Strasbourg : le triste replay

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Marché de Noël - Strasbourg

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Strasbourg : le triste replay

Publié le 12 décembre 2018
- A +

Par la rédaction de Contrepoints.

Triste Noël à Strasbourg. Deux morts et plus d’une dizaine de blessés. Hier soir, vers 20 heures, un homme a ouvert le feu à proximité du marché de Noël dans la capitale alsacienne. Le suspect était fiché S. À l’heure d’écrire cet article, il est toujours en fuite.

Comme de bien entendu, les fake news et autres théories du complot se sont déployées sur les réseaux sociaux. Certains Gilets jaunes ne sortent pas grandis, qui accusent l’attentat d’être une manoeuvre de diversion de la part du gouvernement. Les messages les plus imbéciles ont ainsi fleuri sur la toile.

Que dire d’autre ? Chérif C., 29 ans, Strasbourgeois, braqueur multirécidiviste, reconnu pour des faits de prosélytisme islamiste, était fiché S depuis 2016 par la DGSI. Il devait être interpellé le matin même pour des faits de tentative d’homicide et d’extorsion.

Certains politiciens n’ont pas attendu le temps du deuil pour faire part de leurs interrogations vis-à-vis des mesures décrétées par le gouvernement. Pourquoi ficher, pourquoi surveiller, si c’est pour que les individus considérés comme dangereux finissent quand même par passer à l’acte ?

Strasbourg est le triste replay des attentats qui, un peu partout en France, ont semé la terreur. L’État se charge actuellement de traquer le fuyard. En attendant, la population reste la première victime de ce type d’attaque sournoise. Le plan Vigipirate a été élevé au niveau « urgence attentat ».

Voir les commentaires (74)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (74)
  • Etrange article. Oui l’Etat est bien responsable. Donc il n’y a pas de complot. Les idiots de GJ ne sont pas loin de la réalité. Cette réalité qui fait jour sur l’état de délabrement de notre pays où les crs utilisent leurs forces contre le peuple pour protéger des élus démagogiques. Bien entendu que la brèche est ouverte. Que l’individu soit s ou pas ça ne change rien.

  • Souhaitons juste que l’on ne ressorte pas les nounours, les padamalgams et autres pleurnicheries en tout genre mais que l’Etat, seul dépositaire de la violence légitime, fasse enfin le ménage parmi tous ces excellents citoyens qui sont si connus qu’ils sont référencés dans des fichiers et ont, déjà pour la plupart, eu à faire au laxisme de notre justice.

  • Des victimes innocentes…
    On dirait du Barre !

  • c’est un constat , malheureusement des innocents payent le laxisme de nos ÉLUS..
    si des individus classé S et dangereux , pourquoi donc les laisser en liberté.. Quelles seront les excuses !! 27 fois condanné, radicalisé , pour les arrêter de nuire , ils doivent passer aux actes !!!

  • La théorie du complot peut en effet être éliminée facilement, mais j’ai plus de problèmes avec la théorie de l’incompétence. Notre ministre de l’intérieur est-il à la hauteur ? Il lui a fallu comparaître devant une commission sénatoriale pour parvenir à corriger son action des samedis, et encore puisqu’il semble que les dégâts matériels aient été supérieurs quand il maîtrisait mieux la situation le 8 que le 1er. Faut-il là-aussi une commission sénatoriale pour que la prochaine fusillade fasse moins de victimes ?

    • Il faut relire toute la séquence Gilets Jaunes dans le contrxte de l’euromondialisle et la perspective des élections européennes, pour lesquelles le « système » euromondialiste craint que les peuples renversent la table. Ils sont prêts à tout pour éviter ça.

    • Moi, ça m’embête qu’on vienne chercher pendant qu’il n’est pas la un type dont les réactions sont parfaitement prévisibles – ce qui ne veut évidemment pas dire qu’elles étaient prévues.

  • Comment se fait-il qu’un multirécidiviste ne soit pas en prison à vie ?

    Pratiquement tous les terroristes étaient d’abord des délinquants multirécidivistes. Les attentats sont la conséquence de la déliquescence inouïe d’une des plus importantes des fonctions régaliennes, la justice, qui a été déstructurée par l’Etat obèse pour trahir le peuple, au lieu de le servir.

    Il serait plus exact de parler d’injustice légale. Pas besoin de fichés S si on revient à une justice véritable. L’empressement de cette pseudo-justice à taper vite et fort sur les GJ contraste singulièrement avec la compromission judiciaire avec laquelle les terroristes putatifs sont traités. Une justice impitoyable avec les honnêtes citoyens, complaisante avec les mécréants.

    Cet attentat met cruellement en lumière les conséquences de l’idéologie néfaste qui a abouti récemment au pacte de l’Onu sur les migrations. La signature de la France est une insulte insupportable, l’expression du mépris de l’Etat obèse envers toutes les victimes des attentats.

    • Le mois dernier, on a arrêté à Lyon, un type de 20 ans avec seulement 76 antécédents judiciaires.

    • « Fort avec les faibles et faible avec les forts » est la devise de notre gouvernement (et de la justice aux ordres).

    • @Cavaignac
      Bonjour,
      +1
      Le tireur a été condamné en 2011 pour agression avec arme sur un mineur de 16 ans dans un centre commercial. Puis pour plusieurs braquages. C’est le même schéma que pour Jawad Bendaoud : le tireur de Strasbourg devrait être derrière les barreaux.
      Agression avec arme : c’est 5 ans fermes ; condamné à 2 ans, il a fait 6 mois. Les multiples braquages, 5 ans chacun au minimum, pour lesquels, il est connu des services de police et de justice, auraient dû le laisser au frais. (5 +(2×5)= 15 ans, 2 braquages au minimum), depuis 2011,)
      Laurent Nunez, secrétaire d’Etat à l’Intérieur, il se serait « radicalisé » en prison : « il a fait plusieurs séjours en prison et c’est à l’occasion de ces séjours qu’on a évoqué sa possible radicalisation. »… telle une oie blanche, une brebis égarée, tentée et convertie par un ou plusieurs oiseaux de malheurs. L’agression et blessure avec arme, les braquages, ne comptent pas visiblement.

      Je revois la période de la Révolution avec des élèves de 4ème et ce qui me frappe, c’est qu’à cette époque, la rumeur, « complot » dirait-on aujourd’hui, qui courait était que le roi était un traître. Sa fuite pour rejoindre une armée étrangère pour défaire la France, l’a mis au jour.
      Ce qui me sidère, c’est qu’à l’époque, beaucoup moins de personnes avaient accès à l’information, encore moins savaient lire, et que cette information n’était pas aussi foisonnante qu’elle ne l’est de nos jours et qu’ils en avaient tiré une conclusion juste.
      Pourtant, conclure que le gouvernement et l’Etat, certains élus nationaux et certains magistrats, sont des traîtres, parce qu’ils ont fait de nous leurs ennemis, parce qu’ils font tout contre nous, parce qu’ils nous font payer, nous essorent, nous punissent, nous saquent, nous mettent à sas, autant qu’un pays vainqueur, signent des documents sans nous consulter, sans tenir compte de notre avis quand on nous le demande, continent leur « projet » envers et contre tous, est bien plus probant et visible que la rumeur de trahison de Louis XVI.

    • Les peines planchers, c’est Sarko, donc pas la gauche, donc c’est le Maaaal.

      • @Cernu
        Bonjour,
        Sarko est un gauchiste de droite, un gauchiste déguisé.

        La gauche c’est la « pensée unique », axiale, et supérieure.
        La droite est à droite de cet axe, c’est « la droite de la gauche », le gauchisme de droite en somme.
        L’extrême-gauche est l’éxtrême gauche de la gauche.
        L’extrême-droite est l’extrême droite de la gauche.
        Sur un schéma, ou un corquis c’est plus parlant.

    • la justice de France….tellement laxiste qu’elle peut condamner à perpétuité , sauf que la perpétuité n’existe pas ici.

      • @dekkard
        Bonjour,
        La perpétuité existe dans le principe. Cependant, la peine d’enferment maximale est de 30 ans, et un aménagement légal permet de n’en faire que 22. La peine maximale d’emprisonnement est donc de 22 ans. (18 au mini)
        Article 132-23 du Code Pénal, alinéa 2
        « La durée de la période de sûreté est de la moitié de la peine ou, s’il s’agit d’une condamnation à la réclusion criminelle à perpétuité, de dix-huit ans. La cour d’assises ou le tribunal peut toutefois, par décision spéciale, soit porter ces durées jusqu’aux deux tiers de la peine ou, s’il s’agit d’une condamnation à la réclusion criminelle à perpétuité, jusqu’à vingt-deux ans, soit décider de réduire ces durées. »

        • qu’ils remplacent alors le mot perpétuité par incompressibilité ..c’est pas compliqué, si?

          • @dekkard
            Cela ne doit pas être trop compliqué vu le nombre de lois arrangées par-ci par-là chaque année en plus de celles toutes nouvelles pondues pour « arranger » certaines, ou encore celles qui sont pour combattre quelque chose qui est déjà interdit par une loi et sanctionné par une amende ou de la prison. A 600.000 lois environ, on n’est plus à un ou deux arrangements près.

        • Une Nation qui n’applique pas la peine de mort est destinée à disparaitre. Car dans son essence même, elle a abandonné la justice commune et la raison du groupe, au profit de l’émotion des individus. Elle laisse passer la prérogative de sa force. De lion, qui tue, elle se transforme en mouton, car elle n’ose plus tuer.

          • @Cernu
            Bonjour,
            Je comprends votre argument.
            Une Nation est composée de personnes, qui n’ont pas le droit de tuer, sauf pour sauver leur propre vie. Des jurés, n’ayant pas le droit de tuer, des juges n’ayant pas le droit de tuer, ne peuvent prononcer la mise à mort de quelqu’un d’autre.
            La peine de mort comme on l’entend, se rapproche de la légitime défense d’un Etat, donc après l’ « imminence » ou l’ « immédiateté » de l’acte.
            J’avoue que certaines histoires me donnent envie que les auteurs criminels soient guillotinés, même quand elles se passent hors de France, C’est sanguin. Je me rappelle alors pourquoi je suis pour le port d’armes : parce que quand le Peuple a son droit de porter des armes refusé, il ne peut le conférer à personne, pas même à ceux qu’il aura élu, ou qui sont à son service. Ces élus et/ou serviteurs publics, sans droit de porter des armes, ne peuvent pas le conférer à d’autres personnes ; la fonction n’octroyant pas un droit sorti de nulle part. Pour la peine de mort c’est pareil :
            droit = 0
            conférer (port d’arme) ou prononcer (peine de mort) = 0.
            Avoir le droit de port d’arme ne donne pas le droit de mettre à mort qui que ce soit. Le droit de porter est une arme est pour la protection personnelle, et de là celle de sa famille, d’autrui, de ses biens, de ses droits, et du pays. Celui qui s’en prend à autrui, que ce soit une agression, un viol, une tentative de meurtre ou un mass shooting, en est l’initateur et déclenche la réaction des agressés. Il est responsable de tout ce qui arrive. De plus, avec un niveau d’agression égal à 0 pour les victimes, et de 1 pour l’agresseur (multiplié par le nombre d’agresseurs) le rapport entre les deux n’est tout simplement pas possible : il n’y a pas proportionnalité car 1/0 est impossible.

    • « Injustice légale », c est exactement le bon terme.

      • @AerosolKid
        Bonjour,
         » Injustice légale », c est exactement le bon terme. »
        Tout à fait. Du coup, Ministère de l’ Injustice est aussi bien plus adéquat et plus proche du réel.

    • On ne dit pas (plus) « multirécidiviste » : on dit « connu des services de police ». Restons correct.

  • Théorie du complot , bah , c’est comme les rumeurs, surtout ne pas les croire , cela permet de dormir sur ses deux oreilles..m’enfin, quelle coïncidence fâcheuse…et adieu les gilets jaunes, adieu l’étrange prestation du comédien président dans le rôle du père Noël….et demain du père Fouettard et entre les deux superdupont meuler héros de votre sécurité.

  • vous avez oublié l’affaire benalla , ils avaient tous perdus la mémoire..Extraordinaire , c’est pas moi , c’est lui !!! il était un extra terrestre..
    tout le monde fermer la bouche , une perte de mémoire subite , personne n’est responsable .. le bal des menteurs !!!

  • Le point origine du problème, c’est le manque de place de prisons. Des gens dangereux sont en liberté au lieu d’être mis à l’écart. Et tôt ou tard, on obtient ce genre de drame.
    La police fait tant bien que mal son travail en arrêtant les auteurs d’actes délictueux.
    La justice fait tant bien que mal son travail en jugeant ces personnes équitablement.
    Mais derrière, la place manquant, les condamnations sont allégées, soit à l’issue du procès même, soit par le juge d’application des peines, ou encore plus tard via des remises de peine, et on se retrouve avec ce genre de type dehors, malgré souvent une douzaine d’inscriptions pour des faits graves, voire plus, à leur casier. Cela entraîne un sentiment d’impunité pour les auteurs et incite d’autres à les imiter.

    • Cela ne vous aura pas échappé que la réduction des places de prison a été un choix politique longuement assumé par divers gouvernements.
      Quand la garde des sceaux affirme, deux heures avant l’attentat, qu’elle n’envisage pas de prendre de mesures disciplinaires à l’encontre d’un juge ayant relâché malencontreusement un djihadiste, vous interprétez comment ce message ? Comme un message de fermeté ?
      C’est une volonté politique assumée de longue date qui nous a amené à la situation d’aujourd’hui, il y a des responsables (« mais pas coupables ») bien identifiables.

      • Bah a chacun ses d’énnemis, l’ennemi de l’état est le peuple, l’ennemi du peuple les délinquants et autres malfras ,bien sûr l’etat défend le peuple contre les malfras….je suppose que c’est ce que je dois penser.

      • sachant qu’en plus un pauvre salarié qui fait une boulette va direct en taule , qu’un politique s’en sort toujours, et qu’un insolvable de préférence issu de l’immigration avec un dossier des antécédents gros comme un dictionnaire lui s’en sortira toujours avec une petite tape sur les doigts et un rappel à la loi….Justice impartiale , bien sûr..

    • « La justice fait tant bien que mal son travail en jugeant ces personnes équitablement. »
      Sérieusement ? Certains GJ n’ont pas attendus 27 condamnations pour faire de la prison, eux. Et là, on va trouver des places !
      http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2018/12/06/97001-20181206FILWWW00289-gilets-jaunes-prison-ferme-a-bordeaux-pour-avoir-casse-un-peage.php
      La Justice est un des nombreux principaux problèmes de notre Pays, et une des grandes causes du Malaise. Si vous faites un écart de 1km/h, vous êtes jugés, et vous avez intérêt à la payer votre amende. Et certains voyous sont dehors avec des dizaines de condamnations autrement plus graves ?
      Justice gauchiste, qui achète la paix sociale en massacrant les petits blancs. C’est normal, ils sont gentils, et ne se défendent pas en cassant tout, eux.
      En revanche, budget 2019 de la Justice: 8 milliards, budget de la Transition écologique et Solidaire: 10 milliards.
      https://www.lemonde.fr/economie-francaise/article/2018/09/24/budget-2019-quelques-gagnants-plusieurs-perdants_5359362_1656968.html
      Inversion TOTALE des valeurs dans notre pays.

      • @Cernu
        Bonjour,
        Ces 3 GJ n’en sont pas. Ils sont venus « par curiosité » disent-ils. Ils n’ont pas « cassé le péage » ils y ont fait un casse. L’un d’entre eux a été identifié parce qu’il a été condamné 3 fois, dont une à 8 ans de prison ferme. Là où son avocat voit un « spasme de bêtise », il y a en fait une opportunité de commettre un délit, sous couvert du mouvement Gilets Jaunes : « Profitant du chaos et de l’absence des forces de l’ordre, ils ont notamment volé des vêtements du personnel de Vinci, des outils et un coffre-fort contenant des clés de véhicules. » Ils n’ont rien de différent avec des casseurs. Cependant, lui, il a eu un mandat de dépôt à la fin du procès, qui a eu lieu bien rapidement pour des faits datant de la nuit du 19 au 20 novembre. Il a pris un an ferme.
        Le tireur de Strasbourg, pour agression et blessure avec une arme sur un mineur de 16 ans, avait été condamné à 2 ans dont 6 mois ferme.
        « Depuis [son] premier délit, Chérif C. a été condamné à 27 reprises pour des multiples braquages et faits de violences en France et en Suisse avant d’être condamné en Allemagne. » Le premier délit consiste en des violences et tentative d’extorsion sur une personne vulnérable, à l’âge de 10 ans. (https://www.linternaute.com/actualite/societe/1758630-cherif-c-le-profil-intriguant-du-tueur-presume-de-strasbourg/)

      • De l’impartialité de la justice…aux informations nationales, suite à un reportage dur les pillages réalisés samedi dernier on évoquait les peines ayant frappé les accusés…Prison et…
        A la sortie du tribunal on voit un habitant habituel du « 9-3 » qui vient d’être condamné à 4 mois avec sursis et celui-ci déclare ALA SORTIE DU TRIBUNAL qu’il va participer à celle de samedi prochain pour essayer de récupérer 2 ou 3 trucs… Lui n’a pas de prison ferme car il a la chance de venir du « 9-3″…

    • A FFire12
      « La justice fait tant bien que mal son travail en jugeant ces personnes équitablement »
      Que ne faut-il lire comme inepties !!! Etes-vous à ce point naïf ? Il y a des décennies que je n’ai plus confiance en la justice, et je suis bien d’accord avec AerosolKid qui parle « injustice légale ».
      Un seule réponse s’impose pour les « fameux fichés S » ces multi-récidivistes protégés par l’Etat, c’est créer un nouveau « bagne de Cayenne » !

      • complètement d’accord..je ne suis pas forcément pour la peine de mort mais le bagne c’est pas mal…on casse physiquement pour casser psychologiquement et les pseudos associations des droits de l’homme en seraient pour leurs frais

        • @dekkard
          Bonjour,
          Les Droits de l’Homme, ceux de la DDHC de 1789, sont pour les Hommes libres et citoyens. Un prisonnier condamné n’est plus libre et perd son statut de citoyen : il n’a donc aucun des Droits fondamentaux.

          • je suis d’accord, sauf que les socialos bobos des associations des droits de l’homme (et politiques) trouveront toujours plus de droits à des coupables plutôt qu’a leurs victimes

            • @dekkard
              Bonsoir,
              Ces « socialos bobos des associations des droits de l’homme (et politiques) », les « droits-de-l’Hommiste », se refèrent-ils à la DDHC de 1789 ? Je n’en ai pas l’impression. Je dirai même que comme les politiques, ils y marchent dessus avec leurs gros sabots.

  • J’espère que la Nation ne va pas s’effondrer pour 3 morts et 13 blessés.
    https://www.france24.com/fr/20140812-22-aout-1914-jour-plus-meurtrier-histoire-france-premiere-guerre-mondiale-belgique-rossignol
    Ras le bol de l’émotivité dégoulinante.
    Je manque surement d’empathie, mais la force et la résilience d’une Nation, avec un grand N commence là. C’est un état d’esprit. Pas un troupeau de pleureuses effarouchées.

  • Si chacun se promenait avec un ruban de toile adhésive renforcée, la foule aurait vite fait d’immobiliser ces illuminés et de livrer le paquet-cadeau à qui de droit.

    • @mc2
      Bonjour,
      Un militaire Sentinelle l’a touché. Cependant, le tireur a pu tirer de trois endroits différents du centre-ville. C’est donc qu’il a eu du temps, et peu de résistance (aucune en fait), jusqu’à la Sentinelle militaire.
      Il prend une ou deux cartouches citoyennes/civiles, létale(s), il est couché et facilement indentifiable, transportable. S’il est blessé, il gît sur le sol, tout aussi facilement indentifiable et transportable, plus ou moins secourable, et si secouru apte à être interrogé.
      Le militaire l’a touché, et il n’est pas gisant de douleur sur le sol, c’est étrange je trouve, en plus, blessé, il a pu s’échapper. Ce n’est pas donné à n’importe qui. Le militaire a mis fin au dessein du tireur, chapeau à lui.
      Votre idée de « ruban de toile adhésive » suggère l’approche du tireur, sans protection ni arme, dans la zone la plus dangereuse. Si la portée pratique d’un pistolet est de 25m, du bout du canon jusqu’à 25m est une zone pourpre, après 25m, c’est zone rouge, et au niveau du tireur c’est une zone noire. Je le conceptualise ainsi, ce n’est nullement un concept militaire ni même policier à ma connaissance.

  • Le plus ahurissant c’est le fait qu’un terroriste islamiste recherché par toutes les polices et qui vient d’assassiner 3 ou 4 personnes et en blesser une dizaine se voit protégé par les médias qui ne donnent ni son nom et cachent sa photo (obligation légale?). Il suffit d’aller sur les sites et journaux allemands pour avoir son nom et sa photo. Mais les français eux ne sont pas matures, bien sûr…

    • En plus, il me semble que c’est bien la première fois. Comme vous le dites, il m’a fallu 10 secondes pour trouver sa photo sur la presse allemande, donc l’argument donné d’empêcher le citoyen de s’en mêler ne tient même pas. De même que la rumeur de l’état d’urgence qui est passée un moment (pour un simple fugitif ?!?).
      Qui a dit complot ?

      • En même temps si la presse française publie son visage et qu’un type se fait lyncher dans la rue parce qu’il ressemblait à la photo publié dans les journaux j’imagine pas non plus les critiques que recevraient les médias.

        Mais débattre sur la publication de sa photo ou non n’est pas vraiment la priorité. Avec certains de ses antécédents ce type devrait être en taule point barre.

      • J’ai même vu son adresse sur la fiche qu’a montré RTL dans son journal du soir : 24 rue Tite-Live

    • C.h.e.k.a.t.t.

    • A Blabolo
      Votre remarque est très juste et rejoint mon interrogation : n’étant pas mineur, de surcroit multi-récidiviste, pour quoi taire son nom ? C’est pourtant simple : 1. il pourrait être reconnu dans la rue (« traumatisant » pour ce jeune ) ; 2. il ne faut surtout pas « stigmatiser » ses « pauvres petits terroristes ». Cette « civilité » d’une bassesse écoeurante éclaire la vilenie de nos gouvernants.
      La France est vraiment foutue !

  • Lisez ceci:
    http://www.jovanovic.com/blog.htm

    Cf l’info sur le gaz

    On peut y lire que le mot complot est faible concernant la France. Nous sommes dans une dictature de fonctionnaires. Réveillez vous. Allo quoi ?!

    Bien sur qu’ils sont capables de faire n’importe quoi pour protéger leurs avantages.

  • @STF , simple le front républicain , la solution
    si vous n’êtes ni de de gauche ou de droite ,
    vous etes un élément pertubateur à eliminer vous empiéter sur le fromage !!!

  • Complot ou pas, c’est l’émotionnel qui déborde en pareil cas. ici on est face à une arrestation d’un gang de malfaiteurs qui n’a pas été finalisée. on a un type en cavale, manifestement prévenu qu’on venait le cueillir, qui se venge pour donner du sens radical à sa fuite. Encore une fois, l’Etat ne protège pas correctement ses citoyens. on fait plus de taule quand on fraude le fisc que lorsqu’on est un dangereux multirécidiviste ou violeur dans ce pays. Il serait peut-être temps que tous les gens qui se pensent libéraux en France ( dont je fais parti) arrêtent de philosopher et passent à des actes concrets en enfilant eux aussi un vêtement qui claque (du genre un costume 3 pièces avec chapeau melon) , après tout quelques centaines de milliers de personnes devant Bercy, ça devrait avoir un effet, non?!

  • Je voudrais juste faire remarquer que l’exploitation médiatique qui est faite de séquence discours présidentiel + attentats fait oublier la contestation de la fiscalité et de l’Etat omnipotent.
    Il faudra bien remettre ces sujets essentiels sur la table et j’espère que kes GJ ne se laisseront pas piéger. D’autant que la majorité de la classe moyenne ne va pas voir son sort s’améliorer.

    • @Lapetitebête: Oui. L’opportunisme du gouvernement à attendre et se préparer à un événement majeur de traverse pour réagir est une évidence.
      Certains font l’erreur du raccourci (« ça tombe trop bien ! »), alors qu’en fait, on sait très bien que dans une période aussi longue, il y aura bien une actualité exceptionnelle qui servira à changer la Une.

  • C’est vrai que des messages « imbéciles » ont fleuris sur la toile.
    Les situations exceptionnels ont l’étrange pouvoir de booster les idiots.
    Mais pour ma part je n’ai pas vu grand chose de plus que d’habituel sur ces fameux réseaux sociaux. Par contre je suis surpris par l’ampleur de la visibilité donnée à ces messages d’une minoritaires et désolants.
    Je ne pense pas que ce soit le bon moment pour fustiger les « ultra » idiots, probablement de l' »ultra » droite, mais qu’il faut se concentrer sur le fond du problème que cet attentat ramène au grand jour : c’est la menace que l’islamisme fait courir au monde. Et c’est bien al Quran (le Coran) et l’exemple de son prophète (rapporté par les hadiths) qui en est la source doctrinale. Je connais la question pas seulement par la connaissance livresque mais aussi par l’expérience : j’ai vécu quinze année en immersion en Dar la Islam… et j’ai même dessiné et construit des mosquées !
    Ce n’est pas la prison qui radicalise, même si elle y contribue. Les Colombiens vendeurs de drogue en prison ne se radicalisent pas… et ne commettent pas d’attentat en criant Viracocha est le plus grand (ou Inti, ou Pachacamac) ! Les Chinois, les Thaïlandais, les Hindous pas plus…
    La délinquance qui conduit en prison est un des marqueurs culturels des radicalisés (voir les analyses du psychologue danois Nicolai Sennels à ce sujet).
    La prison contribue à la radicalisation mais n’en est pas la source. Et le terme de radicalisation est contestable car le background est déjà là, dans la culture des radicalisés. Il s’agit, en raison des circonstances, d’un « coming out ».

    • En même temps (bon je sais, je fais du micron), quand je voit le laxisme de la justice et de sa mise en oeuvre, je me dit qu’un petit coup de charia (du genre, couper la main des voleurs, si je ne m’abuse, et même si je sais qu’il n’y a pas que ça), ca pourrait faire du bien.

      • @Cernu
        Bonjour
        Avec une patte en moins, les « pas-trop-productifs-sensiblement-émotifs » le seront encore moins une fois manchots.
        Il est vrai qu’il sera moins commode de bricoler une bombe, de tenir une kalash’, ou d’attraper au vol des trucs tombés du camion, tout autant que de tenir une brouette, de passer le balai ou de taper sur des cailloux à la masse. Les manchots resteront des pinguoins peu utiles et à la charge de la Société. Et le pingouin est l’animal le moins respecté du règne. (Caljbeut Cartoon trash, « les cassos de la nature, #1 le pengouin ». je préviens c’est trash !)

  • claude henry de chasne
    13 décembre 2018 at 5 h 53 min

    Le probleme ,n’est pas tant le fait qu’un déséquilibré ai décidé d’ouvrir le feu.. mais ce qu’en font le pouvoir et les médias, pour tenter d’arrêter le mouvement des GJ.;
    Mauvaise nouvelle pour eux , pétard mouillé , le mouvement ne s’arretera pas au prétexte qu’il est désormais interdit.. bien au contraire , çà va chier un max

    • @Claude… : Avec les précédents attentats, média, gouvernement et experts exhortaient à « continuer comme avant », ou « à devoir s’habituer », et faire des choses aussi fondamentales que la fête et sortir le soir…

      Alors pourquoi serait-ce différent avec un mouvement social ?

    • Je pense que le froid sera 10 fois plus efficace pour calmer le mouvement.

    • A claude henry de chasne.
      « qu’un déséquilibré ai décidé d’ouvrir le feu.. » C’est curieux, lorsqu’un terroriste commet des assassinats, il est traité de déséquilibré. Vous êtes contaminé par le langage fourchu des politiques et de leurs médias.
      Ces terroristes fomentent leur coup et sont parfaitement conscient de leurs actes et de leur impunité. Peu importe ce que débitent nos guignols de politicards, sur la soit disant « radicalisation » imprévisible…
      A Strasbourg, subitement à 19 h 50 il se radicalise, et subitement… il a des armes dans sa poche et tout aussi subitement il tire dans la foule…etc… Ils nous prennent vraiment pour de demeurés.
      Quant aux Gilets Jaunes (qui ne sont « que » le peuple français) il faut les mâter ! Cette rébellion est interdite voire indécente au vu de nos clowns élyséens, qui font pourtant tout… pour notre bien être.
      La France est tombée dans le caniveau !

  • Pour compléter, il serait dommage que l’excellente formation qu’isl reçoivent en prison ne puissent servir le pays en restant en détention . Pour parodier un article de ce jour à CP, voici un jeune, formé et citadin , notre avenir à contrario des gilets jaunes …

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

L’intérêt pour Emmanuel Macron de choquer par ses propos sur les non-vaccinés est évident. Il en va même de sa survie politique. Profitant de la visibilité de sa fonction, il a provoqué un séisme politico-médiatique lui évitant que les résultats de son mandat s’invitent dans la campagne.

Difficile en effet de trouver quelque chose de positif dans son bilan. Certes, la suppression de l’ISF et le lent démarrage de la baisse des impôts des entreprises sont des mesures tout à fait bénéfiques, de nature libérale. Mais comment les considérer... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Par h16.

S'il faut bien sûr reconnaître qu'être pris en otage est une circonstance éminemment douloureuse, elle permet parfois de mettre le nom de certains dans tous les médias.

Et s'il est vrai que cette médiatisation peut être utile pour permettre un dénouement heureux de la séquestration, il ne faut pas trop se leurrer : dans le cadre de la République française, cette médiatisation permet surtout d'engendrer soutien diplomatique et financier. Eh oui : si, en général, la France se tamponne allègrement de ses ressortissants à l... Poursuivre la lecture

Par Samir Ayoub et Luc Meunier.

Le prix du carburant a atteint un niveau record à la pompe dépassant ainsi celui de 2018, qui avait déclenché le mouvement des gilets jaunes. Or, malgré les récents appels des leaders historiques pour reprendre le mouvement et une forte activité sur les réseaux sociaux, le bilan des premières mobilisations reste relativement mitigé.

Parallèlement, le gouvernement vient d’annoncer « une indemnité inflation » de 100 euros par personne gagnant moins de 2000 euros nets par mois.

Cette indemnité... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles