Pourquoi la Commission européenne se plie aux exigences de Greta Thunberg ?

Pourquoi les instances européennes se plient-elles aux exigences de Greta Thunberg, une mineure sans aucune légitimité démocratique ?

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Greta Thunberg at the Parliament - European Parliament (CC BY 2.0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Pourquoi la Commission européenne se plie aux exigences de Greta Thunberg ?

Publié le 6 mars 2020
- A +

Par Philippe Charlez.

Greta Thunberg, qui participera aujourd’hui à Bruxelles à la marche pour le climat, était le 4 mars l’invitée de la présidente de la Commission européenne Ursula Von der Leyen.

Ce déplacement n’est pas un hasard puisqu’il est concomitant avec l’adoption du « green deal » par la Commission Européenne. Une loi qui vise à réduire les émissions européenne de 40 % à l’horizon 2030 et à atteindre la neutralité carbone à l’horizon 2050. Une loi critiquée de toute part quand on sait qu’elle va coûter 1000 milliards d’euros au contribuable européen.

Le Green Deal, pour quel résultat ?

Sauf à mettre massivement en œuvre du CCUS (Capture Carbon Storage & Usage) que beaucoup de populations européennes rejettent sociétalement, tout le monde (y compris madame Von der Leyen) sait pertinemment que cet objectif n’est pas atteignable.

D’autant que la Commission européenne souhaite parallèlement réduire la part du nucléaire seul moyen crédible pour massivement décarboner notre société.

Et pourtant, malgré cet objectif hyper ambitieux puisqu’inatteignable, Greta Thunberg fidèle à sa réputation, tente de faire monter les enchères en expliquant publiquement que « cette loi climat est une capitulation car la nature… ne négocie pas ».

Dans la mesure où la plupart des députés européens ont applaudi en masse, la passionaria aurait tort de se priver de frapper un peu plus sur sa victime préférée qui tend systématiquement l’autre joue.

Pourquoi se plier aux exigences de Greta Thunberg ?

Pourquoi les instances européennes se plient-elles aux exigences d’une mineure sans aucune légitimité démocratique pilotée par une extrême gauche qui ne souhaite qu’une seule chose : la peau de la société de croissance ? En agissant de la sorte non seulement elles se discréditent mais elles insultent les populations qui les ont élues.

Pourquoi l’Europe ne fait-elle pas plutôt valoir qu’en matière de climat, elle est, et de loin, la meilleure élève du monde ? Pourquoi l’UE ne renvoie-t-elle pas l’adolescente vers les États-Unis de Donald Trump qui se sont assis sur les Accords de Paris ou vers la Chine de Xi Jinping qui produit et consomme la moitié du charbon mondial.

À supposer qu’elle soit autorisée à s’y exprimer, il est fort probable que son discours au Congrès Américain ou à l’ANP chinoise ne rencontre pas le même succès.

Comme nous l’écrivions dans une autre tribune au début de cette semaine, les restrictions massives faisant suite à l’épidémie du coronavirus devraient avoir un effet spectaculaire sur les émissions de gaz à effet de serre et tester « en vraie grandeur » le modèle que prône Greta Thunberg.

Les conséquences économiques et sociales dramatiques sous-jacentes lui importent peu. Son combat climatique vaut bien plus que le bien-être de la race humaine !

Voir les commentaires (49)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (49)
  • ben justement, les instances européennes ne sont pas élues : c’est une grande partie du problème.

    pour le reste, cela montre le niveau de ces instances européennes, notamment la présidente de la commission, dont l’arrivée à ce poste n’a été une bonne nouvelle que pour la Bundeswehr (dixit les allemands).

    • les députés européens sont bien élus

      • Bien élus, bien élus, …

        • C’est tout le problème du scrutin de liste: aux européennes, nous ne votons pas pour une personne mais pour une liste politique. Pour se faire élire, il suffit d’être bien placé, par ses petits copains, sur une bonne liste. Dans ces conditions, même un âne arriverait à se faire élire. D’ailleurs, en cherchant bien ….
          Petite démonstration: on connait tous notre député français, mais qui connait nos députés européens ?

          • Ce serait ou cela a été le cas en France en cas d’application du scrutin à la proportionnelle intégrale, pour être élu il faut figurer dans les premières places des listes, donc, avant le scrutin on sait avec certitude si l’on va être élu ou si l’on n’a aucune chance, en poistion non éligible comme ils disent.

      • la commission n’est pas élue.
        et il n’existe pas de référendum d’initiative populaire, seule solution pour la contrer (avec sa disparition).

      • … Mais ils ne servent à rien !

  • C’est moi qui ait des problèmes ou ce charabia est incompréhensible ?

    « Sauf à mettre massivement en œuvre du CCUS (Capture Carbon Storage & Usage) que la beaucoup de populations européennes rejettent sociétalement » (sic)

    « tout le monde (y compris Madame Von der Leyen) sait pertinemment que cet objectif n’est pas inatteignable. » (ne serait-ce pas l’inverse ? Qu’il est inatteignable ?)

    Bref, je me suis arrêté là, parce que si le reste est identique, j’aurai mal à la tête avant d’arriver au bout.

  • Il est évident que les instances europénnes ne cherchent pas l’intérêt des Européens, pas plus que les dirigeants français ne défendent l’intérêt de notre pays.
    Il suffit de prendre les chiffres. En supposant que l’Europe réduise de 40% ses émissions de CO2, on peut calculer l’impact sur la température, (en supposant la culpabilité du CO2 et en utilisant les chiffres du GIEC)

    – avec une sensibilité climatique (échauffement en cas de doublement du taux de CO2) de 2ºC
    – une part de CO2 anthropique dans l’atmosphère de 25% (hypothèse très haute)
    – une fraction d’origine européenne à 11%,
    « l’échauffement évité » serait de
    40% x 11% x 25% x 2°C=0,02ºC
    Greta a trop séché l’école, elle n’a pas appris à compter. Mais les responsables européens ont-ils l’excuse de l’incompétence?

    • L’échauffement évité serait de 0,02°C, si l’Europe seule décidait de saborder son économie — Oui, enfin, de réduire ses émissions de CO2 — Encore faut-il que tous les autres pays de la planète fassent l’effort de ne pas augmenter les leurs ! Ca n’est pas déjà pas gagné !
      Admettons que, dans formidable élan de solidarité, et contre toute attente, la planète entière décide de réduire de 40% les émissions de CO2, l’échauffement évité serait de 0,2°C.
      C’est vachement rassurant pour nos arrières-arrières petits enfants qui, en 2100, ne subirons un réchauffement, non plus de 7°C, mais seulement de 6,8°C.
      Ca vaut peut-être le coup d’essayer !
      Climatiquement vôtre. JEAN

    • La règle de trois n’est pas maîtrisée par nos ministres

      La il y en a plusieurs a la suite…

    • La sensibilité climatique en cas de doublement du gaz carbonique serait plus proche de 0,5°C.

      https://laphysiqueduclimat.fr/le-livre/resume

      • La sensibilité climatique n’est qu’un artefact numérique (issu d’une équation différentielle du 1er ordre non démontrée) et régulièrement infirmée par les mesures de températures depuis 2000 : elle baisse régulièrement car après avoir atteint le pic du cycle solaire de 70 ans on aborde maintenant la phase descendante de ce cycle. Le réchauffement climatique constaté depuis 1800 hors cycles de 11 et 70 ans est de 0,7 à 0,9°C. La concentration en CO2 issue des activités humaines est de 16 ppm sur un total de 400 ppm et l’effet de serre induit par le CO2 est causé à 97% par les 200 premiers ppm (cf. loi de Beer-Lambert). Donc cette histoire de réchauffement lié au CO2 induit par les activités humaines n’est qu’un gigantesque hoax doublé d’une escroquerie planétaire.

  • tout ça n’est qu’une histoire de gros sous ( les nôtres en l’occurrence ) ; la CE déroulerai le tapis rouge pour un chameau si elle était sure que ça lui rapporte du pognon , alors pourquoi pas devant une greta ;

  • Quel coronavirus ? Il y en des dizaines ….

  • « Pourquoi l’Europe ne fait-elle pas plutôt valoir qu’en matière de climat, elle est, et de loin, la meilleure élève du monde ? »
    C’est censé être une fierté ?

    • @Gally-Nous avons été lobotomisés à l’école publique puis formatés à la politique médiatique qui prend tout au passage plutôt que de diriger nos sociétés vers un futur optimal. Je pense qu’une bonne dose de « malheur » socialo-climatique en fera réfléchir plus d’un, à condition qu’il y ait encore une case appelée réfléchir entre les deux oreilles. Nous allons à cause du coronavirus voir effectivement les effets grandeur nature de cette politique sans étude de faisabilité, c’est de la politique à la hache.

    • Bin, si on se place en matière de pollution, vous préféreriez respirer ce qu’aspirent les chinois ?

      • Et si on se place en matière de pollution et de niveau de vie, vous préféreriez vivre en France où en Papouasie Nouvelle Guinée ?

      • Mais nous ne sommes pas en Chine, mais en France, le pays qui pollue le moins! Qu’est ce que cette question stupide que vous nous balancez?

      • Sauf que le CO2 n’est pas un polluant. Mélanger les climats avec la pollution atmosphérique n’a pas de sens.

    • Parce que vous, vous résonnez en personne sensée !
      Pas eux
      C’est aussi simple que ça !

    • évidemment oui !

  • Personne ne peut croire sérieusement que l’Europe se plie aux injonctions de Greta Thunberg. Elle ne fait que s’en servir pour communiquer sur un plan déjà décidé par ailleurs. Ce plan est la stricte continuité de l’Accord de Paris sur le climat, élaboré en 2015, trois ans avant que GT ne fasse surface.
    N’accordons donc pas à celle-ci plus d’importance que la mouche du coche de la fable…

  • « L’ame enfantine et l’ame collective réagissent de facon fort semblable. Les idées avec lesquelles on nourrit et ébranlent les masses sont puériles à n’y pas croire. Pour devenir une force historique qui mette les masses en mouvement, une idée doit etre simplifiée jusqu’à devenir accessible à l’entendement d’un enfant. Et une chimère puérile forgée dans un cerveau immature peut bien faire quelques années plus tard son entrée sur la scène politique, costumée en idéologie délétère ». Cette phrase a été écrite en 1939 dans le livre « Histoire d’un Allemand » par l’écrivain Allemand Sebastien Haffner. Il décrit parfaitement comment l’impact des idées simplistes et intolérantes ont été portés par les jeunes allemands lors de la montée au pouvoir d’Hitler.

    • Lorsqu’on lit l’article on comprend le désintérêt pour l’Europe actuelle.
      Je pensais que la Greta était repartie jouer avec ses biberons
      Comme vous le soulignez, Trump, ni le chinois lui ont mis le tapis rouge. Les européens vont devenir les laquais du reste du monde.
      La Suède des années 60 a disparu, son avenir me paraît incertain

    • Excellente et justifiée référence à Sebastian Haffner, point assez lu chez nous !

      Pour le reste, le cas Greta Thunberg rappelle furieusement la croisade des enfants au début du XIVe siècle qui finit en désastre total…

  • Greta Thunberg n’est elle pas l’illustration de ces « idées simples dans un cerveau immature » ?

  • parce que justement ils ne plient pas..ils souhaiteraient plier…en fait nous contrôler plus… tout comme les onusiens qui applaudissent greta qui semble les accabler..

    c’est ridicule tellement c’est visible.

  • Qu’ils continuent comme cela à la Commission et je demanderait un Frexit ! C’est d’ailleurs pour cela que je ne voterai ni Hidalgo, ni Buzyn ni Villani qui mettent l’environnement avant tout, ces apprentis sorciers !
    Intéressant de voir que toute la pollution en Chine a disparu en quelques jours car l’activité s’est arrêtée ! Alors oui, l’activité industrielle pollue bien l’atmosphère, et personne ne le niait mais ce n’est donc que cela, la pollution ? Cela s’évapore si facilement ? Alors, à quoi bon en faire tout un foin ?

  • Triste de voir les instances officielles nationales ou internationales, censées prendre des décisions engageantes pour nous tous, s’adonner au culte démagogique d’une mascotte qui les agresse sans légitimité, de son seul profil psychologiquement dérangé. Cette époque molle, qui se soumet à ses enfants, admire ce qui la combat. Pendant ce temps là l’Asie avance (enfin quand le corona n’est pas là !).

  • Madame Ursula Von der Leyen me paraissait un peu différente des autres, catastrophe.

  • Greta joue un rôle fondamental dans l’analyse des problèmes du monde !
    Le nombres de tarés qui se déplacent pour la voir ou qui reste pour l’applaudir donne une indication très précieuses sur le niveau de pourritude des institutions qui l’utilisent.
    Ou Greta Passe l’intelligence Trépasse !

  • Il faut lui inoculer le Coran’ho-virus !

  • Il faudrait instituer un Référendum d’Initiative Populaire au niveau Européen.

  • Quel cirque avec cette gamine véritable « Cheffe de Secte ».

  • Ce n’est même pas un combat climatique, c’est celui de ses gauchistes de parents, qui visent le capitalisme et la prospérité!

  •  » Pourquoi les instances européennes se plient-elles aux exigences de Greta Thunberg, une mineure sans aucune légitimité démocratique ? »
    A la question de l’auteur, je préciserai « sans l’ombre de la moindre compétence ou formation scientifique » ; car une légitimité démocratique n’implique pas d’emblée une capacité scientifique.
    Il est invraisemblable que les analyses de scientifiques qui expliquent que ces changements climatiques sont non seulement normaux, mais liés aux cycles terrestres, solaires ainsi qu’aux énergies émises d’autres planètes de notre système, soient ignorées, alors que les délires d’une mineure (de surcroît psychologiquement fragile) soient admirés et portés aux nues.
    « Une loi qui vise [….] la neutralité carbone à l’horizon 2050. […] va coûter 1000 milliards d’euros au contribuable européen », pour un impacte de baisse de température quasiment nul, c’est cher payé le caprice d’une adolescente buté et bornée, marionnette de l’extrême gauche.
    En considérant que, ni la Chine ni les US ne suivent cette absurdité du carbone zéro, quel impacte aura UE (petite tâche sur le globe) dans sa lutte écolo ? A part paupériser ses populations et les rendre serviles des autres Nations, il est difficile de déceler le but de cette gouvernance.
    Conclusion : les dirigeants de l’UE marchent sur la tête !

  • Mais ne peut-on pas mettre fin à cette mascarade ? Cette gamine porte un préjudice certain à la cause écologique qu’elle prétend défendre. Elle représente l’archétype du militant intégriste. Et que dire de ces politiques qui assistent à ses élucubrations.

  • Si Ursula ne sait que faire la promotion de Greta, comme Jupiter lui-même, ils ne servent à rien, et je ne comprends vraiment pas pourquoi on ne les vire pas tout de suite et une bonne fois pour toutes, car ils sont tellement nuls par rapport à elle, qu’ils risquent de l’empêcher d’accomplir son destin, à cette pauvre petite, qui sans aller à l’école, récite parfaitement ses leçons… et sans se poser de questions idiotes…

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Jon Miltimore.

Le jour de la Terre, Wynn Alan Bruce, un écologiste et photographe du Colorado âgé de 50 ans s'est immolé devant la Cour suprême des États-Unis.

À la suite de sa mort, ses amis ont déclaré qu'il s'inquiétait du changement climatique. Kritee Kanko, la scientifique en chef de l'Environmental Defense Fund a déclaré :

« Ce gars était mon ami. Ce n'était pas un acte de suicide. C'est un acte de compassion profondément intrépide pour attirer l'attention sur la crise climatique. »

T... Poursuivre la lecture

Alors que les crises s’enchaînent, le GIEC a dévoilé le 28 février dernier le second volet de son sixième rapport sur l’état du climat.

Ironie de l’actualité : ce document est publié seulement quelques jours après le début du conflit russo-ukrainien, ou du moins de sa partie la plus médiatisée puisque les deux pays sont en conflit depuis bientôt 8 ans.

Qu'il s'agisse du conflit ukrainien, des élections présidentielles ou du retour du covid, à l’hiver qui s’abat sur la France s’ajoutent de vieilles ficelles, celles qui viennent t... Poursuivre la lecture

Un ami taquin me présente hier 5 mars une amie allemande qui travaille à la Commission européenne. Courtois, j’entame la conversation. Après deux phrases, madame Von Strumphflüdel (si j’ai bien compris) tient à m’informer du fait qu’elle se rendra bientôt en Inde en train, bien sûr.

— Of course. Êtes-vous peut-être écologiste ?

D’un air humble, les lèvres légèrement pincées, les yeux se baissent, le visage s’incline imperceptiblement, dans une posture nettement christique :

— Je ne suis pas parfaite, mais je tente de cont... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles