Conférence Students for Liberty : les frontières de nos mondes

Le samedi 5 octobre 2019, le mouvement Les Affranchis, Students for Liberty en France, organise une journée de conférences sur le thème des frontières, qui aura lieu à la base (31, rue Bichat, 75010 Paris).

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Border source https://unsplash.com/photos/iE80BguAEXA

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Conférence Students for Liberty : les frontières de nos mondes

Publié le 24 septembre 2019
- A +

Par Constance Péruchot.

Les frontières comme limites matérielles sont à la fois synonymes d’ouverture mais aussi d’enfermement d’une communauté dans un espace donné. Mouvantes, elles évoluent au fil de l’Histoire et des nécessités humaines. Leur présence est liée à des cultures, des pouvoirs politiques et se justifie parfois par des particularités géographiques.

Michel Foucher écrivait en 1988 que la notion de frontière n’est pas limitée à un élément matériel, mais répond à trois dimensions, celles « du réel, du symbolique et de l’imaginaire » (Fronts et frontières, un tour du monde géopolitique). La frontière n’est donc pas seulement une interdiction de passer, mais également un objet porteur d’imaginaire.

Si Internet et les réseaux sociaux nous permettent d’abolir les frontières de l’information et des idées, la frontière matérielle fait débat dans notre société contemporaine. Les migrations ont augmenté au fil des années et les États doivent s’y adapter. Dans son rapport « Perspectives des migrations internationales en 2018 », l’OCDE précise que plus de cinq millions de nouveaux immigrés permanents seraient arrivés dans la zone OCDE en 2017, selon des données préliminaires. Ces migrations soulèvent des questions en matière de respect des droits fondamentaux des migrants, mais également d’impact économique et politique.

Mettre à plat les craintes et les préjugés

L’association Students for Liberty France a choisi de traiter le thème des frontières lors d’une journée de conférences afin de mettre à plat les préjugés et les craintes pour entamer un débat ouvert. Les sept conférences proposées abordent des volets différents liés à la question des frontières.

La journée débutera avec une réflexion sur la concordance entre humanité et frontières : comment accueillir dans la dignité ? Pour ce premier panel, une discussion s’engagera entre Speranta Dumitru, maîtresse de conférences en science politique, Dorian Guinard, maître de conférences en droit public, Maya Lino, avocate spécialiste du droit d’asile et deux membres de l’association Good Chance Théâtre, Claudia Benítez et Ana Guerrero.

La seconde conférence fera l’analyse des effets économiques de telles migrations pour un pays avec Ekrame Boubtane et Pascal Salin.

Le troisième temps de la journée présentera l’impact du changement climatique sur les migrations avec deux membres de Youth on the Move, Lucie Pélissier et Charlotte Blondel.

La journée se poursuivra en abordant la question de l’impact économique du libre-échange avec l’économiste Jean-Marc Daniel, puis la frontière sera débattue du point de vue de l’identité, avec Ferghane Azihari et Erik Tegner. Christian Michel interviendra ensuite pour discuter de l’avenir de la démocratie dans un monde sans frontières.

Nouvelle frontière

Enfin, la dernière conférence décollera de la surface de la Terre, pour interroger les frontières de l’espace. Dans ce panel nous aurons le plaisir d’accueillir François Spiero du Centre National d’Études Spatiales, Pierre Brisson de la Mars Society Switzerland et Alban Guyomarch de la European Space Law Association.

Paul Valéry écrivait dans Regards sur le monde actuel (1931), « l’ère des terrains vagues, des territoires libres, des lieux qui ne sont à personne, dont l’ère de la libre expansion, est close ».

La  conférence du mouvement Les Affranchis – Students for Liberty en France – a pour but d’ouvrir le dialogue sur la frontière, de comprendre ce qu’elle implique pour l’éthique, l’économie, la politique et pour le futur.

 

« Laissez-Passer : Une journée de conférences sur les frontières »

Le samedi 5 octobre, de 10 heures à 18 h 30, à la base (31, rue Bichat, 75010 Paris).
Les inscriptions sont ouvertes via ce lien.

Événement Facebook ici.

Voir les commentaires (3)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (3)
  • C’est bien de débattre, mais quand on annonce « mettre à plat les craintes et les préjugés », on signale, de fait, un manque d’objectivité.

    • Bonjour La petite bête,
      la crainte est un sentiment et le préjugé une idée préconçue. Difficile d’avoir un débat objectif avec ces deux éléments, non?
      Au plaisir de débattre avec vous la semaine prochaine.

  • « Laissez-passer » ne devrait pas être considéré indépendamment de « Laissez-faire », et de « Faites assumer les responsabilités ». A moins de trois pieds, un tabouret ne tient pas debout…

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
exponentielle migrants Darmanin
0
Sauvegarder cet article

par h16

Drame dans la Manche : il y a quelques jours, une embarcation transportant des migrants qui traversaient la Manche en vue de rejoindre l'Angleterre, a chaviré faisant 27 noyés. L'émotion s'est rapidement emparée des associations locales puis de la presse puis, après quelques gros titres et par ricochet, de l'ensemble du gouvernement français qui s'est empressé d'en faire quasiment une affaire d'État. Macron a parlé et il a décidé que la Manche ne saurait devenir un cimetière.

Depuis, les ministres se sont donc succédé au... Poursuivre la lecture

Par Alexandre Massaux.

La crise à la frontière entre la Pologne et la Biélorussie prend de l’ampleur. Des tensions et des altercations ont lieu entre les forces polonaises et les migrants venant de Biélorussie. Cette situation n’est pas sans rappeler celle de la frontière gréco-turque. Ces frontières terrestres entre l’UE et le reste du monde sont devenues des zones stratégiques.

Au-delà des problèmes liés aux flux de personnes et à leur circulation, ces épisodes ont une dimension géopolitique. Ce n’est pas un hasard si ces deux... Poursuivre la lecture

Par Nathalie MP Meyer.

Pendant des mois d’affilée, les Français ont placé le Président sortant Emmanuel Macron (LREM) et son adversaire malheureuse de 2017 Marine Le Pen (RN) très nettement en tête de leurs intentions de vote au premier tour de la future élection présidentielle de 2022. Une perspective qui ne les ravissait guère puisque dans le même temps, ils étaient aussi 70 % à souhaiter un autre duel de second tour. Et puis Zemmour est arrivé…

Au début de ce mois, Macron et Le Pen étaient encore à 24 et 23 % respectivement ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles