Macron acte la société à 2 vitesses au nom de la panique sanitaire

Macron s’est-il converti au modèle de contrôle social chinois ? Sans doute un peu, mais avec la french touch en plus : au dirigisme s’ajoute l’improvisation politique permanente.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Macronavirus By: Jeanne Menjoulet - CC BY 2.0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Macron acte la société à 2 vitesses au nom de la panique sanitaire

Publié le 13 juillet 2021
- A +

Par Frédéric Mas.

Pass sanitaire étendu, vaccination obligatoire pour le personnel de santé, contrôle aux frontières renforcé, reconfinement de la Martinique et de la Réunion : Emmanuel Macron retourne une nouvelle fois sa veste et choisit la manière forte pour pousser à la vaccination et généraliser le tracking des Français, qu’ils soient récalcitrants ou non.

Revirement d’Emmanuel Macron

Il y a à peine deux mois, les auxiliaires de l’exécutif juraient la main sur le cœur que le Pass sanitaire ne concernerait pas les actes du quotidien. L’Emmanuel Macron d’alors, lyrique comme à son habitude, assurait que la vaccination obligatoire était inimaginable « Nous sommes le pays des Lumières et de Pasteur, la raison et la science doivent nous guider » assurait-il encore en décembre dernier.

Quand s’était posée la question de l’isolement (comme dans le désormais fameux « isoler, tester, tracer » du conseil scientifique) des personnes à risques au plus fort de la crise sanitaire, même topo : l’idée même était immorale et discriminatoire, et aboutissait à diviser les Français au lieu de les rassembler en pleine « guerre contre le virus ».

Mais ça c’était avant.

Le variant Delta est à nos portes, la campagne vaccinale ralentit, la bureaucratie sanitaire et ses auxiliaires médiatiques peinent à convaincre, et comme le disait un président du conseil qui s’y connaissait en girouettes, après tout, « les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent ».

Extension du contrôle social

Le Pass sanitaire est désormais étendu aux lieux de culture et de loisirs accueillant plus de 50 personnes. « Il faudra avoir été vacciné ou avoir un test négatif récent pour accéder à un spectacle, un parc d’attraction, un concert ou un festival » a ajouté le chef de l’État, à deux jours des célébrations du 14 juillet.

Début août, une loi devrait être promulguée pour rendre le Pass sanitaire obligatoire pour accéder également aux restaurants, aux bars mais aussi aux trains, aux avions, aux hôpitaux et aux maisons de retraite. H16 nous mettait en garde en juin dernier dans Contrepoints, dès la mise en place du dispositif :

À chaque fois qu’un pouvoir a cherché à pister, numéroter, traquer et surveiller chaque individu de sa société, cela s’est soldé par des dérives abominables. Prétendre niaisement que « cette fois, ce sera différent » n’est au mieux qu’une stupidité d’esprits enfumés par la propagande actuelle, au pire que la démonstration d’une sordide complicité dans ce qui aboutira inévitablement à de nouvelles horreurs.

Dans un article précédent, nous avions également soulevé les problèmes de récolte de données comme du tracking soulevés par le Pass sanitaire, qui en pratique aboutissent à l’érosion des libertés publiques, du secret médical, de la vie privée, et incitent énormément à la fraude.

Quelques voix courageuses s’étaient élevées, notamment celle de la Quadrature du Net et du sénateur de la Haute-Savoie Loic Hervé. La dérive était prévisible et est maintenant pratiquement actée. C’est le modèle chinois qui triomphe désormais dans les têtes de nos dirigeants, privilégiant le contrôle social et la société à deux vitesses sur la persuasion et le principe démocratique de la liberté de circulation.

Finie la discussion, bonjour la discrimination

Le personnel des établissements de santé aura jusqu’au 15 septembre pour se faire vacciner. Des contrôles seront opérés et des sanctions prises en cas de non-respect des consignes. « À partir du 15 septembre, si vous êtes soignant et que vous n’êtes pas vacciné, vous ne pourrez plus travailler et vous ne serez plus payé » a déclaré Olivier Véran pour enfoncer le clou lundi soir sur LCI.

Seulement, là encore, le président ne s’interdit pas d’étendre la vaccination à l’ensemble de la population : « Nous devrons sans doute nous poser la question de la vaccination obligatoire pour tous les Français ».

Les pouvoirs publics semblent vouloir jongler avec plusieurs modèles politico-sanitaires pour répondre à la crise covid, qui ont tous en commun d’être dirigistes et d’exprimer un profond mépris envers le fondement ultime de la démocratie représentative, la liberté individuelle.

Les gouvernants se défient des gouvernés, réduits à des incapables majeurs, tandis que les gouvernés n’écoutent plus les gouvernants, leur parole étant totalement démonétisée par les revirements et les mensonges répétés. C’est étonnant de voir à quel point la classe politique, pour une fois, s’acharne à faire le bien de ses administrés avec autant d’application, et malgré eux surtout.

Comme l’observe Maxime Tandonnet sur son blog :

C’est la confiance qui manque pour expliquer, rassurer et convaincre. Un pouvoir aussi discrédité par les mensonges (sur les masques, les places en réanimation, le nombre des morts prévisibles, etc.) n’est plus en mesure d’inspirer la confiance. La contrainte généralisée et les menaces n’ont jamais permis de résoudre quoi que ce soit.

Incapable de renouer ce lien de confiance, la macronie menace et discrimine, criminalise les hésitants en se prévalant faussement de la « Science » et réduit les sceptiques à l’épouvantail anti-vax, il est vrai fort vocal sur les réseaux sociaux. Le tout au nom d’un bien commun sanitaire inaccessible au commun des mortels, mais que les grands prêtres du Conseil scientifique laissent entrevoir de temps à autre pour  ceux qui se tiennent sages.

Des libéraux hypnotisés par le centrisme autoritaire

Et les libéraux dans tout ça ? Leur mission historique était d’alerter et d’endiguer l’extension du domaine étatique, que cette extension se fasse au nom de la redistribution, de la sécurité, de l’urgence climatique ou sanitaire.

Aujourd’hui, une partie d’entre eux a préféré applaudir au nouveau coup de force autoritaire d’un pouvoir exécutif aux abois. La révérence franco-française pour le pouvoir a pris le pas sur la défense des principes, même chez les plus irréductibles défenseurs de la liberté revendiqués. Espérons que la cécité ne soit que momentanée.

Alors Macron s’est-il converti au modèle de contrôle social chinois ? Lorgne-t-il sur celui saoudien de vaccination obligatoire ? Sans doute un peu de tout ça, mais avec la french touch en plus : au dirigisme s’ajoute l’improvisation politique permanente. Comment peut-on imaginer que l’intégralité de la population en âge de se faire vacciner le soit en août ?

On se prépare donc à de nouveaux embouteillages, de nouvelles contractions bureaucratiques et encore des vies gâchées par le sens pratique de notre nomenklatura bureaucratique. Mais il n’y a pas un « problème logistique » qu’une nouvelle mesure liberticide ne saurait résoudre. Si Emmanuel Macron ne change pas d’avis entretemps.

Voir les commentaires (100)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (100)
  • Sacré discours tout de même: passages onctueux de pommade, puis menaces directs pour finir par un gloubiboulga sauce écolo. Ce type est tout simplement taré. Au secours.
    Plutôt que de défendre leur principe de liberté de disposer de leurs corps, je sens déjà venir le bras de fer des personnels de santés concernés pour obtenir des moyens supplémentaires contre deux piquouzes.

    • Je me demande si il c’est rendu compte qu’il était impossible devacciner 100% de la population avant le 15 aout. Mais si, il le sait, ce megalo jouie enfin des derniers heures de son pouvoir, la claque ne lui a pas fait de bien du tout.

      • C’est pire que cela, vu le calendrier de livraison, seul 70% des français pourront être vacciné en septembre. On est à seulement environ 40% à la mi-juillet. Une bonne partie des français vont se faire ostraciser par manque de vaccins ou attente de celui-ci et faute de vaccins vont passer des journées entières à faire la queue pour avoir le test leur permettant de se déplacer. Si Macron croit que els millions de français en galère ne vont pas s’en souvenir à la prochaine élection, c’est qu’il n’a rien compris.

    • « contre deux piquouzes »

      3 piquouzes.

      Et en toute logique, interdiction de travailler jusqu’à 3 semaines après la dernière qui protège du variant en cours. Un mois et demi de congés payés c’est un bon deal.

  • C’est terrifiant, et tous les medias sont avec notre tortionnaire.. Qui semble y prendre un grand plaisir.
    Bref, mon cas personnel, campagne aucun moyen de me faire vacciner, 40 km, pas le temps je m’occupe d’une personne handicapée, consequence le 15 août, je ne pourrais plus faire de courses plus aller à la pharmacie, nous sommes tous les deux morts.. Y a le clic and go, cool mais pas pour la pharmacie, pas pour le médecin en théorie, ni ‘l’ hôpital sans pass… Moi je ne vais pas tarder à craquer grave, et je ne suis sans doute pas tout seul.

    • idem je vis a la campagne je pourrais plus aller dans un centre commercial faire mes courses..et je bosse dans une commune, ils vont surement m’ordonner de me faire piquer pour bosser…dictature quoi.

      • Et encore, bonne chance pour trouver un rendez-vous rapidement. Et il te faudra attendre 7 semaine avant que ton certificat soit bon … Globalement, il y a peu de chance que tu ais ton certificat avant la mi-septembre ! Macron t’a condamné à des tests hebdomadaires pendant deux mois ou plus.

    • Vous n’avez jamais eu un prof qui poussait sa « gueulante » et que personne ne prenait au sérieux ?

      Evidemment votre prof n’avait pas les clefs de la force de frappe nucléaire.

  • Ce président de rencontre déjà totalement confus a sombré dans une forme de délire autoritariste qui monte les Français les uns contre les autres. Quel désastre…

  • Ils ne se réveilleront pas, tout est verrouiller.

    • Et des moutons, il y en a des deux côtés : aussi bien dans les vaccinés que dans les non-vaccinés.

      Pour les moutons vaccinés, pas la peine de vous expliquer, vous le ferez mieux que moi.

      Les moutons non-vaccinés sont ceux qui suivent les épouvantails agités par les antivax : effets à long terme, tests insuffisants (« je ne veux pas être un cobaye », complots du big pharma ou morts par dizaines de milliers. Tout cela s’avèrera plus ou moins exact… ou pas. A propos de ces morts, la propagande de ces antivax est la même que celle du gouvernement : on fait entrer dans ces morts tous les cas douteux pour charger la barque.

      Je désapprouve totalement l’obligation de se faire vacciner. Cela doit rester un choix personnel et le chantage gouvernemental est odieux : après tout, celui qui a peur d’attraper le covid peut se faire vacciner. Mais celui qui traite les vaccinés en bloc de moutons est un ignorant : il ne connaît rien de leur situation personnelle et de leur appréciation personnelle du risque. En ce qui me concerne, puisque je suis dans une tranche à risque, j’ai estimé que je courais moins de risque à me faire vacciner que de rester sans vaccins. C’est mon libre arbitre, je ne viendrai pas pleurer en cas de malheur mais je ne permet à personne de juger à ma place.

    • Il n’y a déjà pas assez de doses livrés prévus pour 70% des français en septembre alors si ils veulent faire des troisièmes injections, cela va être pire. Israël le fait car eux n’ont pas rendus le vaccin obligatoire pour les personnes non à risque et les enfants.

  • De facto, le fait d’obliger les soignants à se faire vacciner ou de rendre la vaccination obligatoire pour faire ses courses et se nourrir est une obligation.

    Macron endosse donc l’entière responsabilité des conséquences sanitaires individuelles – quelques soient les décharges qu’on nous fait signer sous la contrainte.

    On a pu établir des liens entre vaccin H5N1 et troubles narcoleptiques. Il serait étonnant que même très rares, on ne découvre pas d’effets secondaires graves. Et quand cela touche leurs enfants ou leurs ados, la population manque de sens de l’humour …

  • L’inflammation cérébrale causée par le Covid-19 ressemble à celle de la maladie d’Alzheimer. Macron n’a pas menti quand il disait que la vaccination ne serait pas obligatoire et que le pass sanitaire ne servirait jamais à différencier les français, c’est juste qu’il a oublié. 🙂
    A ce propos, vu que le Covid laisse parfois des séquelles au niveau du cerveau, et vu le nombre de nos dirigeants qui l’ont attrapé, peut-être devrait-on envoyer une équipe d’experts médicaux à l’Elysée ?

  • Ce qui est quand même grandiose dans tout ça, c’est qu’il commence son discours par « grâce à l’engagement exceptionnel de nos soignants, grâce à votre civisme à tous, nous avons réussi à maîtriser l’épidémie et respirer à nouveau »… et ensuite, il explique qu’il va mettre en place de nouvelles restrictions.
    Qu’est-ce que ça aurait été si on n’avait pas réussi à maîtriser l’épidémie hein.

    • Les contaminations baissent pendant un confinement ? C’est grâce à lui.
      Elles augmentent pendant un confinement ? Elles auraient augmenté encore plus sans lui (modèles statistiques de prédictions foireuses à l’appui).
      Les voies du Macron sont impénétrables.

      • ce qui est drôle et effrayant c’est qu’avant son discours les admissions baissaient et le nombre de morts aussi et pouf, 10 h après son discours ça repart à la hausse de partout , je suis sûr de moi les chiffres sont truqués.

        • Cela remonte depuis trois semaines avec la montée en puissance du variant delta. C’était complètement prévisible et pas du tout effrayant vu le retour anglais. D’ailleurs c’est le variant qui était censé être apocalyptique en Inde mais qui a rapidement disparu.

          Tout ceci est un acte politique après les élections régionales pour que le président reprenne la main en démontrant sa puissance. C’est aussi une punition après l’humiliation que els électeurs lui ont fait subir aux régionales en particulier dans els hauts de France où il s’est déplacé personnellement.

  • Je ne sais pas ce qui m’effraie le plus, l’incompétence et l’autoritarisme de ce pouvoir ou le « mange merdisme » des médias qui applaudissent ce chef de l’état tellement courageux.
    Ce qu’on entend depuis hier soir me donne envie de vomir.
    J’ai connu l’apparition du sida qui nous avait sidérés et pour lequel on ne connaissait rien.
    Pourtant, nous avons fait face, sans restreindre aucune liberté et, à l’époque, seul JM Le Pen proposait de renfermer les malades dans des sidatoriums.
    Comment a t’on pu dégringoler à ce point en seulement 35 ans ?

    • J’espère que lors de la 4e vague d’octobre, les profils des morts sera bien affiché dans les médias, pour voir combien il y en a qui sont partis en vacances et qui étaient vaccinés… 🙂

    • @machin, je suis comme vous.
      Et le pire, certains parents qui se précipitent faire vacciner leurs enfants ! Comment peut-on en arriver là ? Comment peut-on sacrifier ses propres enfants ?
      Je suis au plus bas niveau moral

    • cnews c’est pareil, ces journalopes qui sermonnent les non vaccinés à longueur de temps c’est écoeurant.

    • Vous avez voulu éviter l’incompétence au prix de l’autoritarisme. Vous aurez les deux.

  • Je viens de créer un groupe Facebook pour les vaccinés qui désapprouvent la vaccination forcée.

    https://m.facebook.com/groups/228914312387914/?tsid=0.35587432203695957&source=result

  • Il ne pouvait pas officialiser une obligation vaccinale. L’Europe avec son pass demande aux pays de laisser le choix entre vaccin, test, immunité acquise.
    Il a donc contourné le problème pour les activités intramuros.
    Il convient de garder à l’esprit que les pervers narcissiques sont en général très malins.

  • J’écoutais en direct le Miniver, pardon la buse qui sert de porte parole à cette équipe de bras cassés.
    « Oui nous assumons de privilégier les citoyens ayant fait preuve de civisme »

    Ça me rends hors de moi cette obligation « déguisée a peine » vaccinale.
    Mais où est le bon sens !!
    J’ai autant de chances de mourir en faisant un AR Paris en voiture que de mourir du Covid, c’est totalement aberrant.
    Je n’en peux plus de ce pays de merde qui part en vrille complet et qui s’enfonce dans le contrôle social en continuant à cramer l’argent qui n’existe pas.
    Je suis hors de moi aujourd’hui !!!!

    • il fut un temps où le civisme c’était « dénoncer les Juifs ».

      • Je n’ai pas osé mais y ai largement pensé, tout comme porter un signe distinctif…
        Bref, le pire du meilleur des mondes et de 1984 semble se mettre en place, l’avenir apparaît radieux !

        • Ils n’osent pas le badge pour non-vaccinés. Mais comment espèrent-ils repérer les « ennemis du peuple » dans la foule ?

          • on va nous reconnaitre on sera les seuls a porter le masque en foule ( oui parce qu’a défaut d’être incivil on est responsable)

            • C’est ce qui m’énerve le plus : on n’a toujours pas tranché sur l’efficacité du masque et les modes de propagation (par aérosol).

              Comment les modélisateurs peuvent-ils nous imposer des décisions basées sur des paramètres « au doigt mouillé », quand bien même ils auraient des chiffres valables sur les « nouveaux variants » ? (Et il y a beaucoup de contradictions à ce sujet).

              Pourquoi en France est-on toujours plus « malins » que les autres qui restent prudents avec la vaccination généralisée.

    • « J’ai autant de chances de mourir en faisant un AR Paris en voiture que de mourir du Covid, c’est totalement aberrant. »
      Chuuut, ne dites pas ça, il risqueraient d’interdire l’AR Paris en voiture (bon, ça va venir de toute façon, sauf à ce que la voiture soit électrique et que vous fassiez de l’auto-partage)…

    • En effet, le petit Gabi vient de parler de « prime au civisme ».
      Chez nos amis teutons, à la belle époque, ça s’appelait « prime de fidélité, loyauté et obéissance ».

  • Dernières nouvelles du Francistan…
    Le chantage vit en ce moment son heure de gloire.
    La Macronie relance l’apartheid. Les parias ne sont même plus autorisés à monter au fond du bus.
    Le nom du parti vient de changer : LaRemap – La République en marche au pas.

  • Recul des libertés, par exemple, plus de terrasses pour les non-vaccinés, alors que le risque en extérieur est nul, à seul fin de contraindre à la vaccination… Sanction manifestement disproportionnée par rapport aux faits.
    Autrefois, on appelait ça une loi scélérate…

  • 12 juillet 2021. Le dernier vernis d’un pays démocratique vient de partir. Sous l’apathie complète, dans l’indifférence de la majorité. J’avais beau être convaincu depuis des mois que cela allait arriver, que c’était l’objectif de tout ce cirque, c’est difficile à encaisser. Je vais devoir arrêter mon boulot, qui va être rapidement concerné par la « vaccination » forcée. Au delà, même si j’ai beaucoup fait depuis un an et demi pour me protéger de cette folie, je n’ai plus envie de vivre au milieu de ce troupeau. Il tombe un vrai déluge depuis des heures, comme pour « célébrer » cette liquéfaction de ce qui a été un grand pays.
    Entre la haine de ceux qui l’ont activement mené là et le mépris pour ceux qui se sont laissés faire, je ne sais pas ce qui l’emporte…

    • Vous avez raison, ce qu’on croyait être un ensemble de principes solides n’était en fait qu’un vernis pas bien épais.
      Ce n’est pas la peine de célébrer De Gaulle à n’importe quelle occasion, l’esprit résistant a bel et bien disparu.

    • Oui, liquéfaction du pays, c’est exactement ça…
      Et nous y assistons impuissants et bientôt pourchassés

    • ça va peut être faire bouger les abstentionnistes aux présidentielles..moi ce sera mon cas je ne voulais pas voter pour valider le système mais je vais voter RN rien que pour les faire chier.

  • Je trouve que vous êtes gentils.
    Pour moi, Macron vient d’enterrer la Démocratie française.
    Maintenant, après son allocution télé de ce lundi 12 juillet, nous avons la certitude que la France vient de basculer dans la dictature « sanitaire ».
    Les gens sont discriminés selon la vaccination ou pas : interdiction de sorties, de restaurants, de voyager… Et bientôt une « seringue jaune » cousue sur le revers de vos vestes ?
    Et quoi ensuite ? interdiction de travailler, d’avoir un commerce, d’acheter une maison ?
    Il vient de détruire les Droits Naturels et IMPRESCRIPTIBLES !!!

  • Il existe en « science » un principe immuable : ON NE VACCINE PAS PENDANT UNE EPIDEMIE… Deux raisons à cela :

    1° Pendant le temps entre l’injection et la mise en place de la réponse immunitaire complète (ici typiquement 15 jours après la seconde injection), les défenses contre le pathogène en question sont affaiblies… Résultat, il est plus « facile » d’attraper la maladie « pendant » la période de vaccination. La logique veut donc qu’on évite de vacciner si le pathogène contre lequel on veut se prémunir circule activement,

    2° La pression sélective augmente quand on vaccine, et le nombre de réplications du virus est important en phase épidémique. Vacciner pendant une épidémie augmente donc les chances de voir des « variants » apparaître qui seraient résistant au vaccin en question, lui faisant perdre tout intérêt. Il vaut donc mieux vacciner avant ou après la phase épidémique, de façon à juggler la phase suivante, si possible et que le vaccin fonctionne correctement.

    Ici, notre bon président, agissant en accord avec « la science » fait fi de ce principe (de bon sens et que l’épisode du Delta qu’on peut suivre en temps réel en GB et chez nous confirme) scientifique de base.
    Même s’il semble clair que le Delta est nettement moins virulent que les variants précédents, conduisant à grosso modo 9 à 10 fois moins d’hospitalisations et de décès, il est également plus contagieux. Et… se rie totalement des vaccinations : en GB la part de vaccinés (schéma complet) et de non vaccinés parmi les nouveaux hospitalisés depuis un moment est un peu inférieure que la part de ces deux catégories dans la population. Par contre la part d’hospitalisés et morts ayant un « schéma vaccinal incomplet » (une seule dose, ou deux mais très récente) est quasi double chez les hospitalisés et les morts que ce qu’elle est en population générale…

    Bref, le vaccin ne marche plus, vacciner en ce moment est mauvais d’un point de vue sanitaire, donc…. Macron veut forcer tout le monde à se faire vacciner.
    Et ca c’est avant même de considérer la proportion incroyablement élevée d’effets secondaires (parfois très lourds et même mortels) de ces vaccins, qui de toute façon sont toujours officiellement en phase expérimentale.

    On a eu le Mediator, je crois qu’on aura le procès des vaccins anti-COVID et là il risque d’y avoir un sérieux retour de bâton pour nos apprentis dictateurs…

    • Macron est un littéraire. On sait depuis longtemps que sa compréhension de la science ne va pas plus loin que celle d’un journaliste du « Monde ».

  • Et comme le disait la princesse Padmé : « C’est ainsi que meurt la liberté, sous un pluie d’applaudissements.. »

  • Je propose également l’instauration d’un pass Carbone : quiconque aura dépassé son quota journalier de Co2 ne pourra plus se déplacer dans un premier temps. Puis ne plus respirer dans un deuxième temps, pour inciter les gens à plus de civisme..

    • Votre idée est déjà dans les cartons de Jadot et sa clique de vautours

    • Dans 20 ans, dans 30 ans posséder un véhicule est interdit. Si je veux me rendre chez mes amis à 30 km d’ici je m’identifie sur ma tablette et le système me propose des options gratuites: à pieds ( 7H 30) à vélo électrique ( 2 H 30). Transports en commun payants: le train, marche + 2 correspondances + marche (2 heures). Véhicule électrique autonome en porte à porte: encore plus cher ( 1 heure) et perte de points sur mon PCE (Pass Citoyen Ecoreponsable) si mon trajet n’est pas jugé nécessaire.

    • Plus le droit des respirer quand on a dépassé son quota …

  • Vous n’avez pas tout saisi, les non vaccinés n’ont plus le droit de vivre en France.

  • Il y a eu les Gilets Jaunes, le flic qui me bloque.
    Il y a eu le confinement, le flic qui me court après.
    Nous nous sommes concertés avec ma conjointe et avons émigré en Suisse, « on ne nous y reprendra plus ».
    Maintenant, nous nous en félicitons ! (mais partageons votre effroi, la gifle de la perte des droits fondamentaux n’est pas passée loin). Liberty !

    • Bonjour,
      Je me pose sérieusement la question d’émigrer en Suisse suite à la tournure des événements. Pourriez vous me décrire la situation actuelle brièvement concernant le covid ? J’ai commencé à chercher de mon côté mais trop d’info tue l’info

      • La Suisse n’a jamais amputé la liberté de circuler. JAMAIS. Au mieux, ils ont eu des recommandations. Seule la liberté de commercer a été atteinte, c’est déjà trop mais c’est moins qu’en France.

    • Tellement écœurée, j’en arrive à penser qu’une autre gifle, récente elle aussi, est passée trop loin.

  • Macron vit dans un univers parallèle, je ne vois que ça…
    Un univers où les urgences et hopitaux se remplissent à grande vitesse du fait du COVID (en vrai, ils se vident, mais on a tellement parlé du variant Delta qu’il doit penser que les hopitaux, toussa… )
    Un univers où le vaccin (en fait leS vaccinS qui ne sont pas du tout tous pareil, mais bon) marchent parfaitement et où être vacciné garantit de ne pas chopper le SARS-CoV2 et de ne pas risquer de contaminer autour de soi (alors qu’avec les variants « pré-Delta » l’efficacité « en vrai » / « en population » ne dépassait pas les 60% et est bien plus faible face au Delta).
    Un univers où le vaccin (là encore, leS vaccinS) anti-covid sont sûrs comme les autres vaccins usuels… Bien qu’il semble qu’il y ait grosso modo 200 morts par an rattachés à des vaccins (tous confondus) aux US… et plus de 7000 déjà pour les vaccins anti-Covid alors qu’on à peine dépassé 6 mois de vaccination.

    Mais bon, l’univers parallèle de Macron c’est les journaux et la télé, les conseilleurs qui mentent comme des arracheurs de dent pour leurs petits avantages et l’envie de contrainte, le mépris absolu du « peuple » qui va avec (l’usage dépréciatif du terme « populiste » montre bien que le peuple n’est plus en odeur de sainteté, même et surtout chez ceux qui font profession de « lutter » pour lui).

  • Dans quel pays ? La Suisse me semble pas mal. Mais ce n’est pas sur que le vaccin ne soit pas obligatoire la bas non plus

  • Petite revisite de la Marseillaise
    ———–
    « Allons enfants de Macronie !
    Il est temps de se réveiller !
    Sous couvert de cette épidémie
    Le roi détruit toutes nos libertés !
    Entendez-vous dans les campagnes
    Mugir les futurs candidats ?
    Ils viennent jusque dans vos bras,
    Vous faire peur avec le variant Delta.
    .
    ALARME, citoyens !
    Nos droits sont en danger !
    Si l’on n’dit pas non, au seigneur Macron,
    On l’auuuura tous dans l’fion ! »

    • Même si la rime avec Fillon aurait été plus riche *,
      avec Macron elle est plus imagée.

      * richesse qui aurait été rajoutée à cet enrichissement qui a pourtant coûté à Fillon…

  • Je suis bête car je n’ai pas compris ce discours abracadabrantesque, une véritable chienlit de mots et maux. Très bon écrit dirait sa prof, mais au contenu imbuvable. Faut être vacciné pour vivre ou exercer certains métiers, mais problème il n’y a pas assez de vaccins. Que faire de ceux qui ne pourront être vaccinés ? La seule solution les virer de France, soyons gentil dans un autre pays d’Europe démocratique et bien dirigé, mais si cela se trouve. Les vacances d’été vont devenir l’enfer pour beaucoup. Nous venons de rouvrir certaines activités de loisir, mais un pourcentage important de clients ne pourra entrer. Comment ces dirigeants ont pu nous emmener là, tout trop tard et maintenant trop vite, je suis bête je n’y comprend rien. Je précise que je suis vacciné mais je ne suis pas pour son obligation mais pour son incitation. Ce qui vient d’être hypocritement décidé est son obligation ultra rapide. C’est une attitude de faibles qui joue sur les mots avec un autoritarisme mal adapté. Je suis bête et comme n’aurait dit De Gaulle « Je NE vous ai PAS compris ! »

  • Pour l’anecdote… Je peux aller, sans pass sanitaire, manger une hostie à l’église, lieu clos, mais pas un jambon beurre à la terrasse d’un café, en plein air !
    Cherchez l’erreur…

    • On achètera 1 jambon beurre à la boulangerie et on ira le manger l’église.
      Ils se sont pris une bonne tape sur les doigts lorsque le clergé s’est 1 peu énervé la dernière fois. Ils n’ont peut-être pas envie de recommencer ni que ça donne des idées aux autres.

      • ce n’est pas le lieu…

        le conseil d’Etat ne met pas les lieux de culte au niveau des restaurants.

      • Veran a dit que les restaurants devaient devenir des sanctuaires. Donc des lieux de culte. On devrait alors y appliquer la même tolérance que pour les églises…

    • L’erreur, c’est qu’il n’y a pas de toilettes à l’église. Risque majeur de globe vésical à prévoir chez les non vaccinés, qui, faute de pass les autorisant à se rendre à l’hosto, pourront tout de même aller chez un garagiste pour la vidange.

    • Un jambon-beurre à la mosquée ?

  • Dans les Côtes d’Armor où il n’y a jamais eu d’épidémie, jamais aucune augmentation de la mortalité; la vente d’alcool est interdite par arrêté préfectoral. Après avoir poursuivi en hélicoptère l’année dernière les bretons qui prenaient l’air sur les plages, le pouvoir par l’intermédiaire de ses préfets continue ses délires. Don Quichotte et ses moulins!

    • Bah, c’est le cas de presque toute la France, cette pandémie n’est qu’une comedie et nous avons l’obligation d’y assister et de participer.. Les médias devraient avoir honte, mais le j’accuse de Zola est bien loin, oublie de tous, pourtant accuser le gvt de génocide humanitaire et économique…

  • Si Emmanuel Macron ne change pas d’avis entretemps.

    Un pervers narcissique ne se trompe jamais. Surtout il ne tolère pas qu’on ne l’aime pas. Les électeurs lui ayant fait un immense doigt d’honneur aux régionales, le petit mec a décidé de se venger en leur pourrissant la vie. Et ne comptez surtout pas sur la soit disant opposition pour l’arrêter.

  • Syndrome de Stockholm c’est plus facile d’aimer son boureau que de le hair et de le combattre… 2021, tout est tellement cool sans efforts, il suffit d’obéir.

  • Le ptit mec se prend pour Pétain sauf que Pétain a fait une vraie guerre et aucun Français ne se serait permis d’aller lui claquer la gueule dans un bain de foule alors que ce tâcheron attardé avec 5 ans d’âge mental est incapable de présenter le moindre scalp d’un soldat covid à qui il a déclaré la guerre.

    Ce type est un grand malade.

    Les vingt millions de glandus qui ont voté pour lui en 2017 ont ce qu’ils méritent. Qu’ils paient la chambre.

  • On fera comme en 40 : nommer un administrateur provisoire pour faire main basse sur leurs biens.

  • la résolution du Conseil de l’Europe du 27.01.2021 est pourtant claire !

    7.3.1 « de s’assurer que les citoyens et citoyennes sont informés que la vaccination n’est pas obligatoire et que personne ne subit de pressions politiques, sociales ou autres pour se faire vacciner, s’il ou elle ne souhaite pas le faire personnellement ; »

    7.3.2 « de veiller à ce que personne ne soit victime de discrimination pour ne pas avoir été vacciné, en raison de risques potentiels pour la santé ou pour ne pas vouloir se faire vacciner ; »

  • Avait il le choix ? non avec tous ces refractaires à tout et n’importe quoi , ces complotistes et autres antivaccins hormis brailler, pleurnicher font pas grand chose et avec ça macron doit se montrer bien plus féroce et sans pitié , si il y a bien un virus qui se transmet encore plus vite en France que tous les autres c’est celui de la connerie et particulièrement chez les antivaccins, guignols en jaunes et autres gourou charlots , avec ces gens la seule à faire c’est de la répression , ils se disent responsable et bien faisons leurs payer le prix de leurs soit disant responsabilités …

    • Je pense que je suis beaucoup plus responsable que certains provaxx qui partent en vacances dans les pays où le virus circule abondamment, juste parce qu’ils sont vaccinés… Et apparemment, ils se sont vaccinés « pour protéger les autres »… Ca s’appelle de l’égoïsme.

  • Ouh lala chouchou , le seul a blâmer c’est toi et pas les autres pas plus que macron, vous et et vos comparses mourez en silence et chez vous point barre .

  • Regardez le regard de « notre grand chef » des armées et vous aurez tout compris si vous le comparer à celui d’illustre personnage du siècle dernier!

  • on est pas en democratie mais en gerontocratie.
    Le virus est dangereux que pour les vieux (le mort typique c est VGE : 90 ans et deja malade). Evidement une partie des moins de 40 ans est reticente a se faire injecter quelque chose qui est experimental et developpé le plus vite possible pour un benefice nul pour eux (au pire corona = 1 semaine au lit)
    Donc il faut les forcer, ce qui fait sens electoralement parlant (les jeunes sont pas tres nombreux et quand ils ne s abstiennent pas ils votent FN ou EELV. Les vieux eux sont l electorat a conquerir pour etre reelu)

    • Même les moins de 60 ans sont souvent réticents (la plupart des « anti-vaccin-covid » que je connais ont entre 40 et 60 ans, sont des centristes très modérés politiquement, beaucoup sont médecins, le moins diplômé est bac +5…
      D’ailleurs si les « soignants » (les vrais, ceux qui bossent au lieu d’aller dans des conseils bidule et sur les plateaux télé) au contact de la maladie et des vaccinés étaient si convaincu il n’y aurait pas besoin de rendre la vaccination obligatoire. Et au pire, pour les 2 ou 3% de réfractaires, un test PCR tous les 3 jours et hop (ça serait d’ailleurs plus efficace puisque des mots même du site gouvernemental « le vaccin n’empêche pas les contaminations »).

      • A moins de 60 ans, ils ne risquent pas grand chose. Dès lors, la question de s’injecter un truc de moins d’un an peut se poser…

  • Si j’ai confiance dans les Institutions, j’observe que le Conseil Constitutionnel ne pourra que déclarer disproportionnées et irréalistes les mesures annoncées le lundi 12 juillet 2021. Elle ne pourront donc pas être appliquées.

    Un pervers narcissique nécessite de prendre ses distances pour se soustraire à la malignité de sa tyrannie. S’il bénéficie d’un statut qui impose sa présence, comme dans le cas d’un président, le fonctionnement des institutions démocratiques doit permettre de le neutraliser.

    Si le fonctionnement des institutions ne permet pas de doter le pays de gouvernants aptes à l’exercice d’un pouvoir responsable, une révision de la Constitution s’impose pour que l’étendue des pouvoirs soit limitée aux faibles capacités de ceux qui sont appelées à en disposer. En attendant, le pays se gouverne tout seul : les gens travaillent et font tourner le pays as usual.

    Je ne suis plus du tout en colère, ni en proie au désespoir, bien au contraire. Le discours du 12 juillet a clarifié la situation en témoignant d’un dérangement mental qui ne rend même plus crédible la tentative de dictature en cours depuis 2017. Un pouvoir exercé de manière aussi grotesque s’effondre de lui-même.

    Le peuple ne peut que se débarrasser d’un cirque gouvernemental qui s’emploie à produire des parasites. Il en est gêné comme par une nuée de moustiques qui lui sucent le sang mais il continue de s’autogérer en développant des anticorps avec patience, courage et détermination. Il en aura raison.

    D’ailleurs, à quoi cela servirait-il d’être intelligent s’il n’y avait pas de problèmes à résoudre? Le problème que pose la confrontation à l’indignité d’un pouvoir aussi caricatural est une bonne occasion de faire preuve d’intelligence pour s’en affranchir. Pour passer à autre chose de plus intéressant.

    • En effet, je me demande si tout ce cirque n’est pas un pur numéro de com’ pour plaire à ses « maîtres » (ou apporteurs de fonds) : il sait très bien que ces mesures « qui obligent sans obliger » tout le monde à se faire vacciner seront retoquées, mais dans le temps que ça prendra, des tonnes de gogo perfusés à la « news tv » qui ne sont pas encore complètement vaccinés ou qui n’ont pas encore fait vacciner leurs enfants, se précipiteront pour qu’on leur injecte le « précieux » sérum…
      Pour ça, pas besoin de logique scientifique, de cohérence, de quoi que ça soit… et pour les idiots qui croient encore en lui (surtout dans les rédactions de la presse mainstream), « il aura essayé mais les réacs débiles l’ont empêché » donc il sont contents : tout bénef !

  • Le peuple n’a qu’un ennemi, c’est son gouvernement
    (St-Just)

  • Non, mais ils n’ont plus le droit de vote (ls bureaux de vote sont publics) et le droit de manifester à plus de 50 personnes. Donc aucune chance de convergence des luttes entre les gilets jaunes et les anti-vax.

  • Les plus gros clients des instituts de sondage, c’est l’Elysée et Matignon. les questions des sondages publics ont donc tendance a être biaisés pour ne pas leur déplaire.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Stephen Kent.

Chacun donne à l'espoir une signification différente. Certains disent que l'espoir est inhérent à la façon dont une personne se comporte face à l'adversité. D'autres considèrent l'espoir comme une forme de superstition, une croyance infondée que tout finira par s'arranger. Les plus cyniques qualifient l'espoir de pure folie ou de naïveté. Au cours de la pandémie de Covid-19, notre capacité à trouver l'espoir a été régulièrement mise à l'épreuve par les lockdowns, les fausses promesses des bureaucrates et de l'establis... Poursuivre la lecture

 

Lors de sa confirmation comme ministre de l’Économie et des Finances du nouveau quinquennat du Président Macron, Bruno Le Maire a déclaré que la priorité du nouveau gouvernement sera la "protection des Français contre l'inflation", proche de 5 % sur un an en avril 2022.

"Dès demain nous allons donc nous atteler à la préparation du projet de loi sur le pouvoir d’achat », a affirmé le ministre de l'Économie et des Finances, reconduit vendredi 20 mai 2022 dans ses fonctions. "Je recevrai dès lundi les acteurs économiques pour étu... Poursuivre la lecture

variole du singe
1
Sauvegarder cet article

Par Elizabeth Nolan Brown. Un article de Reason

 

Ce n'est pas seulement la peur de la maladie qui met les gens en état d'alerte pour la variole du singe, une maladie virale similaire à la variole mais moins grave. Notre société ne pourrait tout simplement pas supporter une autre pandémie en ce moment. Mais au cours des dix derniers jours, des cas ont été signalés aux États-Unis, ainsi qu'en Australie, en Belgique, au Canada, en France, en Allemagne, en Italie, aux Pays-Bas, au Portugal, en Espagne, en Suède et au Royaume... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles