Covid-19 : qui est le plus généreux donateur ?

Souvent décriés, beaucoup de milliardaires ont pourtant donné de véritables fortunes pour soutenir la lutte contre le coronavirus à travers le monde.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Bidzina_Ivanishvili_Senate_of_Poland

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Covid-19 : qui est le plus généreux donateur ?

Publié le 4 mai 2020
- A +

Par Guillaume Périgois.

De généreux donateurs

L’homme d’affaires australien Andrew Forrest a donné 25,5 millions de dollars – soit 3,93 dollars par habitant. Le don d’un milliard de dollars du fondateur de Twitter, Jack Dorsey, équivaut à un quart de sa fortune et à 3,01 dollars par habitant aux États-Unis.

Le fondateur de Microsoft, Bill Gates, et sa femme Melinda, ont fait un don de 255 millions de dollars, et les patrons d’Amazon et de Dell, Jeff Bezos et Michael Dell, ont donné 100 millions de dollars chacun.

Le groupe philanthropique Stand Together, fondé et soutenu par l’industriel américain et très liberal Charles Koch, a récolté 24 millions de dollars en moins de deux semaines. Une initiative, #GiveTogetherNow, a permis de récolter 19,6 millions de dollars pour les familles touchées financièrement par le Covid-19. Ce fonds aidera plus de 39 000 familles et leurs proches grâce à une aide directe en espèces.

Mais les milliardaires français ne sont pas en reste. Le magnat du luxe Bernard Arnault a fait transformer trois des usines de parfum de LVMH pour fabriquer du désinfectant pour les mains. Il est distribué gratuitement aux autorités françaises et européennes.

LVMH s’est engagé à fournir au moins 40 millions de masques à la France, en payant 5 millions d’euros pour la première semaine de livraison.

Kering, le conglomérat du luxe de François Pinault, a promis de fournir 3 millions de masques chirurgicaux aux services de santé français. Les marques de haute couture Balenciaga et Yves Saint Laurent fabriquent également des masques. Kering a fait don de plusieurs millions d’euros pour fournir des équipements médicaux à des agences et établissements de santé à travers le monde.

Bidzina Ivanishvili, le plus grand donateur par habitant

Mais malgré les dons à six ou sept chiffres de beaucoup de grands philanthropes, le donateur le plus généreux par tête d’habitant est un milliardaire dont vous n’avez probablement jamais entendu parler.

Bidzina Ivanishvili, un homme d’affaires géorgien qui a été Premier ministre de l’ancien État soviétique de 2012 à 2013, est le premier donateur par habitant dans la lutte contre l’épidémie de Covid-19.

L’industriel de 64 ans, dont la richesse de 4,5 milliards d’euros équivaut à un tiers du produit intérieur brut de la Géorgie, a fait don de 30 millions de dollars, soit 7,51 dollars par habitant pour une population de 3,9 millions d’habitants.

Fils d’ouvrier, le plus jeune d’une fratrie de cinq, il a fait fortune dans les secteurs bancaire et métallurgique en achetant des entreprises pendant l’ère des privatisations russes et en les revendant avec profit.

Le Fonds Cartu, sa fondation familiale, a donné plus de 3 milliards de dollars en œuvres caritatives dans ce pays du Caucase, allant de la construction de centres sportifs à la restauration de monuments historiques. Ses contributions caritatives dans le seul domaine des soins de santé s’élèvent à 500 millions de dollars.

La Géorgie, un exemple méconnu dans la lutte contre l’épidémie

Ce don exceptionnellement élevé attirera peut-être l’attention sur la façon dont la Géorgie a su gérer l’épidémie.

Taiwan, la Corée du Sud et Singapour sont souvent cités comme des modèles à suivre. Mais avec seulement 6 décès au 1er mai 2020, la Géorgie est l’un pays en Europe qui s’en sort le mieux. Quelques autres pays comme Malte et le Liechtenstein n’ont pas connu de décès, mais il s’agit de pays relativement peu peuplés.

La situation en Géorgie est d’autant plus remarquable que l’un de ses voisins est l’Iran, un foyer épidémique important qui a l’un des taux de mortalité les plus élevés au monde.

Alors pourquoi la Géorgie a-t-elle été si peu touchée par le Covid-19 ? C’est la rapidité des mesures prises qui saute aux yeux.

Dès le 22 janvier 2020, la température de chaque nouvel arrivant dans le pays était contrôlée ; le 28 janvier, les vols en provenance de la Chine et de l’Iran, épicentres de l’épidémie mondiale, étaient interdits. En comparaison, les 25 pays de l’espace Schengen, sauf la France, suspendent les visas avec la Chine le 1er février.

Le 26 février, un citoyen géorgien revenant d’Iran via l’Azerbaïdjan a été repéré par un contrôle frontalier et immédiatement transporté dans un établissement médical où il a été testé positif au Covid-19.

Le même jour à Lyon a lieu le match de football OL – Juventus de Turin avec 3000 supporteurs italiens.

Au mois de mars, toutes les écoles, stations de ski, hôtels, restaurants, cafés et autres commerces ont été fermés et il a également été décidé de mettre en quarantaine deux régions où il y avait un risque de propagation du virus.

Il est essentiel de tirer les leçons de l’expérience des autres pays pour faire face à une pandémie mondiale. Les pays européens étant confrontés à une pandémie de cette ampleur pour la première fois depuis plus d’un siècle, beaucoup se tournent vers des pays tels que Taïwan et la Corée du Sud pour mettre rapidement en œuvre les enseignements tirés de l’épidémie de SRAS de 2003.

Mais l’exemple géorgien montre que nous devons nous inspirer de l’expérience de nombreux autres pays pour améliorer les réponses actuelles et futures à la pandémie, tant gouvernementales que provenant de la générosité de la société civile.

Voir les commentaires (20)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (20)
  • Bonjour,
    J’apprécie beaucoup cet article, comme la plupart des articles de Contrepoints.
    Cependant, je ne comprends pas pourquoi vous faites un rapport entre le montant du don et le nombre d’habitants. Vous placez ainsi le milliardaire géorgien en tête du classement, alors que son don (très généreux, ne prenez pas mes propos pour une critique à son égard, bien au contraire) est en queue du palmarès.

  • A propos de tests aux aéroports: le fils d’un ami est revenu d’Atlanta samedi: arrivé en France, aucun contrôle, aucun!! Pas de prise de température, nada, rien.
    Si, les passeports…
    Avec une organisation comme ça, on est pas sorti des ronces.

  • Il y a des gens généreux, mais il y en a aussi dont les dons sont intéressés. Je pense à Bill Gates dont les objectifs dans cette affaire dnépidémie sont de plus en plus clairs.

    • D’une publication envoyée à l’instant par Bill Gates, via ses « Gates Notes »…
      «Le vaccin contre la variole est le seul vaccin qui a effacé une maladie entière de la surface de la Terre, mais il a également été assez brutal à recevoir. Il a laissé une cicatrice sur le bras de quiconque l’a obtenu. Une personne sur trois a eu des effets secondaires suffisamment graves pour les empêcher de retourner à l’école ou au travail. Un petit nombre (mais non négligeable) a développé des réactions plus graves. »
      [maintenant que tout le monde le sait, difficile de le cacher. Et il vaut mieux ne pas parler des campagnes de vaccinations promues par Gates lui-même (*)]
      « Le vaccin contre la variole était loin d’être parfait, mais il a fait l’affaire. Le vaccin COVID-19 pourrait être similaire. Si nous concevions le vaccin parfait, nous voudrions qu’il soit complètement sûr et efficace à 100 %. Ce doit être une dose unique qui vous offre une protection à vie, et il doit être facile à stocker et à transporter. J’espère que le vaccin COVID-19 possède toutes ces qualités, mais étant donné le calendrier que nous suivons, il se peut que ce ne soit pas le cas. » [pas grave?]
      «J’espère que le vaccin dont nous disposerons dans 18 mois est aussi proche de « parfait » que possible.
      Même si ce n’est pas le cas, nous continuerons à travailler pour l’améliorer [les cobayes humains apprécieront]. Après cela, je soupçonne que le vaccin COVID-19 fera partie du programme de vaccination systématique des nouveau-nés. » [c’est le plus rentable].
      « Cela coûtera des milliards de dollars. Les gouvernements doivent trouver rapidement un mécanisme pour rendre le financement disponible [ben voyons, philanthrope???]. Notre fondation travaille actuellement avec le CEPI, l’OMS et les gouvernements pour déterminer le financement.»
      (*) polio en Inde (496 000 enfants paralysés entre 2000 et 2017), VPH (7 décès + 1200 troubles de la fertilité sur 23000 jeunes filles vaccinées en Inde en 2014), paludisme (151 nourrissons africains décédés + 1048 effets secondaires graves pour 5049 enfants vaccinés en 2010), exploits auxquels il faut ajouter les effets stérilisants de vaccins contre le tétanos au Kenya découverts en 2014.

      • « les effets stérilisants de vaccins contre le tétanos au Kenya découverts en 2014 »
        Rien n’a été découvert, UN organisme a effectué des tests de recherche d’une hormone de grossesse non pas sur les vaccins mais dans le sang de personnes vaccinées, aucun test indépendant n’a été fait sur les vaccins eux même, et quand bien même, même les évèques qui ont colporté l’affaire n’ont pas rendu la vaccination responsable mais une volonté humaine d’ajouter un contraceptif dans un vaccin qui n’en avait jamais contenu.

        « paludisme (151 nourrissons africains décédés + 1048 effets secondaires graves pour 5049 enfants vaccinés en 2010) »
        Info retrouvée sur un site qui affirmait aussi qu’Ebola était une arme biologique US. En prenant un peu de recul, aussi bien sur la source de l’info (aussi bien le site que la source primaire, Robert Francis Kennedy Jr., un ultra antivax et anti-glyphosate, propagateur de fake news sur le ROR et l’autisme) que sur l’info elle même (ledit vaccin a été autorisé à la mise sur le marché : quelle personne normalement cérébrée peut s’imaginer qu’un vaccin qui tuerait 3% des vaccinés et en blesserait gravement plus de 20% pourrait être mise en vente ?), on se rend vite compte que vous devriez prendre du recul sur vos sources et leurs infos… (note en passant : je n’aime pas et n’ai jamais aimé Gates et je n’ai pas besoin de délires sous acide pour se faire, les comportements factuels et réels, passés et présents, de l’individu sont largement suffisants : rien que donner 100 millions à une Chine responsable de la pandémie et dirigée par des cocos flambés, alors qu’on n’en donne que 1 pour son propre peuple…)

        • Sur le lien entre ROR et autisme, il y a de nombreuses sources en dehors de Robert Francis Kennedy Jr. De nombreux médecins aussi.
          On se demande bien pourqoi le film Vaxxed a été interdit de diffusion au Parlement Européen. Si c’est faux, les gens seront bien capables de s’en rendre compte, non?
          Au-delà de cet aspect particulier, quand un sujet controversé est complexe, j’essaie d’avoir plusieurs sources, y compris des livres

          • Précision supplémentaire:un des problèmes des vaccins, c’est qu’ils sont dispensés d’une bonne partie des études préalables exigées pour les autres produits pharmaceutiques. D’où la tentation de faire des « tests » dans les PVD…

          • « Sur le lien entre ROR et autisme, il y a de nombreuses sources en dehors de Robert Francis Kennedy Jr. De nombreux médecins aussi. »

            Il y a aussi de « nombreuses sources » qui affirment que la planète est sous la coupe des Illuminatis… Disons juste que dans un cas comme dans l’autre, lesdites sources se font remarquer par leur charlatanisme le plus total…

            • On ne peut discuter d’un sujet comme celui-là si l’on soupçonne une des parties d’obscurantisme, comme il y a 15 ans les climatosceptiques étaient traités de négationnistes. Il me semble aussi que les « vaccinosceptiques » sont plus ou moins assimilés à des écolos radicaux, ce qui ne facilite pas le débat et conduit à des attaques ad hominem (« charlatans » malgré leurs titres reconnus…).
              Ce que je critique, c’est l’utilisation qui est faite de la vaccination à d’autres fins que la santé. Au passage en soustrayant aux médecins leur liberté de prescription.
              Ça me semble important au moment même où
              1) on relève des compromissions entre des financiers, certains labos (ou ceux qui les représentent), l’OMS et les autorités de santé de certains Etats;
              2) le Covid 19 va être prétexte à l’obligation d’un vaccin couplé avec une identification numérique permettant un contrôle total de la population. C’est ce qui arrivera si les peuples ne s’y opposent pas.
              Là, on ne parle plus de santé, mais de liberté. Et ceux qui s’opposent, non pas aux vaccins mais aux politiques vaccinales aveugles aux effets nocifs systématiquement occultés, connaissent boen souvent ces objectifs…

          • PS : « On se demande bien pourqoi le film Vaxxed a été interdit de diffusion au Parlement Européen. Si c’est faux, les gens seront bien capables de s’en rendre compte, non? »
            C’est sur. Alors sur ce raisonnement, commençons à diffuser au Parlement Européen des films sur les Illuminatis, des films déniant la Shoah, les films soutenant les délires des plus allumés des écolos anti-humanistes…, tout ce qui correspondra au délire sous acide d’un eurodéputé (genre Michèle Rivasi, l’EELV qui avait demandé la diffusion de Vaxxed bien après qu’il ait été réfuté point par point, tout comme son auteur a vu ses « études » réfutées pour fraude et falsifications. Rappelons en passant les autres chevaux de bataille de ladite Rivasi : nucléaire, glyphosate, compteurs Linky, les ondes, … toutes les lubies de l’écolo complètement cinglée…), puisque les gens « seront bien capables de s’en rendre compte » (l’argument le plus spécieux que j’ai jamais croisé : genre un député lambda est à même de se rendre compte que les « études » de Gilles-Éric Séralini étaient bidonnées jusqu’au trognon…)

            • On peut être d’accord avec M. Rivasi sur certains points et pas sur d’autres.
              Est-ce qu’on pourrait au moins être d’accord sur le fait 1) qu’il existe une contestation, 2) qu’elle vient pas que d’idéologues ou d’imbéciles, 3) que cette contestation est censurée ce qui conduit à l’absence de débat public.

              • 1) il existera toujours une contestation, même sur la plus criante des évidences (genre le fait que la terre soit ronde) parce qu’il existera toujours des idéologues (ce que sont les Rivasi et consorts, ne vous déplaise, sans quoi ils ne trafiqueraient pas leurs « études ») et des imbéciles pour les suivre.

                3) le film n’a pas été censuré, il a été diffusé partout, entre autres par les EELV dont je parlais plus haut. C’est quand même sidérant qu’il faille expliquer qu’un parlement à autre chose à foutre que de regarder des films de propagande en séance plénière, que le film soit Vaxxed, les « reportages » de Lucet ou les films d’Al Gore. Non seulement ce n’est pas son rôle, mais surtout le parlementaire moyen (80 à 99% d’entre eux selon le sujet) n’est absolument pas à même de comprendre que le film qu’on lui diffuse est une propagande éhontée. Si en plus du temps perdu à visionner le film, il faut passer 3 à 10 fois la durée du film à démonter en séance plénière ses mensonges (un « reportage » standard de Lucet contient en moyenne un mensonge toutes les 2 minutes…) pour éviter que la diffusion du film finisse par des lois anti-glyphosate, anti-CO2, …, cela devient du délire total (hormis si cela vous amuse de financer avec votre argent ces conneries de propagandistes, mais dans ce cas expliquez moi ce que vous foutez sur contrepoints…)

                Et oui, j’ai vu Vaxxed, il ne m’a pas fallu longtemps pour réaliser qu’il était exactement du même tonneau que « Une vérité qui dérange », peut être parce que j’ai une formation scientifique et médicale, peut être parce que le sujet court depuis tellement longtemps que j’ai eu l’occasion d’étoffer mes connaissances sur le sujet, peut être tout simplement parce que quand on tente de me manipuler, je le ressens très vite… Mais je l’ai vu, parce que j’ai pour principe de tout lire, tout regarder, surtout les choses avec lesquels je ne suis pas d’accord à priori (d’où la raison qui fait que je suis un lecteur régulier de Médiapart, de Réseau International, de Libération et du Monde, en gros de tous ces sites de lavage de cerveau que je combats depuis des années)

            • Dernière question: vous avez vu le film en question?

  • Ils ont l’argent ils ont le pouvoir et pourtant ils laissent faire tous les abrutis de la terre, quelques millions de dons ne suffiront pas pour leur garantir le paradis

  • mais quand il y a « huit barreurs pour un rameur » pour citer la délicieuse fable de Claude-Henry de Chasne de ce jour : https://www.contrepoints.org/2020/05/04/370648-depenser-faillite-decontractee-de-letat-francais
    il ne faut pas s’étonner que nos politiques ne sachent plus prendre de décisions rapidement.

  • La Géorgie n’a pas de frontière avec l’Iran! Mais avec la Turquie.
    (Pour information)

  • Avez-vous remarqué que la quasi-totalité des commentaires n’ont rien à voir avec le sujet lui-même ? Un ramassis d’idées reçues, de théories complotistes glanées ça et là et de propos de café du commerce. C’est d’une affligeante pauvreté ! En tout cas la qualité des commentaires est bien loin de celle des articles eux-mêmes. Je ne regarderai plus aucun commentaire.

  • D’après les déclarations de nos ministres, le gouvernement n’a pas fait d’erreurs…
    Et à la question « mais pourquoi les autres pays utilisent des masques, et pas nous ? », il a été répondu « les autres pays font ce qu’ils veulent… »
    N’oubliez pas, nous sommes Français, la meilleure race (euh… le meilleur peuple) de toute la planète ! 😀

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
Donald Trump à un meeting
0
Sauvegarder cet article

Trump, désormais valet puant des Républicains, est expressément maintenu le plus éloigné possible de la Géorgie et du run-off (deuxième tour) entre Walker (Républicain) et Warnock (Démocrate) qui aura lieu le 6 décembre prochain.

 

Le problème de la Géorgie

Run-off sans enjeu réel, vu que les Démocrates ont déjà remporté le Sénat (tenant compte de la voix de Kamala), suite à la bérézina de tous les candidats sauf un poussés par Trump au Sénat, qui ont perdu la mère de toutes les élections imperdables.

En Géorgie, Wal... Poursuivre la lecture

La crise du covid a amené des restrictions des libertés.

La question qui se pose est de savoir pourquoi celles-ci ont été soutenues par une partie non négligeable de la population. Contrepoints s'est entretenu avec Samuel Fitoussi, auteur d'une note pour l'Institut Sapiens sur les erreurs de gestion systémiques pendant la crise sanitaire. Il a étudié l’économie à Cambridge et à HEC.

 

Contrepoints : Irresponsables par nature : vous revenez sur la séquence ahurissante des auto-attestations, dont les plus fervents défe... Poursuivre la lecture

photo de Greta Thunberg au milieu d'une foule
1
Sauvegarder cet article

L’écologisme comme idéologie illibérale avait trouvé son égérie avec Greta Thunberg, mais il semblerait, autant par commodité que par opportunité, que sa rhétorique ait glissé de l’antiscience au scientisme le plus étroit.

Pour Jean-Paul Oury, qui signe un essai au titre évocateur Greta a ressuscité Einstein, c’est désormais au nom du « progrès scientifique » bien compris que les écolos cherchent à imposer leur vision du monde à l’ensemble de la population.

 

La « science » comme idéologie

La « science » dont se récl... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles