Covid : partout en Europe, des mesures sanitaires strictes contestées

Des initiatives plus ou moins heureuses en Europe témoignent du malaise grandissant au sein d’une partie de la population européenne face à la spirale répressive de l’État sanitaire.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Blockupy Frankfurt 7 By: Martin Krolikowski - CC BY 2.0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Covid : partout en Europe, des mesures sanitaires strictes contestées

Publié le 26 octobre 2020
- A +

Par Frédéric Mas.

Couvre-feux, reconfinements, contrôles, arrestations et verbalisations : partout en Europe, les nouvelles mesures sanitaires suscitent des oppositions émaillées de violences contre les mesures politiques exceptionnelles prises par les gouvernements pour juguler la « seconde vague » épidémique de covid-19.

Vendredi 23 octobre, des centaines de manifestants s’en sont pris aux forces de l’ordre à Naples en Italie. Des jeunes ont allumé des fumigènes, incendié des poubelles et lancé des projectiles sur la police en guise de protestation contre le couvre-feu.

À Rome, dans la nuit de samedi à dimanche, ce sont des centaines de militants d’extrême droite qui s’en prennent à la police pour dénoncer la rigueur d’un confinement sans fin.

Dimanche après-midi, Bruxelles devient le théâtre de la colère des anti-confinement. Là encore, quelques centaines de personnes étaient venues tenir tête aux forces de l’ordre. La manifestation n’ayant pas été autorisée, la police a procédé à des interpellations et à la dispersion du rassemblement.

Même ambiance électrique en Allemagne, où les manifestants se sont massés à Berlin devant l’Institut Robert Koch. La police a procédé à l’arrestation brutale de l’un des leaders de la manifestation, avocat de son état, au nom du bien commun sanitaire.

À Prague, des milliers de citoyens en colère sont descendus dans la rue le 18 octobre dernier, comme à Varsovie ce samedi.

Des initiatives plus ou moins heureuses, pas toujours très subtiles ou dont les buts ne sont pas toujours clairs, mais qui témoignent du malaise grandissant d’une partie de la population européenne face à la spirale répressive de l’État sanitaire. En France, le peuple, plus légaliste, préfère les manifestations pacifiques et les actions symboliques.

Ces gestes barrières qui émergent partout en Europe face aux politiques gouvernementales sont pour l’instant minoritaires et marginaux. Mais si les mesures des différents États se font de plus en plus strictes et paternalistes pour un résultat toujours aussi incertain sur le plan sanitaire, ces foyers de contestations pourraient se transformer en feux de prairies.

Face au choc de précarisation et de pauvreté entraîné par les restrictions en termes  de libertés publiques, la patience des peuples européens pourrait se dissiper un peu trop brutalement.

Voir les commentaires (36)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (36)
  • Ce qu’on constate, c’est que dans de nombreux pays d’europe, il y a des citoyens qui en ont encore et qui savent se révolter.
    En France, il n’y a plus que des moutons…..

    • Il y a des citoyens qui se révoltent. On verra à la fin s’ils savaient se révolter. En avoir une paire, si on n’a pas une deuxième paire plus haut, d’hémisphères cérébraux, ça ne mène pas bien loin.

      • « ça ne mène pas bien loin »

        Cela ne mène nulle part, mais c’était prévisible : les citoyens se révoltent non pas parce qu’on leur ment, mais parce qu’ils en ont marre et que les « mesures » deviennent pire que le virus.

        Peut être les « mesures » visent-elles plus à lutter contre le virus du mécontentement que contre le Covid. Mais le Covid ne se propage pas par Internet LUI.

        • Attendez, en Californie certains électeurs sont tellement terrorisés par le virus à force d’écouter CNN qu’ils en viennent à passer leur bulletin au micro-ondes ou à le désinfecter à l’alcool…

          • Ils ont en partie raison : c’est la résultante de toutes les « informations » qu’on nous diffuse.

            L’erreur est de considérer que tout et son contraire est de l’information.

            Au niveau de « tout et son contraire » où l’on se situe, on commence à douter que la terre est ronde.

            • Le regretté Coluche disait que « dans un journal, la seule information vraie était LA DATE! »
              Demandons nous un peu ce qu’il penserait de l’actualité?

        • Le virus ne se propage pas sur internet, mais ne doit plus faire de morts, sinon de façon matginale. Sauf si…
          Pourquoi le gouvernement interdit-il le traitement à l’hydroxychloroqine? Pouruoi Sanofi en limite-t-il la diffusion?

      • « Une brute qui marche va plus loin que deux intellectuels assis ».

      • Il y a les tricheurs, ceux qui les ont derrière. Ceux-là sont avantagés.

  • A titre personnel, la ville dans laquelle j’habite actuellement et que je prévois de quitter d’ici 3 mois vient d’imposer le port du masque à toute heure dans toutes les rues…la ville en question étant très orientée gauche caviar…je viens de m’acheter un masque « Make America Great Again », ces derniers ne pouvant pas piffer l’actuel occupant de la maison blanche…je sens que je vais bien rigoler 🙂

  • La mascarade de ces politiques sera bientôt terminée car ils devront choisir entre leur « pseudo avenir judiciaire et carriériste » et une révolte pire que les GJ probablement

  • En Suède, pas de confinement ni de masque généralisé, et la mortalité liée à ce virus reste désespérément à 2 décès/jour (moyenne sur la semaine passée). Source worldometers
    En Espagne, la mortalité stagne depuis plusieurs semaines : 120 décès/jour en moy la semaine passée, contre environ 100 les semaines précédentes.
    Cette affaire est une fumisterie, un prétexte pour corseter les gens, les habituer à obéir à n’importe quelle instruction, aussi débile soit-elle, en s’appuyant sur un moteur extrêmement puissant : la peur. Et aussi, la division des citoyens.

    • Mais en Espagne il fait beaucoup plus froid qu’en Suède et on sait que le virus aime les basses températures…

    • 573 morts par million d’habitants…le Brésil les coiffe de justesse…Pas une référence nos amis scandinaves

      • Tous ces chiffres de morts par Covid sont hautement suspects. Bien des décès attribués au Covid en France (et je tiens cela de source directe et sûre) sont en fait des décès avec Covid, ce qui n’est absolument pas la même chose. Et il y a aussi des décès Covid qui sont ainsi qualifiés parce qu’il y a une forte demande en ce sens des autorités de santé

        • Mortalité en France toutes causes confondues, de Janvier à Septembre, chiffres INSEE
          2017 = 470.557
          2018 = 481.462
          2019 = 480.363
          2020 = 481.747
          Et on aurait 33000 morts de Covid-19 ?

        • suspects..n’est pas le terme que je choisirais, c’est toujours difficile d’attribuer la cause d’une mort au covid..

          c’ets pour ça que sans confirmation par une anormalité de mortalité on est dans le flou..

          mort qui n’est jamais que prématurée…

          sans tests par exemple on aurait observé une surmortalité temporaire et on aurait conclus qu’il y a eu une augmentation du risque de mourir pour la population… qu’on aurait attribué à ..un virus saisonnier.. et on aurait dit une trentaine de mille de personnes sont mortes prématurément..

          avec les tests parfois tu as une personne fragile qui meurt avec un virus.. déterminer la part de causalité par le virus… va relever de l’arbitraire en fait??

          mais un problème vicelard se fait jour…

          le virus a tué des gens qui seraient morts sans doute dans un délai bref… en toute rigueur… on ne peut plus regarder ensuite la mortalité en considérant qu’elle doit être « normale par la suite..pourtant c’est ce qu’on va faire…
          ( si vous observez une mortalité de 67 millions en janvier…vous ne verrez PAS de mortalité normale par la suite..)

          on est est pas là….sauf à vouloir s’engueueler pour 10% dans les bilans..

          • J’ai lu un témoignage aujourd’hui d’une personne dont la grande mère était décédée d’un cancer, une infirmière, lui a apporté l’acte de décès, et à sa grande surprise, elle était déclarée morte du Covid-19; elle a contesté la cause, l’infirmière lui a répondu: le gouvernement nous oblige pour les statistiques…

            • ce n’est pas important, la causalité doit être confirmée.. le ( un) problème est que tous les pays n’utilisent pas la même méthodologie de comptage… ce qui fait qu’à bas bruit le nombre de morts covid est insignifiant.
              en outre contester ne veut pas dire avoir raison..
              donc mort avec le covid est mort covid.. sauf exception je présume ( quand les morts ne sont pas testés! genre accident de voiture)..

              alors correct en terme causal, non..mais si tous les pays font pareil..on peut comparer…

              mais ce qu’on ne peut pas faire et de comparer les morts de la première vague à ce qu’on voit maintenant ..

              ce n’est pas pas malice… sinon pour obtenir un comptage normalisé il faudrait quoi? une autopsie pour chaque mort?

              mais bon…un nombre de morts covid dans un contexte de mortalité normale..on ne sait pas quoi en penser.. ce qui signifie, en dessous de l’ecart type à la moyenne des morts de la date , les morts covids ou zéro c’est equivalent en terme de signification,
              c’ets pour ça qu’on doit suivre lamortalité..eu momo par exemple…

      • Pour l’instant, sans confinement ni masque généralisé les suédois font tout de même mieux que le Brésil, le Royaume Uni, les états unis, l’Italie, l’Espagne la Belgique, et, d’ici une 20aine de jours au rythme actuel, la France.

        La suède a utilisé la seule solution pérenne à l’heure actuelle, tous les autres pays s’exposent à de nouvelles vagues

        • en chiffre brut on ne peut pas comparer.. on ne peut pas dire mieux ou pis..
          mais le gros avantage de la suède reste de nous donner une idée de si on avait pas fait grand chose..

          mais en nombre de morts par habitant non corrigé de la démographie , et de la sociologie, ( si les gens vivent à 10 dans un pièce;;ou seul) etc etc…

        • Et la Suède n’a pas flingué son économie : c’est la raison pour laquelle je la mets en avant, pas parce qu’elle a eu très peu de décès du Covid (elle en a eu pas mal, comme pour une grosse grippe), mais parce que sur le moyen/long terme, elle a manifestement choisi la bonne stratégie – ce que certains semblent avoir du mal à comprendre : voir les choses globalement.

          • il faut d’abird voir si l’epidémie est finie en suède, ce n’est pas certain..
            ensuite des pays ont eu des bilans faibles pour le moment à un cout « acceptable »..

    • Les États qui gerent le pb avec brio sont tous socialistes. Ça devrait m’être la puce à l’oreille.

    • Exact, la propagande du gouvernement exalte la pornographie du cadavre pour terroriser le peuple. Les progressistes refusent la mort d’ailleurs on dit partir à la place de mourir ce qui est curieux car ceux qui meurent de maladie son ceux qui y restent.
      Les morts AVEC le Covid se montent à environ 35 000 pour un âge médian de 86 ans : dérisoire.
      La vie est une MST dont l’issue est toujours fatale. (F. Sagan)
      Le but de cette manipulation c’est de décréter ce que fera ou pas le citoyen notamment en ce qui concerne le calendrier électoral. Il devient urgent de déposer l’état et son administration.

  • ça bouge , ça boue , tant mieux ;

  • ça me faitpenser aux gilets jaunes malgré tout..

    il ya des raisons d’etre mécontents..mais je ne sui pas certain qu’ ils vont mettre le doigt sur les bonnes raisons..

  • avec la crise économique qui va vider les gamelles, il va y en avoir d’autres…

  • Oui, partout en Europe… sauf en France. Il faut croire que nos compatriotes sont bien peu attachés à leur liberté.
    Comme le rappelle le site bdvoltaire, « L’État sait parfaitement qu’il pourra tenir son discours infantilisant et décréter un nouveau confinement, puisque nous ne sommes pas si différents, en somme, de ces hommes décrits par la Boétie, au XVIe siècle : « Isolés, tout occupés à leur distraction, concentrés sur leurs intérêts immédiats, incapables de s’associer pour résister. »
    Ils ont accepter le masque pour ne pas avoir de nouveau confinement, ils auront l’un et l’autre. La liberté ne se divise pas.
    Les mesures liberticides durables sont prévues depuis le début et avaient été énoncées dans un rapprt de la fondation (très mondialiste) Rockefeller en 2010. Seule, une révolte massive peut endiguer le totalitarisme planétaire planifié. Elle ne viendra pas de France.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don