Monet attaqué : moralisme vert pour gardes rouges

Les écolos radicaux ne sont pas seulement méprisants à l’égard de l’art, ce sont toutes les réalisations de la civilisation occidentale qu’il faut déconstruire pour sauver la planète.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 3

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Monet attaqué : moralisme vert pour gardes rouges

Publié le 25 octobre 2022
- A +

Deux militants écolos s’en sont pris à une peinture de Claude Monet (1840-1926) en Allemagne, dix jours après le même type d’action médiatique contre un Van Gogh à la National Gallery à Londres. Cette fois-ci, ce n’était pas avec de la soupe que nos sauveurs du monde ont tenté de marquer les esprits mais avec de la purée.

Au nom de l’alarmisme climatique tout est permis. Enfin pratiquement tout : il est permis de s’en prendre à l’art et à la culture pour éveiller la conscience des masses. Visiblement, ce que des générations ont tenté de préserver et de protéger des assauts du temps et des vicissitudes politiques n’ont pas plus de valeurs aux yeux de ces nouveaux gardes rouges qu’un post instagram. Et pas la peine d’invoquer Duchamp, ce genre de provocation à deux francs six sous marche une fois, pas deux.

 

Écolos réactionnaires

Mais les écolos radicaux ne sont pas seulement méprisants à l’égard de l’art, ce sont toutes les réalisations de la civilisation occidentale qu’il faut déconstruire pour sauver la planète. Il faut accélérer la désindustrialisation, revenir à la société agrarienne pré-industrielle, et surtout neutraliser tout ce qui peut s’apparenter au développement économique. Après tout, tout ça fonctionne à base d’énergies fossiles, et s’en passer signifie purement et simplement éteindre la dynamique du progrès technique.

L’action des militantes allemandes n’est pas sans rappeler le mode d’action d’Extinction Rébellion : une action spectaculaire destinée à faire réagir, sans fondement réellement rationnel mais surfant sur la fameuse « éco-anxiété », la panique morale créée par l’alarmisme climatique dominant médias et classe politique.

Comme le remarque justement Michael Shellenberger sur son compte twitter :

« Les militants qui viennent de jeter de la nourriture sur un tableau de Monet affirment que nous ne pourrons pas nous nourrir en 2050 à cause du changement climatique, mais les meilleures données scientifiques de l’ONU prévoient des rendements *plus élevés*, à moins que nous n’arrêtions d’utiliser des engrais, ce que réclament les militants. »

Moralité : le meilleur allié de l’écologie reste le progrès, pas l’activisme instagram.

Voir les commentaires (21)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (21)
  • La question à poser, comme pour greta, est le pouvoir en face..

    C’est si profondément stupide et stérile qu’on peut supposer que l’inaction de la police est un choix politique..

    Et quand on sait que la majeure partie des médias admet sans complexe de ne pas critiquer la théorie du changement climatique au sens large, incluant l’inefficacité des « politiques, la réalité de l’opposition est non mesurable médiatiquement.

    Quelques surprises électorales en perspectives..

    Par ailleurs, quand il s’agit de gosses..ce sont les parents et les profs qu’il faut aller voir;.le floutage de leurs visages serait bienvenu.

    Vous mettez ces enfants en position d’être humiliés en exposant une hypocrisie fossile dont ils ne sont même pas conscient à force de propagande victimaires.. Le concept de défenseur de l’environnement est inepte puisqu’il suggère un attaquant de l’environnement.. c’est aussi fallacieux que concept de peuple de socialiste ou communiste..

    Croyez les scientifiques..et ne les questionnez jamais;.

  • Et ils sont légions ces petits gardes verts décérébrés. Il est vain de chercher dans leur pathétique doctrine autre chose qu orgueil démesuré qui n a pas d autre moyen d expression. Le résultat de la déconstruction n est pas beau à voir. Et ce n est que le debut .

    • Les déconstruits, je leur ré-arrange le portait quand ils me saoulent. Fini les pincettes.

    • moi je veux parler aux parents de ces gamins. à leurs profs..

      ce sont des enfants!! ils ont été manipulés…ils sont aussi des « victimes »..
      vous tombez dans le piège qui vous est tendu par de puants idéologues qui utilisent des enfants comme bouclier.. .et pion…

      ce n’est pas greta qui s’en va parler à l’onu!!! c’est l’onu qui invite greta!!!!

      les petits gardes rouges;.. qui était « coupable ?  » les gosses qui dénoncèrent leurs parents?? vraiment? et qu’ont ils ressenti quand ils ont eu eux même des gosses???pas de sentiment de honte? de culpabilité d’avoir tué leurs parents.. ?

      il y a aussi des enfants soldats..au moins le militaire hésite avant de les flinguer même si il finit par le faire..

      • les enfants qui reprennent les absurdités qui sont admises par leurs parents , les profs les politiques et les médias? , comment osez vous reprocher ça aux gamins??? .
        et ensuite le terrorisme matériel, puis meurtrier.. ..

        « on vous l’avait bien dit »..

        et TOUJOURS les gens déclarent massivement qu’il faut protéger la nature… le concept de défenseur de l’environnement crée implicitement celui d’agresseur de l’environnement… donc d’ennemi…

        quand on croit des absurdités..

        • @jacques c est un constat, un état des lieux que je fais. Maintenant qui est coupable ? Comme vous le dites sans doutes les divers responsables de ces rejetons : parents, profs, justice de notre pays . Mais je ne dédouane pas les rejetons : ce sont eux qui font le geste et choisissent ces idéologies. En tous les cas la grande spécificité de notre époque et que chacun des acteurs rejettera la faute sur les autres et que justice ne sera pas rendue.

  • Quand est ce que les libéraux feront la même chose en s’en prenant aux symboles du socialisme ?

    • Les libéraux ne font pas ce genre de choses car ce sont des gens civilisés qui respectent la propriété d’autrui.

  • Impulsivité, anxiété, humeur fluctuante, délires, cheveux fluo, raidissement moral… pas la peine de chercher bien loin : c’est une carence en viande.

    • C’est une idée pour la composition des plateaux-repas à leur offrir (moyennant le juste prix, hein !) en garde à vue.

  • Des petits cons sans aucun doute. Mais quand on enseigne que la génération précédente a déréglé le climat qui, tout le monde le sait bien, avait été réglé au poil par l’homme de Cromagnon , que, par ailleurs, l’apocalypse est pour demain et quand les plus hautes autorités portent au pinacle une adolescente qui sèche ses cours ou qu’un président en exercice parle le plus sérieusement du monde d’inscrire la défense du climat dans la constitution, les conneries en question ne sont que la manifestation d’un symptôme d’un mal bien plus profond. Comme disent nos bons amis chinois : « le poisson pourrit toujours par la tête. »

  • Les gens Extinction Rébellion se sont fait remarquer également au salon de l auto à Paris ils de sont enchaînés aux véhicules de sport
    Ces activistes sont justes des vandales qui doivent être poursuivis pour leurs méfaits l appareil judiciaire à de quoi i les poursuivre et de les mettre à l ombre quelques temps.

    • On doit surtout leur faire payer le prix. Les mettre à l’ombre, ça ne leur mettra pas de plomb dans la cervelle. Leur faire payer chaque chose et chaque destruction pourrait leur apprendre que la contestation gratuite ne nourrit pas son homme (ni sa femme).

  • La publication des noms et des images de ces militants et de leur association devrait donner lieu à une obligation de versement d’un don compensatoire à une association pour l’éducation des retardés mentaux.

  • Bah ! Un quarteron de fils à papa ignares et dévoyés qui avaient une terrible envie de faire parler d’eux ! Et la presse mainstream en a fait ses choux gras ! Ces « jeunes « écolos » là auraient mérité une belle volée de bois vert ou une fessée en public, en direct. Voilà le résultat des piètres leçons de psychologie de Mme Dolto !

  • On m’a fait remarquer qu’il y a un précédent tristement célèbre. Quand on préfère la funeste idéologie à l’art et au patrimoine. Les bouddhas de Bamiyan.

    • Pour les motivations, ça ressemble surtout à l’incendie de la quatrième merveille du monde, le temple d’Ephèse.

  • Le ridicule ne tue pas… même si certains sont parfois bons pour une bonne frayeur. A voir cette tristement comique (mais pas pour eux) expérience qu’ont vécu ces illuminés :
    https://www.ladepeche.fr/2022/10/25/des-activistes-se-collent-au-sol-dun-showroom-porsche-le-patron-les-ignore-et-ils-restent-42h-sans-lumiere-ni-chauffage-10761458.php
    Une bonne leçon. Quoique : Ce professeur, qui se plaint d’avoir eu peur d’avoir des caillots de sang qui se développent dans les mains et a été bien ennuyé, ne pouvant notamment aller aux toilettes durant tout ce temps, se dit prêt à recommencer.
    Quelle dégénérescence !

  • Premiérement : Les écolos sont fondementalement tarés. Il est totalement stupide et sans interet d’essayer d’analyser, et de faire de la publicité pour les propos et les actes des écolos.
    Deuxiémement : Les actes de vandalismes doivent étre puni de manière dissuasive et exemplaire.
    Troisémement : ça va se calmer tout seul

    • une bonne paire de claques à chacune de ces décérébrées, et on ne les verrait plus !!!
      Il est quand même surprenant que personne ne cherche à s’interposer sur les vidéos ?

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
Greta Thunberg
3
Sauvegarder cet article

Cet automne, dans toute l'Europe, les soi-disant activistes climatiques ont mené des actions qui non seulement ont enfreint la loi mais ont également consisté en des actes de vandalisme et de violence physique.

À la National Gallery de Londres, deux femmes ont jeté de la soupe sur un tableau de Vincent Van Gogh ; dans un musée allemand, d'autres activistes ont badigeonné un tableau de Claude Monet avec de la purée de pommes de terre ; et bien sûr l'activiste belge Wouter Mouton a sévi l'été dernier à la fois à Bruges, sur une œuvre de ... Poursuivre la lecture

photo de Greta Thunberg au milieu d'une foule
1
Sauvegarder cet article

L’écologisme comme idéologie illibérale avait trouvé son égérie avec Greta Thunberg, mais il semblerait, autant par commodité que par opportunité, que sa rhétorique ait glissé de l’antiscience au scientisme le plus étroit.

Pour Jean-Paul Oury, qui signe un essai au titre évocateur Greta a ressuscité Einstein, c’est désormais au nom du « progrès scientifique » bien compris que les écolos cherchent à imposer leur vision du monde à l’ensemble de la population.

 

La « science » comme idéologie

La « science » dont se récl... Poursuivre la lecture

 

Une étude récente du bureau des statistiques des Nations-Unies portant sur la période 1980-2017 a montré que le PIB par tête des Français n’a été multiplié que par 3,03 dans cet espace de temps, alors qu'aux États-Unis le multiplicateur a été de 4,8, et que le coefficient de l’État hébreu a été de 6,6.

C’est ce que montre le tableau ci-dessous :

PIB/tête en dollars courants (ONU : Statistics Division)

L’économie française réalise depuis une quarantaine d’années des performances très médiocres, bien ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles