disent avoir tyravaillé pour reussir alors que popa et moman leur ont payé tout depuis leur berceau en louant des appartements minables et insalubres a des familles avec enfants… des personnes qui crachent avec dedain sur les autres et preferent s’etouffer avec leur fric … a quand un deuxieme 1789 avec ses ripoux degeulasses et ridicules pendant leur fashion week ou leurs femmes completement tartes sont plus jeunes que leur petits enfants ils sont si ridicules ! meme leurs commentaires sont ridicules et ce torchon defend depardieu ? UN grand acteur ??? Du talent ???? mais tout ca n’est qu’un systeme de copinage , mais il est temps que cela change et de faire le menage….

    1. As-tu vu d’où est parti Depardieu? sa famille? son enfance? Quand tu nous aura prouvé que tu est parti de plus bas, tu aura le droit de parler.
      Pour mon sein maternel (et oui, c’est comme ça que ça s’écrit), ma mère était à la DDASS, je peux donc m’exprimer. Je suis libéral, je fais travailler des gens, je les paie bien. Depardieu aussi. Ceux du gouvernement, combien d’emplois créés au cours de leurs vies? zéro? Faire le ménage, nous t’y encourageons mais il ne faut pas se tromper. Un indice, elle se fait appeler la nouvelle « Marie-Antoinette ».

      1. euh thibs question orthographe , il vaut mieux eviter de faire la morale :  » Quand tu nous aura prouvé que tu est parti de plus bas, tu aura le droit de parler.  » hum hum

  14. le socialisme repose sur un fondement unique: La jalousie. AH AH AH AH c’est tres drole de lire cela au moment meme de la lutte de pouvoir a la tete de l’UMP Allez vite vendre vos ROLEX au cas ou des personnes virées par vos pdg vous volent pour manger LAFRANCE CE BEAU PAYS ou LES PUISSANTS DE CE MONDE ONT PLONGE une grande majorité de la population dans la pauvrete ATTENTION LES PAUVRES QUI ONT FAIM NE SE LAISSENT PAS FAIRE BIEN LONGTEMPS ….

    1. christelle: « au moment meme de la lutte de pouvoir a la tete de l’UMP »

      L’UMP est tout aussi socialiste au cas ou. Sarkosy c’est avalanche de taxes, de redistributions, de machin étatique et inflation d’état et de keynésianisme.

      600 milliards quand même, la vache !

      La même recette que les 38 dernière année (dernier budget positif 1974), il n’y a plus que les imbéciles pour croire que le monde se résume à vos UMP/PS/FN qui sont tous forgés dans le même moule étatiste.

      Bon ça fait un paquet de monde en France… ça explique aussi l’état du pays.

      Contrepoint c’est aucun des trois, nous c’est la libertés et les droits fondamentaux de TOUS et pas celle de nos ‘clients’ comme vos trois oligarchies là.

  15. Ce sont les francais qui ont permi a Gerard Depardieu et tous ces pseudos artistes d’etre la ou il sont aujourd’hui et pendant qu’ils crevent de faim, il prefere se barrer et bien oui, c’est MINABLE et cela fait du bien de l’entendre. la taxation est sur deux ans , pas de quoi pisser dans une bouteille… surtout a leur niveau …en meme temps les routes vont etre plus sures… mais bon, il faudrait surtout arreter d’acheter a tous ces ripoux vivant en suisse, a andorre ou ailleurs… mais a quoi bon parler a des personnes qui n’ont jamais connu la misere, n’ont jamais vu les yeux d’un enfant en detresse face a sa famille licenciée et a la rue, a des parents qui ne peuvent soigner leurs enfants ( et je ne parle pas de chirurgie esthetique )… ils sont peut-etre en haut du coté portefeuille mais bien bas sur les autres domaines… le parisien … paris : le reste de la france vous connaissez ? Sortez de neuilly !

    1. ERIC: « n’ont jamais vu les yeux d’un enfant en detresse »

      T’as oublié les bébé phoque tout mimi tués par monsanto. Faut rien oublier quand tu récite ta prière camarade lavé du cerveau.

      Les enfants c’est toi qui les oublie: Dans tout les pays socialistes ils crèvent la dalle et leurs parents n’ont pas de boulot.
      Dans tout les pays libres leurs parents ont un boulot et même les enfants pauvres sont bien mieux loti. Ce sont des faits aisément vérifiable !

      Les enfants tu t’en fous complètement ce qui t’importe c’est que personne ne réussisse mieux ou n’aie plus que toi.

      Au fait t’as donné combien pour les n’enfants toi ? Parce que le type là c’est plusieurs dizaines de millions et 60 emplois. Et ton gouvernement de socialaud l’a poussé vers la sortie et les n’enfants n’auront plus rien.

      C’est con ! Mais c’est socialiste… pas vraiment une découverte ! (sauf pour les imbéciles)

      1. Depardieu fait partie de ceux qui ont détruit les conditions de travail des intermittents du spectacle car lorqu’il signe pour un film son cachet est si important qu’il ne reste plus assez de budget pour payer les « petits » (techniciens, stagiaires, acteurs de compléments,figurants)

        1. Depardieu a une surface financière suffisante pour participer à la production de ses films et il va en général prendre un pourcentage sur le succès (il a les moyens d’attendre). Dommage, cela aurait fait une belle histoire de Noël à la Dickens.

  16. Faut le comprendre, le camarade Torron (ou Torreton, chépu). Il paraît qu’il a obtenu un César au dernier déluge et qu’il a joué Napoléon (putain, mec, tu te rends compte? Napoléon dis donc!)

    Alors évidemment, il se voyait déjà en haut de l’affiche; en dix fois plus gros que n’importe qui son nom s’étalait. Il se voyait déjà adulé et riche, signant ses photos aux admirateurs qui se bousculaient.

    Alors évidemment, quand il s’est vu damer le pion par un vulgaire livreur de menhirs minables dix fois plus gros que n’importe qui, et qu’on l’a confondu avec du vulgaire nougat rital minable tout juste bon pour filles à soldats, ça lui a foutu la haine. Ça vous aurait pas foutu la haine à vous? Ben vous voyez bien. Faut le comprendre, le camarade Torron.

  17. ahahahahahaha
    monsanto est justement dans le meme panier : le fric et rien que le fric
    on sait tres bien qui sont les coupables de la crise : une banque bien connue aux initiales GS
    JALOUX DE QUOI ? De depardieu ??? Non mais vraiment
    sommes nous serfs du fiscs, ou libres d’habiter où on veut au sein de l’UE, notre pays puisque nous en avons la citoyenneté ? euh c’est pousser le bouchon un peu loin maurice…
     » Les enfants tu t’en fous complètement ce qui t’importe c’est que personne ne réussisse mieux ou n’aie plus que toi » . euh niveau maternelle la ??? NANANANANEREUH… c’est quoi la reussite pour vous, avoir de l’argent ??? Pas pour moi desole …
    et ps je ne defends aucun parti politique…
     » camarade lavé du cerveau » : ou la la ca vole tres haut.

    1. ERIC:  » c’est quoi la reussite pour vous, avoir de l’argent ??? Pas pour moi desole … »

      Et bien alors pourquoi tu couine mon petit ? Tu n’aime pas l’argent et il s’en va justement, le monde est bien fait non ?

      En plus quand vous serez tous pauvres comme en corée à cuba ou dans l’ex-urss ce sera l’égalité parfaite. Pas une couille qui dépasse et plus du tout de ce sale argent dont tu ne veux pas.

      Le paradis !

      1. allmryn
         » Et bien alors pourquoi tu couine mon petit ?  » pour l’instant ce sont les riches qui couinent !!!! ils ont si peur des lendemains difficiles ! et si ils y a des riches qui cree des emplois et paient leurs impots , la plupart se gavent juste de rentes .
        a enjoy : essaie une vraie conversation, ca te changera et retourne chez popa… et non je ne m’arreterai pas .
        et c’est marrant mais rien sur la golden S ???? CAR LE PROBLEME EST LA !!!!

      2. Eric est comme tous les voleurs et les salauds schyzophrènes qui votent socialiste : ils n’aiment pas les riches mais se prosternent devant leur argent et leur fortune gratuits. Ce sont des hyènes toujours à l’affut du moindre cadavre à dépecer. Et ça vient donner des leçons de morale et d’humanisme.

        Au fait Eric, qu’avez-vous fait pour les enfants pauvres de France ? J’ose espérer que vous donnez un peu de votre temps et de votre argent pour faire des dons ou du soutien scolaire.

        1. a theo 31 et llmyrn : ou la la !!! la france a peur … va vite vite te cacher dans ton bunker en suisse compter tes petits billets… au cas ou un enfant te le piquerais pour pouvoir manger…

  18. Mais qui est ce Torreton? iIl a choisi un metier et il pense que le monde lui doit une rente? Il est incapable de financer ses ambitions et donc pour lr citer » Nous ferons des films grace a l’impot »
    Pour qui se prend il? il devrait rendre hommage tous les matins a des acteurs du talent de Depardieu, qui attirent des dizaines de millons de spectateurs dans les salles, ce qui permet de financer des dizaines de films. Personne ne les a oblige a acheter un billet, contrairement aux innombrables non-spectateurs de Torreton, a qui ils se sent le droit de faire les poches  » nous continuerons de monter des spectacles grace a l’impot »
    eh bien maintenant, Depardieu est libre de Financer ou non les projets de Torreton. Depardieu parti, c’est sa gamelle qui disparait. On comprend que Toutourreton aboie. Cabot, va!

  19. attention ceci est une annonce serieuse :
    effrayé par l’agent que veut nous voler l’etat, je reclame l’asile politique aux pays frontaliers… en effet, je ne pourrais pas cette année offrir une nouvelle paire de seins siliconnées a ma fille de 15 ans, une porsche dernier modele a mon fils cheri et adoré pour qu’il puisse faire des courses de voiture avec ses amis sur les autoroutes, une liposussion complete et injection de botox pour ma femme , et une villa a st trop pour accueillir mes nouvelles assistantes en toute tranquilité, qqs babioles en diamants pour mes diverses maitresses… c’est horrible ! ces pauvres nous enquiquinent !!! mince a la fin, on les fait manger quand meme c’est vrai ils travaillent sur nos chaines, avalent nos produits ( et franchement si ils savaient ce que l’on met dedans !!!) enfin moi je joue juste au monopoly en reel avec l’argent que mes parents m’ont laiisé mais bon c’est du travail aussi fo pas pousser !!! c’est dur ! moi aussi je pleure a la fin du mois quand je ne peux pas appeller corinna escort a 50 000 euros la demi heure pour qu’elle me fouette dans ma combi en latex !
    c’est horrible, mais comment allons nous faire ? Qu’allons nous devenir ? Je veux fuir mais j’ai tres tres peur de me refugié dans un formule 1 pour fuir le fisc ! aidez moi ! creeons notre association !!!!

  20. A Ilmryn
    et oui il n’y a pas que l’argent dans la vie mais vu le niveau des personnes pronant l’exil fiscal, je crois que cela ne sert a rien d’argumenter. Je vous plains messieurs…

    1. yvette: « mais vu le niveau des personnes pronant l’exil fiscal »

      Tout à fait d’accord, avec un taux raisonnable les riches restent dépensent, investissent et créent de l’emploi. Mais va expliquer à des crétins comme hollande qu’avec 85% personne ne va jamais rester sauf à construire des murs et des goulags comme en URSS.

      Quand toi vouloir pommes toi pas scier arbre ! Toi comprendre ou moi devoir faire joli dessin ?

      1. @Ilmryn
        Cher ami.
        Que trouves tu à répondre (de sensé), au fait que les revenus des dirigeants du CAC 40 ont progressé de 400% en dix ans tandis que les salaires des « petits » (dont tu dois faire probablement partie) est resté gelé avec moins de 10% d’augementation ?

        1. Les dirigeants du CAC40 sont des salariés dirigeants de ces entreprises, ils négocient des contrats effectivement blindés (notamment en cas d’échec) mais ce sont surtout en général de hauts fonctionnaires, des énarques, et donc bien souvent des étatistes. S’ils échouent plusieurs fois, ils reviendront vers leur corps d’origine. Ils n’ont pas grand chose d’entreprenarial.

        2. harisburg: Que trouves tu à répondre (de sensé), »

          Que ça ne change strictement rien à mon dessin: On y voit un imbécile qui scie ses pommiers pour avoir plus de pommes.

          La case d’après ce sont les petits qui n’ont plus de pommes non plus parce qu’il n’y a plus de pommiers.

          Je vous ferais bien la version en collage ou avec de gros traits en feutre mais si le texte plus le dessins n’a pas suffit…

  21. ah bravo eric ! n’empeche tu as raison, personne ne parle de cette fameuse banque…
    quand aux classes moyennes qui travaillent pour les enrichir, ils paient leurs impots eux. et ceux qui paient 85 % , croyez-moi , ils leur en restent assez pour se payer de quoi vivre et profiter… (depardieu s’est quand meme d ’acquérir ce luxueux hôtel particulier de la rue du Cherche-Midi qui est mis en vente… 50 millions d’euros, soit le prix moyen de… 200 appartements ou maisons individuelles sur le territoire français
    et les bebes phoques me direz vous que font-ils la ? C’est vrai ces pouffes preferent le vison sur le dos generalement !!!
    que fais-tu sur ce site llmyr N’habites tu point en suisse ??? en meme temps cela ne m’etonnes pas … cette taxe est sur deux ans et concerne quand meme des personnes qui touchent des sommes astronomiques, le temps d’eponger une crise cree par les plus riches , faudrait pas oublier quand meme, font pitié ces p’tits bourges… la decence, vous connaissez ???? Votre fric, votre fric , votre fric allez comme dirait sarko en 2006 : S’il y en a que ça gêne d’être en France, je le dis avec le sourire mais avec fermeté, qu’ils ne se gênent pas pour quitter un pays qu’ils n’aiment pas » NICOLAS SARKOZY – avril 2006 allez en chine ; la-bas les petits n’enfants travaillent pour pas grand chose , ben oui, nous on crée des emplois, môssieur ! bande de jaloux qui reluquent notre or gagne honnetement… m’enfin c’est vrai koi !

    1. « S’il y en a que ça gêne d’être en France, je le dis avec le sourire mais avec fermeté, qu’ils ne se gênent pas pour quitter un pays qu’ils n’aiment pas »

      C’est précisément ce qu’a fait Gégé. Il a donc suivi votre conseil. Alors pourquoi gueulez-vous comme une géline qu’on plume toute vive? Vous devriez au contraire bicher comme un pou. Vous savez ce que vous voulez à part gueuler et vous plaindre?

  22. a llmyr « C’est pas 38 ans de dépenses démagogique effrénée, c’est pas une accumulation de dette ahurissante, c’est pas les taux d’impôts les plus élevés du monde. » non, ce sont juste des speculateurs pourris qui gangrenent le monde, des personnes qui vous ressemblent completent vide et pathetiques qui ne pensent qu’a s’engraisser… et oui effectivement, une personne qui travaille a la chaine et gagne 1400 e par mois va payer ses impots et meme s’il ne sont pas de 85 % , ils ont du mal a joindre les deux bouts eux contrairement a ces grosses fortunes qui n’en ont jamais assez… arretez, les sommes qui leur reste ne sont quand meme pas des miettes !!!

    1. @ Vince, Concernant les petits bourges, parle-tu de Cahuzac qui, chirurgien capilliculteur (il soigne la calvitie e peut-être que l’appui de Torreton lui vaudra une séance gratuite) a créé une société de conseil auprès des entreprises pharmaceutiques (cela doit pourtant faire à peu près trente ans qu’il n’a pas prescrit un médicament et il a du oublier leur fonctionnement), société qui fait quand même sur du vent 150 000 euros par an pour un travail très light et en plus de ses autres activités.

        1. @ Markos : Oui et ? les libéraux suisses veulent venir voir des talents arriver chez eux, investir , voir leur pays prospère ce sont des patriotes et des vrais républicains eux. Il ne sont pas d’un patriotisme rance qui considèrent qu’il faut empecher les gens de partir, plutôt que de respecter leur choix.

          1. les talents suisses ? BEN voui :
            La Suisse, son fisc et ses banques ont, en fait, toujours fait preuve d’un redoutable pragmatisme pour attirer les grandes fortunes venues d’ailleurs.
            La banque privée genevoise Wegelin a ainsi accueilli à bras ouverts les clients américains d’UBS qui cherchaient un nouvel établissement pour cacher leurs avoirs dissimulés au fisc. Les heureux propriétaires de toiles de maître volées, de pierres précieuses trouvées dans des pays troubles ou de Grands Crus rares jamais déclarés peuvent, quant à eux, continuer de conserver leurs trésors aux « Ports Francs de Genève », cette zone franche où il possible de garder indéfiniment n’importe quel objet ou presque à l’abri de tous les regards.

            Ce lieu, qui est géré par le canton, est gardé 24 heures sur 24 et personne ne peut y accéder sans montrer patte blanche. Et surtout pas les inspecteurs des autorités fiscales étrangères. Mais chut… ne le dites pas trop fort.
            ou encore : Les recettes en espèces des ventes de cannabis étaient d’abord centralisées en région parisienne par Mardoché Elmaleh, cadet de trois frères suspectés d’être les cerveaux de la gigantesque lessiveuse. Ce « collecteur » entrait ensuite en contact avec des « cols blancs » (avocats, architectes, commerçants) désireux de rapatrier des fonds placés sur des comptes bancaires en Suisse…
            mais bon, ca pourrait prendre des heures tout de meme

    2. @ Vince : Tout le monde est un spéculateur financier ou non. Tu vend une voiture à un particulier , tu « spécules » qu’elle vaudra par exemple 10.000 €. Si ce n’est pas le cas et que tu l’a vendu 9.000 €, ton espoir futur sera erronné et tu sera de ta poche de 1.000 €. Tout le monde spécule et essaye dans la mesure du possible d’optimiser ses intérêts c’est tout naturel et cela n’empeche pas la communauté civique pour autant.

    3. vince: « non, ce sont juste des speculateurs pourris qui gangrenent le monde »

      Ce sont les « spéculateurs pourris » qui dépensent 300 milliards d’euro depuis 38 ans alors qu’il prélèvent 200 milliards sur 10 millions de foyers fiscaux. Ce sont les « spéculateurs pourris » qui montent des gouffre à fric-des-autres comme cette « amicale des anciens élus » et les 600 commissions laberlue, planques, collusions diverses avec les entreprises d’états pour faire raquer le peuple. (Merci free)

      Ce sont les « spéculateurs pourris » qui te collent tellement de pages de lois (3200) qu’engager un travailleurs est devenu un risque pour les PME qui représentent la majorité de l’emploi en France et qui lui font en plus payer 3000 euros quand le travailleurs ne touche que 1400 euros ?

      Le type ne touche qu’un salaire de merde mais les PME sont obligées de le faire travailler pour ramener plus de 3000 euro sinon leurs boite coule ! Merci l’état !

      Fini ton chocolat, tes devoirs de math et reviens nous voir quand tu auras tes premiers poils petit.

  23. L’erreur des rédacteurs de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen (et de la Constitution américaine) n’est-elle pas de ne pas pas avoir mieux précisé l’article sur l’impôt ?

    il est écrit « la contribution [...] répartie entre les citoyens en raison de ses facultés ».

    et « de la consentir librement [...] d’en déterminer la quantité, l’assiette, le recouvrement et la durée. »

    Est-ce qu’il n’aurait pas fallu dire clairement : « l’impôt ne peut excéder 50% des revenus et de la fortune d’un citoyen » (ou 40% ou 30%…)

    Quant au terme « consentir librement », que veut-il dire ? dès lors que c’est la représentation nationale qui fixe la fiscalité (donc la majorité représentée) l’individu est hors-jeu. La vrai signification de cette phrase n’est-elle pas plutôt que chaque individu peut refuser de payer le impôts votés par la représentation nationale ? Ou de payer moins que ce qu’ils veulent, librement justement. (?)

    Si les rédacteurs de la DDHC avait précisé un plafond d’imposition comme droit naturel il aurait été de fait impossible de créer des Etats-Providence socialiste. Non ?! Ça me parait être la grosse erreur de la DDHC et de la Constitution américaine.

  24. eliminer la faim dans le monde couterait 30 milliard d’euros par an. il suffirait de fermer les paradis fiscaux pendant 87 jours par an pour eliminer la faim dans le monde. en france les pme paient entre 20 et 30 % D’impots sur les benefices des societes. les entreprises du cac 40 payent en moyenne 8 % grace a notamment l’evasion fiscale…
    Qui sont derrière les agences de notation, les mêmes qui sont en bourse et dans les paradis fiscaux.

  25. Selon une étude américaine publiée dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences, les personnes les plus riches agissent avec moins d’éthique et de morale que les personnes de classes sociales moins favorisées. Mais est-ce le fait d’être riche qui rend moins éthique ou est ce le manque d’éthique qui permet de devenir riche ?

  26. Une étude publiée par Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS) estime que les personnes les plus riches agissent avec moins d’éthique et de morale que les personnes de classes sociales moins favorisées, qu’il s’agisse de respecter le code de la route ou de mentir dans une négociation. Est-ce la richesse qui rend l’homme moins droit, ou bien est-ce un comportement sans foi ni loi qui est la clé pour arriver à être riche ? Une attitude qui permettrait aux patrons de multinationales (considérés comme sans foi, ni loi par les syndicats) de délocaliser, sans tenir compte de l’angoisse des salariés qui en sont victimes ?

    L’étude PNAS évoque plusieurs études qui concluent que les plus riches aussi, entre autres, prendront plus facilement des objets de valeur à quelqu’un, ou mentiront pour augmenter leurs chances de recevoir un prix, et adopteront un comportement contraire à l’éthique dans leur travail.

    The Atlantic revient en détail sur le sujet avec des thèmes plus ou moins cocasses qui peuvent laisser sceptique. Des chercheurs de l’université de Californie, à Berkeley, et de l’université de Toronto ont examiné les tendances de plus de 1 000 bénévoles provenant de divers milieux socio-économiques. On apprend ainsi que les gens appartenant à des classes aisées étaient trois fois plus enclins à ne pas s’arrêter pour laisser passer des piétons, et quatre fois plus enclins à forcer le passage face aux autres véhicules dans un carrefour. Aux Etats-Unis, à un carrefour à quatre rues, tout le monde s’arrête et passe dans l’ordre d’arrivée au carrefour.

    Dans une autre expérience lors d’une séance de travail, il y avait un bocal de bonbons réservé aux enfants qui visitent le laboratoire. Invitées à en prendre un ou deux, les personnes issues de classe aisées en prenaient deux fois plus. La cinquième expérience consistait en un entretien d’embauche avec des candidats à la recherche d’un emploi de longue durée. Mais l’emploi proposé était à durée limitée. Chacun était libre de communiquer ou non cette information au demandeur d’emploi. Les gens les plus aisés avaient tendance à moins communiquer sur ce détail important.

    Dernière expérience, le comportement éthique au travail, et là aussi les gens aisés respectent moins la morale que les autres. Et malheureusement quand on explique l’intérêt de laisser de côté ses scrupules aux participants, les moins aisés deviennent aussi peu scrupuleux que les autres.

    Des expériences commentées par l’un des chercheurs : «Ces résultats peuvent peut-être nous aider à expliquer le comportement de quelqu’un comme Vincent Lacroix, comme Bernie Madoff, quelques politiciens, à comprendre les origines de ces comportements», a expliqué le chercheur Stéphane Côté, professeur de comportement organisationnel et de psychologie à la Rotman School of Management de l’Université de Toronto. «Ce qu’on démontre, c’est qu’il y a une tendance en ce sens, que d’avoir plus d’argent, une occupation plus prestigieuse, nous mène à avoir un comportement moins éthique.»

    Les théologiens se posent aussi la question de l’éthique et de l’argent. Exemple avec cet extrait de la revue de théologie de la Faculté Jean Calvin : « Qui dit « argent » dit échange, propriété, richesse, ou encore capital, placements, profit et, tôt ou tard, arnaques, blanchiment, détournements de fonds…

    1. Madhoff avait une pauvre éthique ? A vu de groin sans étude je dis la même chose de Jack l’éventreur et de quelques millions de meurtriers et escrocs.

      Mais ne boudons pas notre plaisir:

      « Ces résultats peuvent peut-être nous aider à expliquer le comportement [..] de quelques politiciens, à comprendre les origines de ces comportements »

      Et quand on leurs donne l’argent des autres pour qu’ils puissent en jouir et le dépenser pour faire plaisir à leurs électeurs alors là c’est Byzance !
      La corne d’abondance !

      Mais là pas besoin d’étude, un œil sur le compte de beaucoup d’états et c’est plié.(bizarrement les pays les plus démocratiques sont encore les moins endettés)

  27. Plus qu’une banque, Goldman Sachs est un empire invisible riche de 700 milliards d’euros d’actifs, soit deux fois le budget de la France. On l’appelle « la Firme », comme dans les romans d’espionnage des années 1980. Après s’être enrichie pendant la crise des subprimes en pariant sur la faillite des ménages américains, elle a été l’un des instigateurs de la crise de l’euro en maquillant les comptes de la Grèce puis en misant contre la monnaie unique. Un empire de l’argent sur lequel le soleil ne se couche jamais, qui a transformé la planète en un vaste casino. Grâce à son réseau d’influence unique au monde, et son armée de 30 000 moines-banquiers, Goldman Sachs a su profiter de la crise pour accroître sa puissance financière, augmenter son emprise sur les gouvernements et bénéficier de l’impunité des justices américaine et européennes. amis chuuuut … buvons notre chocolat et attendons que nos poils poussent….

  28. . Aux Etats-Unis, les entreprises ont trouvé un moyen génial pour se faire de l’argent sans rien faire. Je ne parle pas de prix de transferts et de spéculation (quoi que…), mais du truc le plus pervers que le capitalisme puisse permettre : se faire de l’argent grâce à la mort des employés qu’on a exploités. Fallait y penser, ils l’ont fait. Moult entreprises US, parmi les plus importantes, prennent des contrats d’assurance vie sur leurs employés, sans le leur dire, pour toucher un maximum à leur mort.