Bill Gates parie sur le nucléaire

Selon Bill Gates, l’énergie nucléaire sera indispensable dans le mix énergétique mondial à l’horizon 2050 pour diminuer les émissions de CO2.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Bill Gates TED 2011 by Gisela Giardino(CC BY-SA 2.0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Bill Gates parie sur le nucléaire

Publié le 21 janvier 2019
- A +

Par Michel Gay.

Selon Bill Gates, dans sa lettre publique du 29 décembre 2018, l’énergie nucléaire sera indispensable dans le mix énergétique mondial à l’horizon 2050 pour diminuer les émissions de CO2.

Il écrit que « (…) le seul moyen d’éviter les pires scénarios de changement climatique consiste à réaliser des percées en matière d’énergie propre ».

Il ajoute : « Les énergies solaire et éolienne sont des sources d’énergie intermittentes, et il est peu probable que nous disposions de batteries bon marché qui permettraient de stocker suffisamment d’énergie quand le soleil ne brille pas ou que le vent ne souffle pas ».

Il rappelle : « Le nucléaire est idéal pour faire face au changement climatique, car il s’agit de la seule source d’énergie pilotable, sans carbone, et disponible 24 heures sur 24 ».

Et c’est aussi l’avis du GIEC dans son dernier rapport du 8 octobre 2018, qui a rappelé l’importance d’un socle nucléaire dans le mix énergétique de 2050.

« L’année prochaine (en 2019), je parlerai davantage de la manière dont les États-Unis doivent retrouver leur rôle de premier plan dans la recherche sur l’énergie nucléaire ».

Un philanthrope actif dans le nucléaire

Bill Gates est membre du fonds d’investissement « Breakthrough Energy Ventures »  destiné à financer des technologies propres (les « cleantech »). Ce fonds investit par exemple dans la start-up « TAE Technologies » qui développe un réacteur de fusion nucléaire.

Bill Gates préside la start-up « Terra Power » dont l’objectif consiste à développer un réacteur nucléaire de quatrième génération à neutrons rapides refroidis au sodium, appelé « Travelling Wave Reactor », ou « réacteur cigare ».

Le PDG d’Amazon (Jeff Bezos) investit aussi dans la start-up de fusion nucléaire « General Fusion ».

Une filière d’avenir

Jugeant le nucléaire incontournable et considérant que les États-Unis doivent redevenir tête de file mondial (leader), Bill Gates plaide pour un réinvestissement du gouvernement américain dans cette filière énergétique d’avenir.

Donald Trump a invité Bill Gates à poursuivre aux États-Unis la construction de son « réacteur cigare ». Un soutien confirmé par le secrétaire d’État adjoint à l’énergie, Dan Brouillette le 7 janvier 2019.

Au regard de sa volonté soutenue par l’administration américaine, de son influence et de ses capacités d’investissements, le pari financier de Bill Gates pour l’énergie nucléaire peut être pris au sérieux.

Voir les commentaires (33)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (33)
  • j’appréhende l’avenir de mon pays ; on va se retrouver en queue de peloton en deux temps trois mouvements pendant que les autres s’en sortiront par le haut ;

    • Bill Gates écrit que « (…) le seul moyen d’éviter les pires scénarios de changement climatique consiste à réaliser des percées en matière d’énergie propre » sauf que l’énergie nucléaire n’est pas « propre », loin s’en faut ! Pas décarbonée non plus (sur toute la durée de vie du combustible). Pas « bon marché » non plus parce que ça coûte un pognon de dingue aux générations futures et si ça nous pète à la gueule, on n’est pas assurés est c’est au bas mot 1000 milliards d’euros. La France ne s’en relèvera pas (tourisme foutu). Pas d' »indépendance énergétique » non plus puisque nous n’avons pas d’uranium chez nous et qu’il faut l’armée pour l’avoir. Le soleil et la lune, par contre, on les a et ce serait dommage de ne pas en profiter, sinon on est foutus. Le seul hic, c’est que pour y arriver, il faudra arrêter tout le gaspillage mortifère. Le champion toute catégories du gaspillage d’énergie, c’est l’informatique, le web, les téléphones portables (publicité inutile et addictions morbides) et on comprend bien que Bill n’a pas envie que ça s’arrête (conflit d’intérêt tout con, bien classique, grosse ficelle). C’est pour ça qu’il préfère niquer la planète avec le nucléaire et la pollution qu’on refile aux autres et à nos enfants comme une patate chaude que de renoncer à ses milliards. Et après moi (nous), le déluge ! On s’en fout, on s’ra morts !
      Faisons gaffe quand même de mourir pas trop vite en croisant les doigts et en serrant les fesses pour que ça ne nous pète pas à la gueule (la mèche se raccourcit de plus en plus).

      • Vous pourriez nous éviter les sempiternelles poncifs des écolos sur le nucléaire! D’autant que, dans votre ignorance, vous ne savez absolument rien en ce qui concerne ces réacteurs que Gates et Bezos, qui sont infiniment moins stupides que vous, financent ! De plus cessez vos mensonges car le prix du nucléaire nous le connaissons depuis longtemps pour l’avoir payé depuis les années 1970 et constaté la hausse de notre facture grâce aux intermittentes dont vous vous obstinez à nier et contimuez à vouloir imposer!

      • « La France ne s’en relèvera pas (tourisme foutu). »

        Ah bon et ce serait un souci? Je croyais qu’il fallait cesser cette consommation folle de pétrole qui va transformer la Terre en Vénus.

        Donc les écolos devraient s’en réjouir.

        • Nucléaire contre fossile est un faux-dilemme : une figure de rhétorique pour convaincre ceux qui manquent d’imagination. Il ne faut pas choisir entre la peste et le choléra, une troisième voie existe (la bonne) : économie d’énergie par la lutte effrénée contre le gaspillage sous toutes ses formes (publicité, circuit long, avion, obsolescence programmée) et les énergies 100% renouvelables.

  • B.Gates m’a toujours semblé être très « tiède » vis à vis du « réchauffement climatique ». Il n’utilise cet argument que pour mettre en avant ses idées et avec parcimonie. Que ce soit le développement du nucléaire, l’accès aux soins, à l’eau potable, aux sanitaires…

    • Bilou est vraiment quelqu’un qui ne veut que notre bien…
      Il a déjà niqué la planète avec sa daube microchiotte, de sécurité légendaire, et cela en a fait l’un des plus riches du monde…
      Peut-on espérer le même niveau de sécurité avec ses nouveaux concepts , pour l’enrichir encore plus ?
      🙂

      • Aucune vénération pour Bill Gates ni pour microsoft ni pour le nucléaire (de la windaube et de la daube tout court) !

      • Il n’a niqué personne puisque vous n’êtes pas obligé de vous en servir, il y en a d’autres! Par contre il consacre beaucoup d’argent pour sauver la vie des Africains touchés par l’indifférence des écolos qui prétendent sauver la vie des gens en provoquant leur mort par des maladies qu’on pouvait éviter, tel le paludisme qui tue des millions de personnes de par le monde, surtout des enfants en bas âge. Alors oui je préfère un Gates à une personne qui le critique par jalousie!

        • Le concept de vente liée ne doit rien évoquer chez vous…
          Tout va bien 🙂
          Quant au palu, il a réussi son coup de comm… en investissement 4 millions (0,1% de sa fortune…), il a réussi a faire croire à des gens comme vous qu’il s’intéressait vraiment à la résorption de ce fléau … 🙂

          • 1/il n’a jamais été obligé de donner quoique ce soit donc tout ce qu’il donnera sera positif.
            2/ la résurgence du paludisme est la conséquence des mouvements écolos qui ont réussit à faire interdire le DDT qui avait réussi à circonscrire cette maladie en réduisant les populations de moustiques.

            ‘Le concept de vente liée ne doit rien évoquer chez vous…’
            Parce qu’il y avait bcp d’autres logiciels offrant les mêmes performances et facilités à l’époque?? Seul Apple avait qqchose de comparable mais uniquement compatible avec les produits et applis Apple. Dans ce cas on n’est plus dans une vente liée mais dans une vente forcée…

            • Si vous aviez vécu l’époque en question, vous auriez su que CP/M était là avant, et a échoué en partie parce que M$ a fait ses deals de vente liée, empêchant de fait l’apparition d’autres concurrents. Apple n’est pas à comparer, puisque softeux & hardeux…

  • Sacré Bill ,sans doute l’effet Trump, l’industrie nucléaire occidentale sera donc américaine . adieu epr ,sa vie aura été très brève et merci a l’aide « bénévole » de nos dirigeants successifs

  • Qu’attend-on pour accélérer le développement du nucléaire ? On a un peu d’avance, gardons-la !

    • C’est trop tard : On a vendu les plans de nos turbines et le droits de les fabriquer et de les entretenir aux américains !
      C’est Un nommé « Macron » qui a commis cette saloperie.

    • On *avait* un peu d’avance, on l’a vendue, pour une bouchée de pain à des preneurs d’otages.

    • Cela devient tout doucement l’affaire des start-ups comme le montre l’article. La balle est dans le camp de l’Etat, en laissant la place à l’innovation privée et le financement par le capital-risque.

      • @ indivisible
        Oui, Bill Gates, d’après l’article, parle bien de fusion nucléaire et plus de fission. Ce serait vraiment un progrès pour ce domaine dont on parle depuis 50 ans sans avancer beaucoup.

        • Que nenni.
          Nulle part Gates ne parle de fusion.
          Sa boite TerraPower n’en fait d’ailleurs pas non plus… c’est de la 2G bricolée…

  • Un réacteur à neutrons rapide refroidi au sodium…? Tiens, ça me rappelle vaguement quelque-chose… ah, non, nos verts ont décidé que le phénix ne renaîtrait pas de ses cendres et devait tomber dans les oubliettes de l’Histoire…

    • Autre chose tombée dans les oubliettes de l’histoire :

      1957 – La fondation de la Communauté économique européenne (CEE) et de la Communauté européenne de l’énergie atomique (CEEA)

      Apparemment ça existe toujours – on doit payer des impôts pour ça …

      • EURATOM est un traité qui impose des critères ridicules de doses radioactives, ce qui d’ailleurs est un danger terroriste EN SOI

  • Trois observations :
    pour une fois on daigne reconnaître que le GIEC n’est pas composé de scientifiques véreux, mais de gens rationnels et réalistes
    Que pour ceux qui s’inquiètent de l’abandon du nucléaire en France il doivent savoir que l’uranium appauvri est stocké sous de très grands hangars(comme à Bessines dans le Limousin) dans l’espoir de sa réutilisation futur en fonction des évolutions technologiques sur les réacteurs nucléaires
    Que les écolos, dont il faut reconnaître pour certains une expertise technologique, sont vraiment à côté de la plaque quant à la « vénération » des énergies renouvelables(solaire et éolienne).

    • @ Le GIEC est peut-être composé de scientifiques, mais qui se sont totalement déconsidérés en laissant publier une courbe trafiquée pour améliorer sa présentation. La célèbre « crosse de hockey ».
      Rien que ce haut fait aurait dû faire dissoudre le GIEC.

    • Pas une « vénération » des énergies renouvelable mais plutôt une absence de vénération pour les énergies fossiles et fissile et aussi une absence de vénération pour le gaspillage de notre société de consommation qui conduit à la pollution et une absence de vénération pour l’argent qui nécessite le sacrifice de la planète et des générations futures. Conclusion : économiser l’énergie et lutter contre le gaspillage (circuit court, recyclage, sobriété : vélo, isolation thermique, amélioration des rendements des convertisseurs) et énergie solaire (chaleur, effet photoélectrique, vent, pompe à chaleur, photosynthèse artificielle et naturelle, dihydrogène obtenu par électrolyse, biogaz) et aussi avec la lune (marées), c’est juste ne vénérer ni rien, ni personne mais se démerder avec ce qu’on a pour continuer à vivre le plus longtemps possible, sans emmerder ni condamner nos enfants qui n’ont rien demandé à personne. Vénérer la beauté et la richesse de la nature qui nous a donné la vie, ou la « création » ou la « vie » ou l' »amour », source de vie et dire « merci » pour ça afin de mieux respecter tout ce à quoi on doit la vie, pourquoi pas. Mais d’une manière plus terre à terre, si on ne respecte pas la nature et si on n’économise pas l’énergie, on meurt à plus ou moins brève échéance, alors, si on veut vivre longtemps parce qu’on aime la vie et qu’on veut que nos enfants puissent en profiter aussi, on n’a pas trop le choix (nous ne somme que des animaux et pas des dieux, doués d’intelligence certes, mais aussi handicapés par elle et si on continue à péter plus haut que notre cul on va se faire éradiquer de la surface du globe et il n’y a pas de bouée de sauvetage).

      • Toujours aussi stupide. Que ferez vous quand l’hiver il n’y a ni soleil, au pic de consommation du soir, ni vent comme le 10 janvier qui a failli connaître un black out? Il a fallu en catastrophe couper l’électricité aux industriels. Ce qui caractérise les inconscient irresponsables est qu’on a beau les prévenir des conséquences concrètes de leur folie est qu’ils ne comprennent rien et s’obstinent.
        Comme tous les écolos vous êtes ignorant et récitez la bible de votre religion mortifère et grotesque! On ne risque pas d’être éradiqué de la planète car le progrès nous permet de trouver de nouveaux moyens de faire les choses et de polluer moins!

        • « Ce qui caractérise les inconscients irresponsables est qu’on a beau les prévenir des conséquences concrètes de leur folie est qu’ils ne comprennent rien et s’obstinent ». C’est ce que font les politiques vis à vis des scientifiques avec le réchauffement climatique et la pollution sous toutes ses formes (pesticides, particules fines, radioactivité artificielle). Le dogme de la croissance infinie et sale dans un monde fini est le fondement de la bible ultralibérale dont les grands prêtres sont les économistes orthodoxes. Les nouveaux moyens de faire les choses et de polluer moins, c’est d’abord économiser l’énergie en sortant de la stupidité du gaspillage subventionné par les deniers publics et de l’évasion fiscale (dumping environnemental et social par la mondialisation) et entrer dans l’ère de l’énergie 100% renouvelable.

    • Des gens « non véreux » qui ont donné à l’humanité le Climategate, « hide the decline », des manipulations, des modèles en grand nombre aussi inutiles les uns que les autres…

      • Vous confondez cause et conséquence. Le réchauffement climatique et la pollution sous toutes ses formes (radioactivité artificielle) ne sont que les conséquences d’une activité industrielle voulant le bien de l’humanité mais générant des problèmes qu’il ne faut pas sous-estimer. Il ne faut pas sous-estimer non plus l’intelligence humaine et ses capacités à résoudre ces problèmes. Pour cela, il ne faut pas rester dans le déni car « errare humanum est, perseverae diabolicum ». L’immobilisme conduit au désastre et nous n’avons plus le temps d’attendre (syndrome du Titanic). La cause de nos problèmes est de ne pas savoir nous remettre en cause pour éviter les conséquences fâcheuses (l’origine du problème, c’est l’homme lui-même et pas la pollution qu’il génère qui est la conséquence de sa mauvaise façon de faire donc de sa « débilité » alors qu’il est « intelligent »).

  • Bill Gates est stupide.
    Hulot qui est très intelligent, avec sa copine Choupinette, investi dans la démolition des centrales nucléaires françaises et dans le savon liquide, C’est bien une preuve !

    • Le savon liquide est moins dangereux que les savonnettes quand on marche dessus ,surtout au bord d’une piscine nucléaire …

    • C’est bien connu, les américans sont des grands enfants pas futés, les français les plus intelligents sur terre. Eux ont des Gates, Bezos, Page, Jobs. Nous on a Hulot, Duflot et Royal.

  • Je voudrais savoir
    1) si l’auteur lit les commentaires
    2) ce que cette communauté pense de EURATOM

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Jean-Pierre Riou et Michel Gay.

Notre système énergétique serait bien meilleur aujourd’hui sans l’impéritie des dirigeants de ces 25 dernières années. Il est nécessaire de reconnaître les fautes passées afin de donner aux jeunes l’envie de faire autrement et de fournir les efforts nécessaires pour construire un monde plus confortable pour tous car la décroissance n’est pas une fatalité.

 

Interroger le passé

Seule une analyse honnête des fautes du passé permet la justesse du diagnostic présent et la mise en place... Poursuivre la lecture

Les dirigeants français et européens maltraitent le nucléaire depuis 20 ans.

Résultat : alors que la France rayonnait dans le monde et dominait l’Europe dans l’industrie nucléaire pendant les années 1990, les Américains confortent maintenant leur position en Europe en remportant l’appel d’offre pour une première centrale nucléaire en Pologne.

 

La Pologne s’engage dans le nucléaire américain

La Pologne, où le charbon est toujours prédominant pour sa production d’électricité, opte pour le nucléaire. Le 28 octobre 2022... Poursuivre la lecture

Un article de Conflits

Les années 1960 et 1970 ont connu une énergie abondante et peu chère. Les solutions et les réussites d’hier peuvent être des éléments d’innovation pour les problèmes de pénuries d’aujourd’hui.

Au début des années 1970, tout allait pour le mieux dans la Communauté européenne — comme on appelait alors l’UE. Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, la reconstruction d’une Europe meurtrie a été rendue possible grâce au plan Marshall, du nom du secrétaire d’État aux relations internationales du gouvernement ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles