Le projet de loi sanitaire adopté sur fond de débats houleux

Derrière les professionnels de la récupération, des dizaines de milliers de citoyens ordinaires étaient dans la rue pour protester contre les atteintes aux libertés publiques. Leur slogan ? « Liberté, liberté ! ».

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Manifestation pass sanitaire Trocadéro Drapeau (crédits FMas)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Le projet de loi sanitaire adopté sur fond de débats houleux

Publié le 26 juillet 2021
- A +

Par Frédéric Mas.

Le projet de loi sanitaire a finalement été adopté dans la nuit du dimanche au lundi par les parlementaires sur fond de protestations partout en France. Si le texte a été modifié en certains points essentiels après passage au Sénat, sa logique répressive et liberticide demeure.

Quelques modifications, mais pas de recul substantiel

Il n’est plus possible de licencier pour pousser à la vaccination, mais il sera toujours possible de suspendre le salaire du personnel soignant ou des personnels travaillant dans des établissements accueillant du public.

La mise à l’isolement en cas de covid ne se fera plus sous la supervision d’un juge, mais de l’assurance maladie, avec répression à la clef en cas de non-respect.

Les aventures du pass sanitaire continuent également, cahin-caha : les grands centres commerciaux ne sont plus obligés de le demander, sauf demande expresse des préfets. Le Sénat voulait limiter sa délivrance aux adultes, finalement, les 12/17 ans devront l’avoir au 30 septembre.

Le Pass sanitaire n’est pas prolongé jusqu’en décembre 2021, mais « seulement » jusqu’au 15 novembre. Rappelons que le gouvernement avait juré il y a deux mois qu’il ne resterait que le temps de l’été.

Il reste obligatoire pour les bars, restaurants, terrasses, hôpitaux (sauf urgence) sous peine d’amende et de sanctions administratives. Rappelons aussi que le pass sanitaire a été défendu par le gouvernement pour « relancer l’économie » et « reprendre une vie normale ».

Le climat n’est toujours pas apaisé, et le président de la République, fidèle à sa rhétorique guerrière, n’est pas le dernier à avoir soufflé sur les braises de la panique morale.

Des manifestations partout en France

Les problèmes éthique et politique soulevés par le Pass sanitaire ont provoqué des protestations partout en France. Selon les chiffres du ministère de l’Intérieur, 160 000 personnes étaient dans les rues ce samedi.

À Paris, deux cortèges et un meeting -non comptabilisé par la préfecture- se sont tenus, les premiers respectivement à l’appel des soignants et de la gauche de la gauche, le meeting sous la houlette du souverainiste Florian Philippot.

Derrière les militants et les professionnels de la récupération, des dizaines de milliers de citoyens ordinaires étaient dans la rue pour protester contre les atteintes aux libertés publiques. Leur slogan ? « Liberté, liberté ! ».

manifestation pass sanitaire Trocadero (Crédits FMas) https://www.instagram.com/explore/tags/lforliberty/

Beaucoup ont bricolé leurs pancartes, n’appartiennent à aucun parti et se défient des médias. « Je ne suis pas spécialement là pour Philippot, mais à part lui, personne ne proteste ! » nous confie un informaticien de la banlieue parisienne. Des intervenants qui se succèdent à la tribune, c’est un sapeur-pompier et un avocat qui sont les plus applaudis, et de loin.

manifestation pass sanitaire Paris (crédits FMas)

Cela paraît conforme au sondage IFOP-Le Journal du Dimanche réalisé mercredi et jeudi de la semaine dernière, qui estimait à environ 35 % la part de Français soutenant la protestation anti-Pass sanitaire.

Comme le signalait Jean-Philippe Dubrulle, directeur d’études à l’Ifop :

On n’est pas dans la marginalité ou dans l’anecdotique, ce n’est pas une poignée d’hurluberlus.

Les provocations et les messages complotistes sont rares sans être inexistants. Des consignes sont passées pour que les comparaisons entre non vaccinés et Shoah ne soient pas admises.

À Bastille, l’ambiance est cégétiste et Gilets jaunes.

Les slogans visent Macron et le « virus du capitalisme », et le passeport vaccinal semble être surtout un prétexte pour en découdre face aux forces de l’ordre.

Des heurts vont vite éclater entre CRS et manifestants.

Macron met de l’huile sur le feu

En déplacement dimanche en Polynésie, le chef de l’État a déclaré, à propos de certains opposants au Pass sanitaire : « Il y a des gens qui sont dans la mobilisation irrationnelle, parfois cynique, manipulatrice ». Tout en appelant à l’« unité », il a poursuivi son réquisitoire contre les critiques de son projet de loi :

Si demain vous contaminez votre père, votre mère ou moi-même, je suis victime de votre liberté alors que vous aviez la possibilité d’avoir quelque chose pour vous protéger et me protéger. Et au nom de votre liberté, vous allez peut-être avoir une forme grave (du virus) et vous allez arriver à cet hôpital. Ce sont tous ces personnels qui vont devoir vous prendre en charge et peut-être renoncer à prendre quelqu’un d’autre […] Ce n’est pas ça la liberté, ça s’appelle l’irresponsabilité, l’égoïsme.

La macronie lui a emboîté le pas globalement, même si certaines voix se sont élevées.

La députée de la Loire et membre du groupe d’étude à l’assemblée « Cybersécurité et souveraineté numérique » Valéria Faure-Muntian s’est fendue d’une tribune dans L’Opinion vendredi dernier pour plaider en faveur des libertés fondamentales et les droits de l’homme contre le pass sanitaire :

Je ne peux pas en tant que progressiste et libérale, européenne convaincue et viscéralement attachée aux valeurs qui m’ont accueillie, celles de la République, accepter que l’on étende pour les actes les plus anodins de notre quotidien la présentation d’un pass sanitaire. […] Je m’inquiète que la majorité, à laquelle j’assume d’appartenir, se soit éloignée, d’après moi, de son identité originelle… »

Prochaine étape après les deux chambres, le Conseil constitutionnel, que Jean Castex avait promis de saisir pour juger de la conformité de la loi nouvellement adoptée. Rendez-vous le 5 août prochain.

Voir les commentaires (29)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (29)
  • En France, c’ est toujours la rue qui finit par faire plier un gouvernement. Qu’ il s’ en sorte par une pirouette ou non. Aujourd’hui, il est question de refuser un contrôle social à travers le pass sanitaire et défendre la liberté de ne pas se vacciner avec ses enfants. Il s’ agit de la liberté de tous et de refuser de contrôler la vie des autres, il ne s’ agit nullement de défendre un petit acquis social égoïste. Vous, les libéraux, devriez être normalement dans la rue avec ce qui se passe et vous devriez dans ces tribunes appeler à faire grève et manifester.

  • Pas de licenciement, gestion de isolement par l’AM,… Les sénateurs sont qd même moins c.ns que le gouvernement. Je n’ose pas parler des députés godillots, seuls quelques uns se sont émus du recul des libertés.
    Mais guère plus courageux, les sénateurs. Ils ont fini par lâcher sur les terrasses, où le pass est injustifié sanitairement.
    Je ne miserai pas non plus un kopek sur la résistance du Conseil constitutionnel face à ce recul des libertés… Il expliquera sans doute que comme tout ça est « provisoire », c’est moins grave qu’un méchant virus.

    • Je n’ai pas le détail, mais initiallement le pass ne devait plus s’appliquer dans aucun lieu en plein air, pas seulement les restaurants et bars. Les sénateurs ont reculé sur les terrasses de bar et restaurant ou sur tout le plein air, finalement ?
      En bref, aller au zoo, au golf, au club de tennis en plein air du coin, c’est toujours interdit sans pass ou alors alors ça redevient possible ?

      • Le zoo près de Nantes a annoncé la couleur bien avant le vote : « pour votre sécurité », le pass est obligatoire. J’imagine que d’autres courageux du même acabit vont suivre

      • En tout cas dans certains endroits de sport de plein air où les fédérations ont imposé le pass, je n’y ai vu aucun contrôle (mais je ne dirai pas où pour pouvoir continuer de profiter de cette absence de pass justement… désolé pour ceux que ça aurait intéressé)

      • @ Franz
        pour comprendre, c’est facile: tout qui concerne le plaisir est interdit.

        • C’est l’idée.
          Ce qui emm.rde les jeunes, adultes en bonne santé, famille, bref toutes personnes pas à risque.
          Ce qui ne sert à rien pour les personnes à risque (plus de 65 ans etc).
          Encore une idée pertinente de Veran.

          • J’espère juste que tous ces gens vont s’en rappeler au moment de voter.
            Malheureusement la France de 2021 ressemble a une expérience géante sur le syndrome de Stockholm : les « otages » semblent aimer et défendre leurs bourreaux (j’ai vu un golf-chateau-hotel faire des mille et des cents sur leurs infrastructure de contrôle du pass etc. et conclure en disant « bon, pour l’instant les résa et la fréquentation baisse… les gens n’ont pas bien compris »… j’y allais avec plaisir mais qu’ils ne comptent pas sur moi pour le moment, même vacciné).

  • Beau plaidoyer anti Macron mais rien de scientifiquement sérieux : décevant !!!!

    • La science ce n’est pas la lecture dans le marc de café ou les prédictions par modèles non calibrés, quoi que BFMTV et le gouvernement qui s’informe comme ça puisse penser.
      Leurs modèles n’ont jamais marché mais là c’est sûr faut les croire et sur la base d’un frémissement à la hausse des hospitalisations des jeunes (qui restent très basses) il faut fracturer la société, briser le début de redémarrage de l’économie, fouler aux pieds la constitution, l’égalité de tous devant la loi et toussa ?

    • Et la vaccination du groupe à rique.on vaccine tous les ans contre la grippe mais bizzarement la grippe existe tjrs.. hallo.
      Les diots c’est mon coté savoyard.

  • Reste à voir ce qu’en dira le conseil constitutionnel. Mais le conseil ne peut répondre qu’à la question qui lui est posée. Voilà pourquoi Castex a annoncé saisir lui même le CC. Pour ne pas avoir de réponse dérangeante il suffit de ne pas poser les questions qui fâchent. Il se contentera donc vraisemblablement de poser une question bidon sur un point annexe mais surtout pas sur le fond.

    • Et même…
      Après les deux avis contradictoires du Conseil d’Etat j’ai perdu tout reste de confiance dans les « institutions de la république » après avoir perdu mes restes de confiance dans les médias…

      Bonne chose, finalement, l’individu se retrouve seul face à la machine, un bon rappel que face à Léviathan il ne sert à rien de compter… sur Léviathan.

  • Macron qui flippe comme un enfant dans son discours… Pourtant il est vacciné, donc il ne devrait pas être inquiété… ^^

  • En résumé, notre présidentissime continue de jeter de l’huile sur le feu et de monter les citoyens les uns contre les autres.
    Cela va forcément bien se terminer…

  • Je suis vacciné mais je trouve cette histoire de pass sanitaire est ridicule (heureusement j’ai quitté l’Absurdistan l’année dernière, sans regrets).

    Le nombre de gens en réanimation n’a pas été aussi bas depuis octobre 2020… Et c’est la saturation de notre système de santé qu’il faut éviter, pas la circulation du virus.

    La vaste majorité des personnes à risque est vaccinée, mais ce sont ces gens qu’il faut forcer à recevoir le vaccin. Je suis pour ne pas rembourser leurs soins s’ils se retrouvent à l’hôpital et ont refusé le vaccin. Toucher les gens au portefeuille, ça marche toujours très bien ! C’est simple et efficace.

    • Le problème c’est que même non vaccinés ils ont cotisé toute leur vie pour ce système de santé… Annoncer un truc comme ça c’est avoir demain des gens qui vont choisir une autre « sécurité sociale », genre Glock 17 et plus payer… Ca va forcément bien finir.

    • Je suis à moitié d’accord avec vous: si on interdit les gens d’être soignés ALORS on ne leur prélève plus l’impôt (en France les dépenses de santé au sens large sont le premier poste de dépense de l’état il me semble). Et on laisse le privé s’organiser librement pour les recevoir contre monnaie sonnante et trébuchante, les assureurs assurer etc.

  • Article de mauvaise foi !

    • Oui c’est une guerre mais justifier à posteriori des idées illiberales par fierté. Ça ne peut que mal se passer. Sauf à prendre ses couilles et assumer mais ne revons pas trop… Je crois en la science, sans se rendre compte du panier de crabe du mendarinnat medical, c’est être relativdment mal informé…

  • @robain. Si vous n’avez pas compris que la startegie zero covid et que le pass sera temporaire…Un gouv responsable aurait misé sur le depistage (plus ou moins fait) la prevention et le traitement precoce pour eviter de saturer le fameux systéme de santé que tout le monde nous envis. Ouvrez les yeux. Vous êtes un diots utile. Bon courage pour la suite mais les reactions societale vont probablement vous radicaliser…

    • Et surtout on n’aurait pas supprimé des lits, des postes (utiles, donc ne concerne pas la majorité des postes administratifs du secteur publics évidement) etc soit-disant quand on est en guerre contre un virus. Supprime-t-on des postes à l’armée quand on est en guerre ?

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
Emmanuel Macron
3
Sauvegarder cet article

Avez-vous vu des hôpitaux pris d’assaut par des hordes de fanatiques brandissant des pancartes ? Des avions à destination de l’étranger bondés de jeunes filles désespérées ? Lisez-vous chaque jour des histoires affreuses d’arrière-cuisines transformées en salles d’interventions de fortune avec des aiguilles à tricoter ? Voyez-vous des affrontements dans la rue, dans les tribunaux, dans les salles de conseil municipal ? Observez-vous médusés des prises d’otages de médecins et d’infirmières ?

Ne dites pas oui par pur esprit taquin, même ... Poursuivre la lecture

Personnes en rang regardant un écran diffusant un visage
7
Sauvegarder cet article

La stupéfaction est totale : on apprenait il y a quelques jours que la France, pourtant pays du miel et du lait, serait le terreau fertile à l’apparition de certaines sectes et autres groupuscules louches à caractère sectaire. C’est en tout cas ce que s’est époumoné à dire la mission interministérielle dédiée, la Miviludes, dans un récent rapport dont il a rapidement été question dans tous les médias grand public.

Pire encore : ces dérives sectaires seraient même en pleine augmentation dans le pays, à tel point qu'entre deux restrictio... Poursuivre la lecture

Face à la montée des prix de certains produits dits essentiels consécutive à l’inflation, le président a inventé ou plutôt remis à l’honneur le concept de bouclier financier.

 

Le bouclier financier

Qu’est-ce donc qu’un bouclier financier ?

Pour les médias, c’est un procédé consistant pour l’État à prendre en charge le paiement d’une partie du prix de produits considérés comme essentiels, mais de façon générale sans évoquer la provenance de l’argent nécessaire considéré comme magique.

Cependant, comme l’État n... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles