Le contrôle technique va augmenter pour le bien de la planète

Nouveauté pour les automobilistes : les tarifs des contrôles techniques augmentent pour les véhicules plus « respectueux de l’environnement ».

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 3
Photo by Danny Sleeuwenhoek on Unsplash

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Le contrôle technique va augmenter pour le bien de la planète

Publié le 6 juillet 2022
- A +

Le contrôle technique coûte cher, encore plus cher depuis 2018 où une réforme dans le domaine avait donné lieu à une augmentation de plus de 12 %. Cela avait d’ailleurs fait l’objet de revendications pour les Gilets jaunes. On apprend désormais qu’une hausse d’un autre type est à prévoir : les tarifs augmentent pour les véhicules plus « respectueux de l’environnement ».

Simplauto a mené une étude réalisée grâce aux relevés de tarifs des contrôles réalisés en juin 2022. L’étude souligne que les tarifs des contrôles techniques ne sont pas imposés par l’État, mais bien par chaque centre en fonction de sa concurrence.

Dans ce rapport, on apprend que les prix semblent stagner depuis 2019. Ceux-ci varient de « 45 euros pour le moins cher à 120 euros pour le plus cher, pour une prestation strictement identique« . Bonne nouvelle donc, malgré le contexte économique actuel, les tarifs restent stables.

Mais l’on apprend également au détour de ce rapport que le contrôle technique sera plus cher pour les carburants alternatifs : les véhicules électriques (+8,38 %), hybrides (+8,00 %) ainsi que ceux qui consomment du GPL (+18,75 %).

 

Contrôle technique : un tarif plus onéreux pour les carburants alternatifs

Comment expliquer cette hausse ? Toujours selon l’étude de Simplauto :

Avec l’arrivée de motorisations moins polluantes, les centres de contrôle technique ont dû adapter leurs tarifs, notamment du fait d’un nombre de points accrus à contrôler. C’était déjà le cas pour les motorisations au gaz. De ce fait, on constate que les tarifs du contrôle technique pour ces motorisations sont sensiblement plus élevés par rapport aux véhicules essence et diesel.

Ainsi, avec le passage très encouragé et subventionné par l’État des véhicules thermiques aux véhicules propres, le contrôle technique, déjà très onéreux à la base, vous coûtera encore plus cher, et tout cela pour sauver la planète !

À l’heure où l’on nous bassine avec l’interdiction des véhicules thermique d’ici 2035 et où les pouvoirs publics visent, quoi qu’il en coûte, à promouvoir l’électrique, attendez-vous très prochainement à des contrôles techniques de plus en plus douloureux pour le portefeuille. L’automobiliste a encore le choix pour les quelques années à venir, avant que toujours plus de réglementations ne l’obligent à se tourner vers ces merveilleux véhicules électriques et hybrides, qui ne continueront à fonctionner qu’à grands renforts d’argent public.

Voir les commentaires (11)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (11)
  • Autant le tarif salé peut se justifier pour le GPL, vue la complexité rajoutée et la dangerosité potentielle du truc, autant pour l’électrique c’est vraiment se moquer du monde. La voiture électrique par définition n’émet aucun gaz, toxique ou pas, donc il y a moins de choses à contrôler! Moi qui n’avait aucune intention d’acheter une voiture à piles, ça me fait un argument de plus.

    • Il y aussi normalement nettement moins de pièces mobiles dans une voiture électrique.
      Mais le contrôle technique, comme le certificat médical obligatoire pour le sport est une forme de racket organisé par l’État et les garagistes puisque les voitures tombent nettement moins en panne qu’autrefois. Donc pas de raison réelles pour le bouzin, et la simple loi de l’offre et de la demande fait que les prix montent fort pour les véhicules « émergeant » : peu de garagistes savent/veulent déjà faire, et de plus en plus de voitures « doivent » être contrôlées.

  • Tous ces discours sur la protection de l’environnement pendant que les grosses voitures particulières prolifèrent ! Hypocrites ! Il suffirait de limiter la cylindrée de tous les moteurs thermiques à 1380 cm3 (moyenne de 2020) ! Puis de réduire cette limite en fonction des progrès techniques.

    -7
    • et dans quelques années revenir au chevaux et aux ânes voire aux voitures a pédales

      • Bon , mdr mbr dit n’importe quoi avec sa moyenne qui décroît et qui fixe les nouvelles limites qui décroîtront ensuite au fur et à mesure que la moyenne baissera. On croirait qu’il nous parle du baccalauréat.
        On prend un tas, on le nivelle et c’est bon. Ah non, tiens regarde bien, là ça dépasse encore un peu.
        Tout cela amènera inexorablement à utiliser la force musculaire des hommes à la place d’un moteur lorsqu’ils auront bouffé les chevaux et ânes.
        Tenez si on limitait la puissance des ordi, le temps d’utilisation d’internet, ou plus prosaïquement le déplacement des gens, voire même les gens, on en ferait plein des économies si on suit la logique de ceux qui ne voient jamais plus loin que le bout de leur nez.

    • Pourquoi pas rendre la détention d’une voiture soumise à une autorisation préfectorale spéciale, sur justification argumentée en 10 pages, tamponnée par le médecin traitant, l’employeur, le délégué/commissar local de LaREM (ou de la NUPES, ou… )? Et j’oubliais le livret de famille parce que 1380 cm3 pour un véhicule de célibataire ça fait beaucoup, alors que pour un monospace familial transportant une famille (récomposée sinon c’est interdit) de 6 ou 7 personnes, c’est plus limite !

      • Par pitié, n’allez pas leur donner des idées!

        • Je crains que cela ne soit déjà dans les tuyaux.

          Malheureusement pour ce genre de choses et la collecte d’impôts, l’état reste encore très performant… (C’est même les deux seuls domaines ou l’état fonctionne encore bien en fait…)

        • Comme par exemple interdire les familles nombreuses?
          Seuls ne seront tolérés que les célibataires…
          C’est en gros ce qu’ils tentent de faire passer.

  • L’interdiction programmée des véhicules thermiques est aussi stupide que l’arrêt des centrales nucléaires. Quand nos dirigeants bien mal éclairés vont-ils se résoudre à aller du côté du bon sens. La planète s’occupe d’elle-même toute seule et n’a nul besoin des gesticulations des petits hommes qui se prennent pour des alerteurs d’une apocalypse climatique imaginaire dans l’immédiat. En attendant, ils pourrissent la vie de milliards de personnes qui ne souhaitent que de vivre dans des endroits agréables et paisibles en jouissant de la liberté d’aller et venir. Il y en a et il est criminel de vouloir les anéantir.

    • @Mariah
      Bonjour,
      « L’interdiction programmée des véhicules thermiques est aussi stupide que l’arrêt des centrales nucléaires. »
      Il y a une loi contre ça : celle sur l’obsolescence programmée. L’Etat prévoit l’aise au rébus de nos véhicules d’ici quelques années, soit de l’obsolescence programmée. Mais l’Eta tn’est pas pénalement responsable. Comme le veut l’adage : « Quand un gouvernement se permet ce qu’il interdit aux citoyens, alors il y a tyrannie. »

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Ce 8 juin 2022, le Parlement européen a voté en faveur de la proposition de la Commission européenne d’interdire en 2035 au plus tard la vente de véhicules thermiques y compris pour les camionnettes et les hybrides. L’Italie est parvenue à obtenir une dérogation pour les voitures de luxe et de sport (Maserati, Ferrari). Le Conseil de l’UE doit à présent adopter la proposition. La volonté de se passer de pétrole et surtout du diesel russe favorise cette décision malgré la dépendance chinoise qui pointe sur les batteries et les matériaux qui le... Poursuivre la lecture

Par Pierre Allemand.

On ne compte plus les annonces triomphales proclamant que la nouvelle batterie XZZ Plus (ou autre) va enfin résoudre le problème de la capacité et de la recharge rapide qui va rendre la voiture électrique aussi performante que le véhicule thermique classique avec un temps de recharge de moins de 5 minutes et une capacité kilométrique égale ou supérieure aux 800 km d’autonomie de la plupart des véhicules diesel d’aujourd’hui.

Et nos journalistes spécialistes de la question, voyant que les voitures électriques... Poursuivre la lecture

Carlos Tavares n’en démord pas. Pour le patron de Stellantis, groupe automobile formé il y a un an par la fusion entre PSA et Chrysler Fiat, les pouvoirs publics se sont engouffrés dans le « tout électrique » et ils nous l’imposent maintenant à marche forcée sans que la question ait reçu une attention scientifique, industrielle et sociale suffisante. Il le disait déjà en 2017, il l’a répété en décembre dernier et il vient de le confirmer sans langue de bois dans un long entretien accordé cette semaine à quatre médias européens dont Les Échos ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles