La France Insoumise trop radicale pour les Français

Le comportement de la France Insoumise à l’Assemblée nationale est de plus en plus impopulaire, là où le Rassemblement national (RN) tire de plus en plus son épingle du jeu.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 5
La France Insoumise by Jeanne Menjoulet(CC BY-ND 2.0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

La France Insoumise trop radicale pour les Français

Publié le 5 octobre 2022
- A +

À l’heure où la députée de la France Insoumise (LFI) Obono sort « mangez vos morts » sur twitter, on peut se poser la question de la popularité de son parti.

 

L’enquête annuelle d’Ipsos et Sopra Steria pour Le Monde, la Fondation Jean Jaurès et le CEVIPOF met en avant les divergences des Français et leur opinion des partis politiques. L’un des éléments clés de l’édition septembre 2022 de ce sondage est leur vision de l’Assemblée nationale et de sa composition actuelle. Force est de constater que le comportement de la France Insoumise est de plus en plus impopulaire, là où le Rassemblement national (RN) tire de plus en plus son épingle du jeu.

 

Les Français indifférents à l’absence d’une majorité absolue à l’Assemblée

Un Français sur deux estime que l’absence de majorité absolue à l’Assemblée nationale n’a pas d’impact significatif sur le fonctionnement de la démocratie. En effet, 48 % des Français jugent cette situation comme étant « ni mieux, ni moins bien ». De plus, 21 % considèrent que la situation actuelle est meilleure.

Ce sondage démontre que la majorité absolue au sein de l’Assemblée n’est pas une nécessité pour les Français.

 

La France insoumise : le parti d’opposition le plus impopulaire

Quand il s’agit de l’opinion de la population sur le comportement à l’Assemblée nationale des différents partis d’opposition, la France Insoumise est le plus impopulaire. Seuls 24 % approuvent LFI. Inversement le RN et les républicains sont les deux partis les plus appréciés avec 35 % d’approbation. Les formations socialistes, communistes et écologistes ont entre 27 et 29 % de popularité.

En cause, 53 % des Français trouvent que l’opposition de LFI est trop radicale, contre 34 % pour le RN.

 

La France Insoumise plus haïe que le Rassemblement national

En 2022, 57 % des Français estiment que LFI est dangereuse pour la démocratie. Ce pourcentage était de 51 % en 2020. Inversement, si le RN était considéré comme une menace par 61 % des Français en 2020, ils ne sont plus que 54 % à le voir comme tel en 2022.

De même, 59 % voient LFI comme un parti qui attise la violence contre 57 % pour le RN.

À certains égards, le RN parvient peu à peu à réussir sa dédiabolisation là où LFI est en passe de devenir la force la plus crainte par les Français.

 

Une ouverture pour Les républicains ?

Les Républicains sont perçus comme les moins dangereux pour la démocratie parmi tous les partis (y compris LREM). Le fait qu’ils aient une relative popularité à l’Assemblée peut leur donner une ouverture politique en tant que modérateur.

La question qui se pose : vont-ils accomplir leur tournant libéral ?

Voir les commentaires (8)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (8)
  • J’ai toujour cru que le spectre politique était un cercle plutôt qu’une ligne droite. Aux deux extrêmes, gauche et droite finissent par se confondre. On en a ici une belle illustration.

  • une question ..impopulaire dans les écoles, rédactions et universités?

    l’idée qu’etre une femme est une opinion.. me semble aussi impopulaire..

  • Le Radicalisme n’est pas un probléme en soit, Des idées rationelles s’accomdent fort bien de la radicalité. La demence, l’abrutissement, irrationel, la negation du reel, l’inculture crasse, et le cretinisme deviennent mortels aux mains des LFIstes.
    Il faut bien distinguer les causes et les effets.
    Bouffer le morts serait une idée a creuser comme celle du Barbecue maschiste, a la seule condition de ne pas etre radical ? Y a un truc qui colle pas !

  • Trop radicale ou trop ridicule ?
    Rien que depuis les législatives, on a eu droit à un scandale sur Pétain, des gamins qui refusent de serrer la main des autres, des députées en cravate pour faire le buzz, un coup de gueule sur la portée patriarcale de l’entrecôte, une petite frappe qui frappe sa femme (et un leader suprême qui n’avait pas l’air de trop lui en vouloir), une avalanche de tweets ridicules voire grossiers (« mange tes morts »)…
    Tout ça en moins de 4 mois. Dont 2 mois de vacances. Donc ok, Macron me dégoûte et Marine me révulse, mais ce n’est pas pour autant que j’irai voter un jour pour le Mélenchon-circus.
    Surtout que ça fait au moins 30 ans qu’on va voter « pour le moins mauvais » ou « contre celui qu’on veut dégager » et c’est comme ça qu’on s’est retrouvé avec un nabot magouilleur, puis un flan à scooter, et enfin un banquier fan de Machiavel qui se rêve roi d’Europe.

  • Impopulaire pour qui ? En tout cas, pas pour les wokistes, les zadistes, les islamistes, les écologistes, les anarchistes (bad block), les syndicalistes d’extrême gauche, toute la gauche qui s’est associée à Mélenchon dans la Nupes et tous les assistés de France et de Navarre. Tout ce beau monde représente plus de 50% de la population. Ce n’est pas parce qu’on ne vote pas LFI qu’ils sont impopulaires. Ils font le buzz et ça plaît à de plus en plus de citoyens qui se retrouvent de moins en moins dans les partis traditionnels incompétents : ils pensent que c’est ça gouverner un pays.
    Et beaucoup d’imaginer que le soviètisme va leur apporter le bonheur comme avec Maduro.

  • Disons que s’il fallait faire quelque chose pour être impopulaire, il faudrait, plus ou moins, s’y prendre comme le font les troupes nupesiennes. A chaque fois qu’ils l’ouvrent c’est soit pour faire preuve d’une vulgarité sans nom (« mange tes morts »), soit pour se mettre à dos tout un pan de la population française (« le barbecue qui Chuck Norrise les individus »). Quand en plus le privé, qu’ils ont appelé de leurs vœux à politiser comme tout bon gauchiste qui se respecte, leur revient dans la figure et éclabousse plusieurs de leurs membres « éminents », le résultat est monstrueux… ou réjouissant pour ceux qui les combattent.

  • Un ramassis de personnes vulgaires. Ces individus paraissent empêtrés dans des idéologies qu’ils ont du mal à gérer et dont ils ont du mal à sortir indemnes. En fin de compte, ce sont eux les soumis.

  • Tout d’abord rassurez-vous, LR ne va rien faire du tout et surtout pas un tournant libéral. Ce parti est cliniquement mort, encéphalogramme plat, rien, nada.
    Ensuite à LFI on connait la musique : Obono, puisque c’était visiblement son tour de s’y coller, lance un bon gros tweet bien déjanté et , pour le coup, les idées des autres de la bande paraissent presque raisonnables. Classique, imparable.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

« Caramba encore raté » peuvent se dire les trois candidats à la présidence des LR.

En votant la motion de censure présentée par la NUPES lors du premier 49-3 de la législature en cours, les députés RN avaient mis en difficulté les députés LR en se présentant comme les premiers opposants au macronisme. Dans un deuxième temps, le RN a réussi une passation de pouvoir sans mélodrame à la tête du parti entre Jordan Bardella et Marine Le Pen (type Fillon-Copé en 2012) tout en évitant les coups bas déshonorants pour la démocratie interne d’u... Poursuivre la lecture

Les moyens de dissuasion ne sont utiles que tant que l’on ne s’en sert pas. Le vote d’une motion de censure, c’est l’arme de destruction massive de l’Assemblée nationale. On presse le bouton et boum !

Avec ses 62 députés, l’alliance de la droite conduite par les Républicains a entre ses mains l’épée de Damoclès suspendue au-dessus de la tête du gouvernement d’Élizabeth Borne. Dans l’hypothèse d’une dissolution qui suivrait une éventuelle éjection manu militari de l’exécutif, elle détient également le sort des 577 députés de l’actuelle ... Poursuivre la lecture

Émoi (encore un) dans l’hémicycle : un député Rassemblement National aurait dépassé les bornes des limites et se serait vautré avec emphase dans les heures les plus sombres de notre histoire politique avec de vrais morceaux de racisme dedans. Pour ajouter l’insulte à l’injure, la presse s’est jointe à la mêlée pour y ajouter une dose de propagande.

La petite phrase défraye la chronique paresseuse des folliculaires médiocres : alors que Carlos Martens Bilongo, député France Insoumise d’origine congolaise, évoquait la question des migran... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles