Foncer dans le mur et accélérer toutes sirènes hurlantes (3)

Cette crise pointe de nombreuses failles de la politique gouvernementale animée par la vaccination et la cohercition.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 9
Screenshot_2021-01-29 REPLAY - Vaccination en France revoir en intégralité la conférence de presse d'Olivier Véran - YouTube

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Foncer dans le mur et accélérer toutes sirènes hurlantes (3)

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 30 décembre 2021
- A +

Le gouvernement a utilisé seulement deux outils, la coercition sociale et la vaccination de masse, l’un étant un moyen de chantage pour obtenir l’autre, et vice versa. S’ils avaient été efficaces nous ne vivrions pas aujourd’hui cette nouvelle épidémie. L’échec est total.

Dire la vérité sur la gravité du covid pourrait rassurer les gens, mas le gouvernement ne le veut pas. La peur est savamment entretenue. Tout Français est un covidé qui s’ignore. C’est pourquoi les tests sont multipliés sans vraiment de but médical, mais avec l’objectif certain d’effrayer, donc créer des malades là où il n’y en a pas.

Gouverner par la peur avec le covid

C’est présenter les faits rassurants de manière inquiétante. En ce qui concerne l’épidémie due au variant Omicron, les retours du terrain et les études montrent qu’il est bien plus contagieux mais bien moins dangereux. (Cf partie1) Pourtant Véran fait des efforts très significatifs pour entretenir la peur, en retombant in fine sur l’antienne de l’insuffisance des moyens hospitaliers, véritable cause des problèmes.

C’est faire peser la « désorganisation sociale » sur un virus, alors qu’elle est due aux mesures de restrictions sociales décidées pour « venir à bout de l’épidémie », « les arrêts de travail et l’absentéisme dus au très grand nombre de contaminations à Omicron pourraient conduire à la désorganisation d’un certain nombre de services essentiels ».

Les cas contacts Omicron doivent s’isoler sept jours voire dix-sept !

Est-il imaginable qu’un grippé asymptomatique soit en arrêt de travail ? Un burnout asymptomatique en arrêt de travail ? Un cas contact de grippe, de tuberculose en arrêt de travail ?

Persévérer dans le tout vaccinal

« Nous voulons que les Français se fassent vacciner », affirme Castex

Pour le gouvernement et ses affidés si la vaccination ne donne pas satisfaction c’est parce qu’il n’y a pas assez de vaccinations, à la fois pour les vaccinés et pour les non-vaccinés. Donc le gouvernement accélère, toutes sirènes hurlantes… droit dans le mur. Réduction du délai entre deux vaccins à quatre mois, pass vaccinal et autres joyeusetés.

Certains vont jusqu’à réclamer la vaccination de la planète entière par la levée des brevets par exemple. C’est présenté comme « une attente pour renverser le cours de la pandémie ».

Les personne soucieuses de s’informer savent depuis longtemps que la vaccination sera multi-doses. L’Europe, comme le pionnier Israël ont dès le début précommandé et commandé des quantités de vaccins phénoménales, permettant de vacciner plusieurs fois toute leur population.

Dans la vraie vie l’efficacité espérée des vaccins s’est réduite comme peau de chagrin. Ils ne feraient que protéger des cas graves et donc éviter les hospitalisations, ce qui reste néanmoins à vérifier, d’autant que l’on ne peut différencier l’effet du vaccin de la diminution naturelle de la dangerosité des variants. Mais admettons.

C’est donc logiquement que les gouvernements étendent la vaccinations aux personnes qui ne font jamais, ou quasiment jamais de cas graves, leur faisant courir des risques inconsidérés. Le gouvernement et d’autres nous ressortent la balance bénéfice risque collective favorable, ce qui ne veut strictement rien dire car cela n’a aucun sens médical. La seule balance bénéfice risque qui compte est propre à chaque individu.

La vaccination de masse concerne des personnes sans aucun risque de complication ou de décès, non seulement vaccinées pour rien, mais à qui la vaccination fait courir un risque inutile et disproportionné. Cela resterait valable même si l’effet délétère advenu, mortel ou non, ne concernait qu’une seule personne sans risque. Mas ce n’est hélas pas le cas. Quant à la vaccination des enfants sans risque de forme grave c’est une aberration médicale et une profonde atteinte à l’éthique.

L’indication médicale est la vaccination des patients à risques.

Si le gouvernement considérait vraiment la vaccination comme le seul et unique moyen de venir à bout de l’infection il aurait autorisé l’utilisation des vaccins chinois et russe. Dans les faits, les pays occidentaux sont la chasse gardée des laboratoires pharmaceutiques américains qui bénéficient d’une clientèle captive et inépuisable, par la grâce de la Communauté européenne et des gouvernements. Cela s’appelle du capitalisme de connivence qui est au capitalisme ce que la démocratie populaire est à la démocratie : une antithèse.

La faible gravité de la pathologie couplée à l’identification des populations à risques permet d’éviter une vaccination de masse. Une politique médicale adaptée, traitement précoce, vaccination volontaire et ciblée, serait très efficace et parfaitement cohérente au point de vue médical. Si cette voie avait été choisie il n’y aurait pas eu de problème.

Par exemple en Inde la prise en charge multifactorielle a donné de très bons résultats. La population est vingt fois la nôtre et les décès ne sont que trois fois plus nombreux…

Contraindre les populations

Il faut être naïf pour croire que la coercition sociale rebute l’État. S’il l’avait en horreur, il n’envisagerait même pas de l’appliquer, par principe. Elle ne dépend que de lui, et de rien ni de personne d’autre, pas plus d’un virus, que de la vaccination, que du changement climatique. La coercition sociale lui sied. Elle lui sert à contrôler indéfiniment les populations au prétexte d’une épidémie qu’il déclare grave et pérenne.

Si les épidémies devenaient réellement plus graves, il ne faudrait pas pour autant recourir aux mesures de coercition sociale.

Il serait tout aussi naïf de croire que la crise dite sanitaire, qui trouve en réalité son origine dans des décisions politiques, va prendre fin un jour. Le gouvernement en a trop besoin. Quant au retour à la vie normale il ne faut pas y compter, ni avec le vaccin, ni sans. Il n’y aura pas de vie normale, ni de retour à la vie d’avant avec un collier de dressage a l’obsolescence programmée, baptisé « pass vaccinal », autour du cou. Une vie libre est une vie sans laisse, où chacun quand il agit, État inclus, respecte les droits naturels de tous.

La route de la servitude

Malheureusement tous les arguments rationnels n’ont aucune incidence sur la gestion gouvernementale. Le gouvernement est enfermé dans une logique politique, vacciner à tout prix, ou plutôt à n’importe quel prix et quel qu’en soit le coût, y compris en vies humaines.

Il y aura d’autres variants. Il y aura d’autres épidémies. D’ailleurs nous devrions parler à propos de l’Omicron de la COVID21-4 (2021, quatrième trimestre)

La gestion des covid n’a pas été faite correctement. Il n’y a pas eu de traitement précoce, pas d’isolement des seuls malades, pas d’augmentation des capacités hospitalières, aucun travail sur l’immunité naturelle.

La manipulation des populations est une règle de gouvernement. Ils expliquent qu’il faut vivre avec le virus, alors qu’ils se lancent dans la politique folle de l’éradiquer. C’est une escroquerie. La notion de  vivre avec le virus est galvaudée. Quand on traduit cette novlangue en français cela donne : « ne pas vivre, se ruiner la santé, désintégrer la société et massacrer l’économie » pour vouloir supprimer un coronavirus de la Terre. Sisyphe vit toujours.

La France fonce sur La route de la servitude avec délectation. Comme dans un train ou un avion, où les passagers ne sont pas conscients de la vitesse, dans leur majorité les Français ne s’en rendent pas compte. Au prétexte du covid les atteintes aux libertés se multiplient et s’aggravent. L’humanité dans le soin disparaît, comme l’humanité dans la société.

Lisons Bastiat :

« Le pouvoir, vaste corps organisé et vivant, tend naturellement à s’agrandir. » Profession de foi électorale de 1846

« Mais l’action gouvernementale se généralise par la contrainte.[…] Elle procède en vertu d’une loi, et il faut que tout le monde se soumette, car loi implique sanction.[…]  Le gouvernement n’agit que par l’intervention de la force, donc son action n’est légitime que là où l’intervention de la force est elle-même légitime. […] Or, quand la force intervient légitimement, ce n’est pas pour sacrifier la liberté, mais pour la faire respecter. »  Services privés, service public (1850)

La Loi est pervertie.

« On conçoit comment, au lieu d’être un frein à l’injustice, elle devient un instrument et le plus invincible instrument d’injustice. On conçoit que, selon la puissance du législateur, elle détruit, à son profit, et à divers degrés, chez le reste des hommes, la Personnalité par l’esclavage, la Liberté par l’oppression, la Propriété par la spoliation. »  La Loi (1850).

Tant que le gouvernement maintient la pression, étouffe le pays au prétexte du covid on ne parle pas d’autre chose.

La campagne électorale pour les présidentielles 2022 bat son plein. Les candidats se chamaillent pour convaincre les électeurs qu’ils pourront résoudre les multiples difficultés auxquelles le pays est confronté. Mais si aucun ne met fin à la dérive totalitaire et ne rétablit en priorité les libertés, ils ne sont que des « cuivres qui résonnent ». Et la chute continuera.

« Ami, entends-tu le vol noir des corbeaux sur nos plaines
Ami, entends-tu les cris sourds du pays qu’on enchaîne » 

https://www.youtube.com/watch?v=lXRr9IzW5KI 

 

Bien des Français n’entendent pas…et la France s’enfonce dans la nuit.

 

Voir les commentaires (52)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (52)
  • Je suis malheureusement en parfait accord avec ces trois articles… L’épidémie, dûment instrumentalisée et entretenue, joue le même rôle que la muleta dans la corrida. Un objectif factice qu’on agite devant le taureau pour l’épuiser et lui faire baisser la tête. Jusqu’au moment où jaillit l’épée cachée dans l’autre main.
    Effectivement, le but de tout ceci n’est plus sanitaire depuis longtemps (s’il l’a jamais été, ce dont je doute de plus en plus). Il est de faire passer aux peuples un joug numérique à obsolescence programmée, qui donnera à ceux qui en ont le contrôle un pouvoir absolu sur l’existence de chacun.
    Un pass pour les gouverner tous…

    16
  • A t on une idée sur le comment sortir de ce cauchemar ?
    Le delta a la vie dure, l’omicron semble faire sureagir la planète malgré qu’il soit sensé être benin, la vaccination est pratiquement de 100%, sans doute un nouveau variant va naître échappant à tous les vaccins.. Y en a marre… Et toujours l’interdiction de soins precoses, jusqu’ à interdire les antibiotiques….. Y a t il un capitaine à la barre de ce navire ivre ? Si oui, il faut l’enfermer.

    • Comment sortir de ce cauchemar ? Les politiques sont corrompus, les medias sont corrompus, la justice est corrompue, les organismes de contrôle (conseil constitutionnel…) sont corrompus. C’est simple, il ne reste que le peuple.
      Le peuple français est traditionnellement grogneur voire rebelle (les Gaulois réfractaires) mais Macron a parfaitement manœuvré pour le convaincre. Peut-être avec le temps la vérité s’imposera-t-elle à tous, mais ce sera bien long…

    • Oui, mais elle ne va pas plaire à beaucoup, c’est soit l’élection d’un « anti » à la présidentielle (Zemmour ou Le Pen, peut-être Mélanchon sont les seuls « gros » candidats qui pourraient le faire) soit un coup d’état. Ou des attentats politiques. Et j’entends désormais parler de menaces de mort contre des députés, des ministres, donc je pense que la sortie sera peut-être par cette voie là, même si c’est sans doute la pire.

  • merci pour ces trois articles particulièrement justes et pertinents.
    Mais on continue …, il y a eu dans le passé des pistes suggérées : WHO-AF-ARD-DAK-18-2021-fre.pdf voir page 4 le bénéfice qui parait identique à nos vaccins à ARN et la date de publication. Maintenant, les USA ont autorisé une molécule commercialisée par Pfizer pour un traitement curatif, il va falloir combien de temps pour le diffuser, y compris chez les  » médecins de ville ». Ah oui j’oubliais ce n’est pas réglementaire…

    • Revoyez « Dallas Buyer’s Club », dont l’éloge a été faite dans ces colonnes il y a quelques années 🙂

      • merci pour la référence, mais je ne connais pas ce film, le document indiqué est une publication de l’OMS de début 2021 qui précise que le vaccin BCG protège des formes graves.

      • vous avez raison j’oubliais que nous avons un laboratoire à Nantes sur lequel il y a un coup à faire !

    • Ces médocs sortis de nul part ne valent pas ce qui existe déjà.. Y a que le prix qui est plus que disuassif. La potion du druite, c’est 50% de moins de mortalité, le produit contre la gale, pas loin de 100% si prit à temps… Comme ces pillules… Mais alors, comment continuer l’action bénéfique de l’état et de son maître ?

  • J’ai ramené du Jura de mes grands parents une très vieille comtoise de 1850 qui ne marche plus, mais qui a un charme fou…Il est vrai qu’étant connecté il y a belle lune que les pendules sont des ornements du passé…Mais c’est une nostalgie adorable…Nous resservir Bastiat à longueur d’articles c’est un peu la même chose…De la nostalgie , car replacé dans le contexte d’aujourd’hui ses écrits seraient differents..Quant à la fin, elle est, vous en conviendrez, d’un goût plus que douteux…et à la droite de l’extrème…

    -19
    • Désolé de devoir vous contredire, mais les écrits de Bastiat n’ont pas pris une ride car le contexte n’y a rien à voir! Ils sont l’expression de vérités intemporelles liées à la nature humaine (tout au moins celle des hommes qui veulent être libres et responsables!).
      C’est le contexte actuel qui les rend inaudibles à une majorité de personnes qui préfèrent la servitude, les gourous, les directeurs de conscience qui vont leur éviter de penser par eux-mêmes ( et qui les emmèneront là où ça leur chante, mais certainement pas vers le liberté).
      Vous devriez lire ou re-lire Bastiat, en enlevant vos œillères, et aussi La Grève d’Ayn Rand qui vous offrira une approche plus romancée certes, mais assez pertinente des causes de nos problèmes! Le goût douteux de la fin est malheureusement ce qui nous attend, le point de non retour est certainement déjà dépassé, « la droite de l’extrême » ayant déjà rejoint l’extrême de la gauche en passant par derrière ( sans mauvais jeu de « maux »). En gros CPEF, et l’effondrement risque bien d’être total comme dans La Grève!

      11
      • Eh bien moi aussi je ne vois plus dans le libéralisme que des croyants confits dans leur foi, et plus préoccupés de chanter des hymnes que de faire et soutenir des propositions concrètes adaptées à notre temps. La Grève n’a rien d’une solution, c’est un texte déconnecté de la réalité du 21e siècle, et d’un intérêt très théorique. Bon, ça défend la vertu d’égoïsme, ça n’est pas avec ça qu’on va s’en sortir… Bastiat de même, on croirait des sermons de la messe du dimanche, ça soulage les croyants, mais ça ne fait pas avancer le libéralisme d’un pouce. Je crains de perdre mon temps à lire Contrepoints, je n’imaginais pas une telle évolution il y a quelques années.
        Vous pouvez me moinsser aussi si ça vous soulage, mais ça non plus ça ne fait pas avancer le schmilblick.

        -6
        • Parce que vous faites avancer le schmilblick ?

        • Avatar
          LasciatemiCantare
          2 janvier 2022 at 13 h 23 min

          Que faut-il pour être « connecté à la réalité du XXIème siècle » ? Bêler de joie à chaque recul de plus en plus criant de nos libertés sous un faux prétexte parce que les outils actuels rendent si facile la mise en place d’outils électroniques de surveillance, de pistage et de coercition comme le passe sanitaire ?

    • Je suis effaré que le lavage de cerveau opéré par la propagande gouvernementale fasse considérer le concept de liberté, qui est tout le propos de ces citations de Bastiat, comme un concept « dépassé » d’un « lointain passé » !

      Votre passe nazitaire vous rend effectivement connecté, connecté à la permission de l’Etat qui vous autorise ou non à pratiquer vos activités de la vie quotidienne sur des critères arbitraires. Le « collier de dressage a l’obsolescence programmée », si justement nommé par l’article.

    • Sur la nostalgie (d’après Jean-François) je rappellerai que certains ont la nostalgie du progressisme. On les comprend, c’était avant les dégâts, et on en n’a plus les moyens.

  • Israël suspend la 4em dose ; il n’en sera pas de même en France ; les malades qui nous gouvernent sont trop enferrés dans leur mensonge , ils ne peuvent plus reculer ;

    • Il n’y aura pas de quatrième dose …La virose sévère va s’eteindre l’année prochaine..comme dit par les scientifiques médicaux sérieux …

      -5
      • On entend ça depuis 2020, après chaque confinement, chaque couvre-feu, chaque campagne de vaccination, chaque mise en place de mesure liberticide… pour crier à la catastrophe juste après.

      • Peut-on parier ? parce que les affirmations erronées mais déclarées sur un ton péremptoire on nous en a servis. Alors autant se faire un peu de fric

      • Elle est déjà finie la virose sévère. C’est d’ailleurs pour ça qu’Israel arrête le programme de 4° dose.
        Mais bon, on peut se demander si elle n’était pas déjà finie quand le Delta est arrivée, seulement les clowns en blouse blanche ou costard sombre qui peuplent nos étranges lucarnes ont réussi à faire croire que cette fin était le résultat de leur politique vaccinale… Bon, là d’un coup ça marche plus alors il faut vacciner plus. Sür qu’un tour de passe-pass identique se reproduira pour les « vagues » suivantes !

    • Si Macron est réélu, on aura droit à la 4è dose. Ne serait-ce que pour ne pas remettre en cause tout ce qui a été mené par le gvt avant.
      Ensuite, on nous annoncera avec dans un cri de victoire et des trémolos dans la voie que l’action gouvernementale aura permis d’éviter la 5è dose à la population. Et la majorité de la population remerciera Macron d’avoir si bien géré la crise…

  • Très belle série d’articles définitivement. Qui plus est citer Bastiat et un hymne à la résistance et ma foi de fort bon goût tout en étant fort approprié, bien qu’un brin nostalgique d’une France où l’éducation nationale n’avait pas encore ruiné les cerveaux d’un pays entier.

    Je tire également mon chapeau aux trop rares maires qui prennent le contrepied des décisions iniques d’un « gouvernement » et d’une « assemblée » à la botte d’un gamin capricieux et colérique à qui il serait plus temps de rappeler les bonnes manières.

    Au sujet de ce gamin, il se murmure de plus en plus dans les salons parisiens que ce dernier essaie de faire durer la pandémie pour imposer le vote par correspondance afin de se faire réélire par le biais d’un bon vieux bourrage d’urnes à l’ancienne…sa quatrième tentative sera peut être la bonne…

    • Ce n’est pas un peu des bêtises ?
      Le vote par correspondances cela n’a rien avoir avec des machines de votes ou des boîtes dispersées dans les rues sans aucun contrôle d’identités…. Les français préfèrent les chaussettes…
      Je n’ai rien contre le vote par correspondance ou par internet, cela devrait être fait depuis longtemps. Et si cela permet aux gens de participer….

    • Vous voilà devenir un fan de Biden…!!!! Enfin c’est ce que je déduis de votre très fine analyse des élections US…Mais cela remonte maintenant..

      -5
      • Je ne parle pas de ce qui s’est passé aux USA mais de la raison pour laquelle le suffrage par correspondance a été interdit en France.

  • Je suis entièrement d’accord avec ces 3 articles.
    Quand on fera le bilan de ce quinquennat, on retiendra qu’il a été celui de la vaccination, rien d’autre.
    Les multiples apparitions du garde champêtre Castex et de Véran l’énervé sont devenues tout bonnement insupportables.
    Leurs propos, tout en brutalité, et leurs mensonges ne sont pas à la hauteur de ce qu’on est en droit d’attendre de nos ministres.
    De plus, ils engendrent un sentiment de colère, voire de violence dans une partie de la population.
    Véran s’est quand même permis de traiter les non vaccinés de personnes délirantes, c’est très grave !
    Pour couronner le tout, au même moment, notre chère Marlène faisait la popotte en direct de la cuisine du ministère de l’Intérieur.
    Tout cela risque de très mal finir…

    10
    • « Les multiples apparitions du garde champêtre »

      J’aime bien !

      Ils ne sont plus supportables qu’au second degré : qui veut en imposer loin ménage ses coups de mentons.

  • Il y a un moment où ils vont se rapprocher du mur de la réalité : cette maladie n’est pas plus grave que la grippe…(je sais c’est difficile à croire.. mais je n’ai pas de télévision..je regarde ce qui se passe autour de moi..et je ne vois ni malades ni morts en grand nombre..sauf des « vaccinés » qui ont perdu la vue, qui n’ont subitement plus aucune imunite..étrange..)…quand le mur de rapprochera ils devront freiner (arrêter l’épidémie)..ou alors risquer un grave clash avec la réalité..c’est une question de temps..1 an..5 ans..10 ans..plus?

    • remarquez vous avez raison ..dans mon lieu dit de deux maisons habitées …pas de mort..pas de covid…Les confinements n’ont rien changé à ma vie….Mais la différence c’est que nous voyons plutôt bien…Avons une bonne immunité malgré les injections d’ARNm…Au final…Restons où nous sommes ..notre grotte dirait Platon…Mais c’est trop ancien pour être d’actualité…

      -5
      • A ce stade, ceux qui ne sortent pas de leur caverne sont ceux qui continuent de croire que le gouvernement et big tech veut leur bien.

        A titre personnel, j’ai déménagé dans la campagne, où beaucoup de monde préfère se promener en forêt, cultiver son propre lopin de terre et lire de bons livres en écoutant de la musique plutôt que de regarder les dernières séries sur netflix (qui vu les débits d’asdl et des coûts de déploiement de la fibre n’est pas prêt d’arriver dans les foyers). Bizarrement, j’ai l’impression que nombre de mes voisins sont plus civilisés que nombre de mes collègues de bureau qui n’ont pas l’obligeance de la politesse la plus élémentaire.

        Sinon, ce qui se prépare en ce moment, c’est l’enfermement permanent et volontaire d’une partie de la population qui semble prête à se soumettre à n’importe lequel des délires de nos gouvernants ou des oligarques qui les financent pendant qu’une armée de néo-luddites sabote son outil de travail pour pouvoir continuer à vivre normalement, sous les radars de big tech et du gouvernement…exactement comme prédit par William Rees Mogg & James Dale Davidson à la fin des années 90…ou dans Atlas Shrugged de l’inénarrable Ayn Rand.

        • « Big tech »…
          Un site où l’on utilise ce vocabulaire a-t-il une chance de faire triompher le libéralisme ?

          -1
          • Je pense que vous n’avez pas le moindre début de commencement d’idée de la corruption et du degré de contrôle de ce que j’appelle « BigTech », puisque je ne vais pas citer les GAFAMUANT…
            Exemples:
            – Zuck Buck « sponsorise » Biden à hauteur de plusieurs milliards et censure tout ce qui ne lui convient pas y compris des scientifiques ou des journaux scientifiques de renom quand ce que ces derniers raconte ne convient pas à sa seigneurerie
            – Jeff Bezos contrôle un grand nombre de titre de presse écrite américaine, et exerce un contrôle financier certain sur les autorités régulant le transport aérien et spatial américain afin de ralentir SpaceX
            – Microsoft contrôle certains mécanismes utilisés dans le BIOS / UFI de chaque ordinateur produit depuis quelques années donc potentiellement Microsoft peut bloquer le démarrage de n’importe quel PC, y compris ceux utilisant des OS alternatifs
            – Google essaie d’imposer ses propres protocoles de communications, son propre navigateur, ses propres standards pour remplacer les standards ouverts qui existaient jusqu’à présent…et je ne parle pas des techniques utilisées par Google pour utiliser les applications d’authentification à deux facteurs pour identifier les périphériques d’une personne afin de le traquer à son insu alors que des solutions plus fiables et moins intrusives existent et son ouvertes à tous…en gros, Google essaie de remplacer tout ce qui est ouvert par des trucs fermés qui lui permettent d’acquérir des données sur tout le monde pour essayer de contrôler tout le monde.
            – …

            Par ailleurs, nombre des tenant de BigTech sont fans de l’idée qui voudrait que l’Homme est dépassé par la machine, alors que si l’Homme n’avait pas été là, le monde aurait été réduit en cendres à plusieurs reprises par des machines dites « intelligentes »

            Bref, pour moi BigTech = capitalisme de connivence = doit être démantelé car contraire à l’esprit même du libéralisme originel.

  • Bonjour à tous,
    Je serai heureux de vous permettre de voir la lumière au bout du couloir… dans lequel vous vous êtes enfermés ! La vision binaire de ce monde est restrictif et abscons. Désolé !
    Certains parlent d’œillères, d’autres prennent des textes anciens ou des horloges comtoises… Alors nous pouvons remonter à la machine d’Anticythère aussi ! Hihihi !! 😉
    Donc, il me semble que prendre des repères dans le passé permettent juste de relativiser, de savoir que nous sommes encore vivant puisque nous partageons ces informations… En soit, ceci est déjà une richesse ! Bien.
    Quant à en être malheureux ou dans un cauchemar, c’est la chance de la Connaissance, de saisir que le monde de tout temps est chancelant et chaotique. Être dans la « locomotive » n’est pas de tout repos contrairement à être dans la voiture-bar à siroter un verre entre amis…
    Alors zen, tout d’abord ! Le nombre fait la force… mais j’observe que chacun reste dans son coin en baissant la tête, d’où l’engouement pour É.Z. ! Mais il est aussi un excellent miroir aux alouettes (dans ‘aussi’, je précise ‘tous’).
    Ensuite, nous avons deux façons de se satisfaire dans cette situation comme tous les organismes vivant, simplement : la lutte ou la fuite ! C’est selon notre capacité à lutter ou également l’impossibilité de fuir… Sinon la fuite n’est pas la faiblesse, c’est ce que font de nombreuses personnes au début des guerres, jusqu’à aujourd’hui encore (les réfugiés de toutes raisons) !
    Enfin, prenant en compte que tout organisme vivant (au sens large : animal, essaim, troupeaux mais aussi humains, établissement, institut, ministère, association,….) a pour but premier et unique ‘sa propre survie’ bien avant tout affichage, publicité ou autre motivation exprimée… Enfin, dis-je, la circulation de l’information est la seule issue. Votre corps sans le système nerveux qui vous informe que vos doigts sont « coincés dans une porte » perdra ses doigts… Alors la douleur est une information bénéfique… Encore faut-il garder son calme pour trouver une solution individuelle ou plutôt collégiale…
    Tâchons de créer une nouvelle organisation ensemble sans faire de copier-coller des structures existantes.
    J’ai dit.
    P.S. : « j’ai dit » Hahaha ;o) Ceci est une expression d’un organisme bien connu, donc : Pffff !
    Bien à vous tous

  • Plutôt que de s’occuper de l’obsolescence des moteurs de nos voitures, le gouvernement devrait peut-être s’occuper de celle des vaccins, et des mesures prophylactiques qui pouvaient avoir un sens au début de l’épidémie mais plus du tout actuellement.

    Individuellement, se protéger par un vaccin faiblement efficace et éviter de se faire souffler dans le nez par les autres, a un sens. Collectivement, sur-vacciner pour empêcher la diffusion d’un variant alors que cela n’a pas fonctionné pour la version précédente ou tracer et isoler les personnes contaminée alors qu’elles sont trop nombreuses n’a plus rien de scientifique.

    Il faudra qu’on m’explique comment on « freine » une exponentielle en modifiant très légèrement les paramètres et avec des délais très supérieurs à la limite de validité du modèle : sur le papier, le « delta » a disparu et l’ensemble de la population est surement plombée par « omicron » avant que les « lois » entre en vigueur, l’hypothétique vaccination
    effectuée et l’immunisation effective atteinte.

    Politiquement, je ne vois plus très bien ce qu’ils espèrent. Ils ont beau jouer sur les mots, marteler des (in)certitudes et donner des coups de menton, la panique est palpable. Mais leur panique n’est pas la nôtre, à moins bien sur de considérer que l’avènement du « camp du bien » (quel qu’il soit) est un but supérieur à la simple gestion des problèmes courants.

  • Par exemple en Inde la prise en charge multifactorielle a donné de très bons résultats. La population est vingt fois la nôtre et les décès ne sont que trois fois plus nombreux…
    age moyen inde 26 ans ,population de plus de 60 ans 60 millions..
    age moyen france 42 population de plus e 60 ans 15 millions

    comorbidités ? obésité par exemple..

    • Certes mais il faut plutôt regarder la dynamique de l’épidémie, contaminations hospitalisations décès. Ils ont eu la vague Delta (avant tout le monde c’est le « variant indien » après tout) mais l’ont arrêtée plus vite et plus efficacement que les autres pays, y compris à population jeune. Et depuis c’est le calme plat (alors qu’ils ont eu aussi Omicron plus tot que nous et qu’ils n’ont qu’un taux modéré de vaccinés). Chez nous si les hôpitaux sont pleins de « vieux obèses » le gros des troupes des « nouveaux cas » sont jeunes, voire enfants sans symptômes ni problèmes. Ceux là en Inde ils n’en n’ont pas non plus beaucoup…

      • vous croyez que vous pouvez comparer des dynamique pandémique..quand l ‘ »épidémie n’est pas mesurée pareillement?? entre un papys est n quasi sous continent si divers que l’ide???

  • Sur la nostalgie (d’après Jean-François) je rappellerai que certains ont la nostalgie du progressisme. On les comprend, c’était avant les dégâts, et on en n’a plus les moyens.

  • Très bon article, comme les précédents de la série. Mais quelque chose me choque… depuis quelque temps les placards
    « Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l’auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction. »
    sont systématiques. Contrepoints laisse passer des opinions non conformes avec les politiques gouvernementales mais tient néanmoins à s’en séparer… On parle bien de Contrepoints ? Qu’est ce qui va advenir du reste des médias si Contrepoints tourne comme ça ? La Pravda ressuscitée, le Miniver ?

    • Et puis pour tester, il semble que « Delta » bloque les commentaires ?

    • Et il semble que la simple mention de la quatrième lettre de l’alphabet grec suffise pour mettre les commentaires en modération… Assez fou, quand même !

      • S’ils sont en modération mais qu’ils apparaissent quand même, ça va. Mais quand ils paraissent puis disparaissent (deux commentaires en l’espace de quelques heures pour ma part), ça devient très gênant et cela n’incite ni à commenter, voire ni même à lire les articles…

      • Remplacez le l (L minuscule) de Delta par un I (i majuscule) et le filtre n’y verra que du feu.
        Mais ne le répétez à personne.

    • C’est juste que CP en bon libéral rappelle que auteurs comme commentateurs sont responsables de ce qu’ils écrivent et que la rédaction ne saurait être poursuivie à leur place par les gardiens auto-proclamés de la vérité.

  • Hier j’ai accompagné mon épouse à l’hosto pour sa 3e picouse. J’ai voulu entrer de mon côté pour aller aux toilettes, mais un larbin m’a crié sèchement : Mossieu ! Votre Pass sanitaire !
    Une nouvelle génération de petits matons nés de la dernière goutte de vaccin deviennent nos huissiers aux portes de la liberté d’aller et venir. J’ai moi même rdv dans trois jours avec un chirurgien. Pourrais-je entrer sans autorisation dans l’hôpital public que je paye de mes contributions?

    • Hé bien non, vous ne pourrez sans doute pas… Ma mère avait un RDV pour un IRM de contrôle suite à une opération au cerveau : impossible sans paß !

      • Avatar
        LasciatemiCantare
        2 janvier 2022 at 13 h 28 min

        C’est un refus de soin pouvant entraîner la mort. L’Etat est donc en train de se rendre coupable d’un nombre incalculable d’homicides par imprudence !

  • Meilleurs voeux pour 2022, qui commence avec le changement dans la continuité : tout continue, ça ne change pas. Notre parlement examine un projet de loi pour instaurer un passe vaccinal (et un arsenal de mesures) pour une « sorte de grippe » en devenir… et on ne sait pas pour quelle sera la durée de cette loi. On peut avoir des inquiétudes quant à sa pérennisation avec la grippe, voir avec une gastro, alors on sera dans la…….
    En suivant les débats qui ont été diffusés, on se demande si certains députés ont fait l’école du rire ou mangé un clown le matin ? spectacle instructif mais navrant. Il serait plus utile d’armer les pharmacies avec les molécules dont le fonctionnement a été démontré…..

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
état d'urgence sanitaire cinquième vague
5
Sauvegarder cet article

Je me garderai de critiquer un ouvrage que je n’ai lu ni ne lirai. J’ai trop de chefs-d’œuvre en attente pour m’éparpiller vainement.

Critiquer les décisions de l’auteur ministre, en revanche, je le puis… Je les ai subies, comme chacun des citoyens de cette nation martyrisée par sa propre technocratie. J’en ai souligné en temps réel les excès mortifères, ce qui ne relevait pas de l’exploit. J’ai, bien évidemment, été qualifié d’idiot par une partie de la meute mais le temps me donne modestement raison.

 

Quel gâchis… Poursuivre la lecture
professeur écologie Canada médias
9
Sauvegarder cet article

Chargée comme l'haleine de l'alcoolique un lendemain de cuite mémorable, l'actualité devient difficile à suivre : il se passe trop de choses trop vite, et on a vite fait de louper une information primordiale, une de celles qui changent une vie (au moins). Par exemple, vous ne le saviez pas, vous n'en aviez assez probablement rien à carrer et vous aviez raison mais néanmoins, on apprend qu'Olivier Véran, l'actuel porte-parlote de Gouvernemaman, vient de sortir un livre résumant sa vision de la gestion de la pandémie par le gouvernement françai... Poursuivre la lecture

Par Liz Wolfe.

La rentrée scolaire a lieu lundi pour les écoles publiques du district de Columbia (DCPS), qui exigent - par un vote du conseil municipal - que tous les élèves âgés de 12 ans et plus soient vaccinés contre le Covid-19. En plus des adolescents qui doivent fournir une preuve de vaccination, les élèves de tous âges doivent fournir la preuve d'un test covid négatif avant le premier jour d'école.

La maire démocrate Muriel Bowser a déclaré lors d'un point de presse :

"Nous ne proposons pas d'apprentissage à dista... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles