Un libertarien au Parlement européen

Au sein du Parlement Européen, Bill Etheridge s’est engagé à poursuivre son combat pour la démocratie et la défense de la liberté individuelle, ainsi que pour une application effective mais négociée et mutuellement bénéfique du Brexit.

Par Jean-François Nimsgern.

Le Parlement Européen compte désormais en ses rangs un (nouveau) député européen libertarien, affiché et assumé comme tel.

En effet, Bill Etheridge, élu dans la circonscription des West Midlands en Angleterre, a annoncé ce samedi 6 octobre qu’il rejoignait le Libertarian Party UK, lors de la conférence annuelle de ce mouvement réunie à Milton Keynes.

L’annonce de son ralliement a été accueillie par une ovation debout des quelques deux cents délégués qui avaient fait le déplacement.

Élu député européen en 2014 sur la liste UKIP de Nigel Farage, Bill Etheridge était considéré comme le chef de file de la tendance libertarienne au sein du UKIP, et avait à ce titre exprimé à plusieurs reprises son désaccord sur le virage nationaliste pris par ce parti.

Il pense en particulier qu’une immigration contrôlée et respectueuse des droits de propriété n’implique pas pour autant le rejet de l’autre, et que la xénophobie et la prise à partie systématique de certaines communautés sont indignes.

Constatant que sa position se trouvait en minorité, et n’étant plus en mesure de faire entendre sa voix, il avait annoncé son départ du UKIP le 2 octobre.

Libertarien, pas nationaliste

Au sein du Parlement Européen, Bill Etheridge s’est engagé à poursuivre son combat pour davantage de démocratie et la défense de la liberté individuelle, ainsi que pour une application effective mais négociée et mutuellement bénéfique du Brexit.

Tout au long de son mandat, il s’est illustré par son refus des réglementations liberticides, de l’omnipotence de la Commission Européenne, à laquelle il préfère une Europe faite de coopérations volontaires, et par sa parcimonie à consentir à la dépense publique.

Bill Etheridge a par ailleurs annoncé son soutien à l’initiative Alternative.eu du député tchèque Jiri Payne, du parti des citoyens libres (parti membre de l’Alliance Internationale des Partis Libertariens) qui vise à refonder l’Union Européenne sur la base d’accord bilatéraux et/ou multilatéraux, et qui tiendra sa conférence de lancement à Prague le 20 octobre.

L’Alliance Internationale des Partis Libertariens (IALP), qui était présente à Milton Keynes, en la personne de Jean-François Nimsgern, se réjouit de l’arrivée de Bill Etheridge, et des deux autres responsables UKIP qui l’ont imité ce même jour, chez son membre le Libertarian Party UK.

Elle démontre à nouveau que les idées libertariennes peuvent et doivent être défendues, y compris sur le plan politique. Elles ont trouvé en Bill Etheridge un défenseur sincère et passionné.