Covid-19 : moins d’État, plus de vaccins

C’est parce que nos voisins ont réformé leurs bureaucraties publiques qu’ils sont devenus plus efficaces et plus réactifs face à un virus imprévisible.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
bureaucratie credits Schnettelker (licence creative commons)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Covid-19 : moins d’État, plus de vaccins

Publié le 5 janvier 2021
- A +

Par Frédéric Mas.

Deux évènements récents agitent depuis plusieurs jours l’actualité française. D’un côté, une rave party organisée dans un village d’Ille-et-Vilaine (Lieuron, Bretagne), et de l’autre, une campagne vaccinale organisée par le gouvernement qui tourne court.

Dans le premier cas, la « fête clandestine » a fait l’objet d’une réunion de crise particulière au sommet de l’État, organisée sous la houlette du ministre de l’Intérieur lui-même.

De l’autre, la forte mobilisation politique et médiatique de toute la Macronie a finalement débouché sur une campagne qui restera dans les annales pour sa lenteur et la maladresse de sa communication.

Cette maladresse n’a pas été sans rappeler la manière dont la crise sanitaire a été gérée début mars, ce que n’a pas manqué de rappeler Jean Rottner, le président de la région Grand Est, qui lui n’hésite pas à parler de « scandale d’État ».

La Rave Party de monsieur Darmanin

Dans le premier cas, l’incapacité de la puissance publique à mettre un terme à une fête clandestine a suscité les réactions indignées et les quolibets des observateurs et des éditorialistes.

Comment une fête au fin fond de la Bretagne peut se trouver au sommet des priorités d’un ministre d’État alors que partout sur le territoire, on rapporte, comme chaque année, des voitures brûlées et des heurts entre délinquants et forces de l’ordre au passage du jour de l’an ?

Il a fallu 36 heures pour arrêter la fiesta par les mêmes autorités qui prétendent adopter les lois sécuritaires les plus liberticides de la décennie au nom de la guerre contre le terrorisme.

Le contrôle de la vie festive clandestine est donc une priorité nationale absolue face à la dégradation de la sécurité dans le pays ? Ou alors l’actualité commande l’agenda du ministre, et c’est le spectacle de la répression sanitaire qui doit primer sur la sécurité publique face aux caméras ?

Dans le deuxième cas, l’ensemble de l’appareil d’État politico-sanitaire était mobilisé, mais la montagne administrative a accouché d’une souris vaccinale. Et avec la lenteur de la stratégie vaccinale réapparaît le soupçon de conflits d’intérêts au sommet.

C’est déjà ce qui avait miné toute la crédibilité de la politique gouvernementale au début de la crise, et ce n’est pas près de s’améliorer après les déclarations contradictoires des différents membres du gouvernement.

Comment se fait-il qu’il faille mobiliser un ministre pour interrompre une fête en Bretagne et que la mobilisation totale de l’État sanitaire ne suffise pas à atteindre des résultats comparables aux autres nations développées partout en Occident en matière vaccinale ?

Trop d’État, pas assez d’efficacité

La réponse est simple : trop d’État, trop de bureaucratie, trop de couches administratives. La suradministration fait perdre de vue aux dirigeants leurs missions essentielles, assurer la sécurité publique et protéger la justice. Pressés par l’urgence médiatique et la chambre d’écho qu’est devenu l’État jacobin français à son sommet, leurs priorités ne sont plus celles des administrés.

Les gouvernés de leur côté s’accommodent de la dégradation de l’offre de service de la puissance publique, dégradation désormais interprétée comme un phénomène météorologique. On nous a promis des vaccins, mais ils n’arrivent pas, mais c’est comme n’importe quel bien ou service proposé dans ce pays, de la sécurité à la justice en passant par la santé publique. On doit faire avec.

La porte de sortie de ce cauchemar kafkaïen ? Moins d’État pour mieux d’État, comme le disait déjà il y a des décennies Alain Madelin. C’est parce que nos voisins ont réformé leurs bureaucraties publiques qu’ils sont devenus plus efficaces et plus réactifs face à un virus imprévisible. Encore une fois, les Britanniques et les Allemands ont des leçons à nous donner, et nos élites bureaucratiques feraient bien de s’en inspirer.

Voir les commentaires (46)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (46)
  • L’emprise des fonctionnaires et collatéraux en France durera 1000 ans (paraphrasant Hitler « Mon empire vivra mille ans ! »)

    • Selon Asimov et sa psychohistoire, les cycles historiques durent 500 ans. Les empires de 1000 ans n’ont aucune chance !

      • 500 ans c’est encore beaucoup trop!
        En France, nous sommes actuellement dans un cycle bref qui devrait se terminer en 2027…

    • Espérons qu’ils dureront encore moins longtemps que le « Tousand Jahr Reich ». Le malheur est qu’il y a maintenant presque autant de gens qui vivent de l’état et donc de l’argent des autres (fonctionnaires, leurs familles, les pata fonctionnaires -EDF, etc.-, les grosses boîtes du capitalisme de connivence) que de gens du vrai privé. Nous sommes à moitié en Répoublique Socialiste Francistane (ne pas oublier le problème de l’islam).
      CPEF.

  • trop facile d’accuser les fonctionnaires sur ce coup-là .
    la médecine en France est « libérale » surtout pour les profits qu’elle engendre et le fait que les médecins aient voulu rentrer dans la danse (pour une histoire de gros sous car la vaccination par les génralistes pourrait rapporte jusque 52 000 € par généraliste somme colossale

    • Le fiasco est du coté des administrations et pas du coté médecine libérale. Il y a 500000 doses en France depuis 10 jours qui sont bloquées.. parce que le début de la campagne était prévu le 4 janvier 2020 (après les vacances). L’ouverture du site ameli/vaccination covid, passage obligé pour vacciner, était prévue le 4 janv.
      Quant aux médecins libéraux, ils sont en effet payés à l’acte, et au final, ne sont pas les mieux rémunérés des autres pays européens. Quand vous allez chez le boulanger, vous payez. Pareil pour un MG. Il faut bien rémunéré un acte. Et vous parlez de chiffre d’affaire, pas de bénéfice.

      • « était prévu le 4 janvier 2021 ». Evidemment, sinon on peut évoquer un complot 🙂

      • Trop facile votre CA d’abord il n’y pas de TVA sur les actes médicaux et 40 € pour un acte bref d’à peine une dizaine de minutes est exagéré .

        • Je viens de vérifier sur AMELI, c’est 25€+5.4€ pour la consultation prévaccinale, puis 9.6€+5.4€ pour chaque injection, soit 60.4€. Comme c’est en tiers-payant, c’est ameli qui paye pas d’entourloupe. Il y a 3 actes + 2 manip sur internet.
          Mais j’imagine que en EPHAD ce seront les IDE qui feront les vaccins, dont le médecin touche que la consultation prevaccinale. L’IDE touchera 6.3€x2.
          Les MG payent les cotisations sociales, le secrétariat, le local, les assurances etc.. ce qui représente 40% de frais.

  • pendant que l’on nous infuse le mou avec la rave party, on ne parle pas des 826 bagnoles qui ont cramées et des agressions de flics malgré le couvre feu ; ceux là , toujours les mêmes , on laisse faire ;

  • La France toujours dernière dans les classements internationaux… Le covid aura eu le mérité de révéler aux français, avides d’assistanat, que l’État est un monstre impuissant qui avale nos impôts et ne sait que réglementer à vide, il faut limiter son champ d’action et ses effectifs : décentralisons ! Qui croit encore qu’un petit coq qui a les pieds dans la technocratie peut seul décider de tous les aspects de notre vie quotidienne ?

    • « La France toujours dernière dans les classements internationaux… »

      Ah non, la France est en tête de classement pour les dépenses sociales !!

    • Sauf l’université Paris-Saclay numéro 1 en mathématiques selon le classement de Shanghai 2020

      • Je doute que quiconque au gouvernement soit capable de citer au débotté une application pratique des travaux des médaillés Fields français, ou des autres auteurs ayant contribué à ce classement.

  • Si on regarde le verre à moitié plein, nombre de français sont en train de constater l’incapacité de l’état dans tout ce qu’il touche. Tout, depuis mars ( et bien avant, mais là c’est très visible) ce qui est géré et administré par l’état commence boiteux, se déroule mal et fini en catastrophe en ayant au passage englouti un pognon de dingues des rares personnes qui se bougent encore dans ce pays.
    Ça devient impossible de cacher sous le tapis tous les ratés, tout est raté !!
    Il y a amha une fenêtre de tir exceptionnelle pour dégraissé sévèrement l’état obèse français, quelqu’un pour ?

    • Solution?Ne surtout pas vacciner les fonctionnaires

    • Il ne suffit pas de poser la question, avez vous une liste de noms à nous proposer ?
      Sans doute qu’un chirac un sarkosy ou un mitterand aurait su gérer la situation, ils ont été obligés de lutter pour obtenir le poste suprême, notre roitelet avec une cuillère d’argent dans la bouche…..

  • Excellent article, merci à Fréderic Mas. Le parallèle entre le traitement de la rave party et la campagne vaccinale est frappant.

  • Nos voisins britanniques et allemands ont aussi leur bureaucratie pesante. Qu’est ce qui distingue celle des français?

    • Le principe de précaution, qui paralyse toute action rapide – une opération « warp speed », bousculant toutes les règles administratives et prenant des risques, est impensable en France

  • « trop de couches administratives », chaque couche servant de bouclier responsabilité très diluée, tout cela à cause du principe de précaution. Le courage d’un vrai Président, en priorité, serait de simplifier cette technostructure bloquant notre pays. Les autres réformes seraient bien plus faciles efficaces et consensuelles, retraites services publics etc..

  • Aux dernières nouvelles, mauricette est toujours vivante et ne se plaint pas de l’administration !
    Faut quand même comprendre que l’administration française ne sait pas gérer les pénuries et les choix sont fait par des types genre veran ou autre, ca n’aide pas pour prendre la bonne décision et direction. La faute est toujours dans l’encadrement, le général fait la victoire ou la défaite… Et notre général,…..

  • dans votre corp vous avez plein de bactéries et virus et vous n’être pas malade, arrêtons de faire peur pour le covid, il n’ai pas si dramatique que cela, et les gens qui se font testé ce sont la plus part du temps de faut positifs, ils ne sont pas malades.

  • Dans ce domaine, la campagne de vaccination,comme dans tous les autres depuis le début de la crise ils gèrent leur risque pénal ,d’où l’urgence de se hâter lentement .

    • Quel risque pénal ? On ne met pas en taule pour incompétence même parfois on se retrouve au conseil constitutionnel.

      • Les risques sont uniquement pour les directeurs de laboratoires. Les fonctionnaires sont par leur statut intouchables.

        • Hélas oui, les fonctionnaires sont intouchables. C’est là le problème ! Et si vous insistez, ils vous avancent : harcèlement. Et les syndicats gavés de subventions provenant de nos impôts les défendent même s’ils savent que le fonctionnaire a tort.

        • No « Skin in the Game » = irresponsabilité totale, incompétence, népotisme et, au final le grand fiasco du Covid.
          Lire, relire Taleb.

  • S’inspirer des étrangers, mais vous n’y pensez pas malheureux !

    La bureaucratie française est le phare de l’humanité, elle n’a aucune leçon à recevoir des inferieurs qui ne savent rien sur rien.

    Une délégation sénatoriale s’était rendue en Suisse pour expliquer comment obtenir le pleine emploi à grands coups de dépenses publiques. Voyant que les Suisses rechignaient à leurs explications, les sénateurs leur parlerent lentement pour être compris.

    • Hier matin encore, Franck Riester, sur BFM Business, nous a sorti le fameux  » système de santé que le monde entier nous envie » !

      Aucune pudeur …

      Christophe Jakubyszyn en a dégluti de surprise

  • Concernant la pandémie je ne vois pas trop les leçons du voisin anglais…C’est une cata…Ils auront beau vacciner avec tous les vaccins possibles BOJO a été calamiteux…Nos voisins allemands hyper rigoureux, pragmatiques ,décentralisés etc et qui ont su fermer rapidement leur frontière après l’épisode du grand Est français font moins bien que les autres depuis deux ou trois mois et pleurent leur manque de vaccins…Après : faut vacciner les plus à risque donc les « vieux »… la petite musique avec le variant est maintenant faut vacciner les jeunes….Avec un ARNm dont on est pas sûr qu’il empêche la contagiosité..Les vaccinodromes furent un bide énorme pour le H1N1..ll en sera de même pour le CORONA…Reste donc la vaccination habituelle qui permet sur deux mois et pour la grippe de « toucher » 10 millions de français..Oui mais cela n’est possible qu’avec l’Astra Zeneca , pas les deux autres ..rageant…!!! Alors bien evidemment nous sommes très mauvais mais pas plus que les autres..( hormis les masques car là c’est un gros mensonge étatique..!!) Quant aux zadistes bretons c’était une occasion unique de tester , d’isoler voire de vacciner…Là c’est une énorme bourde ..Je ne les aurais pas loupés ces assistés asociaux

    • Non la problématique des masques n’a pas été un mensonge.
      l’OMS a toujours été contre le port du masque dans la population générale.
      Ce n’est que depuis juin qu’elle recommande le port de celui-ci dans les situations de proximité.
      Selon le mode transmission du virus, pas tellement ce corona, la façon dont les français utilisent le masque serait très dommageable. Ils le touchent en permanence, le réutilise, etc…
      Après le faible nombre a été géré.
      Ce qui n’a pas été géré, c’est l’éducation aux gestes barrières. Faire et promouvoir la liste est archi nul. Il faut montrer les bonnes pratiques et les mauvaises. A la prochaine épidémie, les français ne vont rien comprendre. On va leur dire qu’ils faisaient mal… Regardez les commerçants qui disent tout faire bien, le masque sous le nez après avoir prononcé trois mots… Ils ne doivent pas parler à leurs clients.
      On est libre quand on a tout compris, pas quand on fait les choses par idéologie, par mimétisme.

  • Je pense que vous prenez les raccourcis qui vous interresse…
    La fête regroupant 2500 personnes a été gérée pour ne pas faire de victimes : Rappelez vous Nantes ! Une personne poussée à l’eau est morte. Un tôlé national.

    Quand au vaccin, le consentement éclairé recherché n’est il pas un fondement de la liberté ? Réfléchissez, des vieux en EHPAD c’est peut être 50 médecins différents à contacter, à faire venir, des familles aux relations souvent complexes, un descendant ne veut pas et la vaccination devient impossible… Seulement 15% du personnel en EHPAD vacciné contre la grippe, qui est une des principales source de mortalité pour ces vieux. La réalité c’est q’un EHPAD est en fait un mouroir, espérance de vie 2 ans quand on y entre. Si je vous suis, je ne serai pas cynique si je disais qu’il ne faut pas vacciner ces vieux, car ce n’est pas une opération rentable pour la collectivité, la nation. Vous êtes pour le laisser faire, laissons faire le virus, la sélection naturelle c’est la vraie liberté.

    Parfois sur certains articles, on a l’impression que vous aimeriez vivre en Chine et que vous allez bientôt la mettre en avant pour sa bonne gestion libertaire.

    • Bonjour vVDB
      Tous les ans, on vaccine des résidants des maisons de retraite sans problème. La plupart des résidants ont toute leur tête et peuvent tres bien donner leur avis. En effet l’état a complexifié la procédure puisqu’il faire une consultation pré-vaccinale avec les familles qui seront associés (bonjour l’organisation). Donc il faudra 3 consultations pour vacciner les gens, et aller sur le site ameli/vaccin covid pour remplir le dossier (procédure obligatoire), site dont l’ouverture ce matin est toujours prévu pour le 04 janvier 🙂

    • Je pense que l’auteur ne déplore pas le laxisme que certains ont évoqué à propos de la rave-party nantaise.
      Au contraire, il s’étonne qu’on se soit plus préoccupé de l’image de la répression sanitaire que de l’efficacité de la politique sanitaire : « c’est le spectacle de la répression sanitaire qui doit primer sur la sécurité publique face aux caméras ? ».
      Je ne peux que lui donner raison tant le gouvernement s’abîme depuis presque un an dans des opérations de pure gesticulation politique.

  • Quand la bureaucratie bloque ce que votre croyance estime que l’on devrait bloquer, vous soutenez la bureaucratie. Pas étonnant qu’elle réussisse si bien !

  • Danger des vaccins arn, pas plus que les autres, si la chaîne du froid est respectée, qu’on pique du muscle et pas quelques vaisseaux par inadvertance, aucun danger.

  • A mon avis, il n’y assez de seringue, ni assez d’aiguille …..

    • quand il pleut des roubles, les malheureux n’ont pas de sac !

      • M’enfin, les seringues, c’est compliqué. Ça nécessite une haute technicité, même moi je ne sais pas comment on pique… ?
        Alors qu’on pourrait très bien prendre le vaccin sur un morceau de sucre, comme naguère !

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
Chine
1
Sauvegarder cet article

La Chine se voit bientôt la première puissance économique mondiale et en avance dans de nombreux domaines. Elle semble même penser ne plus avoir besoin du reste du monde pour son développement. C’est probablement une erreur, comme l’a montré l’épisode maoïste.

 

Pourquoi la Chine choisit d’être seule ?

Dans mes derniers articles, j’évoquais les faiblesses à long terme de la Chine, principalement sa crise démographique ou la démotivation des jeunes qui, n’ayant pas connu la misère de leurs parents, rechignaient à travailler ... Poursuivre la lecture

Par Olivier Maurice.

C’est bientôt Noël. Mais cette année, après plusieurs décennies, voire quelques siècles mêmes de longue tradition, les États providences occidentaux ont décidé de changer de costume. Plutôt que d’enfiler le long manteau rouge et blanc, d’arborer la barbe blanche et l’embonpoint généreux, les distributeurs de cadeaux payés avec l’argent des autres ont cette année décidé de se transformer en Père Fouettard.

Sacré coronavirus !

Et sacrés citoyens ! Jamais capables de respecter les consignes qu’on leur do... Poursuivre la lecture

Avant l’arrivée des vaccins, les gouvernements avaient pour ainsi dire fermé leurs frontières à double tour pour « protéger » le peuple. Mais maintenant que les pays relativement libéraux ont finalement abandonné la plupart de leurs restrictions internes, on pourrait croire qu’il serait plus facile de voyager et/ou d’émigrer. Oh mon tendre fils de l’été…

La levée des restrictions n’est qu’apparente. Au Japon par exemple, les touristes peuvent effectivement venir s’ils acceptent une surveillance digne de Big Brother. Si leur pays n’est ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles