Sibeth Ndiaye, décontractée de la communication

Quelle est donc l’étrange fonction de Sibeth Ndiaye, cette ministre qui sème la tempête partout où se tend un micro ?

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Sibeth Ndiaye on Youtube - https://www.youtube.com/watch?v=EbAb_9Vwfqw

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Sibeth Ndiaye, décontractée de la communication

Publié le 28 mars 2020
- A +

Par Marc André.

Depuis des mois, Sibeth Ndiaye, la porte-parole de ce qu’il est encore convenu d’appeler notre gouvernement multiplie les déclarations à l’emporte-pièce, enchaîne les contre-vérités, quand ce n’est pas les mensonges éhontés, le tout dans la plus totale décontraction d’un exécutif qui ne prend visiblement pas ombrage de voir ses intentions être aussi grossièrement traduites en mots.

Quelle est vraiment la fonction de Sibeth Ndiaye ?

Quelle est donc l’étrange fonction de cette ministre qui sème la tempête partout où se tend un micro ?

Il faut dire que son prédécesseur, Benjamin Griveaux — dont les talents en matière de Home Cinéma n’étaient encore connus que d’une toute petite (et jeune) élite parisienne — était aussi froid et lisse qu’une porte de prison qui se referme. On comprend mieux, à l’aune de ce précédent, la volonté de trancher pour marquer une évolution dans la communication gouvernementale. Une femme pour succéder à un homme, une nouvelle Française face à un apparatchik bon teint, tout ça, tout ça…

Ce que l’on s’explique moins, c’est cet aplomb avec lequel madame Ndiaye collectionne les bourdes qui, bien que démenties, parfois le jour même, ne l’empêchent pas de continuer à nous raconter absolument n’importe quoi, tant est si bien que plus personne ne finit par écouter ce qu’elle dit.

Et tel est probablement le but recherché : créer une distraction pour les quelques journalistes qui auraient encore l’étrange idée de faire correctement leur métier, au sein d’une profession qui n’est plus que servilité et aplatissement. Tant qu’ils se concentrent sur ses élucubrations, ils ne vont pas voir ailleurs.

Cette dame est en fait un épouvantail ou un écran de fumée.

« Mentir pour protéger le Président »

Nous aurions dû nous en douter. Avant de prendre ses fonctions, celle qui n’était encore que communicante en chef de l’Élysée expliquait, à qui voulait l’entendre, qu’elle ne voyait aucun inconvénient à mentir pour protéger le Président.

Si l’on se réfère à cette profession de foi, le moins que l’on peut se dire, c’est qu’Emmanuel Macron doit être sérieusement en danger, vu le rythme soutenu avec lequel tourne la machine à fabriquer des bobards.

Il faut bien avouer que les problèmes de Jupiter ne datent pas de l’arrivée de ce désastreux virus chinois, même s’ils se sont accélérés depuis… tout comme les mensonges de sa porte-parole.

Comme l’a très bien écrit Michel Onfray à l’aune de cette crise sanitaire (mais pas que), Emmanuel Macron n’est plus que « le Président de la République des mots ». Et que nous dit-il à longueur d’interventions… Rien, strictement rien !

Pas étonnant dans ces conditions que le soldat Ndiaye détourne le plus possible l’attention du vide sidéral du message macronien. Ce faisant elle sert de paratonnerre à l’hôte de l’Élysée.

Les enseignants sont en vacances, les masques ne servent à rien…

Le Président enferme les Français pour six semaines, mais pas les banlieues sensibles, et paf, Sibeth explique que les enseignants sont en vacances et se comportent comme des feignasses. Elle est douée, il faut bien le reconnaître, mais le plus talentueux des escrocs finit toujours par faire le coup de trop et la porte-parole se prend de plus en plus les pieds dans le tapis.

Le coup de la visite de l’hôpital militaire de campagne (qu’il aura fallu 10 jours pour rendre opérationnel en temps de paix… pauvre armée française) est assez symptomatique du délire verbal de Sibeth. Selon elle, il était évident que le Président ne porterait pas de masque… parce qu’ils ne servent à rien lorsque l’on n’est pas malade, elle nous l’a dit depuis des semaines.

Hélas, patatras et caramba ! Son Président chéri fait de la pub pour 3M sur tous les écrans, en arborant fièrement son FFP2 dont les soignants sont si cruellement démunis.

Que l’on me comprenne bien. Que le Président prenne des mesures prophylactiques n’a rien de choquant dans la période actuelle, mais que Sibeth mente aussi grossièrement sur l’utilité des protections que son gouvernement n’est toujours pas fichu de mettre à disposition des soignants (je ne parle pas de la population, nous ne sommes pas en Asie…), ça, c’est parfaitement scandaleux.

Les jours de madame Ndiaye au porte-parolat semblent comptés.

À force d’attirer la foudre, elle finit par sentir le soufre et sert de moins en moins de protection. Cela ne voudra pas dire qu’elle sortira du paysage. Elle sera recyclée. On la mettra au vert dans un confortable fromage républicain où elle pourra perfectionner ses talents. Je ne serais même pas étonné que dans quelques temps de cela, elle en vienne à diriger la communication d’un joli laboratoire pharmaceutique… mais je suis certainement mauvaise langue.

Voir les commentaires (75)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (75)
  • Françoise Giroud disait que l’égalité Hommes-Femmes (pardon, Femmes-Hommes) ne serait un fait incontestable que lorsque qu’une incompétente serait nommée à un poste de responsabilité.
    De ce point de vue, reconnaissons qu’ils ont frappé un grand coup…

    • Elle est au contraire très compétente. Pour que les médias se focalisent sur les sujets décidés par le pouvoir et les traitent sous l’angle qui allait bien, dans les démocraties populaires les ministres et leur staff devaient menacer, pressurer, emprisonner, contraindre, etc. Elle l’obtient sans effort apparent, avec naturel et en toute décontraction. Le propre d’une championne.

      • En matière d’interprétation politique, entre le machiavélisme et la connerie, choisissez toujours la connerie… (A. Madelin)

        • Si vous avez un peu de temps (humour grinçant), ce texte est vraiment instructif sur le ‘rasoir d’Halon’ et son histoire…

          http://lemmings.unblog.fr/2017/06/07/la-theorie-du-rasoir-d-halon/

          • Mais là, c’est le rasoir d’Occam 2.0 : si c’est simple et que les résultats sont bons, ne cherchez pas à comprendre pourquoi, poursuivez ! Vous pourrez même vous référer à un célèbre télégramme envoyé par le premier Lord de l’Amirauté — un jeune plein d’avenir nommé Winston Churchill — à l’explorateur polaire Sir Ernest Shackleton indécis au déclenchement de la guerre de 14 : « Proceed ».

          • @lepreachan sauf que l auteur de cette théorie oublie un fait assez important : le mal est bête. La stupidité est une conséquence. La cause première est le mal .

            • Le rasoir d’Hanlon, ça s’applique quand un truc venant d’autrui ne marche pas, et qu’on cherche pourquoi. C’est le choix entre « le fabricant a essayé de m’avoir » et le « il était trop bête pour le faire marcher comme je veux ». Hanlon était programmeur, et quand on programme, la question est omniprésente. Mais l’important est le problème que l’on est en train de chercher à résoudre, l’objet du programme informatique pour le programmeur. Porter la parole du gouvernement peut être très bien fait, ça n’est pas la même chose qu’informer correctement les citoyens…

              • Quand on est programmeur on sait très bien que l’utilisateur est un âne bâté. Aucune question c’est le dogme fondateur.
                En communication, « Il ne faut pas prendre les gens pour des cons, mais il ne faut pas oublier qu’ils le sont » dixit les inconnus.

      • Bien vu !
        En termes de stratégie, on pourrait définir son rôle comme ‘abcès de fixation’…

    • Ce n’est pas de l’incompétence, c’est du mensonge.
      Tout au plus, devrait-on se poser la question « A-t-elle conscience de la vérité, pour pouvoir prétendre (elle même) qu’elle mente à escient ? »

  • Bonjour, rappelez-vous ce que disait Albert « rien ne donne mieux idée de l’infini que la bêtise humaine » (dans un langage modifié pour être politiquement correct)…cette bouffonne donne dans l’insupportable, la prétention et tout ce qui va avec.
    Mais j’oubliais que nous sommes incultes, incapables de nous servir d’un masque (ce n’est qu’un exemple)…en revanche, bien capables et sidérés de voir l’absolue bêtise d’un porte-parole d’un soi-disant gouvernement, désigné pour anticiper, prévoir et non subir puisqu’aujourd’hui l’important devient le décompte macabre comme la vaine polémique sur le Pr Raoult.
    A la fin de ce terrible moment, chacun devra rendre des comptes Mr Macron, incluse votre arrogante personne.

    • Il a gagné 13 points dans les sondages et la majorité lui fait confiance, bien qu’il n’ait strictement rien fait pour préserver la santé des français! C’est à ceux-ci qu’il faut s’en prendre, ils l’ont élu et persistent.

      • Les sondages sont-ils honnêtes?

        • C’est clair que les sondeurs ne reçoivent bon accueil que chez ceux qui font aussi bon accueil aux démarcheurs pour l’isolation à 1€, et qu’il y a donc forcément un biais…

      • Encore faudrait-il croire aux sondages, faits par des instituts tous rachetés par les mêmes que tous les médias depuis 2014.

      • Oui mais…vous pouvez répéter la question?

      • Vous ne croyez pas à ces sondages, bien-sûr. C’est parce qu’il plonge que certains grassement payés par le gouvernement essaient de le maintenir la tête hors de l’eau. Vous croyez qu’on a besoin de faire de la pub pour un produit qui marche? Quelle bonne blague. Personne n’est dupe!

  • Une madame loyale pour présenter le cirque présidentielle….. Normal, un clown, la on se fout du public.

  • C »est si bête…

  • bah , elle fait partie de ce que macron nomme affectueusement  » des amateurs  » et dont il est si fier ; pauvre France va ;

  • Les Allemands ont coutume de dire :

    « Keiner ist unnütz, er kann immer noch als schlechtes Beispiel dienen ! »

    Personne n’est inutile, il(elle) peut toujours encore servir de mauvais exemple…

    • Leipreachan
      Vous avez raison il est préférable de faire preuve de bienveillance alors que, s’agissant de Sibeth Ndiaye, Marc Suivre se pose la question de son efficacité au poste qu’elle occupe…
      S’agissant de rallier à la Macronie des électeurs issus de l’immigration, cela reste du domaine du possible; pour les survivants à covid19, l’échéance de 2022 sera proche…
      Mais, lorsqu’il s’agit de relayer des opérations de foutage de gueule érigées en principe de gouvernance, le résultat semble incertain.
      Avec sa coiffure enfin maitrisée, je pense qu’elle aurait pu être plus efficace comme candidate de la Macronie à la mairie de Paris…

  • En résumé argot. Si bête elle paille….

  • Pardon
    En résumé argot : si bête elle paille…

  • Si bête elle piaille

  • Si cette crise pouvait révéler que la communication ne fait pas une politique..

  • Soyons rigoureux et précis ici.
    La nullité crasse , l’inculture, le mensonge, l’incompétence, le mépris, ne peuvent être camouflé sous le vocable de « Décontraction ».
    Ce n’est pas au niveau des sphincters que l’on juge le mieux de la qualité de relâchement d’un athlète de haut niveau.

  • Lorsqu’on nomme une idiote, uniquement parce qu’elle est noire, chargée de la communication il ne faut pas s’étonner qu’elle dise que des conneries!

  • L’anerie n’a pas de sexe mais quand même le gvt a de bien belles bécassines.. Elles causent, ce n’est pas méchant, les mâles agissent, la c’est grave et cela fait des années que ces gens hantent l’elysee et matignon. A croire que les dieux n’aiment pas l’intelligence autour d’eux mais des courtisans et courtisanes.

  • Une précision tout de même pour l’hôpital de campagne. Il convient de préciser que l’hôpital de campagne en tant que tel n’existait pas, Aussi incroyable que cela puisse paraître. Restrictions budgétaires et stratégies douteuses obligent.

    Aussi il a fallu réunir des éléments, des unités, rappeler du personnel partout en France et en Outre-mer pour constituer cet hôpital.
    Tout ça pour dire que finalement c’est un vrai tour de force de la part des armées d’avoir mis « si peu » de temps.

    • @Mousquetaire c’est incroyable, pas d’hopital de campagne !!! Mais s’il y a un conflit, même limité, en Europe, nous partirons en short, pire que les deux dernières fois.

  • Pour en revenir au ‘rasoir de Halon’, il y a un concept qui mérite la peine d’être retenu:

    l’idée que la bêtise ne peut être qu’active.

    Bouvard et Pécuchet: « elle (la bêtise) ne consiste pas du tout à ne pas comprendre quelque chose, mais à tirer de son propre fond quelque activité ou tâche absurdes auxquelles elle entreprend de se dévouer corps et âme ; elle est pure activité ».

    Autrement dit on ne peut être con que lorsque l’on FAIT quelque chose de con…

    • @lepreachan dans mon expérience les gens ne sont jamais « c*ns » , ils cherchent simplement à obtenir un effet (gain max) en cherchant des raccourcis (cause première la paresse) pour éviter (moyens : la tromperie le vol, mensonge) un effort . La loi du monde étant finalement assez bien faite -quoi qu on en dise- ils sont toujours démasqués tôt ou tard . Alors les autres disent : les c*ns ! Non ils ont voulu tordre les lois du monde et comme toujours se sont pris le réel en pleine figure .

      • Pas d’accord, ça occulte tous les cas où des gens répètent leur erreurs quitte à faire beaucoup d’effort alors que ça n’a pas marché la première fois. Et tous ceux qui restent prostrés devant une situation, car ils ne savent pas comment faire.

        • @menesdred pas du tout, vous démontrez au contraire ce que je dis:ces gens finissent par faire plus d’efforts en essayant d’éviter l’effort (d’où leur le constat des autres « ils sont c*ns » )et les seconds décident tout simplement de refuser l’effort . Dans les deux cas c’est bien la fainéantise qui est à l’origine, la c*nnerie en découle, c’est e symptôme visible. (dans le cas 2 : on ne sait pas alors on se bouge et on demande, rester comme un poule qui a trouvé un couteau est le symbole d un fainéantise crasse)

          • Dans votre premier propos, vous évoquez la paresse, et aujourd’hui vous citez la fainéantise,
            or les deux choses sont distinctes :

            – Le fainéant ne fait rien, ne produit rien (qui vaille)
            – Le paresseux fait l’effort du moindre effort;

            la légende prétend que dans certaines usines on filme des paresseux afin d’en tirer des moyens d’optimiser les ‘process’…

            Je ne peux le prouver, mais en tant que paresseux assumé, ça m’arrange… 😉

    • Tout à fait d’accord. C’est pourquoi je râle contre ceux qui mettent en avant la « volonté politique ».

      La bêtise des politiciens ne s’exprime dans toute sa splendeur qu’à partir du moment où ils se sentent investits d’une mission (divine).

      On est injuste sur CP quand on traite certaine de « folle du Poitou », alors qu’on devrait l’appeler « c… du Poitou »

      • @alan encore une fois le terme « c.. » est impropre , les politiques arrivent tout à fait à leurs objectifs : vivre tres confortablement sur la bête, vous confondez simplement les vôtres avec les leurs . Je ne comprends pas d’ailleurs qu’un libéral , normalement adepte du concept de responsabilité, en dédouane si facilement les politiques , c’est pour moi une source d’étonnement , en les traitant de stupides , vous les dédouanez , pourquoi ? c’est un mystère .

        • On peut être proffiteur ET stupide …

          Il est bien entendu que les politiciens ont choisi cette voie pour obtenir le pouvoir, l’argent, et les honneurs sans compétence et sans travail, mais cela ne les empêche pas de foutre la m… en plus par pur bêtise au lieu de rester tranquilement dormir sur les bancs de l’assemblée et dans les ministères.

          • Cela me rappelle un film français (comme par hasard):

             » Comment réussir quand on est con et pleurnichard… »

      • @alan je crois avoir trouvé l’origine : c’est le fameux « père pardonnez leurs ils ne savent pas ce qu’ils font » j ‘ai toujours eu du mal avec cette partie du programme …. mais je me soigne 😉

  • « Et tel est probablement le but recherché »
    Je n’y crois pas une seule seconde. On a trop tendance à vouloir chercher de la malice de partout quand l’explication la plus simple – à savoir l’incompétence – est souvent la meilleure.

    • @robert pour moi bêtise et malice sont les deux profils d une même face

      • C’est une longue question à traiter de manière générale… mais dans ce cas précis, je crois qu’il convient de les distinguer. Car ici, l’auteur de l’article décrit le comportement de Ndiaye comme étant conforme au but recherché, et lui attribue donc une compétence qui est rationnellement utilisée au service d’un objectif malicieux. Personnellement, je ne crois pas une seule seconde que cette dame dispose de la compétence que l’auteur lui attribue, et si elle n’en dispose pas, je ne vois pas bien la raison pour laquelle on devrait lui attribuer le but malicieux en question, puisqu’en absence de cette compétence, ce serait un parfait hasard si son comportement avait pour conséquence le but recherché.
        Je pense personnellement qu’il s’agit juste d’une amatrice.
        D’autre part, je pense que les hommes et les femmes politiques ont, comme tout le monde, voire un peu plus que tout le monde, de l’amour propre, et personne ne se ridiculise volontairement comme ça en disant des conneries pour faire son méa culpa 3h plus tard.
        Après je n’ai aucune preuve à apporter, mon raisonnement se base simplement sur une hypothèse : les homme et les femmes politiques ont une psychologie qui n’est pas fondamentalement différente de celles des autres. Ce qui me frappe quand j’entends la description des hommes et des femmes politiques par de nombreuses personnes, c’est que cette hypothèse n’est pas souvent retenue, car on leur attribue souvent implicitement 1) une intelligence (dans le sens où ils seraient capables de calculer les conséquences de chacun de leur acte) et 2) une malveillance bien supérieure à la moyenne.

  • @Leipreachan
    Ne jamais attribuer à la malveillance ce que la bêtise suffit à expliquer.
    Merci ! C’était la situation que je recherchais dans mon précèdent message.

  • elle sert de point focal pour camoufler les erreurs de nos gouvernants.

    mais elle fait surtout passer la France pour un pays d’idiots : cela est difficilement pardonnable !

  • Un des aspects positifs de cette crise sera , j’espère, de nous débarrasser de cette « porte parole » dont les habits de clown confirment bien les propos .

  • 30 commentaires de toujours les mêmes 18 contributeurs pour dire toujours les mêmes inepties à propos d’un article basé sur des affirmations gratuites sans preuves….Où est l’objectivité que j’espérais trouver dans « contrepoint » ? Un peu de rigueur s’il vous plait !

    • Tiens voila du boudin et le 19e.

    • Retire le masque que tu ne sais pas mettre, Sibeth, on t’a reconnue..

    • Les preuves sont dans la vidéo, dans d’autres médias, il n’y a rien de gratuit ici, la personne en cause représente beaucoup de ce que l’on peut détester, sa page wiki indique notamment son passage par l’UNEF…

    • pur ne pas juge avec sévérité la com du gouvernement i faut le supposer UNIQUEMENT animé de bonnes intentions..
      mon opinion est que depuis lé départ macron aurait gagné de la confiance en disant simplement je ne vais pas me représenter. Les choix malheureux de début étant difficilement contestables… c’est incompatible avec une personne qui veut incarner le capitaine qui sait où il va..

  • C’est Sibeth qui a dit que vous êtes mauvaise langue ?! Ou elle a encore menti ?!

  • « Cette dame est en fait un épouvantail ou un écran de fumée. »
    Elle est exactement comme les traductrices en langage des signes qu’on voit beaucoup à côté de l’orateur en ce moment dans les conférences de presse. Elle ne sert pas à rendre le discours plus clair — un powerpoint avec les chiffres, ce serait autre chose ! — ni à toucher un plus grand public — vous avez déjà vu un malentendant obnubilé par le direct au point de ne pas attendre que les points essentiels du discours défilent dans le bandeau ? –, mais elle sert à capter le regard et à faire entrer les mots de manière subliminale dans l’inconscient pendant ce temps, plutôt que d’écouter et comprendre le discours lui-même.

    • « un powerpoint avec les chiffres »

      Trop compliqué pour nous français. J’ai vu les premiers graphiques d’évolution de l’épidémie en échelle logarithmique … sur la BBC !

      Bien plus clair pour voir si on a toujours une droite ou si ça s’infléchit.

    • Si on avait une vrai startup nation, 3 slides et fini la discussion, mais lire un graphique quand on sait même pas mettre un masque…

    • Je ne sais pourquoi, mais lorsqu’un politique fait un discours, j’ai l’impression que la dame du langage des signes fait toujours les mêmes gestes:

      – elle forme un cercle avec le pouce et l’index d’une main et fait des va et vient avec le majeur de l’autre,
      et
      -elle replie un bras vers le haut, et frappe le creux du coude avec le plat de l’autre main…

      Mais peut être est ce mon imagination ?

  • En ce moment il ne faut pas polémiquer car la lutte est ailleurs mais quand même je pense qu il faut lui retirer immédiatement la communication du gouvernement …. SIBETH N DIAYE est un virus .. un fléau qui empêche une bonne communication

  • Elle porte pourtant si bien son nom . . . si bête !

  • Les fonctionnaires en confinement seront ils rémunéré a 100%

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

L'ancien ténor du barreau était entré au gouvernement de Jean Castex à l'été 2020. Une nomination surprenante, dans laquelle les syndicats de la magistrature ont vu une "déclaration de guerre". En reconduisant celui-ci dans ces fonctions, le chef de l’État persiste et signe.

Le nom de Rémy Heitz, le procureur général de la Cour d'appel de Paris avait circulé ces derniers jours pour lui succéder. La République en Marche avait pourtant déjà donné le ton avec Richard Ferrand qui nomme au Conseil Constitutionnel Véronique Malbec, directric... Poursuivre la lecture

Un mois après sa réélection et à trois semaines des élections législatives, le président de la République (sur proposition du Premier ministre) a choisi son gouvernement. L’attente a été longue, ne serait-ce que par les spéculations sur le nom du successeur de Jean Castex. Sinon, on garde les mêmes et on continue. Deux surprises cependant : le maintien du garde des Sceaux et le nouveau titulaire de la rue de Grenelle.

https://twitter.com/Elysee/status/1527657628540755969

Il faut dire que, soutenu par une coalition hétéroclite qu... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles