Présidentielle 2022 : tour de passe pass sanitaire

OPINION : le pass sanitaire n’est pas exigé pour les réunions politiques pour les présidentielles 2022. Un choix aberrant.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Screenshot_2021-02-02 Gérald Darmanin Plus de 600 000 contrôles ont été effectués depuis la mise en place du couvre-feu - DailyMotion

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

Présidentielle 2022 : tour de passe pass sanitaire

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 26 octobre 2021
- A +

Par Rafael Guenoun.

Tout d’abord, une petite précision avant de commencer ce billet : la question d’un pass, d’une preuve de vaccination, voire d’un résultat de test PCR ne me pose aucun problème, à un détail près.

En effet, que l’État l’impose unilatéralement à tous les commerces, entreprises ou autres est proprement injuste. Quid du restaurateur qui veut s’en affranchir et laisser entrer des clients à leurs propres risques et périls ? Amende, possible peine de prison, et tutti quanti

Voici des mois que Contrepoints en parle, donc je ne vous apprends rien. En revanche, une réponse libertarienne existe à la circulation du virus en entreprise ou dans les lieux accueillant du public, et elle repose sur le droit de propriété.

L’association VIA la pose en des termes très simples :

« Un propriétaire peut conditionner l’entrée à son bâtiment au fait d’être vacciné et, dès lors, être en capacité d’interdire l’entrée aux non-vaccinés ainsi que de tenir pour responsables les personnes contrevenant à ces règles. »

Est-ce que cela peut poser d’autres problèmes d’ordre éthique (discriminations en tous genres, etc.) ? Absolument, si l’on considère que le droit à la libre association est un droit de seconde zone… Mais c’est un autre sujet.

Pas de pass sanitaire pour les réunions politiques et la présidentielle 2022

Revenons à nos moutons. Hier, jeudi 21 octobre 2021, paraissait un petit billet via France Info qui, semble-t-il, est passé inaperçu, sans doute parce que tous les politiques s’en accommodent : « Présidentielle 2022 : les réunions politiques pourront se tenir sans pass sanitaire, confirme Gérald Darmanin ».

Voyez-vous cela ? Des mois et des mois que les scientifiques cherchent la parade au Covid-19 (ou est-ce le Covid-20, voire le Covid-21, à ce stade ?), alors que la réponse est là, devant nos yeux. Quel serait ce remède miracle qui viendrait enfin stopper net la circulation du virus ? Des masques ? Non. La distanciation sociale ? Non plus. Un QR code ? Tentez encore votre chance.

Mais c’est bien sûr ! Les réunions politiques… Voyez-vous, les virus – et pas que le Covid, très certainement – détestent perdre leur temps à écouter des promesses intenables (généralement aussi non tenues) ou participer à des réunions où l’on parle de partage de circonscriptions. D’ailleurs, c’est un groupement de scientifiques réputés qui nous l’affirme : le Conseil constitutionnel.

En effet, comme vous pouvez le constater sur la page recensant leurs biographies, chaque membre de cette belle institution a bénéficié d’une formation de pointe en épidémiologie… Non ? Au temps pour moi.

Bref, business as usual, chez nos politiques et leurs petits copains. Vous avez aimé « Les élections municipales en plein Covid » ? Vous apprécierez certainement la saison 2 : « No Pasa Nada, quand les politiques décident de s’asseoir sur leurs propres règles dès que ça leur permet de remplir une salle ». Le titre est un peu long, mais le spectacle sera au rendez-vous, y compris aux urgences, si cluster il y a…

Voir les commentaires (17)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (17)
  • Cette disposition démontre que ni le gouvernement, ni le Conseil constitutionnel ne croient ce qu’ils disent.
    J’ai une suggestion pour les patrons de restaurants ou de bistrots, qu’on em***** avec le contrôle des passe sanitaires : Organiser des réunions politiques dans leur établissement.

  • Ça ne posera aucun problème car le covid n’est plus du tout significatif. En revanche les restrictions elles sont toujours hors de proportion avec le pass ségregationniste.

  • Dans le genre absurde: on me demande le pass sanitaire pour boire une bière

    • Pendant 15 minutes, mais pas dans les transports en commun où nous sommes entassés comme des sardines pendant u e heure. Ah oui, sans doute que nous sommes protégés par le masque ?

  • Ce virus est décidément bien spécial : il prend le TGV mais pas le TER ni le metro ! Je vais finir par emménager dans le metro

  • Je trouves ça plutôt pas mal de laisser les gens qui sont contre le pass sanitaire (et qui n’ont souvent pas de pass sanitaire) s’exprimer dans les réunions politiques

    • bien sûr. Mais je trouverai ça pas mal non plus qu’ils puissent aller au bar du coin, s’exprimer aussi, bien sûr, et au resto, ou au ciné. Et que peut-être si le patron de tel ou tel lieu demande le pass, pas de souci.
      L’Etat étant le « patron » des lieux administratifs, etc. qu’il demande un pass pour accéder aux facs, aux casernes, aux « citées administratives » etc. et sans pass on doit rester en ligne, OK. Pour le reste, il n’a pas à imposer ça quand ce n’est pas « chez lui »…

  • Moderna et Pfizer viennent d’annoncer que leurs vaccins sont « bien tolérés » par les 6-11 ans : dans quelques mois, on va voir arriver les premiers cartables avec une poche pour ranger son QR code.
    Alors Moderna et Pfizer nous annonceront que leurs vaccins sont sans danger chez les nourrissons aussi. Et on verra arriver la layette imprimée avec le QR code du bébé.
    Et alors, tout le monde sera heureux dans le meilleur des mondes !
    On pourra tous badger partout où on ira, comme ça nos gentils dirigeants pourront nous suivre partout afin de prendre soin de nous !
    L’avenir des laboratoires sera assuré car il faudra prendre des rappels réguliers pour garder son QR code actif, ils auront donc plus de temps pour trouver de nouveaux vaccins supers !!
    Les vilains réfractaires et les dangereux complotistes pourront être mieux surveillés, privés de toute vie sociale en un clic, afin que nous restions tous en sécurité à l’abri de ces gens !!
    Les fainéants qui ne veulent pas payer leurs factures, on pourra aussi leur supprimer l’accès aux transports, puisqu’ils refusent de jouer leur rôle dans notre magnifique communauté !!!
    Merci Seigneur Macron pour ce radieux avenir qui s’annonce !!!!

    • Mais bon, on sent que le blockbuster « The walking Covid-19 » s’essouffle, les acteurs principaux sont de moins en moins crédibles.
      Vivement la saison 2 de « Quinquennat Macron » hein.

      • Quand on parle de « réunion politique », ça inclut aussi des trucs comme le « campus d’été de la majorité LREM » à Avignon en début de mois. Des grandes tablées de députés et de conseillers avec l’ami Jeannot CacheSex, sans aucune distanciation sociale, aux frais du contribuable.
        On est loin des albums d’Astérix. Dans la Gaule moderne, les Gaulois financent les banquets mais n’ont plus le droit d’en organiser.

        • Ah non, au temps pour moi, le pass sanitaire était exigé à ce banquet. Désolé pour la fake news (je me « debunk » tout seul :D).

    • Selon Philippot (interviewé par Morillot récemment), un médecin de plateau TV lui a dit en off qu’il était inutile de s’y opposer, parce que le pass sanitaire, « c’est à vie, avec deux rappels vaccinaux par an ». S’il a dit vrai, c’est terrifiant. Et terrible est la résignation des Français. Pour une maladie qui, si elle est bien prise, n’entraîne pas de surmortalité significative. Effarant.

      • Et j’ajoute, avec des vaccins qui sont de véritables passoires s’agissant de stopper l’épidémie – on a des tas d’exemples de pays très vaccinés où l’épidémie est repartie comme si de rien n’était. Il y a moins de décès, lié à l’efficacité des vaccins contre les formes graves et sans doute à une baisse de létalité du virus, mais pour ce qui est de freiner la contagion, tintin. Donc le pass sanitaire est inutile ou à tout le moins très disproportionné, bref c’est une escroquerie.

        • Et oui, regarder Israel ou la Grande Bretagne… Puis l’Inde.

          Et se demander pourquoi la France n’imite pas l’Inde.
          AH, oui. Le pass…

          La réalité c’est pas que le pass est utile du fait du vaccin, mais que le vaccin est utile (politiquement) parce qu’il permet le pass !

  • Vous pouviez tout aussi bien inverser la proposition et dire que puisque le pass sanitaire est inutile dans les réunions politiques, il l’est aussi ailleurs … vous risquez de donner de mauvaises idées à certains.
    Et surtout : comme ces réunions relèvent du privé, c’est aux intéressés de fixer les règles, comme vous l’expliquez bien pour les restaurateurs. Entre adultes consentants, aucun problème ; l’État n’a pas à fourrer sse gros doigts poisseux dans les affaires privées.

  • Et pour avoir le droit de voter, faudra-t-il le pass, le masque, voire apporter son enveloppe ou désinfecter celle offerte gratuitement dans l’isoloir?

  • Les commentaires sont fermés.

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

Candidat déclaré depuis peu, Emmanuel Macron a commencé à divulguer son programme en vue d’un second mandat présidentiel. Au menu, une réforme des retraites qui passerait par le recul de l’âge légal de 62 à 65 ans. Interrogé à ce sujet dans Marianne, l’économiste atterré Henri Sterdyniak a expliqué que ce projet revenait ni plus ni moins à « faire payer le quoi qu’il en coûte aux travailleurs ».

Disons qu’il n’a pas complètement tort.

Oh, bien sûr, la formulation « faire payer aux travailleurs », lourde d’indignation, renvoie im... Poursuivre la lecture

Lundi, la Direction générale de la Santé (DGS) a annoncé la fin de l’isolement systématique des cas positifs et de la réalisation de tests au bout de deux jours pour les cas contacts à compter du 1er février. Une décision justifiée par un contexte épidémique dit « favorable » sur l’ensemble du territoire.

L’isolement n’est plus une obligation mais une vive recommandation, comme pour toute infection virale.

La fin de ces deux mesures s’accompagne de la fin des arrêts de travail dérogatoires sans jour de carence et du service « Co... Poursuivre la lecture

extrême droite
1
Sauvegarder cet article

Un sondage IFOP pour le Journal du Dimanche a interrogé des Français six mois après la réélection d'Emmanuel Macron, sur leur choix s'ils votaient aujourd'hui.

 

"On refait le match" : l'extrême droite illibérale progresse

Même si Emmanuel Macron améliore modérément son score comparé aux résultats officiels de la présidentielle d'avril (29 % d’intentions de vote contre 27,8 %), et garde toujours la préférence des seniors, il ressort que Marine Le Pen enregistre d’une forte percée (30 % des voix contre 21,3 % des suffrages e... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles