Depardieu : Pour Dupont-Aignan, les exilés fiscaux sont comme les collabos de 1940

Publié Par Contrepoints, le dans Politique

Nicolas Dupont-Aignan, président de Debout La République, franchit un nouveau pas dans l’inanité des réactions politiques face aux départs massifs de Français fuyant la folie taxatoire, en les comparant avec les « collabos de 1940″.

Par la rédaction de Contrepoints.

Le départ vers la Belgique de l’acteur Gérard Depardieu pour ne pas subir la folie taxatoire française continue à déclencher des réactions nombreuses, qui rivalisent généralement dans le manque d’intelligence.

Si Jean-Marc Ayrault avait fait fort en qualifiant l’acteur de « minable », c’est le souverainiste de droite Nicolas Dupont-Aignan qui sombre dans les commentaires encore plus inappropriés. Dans un échange avec Dominique Reynié sur Twitter, Dupont-Aignan met ainsi sur le même plan les « collabos de 1940″ et les contribuables qui, comme Gérard Depardieu, refusant de se voir prélever jusqu’à 85% de leur revenus, partent à l’étranger. Et de mettre également dans le même sac, dans une pagaille idéologique sans nom, les aristocrates émigrés de 1792.

On savait que le socialisme n’avait pas de parti, mais des réactions d’un tel excès montrent à quel point tous les partis aujourd’hui se fourvoient dans l’analyse de la situation française. À gauche, comme on pouvait s’y attendre, les réactions virulentes ont été immédiates. Mais il est tout de même surprenant de constater que deux ministres du gouvernement persistent dans l’insulte et l’invective gratuites. Ainsi, pour Aurélie Filippetti, ministre de la Culture, « Gérard Depardieu aurait mieux fait d’en rester au cinéma muet ». De son côté, le ministre du travail Michel Sapin qualifie l’attitude de l’acteur de « forme de déchéance ». Respecter les citoyens et les contribuables ne semblent pas au programme des ministres socialistes qui préfèrent visiblement attiser la haine.

Le gouvernement de Jean-Marc Ayrault, fidèle aux promesses de François Hollande, vote un budget 2013 qui consacre une nouvelle hausse de la dépense publique, et ne demande donc des efforts qu’aux contribuables, et aucun à un État obèse qui continue à croître ! Quand un État, plutôt que de se réformer et de procéder aux nécessaires baisses de la dépense publique, préfère stigmatiser le succès et confisquer jusqu’à 85% de ce que les créateurs, entrepreneurs, salariés peuvent gagner, la rébellion est plus qu’une possibilité, c’est un devoir. Ceux qui osent dénoncer avec leurs pieds la folie des décisions politiques prises en France méritent non la honte mais la reconnaissance.

Avec courage, Gérard Depardieu a publié dans le Journal du Dimanche une tribune dans laquelle il explique son départ, en voici quelques extraits, d’une bien plus grande justesse que toutes les insultes des hommes politiques :

  • « Je pars, après avoir payé en 2012, 85% d’impôt sur mes revenus. Mais je conserve l’esprit de cette France qui était belle et qui j’espère, le restera. »
  • « Je pars parce que vous considérez que le succès, la création, le talent, en fait, la différence, doivent être sanctionnés. »

À lire aussi sur Contrepoints :

Laisser un commentaire

    1. N’en déplaise à Monsieur Dupont-Aignan, ceux des nobles qui ne furent pas parmi les émigrés de 1792 se retrouvèrent dans la première tranche (pas d’impôts).

    2. non, la nationalisation des biens des émigrés, c’est bien en 1792, revoyez votre histoire. C’est cette année là, pour faire face aux fuites de capitaux, qu’a notamment été rétablie l’usage du passeport tant honni par Mr Depardieu… si on l’a rétabli cette année là c’est pas pour les couilles du pape…

      Bref niveau histoire : la paille et la poutre…

      1. L’émigration est de 1789 lors de l’attaque des châteaux
        1792 c’est la chasse aux familles d’émigrés ou présumés tels, on bat monnaie sur la place de la révolution.

    3. Attention l’émigration il y en a eu de 1789 à 1794, l’essentielle était partit avant le 21 septembre 1792, mais il n’y avait pas que des nobles loin s’en faux.

  1. On ne parle pas d’évasion sans accepter l’existence d’une prison en premier lieu.

    Ce gouvernement est devenu fou, chacun de ses actes et chacune de ses paroles vient confirmer la théorie socialiste qui le supporte, à savoir que c’est l’Etat et non l’individu qui est souverain, et que la population travaille de fait pour l’Etat, nouveau Roi de France.

    Mais bon, l’opposition en France se cantonne à quelques blogs, pour vivre libre il n’y a donc d’autres choix que l’exil.

    Bon départ à tous, et joyeux noël.

  2. NDA tombe le masque, révélant son vrai visage, celui du collaborationniste socialiste, pétri de haine de l’autre, convaincu que le collectif est non seulement supérieur mais qu’il a pour fonction d’écraser l’individu. Mais qu’attend NDA pour adhérer au PS ? Si le KGB existait encore, NDA en serait le directeur (de conscience). Nous avons la droite la plus stupide au monde, ce que NDA démontre une fois encore, parce qu’elle est fondamentalement, obsessionnellement, socialiste.

    Bravo à Depardieu pour l’efficacité, le courage, le calme et la pondération de sa réponse aux polichinelles omnipotents au pouvoir qui, constatant leur impuissance et leur impéritie morale, n’ont plus d’autre ressource que l’insulte, la violence et l’agression haineuse pour justifier l’innommable. Cette décrépitude du politique, y compris dans les partis qui se prétendent « de gouvernement », n’a rien de surprenant pour les libéraux qui connaissent depuis longtemps la route de la servitude. Elle est simplement très inquiétante.

    1. En même temps, c’est pas la première fois que NDA fait le con sur les impôts.
      Il y a quelques temps, il y avait eu un clash sur le grand journal où il attaquait Denisot et Aphatie à propos de leurs impôts.

    1. Excellent commentaire Hippolyte ! Je respecte Gérard Despardieu qui par son immense talent et son esprit libre fait plus pour la France que tous ces politicards qu’ils soit supposément de la droite ou de la gauche mais surtout de la stupidité !!!!

    1. Après lecture de l’article, j’ai posté et je constate a posteriori que votre message a précédé de peu le mien – chacun faisant référence au point Godwin…

  3. La France terre d’exil !
    Voltaire, Chateaubriand, Courbet, Guizot, Hugo, de Gaulle, Zola…
    Et les protestants du temps de la révocation par l’Ayrault de Nantes.

  4. La France aime les expulsions :

    les juifs,
    les protestants,
    les aristocrates,
    les congrégations religieuses
    les riches

    Il y a une dimension girardienne à notre politique, qui plaît à la foule, ce qui est cohérent avec le modèle de René Girard.

    À chaque fois la France y a perdu.

  5. Contrepoint fait dans la démagogie maintenant ?

    > « Je pars, après avoir payé en 2012, 85% d’impôt sur mes revenus. »
    Des preuves ? la diatribe de Mr Depardieu est un pur foutage de gueule, car :
    1/ cet impôt ne peut pas être rétroactif. la loi n’a été votée qu’en octobre, donc ne s’applique qu’a partir de la date d’application.
    2/ le champ d’application de la loi est restreinte et ne touche pas les artistes, mais uniquement les patrons de grosses boites. soit Mr Depardieu ment, soit il doit se faire rembourser par son expert comptable…
    3/ cet impôt est prévu pour englober les autres cotisations (CSG, CRDS…). 85% c’est du fantasme, puisque le taux d’imposition réel maximum est de 67%…

    > « Je pars parce que vous considérez que le succès, la création, le talent, en fait, la différence, doivent être sanctionnés. »

    GODWIN !
    le succès il le doit a son public, sans lequel, avec tout le talent du monde, il ne serait rien. A partir de là, « la différence doit être sanctionnés » ? il se fout de la gueule du monde ?
    Il me fait penser a tout ces grands patrons qui touchent des millions par ans et se justifient en s’attribuant tout le mérite de ses subalternes et salariés, sans qui il ne vendrait que du vent…

    Je serais curieux de savoir quelle proportion de ses cachets touchent les talentueux maquilleurs, caméramans, costumistes, etc… bref ceux qui n’existent pas dans le « mérite » qu’il arroge a son seul talent ?

    La sphère de travail du patron n’étant pas étendue a toute son entreprise. C’est d’ailleurs assez commode de faire la confusion entre « sphère d’influence » et « sphère de travail ».
    Ca évite de se dire que finalement, le fric que gagne un employé, c’est lui-même qui en produit la valeur par son travail…

    Non ? pas d’accord ? chouette alors, si ca n’est pas le cas je vais m’autoproclamer patron, pas besoin de produire quelque chose en s’emmerdant avec des employés : il suffit d’extorquer du fric a mes « clients », il suffit de bien parler, même si en réalité je n’ai rien a vendre … oh wait… ca n’est pas interdit ce genre de choses …? non, je me fais sans doute des idées…

    1. Vous faîtes erreur. Vous supposez que Depardieu parle de l’impôt à 70%. Or il est tout a fait possible que Depardieu payait déjà 85% d’impôt avant cette loi.

      La dépense publique représente 56% du PIB, il n’y a donc rien de surprenant à ce qu’on prenne 85% à certains. Il s’agit des charges + IR + TVA + ISF

      Vous vous limitez à l’IR, qui n’est qu’un impôt parmi tant d’autres !

      1. +1
        J’ai vu beaucoup de commentaires de « spécialistes » qui estimaient qu’une imposition à 85% était impossible (sur lemonde.fr), certains évoquaient même le bouclier fiscal; Depardieu parle de son impôt pour 2011, payé en 2012; pour cette année, plus de bouclier fiscal évidemment, seul le plafonnement de l’ISF à 85% des revenus (plafonnement qui comprend ISF+IR+prélèvement sociaux).

      2. Vous oubliez le foncier etc.
        Avec l’ISF il est possible de payer 120 130 etc % de ses revenus, puisque l’immobilier est dedans.
        Et ce parce que le bouclier n’existe plus; donc bien avant la mise en place des 75%.
        Mais le plus grave est sur les successions, et c’est surtout la raison pour laquelle environ 5000 personnes auront quitté le pays cette année, estimation Bercy. Donc ils le savent très bien qu’ils font fuir ceux qui ont plus que la moyenne, et se servent de Depardieu pour faire du vent.
        Cet excès d’impôts va aboutir à un sérieux négatif, non pris en compte dans les prévisions.

    2. @age
      « Je serais curieux de savoir quelle proportion de ses cachets touchent les talentueux maquilleurs, caméramans, costumistes »

      Vous mettez là le doigt sur un vrai problème qui frappe de plein fouet les travailleurs de l’audiovisuel et du spectacle en France.
      Dans le cinéma la plus grande partie des budgets est « bouffée » par les exigences financières des agents de quelques vedettes (Depardieu, Reno, Dujardin,Clavier et quelques autres…).Ainsi il n’y a presque plus d’argent pour payer les techniciens à qui les productions demandent des efforts pour accepter de travailler en dessous des minimas de la convention collective et de ne pas demander le paiement des heures de preparation des tournages.
      La proposition d’instaurer un plafond de leurs cachets fixes pour les stars avec la possibilité de gagner davantage uniquement si le film marche n’est toujours pas validée par la profession.

    3. 1/ Êtes vous certain qu’il s’agisse de l’impôt de 85% ?
      2/ GD n’est pas qu’artiste, il est aussi entrepreneur.
      3/ Vous savez donc mieux que GD ce qu’il paie comme impôts…

      « Godwin »

      Où ça ?

      «le succès il le doit a son public»

      Et il a du rassembler et convaincre son public. Un public, cela ne se crée pas comme ça. Faut se bouger, avoir de quoi l’intéresser, savoir faire de la comm pour l’attirer…
      C’est pareil pour un entrepreneur ou autres.

      De plus, il s’agit d’un échange entre son talent et son public. Si vous remettez en question ce qu’il a reçu de son public, alors vous remettez logiquement en question ce qu’il lui a donné.

      Les grands patrons sont responsables de l’existence de l’organisation des personnes talentueuses.

      Ses caméramans, maquilleuses, etc, il les paie selon des accords mutuels. De quel droit remettez-vous en question les accords entre personnes responsables ?

      « La sphère de travail du patron n’étant pas étendue a toute son entreprise… »

      Ok, d’accord, essayez de créer un système économique sans patron. Vous n’aurez pas d’entreprise.
      De toutes façons, c’est vers cela que votre folie collectiviste dirige la France.

      «si ca n’est pas le cas je vais m’autoproclamer patron»

      Si c’est si facile d’être patron, allez-y ! Faites le !
      Patron, ce n’est pas un titre de noblesse, mais le résultat d’une entreprise individuelle, d’un travail.
      Tout le monde a le droit d’entreprendre des choses.

      1. Effectivement, il est entrepreneur … il emploie 20 personnes, mais ca n’est surement pas la raison pour laquelle il gagne autant … ses cachets n’y sont pour rien ?

        De quel droit je remet en question les accords entre employeurs et employés ?
        Parlons-en : croyez vous réellement qu’une personne qui cherche un travail en période de chômage massif a les moyens de négocier ? faire acte de « responsabilité » venant du postulant équivaudrait a un suicide social. Il n’a pas le choix d’accepter le contrat, et le patron n’est obligé qu’a des minima sociaux légaux conquis de haute lutte par ce qui était autre fois les syndicats (pas les demi-branleurs d’aujourd’hui). Si ces minima n’existaient pas, croyez bien que ces « hommes exceptionnels » le seraient encore plus tellement ils profiteraient de l’absence de règles…

        Je n’ai jamais écrit qu’un système économique pouvait se constituer sans patron, mais que celui ci n’a pas forcément plus de mérite que ses subalternes, qui doivent eux aussi, ne vous en déplaise, se bouger, travailler, produire… bref a chacun sa tache, mais dire que le patron peut valoir jusqu’a plus de 30 fois n’importe lequel de ses employés est du dernier ridicule. Et si « séduire », « convaincre » est si valorisé, ca tient au culte de la personnalité. Ce qui se rapproche plus d’attitudes sectaires, qu’économique. (je parlais plus haut des Madoff &co, qui ne sont pas si loin de certaines pratiques légales…)

        Dans ce que je n’ai jamais prétendu, vous relevez qu’il n’est pas facile d’être patron, je sais ce qu’il en est : c’est du boulot, certes.
        Les bons patrons j’en connait, ils bossent dur, ne font pas des profits mirobolants mais gagnent très bien leur vie, et respectent la vie économique de leurs employés. j’ai infiniment plus de respect pour eux que pour ces gens qui, comme le disait Rousseau « vont chercher au loin les [moindres] devoirs [que ceux] qu’ils dédaignent accomplir chez eux ».

        A mon tour de vous retourner la question : peut il n’y avoir un système économique constitué exclusivement de patrons ?
        Si votre réponse est non, et que vous soutenez qu’un patron doit gagner beaucoup plus que ses employés, cela voudrait dire qu’il y aurait des gens (les « patrons ») qui valent mieux que les autres (employés) compte NON tenu du prorata du travail fourni ? Juste selon leur bon vouloir ? Et ça, ça ne serait pas une véritable discrimination ? c’est magique l’obscurantisme des lumières…

        Pour la personne en dessous, là est le point GODWIN : Depardieu se victimise en disant qu’il serait discriminé, alors que de fait, il s’est appliqué a lui même cette discrimination (je suis le meilleur) pendant des années.
        donc oui, je trouve cela lamentable comme argument.

        [NB : je serais d’accord avec « un peu plus » notez, pour tenir compte du temps de travail supplémentaire exigé pour les petits patrons. Mais ceux du CAC : quedalle, n’allez pas me dire qu’un type comme Arnault qui possède 20-30 entreprises les gère lui même d’un bout a l’autre… au bout d’un moment ils délèguent tellement qu’ils n’en branlent plus une.]

    4. Age: « Je pars parce que vous considérez que le succès, la création, le talent, en fait, la différence, doivent être sanctionnés. » GODWIN ! »

      LOL quel rapport entre ça et un godwin !???

      Age: « le succès il le doit a son public, sans lequel, avec tout le talent du monde, il ne serait rien. »

      mondieumondieumondieu…

      A ce compte l’ouvrier doit son salaire aux acheteurs sans lequel il ne serait rien. Allez Hop, 70% aussi !

    5. « le succès il le doit a son public, sans lequel, avec tout le talent du monde, il ne serait rien »
      Avec ce raisonnement, un commerçant doit reverser tous ses bénéfices à ses clients car sans eux il ne serait rien…Je vous invite à être plus spécifique car en l’état le propos est absurde.

  6. @ Age

    Jésuite vous êtes.

    CSG et CRDS sont bien des impôts ! Il faut entendre ce que dit GD ainsi : j’ai payé en impôts (IRPP, CSG/CRDS, ISF, etc.) en 2012, ou je vais payer sur mes revenus de 2012, l’équivalent de 85 % de mes revenus.

    Vrai ou pas vrai, je n’en sais rien, mais votre « démonstration » ne tient pas.

  7. Depardieu a bien raison de partir et de fuir le racket du gouvernement français. Sous prétexte d’être solidaire et de rembourser une dette qui n’est point de notre responsabilité, mais de celle d’une minorité d’escrocs de la finance, etc…, les français se font racketter à tous les niveaux. Pendant ce temps, les mafieux qui ont vendu la France depuis 30 ans aux lobbys de la finance se la coulent douce.

  8. Le problème n’est pas de savoir si Depardieu a raison ou pas.
    Le problème est de savoir si Depardieu a le droit ou pas.
    S’il a le droit, je trouve minable de qualifier de minable le refuge près de la baraque à frites.
    Une personne corpulente, rencontrée à scooter il y a peu rue du cherche-midi à 14 heures, me confiait que d’autres achetaient des œuvres d’art, défiscalisées (autrement dit subventionnées) pour alléger l’impôt.
    Cette personne me révélait que, la raison la plus probale est que : Ayant l’habitude de faire ses courses chez Auchan, avec une sac Vuitton, l’acteur se serait rapproché de ses fournisseurs.

  9. Ils ne sont au contraire que les sauveurs de la prochaine France. Les collabos étant ceux qui sont restés sur place et ont pactisé avec l’ennemi socialo-communiste à L’ENA ou à l’assemblée, comme Monsieur Dupont-Aignan. Monsieur Dupont-Aignan devrait revisiter son histoire parce que cette tradition de collaboration interne a bien commencé ici avec Vercingétorix, lâchement abandonné par les siens après trahison, en s’associant de suite avec Rome après la défaite du grand chef. Il ne faut pas oublier non plus que l’ENA, dont sort Monsieur DupontAignan est une excroissance du Politburo importée de Moscou par Jacques Duclos au sortir de la guerre, comme la Securitate Sociale obligatoire, et que ces deux là n’ont jamais fait l’objet d’un débat et d’un vote démocratique dans notre pays. Les collabos ne sont pas ceux qu’on croit… Et puis Monsieur Dupont-Aignan avec sa tendance proche de Marine LePen, c’est à dire nationale-socialiste, c’est vraiment l’histoire de l’arroseur arrosé… Façon boomerang ? Quand on veut insulter quelqu’un, lui donner des leçons de civisme, l’insulte revient toujours à l’émetteur, c’est connu ! Pitoyable classe politique française de notre époque, qui biberonne à l’année à la mamelle de l’Etat. Ils n’ont ni la dimension historique, ni le talent, par contre ils ont l’assurance vie de l’Etat, et c’est cette assurance vie en disparaissant petit à petit suite au départ des pourvoyeurs de fond, ceux que j’appelle les prochains sauveurs de la France, qui leur déplaît. En fait, cette petite classe politique entièrement tournée vers la sauvegarde de ses petits avantages fort nombreux, a juste peur pour ses fonts de culottes usés par la persistance à vie de leur cul sur les bancs de la République, dont ils se tapent comme de l’an 40. Ils pensent juste à leur blé, la «solidarité nationale» dont ils se gobergent en matinée soirée et sans cesse a depuis très longtemps été vendue dans leur tête au bénéfice de leur petit confort douillet. Mais souvenons-nous que les mêmes ont condamné à mort par contumace De Gaulle pour sa « fuite » en 1940 et son appel du 18 Juin. Monsieur Dupont-Aignant (Agnan a toujours été le premier de la classe, le délateur, la petite frappe…), semble oublier son histoire. Depardieu semble plus de cette catégorie courageuse et éternelle de la France qui fait de l’ombre à ces petites frappes de la République, les Enarques. N’oublions pas non plus que la Francie orientale comprenait à l’époque de Charlemagne et de ses fils la Belgique actuelle… Où est le drame sinon dans les pitoyables propos en chœur de ces petites têtes étroites d’Enarques… Ce sont par contre bien eux qui pillent et tuent et la France à petit feu depuis plus de 40 ans ! Là sont les vrais traîtres à la Nation. Ils l’appauvrissent pour leur petit bénéfice corporatiste. Depardieu lui a payé 145 millions d’’Euros d’impôts en 40 ans ? Qui est le traître, qui est le collabo du régime ? Monsieur Dupont-Aignan connaît par coeur son petit bréviaire étatiste, il sera juste balayé par le vent de l’histoire, celui du libéralisme futur qu’il déteste, lui et ses condisciples. Adieu peit homme !

  10. ne pas oublier que pendant 17 ans de droite , les plus riches se sont enrichis ; chirac et sarkozy ont fait leur bonheur ; 17 ans !!!!! ne pas oublier que même durement taxés , ces gens là restent millionnaires ; ne pas oublier que separdieu est ce qu’il est , mais son départ ne va pas couler la france ; d’autres artistes restent en france , paient ce qu’ils doivent , parce que même aprés impots , ils restent riches ;

    1. Arrêtez avec votre haine du riche !!!!

      Vous ne comprenez vraiment rien…

      Comme l’a dit très justement Michel Galabru avant-hier soir dans « C à vous » : Proverbe chinois : « Quand le riche maigri, le pauvre meurt ! »

      Arrivez-vous à comprendre ??? (pas certain…)

      Concernant « Monsieur » Dupont-Aignan, cela confirme le dramatique niveau du milieu politique français…et qu’il n’y a pas aujourd’hui de représentants d’une idée de droite en France…contrairement à ce que tous ces gauchistes veulent nous faire croire !!!

      On comprend d’ailleurs mieux que nos voisins européens nous qualifient de « dernier pays communiste du monde occidental »…tristesse…!

    2. @frisquette,

      On sent bien un gros problème d’hémiplégie chez vous, depuis 34 ans, les 17 ans de gourvernements de droites sont responsables.

      Les déficits non pas de couleurs.
      La dette n’a pas d’odeur.
      La lâcheté politique est assez bien répartie.
      La sottise gouvernementale n’a pas de patrie.

    3. Il faut de renseigner frisquette, même les artistes qui ont voté Hollande sont partis, mais curieusement la presse n’en parle pas . Pourquoi ? Réfléchis un peu Frisquette, je suis certain que tu connais la réponse.

    4. Votre ressentiment quand certains s’enrichissent plus que d’autres est pitoyable.
      Ce qui vous ennuie : que certains soient riches alors que vous n’êtes pas capable de l’être.

    5. « mais son départ ne va pas couler la france »

      Cuba se porte à merveille après que 20 % de ses habitants se sont fait la malle depuis 1959.

      Tout comme la RDA est devenue un paradis socialiste après le départ de trois millions et demi d’habitants entre 1953 et 1961.

  11. Depardieu ne mérite pas d’être déchu de sa nationalité, mais d’être balancé en prison pour fraude fiscale. Son comportement et non seulement immoral, mais aussi illégal. Et que tout ceux qui s’avisent à faire ceci se méfie, car seule la prison serait l’ultime issue de leur choix minable et méprisant à l’égard des classes populaires françaises, qui ne ‘en sortent plus à force d’engraisser ces gros porcs.

    1. @ Anti-libéral,

      Les classes populaires en voie de paupérisation ! Quant à citer Georges Marchais, autant aller jusqu’au bout de l’imitation comique, un peu approximative et un tantinet nerveuse.

      1. Anti-libéral: ‘être balancé en prison pour fraude fiscale. »

        Le droit de circulation est tout à fait légal et ne constitue en aucune manière une fraude.

        N’allez pas trop vite en besogne, il reste 2970km de miradors et de barbelés à ériger avec quelques gentils VoPos du peuple pour les garder avant de pouvoir enfermer et piller tout le monde.

    2. Anti-libéral: « mais d’être balancé en prison pour fraude fiscale. qui ne ‘en sortent plus »

      Cette vieille nostalgie des goulags ne passe décidément pas.

    3. Allez Antilibéral , sors les guillotines ! Pour être aussi haineux, envieux, c’est qu’au fond tu dois être bien malheureux . Alors te défouler sur un site libéral doit te faire grand bien. N’hésite pas ! Ecris encore si ça peut t’aider à supporter ton existence.

    4. Que connais tu toi des classes populaire? Etre un médiocre stalinien ne t’autorise pas à parler en notre nom. Sache, modeste imbécile que tu es, que nombre de petite gens exécré votre engeance et méprise votre vacuité.
      Retourne dans dans l’anonymat que la pitié ou la décence n’aurais jamais du te laisser quitté.
      l’ouvrier que je suis ne te salut pas.

    1. L’attitude de Depardieu ne doit pas être comparé avec celle des collaborateurs de 1940 mais avec ceux (certes moins nombreux) qui ont quitté la France (non pas pour rejoindre la France Libre en Angleterre) mais pour alller se planquer aux Etats-Unis ou en Amerique du Sud.jusqu’à la fin des hostilités en 1945.
      J’aimerais bien connaitre l’opinion des liberaux sur l’attitude de ces gens ?

      1. Ceux qui se sont barrés pour éviter de mourir ou de se faire piller ? Mon Dieu, les traîîîîtres ! Y’a vraiment qu’un socialaud, un imbécile ou un mouton (un veau, aurait dit De Gaulle) pour se laisser tondre ou abattre. Tu l’aimes, ton troupeau, hein, albert ?

        1. @ Baptiste Créteur,

           » Ils ont fait preuve d’intégrité et de courage, quittant leur pays sans emporter grand chose pour vivre, ailleurs, selon leurs principes. »

          Mouais ! Je ne suis pas sur de ça !
          Et sur les principes, qui auraient été leurs seuls bagages.
          Et sur la pertinence de partir sans emporter grand chose, sauf à faire don à l’ennemi de ses biens.
          Sur l’intégrité, il y a deux possibles acceptions : La préservation de soi et vivre crispé sur des principes. Les deux sont compatibles.
          Par de là la morale, il y a la liberté, dont la France se gausse, jusqu’au jour où un Français prend la liberté de claquer la porte.
          Un autre réfugié fiscal, à tort ou à raison, chante : Vous n’aurez pas ma liberté de pensée ou penser.

          1. Vivre par soi et pour soi, ça peut être leur éthique, qui êtes-vous pour la choisir à leur place ?
            Êtes-vous sûrs qu’il est plus courageux de rester que de partir ?

  12. DEPARDIEU c’est LE gabarit.

    En claquant la porte le gars barrit, comme un éléphant.

    Tous les éléphants ne sont pas au parti socialiste, certains sont partis en Belgique.

    Il se sussure que la Belgique veut acheter la dette de la France pour en prendre le contrôle.

    C’est plus commode pour faire ses achats chez Auchan et LVMH.

    1. oui enfin tu simplifies un peu trop.
      Et ceux qui étaient prisonniers en Allemagne ?
      Et les ouvriers qui avaient repris le chemin de l’usine en France pour nourrir la famille ?
      et puis il y a aussi ceux qui ont eu des visas pour filer vers les Etats-Unis via le Portugal ou le Maroc; et en ce temps là la traversée maritime n’etait pas low-cost. C’est plutôt eux qui sont à comparer avec Depardieu.

    2. En 1940, il y avait 40 millions de pétainistes selon Henri Amouroux. Des résistants il n’y en avait pratiquement pas jusqu’en 1943 (reflux après Stalingrad, débarquement en Afrique du Nord en Italie) à part des communistes. Les premiers opportunistes se sont alors risqués (à bon escient d’ailleurs!) L’Histoire a été ensuite réécrite après la guerre en donnant une importance démesurée à la Résistance.

      1. Les communistes n’étaient pas des « résistants » a proprement parler, ils se battaient pour prendre le pouvoir une fois les Nazis boutés hors de France. Et on a bien vu le résultat, 60 ans qu’on paie les pots cassés..

        Mon gd-père qui était résistant même si il ne s’en est jamais vanté à passé le restant de ces jours à vouer une haine absolue à tout ce qui était + ou – rouge. Allez savoir pourquoi..

      2. Le communistes comme résistants, ça a été toujours l’arlésienne de la Résistance… On oublie le Pacte germano-soviétique Ribbentrop-Molotov, dénoncé par Moscou le 22 juin 1941 après qu’Hitler ait attaqué l’URSS. Mais le pacte politique précédent était logique et idéologique, entre les nationaux socialistes et les communistes, ils étaient en fait du même bord, il suffit de lire le discours de Goebbels sur ce journal « Pourquoi sommes-nous socialistes ? » (http://www.contrepoints.org/2012/08/16/93794-joseph-goebbels-pourquoi-nous-sommes-socialistes). Avant les communistes français étaient notoirement pro-nazis. C’est un fait historique, ce n’est pas de la propagande communiste sur la « résistance supposée des communistes ». Les Accords de Munich montrent aussi cette collusion et le retour victorieux au Bourget en 1938 après les accolades avec «ce bon Monsieur Hitler» des représentants du Front Populaire ne fait que confirmer les alliances tacites entre la gauche et l’hitlérisme. Cette attirance naturelle de la gauche vers les socialismes se confirme à notre époque dans les alliances électorales tacites entre le FN et la gauche pour empêcher la droite libérale de gouverner en France. Il faudra assumer historiquement toutes ces erreurs manifestes qui ne sont en aucun cas des inventions mais des réalités confirmée par tous les observateurs, et qui seront ultérieurement confirmée par les historiens, à moins que Monsieur Peillon en viennent aussi à peigner les manuels d’histoire dans le sens qui plaît à son maître (ce n’est pas une pratique nouvelle, tous les enfants des années 1970-80-90 ont eu droit à cette réécriture de l’histoire faite par les post soixante-huitards maoïstes qui ont pris le pouvoir depuis dans l’enseignement). Les politiciens français d’aujourd’hui sont comme ceux du Front Populaire, ont un « grand cœur », mais ils ont un esprit myope, sans envergure et mémoire. Quant à l’honnêteté intellectuelle, c’est un terme qui a disparu de leur quotidien et de leurs dictionnaires. A quoi sert-il aujourd’hui de faire l’ENA ? Supprimons l’ENA, mettons à la rue 1 million de fonctionnaires, mettons les libéraux au pouvoir ? Dans un an, la France retrouve ses couleurs qu’elle n’aurait jamais du perdre et le 1 million de fonctionnaires retrouve du boulot dans le secteur marchand et productif où il faut travailler aujourd’hui 50 à 60 heures par semaine pour s’en sortir et non pas 1 journée par semaine en terme productifs comme le décrit Zoé Shepard dans son fameux et tristement réaliste «Absolument débordée».

    1. Pauvre gosse, tu utilises des expressions qui ont une centaine d’années et remis au gout du jour par les crypto-communistes du FDG, des types qui se prennent râteau sur râteau et qui finiront bientôt par rejoindre les NPA, LO et autres foutaises rouge vers leur meilleur destinée: la poubelle.

  13. En attendant, quand on regarde la photo de ce GROS PORC rempli de cholestérol alors que les français l’ont nourri, ceci me donne la GERBE. Seule la cabane à vie lui convient, avec la déchéance de ses droits civiques !

          1. Toi mon grand tu devrais aller vivre dans un ex-pays communiste pour comprendre de quoi tu parle.

            Et voir de tes yeux les stigmates/séquelles sur la population. A part vouer une haine farouche pour son prochain je ne vois pas qui peut vouloir supporter un tel système de destruction.

          2. Anti-libéral: « Je ne regarderai jamais ce qui n’est qu’une funeste propagande anti-communiste fomentée par quelques libéraux, qui sont à l’origine de ces horreurs. »

            A ce niveau de caricature c’est clairement un Troll ou un taré.

    1. Courage « anti liberal » et merci pour tes paroles justes .
      Complétement OK avec toi pour tout tes commentaires anti-liberaux !
      Quand à DEPARDIEU! un naze qui ne mérite pas tout ces commentaires , ni son fric !

  14. Devant la folie fiscale du gouvernement, devant le mépris permanent des créateurs de richesse, devant leur incurie économique tragique pour notre pays, il est temps citoyens, de rentrer en résistance avant que cette bande de gauchistes illuminés nous laisse un pays dévasté ou ne régnera que misère et désespoir.

    1. Que Depardieu soir blindé un peu plus un peu moins, qu’il paie 70 ou 85% d’impôts, on s’en tape. J’y vois surtout et essentiellement un symbole assez fort venant d’une grande gueule médiatique et assez appréciée du public, dénonçant les exactions d’un état voleur évoluant dans une moraline des plus crasses. Clavier l’a fait « petit », mais avec Depardieu, ça prend un peu plus de poids (logique me direz-vous). Il a claqué le beignet collectiviste et c’est bien là qu’est l’intérêt de ce fait divers; si symbole simple il y a, c’est tout à fait bienvenu pour amener le péquin inculte en politique économique mais féru de cinétévé à se demander pourquoi il paie tant de vaseline…

      1. Bon c le moment de la placer héhé… Comme le disait Coluche:

        « Je crois que la grande différence qu’il y a entre les oiseaux et les hommes politiques, c’est que de temps en temps les oiseaux s’arrêtent de voler »

  15. Moi j’adore les commentaires d’anti-libéral, en fait son nom est vrai-fonctionnaire.
    Et comme tous les fonctionnaires, il voit arriver l’échéance du mur de la dette et le bordel qui va avec, la fin des privilèges, car maintenant que le tiers état ne peut plus les financer…

    1. Avec les subventions dont il a été la cible (comme toute la profession audiovisuelle en France hein) il doit bien, au moins en partie, sa fortune à l’état français.
      Par contre, donner c’est donner. Si l’état peut décider a posteriori si ceux qui respectent les lois ne font que les exploiter, on est bien en présence d’une mafia qui ne s’en cache même plus …

  16. Depardieu n’est que la partie émérgée de l’icebreg. le pire c’est les jeunes qui partent créer des richesses ailleurs.

    J’ai 49 ans et j’ai poussé mes 3 enfants à partir créer leurs entreprises ailleurs. ils sont tous partis ne reviennent quasiment pas et sont infiniment plus heureux et surtout libres. Et ce ne sont pas les seuls : 40% de leurs amis de classe sont aussi partis. Et tous ont créé leur entreprise à l’étranger. J’ai calculé : cela fait en tout 463 emplois créés par des jeunes avec des entreprises qui ont de l’avenir en dehors du pays et le nombre de postes offerts dans ces boites augmente d’année en année ….

    tous ces entrepreneurs ne comprennent absolument pas comment on peut dans ce pays imposer à un père et à une mère de famille l’école de leurs enfants ou le type d’assurance de leur santé comme si l’Etat connaissait mieux que les parents ce qui est bon pour leurs enfants et qu’il considère les citoyens comme des gamins mineurs incapables de choisir comment assurer leur santé

    Croyez moi ils ne regrettenta bsolument la France et sont écoeurés dès qu’ils mettent le pied dans aéroport français par la qualité de l’acceuil…

    Faites comme moi encouragez les poussez les obligez les à partir

    comme dit H16 Ce pays est foutu

    1. La gauche qui « aime » tant les pauvres fait en sorte qu’on le devienne tous (et ça marche pas mal il faut le reconnaître). Il y a une logique certaine dans tout cela.

    2. J’ai 51 ans et j’ai fait la même chose avec mes enfants qui ont fait leurs études en France (privé supérieur). De toutes manières, vu le népotisme en vigueur en France, la concurrence est faussée dès l’origine. En partant en Asie l’aîné a trouvé du travail en 1 semaine pour un salaire 2X supérieur à celui qu’il avait en France. Le deuxième se prépare à faire pareil. Nous partons sous un an avec les plus petits pour refaire notre vie ailleurs et sortir de cette odieuse prison, avec changement de nationalité si besoin. A 51 ans en France, on est mort. Dans les systèmes libéraux du monde entier, on a encore 20 à 30 ans de productivité au minimum. Et pourtant le prénom que m’ont choisi mes parents est celui de la France. Mais ici aujourd’hui, ce n’est plus la France, c’est la Socialie soviétiforme.

  17. Le Comte de Monte Cristo s’est évadé de sa prison !!!! Hourra !!!! ;-)
    Et quand il va revenir se venger des gauchistes le Gégé, ça va maraver grave… T’as vu le bestiau ???!!! Et son fameux coup de boule montré à Pierre Richard dans la chèvre je crois, hein ???!!!! Attention ça va être distribution de coups de pompes dans les derches !!!! :-)
    Eh les potos, faites votre plein de dvd comique parce là ça me parait mal barré pour les mois à venir question rigolades « normales »… :(

  18. Réaction odieuse de la part de MR Ducon-Geignant!Que je saches on a encore le droit d’emigrer ( pour l’instant?),droit que tous les régimes autoritaires ont plus ou moins limiter ( Allemagne nazie ou URSS;;;).Donc il ne fait qu’exercer les droits que lui reconnaissent notre constitution et les engagements internationaux que notre beau pays à librement souscrit.Ou c’est illégal et il faut s’empresser de le faire extrader et lui infliger un châtiment à la hauteur de son acte!Donc dès que l’on veux exercer ses droits on est maintenant un criminel?A quand la prochaine étape?A qui le tour?Aux juifs?Aux étrangers?…

  19. Le plus croquignolet dans cette saillie de NDA, c’est qu’en 1940, ce sont bien plutôt ceux qui ont rejoint Londres qui ont été perçus comme de nouveaux émigrés par Vichy et compagnie, qui rappelleront à De Gaulle le mot de Danton selon lequel l’on « n’emporte pas sa patrie à la semelle de ses souliers »… Les collaborateurs sont restés, eux. Copie à revoir, Nicolas.

  20. Les outrances verbales, les insultes et les prétentions a être autre chose que ce que l’on est ! Le pillage des richesses des individus -qui font la richesse des nations-, oui cela pue d’une curieuse odeur ! Collaboration dans la lâcheté, l’insulte, dans la fabrication de bouc émissaire, dans la posture qui dissimule ….le vide de ce que l’on sait ne pas faire pour son pays, sinon pérorer . Il y en a qui sont partis à Londres, pour revenir ensuite remettre en place autant que possible -parce que la vilenie est increvable – , tout ce qui grouille, grenouille, scribouille. Des individus à l’arithmétique douteuse qui en faisant disparaître un riche fabrique 4 pauvres, et qui se vante d’avoir occis ce riche en oubliant d’indiquer l’apparition des pauvres. Des individus qui prennent avec l’aide de la plèbe et de l’état ( qui n’est pas la vertu par essence !Souvenez-vous de l’état Pétainiste et Lavalien, avec ses fonctionnaires zélés) les citoyens pour des sujets. et des vaches à lait ! Vous êtes le problème de la France, pas sa solution, car vous vivez de la prédation permanente de ce pays dissimulant par la prolifération de postures et de lois, votre inutilité sociale. Un pays qui 100.000 lois n’a pas de lois (Balzac). Voyez comme en pérorant, on peut vous retourner le compliment ! Il y avait à mon époque des leçons de morale
    L’une d’elle enseignait que celui qui sème le vent récolte la tempête ! Malheureusement vous avez organisé dans la loi l’impunité pour de l’infamie et de l’outrance, mais je ne désespère pas qu’un jour les français vous remettent tous autant que vous êtes, bruyants et grossiers à votre place. Qui pourrait être hors de ce pays puisque certains de vos semblables prétendent déchoir des citoyens de leur nationalité, on pourra réciproquement s’occuper de la votre.