Reconnaissances
À propos Articles
Reconnaissances
Gabriel A. Giménez Roche est enseignant-chercheur en économie à NEOMA Business School depuis 2017, où il enseigne la microéconomie, la macroéconomie, l'économie bancaire et les cycles économiques. Il a enseigné dans plusieurs établissements en France, Mexique, Pérou, Pologne, Thaïlande et Vietnam. Il est également chercheur associé de l’Institut économique Molinari. Ses centres d'intérêt sont la théorie des cycles économiques, l'économie banco-monétaire, la théorie des processus entrepreneuriaux et l'économie institutionnelle (ancienne et nouvelle).
0 followers

Articles

Par Gabriel Giménez-Roche.

Le pays aux plus de 400 000 normes, le royaume des formulaires CERFA, où l’on crée 100 nouvelles lois et autres réglementations chaque année. La France est définitivement un Léviathan bureaucratique. Évidemment, cette pléthore réglementaire et documentaire ne peut pas exister sans son armée de fonctionnaires.

Ils sont presque 22 % de la force de travail en France, autrement dit, quelques six millions d’employés publics. Ces effectifs incluent bon nombre de fonctionnaires opérationnels, c’est-à-dire de ... Poursuivre la lecture

Par Gabriel A. Giménez-Roche. Un article de l'Institut économique Molinari

La situation économique s’assombrit au fur et à mesure que la pandémie avance. Si l’imminence d’une récession économique mondiale n’est plus à démontrer, cela ne veut pas dire que les pays affectés ont un choix à faire entre l’économique et le sanitaire.

En effet, c’est en réussissant à maîtriser rapidement la crise sanitaire que l’économie pourra repartir sur des bases solides. Or, cette maîtrise implique de pouvoir orienter les forces économiques active... Poursuivre la lecture

Par Gabriel Gimenez-Roche. Un article de l'Institut économique Molinari

Pour comprendre le rapport entre l’actuelle crise sanitaire, les bourses et l’activité économique réelle, il nous faut comprendre la logique des flux de trésorerie. Les entreprises ont besoin de capital financier (fonds de long terme) pour initier leurs projets et de trésorerie (fonds de court terme) pour entreprendre leurs opérations régulières pendant un exercice annuel.

Pour une entreprise saine, si le capital financier peut bien provenir des fonds intern... Poursuivre la lecture

Par Gabriel A. Giménez Roche. Un article de The Conversation

La victoire de Jaïr Bolsonaro au Brésil confirmerait la vague électorale populiste qui déferle sur le monde occidental depuis la victoire de Donald Trump aux États-Unis et le Brexit au Royaume-Uni.

Considéré comme étant d’extrême-droite, Bolsonaro assume la présidence de la plus grande puissance latino-américaine ce 1er janvier 2019 pour un mandat de quatre ans. Son discours belliciste envers le crime organisé et son argumentaire conservateur sur les mœurs inquiètent p... Poursuivre la lecture

Par Gabriel A. Giménez Roche. Un article de The Conversation

Depuis janvier dernier, le peso argentin a perdu 50 % de sa valeur face au dollar. D’ici la fin de l’année, l’inflation devrait dépasser la barre des 30 %. La pauvreté touche désormais 33 % de la population contre 20 % il y a un peu plus de dix ans. L’Argentine vient par ailleurs de négocier le plus grand emprunt jamais octroyé par le Fonds monétaire international (FMI) : 57 milliards de dollars. C’est à se demander où sont passés les taux de croissance de presque 10 % annuel... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles