Prendre l’avion, c’est aussi rêver, madame le maire !

« Prendre l’avion », c’est voler. C’est magique. Et il existe de nombreuses façons de voler sans émettre quoi que ce soit, ou si peu… y compris dans les aérodromes de Poitiers.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Photo by Amarnath Tade on Unsplash - https://unsplash.com/photos/gXs-mwiXrhA

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Prendre l’avion, c’est aussi rêver, madame le maire !

Publié le 8 avril 2021
- A +

Par Michel Negynas.

C’était mon rêve d’enfant de prendre l’avion pour aller à l’autre bout du monde. Mais je pense que vous ne vous rendez pas compte des rêves dont on doit préserver les enfants. L’aérien, c’est triste, mais ne doit plus faire partie des rêves d’enfants aujourd’hui.

Mme la Maire de Poitiers semble considérer que le seul intérêt de prendre l’avion, c’est d’aller d’un point à un autre. Et décide de « préserver » l’enfant de certains rêves… Elle a fait l’unanimité contre elle, car on ne part pas impunément en guerre contre les rêves, surtout ceux des enfants.

Mais « prendre l’avion », c’est voler. C’est magique. Et il existe de nombreuses façons de voler sans émettre quoi que ce soit, ou si peu… y compris dans les aérodromes de Poitiers.

Prendre l’avion : les ailes écolos

Il y a l’aéromodélisme, qui est du vol par procuration. Activité paisible, mais ô combien dangereuse, puisqu‘elle ne fait qu’exacerber le rêve… Il y a le vol en avion électrique : il s’est développé plus tôt que dans l’automobile, car adapté au loisir et à l’école de pilotage, pour des vols de courte durée.

Il y a le vol à voile traditionnel, qui ne nécessite que peu d’énergie, juste au décollage, et souvent avec un treuil électrique. Il y a un club à Poitiers. Les pales d’éoliennes sont d’ailleurs les héritières directes de la technologie des planeurs modernes, cela devrait pourtant plaire à une écolo ? Le vol à voile est non seulement une usine à rêves, mais c’est aussi une discipline hautement formatrice pour des adolescents, école de rigueur, de souci de la sécurité, d’humilité, de confiance en soi… Les planeurs modernes sont des machines incroyables de beauté formelle et de performance : lâchés en air calme à 1000 mètres d’altitude, ils atterrissent 50 km plus loin…

Et il y a toutes les formes nouvelles apparues récemment, porteuses de liberté absolue : l’aile delta, le parapente…

Écolo et et techno

Ces activités représentent parfaitement ce que pourrait être l’écologisme : l’alliance de la technologie, de la fusion avec les éléments naturels, et même de la poésie.

Éric Raymond vole depuis plus de vingt ans avec ses planeurs solaires. Il décolle sur batteries, monte en vol à voile, passe les nuages sur batteries ; arrivé sous le ciel pur, ses panneaux solaires lui permettent le vol jusqu’à la tombée de la nuit… Contrairement au monstre hideux de Piccard il poursuit sa quête d’un destin, son planeur est beau, et n’a pas besoin d’être suivi par un Boeing pour voler. C’est de la vraie écologie, et pas du spectacle pour bobo suisse… mais personne n’en parle dans les médias.

Le projet Perlan, lui, vise à étudier le vol dans la stratosphère. Son planeur, largué à 14 000 mètres d’altitude, a atteint 30 000 mètres par ses propres moyens, en utilisant les ondes créées par les Jets Streams et la Cordillère des Andes… Le vol sur les ondes, quoi de plus écologique ? Mais personne n’en parle dans les médias.

Prendre l’avion : le réel à portée du rêve

Encore adolescent, un beau jour, dans mon fragile planeur de bois et toile, engin rustique actionné par des poulies et des câbles, pour la première fois guidé par la position des nuages j’ai grimpé à 1500 mètres. Seul dans cette immensité, avec pour seul bruit le sifflement des filets d’air sur les ailes, j’ai ressenti ce qui restera une des plus belles émotions de ma vie. Et un sentiment de liberté absolue.

Non Mme le Maire, voler n’est pas que se déplacer d’un point à un autre de la Planète. Mais il semble que rêve et liberté ne sont pas de votre vocabulaire.

Voir les commentaires (46)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (46)
  • encore une preuve du sectarisme ecolo..et dire que des cakes ont voté pour eux…ce pays me désole.

    • Bien des maires escrologistes n’auraient pas été élus si davantage d’électeurs s’étaient déplacés : à force de dire  » Tous pourris, c’est tous les mêmes, ça ne sert à rien de voter  » , etc. on en arrive là.

      Il m’arrive régulièrement de voter sans plaisir parce qu’aucun des candidats ne me plaît vraiment ; mais la plupart du temps, de mon point de vue, il y en a de pires que d’autres et je vote donc pour les éliminer. C’est ce que j’aurais fait l’an dernier si j’avais été électeur dans les villes tombées sous le joug des pastèques afin de faire barrage à l’imposture escrologiste qui ravage aujourd’hui – et au moins jusqu’en 2026 – Bordeaux, Lyon, Strasbourg et bien d’autres villes.

      Pour cette raison, plutôt que de prétendre jouer les esprits forts, il vaut mieux, modestement, voter pour tenter d’éviter le pire : j’espère que, par exemple, un certain nombre d’électeurs bordelais ou lyonnais qui se sont abstenus l’an dernier se sentent aujourd’hui « péteux » et en tireront les conclusions qui s’imposent lors des prochaines élections.

    • la faute aussi à tous ceux qui ne sont pas allés voter …contre eux (et contre leurs alliés). J’espère qu’ils auront bien compris la leçon pour les prochaines élections.

      • Ceux qui se font élire en incitant les électeurs à voter contre les autres n’ont rien de recommandable. Il est urgent d’avoir des candidats qui aient des aspirations, des rêves, qui ne soient pas juste d’enterrer leurs rivaux.

        • AMHA , vœu pieu qui ne sera malheureusement jamais exaucé. Le seul rêve des politiques c’est leur réélection, celui des ponctionnaires, c’est l’emploi à vie, bien payé pour un petit travail tranquille!

      • « la faute aussi à tous ceux qui ne sont pas allés voter »
        La faute surtout à tous ceux qui ont perdu l’envie de voter, parce que voter ne fait plus rêver, parce que pour avoir envie de quelque chose, il faut imaginer ( rêver) ce que cela va vous apporter, vous enrichir de plaisir et de bien-être! Voler, voter, une seule petite lettre de différence, que « la folle du Poitou bis » est bien infoutue de comprendre!

        • La faute surtout à tous ceux qui ont fait perdre l’envie de voter à une majorité de français

          • C’est donc la faute à ceux qui votent encore.

            En Belgique, le vote est imposé et magie des élections, les gouvernants élus sont encore plus débiles que ceux en France.

    • Brassens chantait : « les braves gens n’aiment pas que l’on suive une autre route qu’eux ».

      Encouragés par les politiciens opportunistes, les écolos se prennent aujourd’hui pour LES « braves gens ».

  • il y a des baffes qui se perdent….pauvre France…..

  • Réguler d’abord notre environnement, puis nos vies, puis nos rêves : il n’y a aucune limite à l’appétit de contrôle de ces dictateurs verts

  • l’état peut même voler dans la poche de ses citoyens . . . .

  • Cessons s’il vous plait de parler de cette élue qui a passé l’essentiel de sa « carrière » à bénéficier de voyages tout frais payés en 1ère au nom de son engagement associatif à l’international. Elle travaillait dans ces ONG qui vont en Afrique installer des groupes électrogènes ainsi que des pompes de relevage dernier cri…pompes et groupes électrogènes qui finissent soient sabotées au cours d’un raid du village voisin, soit cassés du fait de l’utilisation de carburants frelatés. A titre personnel j’ai préféré travailler à concevoir et à expliquer aux habitants d’un village du fin fond du Burkina à se débrouiller par eux même, en leur expliquant par exemple comment concevoir des pompes de relevages rudimentaires (histoire qu’ils puissent en faire commerce) ou encore comment entretenir leur outillage…

    Cette élue est l’exemple type de l’écologiste parisienne (regardez sa biographie sur wikipedia), importée en région et venant faire la leçon aux gens alors qu’elle ne connait rien ni de la ville, ni de la vie en général.

  • L’auteur défendait d’abord le droit qu’ont les jeunes de rêver au vol aérien.

  • A ce que j’ai entendu, ce(tte) maire ne veut pas couper les subventions destinées à l’aéro-club local mais à une association d’aide aux jeunes handicapés qui leur permet d’effectuer leur baptême de l’air. A confirmer ? Si c’est vrai c’est encore plus révoltant.

  • Question aux écolos !
    Si les avions polluent… OK, ON supprime les vols très court courrier, ON doit aussi :
    * pénaliser les aller-retour du week-end et pour les séjours de courte durée (moins de 3 semaines) ;
    * interdire les départs de fusées Ariane (équivalent à combien d’heures de vols d’un avion ;
    * ne plus accueillir les navires qui sont tous très polluants ;
    * interdire les transports par camions en particulier ceux qui ne font que traverser le pays…
    Nous serons un pays exemplaire ne polluant plus (on interdit le chauffage, aussi ?) Mme le maire fait pousser ses carottes sur son balcon et ses patates sur sa terrasse, et mange tout cru pour ne pas polluer.
    Et pour faire sa sortie sportive, faut-il la faire en apnée ?

    • On devrait interdire aux parisiens de mettre leurs enfant dans des lycées à Poitiers…toute allusion au parcours de cette élue ne serait bien entendu que pure coïncidence 🙂

      • Et réciproquement. Les écolos qui co-gouvernent Paris ne valent pas mieux !

      • Et que dire des déplacements des représentants des nations qui participent aux COPs ( les émissions totales générées sont d’environ 43.000 tonnes pour 40 000 participants à la COP 21). Il faudrait imposer de venir à la nage ou à pieds 🙂

        • Chut, il ne faut surtout pas dire que Gilles Bates le fondateur de MacroHard est le plus gros pollueur à titre individuel de la planète…et puis vous ne voudriez pas transformer Greta en nageuse est-allemande 🙂

  • Les écolos sont devenues leur propre caricature. Pas un mois sans une prise de décision ubuesque ou des propos stupides de maires écolos, qui révèlent l’étendue de leur bêtise obsessionnelle.
    Si ces gens voulaient savonner la planche de leur image médiatique, saper toute chance d’apparaître comme des gouvernants responsables, il ne s’y prendraient pas autrement.
    Qu’ils continuent comme cela et on sera vite débarrassé.

    • « leur bêtise obsessionnelle »

      LeurS bêtiseS obsessionnelleS !

      Car entre ceux qui veulent interdire les sapins, ceux qui veulent nous rendre végans, ceux qui veulent nous interdire de nous déplacer, de nous chaufer, etc …

      Chacun son point de vue. Et pourquoi pas. Mais pas en interdisant ou en dépensant l’argent des autres. Avec en plus des contradictions majeures comme nucléaire / CO2.

      Un écolo ça va, trois écolos bonjour les dégâts …

    • « Qu’ils continuent comme cela et on sera vite débarrassé. »

      Je suis même étonné qu’ils ne s’annihilent pas entre eux. Et entre bobos et socialos.

      On peut ruiner une fois la France mais pas 10 fois. Et comme le Covid est déjà passé par là …

  • Pour la petite anecdote, si j’osais me faire l’avocat du diable, je dirais que je trouve assez amusant qu’un site libéral attaque une décision d’arrêt de subvention publique à une association… Un libéral devrait au contraire s’en rejouir…
    Ca confirme ce que je pense depuis longtemps : on se définit en réalité moins par ce qu’on aime que par ce qu’on déteste…

    • La critique porte surtout sur l’interdiction de rêver

    • C’est le motif invoqué qui exaspère, pas la question de la subvention à une association.
      De toute façon, en retirer une pour saupoudrer ce budget sur des groupes plus « conformes » idéologiquement, ce n’est évidemment pas libéral.
      Le principe de base de cette distribution discrétionnaire de l’argent d’autrui reste, vous avez raison de le souligner, parfaitement contraire à notre conception du rôle des élus.

    • Je suis pour la suppression de toutes les subventions in fine extorquées aux contribuables, et particulièrement celles, ruineuses, qui me sont confisquées en tant qu’aéronaute actif pour arroser des parasites.

  • Moi je lui propose un vol direct pour la Sibérie pour qu’elle puisse « creuser des pipelines par -40 degrés avec enthousiasme » (Twist again à Moscou).

  • Oui j’ai trouvé que cette justification était un faire-valoir de l’écologisme politique dans l’aéronautique. Alors que vu les politiques écologistes du moment, on n’en veut surtout pas (il veulent même vous interdire de rêver maintenant)

  • Excellente remarque d’une star de la Macronie, lue ce jour dans la presse :
    – EELV supprime les subventions à des clubs d’aviation qui réalisaient des rêves d’enfants, mais trouve 2,5 millions d’euros à donner à une mosquée proche des sphères d’Erdogan !

    • C’est bien là le drame : il s’agit surtout de donner quand même du pognon gratuit aux copains qui votent bien juste avant les régionales.

  • Je ne suis plus un enfant depuis longtemps mais le motoplaneur électrice-solaire d’Eric Raymond me fait rêver.
    Taper sunseeker duo sur votre moteur de recherche pour découvrir cet aéronef, c’est vraiment super. C’est vraiment un engin dont les aéroclubs pourraient se munir avec des subventions pour permettre à des jeunes handicapés ou non de réaliser proprement leur rêve de voler. Bien mieux effectivement que le solar impulse de Bertrand Piccard qui n’a servi qu’à une grosse opération de communication et dont le bilan carbone est désastreux.

  • Ah ah, la maire de Poitier a tout compris : elle ne vole pas qu’a moitié…
    []->

  • Je préfère prendre l’avion que de finir sur le trottoir comme ce maire.

  • Pourquoi leur faire des excuses. Pourquoi ne pas rêver de voler avec un avion à kerosene. L’auteur fait des courbettes aux fondamentalistes.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
0
Sauvegarder cet article

Par Rodolphe Oppenheimer.

[caption id="attachment_260135" align="aligncenter" width="640"] By: istolethetv - CC BY 2.0[/caption]

Les vacances sont synonymes de voyages, de repos, de détente. Cette période de l’année que beaucoup attendent est pour certains le reflet de leur pire cauchemar. Le rêve d’évasion que procurent les aéroports peut être un rêve inatteignable pour tous ceux qui souffrent d’aviophobie.

 

Qu’est-ce qu’une phobie ?

Phobos est l’incarnation de la peur, il suivait son père sur les champs de ... Poursuivre la lecture

Le burkini, le marronnier du politique en mal de visibilité médiatique. Il ressort dès qu’il fait beau. Le burkini est au politique ce que les reportages sur les glaces qu’on mange et celles qui fondent sont aux journalistes.

L’événement intéressant dans cette affaire quasi nationale et sociétale n’est pas dans le vêtement lui-même mais dans la réaction de Laurent Wauquiez, président du conseil régional Auvergne-Rhône- Alpes. Ces derniers temps, il avait disparu. Labourant son territoire pour faire croire à sa proximité avec les vrais ... Poursuivre la lecture

L’échec d’une institution – entreprise, État, organisation, parti politique – a généralement de nombreuses causes, mais la principale d’entre elles est souvent l’enfermement dans des modèles mentaux contre-productifs. Le récent échec des écologistes à l’élection présidentielle en est un bon exemple, dont d’utiles leçons peuvent être tirées au-delà du seul champ politique.

Même s’il était finalement attendu, le score de 4,63 % obtenu par son candidat Yannick Jadot représente une cruelle déception pour le camp écologiste. Mais il est sur... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles