Éolien en mer : le tour de passe-passe de Macron

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Middelgrunden Offshore Wind Farm in Denmark by United Nations Photo (CC BY-NC-ND 2.0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Éolien en mer : le tour de passe-passe de Macron

Publié le 17 décembre 2018
- A +

Par Michel Gay.

Le coût des éoliennes en mer (off-shore) avait été estimé à 40 milliards d’euros (Md€) ce qui élevait le coût de production de l’électricité à 22 c€/kWh, alors que cette électricité est vendue… 4 à 6 c€/kWh sur le marché.

Le président Macron a annoncé le 20 juin 2018 que, après négociations avec les promoteurs, leur coût a été ramené de 40 Md€ à 25 Md€ par miracle, sans qu’aucun des opérateurs ne se plaignent ou ne se retirent des projets.

Un tour de passe-passe

L’affaire était pour le moins curieuse, et même mystérieuse.

La Commission de régulation de l’énergie (CRE) vient d’ouvrir la boîte de Pandore dans sa délibération du 8 novembre 2018 portant approbation du modèle de conditions particulières relatives à la « Réalisation et financement des ouvrages de raccordement ».

La compréhension de cette délibération demande au moins un doctorat de droit…

Pour faire simple, il est écrit que les raccordements des éoliennes off-shore au réseau d’électricité seront à la charge de RTE, alors que ces opérations coûteuses destinées à ramener l’électricité à terre vers le réseau RTE par câbles « ensouillés » sont normalement à la charge du producteur.

Or, la délibération précitée de la CRE les met à la charge de RTE qui va l’inclure dans le Tarif d’Utilisation des Réseaux Publics d’Électricité (TURPE) payé par tous les Français.

Et voilà comment, par un tour de passe-passe, Macron a faussement réduit la facture de 40 Md€ à 25 Md€ !

Une méthode détestable

La méthode est détestable car elle camoufle le véritable coût de l’éolien off-shore.

Cette dépense considérable va augmenter le coût du TURPE payé par tous les consommateurs d’électricité pour subventionner les énergies renouvelables, en plus de la célèbre taxe « CSPE » toujours en vigueur sur les factures d’électricité de tous les Français.

Les coûts élevés de raccordement au réseau sont confidentiels. Néanmoins, il existe des estimations.

Un rapport de l’Agence de l’énergie nucléaire (NEA N° 7437, OCDE 2018) a chiffré les coûts de raccordement aux réseaux de l’éolien en mer à environ 2,3 c€/kWh.

Il s’agit de coûts moyens incluant notamment les sites peu profonds et souvent sableux de la Mer du Nord et de la Baltique, ce qui rend les ensouillages de câbles beaucoup plus faciles à réaliser, donc beaucoup moins coûteux.

C’est tout le contraire sur les côtes françaises. Un coefficient multiplicatif entre 1,5 et 2 est à craindre pour les raccordements en France, ce qui conduirait à un coût de raccordement entre 3,5 et 4,5 c€/kWh qui sera « dilué » dans le TURPE payé sur les factures d’électricité des Français.

Des promoteurs éoliens heureux !

La décision du gouvernement de « confier » tous les coûts du raccordement à RTE ne peut que faire plaisir aux promoteurs. Ces derniers veulent installer des éoliennes flottantes ancrées sur des fonds de grande profondeur au large de l’Aude et des Pyrénées Orientales (la meilleure région française pour le vent), mais elles promettaient de se révéler onéreuses.

Maintenant, grâce notamment à notre président, le coût en est transféré à RTE ! C’est un problème de moins pour les « vautours » qui gravitent autour des grasses subventions pour la « transition énergétique » prévues par le gouvernement.

L’électricité des éoliennes off-shore sera toujours plus chère à produire en France que dans les pays du Nord pour deux raisons principales :

  • la position géographique est mauvaise au sud du « rail des tempêtes » dont profitent les éoliennes danoises, allemandes irlandaises et écossaises ;
  • la grande proximité de la côte imposée par le trafic maritime dans la Manche : les promoteurs des éoliennes off-shore annoncent des productions mirifiques (45 % de facteur de charge), mais ils savent qu’avec leur projet à proximité des côtes la production sera inférieure (faire mieux que 30 % sera difficile).

Ils demandent donc plus d’argent pour que ces projets soient rentables et c’est bien une mise à contribution financière supplémentaire du consommateur d’électricité, dont le gouvernement espère sans doute qu’il ne s’en apercevra pas.

Mais le contribuable/consommateur se lasse d’être pris pour un imbécile !

Voir les commentaires (43)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (43)
  • C’est un arnaqueur ce jupiter , le changement , ça promet !!! Quand les gens vont -ils ouvrir les yeux , c’est un pipeau et encore , on ne nous dit pas tout !!

    • Est-il vrai que M. Macron a fait annuler l’implantation d’éoliennes au large du Touquet?
      Un entretien intéressant:
      https://www.tvlibertes.com/2018/11/15/26780/fabien-bougle-contre-eoliennes-mer

    • il faut bien qu’il renvoie l’ascenseur a ceux qui ont du payer sa campagne

    • « Ils demandent donc plus d’argent pour que ces projets soient rentables et c’est bien une mise à contribution financière supplémentaire du consommateur d’électricité, »
      Je comprends, cette injustice est révoltante.
      Cela d’autant plus que l’argent est rare.
      Rare car sans cesse crée puis détruit par le crédit bancaire.
      Alors que d’un autre coté nous avons abondance de ressources en tous genres, abondance de travail dont on ne sert pas (des chromeurs) , abondance de biens et services que pas assez de monde n’achète (cf publicité, démarchage commercial pour tenter de refourguer à ceux qui n’ont plus un penny)
      Donc logiquement vous remettez en cause l’escroquerie sans nom de la monnaie privée, qui est le monopole des banques privées, et qui rend artificiellement l’argent rare en les engraissant au passage et nous rend impuissant face a cette entreprise (entre autres) qu’est la sortie des énergies carbonées, c’est bien ça ?

  • Macron feraient donc moins bien que Ségolène…..cela en dit long sur notre personnage tant aimé des français . J’ai comme un doute ,impossible de battre Ségolène côté dépense..Mr gray il faut encore creuser dans le maraîcage de cette affaire louche……

  • le consommateur s’apercevra très vite qu’il y a encore une contribution en plus à payer ; parce que nous , citoyens contribuable , on sait compter , calculer et gérer notre budget ce qu’est bien incapable de faire l’exécutif qui dépense sans compter l’argent des autres ;

  • Merci pour cette information. Que de décisions sont prises dans notre dos avec pourtant des conséquences bien concrètes. La révolte des GJ est le signe d’une prise de conscience, mais il faudra aller plus loin pour retrouver un semblant de démocratie.
    Le RIC est une bonne piste. Un de ses bénéfices setait d’intituer une sorte d’épée de Damoclès sur la tête des décideurs qui les incite à la prudence au lieu de l’impunité dont ils bénéficient actuellement.

    • L’épée suspendue à un fil au dessus de la tête n’a jamais conduit personne à mieux travailler, mais elle en conduit certains à faire semblant, ou à trouver moyen de corrompre celui qui tient le fil. En tout cas, toute personne compétente et sensée refusera le poste…

      • Passer de 40 a 25 milliards fait bien 15 milliards « d’effacés », mais l’info que j’avais relevé dans la presse (en juin 2018 me semble t il) elle donnait les chiffres qui passaient de 45 a 30 Milliards (- 15 aussi). Avec les ENR on est pas à 5 Milliards prêt.
        L’explication n’est pas du tout la même non plus.
        Reste que cette info, lorsqu’elle est sortie dans les journaux il y a quelque temps maintenant, n’avait pas semblée interpeler qui que se soit .
        je me sentais un peu seul a en parler et a trouver cela complètement dingue… Que dire aux GJ qui nous font « une pendule » pour la perte de 3 Milliards avec l’ISF (qu’ils sont incapable de comprendre)
        15 Milliards , c’est rien pour l’écologie…
        Ils se foutent vraiment de nous et c’est a ce demander « si on ne le mérite pas un peu  » .

  • une magouille par jour… les vautours sont désormais sur la carcasse

  • A quand que la cour des comptes sera mis en exécution la réforme des dépenses inutiles et l’interdiction de déficit du budget de la nation !!! inscrit dans la constitution ??

  • A quand que la cour des comptes sera mis en exécution la réforme des dépenses inutiles et l’interdiction de déficit du budget de la nation !!! inscrit dans la constitution ??
    incompréhensible d’entendre nous voulons changer notre mode de société, en freinant au maxi de la transformation de la société..
    des mots ce ne sont que des mots , nous attendons des actes mais ça, c’est une autre histoire , au prochain épisode !!!

  • Pourquoi produire de l’énergie bon marché et fiable (nucléaire) alors qu’on peu produire de l’énergie chère et aléatoire (éoliennes)?

  • C’est donc confirmé Macron est un escroc.
    Il fallait s’y attendre, en Mer même les factures sont plus salées !

  • L’enfumage continue….

  • Qui a payé pour le raccordement et le renforcement du réseau pour le nucléaire…?

    • c’est bien connu, les centrales nucs sont construites en mer, et le plus loin possible des points de consommation.
      c’est vrai, on est antinuc, ou on ne l’est pas, tout le reste c’est du « clapotis »

    • Ce n’est pas le problème, ne faites pas diversion! Si vous êtes d’accord pour payer votre énergie plus chère, n’oubliez pas qu’il y a des gens dont le salaire est bas et qui ont déjà du mal à payer leurs factures, en particulier des personnes agées avec une pension de reversion qui est insuffisante pour vivre!
      Mais la compassion et l’empathie ne sont pas des valeurs écolos!

    • oui DAVID et qui paye la difference entre les 33€/MW estimé par EDF pour le nucléaire et les 66€/MW estimé par la cour des comptes en 2014 ? ….. réponse : le contribuable ! et les ENR n’y sont pour rien là !

  • tout ça se présente bien non?

    https://www.europeanscientist.com/fr/opinion/leurope-sous-tension/

    certains, et pas des moindres, avaient prévenu, il y a 20 ans, tout de même
    il n’y a donc aucune raison pour ne pas accélérer le mouvement, on va avoir besoin de GJ, mais pas pour protester, mais cette fois pour être vu dans le noir

  • L’éolien (avec le PV) est la pire des solutions pour produire de l’électricité mais la meilleure pour taxer davantage la population au profit des margoulins de l’intermittent, grassement servis par les escrologistes.

    Il convient de mettre un terme rapide, ferme et définitif à cette gabegie insensée.

  • Allez consulter la grande consultation populaire sur le site du CESE. Vous verrez que les seules propositions du bon peuple pour mettre en place cette fameuse transition sont ..les taxes . appliquées aux autres bien sûr : les riches, les Cies aériennes, navales, les entreprises bien évidemment .. etc etc Et les mêmes solutions sont également applicables aux autres questions soulevées. La France ne va plus se contenter d’un premier prix de l’imposition, il va falloir créer des mentions spéciales 5 étoiles.

  • Bravo Michel Gay.
    Encore une entourloupe de Jupiter prenant les braves Français pour des idiots en faisant une belle fleur aux Verts et aux milliardaires des EnR qui ne sont pas pour rien dans son élection.
    Rien n’a changé dans les éoliennes en mer qui produiront MWh a 220 € contre 50 € pour le nucléaire, 220 € de toutes façons payés par les français dont une partie sur la factures d’électricité et une autre partie sur la taxe sur les carburants. Et on fait semblant d’être surpris par la révolte des gilets jaunes. Le Président va finir par se rendre compte que « ceux qui ne sont rien » ne sont pas tout à fait cons.

  • IL faut y rajouter le coût de la disparition des coquilles Saint Jacques et du poisson sur les zones d’implantation.

  • Encore un article fake news dont on commence à avoir l’habitude avec M. Gay.
    Le temps de traitements des dossiers éoliens off-shore ont été tellement longs que les industriels savent profiter de baisses de coûts importantes donc il est logique que ces contrats aient été renégociés.
    Les deux parcs qui ont été autorisés vont peser à eux deux pour 1% de la production totale d’électricité française.
    La France a derrière la Grande-Bretagne le deuxième gisement éolien européen.
    La CSPE serait destinée à camoufler les surcoûts des EnRs ? les MWh de l’EPR de Flamanville (s’il sort un jour de terre) seront facturés plus de 100 €/MWh. Et les opérations de grand carénage ? Elles sont gratuites peut-être ?
    Quant à l’appel fait à la compassion et l’empathie, on croit rêver, comme si ces deux valeurs étaient compatibles avec le libéralisme !

    • he ho il est gentil le monsieur dreuff. Une baisse de 15 milliards « seulement » du à une baisse des coût entre la signature de Royale et la correction de Macron……!!!!! Et vous arrivez à le croire?
      Avec des « pointures » comme vous, ils ont raison d’essayer en fait!
      Comme en australe du sud (le pays le plus engagé en ENR), le résultat sera une paupérisation augmenté de la population (car même si l’inverse est répété dix mille fois, les ENR restent plus chère que le nucléaire et de loin)
      Info pour que la réalité de ce que vie l’Australie du sud se sache. (qui vient de mettre un coup d’arrêt au délire écolo aux vues des résultats bien réels eux et non imaginaires)
      allé a l’article du 28/11/2017 sur
      http://www.geopolitique-electricite.fr
      le titre de l’article est :AUSTRALIE DU SUD, APRÈS LES COUPURES, LA FAIM
      (50% en ENR solaire et surtout éolien)

      • 10X que l’on ressert ce site lobbyiste pro nuc de Lionel Tacoen Contrôleur Général Honoraire d’EDF lol
        dommage que l’article ne parle PAS de la GIGAbattrery de TESLA installé là bas depuis !! baisse de prix, stabilité du reseau, economie de gaz lol
        https://www.theguardian.com/technology/2018/feb/06/how-teslas-big-battery-is-bringing-australias-gas-cartel-to-heel

        • oui et alors ? donc vous confirmez que Lionel Tacoen est un expert sur le sujet et sait de quoi il parle ! Non?
          Ou pour vous il ne faut croire que ceux qui ne connaissent rien sur le sujet??
          Pour « l’histoire » sur l’Australie du sud elle est vrai ou elle est fausse ??
          Vous détournez l’information avec votre « tesla » mais vous ne voulez donc pas tenir compte des faits (ce qui arrive au pays le plus engagé dans les ENR) et vous voulez quand même défendre votre religion!!
          Comme toutes les religieux vous vous foutez de la réalité pour valider vos croyance !! (plus facile pour votre petite conscience de ne pas se remettre en cause)

    • Ca n’est pas de l’infox. Cf. articles du Figaro et des Echos du 20 juin dernier:
      http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2018/06/20/20002-20180620ARTFIG00203-eolien-en-mer-macron-confirme-les-six-projets-de-parc-mais-reduit-son-soutien-financier.php
      https://www.lesechos.fr/20/06/2018/lesechos.fr/0301850346262_eolien-en-mer—macron-annonce-une-economie-de-15-milliards-sur-les-aides.htm
      « L’ampleur de la baisse de coût doit toutefois être relativisée, car le gouvernement a prévu que le réseau de transport (RTE) prenne désormais en charge le coût de raccordement des parcs éoliens, qui devait être assumé par les industriels. Cela représente environ 200 millions d’euros d’investissement par parc, soit 10 % du coût global de chaque projet. Ces coûts sont l’une des trois composantes (avec le prix de l’électron et les taxes) de la facture d’électricité des particuliers.  »
      Donc les promoteurs de ces projets éoliens en mer toucheront 150€/MWh au lieu de 200€/MWh, auquel il faudra rajouter pour le consommateur le coût du raccordement au réseau évalué par M.Gay à 40€/MWh. CQFD
      L’EPR ultra-cher de Flamanville et son MWh à 100€ reste en fait bon marché à coté de l’éolien maritime d’autant plus que l’éolien a besoin d’être adossé à un parc pilotable (charbon, gaz ou nuke) alors que le nuke est autonome.
      Le grand carénage à 60Mds€ pour prolonger de 20ans les centrales actuelles produisant 400TWh/an, soit 8000TWh = 8Mds de MWh, revient à…7,5€/MWh. Une broutille.

    • elle aussi potentiellement les plus grandes réserves de gaz et pétrole sur terre et en Méditerranée mais là pas de vautours juste des candidats qui veulent bien dépenser leurs sous pour vérifier le hypothèses, il semble que pour cause religieuse cela soit impossible ;on aime les vautours ….enfin une espèce qui n’est pas en voie de disparition

    • @ dreuff vous êtes mal barré ici avec le fanclub GAY … c’est une secte complotiste ici !

  • Et voila comment on arrive à calculer que les EnR produisent une énergie bon marché – et même mieux – qu’elles abaissent le coût moyen de l’électricité : en déportant les coûts induits !

    C’est la même rhétorique qu’avec l’isolation « qui fait faire des économies » !

    • le plus beau est d’être obligé de conserver un parc pilotable en back up…bien entendu rendu non rentable et donc qui doit être subventionné..

  • que ce plan foireux ait été conçu avant les GJ je peu x comprendre même si j trouve cette idée stupide et déplorable mais persister. et signer là c’est de la folie furieuse . Inquiétant pour notre pays

  • Je vous remercie de vos articles très bien documentés et je partage vos idées en particulier en ce qui concerne la supercherie des éoliennes. Dans une émission « La planète est-elle foutue » vue la semaine passée un des intervenants déclare que les ressources en uranium seront épuisées en 2040. La plupart d’entre-eux appartiennent au GIEC et sont évidemment opposés au nucléaire mais peut-on impunément énoncer de telles aberrations sur une chaine publique d’information? Qu’y-a-t-il de vrai dans ces affirmations péremptoires?

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Depuis mi 2021, les prix de l’énergie battent record après record. En six mois le prix du baril de pétrole et de la tonne de charbon ont doublé tandis que sur les marchés européens les cours du gaz naturel ont été multipliés par 5. Par effet de ricochet, la tonne de carbone est passée en un an de 32 euros à 82 euros.

Enfin, étant donné la « règle du mérite » appliquée au mix électrique européen (alignement des prix sur la dernière source mise en œuvre c’est-à-dire la plus chère), le MWh a lui aussi atteint des niveaux stratosphériques ... Poursuivre la lecture

 

En ces moments de pénuries de vent et de soleil quand ils sont nécessaires, (l’intermittence n’étant pas gérable, même au niveau européen, n’en déplaise à certains), et en l’absence depuis plusieurs décennies de constructions de centrales nucléaires nouvelles aux émissions les plus faibles de gaz à effet de serre, à la suite du démantèlement de nombreuses centrales au charbon très polluantes, l’Europe s’est réveillée avec pour seul recours le gaz vendu à prix fort, en particulier par la Russie.

Une dépendance envers la Russi... Poursuivre la lecture

Par Michel Negynas.

Le 8 août l’Allemagne a connu une journée moyennement venteuse, mais avec du soleil.

Analyse du 8 août 2021

Voici les données des courbes d’Energy Charts, le site public de suivi de l’institut Fraunhofer.

À midi et quart, les exports étaient de 9,5 GW pour 48 GW de charge. La somme des énergies aléatoires était de 46,5 GW, soit la presque totalité des besoins. Or, on était loin des capacités maximales éoliennes et solaires, qui sont à plus de 110 GW en Allemagne.

Les centrales à gaz et à... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles