Et la Palme du spectacle politique 2018 est décernée à…

Nous décernons la Palme d’or 2018 du spectacle des politiciens professionnels et parasitocrates à un couple insurpassable.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Festival de Cannes By: Elen Nivrae - CC BY 2.0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Et la Palme du spectacle politique 2018 est décernée à…

Publié le 1 janvier 2019
- A +

Par Nicolas Perrin.

Quand un génie rencontre une personne sacrée…

Très loin dans la fanfaronnade, on tombe sur Sophia Chikirou, qui fait parler d’elle ces derniers temps. Je ne reviendrai pas sur l’affaire des comptes de campagne de La France Insoumise. Cette fois-ci, c’est du génie de Sophia dont j’aimerais vous parler. Interviewée le 23 octobre 2018 sur BFM, voici ce qu’elle déclarait à Ruth Elkrief :

Apparemment, tout le monde n’est pas d’accord avec l’affirmation de celle qui se vante aussi d’être sollicitée « à l’international ».

Laurent Alexandre a su garder son calme :

Mais on a trouvé une Hélène K. un peu plus agacée :

Là où je suis d’accord avec Sophia Chikirou, c’est pour dire qu’en matière de médias, rien ne vaut la privatisation.

Je suis cependant assez troublé car il ne me semble pas avoir constaté que le programme présidentiel de La France Insoumise allait vers plus de libéralisation de l’audiovisuel…

Jean-Luc Mélenchon, dont la personne est sacrée

Revenons si vous le voulez bien au 16 octobre 2018. Ce jour-là, comme le rappelle Wikipedia :

« Dans le cadre des enquêtes préliminaires sur ses comptes de campagne de 2017 et sur les emplois présumés fictifs au Parlement européen, une perquisition est menée par l’OCLCIFF à son domicile parisien [de JLM] et dans les locaux de La France insoumise ».

Non content de vivre dans un pays où il peut clamer son innocence dans les médias grand public et, le cas échéant, défendre ses intérêts en Justice, Jean-Luc Mélenchon a décidé de s’opposer physiquement à la deuxième perquisition en déboulant dans les locaux de LFI, accompagné de plusieurs de ses camarades de combat.

Après avoir excédé un policier et tenté de forcer la porte qu’il gardait, la troupe est parvenue à pénétrer le local perquisitionné par une autre entrée.

La scène a alors pris une tournure de combat de catch entre les Insoumis et les forces de l’ordre…

Jean-Luc Mélenchon finissant par pousser le procureur contre le mur…

… Tout en ne cessant de provoquer les policiers présents sur place pour les pousser à la faute, les Insoumis appelant leurs camarades à « prendre des photos »…

Si vous ne connaissiez pas les techniques de provocation trotskistes, voilà qui est fait.

Plus tard, devant les micros, l’ancien sénateur socialiste déclare :

« Y a pas un pays au monde où on fait ça ! Où on aspire les ordinateurs et tout s’en va ! […] Ici c’est la liberté dans ce pays, c’est pas des juges, des policiers et des politiciens à la ramasse qui vont nous obliger à vivre autrement ! Regardez ça [montrant son écharpe de député] : ma personne est sacrée ! »

Un peu plus tard, j’imagine que certains de ses camarades ont dû faire remarquer à Sa Seigneurie que Son pétage de câble risquait d’être contreproductif. Du coup, le petit marquis Mélenchon a tenté de se justifier au micro de RMC en invoquant son origine culturelle :

Deux poids, deux mesures et l’inégalité devant la loi…

Ce qui est certain, c’est que si un chef d’entreprise avait tenté de s’opposer à un contrôle URSSAF en faisant le dixième du pataquès qu’ont fait Les Insoumis, les choses ne seraient pas déroulées ainsi.

Jean-Luc Mélenchon se pose en victime innocente dont le seul crime serait d’être dans l’opposition politique :

Manque de bol pour la personne sacrée Mélenchon, on apprenait officiellement quelques jours plus tard que Sophia Chikirou n’est autre que sa compagne. L’enrichissement de cette dernière sur le dos des contribuables français et du Média a soudainement pris un tout autre aspect.

Au final, la stratégie des Insoumis ne semble pas avoir payé sur le plan politique, puisque quelques jours plus tard, la cote d’approbation de Jean-Luc Mélenchon était au plus bas dans les sondages depuis 2010.

Et la palme d’or 2018 du « je vous prends pour des c**s » revient…

… au couple Chikirou-Mélenchon, pour l’ensemble de leur œuvre depuis les dernières présidentielles !

Jean-Luc Mélenchon a donné une nouvelle fois la preuve que les idées politiques qu’il incarne et les méthodes dont il use sont dangereuses pour la démocratie. Un twittos résume l’épisode avec des mots qui sonnent assez juste dans mon oreille :

« ‘Ma personne est sacrée’, de la part d’une [personne] qui se réjouit régulièrement qu’on ait guillotiné Louis XVI et Marie-Antoinette et que la populace ait pillé la Basilique des rois… Ce type, comme tout dictateur de gauche, est avant tout un clown + il est surtout favorable à l’arbitraire. Quand la persécution touche ses ennemis politiques, ça lui va très bien. »

Quant à Chikirou, elle démontre qu’il ne faut jamais abandonner l’idée de trouver la personne adéquate (même quand on est un génie) pour former le couple idéal, même sur le tard.

_____

Pour plus d’informations, c’est ici

Voir les commentaires (8)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (8)
  • J’espère qu’elle ne picole pas autant que son mec…

  • Les nouveaux privilèges c’est de ne pas se voir appliquer la loi qui dans les mêmes circonstances condamne les autres.
    C’est ce que l’on observe de plus en plus en France.
    Mélanchon, les gilets jaunes …

    • Oui, oui, c’est ça…
      Entre les multi-récidivistes terroristes « chances pour la France » qui n’ont purgé même pas le dixième de leurs peines et des GJ irresponsables, mais à casier vierge, qui se retrouvent derrière les barreaux au premier écart de conduite, t’as choisi ton camp, camarade !
      Les éléments de langage de la socialie/macronie ne sont pas/plus efficaces en toutes circonstances. Faut revoir les classiques…

      • Les GJ ont rompu la première règle du code des socialement proches : ne pas s’en prendre à leur proxénète.

        • Très bon! Ils ont eu surtout l’audace de protester alors qu’ils ne sont que des sans-dent, sans intérêt pour nos empathiques politiciens qui ont la main sur le coeur. La gauche s’est trahie, les pauvres elle en a rien à cirer!

  • Mélenchon dit tout et son contraire, est tout et son contraire, défend tout et son contraire, fréquente tout et son contraire, propose tout et son contraire, etc…

    Pour le champion 2018, « C’était facile…. »

  • dire que ce type ne vit (grassement) qu’avec nos impôts !

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
nupes
0
Sauvegarder cet article

Le régime est-il enfin en voie de reparlementarisation ? Avec une Assemblée élue au scrutin majoritaire mais qui donne l’image d’une élection à la proportionnelle, l’absence de majorité absolue du parti présidentiel a sonné comme un coup de tonnerre. Le Rassemblement national sort en position de force en parvenant à faire entrer un nombre de députés inimaginable pour une élection au scrutin majoritaire. Pourtant, c’est désormais vers Les Républicains que tous les regards se tournent. Après 10 ans dans l’opposition, la droite républicaine se r... Poursuivre la lecture

Info du 22 juin 20 h 08 : Emmanuel Macron écarte pour l’instant l’idée d’un gouvernement d’union nationale, pense trouver une « majorité plus large » pour gouverner et s’accroche à un échange positif entre l’exécutif et le législatif pour avancer au service des Français. Hormis l’immense progrès d’avoir bouclé l’affaire en moins de huit minutes, une allocution type soir d’élection qui n’apporte pas grand-chose. 

Emmanuel Macron devrait être content. Le « en même temps » qui a fondé son accession initiale au pouvoir, ce mode d’action qu... Poursuivre la lecture

La première leçon de ces législatives françaises est l’échec patent, cuisant et retentissant de Jean-Luc Mélenchon. Tout de hargne et de fulgurances haineuses, cet étrange apparatchik ajoute un nouvel échec à sa riche collection chamarrée. La gauche façon Mélenchon obtient 24 % des sièges à l’Assemblée nationale, soit l’un de ses pires scores historiques. Le nombre de sièges guignés par l’improbable attelage mélenchonien est risible en comparaison cette majorité absolue dont il professait l’ambition.

Deuxième leçon, l’échec de la press... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles