Présidentielle 2022 : tour de passe pass sanitaire

Screenshot_2021-02-02 Gérald Darmanin Plus de 600 000 contrôles ont été effectués depuis la mise en place du couvre-feu - DailyMotion — BFM on Dailymotion ,

OPINION : le pass sanitaire n’est pas exigé pour les réunions politiques pour les présidentielles 2022. Un choix aberrant.

Par Rafael Guenoun.

Tout d’abord, une petite précision avant de commencer ce billet : la question d’un pass, d’une preuve de vaccination, voire d’un résultat de test PCR ne me pose aucun problème, à un détail près.

En effet, que l’État l’impose unilatéralement à tous les commerces, entreprises ou autres est proprement injuste. Quid du restaurateur qui veut s’en affranchir et laisser entrer des clients à leurs propres risques et périls ? Amende, possible peine de prison, et tutti quanti

Voici des mois que Contrepoints en parle, donc je ne vous apprends rien. En revanche, une réponse libertarienne existe à la circulation du virus en entreprise ou dans les lieux accueillant du public, et elle repose sur le droit de propriété.

L’association VIA la pose en des termes très simples :

« Un propriétaire peut conditionner l’entrée à son bâtiment au fait d’être vacciné et, dès lors, être en capacité d’interdire l’entrée aux non-vaccinés ainsi que de tenir pour responsables les personnes contrevenant à ces règles. »

Est-ce que cela peut poser d’autres problèmes d’ordre éthique (discriminations en tous genres, etc.) ? Absolument, si l’on considère que le droit à la libre association est un droit de seconde zone… Mais c’est un autre sujet.

Pas de pass sanitaire pour les réunions politiques et la présidentielle 2022

Revenons à nos moutons. Hier, jeudi 21 octobre 2021, paraissait un petit billet via France Info qui, semble-t-il, est passé inaperçu, sans doute parce que tous les politiques s’en accommodent : « Présidentielle 2022 : les réunions politiques pourront se tenir sans pass sanitaire, confirme Gérald Darmanin ».

Voyez-vous cela ? Des mois et des mois que les scientifiques cherchent la parade au Covid-19 (ou est-ce le Covid-20, voire le Covid-21, à ce stade ?), alors que la réponse est là, devant nos yeux. Quel serait ce remède miracle qui viendrait enfin stopper net la circulation du virus ? Des masques ? Non. La distanciation sociale ? Non plus. Un QR code ? Tentez encore votre chance.

Mais c’est bien sûr ! Les réunions politiques… Voyez-vous, les virus – et pas que le Covid, très certainement – détestent perdre leur temps à écouter des promesses intenables (généralement aussi non tenues) ou participer à des réunions où l’on parle de partage de circonscriptions. D’ailleurs, c’est un groupement de scientifiques réputés qui nous l’affirme : le Conseil constitutionnel.

En effet, comme vous pouvez le constater sur la page recensant leurs biographies, chaque membre de cette belle institution a bénéficié d’une formation de pointe en épidémiologie… Non ? Au temps pour moi.

Bref, business as usual, chez nos politiques et leurs petits copains. Vous avez aimé « Les élections municipales en plein Covid » ? Vous apprécierez certainement la saison 2 : « No Pasa Nada, quand les politiques décident de s’asseoir sur leurs propres règles dès que ça leur permet de remplir une salle ». Le titre est un peu long, mais le spectacle sera au rendez-vous, y compris aux urgences, si cluster il y a…

Vous souhaitez nous signaler une erreur ? Contactez la rédaction.