« 10 milliards de cadeaux » : la com’ du Père Noël Macron

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Santa Claus by Etolane(CC BY-NC-ND 2.0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

« 10 milliards de cadeaux » : la com’ du Père Noël Macron

Publié le 23 décembre 2018
- A +

Par Rémy Prud’homme.

Le gouvernement, repris par les media, veut nous faire croire qu’il a lâché 10 milliards aux Gilets jaunes, qu’il a augmenté de 10 milliards le pouvoir d’achat des Français les plus pauvres. Faux. Le « cadeau » fait à ceux qui ont des fins de mois difficiles s’élève au mieux à 4 milliards.

Quatre mesures ont été prises le 10 décembre, dans la hâte, l’improvisation et l’imprécision :

  1. l’augmentation de la prime d’activité, incorrectement baptisée 100 euros de plus pour les smicards, d’un coût estimé à 2,5 milliards ;
  2. l’allègement des charges sur les heures supplémentaires, à la Sarkozy, pour un coût de 2,5 milliards ;
  3. l’abandon de la hausse de la CSG pour les retraites des ménages dont le revenu fiscal est bas, pour 1,5 milliard ;
  4. l’abandon des hausses des taxes sur les carburants initialement prévues dans le budget, pour 3,5 milliards.

Le total fait bien dix milliards, mais pas dix milliards de cadeaux

La première mesure, l’augmentation de la prime d’activité, pour ceux qui la demandent, est un vrai cadeau, qui augmentera le niveau de vie des plus pauvres, et pas seulement des smicards, de 2,5 milliards.

La deuxième mesure, qui concerne les heures supplémentaires, est double. En jargon, on dit qu’elles sont désocialisées, et défiscalisées. Désocialisées : le paiement de ces heures supplémentaires est dispensé des cotisations sociales, à hauteur d’environ 1,2 milliard. Défiscalisées : le revenu de ces heures supplémentaires est exonéré de l’impôt sur le revenu, ce qui représente 1,3 milliard.

Mais en réalité, cette dernière exonération est un leurre. La moitié des ménages, les moins riches, ne paie pas l’impôt sur le revenu. Le produit des heures supplémentaires de ces ménages n’est de toute façon pas taxé au titre de l’impôt sur le revenu. Le 1,3 milliard d’exonération ne bénéficiera qu’aux ménages imposés au titre de l’impôt sur le revenu. Tant mieux pour eux.

Mais il est ridicule ou malhonnête de compter cette défiscalisation comme une contribution au pouvoir d’achat des plus pauvres (on observe un phénomène comparable à propos de la suppression de la taxe d’habitation. En fait, quelques 20 % des ménages – les plus pauvres – sont depuis longtemps déjà exonérés de taxe d’habitation. On leur supprime un impôt qu’ils ne payaient pas. Et on s’étonne qu’ils ne disent pas merci)

Les deux dernières mesures (sur la CSG et les carburants) sont des diminutions d’augmentations prévues ; des non-augmentations d’impôts, pas des diminutions d’impôts. Je menace de prendre 200 euros dans votre poche. Vous hurlez. J’y renonce. Direz-vous que je vous fais cadeau de 200 euros ? En réalité, ces deux mesures nous ramènent à la fiscalité de 2017. Elles n’augmentent en rien le pouvoir d’achat des gilets jaunes.

Au total donc, le père Noël Macron met 3,8 milliards (2,5 + 1,3) dans la cheminée des Français les plus pauvres. Il ne s’agit pas ici de porter un jugement sur le montant et la nature de ce cadeau. Est-ce assez pour les pauvres ? Non, certainement. Trop pour les finances publiques ? Oui, sûrement. On peut et on doit en discuter. Mais ce qu’on ne peut pas faire, c’est déguiser 3,8 milliards en 10 milliards. Com, fake news, mensonge, ignorance, propagande, appelez-ça comme vous voudrez. Cela affecte la crédibilité de la parole publique. Cette crédibilité est un bien commun essentiel, et par les temps qui courent elle est sérieusement malade.

Sur le web

Voir les commentaires (38)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (38)
  • « La première mesure, l’augmentation de la prime d’activité, pour ceux qui la demandent, est un vrai cadeau … »

    Ça fait bizarre de lire ici le même discours que celui de LFI à propos du CICE … décidément je n’arrive plus à finir beaucoup d’articles, en ce moment !

    • @ cachou42
      Évidemment qu’il n’y a pas de « cadeau », non! Juste un moindre prélèvement qu’annoncé, c’est tout!
      En France, l’état prélève beaucoup mais il distribue aussi, selon ses règles, en prélevant, entre les deux, ses frais d’administration (20-30%?).
      Ce serait évidemment plus efficace si les citoyens donnaient, de la main à la main, aux pauvres et à tous ceux qui ont besoin d’argent pour survivre, mais les Français ont préféré confier ça au pouvoir central, régional, départemental ou municipal. C’est un choix et donc ils payent aussi pour ce travail.
      Pas assez: la sécu est en déficit comme l’état, ce qui signifie que tous les Français sont endettés pour des années et si eux ne payent pas, ce seront leurs enfants, nés ou à naître!
      Une entreprise produit et gagne de l’argent dont elle donne une partie aux actionnaires.
      La France s’endette, elle, et partage sa dette avec tous les concitoyens!
      Donc start-up, non, plutôt start-down!
      Forcément, ça va bien finir!

  • claude henry de chasne
    23 décembre 2018 at 7 h 25 min

    Le probleme c’est que selon les observateurs « orientés’ ,et toute la presse d’ailleurs, considère tout ce qu’on cesse de vous prendre comme un « cadeau » car ce serait un manque a gagner pour l’etat..

    « manque a gagner » , rien que le terme me révulse, cet argent a été gagné par du travail , donc c’est du manque a spolier, rien d’autre.
    Les Français voient bien que l’administration est un maquereau.

    De plus si l’etat renonce a vous prendre 100 balles c’est un cadeau
    qu’il vous a fait .. sachant que des que vous aller utiliser vos 100 balles pour faire le plein il en récupérera 70 directement..

    on mesure la nature meme de l’effort qu’il vous consent..

    Ce type de communication a des limites qui une fois franchies mènent aux gilets jaunes, puis au sang.. je veux bien que le peuple soit con, mais a ce point.. j’ai des doutes..
    Les français sont en train de comprendre qu’on les prends pour des boeufs , je rappelle que chaque fois que çà s’est produit çà s’est mal terminé.

    • « Les français sont en train de comprendre qu’on les prends pour des boeufs »

      Quand on voit leurs doléances, j’ai comme un gros doute.

      • Correction: Quand on voit « certaines » doléances…. il faut regarder plys large que les médias subventionnés.
        La nouveauté de la révolte GJ c’est qu’elle est, au moins partiellement, dirigée CONTRE l’Etat, et non pas pour demander davantage d’assistance.
        Le gouvernement ne s’y est pas trompé, la répression est à la mesure de l’enjeu

        • @ La petite bête
          Je crois qu’il n’est pas honnête de parler au nom des GJ: c’est un mouvement vraiment populaire, non syndical, non partisan, non politique-politicienne!
          En fait aucun « délégué, ambassadeur, porte-parole » élu! Alors …

      • claude henry de chasne
        23 décembre 2018 at 11 h 55 min

        il est évident que quand on prend un témoignage il est parfaitement sélectionné.. imaginez que BFM invite quel qu »un qui sait de quoi il parle.. c’en est fini de leur prime de fin d’année

    • On les prend pour des truffes, voyons…
      On est en période de Noël !

  • « La première mesure…..augmentera le niveau de vie des plus pauvres… » oui mais à condition que les prix n’augmentent pas. Or toute augmentation de salaire accordée sans augmentation de la productivité est inflationniste. Donc si cette augmentation de niveau de vie ne sera pas de 100 €.

  • des promesses politicardes habillées pour Noël qui aggravent les divisions et les inégalités….. sans s attaquer aux vrais problèmes

    • Et les vrais problèmes, c’est l’excès de la dépense publique, entre autre l’excès d’emplois publics, il me semble, qu’aucun gouvernement ne songe à corriger. !

      • @ dany
        Ben oui! Ça, tout le monde (pas qu’en France) le sait! Ça peut fonctionner tant que la France a du crédit à l’international avec des taux supportables. Quand ça, ça s’arrêtera, La France n’aura plus que sa dette pour pleurer … un peu tard! Et là, les Grecs vous expliqueront!
        Habituellement, c’est à ce moment-là qu’on vend les bijoux de famille! C’est translucide!

  • De toute façon quand l’état donne aux pauvres il est sûre de tout recuperer ou presque…le danger est de faire des jaloux et la cela peu lui coûter (nous coûter) beaucoup.

  • A dany , normal ,ce sont des électeurs, il faut les soigner !!! Hausse du pouvoir d’achat ?
    avec les augmentations certains toucher des aides , pas sûr qu’ils vont les garder , à mon humble il y a une entourloupe !! .. mais ce n’est pas fini…
    La vrai réforme était de mettre à plat l’impôt sur le revenu , niche fiscale de l’impôt sur le revenu 104 milliards d’euros environ ce que L’ÉTAT emprunte a partir du 15 novembre pour finir l’année en cours !!! Et surtout la gestion de la dépense publique. . .ils distribue de l’argent avec des caisses vident !! ..Et on ne nous dit pas tout !!!

    • claude henry de chasne
      23 décembre 2018 at 16 h 00 min

      l’entourloupe est simple a voir , si on augmente artificiellement le pouvoir d’achat çà se répercute directement sur les prix..
      dans 6 mois le « cadeau » est absorbé

  • Bonne politique socialiste , cadeaux virtuels et un peu de monnaie pour les affamés du mondialisme. Oligarchie et médias applaudissent. La distribution des espèces sera bénéfique pour les entreprises asiatiques et autres qui remplissent les cargos alimentant nos grandes surfaces . La taxe carbone serait utile sur ces importations …..pas sur le carburant pour ce rendre chez son employeur en Corrèze à 50 kms

  • @Dupont , d’accord avec vous ..

    • @ Lou 17
      Mais non! Taxer les importations = diminuer les exportations, c’est automatique! Or, c’est évidemment la balance commerciale d’un pays qui, positive, l’enrichit vraiment! C’est de l’argent qui entre!
      De multiples auteurs vous écrivent sur Contrepoints que c’est par les échanges que l’économie fonctionne et le libre échange (= le moins taxé possible et pas subsidié) permet que vendeur et acheteur travaillent au prix réel (= minimum) de la marchandise: toute taxe, impôt, droit de douane ou autre freine/parasite cette logique. Si des cadeaux virtuels pour la Chine sont mauvais, ils le seront aussi en France. Alors soit la France se replie sur elle-même, en autarcie (ce n’est même plus possible!), soit elle participe à la mondialisation, auquel cas, chaque décision en France risque d’influencer ses échanges!
      Ce n’est quand même pas compliqué!

      • Dans un monde ouvert, il n’est pas possible de survivre avec plus de taxes que nos concurrents: nous allons en crever.

      • D’accord! Avec le même protectionnisme que la Chine!

        • @ Inox
          La Chine, c’est 1 300 000 000 de personnes, la France 66 000 000! Ils produisent des objets bien moins cher et meilleurs que ce qu’on peut faire en France: conséquence: eux font ce qu’ils veulent, vous, ce que vous pouvez!

  • Merci à Remi Prud’homme pour la pertinence de son analyse et à CONTREPOINTS pour oser publier cet article qui explique l’ingénierie de l’imposture des premiers de cordées de l’ENA.
    Pour nos élites gouvernementales, 3,8 milliards deviennent, par magie de circonstance, 10 milliards tout rond!…
    La Macronie essaie de nous faire prendre des vessies pour des lanternes quitte à tomber dans le déni des règles élémentaires de l’arithmétique.
    Pour faire digression, il y a quelques années déjà et dans un film à sensation, un acteur célèbre avait alors affirmé sur un ton péremptoire que « le père Noël et une ordure ».
    Mais, la relation de cette anecdote est hors sujet…

  • mikylus , coment peut -on être en concurrence avec les produits chinois ou autres alors que nos produits reviennent plus cher par les taxes et les contraintes que d’autres pays s’en foutent royalement !!! un même produit fait en France vendu 10 euros de plus pour certains le choix est fait .. Et je doute de la capacité des douanes à controler les produits soivent conforme aux normes française… Tant que nous ne reglerons pas toutes ces taxes et contributions y compris nos dépense du budget , nous serons déficitaire… Vous faites construire une voiture a l’étranger pour coût de main d’œuvre
    et la même construit en France c’est le même
    prix … Nous avons l’Europe, au lieu d’être conquérant vis à vis de la concurrence mondiale..nous nous faisons concurrence entre pays Européen , dont le défaut est une harmonie fiscale etc..etc .. dont on appauvrie les pays ( riche ) pour augmenter les revenus..Dans ces conditions mettons le SMIC comme certains pays de l’est ou portugal maxi 600 euros …

    • @ Lou 17
      1° Ne faites pas ce que font les Chinois mieux et moins cher!
      2° Non, le déficit n’arrive que quand on dépense plus qu’on ne gagne! (La France fait son budget, le dépasse et s’endette, chaque année depuis trop longtemps!)
      3° Oui, la concurrence est un stimulant économique, pour les entreprises, évidemment, mais aussi pour les états: la forte fiscalité est donc un handicap. L’Union Européenne n’a pas autorité pour harmoniser la fiscalité: c’est au conseil européen des chefs d’état et de gouvernement d’en décider (mais n’espérez pas que tous les pays membres suivent le système français!)
      4° C’est la France qui décide du montant de son smic, personne d’autre!

  • Démonstration implacable !

  • @ mikylus , si notre Président desirait vraiment faire une autre politique .. La 1ere réforme etait de mettre sur la table : les recettes impots direct et indirecte et de repenser le budget de la Dépense publique !!
    au lieu de ça, il veut supprimer la taxe d’habitation sans en avoir su le coût et comment la mettre en application .La reponse du conseil constitutionnel a donné un avis favorable à condition que tous les Français soivent concernés !!! Et là, le début du malaise , les caisses de L’ÉTAT sont vide ..
    Il pensait nous faire avaler les hausses de taxes et CSG et la baisse de la vitesse a 80 km/h ( les amendes ) des rentrées d’argent …
    inflation importante , baisse du pouvoir d’achat .. Bref , il est dans la panade .. Après 4 semaine reconnait son erreur trop tard !!!
    il n’est plus crédible… Avoir une majorité au parlement fait de gens de gauche et droite , de trahison et d’opportuniste … ou le Chef n’écoute pas, je décide … Avoir des paroles de la majorité, qu’ils sont trop intelligent !!! et j’en passe !!! Une sugestion, toute personne qui se présente n’obtient pas 50 % de voix d’electeurs inscrits, éliminé une bonne fois pour toute !! le ménage sera fait !!!

  • Macron veut changer de com……..celle là ne fonctionne plus…mais bon ce mec c’est du vent, il n’est bon qu’a changer de com mais pour faire de vraies réformes et sortir le pays de la merde y’a plus personne.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
11
Sauvegarder cet article

L'empilement invraisemblable de règles idiotes dans l'Éducation nationale finissait, la semaine dernière, par faire déborder la soupière des parents, des enfants et des enseignants au point de déclencher à la fois un mouvement de rétropédalage peu serein d'un gouvernement de clowns à seringues complètement dépassés, et à la fois une petite grève d'enseignants qui, ayant tout compris, demandent encore plus de contraintes et de vexations.

Cette expérience sociale permet d'illustrer à quel point beaucoup trop de nos semblables ont... Poursuivre la lecture

Par Lucas Nunes[1. Lucas Nunes est le fondateur du site Libertarian Europe.].

La théorie du complot est un concept à la mode maintenant utilisé contre quiconque ose remettre en question un récit dominant. Ceux qui sont préoccupés par certains événements ou idées sont traités comme des hérétiques qui devraient brûler sur le bûcher s'ils osent interroger le gouvernement, les médias mainstream, le monde académique, les grandes entreprises et autres autorités.

Cet article n’a pas pour but d’approuver les théories du complot ou de ni... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

par h16

Dans de récents billets, je notais la multiplication des demandes de censure des réseaux sociaux. L'analyse montre qu'elle ne doit évidemment rien au hasard et qu'elle est même une tendance inévitable de ces plateformes.

Schématiquement, cela fait 30 ans qu'internet atteint les masses, 20 ans qu'il est commercialement rentable, et 10 que les réseaux sociaux se sont mis en place.

Les États ont senti, d'abord confusément, que ce réseau servirait leur soif de taxes et de propagande, sans saisir au début sa nature dis... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles