Covid-19 : la campagne de Donald Trump en quarantaine ?

Donald Trump By: Matt Johnson - CC BY 2.0

Le test positif du président américain qui tombe aujourd’hui donne du crédit au récit démocrate de la légèreté présidentielle devant la crise sanitaire.

Par Frédéric Mas.

Le monde l’a appris sur Twitter tôt ce matin, le président des États-Unis Donald Trump et sa femme Melania ont été testés positifs au Covid-19.

En conséquence, le couple présidentiel s’est mis en quarantaine et a commencé à se soigner, même si la note transmise à la presse par l’un des médecins des Trump n’indiquait pour l’instant aucun signe visible de maladie lié à la contamination.

Ce rebond inattendu dans la campagne présidentielle fait exulter une partie des adversaires du président américain. Cette mise en quarantaine arrive à point nommé pour ralentir la campagne républicaine et apporter du crédit au discours des Démocrates sur la légèreté du candidat président devant la crise sanitaire de la covid-19.

Donald Trump et la gestion de la crise covid

À plusieurs reprises, Donald Trump avait critiqué son adversaire Joe Biden pour porter un masque et respecter les distances sociales recommandées pour éviter la contamination par covid tout le long de sa campagne. Mardi dernier, à Latrobe, en Pennsylvanie, il avait même déclaré : « Si j’étais psychiatre, je dirais que ce type à de gros problèmes. »

Lors du débat télévisé organisé en début de semaine entre les deux candidats à la présidence, c’est sur la gestion de la crise du covid que le candidat Joe Biden s’est fait le plus incisif. En cela, il espérait s’appuyer sur la défiance envers la politique sanitaire du gouvernement, jugée insuffisante par beaucoup.

En effet, un sondage réalisé par le Pew Center en date du 15 septembre dernier observait que 57 % des personnes interrogées pensaient que le discours de Donald Trump sur la covid n’était pas le bon. Les trois-quarts d’entre elles estimaient également que l’administration Trump ne la comprenait pas complètement.

Le test positif du président américain qui tombe aujourd’hui donne donc du crédit au récit démocrate de la légèreté présidentielle devant la crise sanitaire. C’est un soulagement, car ce n’est pas l’originalité de la plateforme programmatique du parti démocrate ou le dynamisme de son candidat qui risquent de faire la différence.

Les rodomontades de Trump face à la covid vont-elles entraîner sa perte dans la course à la présidentielle ? Elles ont déjà passablement érodé l’image de l’Amérique en Europe et dans le monde. Aujourd’hui, ce sont les partisans de l’extension de la bureaucratie fédérale pour combattre la covid qui vont pouvoir instrumentaliser ces maladresses et reprendre la main. Qui pour défendre la liberté de commercer et de circuler tout en prenant au sérieux la crise covid ?

Vous souhaitez nous signaler une erreur ? Contactez la rédaction.