Homéopathie : la Sécu rembourse la magie !

Alors que l’astrologie ou la sorcellerie ne sont pas remboursés par la caisse de la Servitude Sociale, la question se pose encore en 2019, en France, pour l’homéopathie.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Source https://unsplash.com/photos/zgH3OKpQ5I8

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Homéopathie : la Sécu rembourse la magie !

Publié le 5 juillet 2019
- A +

Par Brice Gloux. 

Vendredi 28 juin, la commission de la transparence de la Haute autorité de Santé (HAS) rendait son verdict quant au bien-fondé du remboursement des médicaments homéopathiques. Sans appel, l’avis titrait : « une efficacité insuffisante pour être proposée au remboursement ». Dans le texte, plusieurs raisons motivent cette conclusion :

  • absence de preuve de l’efficacité ;
  • pas de nécessité de recourir systématiquement à des médicaments (classiques ou homéopathiques) pour traiter des pathologies sans gravité ou qui guérissent spontanément ;
  • absence d’étude robuste permettant d’évaluer l’impact des médicaments homéopathiques sur la qualité de vie des patients ;
  • absence d’impact attribuable aux médicaments homéopathiques sur la consommation d’autres médicaments, la diminution du mésusage, le nombre d’hospitalisations, les retards à la prise en charge ou sur l’organisation des soins.

Malgré la campagne médiatique qu’ils mènent depuis le début du printemps, les pro-homéopathie, financés donc par les laboratoires concernés, n’ont évidemment pas fait pencher la science en leur faveur, et ils se lancent donc dans une contre-offensive.

La science ne marche pas pour nous, mais…

Dans cet article paru le mois dernier, et qui démonte la majeure partie des arguments fallacieux utilisés par les adeptes de l’eau en billes, l’auteur conclut que si l’homéopathie survit, c’était grâce au capitalisme de connivence.

Preuve en est donné ici avec le maire de Lyon en compagnie de défenseurs de « Mon homéo/Mon Choix ». Mais la région Auvergne-Rhône-Alpes n’est pas en reste puisque son président lui-même déclare que le déremboursement « fragiliserait irrémédiablement un fleuron international de notre industrie ». Et pour cause, le laboratoire pharmaceutique, leader en France, est implanté là-bas.

Plusieurs milliers d’emplois seraient ainsi impactés : le chantage à l’emploi, quel argument ! Alors qu’il s’agit habituellement d’un argument utilisé pour des entreprises en faillite et dont l’État doit servir à maintenir un peu plus longtemps la perfusion, on parle ici d’une entreprise largement bénéficiaire, notamment grâce aux produits remboursables qu’elle fabrique. Le président de la région Hauts-de-France, et ancien ministre de la Santé, défend lui aussi corps et âme le maintien du remboursement. Ô surprise, le laboratoire en question est aussi implanté là-bas.

 

Autre argument avancé : celui du pouvoir d’achat. Eh oui, en cas d’arrêt du remboursement, ceux qui souhaitent s’en procurer devront se servir uniquement de leur poche, et pas de l’argent de ceux qui font davantage confiance à la littérature scientifique abondante et autres méta-analyses qu’à leur propre ressenti. Mon homéo/Mon choix : mon choix de me servir de l’argent des autres pour répondre à mes propres croyances.

… mais nous, nous sommes sérieux

Une autre élue du Rhône, décidément, et qui a par ailleurs plaidé pour un moratoire autour de la vaccination, a lancé il y a quinze jours un sondage pour savoir s’il fallait dérembourser l’homéopathie. Le résultat est sans appel :

Mais selon elle, ce résultat n’est pas conforme à la réalité (forcément), et n’est que le résultat d’une fumisterie, de manipulations savamment orchestrées par des lobbystes qui « mènent une guerre contre tout ce qui semble soigner ». Quand l’incertitude est supposée être un argument de poids.

Les lobbyistes en question sont en fait un collectif de professionnels de la santé connu sous le nom de FakeMed et formé en 2018 à la suite d’une tribune « demandant à exclure du champ de la médecine les thérapies n’ayant pas fait la preuve de leur efficacité ». Sous la plume de leur président Jérémy Descoux (youtubeur plus connu sous le nom d’Asclépios, et surtout cardiologue), ils ont publié une lettre ouverte rappelant l’avis évaluatif documenté sur laquelle s’est appuyé l’HAS et sur lequel il est primordial de s’appuyer.

Puisque la littérature scientifique ne donne absolument aucun crédit aux Charlatans, ils se rabattent sur des critères d’ordre économique, n’hésitant pas à lancer des appels à l’émotion, au déni de démocratie, et évidemment au déni de la science (en y préférant leur ressenti). Et cela semble fonctionner, puisque même  dans les hautes sphères de l’État, on doute.

« L’État et la sécurité sociale infantilisent la société. Qu’on ne s’étonne pas de ne plus trouver nulle part de solidarité vraie, ni tout simplement d’intérêt pour autrui. L’individu est tout entier tourné vers la conquête de faveurs ou d’avantages qu’il veut soutirer à l’État ou aux organismes sociaux, croyant jouer un bon tour à ces monstres tutélaires, alors que ce faisant, il se coule dans le lit que les pouvoirs lui ont destiné. » Claude Reichman

 Tandis que dans plusieurs domaines (économie, climat, transport, nutrition, égalité H/F), l’État se fait le fanfaron de la science, l’homéopathie a droit à son joker. Il est encore très loin le moment où la question du monopole de la servitude sociale sera farouchement débattu dans l’hémicycle alors que ce système prend l’eau de toute part. En France, en 2019, les dirigeants se demandent encore si les joueurs de pipeau doivent être protégés par les rationalistes. Difficile de dire si ils sont trop intelligents, mais en tout cas, ils sont très loin d’être subtils : l’obscurantisme, on baigne dedans.

Voir les commentaires (88)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (88)
  • Que cela soit remboursé dans un pays corrompu n’est pas grave par contre que des medecins ‘soignent’ avec ca est un vrai scandale et le scandale ne s’arrete pas aux produits remboursés…allez faire un tour du cote de monaco havre de paix pour tous les escrocs a la poudre de perlinpinpin.

    • l’homéopathie est un placebo… MAIS concernant le remboursement la question est ailleurs. « Je » ne veux pas décider de la vie de tous les autres..on appelle ça la sécu.

      ils ont foi dans homéopathie? ils en prennent, ils veulent un « remboursement »? ils montent une mutuelle et se « soignent » avec.. que ça en tue quelques uns par une absence d’efficacité…c’est leur responsabilité…
      ce qui fait d’ailleurs que si il y a un débat à faire il est sur ceux qui ne peuvent décider comme les enfants.
      mais ce débat sur l’enfant en danger du fait de parents irresponsables ne s’arrête pas à l’homéopathie..

      • @jacques lemiere « l’homéopathie est un placebo », mais qu’est-ce qu’un placébo scientifiquement parlant ? Quel est le mécanisme en oeuvre permettant d’énoncer « c’est un placébo » ? J’aimerai comprendre…

        • Un placebo est une substance dont l’efficacité en double aveugle ne dépasse pas celle d’un « médicament » dont on sait qu’il n’a pas grand chose à voir avec la maladie. En gros si l’homéopathie n’a pas plus d’effet qu’une pilule de glucose ou un verre d’eau alors l’homéopathie est un placebo.
          Sinon il y ale dictionnaire pour ce genre de questions. Ca marche assez bien.

          • Et pourquoi l’effet placebo serait-il responsable d’amélioration avec l’homéopathie, alors qu’il n’a pas fonctionné auparavant avec des médicaments allopathiques?

            • Les mystères de la manière dont le patient construit sa confiance dans son traitement sont insondables. Là encore, ce que nous comprenons d’autrui est limité, et doit simplement nous conduire à laisser ceux qui y croient et donc pour qui ça marche s’organiser entre eux, comme le dit Jacques Lemière.

            • Parce que l’interprétation de ce qui « fonctionne » par un patient est hautement subjectif. Les médicaments qui ne fonctionnent pas (parce qu’ils prennent du temps pour fonctionner) alors que l’homéopathie fonctionne (quand elle arrive au moment ou l’allopathie finit par faire effet) sont légion.
              Par ailleurs les médecins se plantent parfois dans leurs diagnostics. S’ils prescrivent le mauvais médicament, vous n’aurez que les effets secondaires et pas d’effet bénéfique. Lors du remplacement par un placébo (homéopathie, prières, poudre de perlinpinpin, rituel shamanique, acuponcture, médecine chinoise etc…) l’arrêt des effets secondaires du médicament pas du tout placébo peut passer pour une amélioration.

              Donc à la question « pourquoi » que vous posez, il y a de nombreuses réponses réponses possibles selon les cas médicaux. La possibilité d’avoir un malade stupide qui en comprend rien à ce qui lui arrive, qui fait des liens logiques abscons entre sa vie et son état est tout à fait possible également. C’est comme ça qu’on se retrouve avec des « présages » complètement ubuesques et pourtant crus par de nombreuses personnes comme « J’ai vu un chat noir, il va m’arriver malheur »…

              Voila pourquoi… entre autres…

              • Et quand il s’agit d’un très jeune enfant, vous l’interprétez comment, l’effet placebo?
                Mais il est vrai que ce débat place l’homéopathie sur le terrain de la croyance.
                Ceux qui en sont satisfaits ne sont pas des croyants, ni des crédules: ils savent parce qu’ils ont constaté.

                • « Et quand il s’agit d’un très jeune enfant, vous l’interprétez comment, l’effet placebo? »
                  L’effet placebo marche sur les enfants (même les très jeunes) et aussi sur les animaux.

                • Rien de plus influençable qu’un enfant… Et juste en dessous vous avez le parent inquiet qui va transmettre son enthousiasme à son moutard.

      • L’homéopathie est un placebo ….mais qui donc a décidé un jour de tester une sucrette comme medicament ?
        Tout ca n’est qu’une vaste fumisterie comme la memoire de l’eau l’avion renifleur l’energie renouvelable le camembert pasteurisé..

        • Tiens, je suis d’accord avec vous. Pour une fois…

        • mais le placebo.. »soigne »…sans action chimique..et à vrai dire on ne sait pas comment.. en tous les cas je ne sais pas pardon.
          bien sur lorsque qu’il existe un meilleur médicament le placebo est mauvais…mais pour certains patients ..
          alors bien sur que ce qui est dit sur les propriétés de l’homéopathie heurte mon intelligence..

          mais on doit aussi avoir un débat plus exactement les médecins doivent se poser des question sur leur usage des médicaments surtout chez certains patients que les médecins peuvent classer dans le registre  » psychologique » ..

          si pour améliorer la santé d’une personne je dois mentir ..pourquoi pas..

          • Ok mais l’effet placebo ne sera pas diminué si la’p’tite boite coute 1cts €

            • Il sera même augmenté en cas de déremboursement, la motivation a guérir étant supérieure.

              • Loin de moi l’idée de défendre l’homéopathie: Je suis convaincu que c’est de la foutaise. En revanche ce que vous dites sur l’effet placebo est discutable: Une sanction sociale favorable et la certitude que ça va marcher (c’est sanctionné par l’Etat! Saint Etat! Dieu Etat!!!!) contribue très fortement à l’effet placebo.

            • ben bonne question…je l’ignore, il est possible que le prix autant que la blouse du médecin son air docte joue un rôle…

      • Votre raisonnement marche avec à peu près tous les médicaments… Vous fumez ? Vous avez une maladie liée à ça, vous prenez une mutuelle et vous vous soignez avec…
        Donc pourquoi pas en effet dérembourser l’immense majorité des médicaments « du quotidien » et faisons jouer les mutuelles…

        • ben…oui…c’est ça..on ne peut pas parler de la « raison » du remboursement sans parler de la sécu et de sa politique..

  • Si es pilules homéopatiques ne sont pas un médicament qui soigne, les enfants ne sont pas une maladie, il faut alors dérembourser l »avortement de confort et la pilule

    • il ne dit pas interdire l’avortement ou la pilule contraceptive mais ne pas les rembourser… pourquoi le moins un?

      là encore..vous voulez pouvoir être remboursé des avortements ou de la pilule ou que ceux ci soient remboursés à d’autres, créez une mutuelle!!!

  • Voila un bien bon article: Oui si vous croyez en l’homéopathie vous vous faites avoir et c’est vrai que c’est pas facile de le reconnaître. C’est un peu comme quand on croit en dieu. On sait que c’est stupide mais c’est pas évident d’admettre qu’on s’est planté pendant toute sa vie par conformisme.

    • il faut préciser croire en quoi dans l’homéopathie?
      l’homéopathie est une décennie reposant uniquement sur les placebos… le reste est accessoire..
      on peut en conclure que l’homéopathie est scandaleusement trop chère!!! mais là encore ça pourrait se discuter…

      bon…je veux bien qu’un médecin me prescrive un placebo dans le cas où le dit médecin a l’impression que je suis juste angoissé , ça peut être le meilleur choix du médecin..mieux qu’un anxiolytique ..

    • C’est également un peu comme quand on ne croit pas en Dieu. C’est stupide mais c’est pas évident d’admettre qu’on s’est planté toute sa vie par conformisme.
      Blague à part, je suis d’accord avec vous, et d’autant plus à l’aise que j’ai perdu la foi il y a quelques années. Mais que vient faire Dieu dans cette histoire ? La science ne sait réfuter ni prouver l’existence de Dieu. C est une croyance Dieu.
      L’homéopathie ce n est plus une croyance, c est une ânerie au même titre que mon signe astral, mon numéro fétiche ou ma patte de lapin.
      Les âneries et les croyances cela n’est pas très gênant en soi, le problème c’est de les imposer ou de la faire payer par d’autres.

      • « La science ne sait réfuter ni prouver l’existence de Dieu. C est une croyance Dieu » Heu… Attention: cette affirmation ne tien que si vous gardez une définition vague de dieu. Si vous le définissez précisément, intégralement, et sans ambiguité je peux vous jurer qu’il n’y a pas besoin d’être docteur astro-physique pour remarquer que cette définition est merdique.
        Mais ce qui m’interpelle c’est cette phrase:
        « L’homéopathie ce n est plus une croyance, c est une ânerie au même titre que mon signe astral, mon numéro fétiche ou ma patte de lapin. »
        Mais que l’on soit bien clair: L’astrologie, la superstition, la numérologie et toues ces âneries sont autant des croyances que les religions et l’homéopathies. La religion a cet avantage qu’elle a bénéficié de ce status de « croyance obligatoire d’Etat » pendant longtemps, un peu comme la sécu de nos jours, mais toutes les âneries qui prétendent être des vérités absolues et indubitables au point qu’elle n’ont pas besoin des mêmes preuves que les autres, sont des croyances. L’homéopathie est une croyance au même titre que la numérologie, le keynésianisme, ou la lecture de l’avenir dans les entrailles de poulet. C’est de la foutaise en barre glorifiée par quelques suffisants qui prétendent détenir une vérité complèxe qu’eux seuls comprennent et qui s’abstrait de la logique. et de la rigueur.

        L’homéopathie est un foutaise comme une autre. Pardon d’avoir pris la religion (comme analogie. C’est clivant comme argument. Mais en terme de croyance, la foutaise reste de la foutaise, peu importe le paquet cadeau sémantique qu’on met autour. peu importe l’acceptation sociale. Une ânerie est une chose fausse qu’on s’acharne à démontrer vraie parce qu’on a trop peur ou trop honte de faire face à ses propres mensonges, a sa propre malhonnêteté intellectuelle, à sa propre ridicule naïveté.

        Avoir pris de l’homéopathie pendant des années et avoir admis un effet positif démontre quoi? Que l’effet placébo marche sur sois? Et qu’est ce que ça veut dire? Implicitement tout le monde le sait: Ca implique que l’on se ment à sois même avec tellement de conviction que ça finit pas avoir sur sa propre santé. C’est peut être positif, mais ça veut juste dire que l’on est un crétin naïf et puéril qui perçoit le monde non pas tel qu’il est mais tel qu’on aimerait qu’il soit. Comme un gamin, comme un être de peu d’entendement, comme un pas grand chose.

        Et en plus si on se fait soulager par un placebo c’est qu’il est fort probable qu’on se plaignait d’un pas grand chose comme chochotte. Parce que quand on a une fracture ouverte, c’est la morphine qui fonctionne. L’homéopathie ça ne marche JAMAIS quand on a un vrai problème physiologique.

        L’homéopathie c’est un truc de fiotte.

    • Le rationalisme est aussi un conformisme

  • Je ne pense pas que le problème vienne de l’homéopathie mais de la sécu !
    La sécurité sociale doit laisser les personnes choisir leur assurance.

  • Vous affirmez que l’ homéopathie est de la magie. Très bien. Il faudrait tout de même un peu d’ humilité pour admettre que la science n’ explique pas tout, encore et que tout n’ est pas charlatanisme. Du moins, si on considère ce terrain là, je me demande si les charlatans n’ existent pas dans tous les domaines de la médecine, comme ailleurs. Discréditez l’ homéopathie tant que vous voulez, j’ affirme que vous le faites en vous appuyant sur les limites de la science afin de condamner le système de santé publique français.
    Je trouve que sur Contrepoints, la science sert l’ idéolosophie libérale quand elle permet de mettre correctement l’ idée en boîte mais que par contre, elle est considérée comme instrument de propagande politique quand ça ne coïncide plus. Pourtant, vous vous en servez comme d’ un instrument politique au même titre que vos adversaires politiques.

    • Il serait peut-être intéressant de vous pencher un peu sur le protocole des tests de médicaments, qui contrairement à ce que certains semblent croire ne sont pas conçus spécifiquement pour exclure l’homéopathie, mais plutôt pour vérifier que la molécule testée apporte réellement un bénéfice en matière de santé.
      Là, on ne parle pas d’un produit qu’on exclurait parce-qu’il aurait un effet qu’on ne s’explique pas. On parle d’un produit qui n’a pas d’effet détectable. En tout cas pas plus qu’un morceau de sucre. Pour les produits qui ont des effets qu’on ne comprend pas, il y en a un certain nombre qui sont vendus, pour certains en vente libre. On ne sait pas pourquoi ça marche, mais le fait est qu’ils ont un effet bénéfique, qui contrebalance les effets négatifs rencontrés par ailleurs.
      À sa décharge, l’homéopathie n’a pas d’effet négatif, c’est déjà ça. Mais si elle avait un réel effet bénéfique, ça serait mieux.

      • Je n’ ai pas besoin de me pencher sur ce protocole, je considère simplement que ce n’ est pas parce que nos méthodes et nos outils scientifiques ne répondent pas à la question en expliquant un phénomène que le dit phénomène n’ existe pas. En ce qui me concerne, l’ homéopathie a soigné des allergies sévères à 14 ans, et elle continue à me soulager de crises. Donc ça marche, point. Magique!
        Ceci dit, je tiens à vous préciser que j’ achète mes granules sans ordonnances…comme mon aspirine.

        • La science est l’argument utilisé pour obliger autrui à rembourser ou non les médicaments. Le politiquement correct marche aussi, pour ça, et c’est bien le problème. Vous reconnaissez que l’on peut très bien utiliser l’homéopathie sans faire appel à la sécu. C’est cela qu’il faut mettre en avant, pas autre chose.
          Moi, je vais bien mieux quand je fais 30 minutes de sieste digestive au soleil. L’expérience est difficile à monter en double aveugle, pourtant c’est indubitable, mais de toute façon, j’ai la décence de ne pas réclamer à la collectivité de me payer cette sieste. Pourtant, c’est le même principe que l’homéopathie !

        • « Je n’ ai pas besoin de me pencher sur ce protocole, je considère simplement que ce n’ est pas parce que nos méthodes et nos outils scientifiques ne répondent pas à la question en expliquant un phénomène que le dit phénomène n’ existe pas. »
          Les protocoles en question ont montrer l’absence d’effet de l’homéopathie. C’est « argument » vous permet juste de balayer ce qui ne vous convient pas.
          « En ce qui me concerne, l’ homéopathie a soigné des allergies sévères à 14 ans, et elle continue à me soulager de crises. Donc ça marche, point. Magique! »
          Anecdote, aucune valeur.

          • Les protocoles en question n’ ont pas réussi à montrer les effets de l’ homéopathie. Vous saisissez la nuance, vous qui jouez du jugement de valeur d’ une anecdote parmi des millions d’ anecdotes?

            • Les protocoles sont les mêmes pour l’homéopathie comme pour les autres substances.
              Et l’homéopathie ne fait pas mieux ou pire que un placebo, donc elle n’a aucun effet.
              J’explique avec des chiffres :
              Maladie X
              Guérison avec placebo : 20%
              Guérison avec homéopathie : 20%
              Donc aucune efficacité.

              • Du toute, elle a l’effet d’un placebo. Ni plus ni moins.

                • donc aucune efficacité…

                  • 20% d’efficacité, comme le placebo. De là à dire que c’est comme si le placebo et l’homéopathie avaient 0% d’efficacité chacun, il y a un pas. Et il serait intéressant de savoir si les 20% sont les mêmes personnes. A la limite, avec placebo et homéopathie, on pourrait aller jusqu’à 40% d’efficacité à pas cher…

                    • M’enfin… on ne peut pas soigner 2x la même personne pour la même maladie sur le même essai avec deux produits différents. Et additionner les 20%, ce n’est pas possible… Vu que le placebo c’est de la flotte et que l’homéopathie est la même flotte, ça ne s’additionne pas hein.. sinon on rajoute l’imposition des mains qui fait 20% aussi, et deux autres trucs et hop on arrive à 100%…
                      Le placebo n’a pas d’efficacité…
                      Si je débarque chez mon voisin fiévreux en lui donnant un bonbon acidulé en disant « tiens, c’est un médicament périmé que je donnais à mon chat quand il avait des vers », l’effet placebo sera proche de zéro… Mais si c’est Docteur Mamour qui lui donne le top médicament à 1000 euro qu’il a gratuit par un type de la Nasa, là ya des chances que l’effet placebo soit costaud.
                      Mais les tests sont en double aveugle. Et ça revient à dire que l’absence de matière active a une efficacité, ce qui serait un peu problématique…

                  • Peut-être d’avoir l’impression de se soigner, et pour le docteur de ne pas trop prescrire à un hypocondriaque.

            • « Les protocoles en question n’ ont pas réussi à montrer les effets de l’ homéopathie. Vous saisissez la nuance, vous qui jouez du jugement de valeur d’ une anecdote parmi des millions d’ anecdotes? »
              Oui l’homéopathie n’a pas plus d’effet qu’un placebo, qui est pris comme base parce que touts a un effets placebo. Je ne vois pas quelle nuance il y a à saisir.
              Les anecdotes non pas de valeur en tant que preuve. Si vous voulez une anecdote en voilà une. En un mois j’ai mangé 3 kg de massepain, durant cette période je ne suis pas tombé malade (cette histoire est véridique). Donc il faudrait remboursé le massepain, et ne pas faire d’étude dessus, mon anecdote suffit à le prouver (selon vous en tout cas).
              Dans les services d’oncologie, ils récupèrent en phase terminale des cas qui ont voulu se soigné à l’homéopathie.
              Il y a aussi ceux qui ont utilisé l’homéopathie pour soigner des infections et qui ont perdue leurs reins faute de soins efficace.

              • J’ ai émis l’ idée que la science est utilisée à des fins politiques, je n’ ai pas défendu l’ homéopathie pour qu’ elle soit remboursée, parce que à ce compte là, c’ est tout ou rien à mon sens. Le message du gouvernement dans cette histoire devrait être perçu comme désastreux pour un libéral.
                Maintenant à propos de son déremboursement, je trouve personnellement que dans le système de sécurité sociale que nous avons bon gré mal gré, mettre au banc une technique de soin bon marché qui n’ aucun effet secondaire et qui n’ est remboursée qu’ à hauteur de 30%, c’ est en quelque sorte priver des gens d’ un retour sur cotisation et d’ une liberté de soin.

                • Ce sont surtout les écolos (dont Rivasi qui est anti-vaxx et pro homéopathie, ainsi que les autres pseudos médecines) qui utilise une science dévoyé et des études bidons (je rappel l’affaire Seralini qui à contribué à l’interdiction des OGM).
                  « Le message du gouvernement dans cette histoire devrait être perçu comme désastreux pour un libéral. »
                  Le gouvernement prend son temps avant de se décidé sur ce cas. Il n’ose pas aller contre les pros homéopathie, mauvais pour les élections. Et je ne vois pas en quoi un libéral serait choqué du fait qu’un produit inefficace ne soit plus payer par le contribuable.
                  « Maintenant à propos de son déremboursement, je trouve personnellement que dans le système de sécurité sociale que nous avons bon gré mal gré, mettre au banc une technique de soin bon marché qui n’ aucun effet secondaire et qui n’ est remboursée qu’ à hauteur de 30%, c’ est en quelque sorte priver des gens d’ un retour sur cotisation et d’ une liberté de soin. »
                  Ça a couté 126 millions d’euros en 2018 qui aurait pus être alloués aux hôpitaux et aux urgences qui en ont cruellement besoin.

        • ALors que je sois clair: Bravo pour le fait d’acheter votre homéopathie sans ordonnance.
          Par contre si vous avez des allergies véritablement soulagées par l’homéopathie, il est fort probable que vos allergies soient psychosomatiques.

          • pyschosomatique ou pas, il faut les soigner. Et ce n’est pas juste en se disant « oh je psychosomatise » que ça fonctionne. Pareil pour tout ce qui est crises d’angoisse, stress et conséquences.

    • ‘oméo pa’ti, pauv’e Juliette.

    • c’est la sécu qui pose ses principes de remboursement.
      l’effet placebo est incompris et fascinant..
      mais bon..

      si vous avez un esprit rationnel si vous croyez à la valeur de la preuve, vous avez beaucoup de mal avec l’homeopathie…

  • La défense mise en oeuvre par Boiron est particulièrement maladroite pour l’homéopathie mais normale pour un industriel.
    L’homéopathie est basée sur des principes qui ne sont pas ceux de la chimie, mais sont explicables et démontrables en physique quantique, mémoire de l’eau (pour faire simple mais expression impropre) est observable et reproductible par plusieurs procédés différents.
    Scientifiquement, on est dans un autre univers qui n’est pas celui restreint à la chimie. Sans le dépasser, toute explication ou démonstration est peine perdue.
    De plus le modèle économique des soins par l’homéopathie et quasiment inverse de la médecine actuelle qui survalorise le médicament des big pharma (la R&D est chère vu qu’on est sans doute au bout de tout ce qui a pu être exploité). Un médicament homéopathique coûte peu à produire de façon industrielle, en revanche le travail de l’homéopathe est complexe et rares sont devenus ceux encore compétents. Pour le coup voila un domaine trop faiblement exploré par le numérique et l’IA…Un jour peut-être ?
    Le pb du remboursement dépasse largement le cadre de l’homéopathie tant l’inefficacité et la perversité générale du système est immense !

    • L’ Inde nous doublera sur ce coup là.

      • L’Inde avec 200 millions d’utilisateurs et son département spécialisé AYUSH du ministère mais globalement les BRICs sont tous investis dans l’homéopathie et de la meilleure façon.

    • Propagande, fake news, l’expérience de « mémoire » de l’eau de Benveniste n’a jamais pu être reproduite et la fraude expérimentale a été démontrée. L’invocation de la physique quantique est la tarte à la crème des propagandistes/charlatans de l’homéopathie.

      • Benveniste ça date de 1984, faudrait vous remettre à jour !

        • Challenge accepted: Donnez nous une référence contemporaine convaincante… Je sens qu’on va bien se marrer.

          • Il y a ce document en français qui dresse le panorama des études récentes :
            https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01647161/document
            Ensuite il y a quelques milliers d’études cliniques :
            https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/?term=homeopathy
            Mais il suffit de se donner la peine de chercher un peu au lieu de répéter en boucle des âneries. Il y a aussi plein d’études et de thèses en vétérinaire, discipline où le black-out s’exerce un peu moins fortement.

            • Bon, alors pardon de ne pas taper toute la thèse de Matthieu Palluel parce que j’ai pas que ça à f–tre.
              Néanmoins sur le second lien que vous envoyez dans les « best matches » le premier document donne cette conclusion:

              « CONCLUSIONS:
              Through its relation with biomedicine, its doctrine, consultation design, and treatment rituals, homeopathy offers a powerful medium to elicit a placebo response in a therapeutic alliance. By virtue of its proximity and radical difference from the scientific and biomedical enterprises, its material and textual organization, its storytelling and esthetics, homeopathy offers doctors and patients the opportunity and the tools to collaborate, to witness healing, and to hope for success against adversity. »

              Conhclusion de la troisième source

              « Despite important growth in research activity since 1994, concerns about study quality limit the interpretation of available RCT data. The question whether homeopathic intervention differs from placebo awaits decisive answer. »
              Donc toujours pas d’efficacité démontrée.

              Et la seconde source ne donne pas de conclusion.

              Oui, l’homéopathie est un effet placebo, selon vos propres sources.

              Petit conseil: Ne devenez JAMAIS avocat.

    • « L’homéopathie est basée sur des principes qui ne sont pas ceux de la chimie, mais sont explicables et démontrables en physique quantique,  »
      La physique quantique ne prouve en rien l’homéopathie. Ce n’est pas parce que ce domaine de la physique est compliqué quelle est magique et qu’il faut l’utiliser pour prouver la moindre croyance irrationnelle.
      « mémoire de l’eau (pour faire simple mais expression impropre) est observable et reproductible par plusieurs procédés différents. »
      Non, toutes études pour sur la mémoire de l’eau ont montré que ça n’existe pas.
      « Scientifiquement, on est dans un autre univers qui n’est pas celui restreint à la chimie. Sans le dépasser, toute explication ou démonstration est peine perdue. »
      La physique quantique ne démontre pas l’homéopathie. C’est pas magique parce que vous ne la comprenez pas.
       » (la R&D est chère vu qu’on est sans doute au bout de tout ce qui a pu être exploité) »
      La R&D est chère par qu’ils font de la recherche tout court. Si le R&D de Boiron est faible c’est parce qu’ils s »en foute de la recherche. Je n’avais cependant jamais entendu cette argument (ce n’est pas un compliment).
      « Un médicament homéopathique coûte peu à produire de façon industrielle » Ben oui c’est du sucre. Par contre la marge est énorme vu qu’il est revendu à un prix élevé (500€ le kg).
      « L’ Inde nous doublera sur ce coup là. »
      Ou pas. Je ne me baserais sur un pas sur un pays qui considère que l’eau du fleuve le plus polluer (le Gange) puisse servir de remède.
      « L’Inde avec 200 millions d’utilisateurs et son département spécialisé AYUSH du ministère mais globalement les BRICs sont tous investis dans l’homéopathie et de la meilleure façon. »
      Argumentum ad populum (appel à la popularité), argument fallacieux, aucune valeur.

      • Votre réponse me rappelle un vieil instituteur de mon enfance qui nous racontait que lui-même (sans doute à la fin du 19ème), s’était pris une baffe (eh oui à l’époque) par son professeur parce qu’il avait voulu soutenir et insister irrespectueusement sur le fait que nous arriverions à voler avec plus lourd que l’air !
        Et d’abord comment prétendez-vous que je n’y entends rien en physique quantique ?

        • Vous me rappelez ce qui disent que la terre est plate malgré la charge de preuve contre eux.
          « Et d’abord comment prétendez-vous que je n’y entends rien en physique quantique ? »
          Quelqu’un qui utilise la physique quantique pour justifier l’homéopathie n’y connait en principe pas grand chose. Sinon faite fois une description de la physique quantique si vous savez ce que c’est.

    • explicables et démontrables dans le cadre de la physique quantique!!!
      sans blague?

      vous avez entendu dire?

    • La mémoire de l’eau eau est une connerie à l’état pur. Si vous croyez sincèrement en ça je vous conseille sérieusement la psychiatrie.

  • De bonnes questions peuvent parfois être posées par des non libéraux…
    https://francoisruffin.fr/dolder-macron-sanofi/

  • Etrange procès fait à l’inefficacité de l’homéopathie. Chaque mois, on entend qu’un médicament est retiré du marché pour inefficacité… ou danger. Certains ont été vendus à des prix très élevés pendant des dizaines d’années. Pourtant la science les avait validés. La plupart des personnes qui se tournent vers l’homéopathie le font parce que la médecine traditionnelle n’a pas fonctionné. C’est mon cas. Placebo ou pas, je m’ en fiche, ça a marché et ça coûte très très peu cher. Cela dit, moi, je suis contre la sécu, donc que l’homéopathie ne soit plus remboursée, ça ne me dérange pas et je veux bien aussi cesser de cotiser à la sécu et me débrouiller toute seule. Ce serait bien aussi que les labos accusés d’avoir vendu des médicaments validés par la science et retirés du marché remboursent la sécu, donc nous.

    • vote point de vue est tout à fait honorable car il repose sur la liberté de faire ce que vous voulez vous concernant et de façon assumée et responsable.
      vous utilisez l’homéopathie, parce que cela vous plait et vous procure un une satisfaction (au sens « mieux-être »);
      vous le faites sur vos ressources et ne demandez à personne de payer pour vous.
      rien à redire.

      • oui…
        reste que je ne pourrais jamais m’empêcher de dire à une personne qui dit l »homéopathie marche mieux qu’un placebo : non …jamais on a vu ça..
        sans compter que ça va de pair avec un dénigrement de la médecine et des médicaments..type bébé avec eau du bain..

    • J’ai beau penser que l’homéopathie c’est de la m–de, quand quelqu’un me dit « oui mais je l’achète avec mon fric et je ne demande rien à personne » tout de suite, ça passe vachement mieux. Merci Alix.
      Chacun a droit à sa part d’irrationalité, de vice, de plaisir « coupable ». L’homéopathie n’est pas pire que la cigarette (surement beaucoup moins en fait dans la majorité des cas). N’interdisons surtout pas l’homéopathie (Alix ne nuit à personne, vive Alix et vive la liberté). Supprimons la sécu!

  • Ce n’est ni de la science ni de la magie c’est surtout Lobbying contre lobbying et c’est la chimie classique qui gagne comme dans d’autres secteurs.
    Et les cures ?apparemment les maires de villes de cure sont de meilleurs lobbyistes que les défenseurs de l’homéopathie!

  • « Si l’homéopathie n’avait jamais aucun effet sur aucune pathologie, cela fait longtemos qu’elle aueait disparu. »
    La corne de rhinocéros (composé de kératine, la protéine qui compose les ongles et les cheveux) est utilisé pour soigner les problèmes érectiles (dans la médecine chinoise). Bien que ce traitement soit aussi efficace que ce manger les ongles (c.a.d. pas du tout), elle encore utiliser. Preuve que ce n’est pas parce que quelque chose est inefficace qu’il disparait.

  • Bien que je sois scientifiquement contre l’homéopathie, le souci est qu’elle a sa place en tant que médecine placebo.
    Tous les (bons) médecins vous diront que l’écoute, l’empathie, la petite ordonnance et le fait de prescrire quelque chose de « médical » suffit dans beaucoup de troubles ou maladies légères.
    La France est championne dans la conso d’antidépresseurs chimiques, aux effets parfois catastrophiques, alors si une partie de cette population d’angoissés dépressifs chroniques (ou du moins diagnostiquée (bien facilement) comme telle) peut se soulager à moindre frais et moindre conséquence avec des pilules inoffensives, c’est peut-être pas plus mal..
    Le fait que l’homéopathie soit remboursée contribue à son « efficacité » (notez bien les guillemets hein…)

    • C’est très vrai. La « sanction sociale » comme les remboursement par la sécu participe clairement de l’effet placebo.

  • D’autres sources qui ne seront pas de votre avis.
    http://www.academie-medecine.fr/faut-https://consultations.nhmrc.gov.au/puhttps://www.scientificamerican.com/arhttps://ansm.sante.fr/S-informer/Poinhttps://www.academie-sciences.fr/fr/Chttp://klnran.ru/2017/02/memorandum02https://www.nhs.uk/conditions/homeopahttps://derstandard.at/2000092345586/
    Les méta-analyses les plus solides
    A. Shang et al., « Are the clinical effects of homoeopathy placebo effects ? Comparative study of placebo-controlled trials of homoeopathy and allopathy », The Lancet 2(9487), 2005, p. 726-732.
    R. McCarney et al., « Homeopathy for dementia », Cochrane Database of Systematic Reviews 1, 2003
    R. McCarney, K. Linde & T. Lasserson, « Homeopathy for chronic asthma », Cochrane Database of Systematic Reviews 1, 2004 ● C. Smith, « Homoeopathy for induction of labour », Cochrane Database of Systematic Reviews 4, 2003
    M. Dean & M. Coulter, « Homeopathy for attention deficit/hyperactivity disorder or hyperkinetic disorder », Cochrane Database of Systematic Reviews 4, 2006
    S. Kassab et al., « Homeopathic medicines for adverse effects of cancer treatments», Cochrane Database of Systematic Reviews 2, 2009. 28.
    E. Peckham et al., « Homeopathy for treatment of irritable bowel syndrome », Cochrane Database of Systematic Reviews 11, 2013. ● Y. Yaju et al., « Prophylactic interventions after delivery of placenta for reducing bleeding during the postnatal period », Cochrane Database of Systematic Reviews 11, 2013.
    R. Mathie, J. Frye & P. Fisher, « Homeopathic Oscillococcinum® for preventing and treating influenza and influenza‐like illness », Cochrane Database of Systematic Reviews 1, 2015.
    K. Hawke et al., « Homeopathic medicinal products for preventing and treating acute respiratory tract infections in children », Cochrane Database of Systematic Reviews 4, 2018.
    M. Antonelli & D. Donelli, « Reinterpreting homoeopathy in the light of placebo effects to manage patients who seek homoeopathic care : A systematic review », Health & Social Care in the Community, 2018.
    E. Ernst, « Homeopathy : what does the “best” evidence tell us ? », The Medical Journal of Australia 192(8), 2010, p. 458-460.

  • Pourquoi, en lisant l’article? ne pas considérer les médecins homéopathes comme des sorciers et les brûler comme fut un temps sur le bûcher ?
    La SS rembourse des capotes, des serviettes périodiques, les conséquences d’une sexualité débridées, des médicaments réputés comme inutiles et dangereux, la PMA, des cures de complaisances, et personne ne trouve à redire. Par contre les médecines naturels, alternatives, qui guérissent beaucoup de monde et surtout préviennent beaucoup de maladies, et s’adressent à une population de gens responsables, qui vont rarement chez le médecin et ne ruinent pas la SS par des ordonnances à rallonge qui ravissent les labos et les pharmaciens.
    Alors on peut se demander pourquoi s’acharner sur une approche médicale différente, qui représente une très faible part des remboursements ?
    Brassens avait la réponse :
    Mais les brav’s gens n’aiment pas que
    L’on suive une autre route qu’eux.

    • « La SS rembourse des capotes, des serviettes périodiques, les conséquences d’une sexualité débridées, »
      Les gens font se qu’ils veulent de leur sexualité. Les capotes permettent de diminer la transmition des mst, même lors d’un rapport avec une personne connue et de confiance. Et seriez vous donc incomodé par les règles des femmes ? C’est leur fautes et faut qu’elle assume ? Les serviettes périodiques servent et marches.
      L’homéopathie favorisant le retard de soin, elle compte dans ce qui est inutile et dangereux.
      « Par contre les médecines naturels, »
      L’homéopathie n’est pas plus naturelle que la médecine conventionnelle. Ne la parer pas d’un attribut quelle n’a pas.
      « et ne ruinent pas la SS par des ordonnances à rallonge qui ravissent les labos et les pharmaciens »
      126 millions d’euros en 2018 pour du sucre, cette somme aurait pus être attribué à des hôpitaux et des urgences. Mais bien sur ça ne ruine pas la sécu. Boiron, Weleda et Lehning ne sont donc pas des labos qui font du profit ?
      « qui représente une très faible part des remboursements ? »
      Juste 126 millions, le nombre de scanner, IRM, infirmiers et lits pour les urgences qui pourrait être payé par ça ne vaut rien par rapport à vendre du sucre.

      • A ceux qui sont contre le remboursement des remèdes homeo, puis je revendiquer le droit de ne pas payer pour les gens qui fument, qui ont des comportements sexuelles contre nature, sachant que le sida à son origine dans les comportements homosexuels ?
        Ces 2 maladies (liée au tabac et au sexe) qui font des ravages et qui coûtent des milliards et qui font des morts par millions pourraient être facilement éradiqués sans médicaments, en changeant simplement son comportement.

        • Alors mon cher Roros,
          Déjà ce qui est conforme à la nature ou contre nature c’est pas à vous de le déterminer. En tout cas concernant l’homosexualité, comme elle existe chez les animaux je ne sais pas comment vous allez nous démontrer qu’elle est contre nature sauf à démontrer que la nature est contre elle même ou je ne sais quelle foutaise de ce genre.
          Mais en fait tout ça est secondaire. La sécu, en tant qu’assurrance universelle obligatoire doit tout assurer et les individus restent « libres » (ca n’arrivera jamais), ou alors elle devient l’origine de la dictature hygiéniste:
          Buvez vous du vin? Pensez vous qu’il soit normal que les non buveurs payent pour votre cirrhose? Avez vous des enfants? Pensez vous normal que les femmes stériles payent pour vos niares? Aimez vous la rando? Pensez vous qu’il soit normal que l’on paye pour vos genoux défoncés?

          Etc… Etc…

          Vous méprisez les homosexuels: Libre à vous. Vous méprisez les fumeurs: Très bien. Mais pourquoi vouloir forcer ces gens là à changer pour s’associer avec vous? Pourquoi ne pas réclamer leur exclusion de la sécu avec injonction de s’assurer ailleurs par exemple? Pourquoi vouloir changer les gens au lieu de leur permettre de changer de contrat?

  •  » Tandis que dans plusieurs domaines (économie, climat, transport, nutrition, égalité H/F), l’État se fait le fanfaron de la science, l’homéopathie a droit à son joker. »

    Je crois que l’homéopathie ne dépare pas dans cette liste de domaines traitées au nom de la science par … nos élites. Fanfaronnades à tous les étages et plus encore.

  • Quand on ne peut pas prendre d’antiniflammatoires (AINS),on est bien content de trouver autre chose même si ce n’est pas reconnu par la « Science »,de même que la « Science » préfère faire dormir les gens à coup de somnifères chimiques plutôt qu’avec une approche plus naturelle!Cette phrase d’Einstein pourrait s’appliquer au débat entre l’HAS et l’homéopathie « la théorie c’est quand on sait tout et que rien ne fonctionne,la pratique c’est quand cela fonctionne mais personne ne sait pourquoi »….

    •  » préfère faire dormir les gens à coup de somnifères chimiques plutôt qu’avec une approche plus naturelle! »
      La chimie est naturelle, et l’homéopathie ne l’est pas plus que la médecine conventionnelle.
      « au débat entre l’HAS et l’homéopathie »
      Il n’y a pas de débat en l’HAS et l’homéopathie. L’HAS regarde les études existante et donne sa conclusion à partir de celle-ci.
      « Cette phrase d’Einstein »
      Si il vivait aujourd’hui, sa citation serait « arrêter de me faire dire ce que je n’ai jamais dits », laisser Heinstein en dehors de ça.

  • Outre les référence qui sans indiquée dans les commentaires suivants, vous avez quelques milliers d’études cliniques :
    https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/?term=homeopathy
    Sinon en français un document qui balaie les recherches récentes :
    https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01647161/document
    C’est fou cette propension à répéter en boucle des âneries sans avoir au moins la curiosité de se renseigner et chercher à comprendre.

    • « Outre les référence qui sans indiquée dans les commentaires suivants, vous avez quelques milliers d’études cliniques : »
      Ce référer à mon commentaire plus haut ou je liste des méta-analyse et des avis d’organisme comme l’académie de médacine.
      « Sinon en français un document qui balaie les recherches récentes : »
      C’est de la spirtualité quantique, c.a.d. un gloubiboulgat de phrase à la limite de l’incohérence agrémenté de termes de physique pour ce donner un ère scientifique (ce qu’il n’est pas).
      « Il est certain que les Stilnox et autres Havlane poussent dans les jardins et potagers….rien de plus naturel. »
      Tout comme les granules d’homéopathie. La chimie est étudié et utilisé par l’homme, elle n’a pas été créer par ce dernier.
      « En effet il n’y a pas eu de débat entre L’HAS et l’homéopathie,l’HAS s’est emparé du dossier »
      L’HAS ne débat pas , ce n’est pas son role. Elle regarde la littérature existante et conclue à partir de celle-ci si le traitement a ou non un effet. Puis elle donne un avis en conséquence sur le rembourcement, ensuite le gourvernement fait ce qu’il veut avec.
      « Alors les 80 M de l’homéopathie c’est peanuts. »
      126 millions, qui pourrait être attribué aux urgences qui eux en ont besoin.
      « médecins et infirmiers signent la prise en charge par lassitude ou pour ne pas être insultés »
      L’homéopathie contribue à faire croire qu’il y a un traitement pour tout, même quand c’est bénin et de courte durée (comme le rhume ou l’état grippal) et que ça ne nécéssite pas de traitement. Elle participe donc largement à ce gachie générale.

  • Si on devait derembourser demain tous les médocs guère plus efficaces qu’un placebo, ou ceux dont le ratio bénéfices/risques est faible, beaucoup de labos auraient du souci à se faire.
    A l’inverse, il conviendrait alors de rembourser les tisanes en vente dans les épiceries…

  • Il est certain que les Stilnox et autres Havlane poussent dans les jardins et potagers….rien de plus naturel.
    En effet il n’y a pas eu de débat entre L’HAS et l’homéopathie,l’HAS s’est emparé du dossier mais qu’elle soit cohérente alors et s’empare aussi du dossier cure,du dossier esthétique bien souvent passé en actes remboursables….

    • Oui il y a les cures qui correspondent bien souvent à des vacances gratuites une fois par an, estimés 3Mds
      Et puis les transports sanitaires souvent injustifiés, médecins et infirmiers signent la prise en charge par lassitude ou pour ne pas être insultés, 3Mds aussi !
      Alors les 80 M de l’homéopathie c’est peanuts.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Dans un tweet publié vendredi dernier, le célèbre spécialiste de sciences cognitives de Harvard Steven Pinker s’étrangle d’indignation. L’édito du mois d’août de Nature Human Behavour, une prestigieuse revue à comité de lecture publiée par Springer Nature Publishing, lui est désormais haïssable :

Journalistes et psychologues, prenez note : Nature Human Behavior n'est plus une revue scientifique évaluée par les pairs, mais l'exécuteur d'un credo politique. Je n'arbitrerai plus, ne publierai plus et ne citerai plus (comment savoir si les... Poursuivre la lecture

Récemment, la Cour des comptes a refusé de certifier les comptes de la Sécurité sociale pour des raisons de fiabilité sur le montant de son déficit. Entre autres : un désaccord de près de 10 milliards d'euros sur le déficit du régime général entre 2020 et 2021… mais aussi des erreurs importantes sur le versement des prestations de retraite.

Cela n’aura échappé à personne : en plus d’être une gabegie financière, la Sécurité sociale souffre d’un cruel manque de transparence. Aujourd’hui, le niveau d’étatisation est tel que la France occu... Poursuivre la lecture

liberté d'expression
0
Sauvegarder cet article

Albert Einstein est né le 14 mars 1879 à Ulm, dans le Wurtemberg, il y a donc 143 ans. J'avais écrit un article pour UN Special, magazine des fonctionnaires internationaux à Genève, fondé en 1949 et maintenant disparu, dans lequel j'ai laissé quelques traces. 

L’Année internationale de la physique, dans laquelle nous sommes [l'article est de 2005], marque le centenaire de l’Année miraculeuse d’Albert Einstein et le cinquantenaire de sa mort, survenue le 18 avril 1955 à Princeton, dans le New Jersey.

En 1905, Einstein publie dans... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles