Trump suspend le financement américain de l’OMS

Les États-Unis viennent de fermer le robinet du financement de l’OMS avec raison : elle n’a pas fait son travail dans la lutte contre le Covid-19.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Donald Trump by Gage Skidmore (CC BY-SA 2.0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Trump suspend le financement américain de l’OMS

Publié le 15 avril 2020
- A +

Par Daniel Girard.

L’Organisation Mondiale de la Santé n’aura pas le choix de changer sa manière de faire. Il en va de sa survie.

L’OMS paie le prix de son incompétence

Les États-Unis viennent de fermer le robinet de son financement avec raison : l’OMS n’a pas fait son travail dans la lutte contre le Covid-19.


De par son appellation même, l’Organisation Mondiale de la Santé n’a aucune marge de manœuvre pour analyser avec une précision chirurgicale tout événement mondial qui suggère l’éclosion d’une pandémie potentielle.

Peut-être que le président américain Donald Trump aurait dû examiner plus attentivement les premiers rapports qui lui ont été fournis par l’OMS, mais en tant que principal contributeur, l’administration Trump a sûrement pensé, à tort bien entendu, qu’elle pouvait se fier aux analyses de l’organisation.

Complicité de l’OMS avec la Chine

Or, non seulement les analyses de l’OMS n’étaient pas fiables, mais elles révèlent une organisation qui a épaulé les dirigeants chinois alors qu’ils muselaient les médecins qui ont voulu alarmer les autorités dès l’apparition des premier cas de coronavirus.


Le 26 décembre 2019, lorsque quatre cas de pneumonie atypique ont été signalés parmi les clients et les employés d’un marché aux animaux sauvages de Wuhan, des médecins locaux ont été réprimandés par les autorités pour avoir exprimé leur inquiétude publiquement.

Ces autorités n’ont alors pas tardé à se faire rassurantes en affirmant que les quatre malades n’avaient pas été l’objet de contaminations interhumaines.

Propagation du virus

Un peu moins d’un mois plus tard, le 20 janvier, débordés par la multiplication des cas, les autorités chinoises ont admis publiquement que le coronavirus représentait une menace sérieuse et qu’il se transmettait par l’espèce humaine. Mais le pouvoir n’était pas pressé d’affronter le problème.

Ce n’est que le 23 janvier que Wuhan a été bouclé mais des millions d’habitants avaient déjà quitté la région.

La propagation géographique du Covid-19 hors de Chine avait déjà commencé. Des premiers cas ont été signalés au Japon le 16 janvier, en Corée du Sud le 20, Taïwan le 21 et Singapour le 23.

Mais il aura encore fallu une semaine de plus à l’OMS pour déclarer l’urgence sanitaire en Chine et attendre le 11 mars pour la déclaration de pandémie mondiale.

Changement de focus souhaité

Le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, n’est ni un médecin, ni un scientifique, c’est un politicien éthiopien. Il est issu du Front populaire de libération du Tigré et il a occupé des postes de ministres avant d’être nommé à l’OMS en 2017.

D’ailleurs, peu de temps après sa nomination, il a tenté de nommer l’ex-dictateur du Zimbabwe, Robert Mugabe, comme ambassadeur de bonne volonté pour l’OMS.


Or, ce qui est attendu de Tedros, à la tête de l’OMS, c’est de veiller attentivement sur les possibilités d’éclosion des pandémies à l’échelle planétaire et de mettre la politique de côté.

Maintenant que la caisse de l’OMS est vide, peut-être que Donald Trump a attiré son attention.

Voir les commentaires (34)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (34)
  • je serai curieuse de connaitre les salaires de ceux qui travaillent dans ce milieu ;

  • Effectivement nous sommes en guerre: les mondialistes malthusiens manipulateurs des écolos socialos et admirateurs de la Chine communiste veulent confiner les peuples.
    Trump contre attaque en tirant un « missile » sur le « machin » puisqu’ils sont en train de lui coller la responsabilité de la pandémie alors que tous les élus occidentaux ont été apparemment manipulés dans l’ignorance des effets qui étaient pourtant connus par l’OMS mais étouffés en Chine.

  • Après l’UNESCO, voici venu le tour de l’OMS !

    Voilà 2 excellentes décisions !
    Toutes ces organisations ne sont que des « pompes à fric ».

    • C’est pire que ça.
      Cette irganisation est la courroie de transmission d’un projet appelé ID2020, né il y a plusieurs années dans les soutes du Forum de Davos, et conçu pour être le cheval de Troie d’un gouvernelent mondial avec contrôle total des populations.

      • C’est au Bengladesh, pays pauvre, que ce système de « puçage » de la population va être testé.

      • L’article de Reseau International est complètement gauchiste et est un extrait d’un poste IG d’un opposant farouche à la vaccination, la majorité des sources n’est pas citée. Bref, poubelle…

    • ou des plateaux de fromages pour fonctionnaires internationaux.

  • Bon, on pourrait aussi, de notre côté, suspendre notre participation à l’UE, vu ce que cela nous coûte et qui serait bien utile aux soignants.

    • Dites-vous bien que si par hasard ils faisaient des économie, elles ne seraient pas reversées aux soignants mais aux éoliennes et aux panneaux solaires.

  • On pourrait en faire autant chez nous avec ces comités Théodule. Y’en a même 2 ou 3 qui sont spécialisés en France pour la prévention des pandémies…
    Une fermeture et un nettoyage devrait s’imposer.

  • Comme l’article précédent, biais rétrospectif, il aurait fallut….. Facile après…

    • Ben ils ne sont pas payés pour analyser la civilisation de l’Égypte des pharaons, mais pour prévoir les risques futur.

  • Excellente mesure face à un « machin » totalement dispendieux, inutile et complètement noyauté par la Chine qui verse 10 fois moins à l’OMS que les Etats Unis. Ce serait bien (mais évidemment utopique) si la France suivait le même chemin (la contribution financière de notre pays à cet organisme à but lucratif (pour les Chinois) est de 43Millions de dollars par an.

  • Il ne suffit pas de dénoncer l’attitude de la Chine envers les médecins qui ont alerté sur l’épidémie pour zffirmer une complicité de l’OMS avec la Chine.
    D’ailleurs, l’OMS est principalement financée non pas par les gouvernements membres des Nations Unies, mais par un « partenariat public-privé » dans lequel dominent les sociétés privées de vaccins et le groupe d’entités parrainées par Bill Gates.

    • Ah bon? Vous n’êtes visiblement pas au courant que Taiwan a alerté sur les risques humains de ce virus dès début janvier et que l’OMS – qui refuse que cet Etat en fasse partie – a bloqué le courrier, ne le transmettant à personne et au contraire louant la Chine pour sa transparence. Quant à l’actuel directeur de l’OMS, il est entièrement aux mains de la Chine. Et le moins qu’on puisse demander vu la catastrophe planétaire créée par cette complicité est de demander sa démission. Et si l’OMS n’est pas financé par les Etats, donc il peut se passer de leur contribution, notamment celle des Etats Unis et, j’espère sans y croire, celle de la France

    • 3/4 du financement de l’OMS vient de « dons » de particuliers et surtout d’entreprises privées.
      Le 1/4 restant correspond aux contributions des Etats et les USA apportent 22% de ces contributions sur le budget 2018.
      Si les USA se retirent, cela fait certes « que » 400 millions de $ en moins mais surtout, je ne pense pas que Trump continue à accorder certaines déductions fiscales aux entreprises US qui « apportent » sous quelle que forme que ce soit, de l’argent à l’OMS (dons, partenariats ou autres…etc).
      De plus, le signal envoyé à d’autres pays en délicatesse économique avec le covid peut déclencher d’autres annulations de contributions…

  • Encore une excellente décision de Trump.
    En France, le comédien de l’elysée se fait poudrer le museau pour passer à la télé ….
    Consternant.

  • En dehors des critiques fondées à l’égard de l’OMS et, en particulier, de son directeur, il faut rappeler que Trump a, souvent contre l’avis de ses conseillers médicaux, dit tout et son contraire à propos du coronavirus.

    Mais il est en campagne électorale, et donc les milliers de morts doivent être attribués au « virus chinois » et à la mauvaise gestion de l’OMS.

    Tout en s’attribuant les pleins pouvoirs, qu’il n’a pas selon la constitution fédérale ( et qu’on s’attend à voir dénoncé sur « contrepoints » ). Tout en faisant que son nom apparaisse sur tous les chèques de soutien à l’économie. Tout en utilisant les conférences de presse de la Maison Blanche pour diffuser un film à sa propre gloire.

    • Oui, c’ est bien de relativiser les actions de ce trublion, qui ne relève pas véritablement d’ une intelligence et d’ un courage politique, mais d’ une folie douce qui porte ses fruits.

    • Le président Trump est un grand parleur. Il peut affirmer qu’il a tous les droits, c’est sa prérogative, mais les États-Unis ne manquent pas d’instances judiciaires pour faire respecter la constitution, au besoin. Trump aime épater la galerie. Mais jusqu’ici il a agi dune manière contraire à l’autoritarisme en consultant abondamment et quotidiennement les gouverneurs tant démocrates que républicains. Les seuls mécontents sont les journalistes de CNN dont l’acharnement anti-Trump les rends objets de ridicule dans les autres médias et les réseau sociaux. Juste ça mériterait que je fasse un texte là-dessus. Il faut bien rire un peu 😉

      • Oui ce serait important car en France c’est le blackout total dans les médias mainstream tous anti TRUMP.
        Pour les élections de 2016, les médias français annonçaient avec une quasi certitude (sondages truqués du NYT ou de CNN à l’appui) que CLINTON serait élue.
        DREUZ et Radio Quebec entre autres qui ont des correspondants sur place, indiquaient qu’il y avait des foules immenses aux meetings de TRUMP et beaucoup moins pour CLINTON.
        Quand j’ai annoncé à ma famille ou mes amis que TRUMP serait élu personne ne me croyait.

        • Très bien dit. Et face à la médiocrité absolue des leaders démocrates actuels et leurs grandes divergences sur de nombreux points, il est bien possible (probable?) que Trump soit réélu en novembre prochain. Vu l’absence de charisme de Biden, malgré son profil centriste rassurant par rapport à Sanders, et son âge, cela peut dépendre de qui il prendra comme co-listier pour la Vice Présidence. Si c’est quelqu’un situé très à gauche, ses chances seront très minimes.

  • Vu l’incompétence notoire démontrée par la pandémie il a bien fait. Il y en a marre de financer des parasites incompétents!

  • Si vous ne savez que penser des organismes internationaux et des créatures qui les habitent, je vous recommande la lecture du roman « Belle du Seigneur » de Cohen qui écrivait en connaissance de cause et dont voici un extrait savoureux :
    « Les notes de Van Vries faisaient l’admiration des autres directeurs et le désespoir de ses collaborateurs. Il était en effet passé maître dans l’art de ne rien dire. Atteint de circonspection pathologique, ce fonctionnaire était capable d’aligner des douzaines de phrases paraissant pourvues de signification mais qui, relues attentivement, n’en avaient aucune et ne pouvaient donc engager sa responsabilité. C’était le talent de cet imbécile de savoir ne rien dire en plusieurs pages. »
    Voici également pour ce qui est de la complaisance envers le PCC : :https://www.theguardian.com/world/2020/mar/30/senior-who-adviser-appears-to-dodge-question-on-taiwans-covid-19-response

  • Le 22 janvier les autorités taïwanaises ont prévenu l’OMS de la présence de cas atypiques de pneumonie. Or l’OMS a ignoré cette alerte car cette organisation considère que Taiwan est un pays qui n’existe pas puisqu’il s’agit aux yeux de ces fonctionnaires corrompus d’une province sécessionniste de la Chine continentale communiste.
    Taiwan est sous la protection des USA et un allié. Cette attitude inacceptable de l’OMS a énervé Donald Trump et c’est bien compréhensible. Bravo Donald !!!

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Robby Soave.

YouTube a supprimé une vidéo téléchargée par le Comité du 6 janvier qui montrait des images de l'ancien président Donald Trump contestant les résultats de l'élection de 2020.

La fausse affirmation de Trump selon laquelle les machines à voter ont par erreur "déplacé des milliers de votes de mon compte vers le compte de Biden" a été diffusée lors des audiences du comité du 6 janvier, qui se poursuivent cette semaine. L'ancien procureur général William Barr a déclaré devant la commission qu'il n'avait découvert auc... Poursuivre la lecture

En 1974, Valéry Giscard d’Estaing avait affirmé que son adversaire n’avait pas « le monopole du cœur. » Les démocrates d’aujourd’hui et leurs supporteurs auraient grand intérêt à méditer sur cette phrase. En effet, ils adorent pointer du doigt la moindre faute de leurs adversaires – le raisonnement fût-il fautif – mais esquivent plus vite que le Flash quand on tente de leur appliquer la formule.

Prenons la triste fusillade d’un suprématiste blanc présumé à Buffalo récemment. Très vite, les laquais médiatiques des démocrates ont pointé ... Poursuivre la lecture

Par Yves Bourdillon.

Imaginez.

Imaginez qu’une pandémie démarre à Vert-le-Petit (Essonne), siège d’un des trois labos P4 français. Qui croirait les explications de Paris selon lesquelles ce virus aurait été transmis naturellement à l’Homme par une perdrix ?

C’est pourtant l’exploit qu’a réussi Pékin en imposant depuis un an au monde entier le récit selon lequel le SARS Cov 2 qui provoque la maladie Covid-19 proviendrait d’une chauve-souris vendue sur le marché de Wuhan, dont le hasard voulait qu’il se trouvât à proximité ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles