Insécurité : les cambriolages coûteront 359 millions aux assureurs en 2022

Alors que la Macronie se creuse la tête pour éviter la déconnexion avec des Français de plus en plus tentés par le vote RN, cette étude rappelle que les stratégies d’évitement du sujet « insécurité » a un coût matériel énorme.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 1
crime source https://unsplash.com/photos/PEJHULxUHZs

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

Insécurité : les cambriolages coûteront 359 millions aux assureurs en 2022

Publié le 11 janvier 2023
- A +

Par la rédaction de Contrepoints.

Selon une étude commandée par la plateforme financière HelloSafe, les cambriolages en France devraient coûter près de 359 millions aux assureurs en 2022.

En tête des régions les plus touchées par ce fléau, l’Île-de-France comptabiliserait 23 % du total national avec 46 072 vols par effraction cette année. Le sud est aussi haut dans ce classement lamentable, en particulier la région Auvergne-Rhône-Alpes et la région Provence-Alpes Côte d’Azur, qui subissent respectivement 27 840 cambriolages et 24 689 effractions.

L’étude rappelle que la criminalité s’est adaptée aux flux de population causés par la pandémie du Covid-19 et des confinements, ce qui a pour conséquence une extension des cambriolages des zones urbaines aux zones rurales, sans toutefois effacer totalement certaines disparités régionales.

La plus forte concentration de cambriolages de l’année devrait être enregistrée au cours du mois de décembre, avec 20 841 effractions estimées pour ce seul mois (soit 10,6 % du total annuel).

 

Explosion de la violence faite aux personnes

Ce coût faramineux des cambriolages doit être rapporté plus généralement avec l’explosion de la violence faite aux personnes en 2022 que les pouvoirs publics ont énormément de mal à enrayer. Selon le site du ministère de l’Intérieur, la quasi-totalité des indicateurs conjoncturels des crimes et délits est en nette hausse depuis mai 2022.

On comptait en juin dernier une augmentation de 28 % des vols violents sans arme, de 21 % des vols armés et de 15 % des violences sexuelles.

Alors que la Macronie se creuse la tête pour éviter la déconnexion avec des Français de plus en plus tentés par le vote RN, cette étude rappelle que les stratégies d’évitement du sujet ont un coût matériel énorme, autant que politique. Le rôle de l’État est en priorité d’assurer l’ordre public, c’est-à-dire de protéger les personnes et les biens qui sont sous sa responsabilité. C’est la condition nécessaire pour que puisse se développer une société prospère et respectueuse des libertés, sans quoi la victoire du populisme illibéral est assurée.

Voir les commentaires (5)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (5)
  • Les cambrioleurs savent les choses suivantes:
    -Vous n’êtes pas armés donc pas de danger.
    -S’ils se font prendre, ils ne risquent pas grand chose: Ils ne feront pas de prison, pas pour un cambriolage.
    -Vous n’êtes pas armés donc pas de danger.
    -Si vous vous défendez ils pourront porter plainte contre vous donc c’est tout benef pour eux.
    -Vous n’êtes pas armés donc pas de danger
    -S’ils se font pincer, les conséquences sociales pour eux sont minces: Pas de travail à perdre.
    -Vous n’êtes pas armés donc pas de danger.
    -Il est peu probable qu’il y ait une véritable enquête du fait du trop grand nombre de cambriolages.
    -Vous n’êtes pas armés donc pas de danger.
    Donc armez vous et apprenez à vous en servir.

    • @Diagoras L.Athee
      Bonjour et bonne année
      J’ai entendu sur une radio que le permis de chasse sera plus difficile en raison d’une formation améliorée sur la sécurité. Cela car il y a eu des accidents, moins que d’habitude et moins de morts aussi. Sans compter que les chasseus doivent s’inscrire dans un fichier national. Les clubs de tir sont, à ce que j’ai compris, complets.

    • Cela me rappelle René Galinier tout cela. Il ne s’est pris que 5 ans (lui, la victime, pas les agresseuses). Puis interdiction de retourner chez lui (lui, la victime, pas les agresseuses). Il a regretté son geste (lui, la victime, pas les agresseuses). Enfin, il est mort (lui, la victime, pas les agresseuses).

      • @titi
        Bonsoir,
        Tout à fait ! René Galiinier est l’exemple se ce qui attend tout citoyen qui ose défendre ses biens et sa vie. L’avocate générale qu’on nomme Procureur de la République ou son substitut, à dit que la vie paisible et sans histoire de ce monsieur ne devait en aucun cas empêcher son jugement ni la Justice d’être rendue… tout en mettant en avant la vie, les joies, les peines des 2 cambiroleuses (qui commirent un home invasion puisque l’occupant des lieux était présent).

  • Si l’Ile de France compte 46072 cambriolages pour 23% du total national ça fait 200 313 cambriolages au total, 548 par jour. En plus, les cambriolages de maisons secondaires ne sont pas comptés.
    En prenant en compte que d’après Xavier Raufer 30% des cambriolages sont commis quand les occupants sont présents (donc home invasion), on arrive à 60 093 (164 par jour). Rien que ce type de crime remplirait nos prisons avec un cambrioleur différent à chaque fois. 200 000+ cambriolages… on n’a pas la place.

    Ouf ! Heureusement que des milliers de citoyens ont rendu leurs armes héritées ou trouvées. Il y aura moins de cambriolages et home invasions. Nous sommes tous plus en sécurité… surtout eux… ah non en fait, les cambrioleurs et home invaders, eux, le sont.

    L’Etat, d’abord et avant tout, est service du Peuple, de la Nation, des citoyens. Il doit assurer le maintien des Droits de chacun, garder les frontières et traquer ceux qui pourrissent la vie d’autrui, en volant, agressant, tabassant, violant, pillant, tuant. C’est pour ces raisons qu’on le paie et qu’il a la tâche d’administrer la Police et l’Armée.

  • Les commentaires sont fermés.

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

La vie en France est décidément pleine de rebondissements ! Jugez plutôt.

En une semaine, on découvre par exemple que des récidivistes multi-condamnés sont trimballés dans de petites fourgonnettes de prisons en tribunaux avec une protection minimaliste, ceci permettant les actions les plus violentes aboutissant à la mort de trois personnels pénitentiaires lors d’une évasion sanglante.

On découvre de même qu’étrangler une contrôleuse SNCF peut entraîner de la prison avec sursis à condition d’être un migran... Poursuivre la lecture

Moins de deux ans après avoir été très violemment attaqué au couteau par un jeune exalté lors d’une conférence qu’il s’apprêtait à donner, justement sur l’importance de préserver la sécurité des écrivains, Salman Rushdie revient sur cet événement et sur les temps qui ont suivi, à travers un livre, Le couteau.

 

Une attaque ignoble

La conférence de ce 12 août 2022 n’avait même pas commencé que l’écrivain, pour lequel aucune mesure de sécurité particulière n’avait été prévue, fut la cible de la course effrénée d’un jeune illu... Poursuivre la lecture

12
Sauvegarder cet article

C’est une fable russe de 1814 qui a donné lieu à l’expression éponyme en anglais « The elephant in the room », pour désigner quelque chose d'énorme que tout le monde fait semblant de ne pas remarquer (1) car ce serait admettre quelque chose d’embarrassant, voire terrifiant.

L’attaque de jeunes gens par une bande armée de couteaux à Crépol, il y a dix jours, lors de laquelle un adolescent, Thomas, a été tué, est seulement le dernier évènement illustrant cette fable. Tout le monde peut voir de quoi il s'agit, mais beaucoup font semblant ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles