C’est trop facile d’accuser les entreprises

Bruno Le maire qui critique les entreprises qui délocalisent devrait plutôt regarder le problème de l’Etat français.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 5
Bruno Le Maire by Fondapol (CC BY-NC-ND 2.0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

C’est trop facile d’accuser les entreprises

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 22 janvier 2022
- A +

Lors de ses vœux, Bruno Le Maire a critiqué les industriels qui ont délocalisé sans justification. Ils manqueraient de patriotisme.

Monsieur le ministre de l’Économie, avec tout le respect que je vous dois, permettez-moi de vous rappeler ce que vous n’ignorez pas : si les entreprises industrielles délocalisent ce n’est pas, comme vous le dites, pour « gagner un centime par pièce » mais parce que depuis quarante ans, aucun gouvernement n’a mis en œuvre les réformes effectuées par nos voisins et que, concernant ce sujet, Nous attendons toujours la révolution promise par Emmanuel Macron.

Votre accusation est donc scandaleuse et si vous souhaitez récupérer des voix de Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen, je vous demande de ne pas le faire sur notre dos.

État des lieux

Les chiffres du dernier livre d’Agnès Verdier-Molinié Le vrai état de la France sont incontestables et ont fait la Une du Figaro Magazine du 14 janvier.

7 milliards d’heures travaillées en moins que les pays industriels européens que sont la Belgique, l’Allemagne, l’Espagne, l’Italie, les Pays bas, l’Autriche, la Suède et le Royaume Uni.

Merci les 35 heures et ses RTT, la retraite à 62 ans, les jours de congé, les jours de grève et parfois d’arrêts maladie pas toujours justifiés.

2950 milliards de dette publique malgré les « prélèvements obligatoires les plus élevés au monde » faisant passer la dette de 20 000 euros par habitant en 2012 à 44 000 euros aujourd’hui.

1120 milliards de prélèvements obligatoires, soit 47,5 % du PIB 2019 quand nos concurrents en ont en moyenne 5 points en dessous.

1460 milliards de dépense publique. M. Macron avait fait la promesse de la ramener de 55,1 % du PIB en 2017 à 50 % en 2022… En 2021 elle atteint 59,9 %.

Plus de 2 millions d’emplois perdus dans l’industrie depuis 1980, date à laquelle le pays disposait de 5,5 millions d’emplois industriels. En 2021 il ne s’agit plus que de 3,1 millions, abaissant la valeur ajoutée dans l’industrie à 280 milliards d’euros, contre 300 milliards en Italie et 752 milliards en Allemagne.

82 milliards de déficit commercial alors que l’Allemagne affiche 182 milliards de positif. Bruno Le Maire prévoit un déficit aux alentours de 100 milliards en 2022.

Des dépenses sociales de l’ordre de 800 milliards sacrent la France champion du monde, pour un résultat pas du tout à la hauteur des moyens engagés.

Un effectif des fonctionnaires pléthorique dont la masse salariale a augmenté de 10,3 milliards depuis 2017, la portant ainsi à 137 milliards, pensions comprises.

L’État est le premier responsable

L’État ponctionne à outrance les entreprises industrielles, principalement par des impôts de production démentiels, qui ne leur laissent pas d’autres choix pour survivre qu’une délocalisation dans des pays à moindre coût. En France, un ingénieur avec 8000 euros de revenu mensuel sera ponctionné en charges sociales trois fois plus qu’en Allemagne.

La production d’automobiles sur le sol français a ainsi été divisée par deux en vingt ans passant ainsi à la cinquième place européenne.

Cela explique également que le tissu de PME & ETI soit beaucoup plus faible que chez nos voisins à cause d’un environnement législatif et normatif plus pénalisant.

Le même scénario destructeur est en place également concernant les startups créées massivement en France mais qui, en grande majorité, s’expatrient lorsque le projet prend de l’ampleur.

Résultat : après avoir coûté très cher en formation à notre pays, 70 000 ingénieurs français se sont expatriés pour la seule Silicon Valley.

Vous devez présenter vos excuses

Il est en effet indigne de désigner un bouc émissaire pour vos insuffisances en accusant les chefs d’entreprise que vous discréditez alors qu’ils se démènent pour éviter un effondrement de notre économie.

Vous n’en n’êtes certes pas le seul responsable car voici maintenant quarante ans que les gouvernements successifs ont nié la réalité de l’absence de compétitivité du pays.

En tant qu’ancien patron d’une PMI je me sens particulièrement concerné, je l’ai déjà dénoncé dans mon premier livre dont le titre est révélateur Patron en mal d’existence.

Voir les commentaires (7)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (7)
  • C’est très bien de tenter d’expliquer à notre Ministre de l’économie ce qu’un enfant de primaire peut comprendre aisément.
    Mais il ne faut pas se laisser berner par son attitude de certitude nonchalante et son regard vide, laissant croire qu’il ne comprend rien à l’économie, le problème n’est pas là.
    Le problème, c’est que malgré sa fonction le sujet que vous évoquez ne l’intéresse pas, la seule chose qui l’intéresse c’est sa carrière politique.

    10
  • Pour les masques COVID, « Les masques fabriqués en France restent « deux à trois fois plus chers » que ceux qui sont importés », « Entre l’été 2020 et l’été 2021, 97 % des appels d’offres ont été affectés à des masques d’importation, commandés principalement par des collectivités » Le Monde, le 30 décembre 2021
    Et tout ça « pour « gagner un centime par pièce » » comme dit BLM

    • S’il coutent 3 fois plus chers, mais qu’il ne coutent qu’un centime de plus, j’en déduis qu’ils coutent 0,5c€ à l’étranger et 1,5c€ en France. J’en conclus
      -Ah ces salauds de patrons ils se font plein de marge sur mon dos (ou est ce les taxes…)
      -Comment, BLM n’a pas réussi à lancer de start up nationalisée sur fonds publics, qui produirait des masques? Mais comme ils seraient vendus à prix coutant, ils seraient encore plus cher…

  • quand je pense que cet uluberlu se disait de droite , alors qu’en fin de compte il agit et réagit comme tout bon socialiste qui se respecte : claquer le pognon des autres à tout va et surtout n’importe comment ;

    • Il n’y a vraiment pas de quoi s’en étonner. Qui aurait cru qu’un homme de droite dans ses bottes puisse ne pas se comporter comme un vulgaire socialiste ?
      Sérieusement.

  • Bien entendu, la décision d’interdire les vehicule thermiques, les chaudieres à gaz et fuel, fermer les centrales nucleaires (peut-être en train de changer) vont favoriser la réindustrialisation de la France. Sans parler des malus énormes qui frappent les grosses et moyennes cylindrées au profit des petites toutes fabriquées au Maghreb ou en Turquie. Et les contraintes sans cesse renforcées par une administration zélée sur les normes sociales et environnementales, une inspection du travail a l’affut, soucieuse de controler surtout les grosses entreprises – en gros la ou il y a des amendes a récupérer – mais pas trop le travail au noir, soupape sociale, ou trappe à clandestins. Ne parlons pas des éoliennes et panneaux PV tous fabriques à l’étranger, mais payées avec de l’argent bien français lui. De quelque coté que l’on se tourne, les gouvernement successifs organisent consciencieusement cette désindustrialisation, et c’est la faute des entreprises?

  • 8000 € mensuel pour un ingenieur … Soit c est une faute de frappe (et pourquoi aucun commentateur l a signalé ?) ou alors l auteur n a aucun ingenieur dans sa societe. il est au moins 50 % au dessus de la realité

    POur le reste, il faut que l auteur soit logique: si un ingenieur en france coute bien plus cher qu en RFA c est a cause des charges sociales. Autrement dit, pour pouvoir baisser celles ci, il faut aussi baisser les prestations qu elles financent (autrement dit les soins medicaux mais surtout les pensions de retraites).

    PS: ayant travaillé en france et en RFA, je suis pas certains que ca soit en france qu on travaille le moins (les allemand sont souvent a moins de 40 h/semaine mais surtout ils recuperent les heures sup, meme pour les « cadres » (concept qui n existe pas la bas). autrement dit quand un francais va faire 50-60 h, un alleöamd en fera 38-42)
    Curieusement l auteur n a pas une seule ligne la dessus

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

 

Lors de sa confirmation comme ministre de l’Économie et des Finances du nouveau quinquennat du Président Macron, Bruno Le Maire a déclaré que la priorité du nouveau gouvernement sera la "protection des Français contre l'inflation", proche de 5 % sur un an en avril 2022.

"Dès demain nous allons donc nous atteler à la préparation du projet de loi sur le pouvoir d’achat », a affirmé le ministre de l'Économie et des Finances, reconduit vendredi 20 mai 2022 dans ses fonctions. "Je recevrai dès lundi les acteurs économiques pour étu... Poursuivre la lecture

Le taux de chômage baisse enfin en France et les pouvoirs publics ne manquent pas de faire du triomphalisme.

Ainsi Bruno Le Maire interviewé le 18 février dernier par Ouest-France, a évoqué avec la plus grande satisfaction une « grande victoire  française ».

On lit sur le JDN, un site d’information très suivi :

« Du jamais vu depuis 2008 : le taux de chômage a atteint son plus bas niveau à 7,3 % de la population active au premier trimestre 2022 selon l’INSEE, contre 7,4 % au trimestre précédent. Le nombre de chômeurs au s... Poursuivre la lecture

Par Timothy G. Nash, Lisa McClain, Thomas Savidge, Ashley Wright.

Pratiquement tous les objets que nous utilisons quotidiennement (voiture, téléphone portable,  nourriture, vêtements, brosse à dents, etc.) ont été produits par des personnes qui recherchent le profit.

Nos emplois et nos salaires sont également basés sur la recherche du profit. Même les États et les organisations à but non lucratif sont rendus possibles par les profits des entreprises privées et les salaires de leurs employés.

Qu'est-ce que le profit ?

Dans... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles