Les réseaux sociaux vous espionnent, contrez-les !

Les réseaux sociaux sont devenus des armes dont nous sommes les munitions. Heureusement, nous pouvons arrêter les tirs.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 6
VPN and internet security by Mike MacKenzie(CC BY 2.0) Image via www.vpnsrus.com

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Les réseaux sociaux vous espionnent, contrez-les !

Publié le 10 septembre 2022
- A +

Article disponible en podcast ici.

Dans l’article précédent, nous décrivons les réseaux sociaux comme un hyper-média, une arme d’espionnage et de propagande convoitée par les États. Une arme dont nous sommes les munitions, par les données que nous laissons.

Nous allons voir comment éviter l’espionnage des réseaux sociaux aussi bien sur leurs plateformes qu’en dehors.

 

Espionnage sur les réseaux sociaux

Bien évidemment, le meilleur moyen de ne pas se faire voler les données est encore de ne jamais aller sur les réseaux sociaux. On ne loupe pas grand-chose à se passer de Facebook, Twitter, Instagram ou Tiktok. Toutefois, même en tant qu’utilisateur, on peut limiter la casse.

Éviter le mobile. Une application mobile a davantage de possibilités qu’une simple page web. Si vous acceptez un peu vite les permissions, c’est open bar ! L’app peut analyser vos photos, vos contacts, vos SMS, vos appels, votre position GPS.

Toutes ces choses sont impossibles avec un simple site web. De plus, le site s’arrête une fois l’onglet fermé. Alors que les apps peuvent tourner en permanence en arrière-plan. Mieux vaut donc accéder aux réseaux sociaux par un navigateur web plutôt qu’une application mobile.

Ensuite dites le moins de choses sur vous. Empruntez un faux nom, une fausse date de naissance. Sur un réseau social, il faut considérer toutes vos données comme publiques, même celles dites privées. Elles sont forcément publiques à l’entreprise (Google analyse les mails qui passent par Gmail). De plus les réseaux sociaux revendent les données à leurs partenaires (Facebook a revendu des millions de données à Cambridge Analytica).

Les réseaux sociaux ne tentent même pas de résister aux gouvernements, qui peuvent demander n’importe quelles données (Facebook a transmis à la police américaine une conversation entre une mère et sa fille). Enfin, les piratages sont légion, vos données peuvent donc se retrouver en libre circulation (le site de rencontre extra-congugale Ashley Madison a été piraté et l’identité de ses clients révélée).

Il faut donc éviter tout like ou abonnement, toute publication de photo ou de commentaire trop personnel.

Vous pouvez aussi embrouiller les algorithmes, en vous inscrivant à tout et son contraire. Allez suivre les comptes de Mélenchon comme Marine Le Pen, le compte de L214 comme Chasse et Pêche. Les réseaux sociaux vendent des profils typés auprès des annonceurs, le vôtre doit éviter d’entrer dans une case.

Enfin, n’hésitez pas à vous détourner des BigTech pour des projets plus respectueux de votre vie privée. Mieux vaut quitter Messenger pour l’application chiffrée Signal, abandonner Twitter pour Mastodon, arrêter Gmail pour ProtonMail.

 

Espionnage hors des réseaux sociaux

Oui, Google, Facebook ou Twitter vous pistent même en dehors de leurs sites. Ils proposent des services de métriques pour inciter les gérants de sites web à installer leur script sur les pages. On peut citer Google Analytics ou Facebook Pixel. Une fois le script sur la page, il va collecter les clics et les visiteurs en essayant de les lier avec les utilisateurs de leurs plateformes.

Les BigTech sont donc clairement capables de vous suivre à travers internet. Google Analytics est installé sur 80 % des sites web.

Pour éviter ce pistage, il faut déjà installer un bloqueur de publicité et de scripts comme Adblock. Il existe aussi le navigateur Brave qui incorpore tout un tas de bloqueurs par défaut.

Ce que je conseille aussi est de séparer les navigateurs. Un navigateur, tel Firefox, pour vous connecter aux GAFAM et y rester connecté. Un autre navigateur, tel Brave, pour naviguer sur le reste d’internet. Ainsi les BigTech n’ont aucune chance de lier votre navigation à votre compte.

Enfin, en plus de visiter internet sans être connecté à un compte des GAFAM, on peut accroître sa vie privée en activant un VPN et la navigation privée.

Là encore les logiciels open source et communautaires sont recommandés. Mieux vaut utiliser les navigateurs Brave ou Firefox que Chrome ou Safari. Mieux vaut utiliser le gestionnaire de mots de passe Bitwarden que LastPass. Mieux vaut utiliser ProtonVPN que NordVPN.

Conclusion, face à des entreprises et des États devenus avides de vos données, nous devons adopter une hygiène numérique, afin de ne pas servir de munitions dans cette nouvelle guerre des réseaux sociaux.

Voir les commentaires (5)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (5)
  • «  » » » » »Les réseaux sociaux vous espionnent » » » » » »
    Est-ce qu’en vous répondant on est fiché ?

  • de bon consiel comme celui d utiliser a minima facebook et consors ou de le faire via une page web au lieu de l app. par contre ne vous faites pas d illusion, meme avec un faux nom, faecbook va reussir a vous retrouver !
    Tout simplement parce qu il aspire aussi les donnees de vos amis !
    par ex je n utilise pas cette daube mais facebook connait mon nom et mon numero de telephone (a minima) car un ami a rien trouve mieux que d autoriser facebook a acceder a son repertoire telephonique

  • la seule parade c est de pas se connecter sur le net . juste a noter que le vpn mis en avant dans cet article ne sert strictement a rien si on clique oui sur une invite foireuse . meme crypté/decrypté par un vpn vos id microsoft ou google ou….. passent avec toutes les données qui les interessent .ma seule suggestion c est de faire preuve de bon sens et de faire au mieux dans la mesure du possible . orange cyberdefense se sont fait pirater la semaine derniere . meme des experts chevronnés se font avoir .on peut s attendre a quoi de la part d un particulier ?

  • Merci pour ces bons conseils.
    Je suis passé récemment chez Protonmail suite à un énième problème avec Orange.
    Que pensez-vous de la messagerie WatsApp, vu que celle-ci est propriété de Facebook ?
    A titre perso je n’ai jamais été sur Facebook, Twitter, Instagram etc ayant toujours considéré ça comme étant chronophage, sans apporter rien de bien interessant. Je navigue aussi en navigation privée (safari )+ VPN. Je me suis récemment mis à Instagram pour le boulot, bien plus simple pour présenter un « book de réalisation » que la création et alimentation d’un site Web et je dois dire que c’est bien pensé…
    Par contre même en décochant tout (suivi,etc) c’est horriblement invasif.
    Ma compagne passant un temps de dingue sur ce truc là, reçoit des pubs ultra ciblées qui correspondent très bien à ses attentes…
    Encore plus flippant, la plateforme propose de s’abonner à des comptes concurrents de ceux déjà suivi, ce qui peut conforter la personne dans ses idées.
    Bref c’est une daube ces trucs !!

  • J’ai tenté de reproduire votre article :
    https://www.codable.tv/anayse-mortalite-covid

    J’ai utilisé python 3.9 et jupyter.
    Cela a bien fonctionné dans l’ensemble, sauf pour l’âge moyen des décès qui m’a donné 21 ans.
    Je n’ai pas analysé, faute de temps et priorité, les données. Mais la colonne décès me semble bizarre.
    Il y a du y avoir des changements depuis votre travail.
    Avez vous une idée?

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Il fallait s’y attendre. Chaque nouvel épisode de crise relance automatiquement la chasse aux « profiteurs » de crise. « Amazon se gave ! » lançait Roselyne Bachelot en novembre 2020, au cœur du débat sur les restrictions d’activité anti-covid. Vite, boycottons Amazon, taxons son chiffre d’affaires, ramenons de la sobriété et de la justice sociale dans ce monde de brutes ! Aujourd’hui même combat : haro sur le transporteur maritime CMA-CGM, haro sur le pétrolier TotalEnergies, haro sur tous les profits trop gigantesques pour être honnêtes.Poursuivre la lecture

Article disponible en podcast ici.

Simple outil de communication pour nous, enjeux de puissance pour les États, les réseaux sociaux canalisent les tensions à mesure qu’ils montrent tout leur potentiel.

 

Médias, guerres et États

La volonté des États de contrôler l’information pour manipuler l’opinion publique ne date pas des réseaux. Et dire qu’ils se servent des médias à cette fin est un pléonasme.

En effet, le mot média est le pluriel du mot latin médium, soit un milieu, un intermédiaire, contrairement à imm... Poursuivre la lecture

Par Danny Duchamp.

 

Dans le discours politique moderne, "corporation" est presque une injure.

En 2021, le sénateur américain du Vermont Bernie Sanders, répondant aux critiques de sa proposition fiscale, a publié une vidéo intitulée "Yeah, we're going to TAX BILLIONAIRES & CORPORATIONS" (traduction : "Oui, nous allons taxer les milliardaires et les sociétés") dans laquelle il nous assure que les nouveaux impôts seraient prélevés exclusivement sur les grandes sociétés et leurs riches propriétaires, comme si (même ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles