Ces admirateurs de Poutine qui devraient réfléchir un peu…

Voici quelques chiffres et informations utiles pour débattre face aux admirateurs du président russe, à l’heure où soutenir les personnalités politiques et régimes illibéraux semble de plus en plus à la mode…

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Arrival of Vladimir Putin, President of Russia

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Ces admirateurs de Poutine qui devraient réfléchir un peu…

Publié le 1 septembre 2019
- A +

Par Nicolas Perrin.

Chefs d’État : êtes-vous plutôt moto ou vélo ?

En politique, les vacances d’été sont l’occasion idéale pour en remettre une couche au sujet des valeurs que l’on prétend incarner. Figure centrale de l’exécutif russe depuis 1999, Vladimir Poutine n’a cessé de se présenter comme le champion incontesté de la toute puissance physique et de la virilité.

Cet été, pour ceux qui n’auraient pas encore compris que l’ancien directeur du FSB est une sorte d’hybride entre Gueorgui Joukov et Ivan Drago, le président russe a gratifié le public d’une nouvelle mise en scène qui fleurait bon la testostérone.

Le 10 août, Vladimir Poutine est ainsi arrivé en Crimée installé sur une moto Oural en vue d’assister à un rassemblement international de bikers organisé par les Loups de la nuit (un club de moto russe).

Du côté français, le fait marquant des vacances d’Emmanuel Macron semble avoir été de manger une pizza en compagnie de son épouse. Un régime « anti-homard » censé permettre au président de se rendre « plus humain », disent les esprits grincheux.

De Paris Match à l’homme qui se fera sans doute enterrer avec son écharpe rouge, c’est en tout cas le portrait qu’on nous a brossé.

Forcément, ça fait moins gros bras, en particulier lorsqu’on a l’habitude de se faire prendre en photo au guidon d’un vélo pour draguer l’électorat écolo.

Il n’en fallait pas plus pour qu’une certaine frange de la twittosphère – qu’un observateur taquin affuble du sobriquet « mongaullo-souverainiste » – nous propose un match entre les supporters du viril motard et ceux du frêle cycliste.

Je passe sur les commentaires bas du front pour vous poser la question : et vous, cher lecteur, préféreriez-vous être citoyen de l’éternelle et sainte Russie ou bien la France, malgré tous les travers évoqués au fil de cette chronique (et les autres), vous convient-elle mieux ?

Je vous laisse prendre le temps d’y penser… mais, pour vous aider dans votre réflexion, je vais tout de même vous proposer quelques chiffres utiles.

La liberté économique dans la Russie de Poutine

Parlons sous, tout d’abord. En 2017, le PIB russe s’élevait à 1578 milliards de dollars et le PIB français à 2583 milliards. Malgré l’ascension de la Chine, la Russie reste certes un « géant politique », mais le pays est toujours un « nain économique ».

Source : World Mapper

Sur le plan du PIB, la Russie se positionne un chouia au-dessus de la Corée du Sud (1531 milliards de dollars en 2017), et 12 % au-dessus du Benelux, si vous préférez une référence européenne (1382 milliards de dollars en 2017).

Comme l’a rappelé Dominique Reynié, lorsque l’on ramène ces chiffres au nombre d’habitants, ça se fait forcément ressentir :

Assez parlé sous, parlons libertés. Commençons avec quelques exemples frappants, si je puis dire.

Les libertés civiles selon Poutine et selon Macron

La gestion par l’État français du mouvement des Gilets jaunes a-t-elle été honorable ? Évidemment pas ; elle a été déplorable, et ce pour deux raisons.

D’abord, du fait du nombre de personnes éborgnées par la Police nationale. Ensuite, du fait du deux poids, deux mesures en comparaison du traitement des exactions perpétrées quotidiennement par la racaille de banlieue. L’État est en effet beaucoup plus tolérant vis-à-vis des violations de l’ordre public lorsqu’elles sont perpétrées dans les zones de non-droit.

Lors de la conférence de presse donnée le 19 août aux côtés d’Emmanuel Macron en prévision du G7, Vladimir Poutine a eu beau jeu d’évoquer le nombre de personnes blessées lors des manifestations des Gilets jaunes.

Cependant, comme l’a rappelé à juste titre Emmanuel Macron :

« En France, ceux qui ont manifesté se sont présentés aux élections. Ceux qu’on appelle Gilets jaunes ont été librement aux élections européennes et iront aux municipales. Je souhaite qu’ils s’expriment librement aux élections parce que ça réduit la conflictualité. Nous sommes un pays où les gens peuvent s’exprimer librement, manifester librement… »

Même si les libertés civiles ont continué de se restreindre sous la présidence d’Emmanuel Macron, ce dernier a globalement raison. S’il avait voulu se la jouer gros bras, le président aurait d’ailleurs pu ajouter que l’on compte moins de journalistes d’investigation français que de journalistes russes « tombés d’un balcon »…

… ou encore que c’est un peu plus inconfortable en Russie qu’en France de faire partie de l’opposition, y compris à l’échelon municipal (des élections auront lieu le 8 septembre dans la capitale russe).

À Moscou, si vous n’êtes pas content de la façon dont se déroule le processus électoral et que vous décidez de le faire savoir dans la rue, vous risquez tout de même 15 ans de prison pour « émeutes de masse »…

Mais ce ne sont peut-être que des cas particuliers, me direz-vous ? Pas vraiment.

Lorsque l’on prend en compte l’ensemble des libertés civiles et des libertés économiques, comme le fait chaque année le Cato Institute dans son Human Freedom Index [Indice des libertés humaines], la France se classe à la 32ème position sur 162 pays, soit bien devant la Russie et sa 119ème place (chiffres pour 2016 issus du rapport 2018 du Cato Institute).

Pour info, voici le top 10 :

Par ailleurs, si l’on se penche sur l’évolution de la Russie entre 2008 et 2016, on note une lente dégradation de la liberté humaine (de 6,53 à 6,27) mais surtout une diminution très prononcée de la liberté personnelle (de 6,53 à 5,71). Seule la liberté économique a légèrement progressé (de 6,52 à 6,83).

En France, au cours de la même période, la situation s’est certes dégradée sur les trois plans, mais dans des proportions bien moindres pour ce qui est de la liberté humaine et surtout de la liberté personnelle, ce qui permettait à la France de rester en 2016 bien plus libre que la Russie sur les trois critères évoqués.

Au final, il est vrai qu’Emmanuel Macron ne conduit pas de moto, mais lorsque l’on demande aux Russes comment ils se sentent dans leur pays, figurez-vous que la plupart d’entre eux expliquent que leur situation est moins enviable que celle des Français.

Source : World Happiness Report via Visual Capitalist

Bref, score final niveau bonheur de la population : 5,6 pour l’État dirigé par le motard des Loups de la nuit, contre 6,6 pour celui du cycliste à polo rose. Cet écart d’un point est considérable lorsque l’on sait que la Finlande – championne du monde – plafonne à 7,7.

Pour plus d’informations, c’est ici.

Voir les commentaires (98)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (98)
  • L’ancien directeur du fsb , c’est comme trump le milliardaire …je zap.

  • reste à savoir comment se comporterai un macron s’il était à la tête d’un pays de 146 millions d’habitants comme la Russie ; il baisse les bras face à la super délinquance qui s’étale comme une nappe d’huile en France , les vieux font les poubelles pour manger , les gosses savent à peine écrire correctement , etc ,etc ,etc ;tout le monde sait que Poutine est un dictateur , il ne s’en est jamais caché , au moins avec lui on sait à quoi s’en tenir ; ce qui n’est pas le cas avec macron , aussi doucereux que sournois ;

    • si vous voulez MAIS la lente dégradation de l’économie française est le résultat de choix des électeurs français , on peut espérer une prise de conscience et un retournement de tendance..quand tu as des plans pour le logement, l’éducation et l’emploi pendant 50 ans et que c’est pire que là ou il n’y en a pas, tu peux finir par te poser des questions sur la planification …..c’est pour ça d’ailleurs que la liberté d’expression est essentielle..

  • c’est dommage, j’ai failli y croire, mais certains chiffres sont completement bidon et l’index de liberte de la presse est meilleur en Russie qu’en France dans la derniere edition 🙂 (document danois, on peut penser qu’EUX sont honnetes intellectuellement!!)

    attention a croiser vos sources , ca evite de se prendre violemment lespieds dans le tapis…

    • Oui, tout à fai. La presse occidentale et les « mesures » sont teintés de russophobie. Il y a avantage à écouter, par exemple, des Français qui vivent en Russie.
      Quant à la dictature, au lieu de qualifier Pourine de dictateur, soyons factuels: listons les caractéristiques d’une dictature et confrontons-les à ce qui se passe actuellement en France…

      • « listons les caractéristiques d’une dictature et confrontons-les à ce qui se passe actuellement en France… » :
        six critères permettant de définir le totalitarisme par Carl Friedrich, Zbigniew Brzezinski :
        – 1) Une idéologie officielle à laquelle chacun est supposé adhérer au moins passivement ;
        – 2) Un parti unique avec à sa tête un homme susceptible d’être considéré comme un dictateur ;
        – 3) Un système de terreur ou de pression soit physique, soit psychique ou morale, dirigé non seulement contre les adversaires déclarés du régime mais aussi certaines fractions désignées de la population ;
        – 4) La mainmise sur les médias ;
        – 5) Le monopôle de l’utilisation des armes à feu ;
        – 6) Une direction centralisée de l’ensemble de l’économie.

        A part le point 2, nous sommes donc à 5/6. Pas mal.

        • Le point 2, vraiment ?
          Si on regarde les faits, nous avons un parti de godillots détenant une écrasante majorité, tous plus ou moins incompétents qui votent comme un seul homme toutes les décisions du chef. Chef dont les attitudes et les comportements sont de plus en plus dictatoriaux.

          • @Blabolo
            Bonsoir,
            « Chef dont les attitudes et les comportements sont de plus en plus dictatoriaux. »
            Je suis d’accord. J’exclu le point 2 parce qu’il n’y a pas qu’un seul parti, même si TOUS sont des émanations de socialo-communisme en passant par des marxo-trotskites.
            LREM est un P.S x.0 on ne compte plus les versions différentes
            L.F.I est un P.C 3.0 ;
            L.R sont-ils réellement républicains
            F/R.N est un P.S nationaliste, étatiste collectiviste.
            Tout cela rejoint le point 1.
            J’ai du mal à classer catégoriquement Macron comme dictateur bien qu’il soit évident qu’il en est tout près. Il se veut autoritaire, fort, c’est clair. Pourtant il recadre un jeune qui l’apelle par son prénom contracté, et salit sa fonction en posant sur une photo dont certains réseaux sociaux ont interdit le partage sous prétexte d’obsénité ; ou encore se cache dans une cour, entourée de sa cour, et clame qu’on vienne le chercher.
            Il prend des décisions concernant la Nation tout seul, malgré des avis de celle-ci contraires, il laisse tirer à l’arme à feu sur des manifestants (le L.B.D est une arme à feu), il a négligé les préoccupations première des français (insécurité/terrorisme chômage) dans « son » grand débat.
            Admettre qu’il est un dictateur devrait entraîner le pays dans une phase pour laquelle il n’est ni prêt, ni préparé, parce qu’endormi.

            5/6 c’est quand même pas rien.

            Le régime de Vichy n’est pas considéré comme dictature. Officiellement c’est un régime « autoritaire ».

  • entre une tapette a velo qui n assume pas son homosexualite se trimballe une vieille poufiasse en plastique et un cador en moto qui a des couilles au cul qui sont les siennes et pas celles d un autre, vous comprendrez pourquoi il y a des admirateurs de poutine, comme comparez le pib de la france et de la russie est une blague quand on sait que 57% du pib francais c est l etat, et de la dette, tout le reste c est compare des boulons et des vis, on fait dire aux chiffres ce que l on veut comme ca arrange celui qui les utilisent. je vous conseille le documentaire de anne nivat, la femme de bourdin, que l on ne peut soupconner de complicite avec poutine, interroger des russes et pourquoi meme les opposants a poutine reconnaissent qu apres 70 ans de communisme, et la periode elstine, poutine a remis le pays en ordre de marche et de prosperite, le niveau de vie des russes a ete multiplie par 3 depuis ces 20 denieres annees, en france? on peut aussi faire la liste de tous les secteurs d activite ou la russie explose la france en ruine, juste un chiffre pour la premiere fois en 2018, la russie a produit plus de ble que la france, ce simple chiffre resume l etat de notre pays

    • Grossier et nul…Quant à faire du couple RMC le nec plus ultra du journalisme…A pleurer…Bourdin est un zorro à la petite semaine…

      • Le commentaire est alors bien assorti au billet plein de suffisance bien pensante (les bas du front, les poutinettes devrait réfléchir un peu…) et d’un niveau intellectuel affligeant.
        Contrepoint devrait me dédommager pour m’avoir fait perdre mon temps avec cette diarrhée.

        • Contrepoint est un media libéral, pas le soutient d’un dictateur grotesque qui ne cache pas ses intentions de rétablir l’Empire Russe!

    • D’abord les pulls roses je ne vois pas le problème. Certes ce n’est pas très viril mais ce n’est pas de la virilité qu’on attend d’un chef de l’Etat d’une pays démocratique mais plutôt ce qu’on attend d’un chef de gang. Quant à la pouffiase…
      Ce n’est pas Poutine qui a remis le pays en ordre de marche, c’est la fin de l’économie socialiste. On y aurait mon cleps en président honorifique, que la Russie se porterait bien mieux. Quant à Nivat ( non ce n’est pas une pouffiasse ) et Bourdin, on a la référence qu’on peut.

      • Non, ka fin de l’économie socialiste, c’était Eltsine. Et ce n’était pas fameux…

        • Oui c’est vrai. Ce n’est ni Poutine le matador ni Eltsine le picolo qui ont remis le pays sur les rails. C’est la fin du socialisme et un semblant d’économie de marché.

        • Eltsine a été mis en place , avec l’aide des démocraties occidentales , pour pouvoir dépecer tranquillement ce qui restait de l’URSS.
          Fin de l’économie socialiste .. oui , de l’économie tout court.
          La Russie est repartie de rien après le passage de Eltsine.

    • Kelevra, 100% avec toi

    • Poutine a remis de l’ordre mais pas la prospérité. La Russie ne progresse pas économiquement car la mafia dont Poutine est le chef ne le permet pas!

    • @ kelevra
      La Russie est toujours aujourd’hui un pays sous développé économiquement. Comparez la avec la Chine! Elle n’exporte que des matières premières: pétrole, gaz, or, diamants, métaux rares, céréales. Vous ne trouverez aucun produit manufacturé russe en Occident, alors que nous sommes inondés de produits chinois.
      Quand à produire plus de blé que la France, facile vu la différence de superficie des 2 pays.

      • Pas d’export à part du combustible nucléaires , des centrales nucléaires , des moteurs de fusées ….
        N’oublions pas que si nous pouvons aller dans l’ISS c’est bien avec des lanceurs Russes 🙂 , et le CEA a un contrat avec Rossatom pour faire des tests en Russie.
        Mais par contre … pas de tee-shirts ou de tout ce que nous ne fabriquons plus nous-mêmes.

  • Vous faites erreur de vous gausser sur un point temporel de mesure. Ce qu’il faut regarder c’est d’où on vient et où on va. Maintenant comparez la France et la Russie au debut du septennat de Mitterrand et l’evolution respective jusqu’à notre epoque. N’oubliez pas que ce pays a passe 7 decades dans une economie du type de celle vers laquelle nous nous dirigeons.

    • Entre une France qui dégringole dans tous les domaines (économie, éducation, valeurs…) dirigée par des nullards démagogiques et une Russie qui progresse, elle, dans tous les domaines eh bien je préfère la Russie et son président actuel !

      • Qui progresse? Qu’en savez vous? Elle ne progresse pas elle stagne!

        • vous avez des chiffres pour prouver qu »‘elle stagne plus que les autres pays ? ( production chinoise en berne , production Allemande en berne et on ne parle même pas de la France et des USA )

    • 7 décennies, pas décades qui sont des périodes de 10 jours. L’anglais « decade » est un faux sens !

  • En gros, si je comprend bien, c’est bien en France parce que c’est pire ailleurs ?

    D’accord, alors re-faisons ce petit jeu avec la Nouvelle Zélande ou la Suisse.

    Et appelons le ‘ ces-admirateurs-de-macron-qui-devraient-reflechir-un-peu ‘ , chiche ?

    • Oh ! cette comparaison entre la France, la Suisse et la Nouvelle Zélande a été faite maintes fois sur CP.
      Ce n’est pas parce qu’on ne se pâme pas de Poutine qu’on est un zélateur de Macron.

      • Ou pire : Singapour !! A l’inverse, la Corée du sud n’est pas choisie comme référence car c’est un pays qui réussi bien tout en étant plutôt étatique.

        La Corée du sud, c’est un peu Boeing et son 737 max : les exemples à cacher…

  • Pour prendre du recul…
    https://lesakerfrancophone.fr/pourquoi-les-anglo-saxons-haissent-ils-la-russie
    Nous devons réaliser que le système médiatique occidental, et particulièrement français, a quelque chose de la Pravda soviétique: comme cette dernière, autrefois, s’appliquait à dénigrer tout ce qui se passait en Occident, nos médias diabolisent tous ceux qui font obstacle au « système » occidental.
    Propagande contre propagande…
    S’informer des deux côtés permet de prendre du recul, de ne diaboliser, ni encenser les uns ou les autres…

    • Je plussoie mille fois. S’informer, s’informer, remettre ces certitudes en question, s’informer, s’informer.

    • Donc pour vous Poutine est un grand démocrate qui applique scrupuleusement les droits de l’homme dans son pays? Vous ne savez pas lire et jugez alors que vous n’avez pas la moindre idée de ce qui se passe dans ce pays. Les anglo-saxons ne haïssent pas ce pays, ils sont juste réalistes et ne nient pas les faits comme vous!

    • Qu’est donc ce site lesaker, résolument anti-occidental et anti-capitaliste? Les occidentaux ont agressé la Russie? Vous êtes un grand malade! L’Ukraine est maintenant un pays indépendant et souverain. La Russie n’a pas à intervenir dans ses affaires intérieures ni à lui dicter sa politique! En fait elle refuse d’abandonner son impérialisme et veut continuer à dominer les ex pays de son empire!

      • Je pense qu’il faut se garder de tout manichéisme. Critiquer les dérives de certains capitalistes n’est pas anti-capitaliste (ne dot-on pas s’interroger quand la spéculation financière est beaucoup plus importante que le commerce de marchandises? Ou que certains cartels influencent directement les lois des Etats?). Dénoncer une certaine élite occidentale prédatrice n’est pas anti-occidental, mais cherche plutôt à défendre justement la civilisation occidentale…

      • Il ne faut pas lire tout ce qui se passe dans le monde de votre seul point de vue occidental justement. Les notions d’états, de nations, de liberté, de droits de l’homme ne sont pas (si) universelles que ce que vous pouvez penser.

  • Quand je vois comme référence le « journal de référence », j’ai comme un doute sur la partialité de l’article.

    • Il arrive même qu’une pendule cassée donne l’heure exacte, 2 fois par jour.
      Sans prendre à la source au lieu de s’en prendre aux arguments de la source, comment dire…
      Et s’en prendre à la partialité de l’article CP car il source avec le « journal de référence » vous appelez ça être impartial ?
      Être impartial c’est avoir la même opinion que vous c’est ça ?

  • On peut voir Poutine comme un autocrate voir un dictateur. Toujours est-il que, face aux dirigeants actuels des grandes puissances, c’est un fin connaisseur des problèmes géo économiques et stratégiques. Son origine et son « expérience » de la conduite d’un pays se révèlent à chaque visite d’état. C’est un pragmatique, froid et résolu, parfois antipathique à nos yeux de démocrates naïfs, ce qui en fait un adversaire autrement redoutable que le « guignol a mèche jaune ». La plupart des économistes nous ressassent, que la Russie est un pays économiquement faible, mettant en exergue son PIB. Ils oublient que ce grand pays peut vivre en autarcie, et que sa culture scientifique est de tout premier ordre, mais longtemps muette aux pays occidentaux, ne serait-ce que dans la longue période soviétique. Nous européens, devrions nous poser certaines questions sur nos choix relationnels avec ce pays, et ne pas vouloir « s’attaquer à l’ours » au prétexte unique de valeurs humanistes.

    • Stratégique? La Chine lorgne sur l’immensité de la Sibérie et son désert démographique mais Poutine la laisse s’y installer pour en exploiter les richesses. Et il n’arrête pas de répéter à son peuple que l’Occident est l’ennemi qui cherche à envahir la Russie! Fin stratège hien?

      • Fin stratege…c’est un russe et il sait que la russie a une population insuffisante et peut importe qu’elle soit chinoise du moment qu’elle est asiatique et pas musulmane

        • @reactitude
          Poutine devrait se mefier. car un jour les chinois de siberie risquent d appeller leurs freres.
          C est la meme logique que les mexicains voulant peupler le nord de leur pays: ils ont fait venir plein de gringos. Seul Probleme, a un moment ceux ci n ont plus voulu etre mexicain et le Texas c est proclamé indepenant (puis a rejoint les USA)
          Dans l Operation le mexique a perdu le tiers de son territoire (du Texas a la californie)

  • il me semble que poutine a un peu de popularité en raison de « l’ordre » qu’il a su rétablir…il peut être vu comme un mieux..car de ce que j’en sais , c’est à dire peu et par témoignages individuels peu nombreux, la russie dans les années 90 était le bordel…sans parler de la sortie du communisme..pour certains c’est un sauveur..c’est toujours le cas avec les autocrates…
    mais poutine flirte indéniablement avec la dictature..
    de l’autre coté macron,
    on essaie d’en faire un autocrate en puissance… croyez vous une seule seconde que macron va mettre en place sa réélection inévitable???? je n’y crois pas une seule seconde…

    macron est à l’image du blob qui l’a élu…
    ceci dit il joue bien un jeu dangereux tant avec les libertés individuelles l’ecologie ou autre et on a DÉJÀ mis le pied dans la criminalisation de la pensée…mais c’est une tendance mondiale..

    il ya un parallèle ç faire entre ce qu’on pense de macron et ce qu’on pense des gilets jaunes….

    macron c’est le gilet rosevert…son slogan est la république en marche… autrement dit et comme pour les gilets jaunes… il marche on ne sait pas vers quoi, comme ils manifestaient pour des raisons parfois contradictoires..pour contre l’etat…

    macron est le résultat de la montée d’idéologies contradictoires… on gagne pas assez de sous, réminiscence égalitaire socialisante , et on gagne trop de sous cause que planète…

    macron a été élu par des gens qui manifestent le lundi pour le climat (!!! sous entendant que certains sont « contre  » le climat)et la décroissance et le mardi pour plus de pouvoir d’achat…

    • et cet article pose un problème…

      la question d’admirer poutine ou macron est sans interet….un président n’a pas pour fonction d’etre admiré…il ne s’agit pas non plus d’admire le pays ou la population..

      ce qui compte est ce que tentent de faire les classements en fondation des libertés…et de mettre les gens devant un examen de conscience notamment sur le plan des libertés…

      n’oublions jamais que la démocratie n’est pas parfaite , tout régime politique incluant la démocratie qui bafoue les droits essentiels de l’être humain est odieuse…

      certes on peut compter les morts et classer…

      en ce qui me concerne je place la liberté d’expression en premier… pourquoi?
      parce que si je vais en corée du nord et que je pose la question à un coréen si il est libre il me répondra sans doute oui.

      alors aux admirateurs de poutine qu’admirez vous dans ses choix politiques????

      • Je n’admire pas Poutine, car ce verbe ne convient pas à l’appréciation politique. Par contre, je constate que c’est un fin stratège, qui défend les intérêts de son peuple et qui respecte le droit international.

    • Macron c’est un oligENArque… Et son état une ENArchie… une caste qui contrôle et s’approprie tout…

      • De là à dire comme le dit l’article que Macron est un sauveur brillant est magnifique et Poutine un monstre vil, il y a donc des nuances à introduire…

  • C’est un article à charge par quelqu’un qui, je suppose, doit souvent partir en guerre contre les phobies de tous genres et qui pratique la russophobie à fond. Que Poutine soit autoritaire, peu nous importe, mais la russophobie nous amène plutôt à l’apprécier sans doute par réaction.

    • la russophobie c’est quoi??
      moi j’admire hilter et staline à cause que la moustache…castro guevara la barbe…
      et quels beaux hommes! je n’en dirais pas autant de leur politique…

      le mépris affiché de nombreux français pour macron…est paradoxalement un bon point pour macron!!!!! on peut critiquer macron de façon d’ailleurs diffamatoire ou odieuse à mon opinion…

      je veux dire par là aborder la politique sous l’angle de l’admiration est un problème…

  • La russophobie ne date pas d’hier sous nos latitudes ! Raoul Villain a été arrêté peu après l’assassinat de Jaurès (31 juillet 1914) avec une forte somme d’argent en billets dans les poches. Aussi sec, la presse l’a accusé, sans preuve, d’avoir été payé par Isvolsky, l’ambassadeur russe à Paris !

    • La russophobie est comme l’islamophobie, un miroir aux alouettes dont se servent les ennemis de la liberté pour justifier l’injustifiable. Le fait est que les opposants à Poutine sont harcelés, tabassés, voire assassinés, emprisonnés, interdit de se présenter aux élections!

  • Je suis sidéré de voir combien d’ennemis de la liberté peuvent se mettre à défendre un odieux personnage qui a passé son temps à martyriser ses compatriotes. D’abord comme membre du KGB puis Président du pays.

    • Marthyriser…..ses opposants payes par quelques intermediaires milliardaires et a la solde de …..le peuple ,le vrai , en a rien a faire de ces histoires politiques qu’on lui impose ,il ne cherche qu’a vivre de son travail

    • Mais Macron n’a jamais été membre du KGB… lol

  • Le coup de se faire tancer sur la répression des gilets jaunes est largement mérité et ya pas que Poutine qui en a profité pour nous mettre un coup de râpe gratos.
    Un retour de flamme quoi …

    • il y a des gilets jaunes qui meritaient d’etre réprimés et d’autres pas…

      on peut légitimement dire que laisser des « gilets jaunes  » ruiner un magasin » est une preuve de laxisme…

  • Comparer le PIB et l’indice de bonheur de la France avec la Russie pour évaluer les politiques de Macron et Poutine est stupide. Ce sont des données long terme résultantes de siècles de politiques passées.

    • Il y a plusieurs problème dans la comparaison des PIB :
      – le taux de change , puisque les PIB sont comparés en $ .
      – la composition du PIB .. plus de la moitié du PIB français est constitué de dépenses publiques
      – le taux de dettes , combien a-t-il fallu empiler de dettes pour arriver à ce niveau de PIB ?
      – et évidemment , le bidouillage des chiffres fournis par les différents états.

  • Et là on atteint le summum de la démocratie et de la pensée libérale :

    Science Po organise un séminaire sur la vie et l’oeuvre de Macron !!
    https://www.lci.fr/politique/sciences-po-paris-organisera-au-printemps-un-seminaire-consacre-a-emmanuel-macron-2130813.html

    Imaginez un seul instant qu’une université Russe fasse de même pour Poutine … qu’est-ce qu’on entendrait !! 🙂

  • J’aime assez ce salmigondis de données chiffrées, sondages et études universitaires anglo-américaines (WorldMapper milite contre les fake news de Trump) dont l’objectif consiste -certes avec humour- a déconsidérer Poutine et partant la Russie, au bénéfice de la France bien entendu.
    Mais c’est faire l’impasse sur quelques « détails » :
    En 1917, la Russie est entrain de perdre la Guerre avec les Empires Centraux et est, au plan économique, pour faire simple dans l’état de la France de 1830, et au plan politique dans celui de la Révolution Française.
    Ensuite elle subira jusqu’en 1989 (72 ans donc), date de l’effondrement de l’URSS, les joyeusetés du communisme, de ses famines et au génocide social qui liquidera ses élites, en passant par la deuxième guerre mondiale (20 millions de morts et destruction massive de l’appareil industriel).
    Autrement dit, la Russie devait, à l’orée des années 90, restaurer la démocratie politique et économique à partir de presque rien ; pas d’habitudes démocratiques, jamais connues jusque là dans son histoire, et une économie archaïque liquidée et bradée par Eltsine.
    Les Russes ne demandent qu’une chose d’abord ; un chef capable de résister au terrorisme, à l’insécurité, à la mafia (qui existait déjà dans l’URSS) et, on l’oublie souvent, de gagner l’épreuve de force consistant à s’imposer aux oligarques.
    Alors oui, Poutine montre d’abord ses muscles, et les Russes aiment cela.
    Parce qu’ils savent que sans un pouvoir fort, le pays serait livré à une anarchie capitaliste qui provoquerait un nouvel effondrement.
    Et le développement des manifestations anti-Poutine, essentiellement dans les grandes villes, illustre la montée en puissance d’une classe moyenne qui veut certes de la démocratie à l’occidentale, mais surtout partager les fruits du développement.
    C’est à titre documentaire qu’on remarquera que les biceps de Poutine ont permis à la Russie de revenir dans le concert des nations et de peser dans la politique internationale.
    Ce qui explique le regain d’agressivité des anglo-saxons (et de leurs relais locaux) qui voient bien là une menace pour leur leadership.

    • Excellente analyse caffer.

      • pas vraiment à mon opinion quand il dit les russes…
        la majorité des russes sans doute…et à mon opinion ça change tout.

        et leadership des occidentaux..serait à expliquer…

    • Bien. Du coup je fais un copier-coller pour donner des raisons d’admirer Poutine:

      Les FRANCAIS ne demandent qu’une chose d’abord ; un chef capable de résister au terrorisme, à l’insécurité, à la mafia (qui existe dans les territoires perdus de la Ripoublique et toute la Côte d’azur) et, on l’oublie souvent, de gagner l’épreuve de force consistant à s’imposer aux oligarques (et là, pas de chance pour nous, tous les oligarques sont derrière Macron).

      • Et on veut un chef qui aille nettoyer Villeurbanne et tous les territoires perdus de la république, « jusque dans les chiottes ».

        • C’est clair!!
          PS: bravo pour votre excellent mémoire pour la citation du Président Russe

          • Oui, je m’en souvenais également, c’est une citation du président Poutine qui faisait suite à des attentats, elle était un peu verte, mais elle avait contribué à rassurer la population Russe…

  • Moto vs vélo. Mauvaise pioche pour me faire détester Poutine, car je préfèrerai toujours un motard stylé (qui plus est suffisamment burné pour rouler sans casque) à un cycliste idéologue et castrateur…
    Hélas, il ne suffit pas de rouler à moto pour devenir démocrate et tolérant. Même si, à l’inverse, et de façon de plus en plus fréquente, la pratique du vélo rend ses adeptes de plus en plus inbus d’eux mêmes (car persuadés de sauver la planète) et autoritaires avec les autres (car exigeants que tous les autres fassent de même).

  • Pas compris l’intérêt, le message, le but de cet article…

  • Les Anglo-saxons n’ont vraiment pas envie que l’Europe se rapproche de la Russie et cet article est l’expression de cette pensée. Diviser pour régner.

  • Ouais ouais, alors le PIB parlons en… Chaque machin administratif français compte dans le calcul du PIB, autant dire que c’est un chiffre très compliqué à manipuler… Parlons plutôt de la balance commerciale des pays ce sera plus révélateur ou de l’endettement… Quant à la carte finale elle me laisse extrêmement dubitatif, sachant que la France a l’un des peuple les plus démoralisé du monde derrière les irakiens…
    Mais peut être sommes nous démoralisés par des discours orientés, visant à nous dire que tout va bien et que Macron est trop super!! (mission réussie…ou pas…)

  • Cet article est une plaisanterie !
    – L’indice du PIB est déjà discutable, mais qualifier la Russie de « nain économique » est une absolue bêtise.
    – L’accès aux élections ? il faudrait encore faire référence à la spécialité occidentale : le changement de régime, tant pratiqué que la défaites des élites (ou prétendues telles) ne peut qu’être que le résultat d’une intervention étrangère. Quand on triche et qu’on perd, mieux vaut hurler à la tricherie comme Hillary Clinton. Le vote des Russes déplaît ? Des polonais, des hongrois, etc… Scandale et honnie soit la démocratie.
    – Les libertés ? Mais comment peut-on juger de la liberté de pays qui sous traitent tant leurs activités à la Chine ? Qu’avait dit Lénine ? Ils nous vendront la corde ?
    – L’indice du bonheur ? L’auteur bien sûr évite de rappeler l’indice à l’époque de Eltsine, le dirigeant favori de l’Occident. Et si des russes envient les français, on peut tout aussi bien penser à l’ignorance ou aux français enviant les russes.

    Le problème est que l’auteur applique ses propres valeurs qu’il juge comme supérieures, face à un pays qu’il choisi comme repoussoir absolu, en niant ses particularités. Distinguer Poutine de la population russe est une hypocrisie. L’auteur à l’instar de Merkel pense qu’un pays n’appartient pas à ses citoyens ! Il se fiche de l’avis de la population russe.
    La Chine de Xi serait plus intéressante comme comparaison, mais on ne critique pas un partenaire sur lequel on repose tant.

  • Oui, rien n’est faux dans l’article. L’auteur oublie juste de rappeler les 80 ans de communisme pour la Russie qui a donné 20 millions de ses enfants pour la victoire de 1945 quand la France capitulait en 3 semaines dans la honte et la collaboration qui allait suivre.
    Admirateurs de qui ?

    • les 20 millions de mort russes sont quand meme aussi du pas mal a Staline. Deja il a largement fournit son copain Adolf en matieres premiere jusqu en 41. Puis l armee rouge, decimee par les purge s est effondree. Au final, ils sont gagne mais l armee rouge etait pas econome de la vie de ses soldats

      PS: la France s est effondre en 40 a cause de l incompetence de ses generaux. regardez les pertes subies par l armee en cette Periode, c est pire qu en 14 !
      Et les russes aux aussi eut leurs collabos. Vlassov ca vous parle ?

      • « regardez les pertes subies par l armee en cette Periode, c est pire qu en 14 » : Non pas vraiment : bataille de France : 90.000 tués. Guerre de 14 : deux premiers mois : environ 180.000 tués.

  • Comparer un type qui a su en moins de 20 ans redresser un pays en ruine pour le remettre en tête du concert des nations, avec un petit technocrate élu par erreur il y a 2 ans, c’est vraiment risible.

    Traiter Poutine de dictateur, c’est pervertir les mots, c’est se mettre exactement dans la position de Mitterrand qui disait que de Gaulle c’est le coup d’état permanent. Pitoyable.

    Vous déguisez votre aversion à la tradition (et surtout et à la morale sexuelle), qu’incarne Poutine, sous un vernis de libéralisme économique. Comme la plupart des critiques de Poutine (ou de Trump, ou des autres « populistes »), vous êtes avant tout un libertaire.

    Que tous ces gars aient été élus et réélus par des majorités écrasantes me parait suffisamment libéral.

    Il me semble que l’essence du libéralisme et du libertarianisme, c’est de laisser les gens choisir leur destin. C’est ce que font ces peuples, largement aussi librement que les français ne l’ont fait pour Macron : Peut-on faire moins démocratique que l’exécution sommaire de Fillon en 2107 ? Peut-on faire moins démocratique que la fabrication du personnage Macron en quelques mois, poussé par les copains et les coquins ? Peut-on faire moins libéral qu’un état qui confisque 57% de la richesse produite ?

  • On a les dirigeants qu’on mérite.
    Les Russes ont décidé de reprendre leur destin en main et de retrouver leur grandeur passée : c’est un Poutine qu’il leur faut.
    Les Français n’ont plus aucune vision long terme, aucun projet, aucune ambition, si ce n’est défendre leurs petits intérêts perso : le petit roquet arrogant et plein de morgue qui prétend les mettre en marche leur convient tout à fait.

  • Il est dommage qu’un tel article paraisse dans Contrepoints. Il n’apporte rien à la compréhension de la Russie, de la France et du monde en général. Les exemples utilisés par l’auteur sont évidemment sujets à caution; pourquoi parler des candidats éliminés à la mairie de Moscou et omettre l’affaire de Fillon, quand même un peu symptomatique de l’évolution des libertés chez nous ! On ne peut pas diriger un pays comme la Russie comme la France. Tout est trop différent. Et la pensée ambiante qui voudrait faire croire que tout le monde est semblable échoue dès qu’on se rend compte que les autres pays ne réfléchissent pas comme on aimerait qu’on réfléchisse !
    Dommage donc que l’auteur ait dépensé de l’énergie à écrire un tel article qui, de toutes façons, renvoie les défenseurs et les accusateurs des deux protagonistes dos à dos.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

J’ai découvert Mme Braun-Pivet, ou du moins j’ai fait le lien entre le nom et la personne, lors de la soirée électorale du second tour des élections législatives. Le moins que j’en puisse dire, c’est que l’épisode en question (vidéo, à partir de 3 h 41′ 50″) ne fait honneur ni aux femmes en politique ni à la politique elle-même. Attention, mesdames et messieurs, la petite scène que je m’apprête à vous rapporter est absolument insoutenable… de médiocrité :

Nous sommes au soir du 19 juin 2022, sur le plateau spécial de BFM TV pour les él... Poursuivre la lecture

« Le port du masque est fortement recommandé ». La période électorale terminée, la vie hexagonale reprend son cours, et en particulier s’agissant des restrictions liées au covid.

En témoignent les messages reçus depuis quelques jours par de nombreux Français, dans leurs transports, leur travail ou leur supermarché.

Ce mardi, ce sont les Niçois qui ont été rappelés à la réalité. Chez nos confrères de CNews, le maire de Nice Christian Estrosi a déclaré envisager le rétablissement de l’obligation du port du masque dans les transpor... Poursuivre la lecture

Par Daniel Lacalle.

Nombreux sont ceux qui ont lu qu'une crise alimentaire était imminente et que la pénurie de céréales suscitait de vives inquiétudes. La principale raison de cette éventuelle crise est l'invasion de l'Ukraine.

Cependant, ce n'est pas tout à fait le cas.

De nombreux pays dans le monde connaissent un important déficit en céréales, qui sont essentielles pour nourrir le bétail. Le principal coupable est l'intervention croissante des États, qui a fait grimper les coûts en flèche même en période de faibles pr... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles