Le nouveau chemin d’Emmanuel Macron n’a pas convaincu les Français

Lors de son entretien télévisé avec Léa Salamé et Gilles Bouleau, le 14 juillet 2020, Emmanuel Macron a employé un grand nombre de fois le mot chemin.
Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Capture d'écran Youtube France 24

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Le nouveau chemin d’Emmanuel Macron n’a pas convaincu les Français

Publié le 20 juillet 2020
- A +

Par Francis Richard.

Lors de son entretien télévisé avec Léa Salamé et Gilles Bouleau, le 14 juillet 2020, le président Emmanuel Macron a employé un grand nombre de fois le mot chemin.

Ainsi, s’il a changé de Premier ministre, est-ce pour que soit tracé un nouveau chemin pour la France, avec la capacité de choisir sa vie. Ce que démentent ses propos.

En effet, à coup de centaines de milliards d’euros, l’État est intervenu, intervient, interviendra dans la vie des gens sous forme de nouvelles dépenses publiques.

En réécoutant cet entretien, force est de constater qu’à aucun moment, il n’est indiqué comment toute cette manne étatique sera financée, sinon, sans doute, par la dette.

La dette publique est un mot magique pour masquer ce que veut dire le quoi qu’il en coûte présidentiel : on voit bien qu’elle augmentera, on ne voit pas qui paiera.

Il n’est pas sûr que les Français réalisent que ça veut dire que sera prolongée la crise économique, conséquence d’une crise sanitaire mal gérée, quoi qu’en dise le président.

En tout cas, le 16 juillet 2020, pour Le Figaro, France info et Dentsu-Consulting, Odoxa a publié un sondage d’où il ressort que cet entretien n’a pas convaincu 54 % de Français.

Trois éléments expliqueraient cette défiance des Français à l’égard de leur président auto-satisfait qui se targue d’une transparence quotidienne pendant l’épidémie de Covid-19 :

  • 62 % des Français ne l’ont pas trouvé rassurant ;
  • 63 % pensent qu’il n’a pas dit la vérité ;
  • 57 % ne croient pas à son changement de méthode, c’est-à-dire à son nouveau chemin.

Une majorité de Français sent peut-être confusément que toutes ses belles promesses dispendieuses n’engagent pas le responsable au premier chef de l’arrêt de l’économie.

Une majorité de Français sait qu’il leur a souvent menti, et plus particulièrement pendant la crise de la Covid-19, et qu’il n’y a donc pas de raison que, maintenant, il leur dise la vérité.

Une majorité de Français se rend compte que le changement de Premier ministre est cousu de fil blanc et que rien ne changera vraiment ou, même, que les choses peuvent empirer.

Il ne leur reste plus qu’un pas à faire pour comprendre que l’État est le problème et non pas la solution, qu’ils doivent compter sur eux-mêmes et non pas sur la providence étatique.

Sur le web

Voir les commentaires (26)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (26)
  • Sevrer la population de 40 années de drogue étatique , beau programme.

  • On a surtout vu que s’étant cru Jupiter il n’était que Caliméro.

  • « la dette » et « on ne voit pas qui paiera » ou la providence Étatique à visée électoraliste…
    Et oui, s’il s’agit bien d’un argument de campagne a but de renouvellement quinquennal – et qui sait décennal – il n’en reste pas moins que cela constitue un sujet d’inquiétude pour tous ceux qui ont pour impératif d’équilibrer les recettes avec les dépenses…

  • réaction d’un député anglais suite à l’élection de macron : » il ne faut pas se fier à son regard angélique « …traduction : c’est un faux cul menteur et manipulateur ;

  • Son chemin n’est pas notre chemin, le sien est pavé d’or le notre luisant de larmes…a quoi bon tout ces milliards, plus rien ne marche en France et surtout pas la démocratie.

  • Il est urgent de balayer ce « blablateur » ainsi que le parti qu’il a initié.

  • On peut blâmer Macron, comme on a pu le faire avec son prédecesseur et comme on le fera avec son successeur. On soulage un peu notre douleur quotidienne rien de plus. Le pouvoir rend stupide voire fou. C’est ce pouvoir excessif qu’il faut viser précisément telle une frappe chirurgicale pour le corriger et le rendre moins délétère. C’est le b a -ba d’une démocratie libérale. Sinon on obtiendra jamais rien que des promesses et des réformettes qui ne font que rajouter des engrenages à la machinerie étatique.
    S’en prendre qu’aux personnes, c’est finalement perpétuer le changement dans la continuité par le jeu politique.

  • Le monde d’après,
    Le jour d’après,
    Un nouveau chemin,
    C’est très mystique tout ça…pour le coup revenons au fondamentaux,

    Le livre de l’Apocalypse montre que trois personnes interviendront pour diriger la terre à la fin des temps :

    1) Le dragon qui est Satan, qui règne dans l’intra terre, donnera pouvoir et autorité à L’Antichrist.
    2) L’Antichrist qui est la bête montant de la mer, prendra le pouvoir sur la terre.
    3) Le Faux Prophète qui est la bête montant de la terre,soutiendra L’Antichrist par ses miracles et par ses pressions économiques.

    Établissement d’un système religieux universel, Établissement d’un monopole économique par le biais d’une dictature universelle donnant l’impression d’apporter « Paix et sécurité » et séduction par des actes miraculeux de diverses nature.

    L’universalisme de gauche était donc déjà mentionné dans l’apocalypse comme étant négation de l’intelligence divine.

    • «Elle [la bête symbole de ce qui s’oppose à Dieu] égarait les habitants de la terre par les signes qu’il lui était donné d’accomplir en présence de la bête; elle leur disait de faire une image de la bête qui avait été blessée par l’épée et qui avait survécu. Elle reçut le pouvoir d’animer l’image de la bête, afin que cette image puisse parler et faire tuer tous ceux qui ne l’adoreraient pas. Elle fit en sorte qu’on impose à tous les hommes, petits et grands, riches et pauvres, libres et esclaves, une marque sur leur main droite ou sur leur front. Ainsi, personne ne pouvait acheter ni vendre sans avoir la marque, c’est-à-dire le nom de la bête ou le nombre de son nom.» (Apocalypse 13, versets 14 à 17)
      A méditer…

      • La petite bête, merci pour cet éclairage.
        Quand vous parcourez YouTube, vous trouvez beaucoup de personnes qui canalisent des messages de l’au delà (Elles répètent les voix qu’elles entendent) :
        Certains canalisent les dragons d’autres, des êtres venu d’ailleurs (Pléiadiens, Galactiques) et certains disent parler aux anges, archanges…. Parfois Jésus, parfois Marie et parfois Dieu lui-même.
        Cette nouvelle religion universaliste fait sa toile grâce à internet et conquiert chaque jour un peu plus d’adeptes.
        De plus, ces canalisations rajoutent de l’huile sur le feu aux théories complotistent : 5G, Bill Gates, Ordre mondial, Vaccin, Puces… Etc
        L’avenir s’annonce obscur mais on va bien s’amuser, je le sens.

  • Beaucoup ne le disent pas mais pensent certainement tout bas que « on » aurait du « interdire » le virus par décret tout comme le libéralisme, la pollution, la (sur)consommation, la pauvreté …

    Car l’état nounou peut tout. Et puis c’est pas cher, car tant que l’Allemagne remorque la France c’est Maman Angela qui paye. D’ailleurs bébé Manu nous fait des colères en tapant sur la table pour la faire céder.

    • Tu vuò fà l’americano :

       » Ma e solde p’ e’ Camel
      Chi te li da ?
      La borsetta di mamma !  »

      • Les bourses de Merkel sont bien remplies, mais je doute qu’elle ait la générosité d’une mamma.

        Timeo Danaos et dona ferentes.

  • En effet, la France n’a pas besoin de davantage d’Etat mais de davantage de liberté.

  • 99.9% de la population…. Mondiale veut du socialisme, gagner du pognon à ne rien faire, qui peut être contre.. A part ceux qui paient biensur… Même eux sont sûrement demandeurs a la fin de la journée de labeur.

  • Le commentateur avait l’air fatigué de ses fadaises

    • ça l’empêchera pas de diffuser la bonne parole ensuite..journaliste et péripatéticienne c’est le même métier non?

  • Tous les chemins préconisés par notre Président par défaut mènent au précipice. Et le nouveau chemin nous y mène plus vite que l’ancien. Notre pays est foutu !

  • Le chemin, les Français s’en f… Ce qu’ils contestent, c’est le but poursuivi.

  • Le chemin est pour l’instant de tenter de faire banquer les petits camarades de l’UE. Sur la base de « c’est pas cher, c’est l’Etat qui paie » on passe à « c’est pas cher, c’est l’UE qui paie ». D’où l’intérêt de l’UE, les caisses nationales étant vides, sur la droite ligne des US mais sans le dollar, l’extraterritorialité et l’armée qui va avec. C’est triste les mystiques quand ils ont des fulgurances…

  • En effet, à coup de centaines de milliards d’euros, l’État est intervenu, intervient, interviendra dans la vie des gens sous forme de nouvelles dépenses publiques.

    Ne pas oublier : dépenses publiques = taxes à venir.
    Demain je rase gratis… Le coiffeur Figaro ❗ Mais demain, c’est demain répondait-il à la brave dame qui le questionnait…

    En réécoutant cet entretien, force est de constater qu’à aucun moment, il n’est indiqué comment toute cette manne étatique sera financée, sinon, sans doute, par la dette.

    Pas sans doute, mais SANS AUCUN DOUTE !!!!!!!!

  • Et plus d’éoliennes, … mais pas chez soit… Et comme en Bretagne : pas de nucléaire, mais chez les autres, pourquoi pas?

  • Vous êtes fainéants ?

    Vous voulez profiter de tout sans vous embêter à travailler ?

    Le socialisme est peut être la solution pour vous…

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

À l’heure où la Guadeloupe connait de nouvelles restrictions sanitaires, on peut se demander si ses habitants ne sont pas perçus par le gouvernement comme des citoyens de seconde zone. Les propos de Macron de la semaine dernière mettent en avant la volonté d’une société discriminant les non-vaccinés qui ne seraient plus des citoyens. Une discrimination qui se veut sanitaire. Mais quand on regarde qui sont les populations non-vaccinées, on s’aperçoit que le discours du président Macron va avoir un impact sur des catégories de populations bien ... Poursuivre la lecture

L’intérêt pour Emmanuel Macron de choquer par ses propos sur les non-vaccinés est évident. Il en va même de sa survie politique. Profitant de la visibilité de sa fonction, il a provoqué un séisme politico-médiatique lui évitant que les résultats de son mandat s’invitent dans la campagne.

Difficile en effet de trouver quelque chose de positif dans son bilan. Certes, la suppression de l’ISF et le lent démarrage de la baisse des impôts des entreprises sont des mesures tout à fait bénéfiques, de nature libérale. Mais comment les considérer... Poursuivre la lecture

1
Sauvegarder cet article

Par Elie Blanc.

En avril dernier,  Macron annonçait qu’aurait lieu un « grand débat sur la consommation de drogues ». Il en a profité pour réaffirmer sa volonté de lutter contre la consommation de cannabis et de ne « laisser aucun répit aux trafiquants » pour faire « reculer la délinquance ».

Depuis lors, un arrêté daté du 31 décembre interdit la vente et la consommation les fleurs de chanvre CBD.

Emmanuel Macron contre le cannabis

Notre cher Prés... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles