Les élites comme le peuple se trompent sur la transition énergétique

Le mouvement des gilets jaunes semble exprimer une rupture consommée entre la France provinciale et ses élites parisiennes, excepté sur un point : celui de l’urgence de la transition écologique.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Centrale nucléaire du Tricastin (Crédits : Sancio83, Image libre de droits)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Les élites comme le peuple se trompent sur la transition énergétique

Publié le 18 décembre 2018
- A +

Par Philippe Charlez.
Un article d’Entrepreneurs pour la France

En termes de transition énergétique, la France peut être qualifiée de « meilleur élève mondial ». Sa croissance démographique est faible et sa croissance économique ne dépassera pas en moyenne 1,5 % au cours des 30 prochaines années. Elle possède l’une des plus faibles intensités énergétiques1 mondiales bien en dessous de la moyenne européenne.

Et surtout, grâce à son parc nucléaire, elle est championne du monde de la dé-carbonisation. Avec seulement 100 kg CO2/MWh la France surclasse tous ses concurrents qu’ils soient européens (200 kg CO2/MWh en Allemagne), américain (200 kg CO2/MWh) ou chinois (260 kg CO2/MWh). En conséquence, le Français n’émet que 4,7 tCO2/an contre 9,5 pour l’Allemand et 15,5 pour l’Américain.

Une pensée unique instrumentalisée par les « khmers verts »

Au vu de ces chiffres on comprend donc mal les raisons qui poussent le gouvernement français à se lancer dans l’urgence dans une transition écologique d’autant plus coûteuse socialement qu’elle touche douloureusement les plus démunis. Car ce sont généralement eux qui, de par leur difficile mobilité géographique, leur voiture mal entretenue et leur habitat mal isolé, payeront la plus grosse part de la facture.

Échappant à toute démarche rationnelle, la pensée unique de cette transition est clairement encouragée par l’idéologie des « khmers verts » au mépris de tout équilibre économique et social. La loi sur la transition énergétique promulguée en 2014 est la traduction dans les faits de la caution politique que François Hollande a voulu donner aux Verts. Elle n’a été construite sur aucun réalisme économique et social.

Si elle est nécessaire à terme, la transition énergétique française est à comparer à la motivation des autres grandes nations traînant souvent les pieds lorsqu’il s’agit de s’y engager. Bien sûr le meilleur élève de la classe se doit de montrer l’exemple. Mais, est-ce à lui de se pénaliser de ses bons résultats ? Il n’y a aucune urgence aujourd’hui à réduire le nucléaire au profit des énergies renouvelables intermittentes.

L’échec cuisant de l’Energiewende allemande qui a voulu mettre en œuvre des renouvelables à l’échelle nationale tout en sortant du nucléaire démontre de façon éclatante ce qu’il ne faut pas faire. En Allemagne, (dans le silence et sans violence il faut le reconnaître !) le coût du kWh est de 0,32 euros, soit le double du français. Au vu de l’augmentation exponentielle de la TICPE, la poursuite de la transition énergétique française telle qu’elle a été engagée conduira au même résultat, excepté qu’elle augure dans l’Hexagone de nombreux samedis de violence.

Depuis 2014, la TICPE a été multipliée par 3 (source : PLF 2018)

La suppression partielle ou totale de la TICPE, ainsi qu’une grande partie des aides d’État aux énergies renouvelables, permettrait de redonner aux Français qui souffrent un peu ce pouvoir d’achat qu’ils réclament. La République française ne mérite pas d’être bradée sur l’autel d’une transition énergétique conduite à la hâte sans aucune raison objective. La France a injecté depuis 5 ans 144 milliards d’euros dans la transition écologique. Ce sont 2 années d’impôt sur le revenu et 30 années d’ISF. Et pourtant durant la même période les émissions françaises ont augmenté de 5 %2.

Nous soutenons l’instauration d’une taxe carbone à condition qu’elle soit au moins partagée dans l’ensemble des pays européens, ce qui est aujourd’hui loin d’être le cas.

Puisse Emmanuel Macron entendre ce message et renvoyer dans leurs cordes des écologistes intégristes sans scrupules et différer une transition qui pour la France n’est en rien contraignante. Puisse-t-il aussi résister à la pression des chantres néo-marxistes réclamant le rétablissement de l’ISF et le « scalp des riches ». Puisse-t-il ne pas trop ouvrir les vannes sociales au risque de fragiliser un peu plus une économie déjà chancelante. Mieux vaut consacrer les ressources limitées dont il dispose pour investir massivement sur nos points de faiblesse comme l’éducation, la formation professionnelle ou le numérique, un domaine où les Américains et les Chinois disposent aujourd’hui d’un quasi-monopole.

Tout le monde y gagnera, des élites parisiennes aux Gilets jaunes !

L’article a été publié une première fois sur le site de l’Institut Sapiens.

Sur le web

  1. L’intensité énergétique est le rapport entre la quantité d’énergie.
  2.  BP Statistical Review 2018.
Voir les commentaires (50)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (50)
  • Le peuple peut parfois avoir tort contre ses élites. Les élites avoir tort contre le peuple. Mais lorsque peuple et élites sont d’accord, il est probable que celui qui est d’un avis différent, c’est celui qui a tort…

    • probable ..
      ça évite de répondre à la question ..ou ..la transition énergétique est probablement une bonne chose…

      maintenant on peu s’amuser à rechercher un nombre de trucs sur lesquels peuple et élites sont d’accord…

      in ne faut pas confondre d’ailleurs être d’accord et y voir un interet commun… ce qui en général signifie…l’élite donne du pognon à la majorité au détriment d’une minorité pour rester en haut ..

      • et comme par hasard…tout le monde est d’accord pour réduire ses émissions de CO2 d’origine fossile…DONC on fait des lois pour forcer les gens à réduire ses émissions d’énergie fossile…

        j’entends; je veux acheter une voiture électrique mais elle est chère donne moi de l’argent…voila la transition énergétique.

      • L’élite donne du pognon a la minorité au détriment de la majorité..n’est ce pas plus juste comme cela ?

    • Bonjour Joe Bar
      En tout cas le peuple, à travers les GJ, n’a pas l’air d’accord. Moi aussi j’aime bcp l’herbe verte et les p’tits zoziaux, mais bcp moins quand il s’agit de se faire tondre.
      Laissons le marché faire, quand le pétrole sera à 200$, le peuple ira se tourner vers d’autres énergies.

      • On ne peut attendre que le pétrole soit hors de prix pour limiter son usage.

        • C’est pourtant logique. Le pétrole se raréfiant devient plus cher et donc émergeront de nouvelles énergies.
          Pour l’instant le pétrole est abondant. Ce n’est pas en surtaxant l’usager qui créera les nouvelles énergies auxquelles s’emploient des milliers d’ingénieurs. Il faut du temps pour une meilleure technologie.

    • « Celui qui est un avis différent » fait le tour de force d’être ni du peuple ni des élites…
      Mais alors, il est d’où ?
      Votre vision est Aristotélicienne, sur une question donnée, il y a ceux qui ont tort et ceux qui ont raison.
      Vous avez de la chance de vivre dans un Monde d’une telle simplicité.

      • Je ne fais que reprendre les termes du débat : « Les élites comme le peuple se trompent sur la transition énergétique »…

    • … Ou on pourrait imaginer qu’en la matière, le peuple est facilement influencé par le lavage de cerveau des « experts » sponsorisés par les gouvernements. Coupez les relations consanguines entre médias et Etat, et les choses s’amélioreront un peu.
      Le peuple doit encore croire largement à la théorie du cholestérol, mais cela ne la rend pas correcte pour autant.

    • Galilée avait un avis différent, heureusement qu’il ne l’a pas fermée.
      Darwin avait un avis différent, avait un avis différent, heureusement qu’il ne l’a pas fermée.
      Einstein avait un avis différent, heureusement qu’il ne l’a pas fermée.
      Wegener avait un avis différent, heureusement qu’il ne l’a pas fermée.
      etc…

      • @ Anagrys
        Oui mais non: tous ceux qui ont découvert quelque chose de nouveau et parfois de révolutionnaire, avait des connaissances antérieures et pensaient comme leur avaient enseigné les anciens: la base.
        De plus chaque découverte a pour conséquences des choses et effets plus ou moins avantageux ou néfastes nouveaux.
        Par exemple, le nucléaire, c’est moins de CO2 mais plus de radioactivité dans les mines, l’acheminement, les centrales et les déchets à conserver un « certain temps »!
        Ne parler que des avantages en passant sous silence les inconvénients ou l’inverse, ce n’est pas très objectif (= scientifique) et frise la publicité, voire la propagande dans un sens ou dans l’autre.
        Entre blanc et noir, il y a une infinité de nuances de gris, sans parler des couleurs, qui compliquent le discours, sans doute!
        Qu’est-ce qui importe? S’accrocher au discours ou approcher la réalité dans sa complexité?
        À Chacun de choisir!

        • Les grands découvreurs n’ont pas du tout le mode de pensée que leur ont enseigné leurs maîtres et anciens. Ils ont en commun la faculté de « faire un pas de côté intellectuel », de déduire autre chose de ce que tout le monde a vu sans en tirer ces conclusions-là, et de défendre sans compromis, même si c’est le plus souvent très courtois, les vérités qui leur apparaissent. Peser le pour et le contre, ça n’est pas scientifique, et d’ailleurs c’est bien rarement objectif.

        • Oui mais non : c’est un noui ❓

      • Ca va les chevilles ?

        • rappeler que être d’accord ne signifie par avoir raison est salutaire..c’est le petit détail qui permet d’éviter d’emprisonner les gens pour crime d’opinion…

          le plus bizarre est que l’objet du consensus est essentiellement insaisissable…

          EN résumé c’est comme il se peut que le CO2 induise un changement climatique qui coûte vachement cher de façon globale à « nos » arrières petits enfants… on va faire dépenser des montagnes de pognon à nos enfant petits enfants et arrières petits enfants pour le combattre…

          On prétend donc être capable de déposséder les générations qui viennent de la possibilité de faire leur choix de vie..A la rigueur ne pas construire de centrales à charbon est une chose. .mais avoir l’arrogance de penser qu’on est endroit d’empêcher les gens d’en construire dans 40 ans dépasse mon imagination.

          voila donc un hollande et un macron petits bonhommes élus pour une poignées d’année qui décident que bien après leur mandat les gens consommeront telle quantité d’énergie…

          VRAIMENT??????

  • Les ficelles de l’idéologie verte sont désormais visibles.Une
    pompe a fric chargée d’aiguiller les fonds publics vers une industrie.
    Toute reference a « l’urgence climatique » est désormais synonyme de perte de voix pour le candidat a quelque élection que ce soit.
    On pourra le constater dans les prochains consultations.
    Ce gouvernement (et le precedent) ont réussi l’exploit de décrédibiliser l’approche écologiste des problèmes en voulant en faire une affaire d’etat plutôt que de détaxer les initiatives personnelles , orientant le marché vers des structures qui promettaient de l’emploi , au lieu de laisser faire le marché pour protéger EDF
    L’écologie ne portera plus les politiques a tort ou a raison, et de ce fait reviendra au niveau que les citoyens voudront bien lui donner
    la taxe carbone a fixé les limites d l’etat en la matière.

    • @ claude henry de chasne
      Non vous confondez écologie, science humaine nouvelle, qui a éveillé les consciences sur l’habitat (sens étymologique) et l’environnement, et écologisme, politisation du mouvement en parti, avec subsides et professionnalisation d’une conscience dans ces domaines, de chacun favorable à cet aspect de la qualité de vie, ce qui dépasse forcément votre logis individuel!
      L’écologie n’est pas sans intérêt, l’écologisme, c’est évidemment plus douteux.

      • @mikylux
        L’écologie est une mode.
        Sa traduction politique une escroquerie.
        l’écologie n’est pas sans interet , c’est évident sauf si c’est l’etat qui s’en occupe

  • « Nous soutenons la taxe carbone » Je ne comprends pas bien, vous démontrez que la transition écologique est une idiotie pour a la fin soutenir une taxe qui permet de la financer… c’est n’importe quoi. Comme si une taxe pouvait sauver la planète (si tant est que la planète ai besoin d’être sauvée). C’est au contraire l’exemple type de la taxe mal fichue, complexe, compliquée a mettre en œuvre, injuste etc… une idiotie sans nom. je sens que les commentaires désobligeant des lecteurs de CP vont pleuvoir ?

  • Article équilibré , mais vous ne dites par pourquoi l’electricité est plus cher en Allemagne …. c’est que électricité est Subventionnée en France … EDF estime à 33€ le MW du nucléaire et la cour des comptes en 2014 à 66€/MW … et aussi que l’état est actionnaire à 71% d’EDF et que c’est lui qui fixe le prix de base ( comme au Venezuela ! lol ) CQFD
    Donc le vrai prix devrait être beaucoup plus cher ! on achete la paix sociale aux Français avec ce prix artificiel !

    • hors taxes mais ttc çà se gâte

    • Bonjour ligo83
      Je ne sais pas quel est le vrai du faux dans votre affirmation, mais je suis d’accord, que l’état vendent ses part d’EDF et qu’il ne fixe pas les prix de l’électricité.
      On aura peut-être (sans doute?) la surprise de voir les prix baisser, avec la concurrence, la déréglementation et la fin des prix sociaux.

    • Bêtises, en Allemagne l’électricité ne sert pas a se chauffer ou préparer son repas , ce prix élevé correspond a leur système de production/distribution et cela ne penalise personne ,ils se chauffent au gaz non ?
      La facture d’électricité , peut de chose dans le budget familial si on n’utilise pas l’électricité pour chauffer l’eau ou son appart….ce qui est une solution idiote …sauf pour un pays comme la France sans aucune énergie gratuite….et qui en plus rapporte énormément au bien-être de l’état..
      l’Allemagne et ses éoliennes sans doute bien bien pour elle surtout qu’en plus on en fait un bizness exportable chez les ploucs

  • Le CO2 n’est pas à ce que sache un gaz nocif! Il est absorbé par l’eau et les plantes pour produire de l’oxygène et seuls 5% du CO2 produits sont le fait de l’homme!
    Par ailleurs on parle de quelques millions de tonnes de CO2 alors que l’atmosphère terrestre pèse 5 millions de milliards de tonnes!!!
    Il est donc malhonnête de présenter cela comme un problème.
    Voilà le résultat de la manipulation des khmers verts….
    Et nous marchons tous comme un seul homme derrière de telles sornettes…..

    • Plus exactement deux cent mille milliards de tonnes, poids de la totalité du CO2 atmosphérique à la concentration de 0.04%.
      Ce qui laisse pas mal de place aux rayons IR terrestres pour échapper à l’absorption par le CO2, base de la « théorie de l’effet de serre ».

  • « Nous soutenons l’instauration d’une taxe carbone à condition qu’elle soit au moins partagée dans l’ensemble des pays européens, ce qui est aujourd’hui loin d’être le cas. »
    C’est cela qui doit être remis en question, et les calculs fumeux d’émissions de CO2 aussi. L’écologisme est un moyen d’asservissement des populations, avec leur consentement. Du grand art…
    Les transitions se font à partir du réel, pas des technocrates. A-t-on eu besoin d’un plan de transition vers les evrans plats financé lar le gouvernement?

    • Pardon, « vers les écrans plats, financé par le gouvernement »

    • On a toujours l’impression que c’est « Nous soutenons l’instauration d’une taxe carbone parce que si on commence par être politiquement incorrects, personne ne lira le reste de ce que nous avons à dire ».

  • Lu dans un journal spécialisé en Fake news ,Sputnik, la Russie n’a plus que pour 25 ans de pétrole facile a exploiter….. Comprenez maintenant la peur de nos gvt et leur souhait de transition energetique….comment récolter encore plus de taxes sans la manne du pétrole peu cher ? Son comportement insensé est celui d’une bête aux abois !

    • -2 , c’est pour Sputnik, Fake news ou le commentaire ?
      Je lis aussi le monde et d’autres pas réputé pour leur impartialité donc c’est de la russophobie primaire , encore des socialiste masos !

  • « ….Puisse Emmanuel Macron entendre ce message …. »
    Un appel poignant a l’intelligence et au bon sens. certes, les chants désespérés sont les chants les plus beaux, mais Macron le jésuite ayant récemment repris a son compte la divagation mentale sur les 48000 morts, aux particules fines, je doute qu’il soit apte a comprendre.

  • on lira avec intérêt l’étude de P Artuis de Natixis qui montre la folie de la transition énergétique qui détruire l’industrie automobile européenne et ruinera les français avec la hausse vertigineuse du coût de l’énergie

    Extrait : le coput de revient du pétrole est de 20$ (le surplus ce sont les rentes des producteurs) ce qui conduit à un prix de revient du MWh 20 fois inférieur à celui des renouvelables quand on prend en compte le surcoût de l’intermittence (et encore amha Artus sous-estime ce denier …)
    https://www.research.natixis.com/GlobalResearchWeb/main/globalresearch/ViewDocument/f–QNrAJWipqvJoIlCQxag==

  • 1) le carbone n’est pas un polluant ! C’est la dose qui fait le poison !

    Réclamer une taxe sur le carbone est débile !!!

    2) rassurons nous, l’Europe est encore plus débile : https://www.lepoint.fr/automobile/automobile-les-ambitions-demesurees-de-l-ue-pour-le-c02–18-12-2018-2280068_646.php

    • et j’ajoute que les gilets jaunes (le peuple) ne se trompent pas sur la transition énergétique : c’est eux qui paient !!!

      Alors que les élites ne paient pas !!!

  • oui mais 4 ONG vont assigner la France parce qu’elle traine les pieds….
    pendant combien de temps allons nous subir les ayatollahs verts et quand une enquête fiscale sera t elle déclenchée pour comprendre d’ou vient ce pognon de dingues, pognon qu »elles dépensent de par le monde. Quand on voit la COP 24 avec 22000 participants( 400 représentants pour la Guinée .).peut on faire plus en matière de » foutage » d e gueules?

  • « La France a injecté depuis 5 ans 144 milliards d’euros dans la transition écologique. »

    Malgré cette somme, la production 2017 des éoliennes et du PV était de seulement 30 TWh, énergie intermittente non fiable. Avec le même montant, à raison de 11 milliards l’unité, on aurait pu construire 13 EPR capables de produire 180 TWh par an, soit 6 fois plus d’énergie, produite de manière constante et fiable, sans compter une durée de vie beaucoup plus importante, pour un investissement pérenne et un coût du kWh divisé par 6.

    La transition écologique est un immense gâchis de ressources.

  • @michelo c’est tout a fait ça ?

  • Je ne comprend pas le raisonnement, après avoir fustigé la transition énergétique pourquoi être en faveur d’une taxe carbone ?

  • Qui est donc ce super héro qui « sait » qu’il faut limiter son usage?.
    Qui est cette personne au dessus des autres qui décide qu’il faut limiter son usage?

  • Au pied du mur, Macron doit nécessairement:
    1) Publier la liste exhaustive des taxes et impôts écologiques en vigueur, avec pour chacun le montant collecté pour l’année 2017. Selon le Ministère il doit y en avoir près d’une centaine …
    2) Publier toutes les données scientifiques vérifiables et vérifiées chargeant le CO2 de la responsabilité exclusive d’un réchauffement climatique. Et la valeur de cette augmentation de température chaque année par rapport à l’année précédente. Car tout Jupiter qu’il est, il ne peut se permettre faire abstraction des 72 prix Nobel et plus de 4000 scientifiques de 106 pays ayant signé leur scepticisme en 1992 avec l’appel de Heidelberg.
    3) Publier le bilan exhaustif dépenses/avantages de la transition énergétique Allemande, qui est un fiasco incroyable et cause du discrédit de Mme Merkel, lors de l’arrêt indispensable des subventions injustifiées aux margoulins avides qui sont tous en faillite pour l’industrie solaire et commencent à l’être pour l’éolien.
    4) Publier le prix prévisionnel de l’électricité pour chacune des 10 années à venir, en fonction de l’avancement prévu de la transition écologique.
    5) Nous avons un droit imprescriptible à être informés ? et à exiger son départ s’il en disconvient …
    Dans l’état actuel il est capital d’éviter les méfaits conjugués de la transition écologique et ceux de l’Acte 5 des gilets jaunes, auxquels l’économie et la démocratie française ne sauraient résister plus longtemps, en faisant semblant de s’intéresser à des bricoles. Les Français ne sont pas des gamins stupides en train de se détruire comme des drogués et sans raison dans une cour d’école.

  • le <>, achète ce que l’industrie lui propose. Si ce produit est propre, alors, le <>consomme propre. C’est à <>, par contre, qu’il incombe de réfléchir et d’orienter les choix technologiques futurs par des orientations convenues entre recherche et industrie pour déterminer les futurs besoins et les « possibles » !!! Le plan informatique voulu par De Gaulle est un exemple de ce fonctionnement !!!

  • le  » peuple « , achète ce que l’industrie lui propose. Si ce produit est propre, alors, le  » peuple « consomme propre. C’est à  » l’état « , par contre, qu’il incombe de réfléchir et d’orienter les choix technologiques futurs par des orientations convenues entre recherche et industrie pour déterminer les futurs besoins et les « possibles » !!! Le plan informatique voulu par De Gaulle est un exemple de ce fonctionnement !!!

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

 

Lors de sa confirmation comme ministre de l’Économie et des Finances du nouveau quinquennat du Président Macron, Bruno Le Maire a déclaré que la priorité du nouveau gouvernement sera la "protection des Français contre l'inflation", proche de 5 % sur un an en avril 2022.

"Dès demain nous allons donc nous atteler à la préparation du projet de loi sur le pouvoir d’achat », a affirmé le ministre de l'Économie et des Finances, reconduit vendredi 20 mai 2022 dans ses fonctions. "Je recevrai dès lundi les acteurs économiques pour étu... Poursuivre la lecture

L'Élysée maintient la consigne déjà édictée par Emmanuel Macron il y a cinq ans, et héritée de Nicolas Sarkozy en 2007. Les ministres défaits lors du scrutin des 12 et 19 juin devront quitter le gouvernement, a confirmé le palais présidentiel ce dimanche. Élisabeth Borne, fraîchement nommée à Matignon, ne dérogera pas à la règle. La moitié du gouvernement est concernée.

Bien que la situation soit nettement différente de celle de 2017 - ils n'étaient que six concernés -, l'Élysée a décidé de maintenir la consigne déjà édictée par Emmanu... Poursuivre la lecture

Macron Macron lettre dette
1
Sauvegarder cet article

Lors de sa campagne de réélection, le président faisait la promesse d’une planification écologique de l’économie.

Selon La Tribune, le président candidat a expliqué lors d'un meeting à Marseille :

« Cela concerne tous les domaines, tous les secteurs, toutes les dépenses, tous les équipements, tous les investissements. »

Il a remplacé son Premier ministre par une écologiste, ex-ministre de la Transition écologique !

Le président maintient le cap. Mais pourquoi pas ? Personne ne s’oppose.

Dans une tribune publ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles