Le top 5 des mesures sanitaires les plus stupides

Voici un petit tour d’horizon des quelques mesures du passé (pour la métropole), que nous avons acceptées en bons citoyens, et qui sont désormais derrière nous. Jusqu’à quand ?

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 6
Screenshot 2022-02-16 at 10-50-54 L’attestation de déplacement en question - Voici un petit tour d'horizon des quelques mesures du passé (pour la métropole), que nous avons accepté en bons citoyens, et qui sont désormais derrière nous. Jusqu'à quand ?

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Le top 5 des mesures sanitaires les plus stupides

Publié le 17 février 2022
- A +

Depuis ce mercredi 16 février, c’est la fête : la vie d’Avant reprend après d’innombrables semaines de restrictions sanitaires toutes plus sensées les unes que les autres ! Ah non, on nous souffle à l’oreillette que le 16 février, ce n’est qu’une partie des mesures ridicules imposées par l’État qui ont été levées. Mais réjouissez-vous et soyez dans l’allégresse, parce que votre récompense… Ah non, il n’y a pas vraiment de récompense à la docilité sans fin dont les citoyens français font preuve depuis janvier 2020.

Ce 16 février donc, ce sont les discothèques, contraintes de fermer depuis le 10 décembre, qui pourront rouvrir. Les « concerts debout » pourront à nouveau avoir lieu. En ce qui concerne les bars, la consommation au comptoir sera elle aussi à nouveau permise. Alors, la vie ne va-t-elle pas être beaucoup plus rigolote à partir de ce mercredi ?

Peut-être pas, mais en tout cas, ce qui était un peu rigolo, c’était les mesurettes « politico-sanitaires » qui nous ont été imposées pour contrer un très vilain virus, qui ciblait particulièrement ceux qui dansent, qui boivent ou qui sortent après 22 heures. Voici donc un petit tour d’horizon des quelques mesures du passé (pour la métropole), que nous avons acceptées en bons citoyens, et qui sont désormais derrière nous. Jusqu’au prochain variant ?

 

Assis oui, debout non

C’est en décembre que cette mesure sanitaire a été mise en place. Oui, parce que des bonds dans le passé, nous en avons fait quelques-uns. Face au regain de l’épidémie juste avant les fêtes, l’État qui vous veut du bien avait alors décrété que le virus avait davantage de chances de voyager entre vous en position debout, plutôt qu’assise. Il fallait y penser, ils l’ont fait.

Depuis ce mercredi, nous pouvons donc recommencer à gigoter en profitant d’un concert.

 

L’interdiction de manger dans les transports

Vous prenez le Thalys pour quelques heures et vous avez tout naturellement une petite soif ? N’y pensez pas malheureux, le vilain virus pourrait en profiter, il est aux aguets. Oui parce que pour manger ou boire dans les transports, il faut enlever son masque et ça c’est bien trop risqué.

C’était le discours de Jean Castex, à peu de choses près, le 27 décembre 2021.

L’absurdité totale de la mesure a abouti à une toute relative remise en question : comme le soulignait Le Point le 4 janvier suivant, cette interdiction est devenue « une seule interdiction de vente [fermeture des wagons-bars] et une autorisation de se restaurer brièvement si vous êtes une personne fragile, ou si vous en avez absolument besoin ».

Depuis les choses ont bien changé et on se rend compte que manger et boire sont des besoins primaires, contre lesquels on ne peut pas vraiment lutter de peur d’attraper le covid.

 

L’interdiction de danser

Dans les bars, dans les restaurants même si nous aimerions que l’ambiance batte son plein… Un décret a été savamment rédigé afin d’interdire le fun en période de crise sanitaire. Comment ça, vous voulez vous amuser pendant que le gouvernement instaure un régime autoritaire ? Pas de ça chez nous !

Oui parce que si on danse, qu’on rit un peu trop fort, on risque de ne plus céder à la panique générale.

 

Le port du masque en extérieur

On nous l’a conseillé, imposé, puis déconseillé et réimposé. La saga des masques n’est peut-être pas encore terminée mais ceux-ci ne sont plus obligatoires en extérieur depuis le 2 février. Fin février, ils ne devraient plus être exigés dans les établissements destinés aux activités de loisirs, les restaurants, les cinémas qui exigent la présentation d’un pass.

Christophe de Brouwer l’a expliqué dans nos colonnes : un masque dans un milieu potentiellement contaminé (hôpital, communauté) peut être réellement bénéfique. Pour la plupart des autres situations où ils sont obligatoires les bénéfices attendus sont vraiment très faibles lorsqu’ils ne sont pas inexistants car « le port du masque est inadéquat, défaillant. Or, la compliance pour un bonne utilisation n’est pas simple à obtenir« .

Autrement dit, tripoter son masque, le mettre sur son menton, dans ses poches, dans son sac puis enfin le remettre sur son visage pour pouvoir passer à tel ou tel endroit, ce n’est pas très covid friendly.

 

Les attestations pour s’autoriser soi-même à sortir

Vous vous en souvenez ? Au temps des confinements, couvre-feux et autres réjouissances, l’État vous a contraints de compléter vous-même une attestation pour vous autoriser à sortir de chez vous à condition que vous déclariez que c’était vraiment nécessaire. La bureaucratie sans limite de la France avait alors franchi un pas de plus vers l’Absurdistan.

Cette mesure a fini par tomber à l’eau à la fin des couvre-feux en France métropolitaine, en juin 2021.

 

Bonus : les couvre-feux

Le covid était-il plus virulent la nuit ? Ou s’agissait-il d’une énième mesure plus politique que sanitaire pour contrôler les foules, le fun, et l’éventuelle joie qu’aurait pu procurer une sortie nocturne ? Cette bêtise fait désormais partie du passé si vous nous lisez de la France métropolitaine, mais d’irréductibles insulaires se voient toujours imposer une heure à laquelle chacun doit rentrer dans ses quartiers.

En Martinique par exemple, le couvre-feu commence à présent à 22 heures au lieu de 20 heures grâce à l’indulgence de notre cher gouvernement.

 

Tout cela est pour l’instant derrière nous, ou presque. Cela donne de l’espoir. L’espoir qu’enfin cette levée de restrictions stupides soit suivie par la levée des restrictions réellement dangereuses pour nos libertés et nos droits. L’espoir de pouvoir mettre fin à la mascarade du pass vaccinal. L’espoir d’éliminer de nos vies ce nouveau régime d’état d’urgence instauré, comme le souligne Frédéric Mas, pour contourner les institutions ordinaires de la démocratie.

De l’espoir, oui mais pas trop relève Emmanuel Macron dans une interview à La Voix du Nord :

« Nous devons rester vigilants, car la pression hospitalière reste élevée. »

Et il s’est empressé de souligner :

« Ceux qui pensent qu’on en aurait fini avec l’épidémie, c’est faux. »

Qui sait ce que le prochain variant nous réservera. Tout cela a bien trop duré, le libéralisme semble avoir déserté la France. Il est grand temps de montrer à l’État, pourquoi pas lors des prochaines élections, que des propositions réellement libérales peuvent faire la différence.

Voir les commentaires (19)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (19)
  • Le Maire de Cannes a désinfecté la plage :
    https://france3-regions.francetvinfo.fr/provence-alpes-cote-d-azur/alpes-maritimes/nice-cannes-lavent-leurs-plages-desinfection-face-au-coronavirus-pourrait-etre-nefaste-environnement-1839892.html
    Il est aujourd’hui représentant des maires de France.
    Toutes les autres mesures prises sont du même niveau (masques, gel, tests, paSS…).

    10
    • ? Mais jusqu’où s’arrêteront-ils ?!
      Je suis surfeur, et pour mémoire ils nous ont tout de même interdit d’aller à l’océan alors qu’on désinfecte le nez avec du Stérimar, c’est à dire de l’eau de mer…!

  • L’interdiction de s’éloigner de plus d’un kilomètre de chez soi n’était pas mal non plus. ( sauf pour faire des courses dans des magasins « essentiels » où le bas-peuple peut se concentrer sans risques )

    L’interdiction de vente de produits « non-essentiels » dans les grandes surfaces ( puisqu’elles ne font pas faillite, aidons-les à le faire ) ( Et imposer le télétravail en interdisant la vente des cartouches d’encre pour imprimantes n’était peut-être pas le plus futé )

    Sortir de chez soi au maximum une heure par jour à moins d’un km de chez soi quand son chien est un border collie qui doit courir au moins trois heures par jour ( N’a qu’à courir et pisser sur le balcon. Y a pas d’Covid sur les balcons )

    Avoir un covidpass de rétablissement valable six mois ( maintenant quatre ) après un test PCR (faux-) positif ( Pour moi, sept tests antigéniques négatifs sur trois jours après le résultat positif. Probabilité de positif vrai inférieure à 1/4 % )

    Et, à l’international, l’incohérence totale : pour aller en Egypte, un covid-pass suffit. Pour partir de Bruxelles et voler sur Austrian, idem. Pour changer d’avion à Vienne, un test PCR négatif de moins de 48 h. Pour revenir sur Lufthansa via Francfort, un covid-pass mais ni test PCR ni test antigénique, seulement un « passsenger location form » vérifié au Caire par un fonctionnaire ne lisant visiblement que l’arabe et seulement regardé de loin à Bruxelles, les deux fois sans lecteur de code.

  • Il suffit d’être patient, petit à petit tout va disparaître mais dès la fin des présidentielles tout va refleurir, et peut-être plus car il doit en rester dans les cartons !

  • Excellent résumé de l’oeuvre considérable de nos autorités.
    Ce qui est effrayant, c’est que la majorité a accepté sans broncher, c’est que des médecins ne vous soignent plus si vous n’êtes pas vacciné.
    Après toutes ces âneries, on pourrait s’attendre à une sorte de mea culpa de la part du pouvoir mais le règlement ne le prévoit pas…
    Il est maintenant évident que les restrictions vont tomber jour après jour, mais ce n’est pas une raison pour oublier la façon dont ce pouvoir brutal nous a traités depuis 2 ans.
    Le 10 avril prochain, montrons à Macron que nous avons encore un peu de mémoire.

  • Heureusement que la kommandentur n’a pas demandé à se mettre une plume dans le derrière : on serait passé de 70% de mouton à 70% de poulet ! ?

  • Et un vaccin multi doses qui n’empêche pas d’être malade et contaminant, assez drôle n’est ce pas ?

  • Avatar
    Laurent Lenormand
    17 février 2022 at 9 h 58 min

    La liste est longue, et difficile de départager ces hauts faits. S’il y avait un prix Darwin de l’absurdité administrative, la France serait une nation majeure.
    Personnellement, une tendresse pour la grande roue construite pour tourner à vide, à Lille…
    https://www.lepoint.fr/societe/a-lille-la-grande-roue-sera-installee-mais-interdite-au-public-28-11-2020-2403111_23.php

  • « Le top 5 des mesures sanitaires les plus stupides » écrit Justine Colinet stupidement en n’évoquant que un passé sanitaire aux mesures antilibérales. Pour moi la liberté c’est le respect des autres avant tout et en période de pandémie je décline Fraternité, Egalité, Liberté.

    -6
  • Difficile de faire un choix dans l’ensemble des mesures tant elles ont été maltraitantes et aucunement sanitaires. Le but a été et est toujours de nous emmerd… La plèbe que nous représentons est un poids pour cette ploutocratie, ils ne nous aiment pas et ne s’en cachent pas.
    Le plus triste est la proportion de nos concitoyens qui ont adhéré à tout ce cirque

  • Les mesures sur le port du masque ont toujours été ridicules.
    Même lorsqu’elles sont agréables.
    La fin précoce du masque dans les lieux soumis à pass (où il faut être vacciné pour entrer) est une hérésie. Le vaccin ne protège pas de la contamination/contagion.
    Dans les lieux clos/fermés, c’est probablement la chose à faire en dernier.
    La fin du pass aurait constitué une décision bien plus pertinente du point de vue sanitaire.

  • A toute la clique de ces néo fascistes camouflés :
    « Les Hommes naissent et demeurent libres et égaux en Droits. » Tout ce qu’ils ont fait est contraire à l’article 1 de la DDHC ; et Lallemand, le préfet, l’illustre à merveille en pietinant la Déclaration elle-même

  • Les mesures sanitaires ne devraient être mise en place et levées qu’en fonction de la dangerosité du virus. (Sinon on peut cloîtrer l’ensemble de la France pour cause d’épidémie de gastro ou de rhume des foins).
    Cela implique :
    – qu’elles devraient s’appliquer aux personnes à risques,
    – que les mesures contre Omicron n’auraient jamais être mise en place,
    – qu’elles peuvent même être contre-productives – si un variant est bénin et nous immunise alors que ses mutants sont dangereux. (Et on sait que les vaccins de « première génération » sont obsolètes).
    Le Covid est extrêmement dangereux. La preuve : la Russie est en plein pic d’après les stats !

  • La mesure la plus stupide de toutes ?
    Avoir laissé les politiques, les fonctionnaires, et les « scientifiques » (tous avec double conflit d’intérêt : stipendiés par le gouvernement et grassement « supportés » par les labos pharmaceutiques) décider de ce qui regarde NOTRE santé, truc individuel par excellence.
    Avoir laissé « le collectif » devenir une justification « sanitaire » (genre « ah, vous ne risquez pas grand chose du COVID mais il faut que vous fassiez ci, ou ça, soyez vacciné etc. … c’est pour papy »), même l’URSS n’avait pas osé la faire, celle là!

    Et le summum des mesures effectivement prises : le pass. L’obligation par la loi de violer la loi (lois contre les discriminations, loi sur le refus de vente, loi sur le contrôle et la sécurité des données personnelles, etc.) L’obligation vaccinale… plus ou moins déguisée. Obliger les gens à accepter qu’on mette quelque chose dans leur corps dont ils ne veulent pas. Si on parle de sexe c’est un viol, c’est terrible, il n’y a pas pire crime. Si on parle de vaccin, c’est cool, c’est bien, c’est pour le… bon plaisir de Pfizer et de Macron ?

  • -interdiction des plages puis interdiction de s’y allonger
    Interdiction de se promener en forêt
    interdiction de faire du bateau même seul
    survol en hélicoptère des chemins de randonnée à la recherche de contrevenants
    interdiction de faire du vélo

  • Il y a une solution pour combattre cet infâme « passe » : devenir objecteur de conscience vaccinale !
    Voir : https://resterlibre.org/comment-et-pourquoi-devenir-objecteur-de-conscience-vaccinale/
    On y trouve un modèle d’attestation (à remplir soi-même, comme celles du gouverne-ment) et la présentation de celle-ci est très efficace contre l’application des lois stupides !!

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Daniel Lacalle.

Les chiffres macro-économiques les plus récents montrent que le ralentissement chinois est beaucoup plus sévère que prévu et qu'il n'est pas seulement imputable aux confinements liés au Covid-19.

Les confinements ont un impact énorme. 26 des 31 provinces de Chine continentale connaissent une augmentation des cas de covid et la crainte d'un confinement de type shanghaien est énorme. Les informations en provenance de Shanghai prouvent que ces fermetures drastiques causent d'énormes dommages à la population. Des... Poursuivre la lecture

article 24 France libéral
3
Sauvegarder cet article

100 % anti libérale. C’est une présidentielle désastreuse pour les partisans des libertés qui s’achèvera le 24 avril.

L'intégralité des douze candidats a défendu des plateformes suprêmement indifférentes au premier terme de notre devise nationale. On peinait à y déceler des mesures qui auraient été, même vaguement, d'inspiration à rebours de l'État-nounou/État-père fouettard, ou même un seul discours éloquent sur les libertés publiques.

Le libéralisme absent du programme des candidats

Les douze pétochards se sont plutôt livrés à... Poursuivre la lecture

Alors que le printemps et les élections présidentielles arrivent à grands pas, les propositions les plus navrantes fleurissent à une fréquence telle qu’il est difficile de savoir quel candidat affichera le programme le plus liberticide pour 2022.

Le pass climatique de la WWF

Et comme si ce brouhaha n’était pas déjà suffisamment pénible, voilà maintenant que les ONG s’ajoutent à la cacophonie et s’imaginent pour des raisons obscures avoir un droit de regard sur la vie des Fra... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles