Vite, un vaccin contre l’étatisme !

Le site internet « Vite ma dose » propose des créneaux horaires pour se faire vacciner contre la Covid. Il serait extrêmement bénéfique de trouver aussi un vaccin contre l’étatisme !

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Photo by CDC on Unsplash - https://unsplash.com/photos/IFKv3LESkVg

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Vite, un vaccin contre l’étatisme !

Publié le 14 mai 2021
- A +

Par Nicolas Lecaussin.
Un article de l’Iref-Europe

Ce serait très simple à organiser : pas de contraintes d’âge, pas de grosse organisation à prévoir, les vaccinodromes sont déjà en place, ce sont tous les lieux de pouvoir et de décision. Quelques équipes médicales mobiles suffiraient. Il faudrait peut-être deux, voire trois injections avec rappel chaque année, mais les résultats pourraient être aussi spectaculaires que bénéfiques pour la population, où tout le monde est cas contact. Car le virus de l’étatisme est au moins aussi dangereux que le virus chinois. Ses conséquences se feront sentir pendant des années et le coût sera élevé.

Biden dépense 6000 milliards de dollars et prend en charge les familles américaines

Aux États-Unis par exemple, le président Biden distribue l’argent public comme un enfant qui joue au Monopoly sans en connaître les règles. Manipuler les pièces et les billets, quel bonheur ! Et être applaudi par-dessus le marché, bingo !

Lors de son allocution des 100 jours, Biden a annoncé 1800 milliards de dollars pour les familles américaines.

Au total, ce sont pas moins de 6000 milliards de dollars de dépenses supplémentaires fièrement claironnées en seulement 100 jours à la Maison Blanche ! Avec les 4000 milliards de dollars du budget fédéral annuel, l’addition se monte à environ 10 000 milliards de dépenses publiques, pour un PIB prévu en 2021 de près de 22 000 milliards dollars ! C’est l’euphorie.

Mais à quoi serviront toutes ces sommes ?

Selon Biden, ce sera pour « redémarrer l’économie », pour « lutter contre le réchauffement climatique » et pour « distribuer de nouvelles aides aux familles américaines ». Il y aura des « soins gratuits pour tout le monde », et puis encore « des congés médicaux et familiaux pris en charge par l’État », n’oublions pas « l’éducation gratuite », « l’enseignement préscolaire pris en charge » et « encore plus de logements sociaux »

Qui dit mieux ?

Les medias en pleurent d’admiration. Sans jamais relever que le programme Biden est terriblement interventionniste et qu’il sera financé par les taxes, les impôts prélevés sur la classe moyenne et les entreprises, ainsi que par la monétisation de la dette. Les « riches » seront aussi mis à contribution, promet Biden, mais personne non plus ne fait remarquer que les riches Américains d’aujourd’hui sont surtout des entrepreneurs qui créent des dizaines de milliers d’emplois. Finalement, ce seront leurs entreprises qui financeront ces largesses. La nouvelle société proposée par les démocrates américains est celle de la redistribution et de l’assistanat. Après la période de reprise économique actuelle, il faudra payer…

Macron rassure les Français : l’État et l’Europe les protégeront

En France aussi, on dépense à tout-va. Pas d’inquiétude, l’État est là ! École, santé, cantines, alimentation, climat… nos dirigeants ont leur avis sur tout et le font connaître, toujours par les mêmes moyens : réglementer, taxer, imposer, interdire… et distribuer sans compter cet argent qui n’est pas le leur, mais le nôtre.

Pourquoi nous demander notre avis ? Comment pourrions-nous, sauf à être des monstres anti-sociaux dépourvus de cœur, ne pas vouloir aider les entreprises, les jeunes, les vieux, les salariés si dévoués, tous ceux qui sont dans la peine ?

Qu’importent les conséquences, on verra plus tard, le plus urgent est de soulager les souffrances. C’est ce que nos gouvernants appellent « agir en responsabilité ». Qu’importent aussi les mises en garde de la Cour des comptes ? Il faut toujours faire plus. C’est un devoir moral. Ou présenté comme tel. Il faut avoir bien mauvais esprit pour y voir du calcul, de la démagogie ou quoi que ce soit d’idéologique. Symptomatique est le texte publié par Emmanuel Macron dans L’Opinion, dans lequel il imagine la France de 2025. Pas une fois il ne prononce les mots « liberté » ou « responsabilité ».

Mais il invoque « le souffle du Conseil national de la Résistance », cet organisme dont le programme, pour notre pays une fois libéré, était d’inspiration marxiste. Il « rassure » les Français en insistant sur le fait que l’État et l’Europe les protégeront. Donc, vite, un vaccin contre l’étatisme en France et en Amérique !

Sur le web

Voir les commentaires (16)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (16)
  •  » vite ma dose « ….elle me choque cette  » pub  » ; j’ai l’impression que l’on s’adresse à des gens complétement camé au vaccin ;

    • Elle s’adresse au sens de l’humour des gens qui parviennent encore à prendre un peu de recul.

    • Je me suis dit la même chose. On fait appel au réflexe d’addiction. Et vu la façon dont on a farci les cerveaux au Covid depuis plus d’un an, il y a une certaine logique.

      • La manière dont les commentateurs de CP prennent les choses au degré zéro, sans voir les sous-entendus et l’humour, me sidère. Nous avons là une initiative privée d’un brillant jeune ingénieur informaticien débutant, et elle est confondue avec les boulets étatiques ?

        • encarté LAREM probablement ce jeune ingénieur? quand on se moque à longueur de journée des français normal que l’humour dont vous semblez aimer la teneur soit ressentie comme un affront de plus pour les gens qui ont encore un peu de jugeote.

          • CPEF
            Ce qui a sauvé ce pays par le passé a toujours été le sens de l’humour et accessoirement le refus de personnaliser les faits. Vos insinuations et attaques personnelles systématiques montrent que c’est bien fini.
            Enfin, je reconnais vous avoir mésestimé, votre prétention à avoir plus de jugeote que le reste du monde dénote un humour remarquable…

            • Je pense qu’il est temps de dégager « manu » militari, sans oublier ses amis progressistes qui pensent – en bon disciples de tonton Karl – que le progrès est une fin en soi et que l’Histoire et les traditions sont des choses inutiles qui peuvent être effacées en infantilisant à l’extrême la population, afin de l’abrutir définitivement. Je pense qu’il est également temps d’arrêter de se laisser gouverner par l’Illettré Dithyrambique Irénique Obscurantiste Thaumaturge* du village.

              * j’ai hésité avec un terme bien poitevin référencé à plusieurs reprises dans l’oeuvre de de François Rabelais 🙂

          • En fait, au seul degré zéro, vos commentaires auraient de quoi décourager n’importe qui de soutenir Contrepoints. Mais comme c’est probablement leur intention, quand on y réfléchit un peu plus, je continuerai, moi, à le faire.

          • Quant aux juges suprêmes auto-désignés du bon humour, n’y aurait-il pas chez eux un désir d’être calife à la place du calife plutôt que de réduction de la place de l’état ?

  • tant qu’il ya des sous quelque part, c’est une stratégie électoralement gagnante à court terme. .
    il suffit d’avoir éduqué au préalable une partie de la population à l’idée que le marché ne fonctionne pas…à les payer au prix qu »ils estiment « mériter »…

    et comme en outre la réaction de l’economie est une stagnation à moyen et long terme..et que par conséquent les gens ne font pas le lien de causalité..ou ne veulent pas le faire..
    « ça marche »…
    le plus ridicule par contre est de réussir à tenir en même temps un discours « anticonsumériste » ..

    c’est foutu..

  • Les socialistes sont bien installés à tous les niveaux: ils ne lâcheront pas le pouvoir…

  • L’administration « Robinette » que 200 généraux à la retraite vient de déclarer comme étant « unfit for office » et « cognitively challenged » (toute ressemblance avec une situation existant ou ayant existé en France ne serait que pure coïncidence) est directement responsable des faits suivants:

    – le conditionnement de l’obtention des chèques de soutient au fait de gagner moins de 80k$ / an…résultat des courses il y a des emplois à pouvoir, mais personne ne veut plus travailler de peur de dépasser le plafond des 80k$…ce qui alimente les pénuries et donc l’inflation
    – les très mauvais chiffres de l’emploi américain
    – l’inflation est galopante (4,2% en avril)
    – la cyber-attaque envers les infrastructures en approvisionnement en pétrole
    – la fermeture de divers pipelines, renchérissant le prix de l’énergie
    – l’arrêt de certains accords d’échanges avec le Canada, alimentant ainsi les pénuries en matières première
    – les attaques des palestiniens envers Israël…il y a quelques mois le Hamas n’avait pas les moyens d’acheter des vaccins pour vacciner sa population…l’UE et les USA distribuent de l’argent gratuit…et comme par magie, le Hamas n’a toujours pas d’argent pour vacciner sa population, mais des centaines de roquettes lancées depuis des écoles et des hopitaux atterrissent sur Israël
    – la liberté à HongKong est définitivement une chose du passé
    – Taïwan entends le bruits des bottes chinoises
    – l’Australie vient de se voir menacer par le parti communiste chinois de bombardements « préventifs »
    – la Corée du Nord redevient menaçante envers la Corée du Sud
    – le complexe militaro-industriel américain se prépare à une seconde guerre d’Afghanistan (cf les propos des Neo-Conservateur / Never-Trumper en cours d’évincement du parti républicain ces derniers jours)
    – …

    Donc, OUI, l’administration de Biden est interventionniste, le problème c’est que l’Etat n’est pas tout puissant et qu’un vieillard n’ayant plus toutes ses capacités mentales (cf ses très nombreuses errances locutoires) ne saurait diriger efficacement quoi que ce soit. L’administration Biden est encore pire que le pires des administrations Carter / Wilson / Herbert / Roosevelt réunies, et il y a fort à craindre que la chute des USA entraîne l’ensemble des économies occidentales avec elle si la paix et les lignes d’approvisionnement ne sont plus assurées…

  • La religion cathodique fait des ravages. A la grande motte, le masque est obligatoire a l’extérieur, alors qu’il n’y a pas un chat… Aberrant.

  • Le plus affligeant, c’est qu’une partie de la population, non négligeable, demande et redemande toujours plus d’état, restant aveugle au fait que l’argent provient nécessairement de nos poches…
    Cependant, nos poches se vident de plus en plus vite et l’état va devoir innover pour trouver de nouvelles sources d’argent gratuit des autres

    • En général, ceux qui réclament ne sont très majoritairement pas ceux qui se font faire les poches.

      • Il y a mésinterprétation. La majorité de la population demande d’abord qu’on fasse toujours plus les poches des autres, et reste sourde aux inconvénients qu’il peut y avoir à ce que l’agent en soit l’état.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Le burkini, le marronnier du politique en mal de visibilité médiatique. Il ressort dès qu’il fait beau. Le burkini est au politique ce que les reportages sur les glaces qu’on mange et celles qui fondent sont aux journalistes.

L’événement intéressant dans cette affaire quasi nationale et sociétale n’est pas dans le vêtement lui-même mais dans la réaction de Laurent Wauquiez, président du conseil régional Auvergne-Rhône- Alpes. Ces derniers temps, il avait disparu. Labourant son territoire pour faire croire à sa proximité avec les vrais ... Poursuivre la lecture

https://www.youtube.com/watch?v=aWzlQ2N6qqg

 

Chers lecteurs, à l’heure où le dernier film Marvel, Doctor Strange : The Multiverse of Madness, cartonne au cinéma, j'aimerais vous inviter à imaginer qu’il existe quelque chose de similaire à un multiverse dans notre monde.

Dans un autre univers, sur une autre Terre, un Mélenchon et son Union de la gauche, NUPES, obtiendraient la majorité des sièges à l’Assemblée nationale. Mélenchon gagnerait enfin son Troisième tour. Qu'adviendrait-il alors, dans la France de cet univ... Poursuivre la lecture

Par Christopher Paige. Un article du Mises Institute

Un cliché typique dans les milieux socialistes est que les pauvres et les opprimés refusent de voter pour leurs intérêts économiques. Voir, par exemple, l'ouvrage de Thomas Frank What's the Matter with Kansas ? How Conservatives Won the Heart of America.

Cette théorie est utilisée pour justifier divers stratagèmes antidémocratiques visant à "protéger" les personnes vulnérables contre elles-mêmes. Si, après tout, les pauvres ne votent pas dans leurs intérêts, alors pour... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles