Macron, antisionisme et censure progressiste

Comment va-t-on désormais déterminer ce qui relèvera de la critique admissible du crime de pensée, où se trouvera cette limite, comment savoir ?

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Manifestation by Olivier Hoffschir(CC BY-NC-ND 2.0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Macron, antisionisme et censure progressiste

Publié le 24 février 2019
- A +

Par PABerryer.

À la suite des récents actes antisémites (agression de Finkielkraut, profanation de cimetières, tags, etc.), l’emballement médiatique habituel s’est déchaîné et le président Macron a annoncé une série de mesures allant de la modification de la définition de l’antisémitisme, pour y inclure une partie de l’antisionisme, au renforcement du contrôle des réseaux sociaux. Macron réussit l’exploit de cumuler les défauts de Sarkozy et Hollande : une loi = une restriction de liberté !

Les Juifs comme cible

Il n’est pas niable que l’antisionisme serve régulièrement de couverture à l’antisémitisme. Toutefois, profiter du diner du Conseil Représentatif des Institutions Juives de France (CRIF) pour annoncer ces nouvelles mesures de lutte contre l’antisémitisme, et en particulier pour y inclure certaines critiques d’Israël, vont renforcer les attaques contre les Juifs.

En effet, comment penser que ces nouvelles mesures vont dissuader un antisémite de renoncer à ses croyances ? Ces nouveautés vont plus certainement renforcer ses convictions que les Juifs sont intouchables, et qu’ils dirigent discrètement la politique de nombreux pays. Il pourra utiliser ce nouvel arsenal comme la preuve de ce qu’il avance. On voudrait leur mettre une cible sur le dos que l’on ne s’y prendrait pas autrement.

La justice inutile

In fine, cet empilement de mesures réprimant l’antisémitisme va finir par rendre la justice inutile dans la répression de ce genre d’acte. Au delà du fait que demander une protection particulière contre l’antisémitisme pourrait renforcer la défiance à l’égard des Juifs, le bal ininterrompu du trio infernal « Fait divers, battage médiatique, loi nouvelle » détruit l’efficacité judiciaire.

À aucun moment ne se pose la question de savoir si l’arsenal en place est pertinent, efficace, dissuasif. La justice est une affaire humaine et une affaire de temps : préparation de la loi, vote, décrets d’application, application concrète,  voies de recours, et enfin la mesure de l’efficacité de la peine. Et ce temps est allongé par la faiblesse des moyens alloués.

Alors, est-il plus simple de s’indigner au premier micro tendu que de prendre le temps d’appliquer la loi et l’évaluer. Si l’on suit la logique jusqu’au bout, et pour éviter toute récidive en la matière, il suffirait de guillotiner les contrevenants, éliminant ainsi tout risque de récidive et assurant une efficacité certaine…

La liberté rognée

Enfin, ces affaires sont une nouvelle excuse dans la progression sur la route de la servitude. L’extension de la définition de l’antisémitisme pour y inclure une partie, une partie seulement, de l’antisionisme, c’est-à-dire la critique d’Israël, va renforcer la criminalisation de l’opinion et donc des libertés.

De fait, comment déterminer ce qui relèvera de la critique admissible du crime de pensée, où se trouvera cette limite, comment savoir ? Ce qui est certain est que cette législation servira à faire taire des personnes sans doute peu recommandables, dont nous ne partageons pas les lubies. Il n’empêche que si on fait taire ces personnes aujourd’hui, alors soyons sans illusions, nous pourrons être ces personnes que l’on fera taire demain au nom du progrès et du vivre ensemble. Qui aurait cru que le poème qui suit serait encore tristement d’actualité ?

« Ils sont d’abord venus chercher les socialistes, et je n’ai rien dit
Parce que je n’étais pas socialiste
Puis ils sont venus chercher les syndicalistes, et je n’ai rien dit
Parce que je n’étais pas syndicaliste
Puis ils sont venus chercher les Juifs, et je n’ai rien dit
Parce que je n’étais pas juif
Puis ils sont venus me chercher, et il ne restait plus personne pour me défendre. » Martin Niemöller

Voir les commentaires (29)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (29)
  • Tout les états non démocratiques cherchent à museler leur population.cette loi sortie d’un chapeau a éte amené e par une belle campagne marketing: sortis de nul part des chiffres jusque là caches,quelques saccages de cimetières au bon moment, assemblée du CRIF réunissant la fine fleur de la politique française..et au bout ,une loi..sans aucun doute inutile vu l’épaisseur de la législation française…mais un président qui pourra en recevoir tout les honneurs ..et un renouvellement de ses soutiens financiers…et pourquoi pas son ambassade a Jérusalem ( avec un personnel renouvellê ,un peu moins anti…) !

    • Ouh le vilain complotiste !

      Il y a plus simple pour expliquer tout ça. Notre président est un politicien classique français. C’est à dire qu’il pense que l’opinion des Français c’est celle du petit monde politico-médiatique dans lequel il vit depuis toujours, version moderne de la cour du Prince. Donc si on passe des images de tombes juives profanées * en boucle au JT de 20h, c’est que c’est super important. Donc il réagit en faisant la seule chose qu’il sache faire : écrire une loi.

      * Il serai peut être temps de souligner l’immense dégoût que le saccage d’une tombe provoque. Quel degré de lâcheté faut-il avoir atteint pour s’en prendre à des morts ?

    • Il y a quand meme pas mal de commentaires qui puent sur contrepoints en ce moment.

  • Les quelques saccages de cimetières juif comme il est dit par un lecteur .ce n’est pas rien surtout que cela se perpétue depuis un certain temps et pas au bon moment comme explicitement dit
    Il y a en plus beaucoup d’autres actes antisémites depuis des années
    Tout les sous entendus d’un financement juif des politiques est nauséabond.

    • Je suppose que tu critique mon commentaire mais tu fais un amalgame comme les autres ,l’argent et les juifs…non, certains lobbys , quand on parle d’argent il n’y a pas de religions qui comptent mais ça peut servir .
      Quant aux cimetières..j’imagine que c’est toutes les semaines en France mais on en parle pas comme pour les voitures brûlées , on sort l’information quand ça peut être utile.

      • Belle tentative de retournement d’argument mais votre commentaire pu comme un certain nombre d’autres que l’on peut lire ici. La seule chose positive c’est que vous n’assumiez pas.

  • tout à fait d’accord…
    en outre l’antisémitisme n’est « rien »..c’est quand il se constitue politiquement et idéologiquement qu’il devient un véritable risque de conflit ou d’agression. Un peu comme le racisme.
    Il y a d’ailleurs plusieurs antisémitismes, catholique, musulman et communiste.

    et il y a plusieurs mécanismes pour le produire un victimaires, les juifs oppressent l’autre d’aversion, les juifs sont des sous hommes qui souillent les purs.. on peut démontrer faux la réalité du premier..pour l’aversion quand elle arrive à s’installer c’est odieux.

  • Agression verbale de Finkielkraut.

  • Apparemment tu persistes et signes. C’est avec des propos comme ceux ci que l’on voit que l anti sémitismes est profond.Il faut dire que cela remonte aux tréfonds de l histoire. Le peuple juif a toujours été le bouc émissaire de tout les malheurs.

  • Les juifs du CRIF n’ont rien compris. Macron présente ses lois en prétendant protéger les juifs, sont objectif et en réalité de faire de ces lois un instrument de l’épanouissement du nazislamisme en France !

  • C’est terrible de parler de nazi islamistes,certains parleraient peut-être autrement s’ils avaient perdus de la famille en camp.
    L islamisme radicale est un fléau mais il faut arrêter de dir n’importe quoi c’est déshonorer les victimes et la Shoah
    Et hélas l antisémitisme pour l avoir vu et entendu n’est pas l exclusivité de certains islamistes
    Pour la dernière guerre ce sont pas des islamistes qui ont dénoncés des juifs à la gestapo

  • Donc virons les Juifs de France, si je comprends la plupart d’entre vous?

  • Pour moi, il est incongru de lier antisémitisme et antisionisme. Ce sont deux prises de position totalement différentes. Le premier s’attaque à une religion, le deuxième à un système politique.

  • J’ai l impression que certains ne savent pas ce qu’est l anti sémitismes et l anti sioniste c’est inquiétant.Pour ma part je suis né après guerre et d’avoir entendu mes parents parler de l ambiance en 40 ,je suis désolé mais je trouve énormément de points communs avec l’époque actuelle
    J’ai énormément peur de ce besoin de trouver des boucs émissaires à la situation actuelle d’une partie de la population et dans ce cas les juifs ont de quoi craindre avec raison

    • Ce sont les politiciens qui instrumentalisent un antisémitisme qui reste relativement marginal, en dehors de populations bien particulières.
      Le but est de culpabilise tous les Français pour restreindre, une fois de plus, les libertés.
      Si on veut creuser un peu plus, le sujet est très complexe, car il y a les Juifs du CRIF et les autres.

    • il me semble que l’antisémitisme est une constante de l’histoire française sinon européenne..
      mais pas les pogroms ou les massacres..qui ont lieu quand les peuple sont frustrés et cherchent un bouc émissaire..

    • il y a toujours des antisémitismes c’est certain ..mais il y a des différences entre les époques malgré tout..

      d’abord l’antisémitisme est combattu..
      il y a aussi toujours des racistes de tout poil des xénophobes des anticapitalistes.. etc etc…
      par ailleurs, j’ai peu l’impression que les juifs deviendraient les nouveaux boucs émissaires, plutôt les banquiers me semble t il..

      et puis zut à la fin..
      trouvez vous sans danger pour les juifs de faire une loi condamnant spécifiquement plus sévèrement une agression si son caractère antisémite est reconnu!!?? Je ne suis pas certain du tout que ça conduise au résultat espéré!!!

  • Shlomo Sand simplement démolie le mythe du peuple juif qui serait venu d Egypte,mais pour ma part je pense que l on peut parler d’un peuple juif quand même.Quand à dire que l anti sémitismes est marginal en France me rappelle le point de détail d’un certain Le Pen

  • C’est faux dans l histoire de France il y a eu des massacres de Juif.

  • Pas besoin d’être historien,il suffit de s’intéresser à l’histoire des juifs en France

  • Je voudrais savoir en quoi mon commentaire pu

  • Si combattre les arguments antisémites des lecteurs de contrepoint ça pu alors c’est désespérant

    • Vous devriez utiliser le site web pour les commentaires plutôt que l’appli, vous aurez ainsi l’arborescence des commentaires et vous permettra de mieux comprendre qui repond à qui …

  • Une question simple . Pourquoi suis-je souvent censuré, le mot n’est pas fort , lorsque j’aborde , des sujets sur l’islam?
    Oui, les musulmans , sont religieux à plus de 98% ,( il suffit d’aller vivre quelques mois dans un pays arabo-musulmans ou musulmans non arabespour s’en apercevoir et surtout le mois de Ramadan. Ils sont tous imprégnaient , par la lecture du Coran, et les bin prières par jours , où les juifs et les mécréants sont maudits et détestés. De nombreux versets coraniques sont contre les juifs. Par ailleurs j’ai cité , le cas d’un responsable palestinien de Gaza , Mushir Al-Farra , qui demande qu’il faut éviter le mot  » juif » et le remplacer par  » sionisme ». u autre cas .
    Tous ceux qui maîtrisent l’Arabe, peuvent se rendre sur YouTube , et constater les « cris » Khabayr, Khaybarya ya’ud . Jaysh Mhammad sawfa ya’ud. » pour cela je suis censuré sur ce site.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Le ministre brésilien de l’Économie, Paulo Guedes, a tenu des propos durs envers la France lors d’une réunion des entrepreneurs à Brasilia mardi. En réponse aux critiques de Paris sur la déforestation de l’Amazonie, il a affirmé que l’économie française devient « insignifante » et a déclaré :

« Vous avez intérêt à bien nous traiter, sinon on va vous envoyer vous faire foutre ».

Des propos peu poétiques et diplomatiques, mais qui sont le symptôme d’un problème plus grave : le Brésil se détourne de l’Occident en faveur de la Chine... Poursuivre la lecture

législatives Macron
3
Sauvegarder cet article

Par Franck Arnaud Ndorukwigira.

 

La réalité est là, l’Afrique est la terre convoitée par les grandes puissances. La récente visite sur le continent de Sergueï Lavrov, ministre russe des Affaires étrangères, et celle prochaine en août 2022 d’Antony Blinken, chef de la diplomatie américaine, en témoignent. Une convoitise d’ailleurs qui vient de conduire Emmanuel Macron en Afrique, pour combler le vide des relations entre la France et l’Afrique.

Sauf que la France y va par un chemin sinueux. En critiquant la soi-disant... Poursuivre la lecture

Les Jeux Olympiques devaient être une fête, une sorte de Coupe du monde 1998 bis destinée à faire briller la France et ses élites politiques à l’international. En quelques années de crises politique, sanitaire et économique, le projet pharaonique pour Paris s’est transformé en une épée de Damoclès suspendue au-dessus de la tête d’Anne Hidalgo et d’Emmanuel Macron.

Anne Hidalgo se consacre aux Jeux Olympiques avec application après sa déconvenue spectaculaire à l’élection présidentielle. Bien que réélue à la mairie de Paris en juin 2020... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles