L’ingéniosité humaine peut sauver la planète

Le pessimisme environnemental n’a pas lieu d’être. Le progrès apporté par le capitalisme sauve les forêts. Et la planète respire mieux.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Gardons nous de l'arbre qui cache la forêt..

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

L’ingéniosité humaine peut sauver la planète

Publié le 10 septembre 2018
- A +

Par Chelsea Follett.

Beaucoup de gens sont pessimistes quant à l’état de l’environnement. Mais beaucoup ont aussi une vision plus optimiste, estimant que l’ingéniosité humaine peut aider à préserver l’environnement. Ce dernier point de vue est parfois appelé « écomodernisme » ou « écologisme éclairé ».

Jesse H. Ausubel, professeur à l’Université Rockefeller et membre du conseil consultatif de HumanProgress, a joué un rôle essentiel dans la mise en place de la première conférence mondiale sur le changement climatique à Genève en 1979. Il a montré comment le progrès technologique permet à la nature de rebondir.

Par exemple, en augmentant le rendement des cultures pour produire plus d’aliments avec moins de terres, nous pouvons réduire l’impact environnemental de l’agriculture. En fait, si les agriculteurs du monde entier pouvaient atteindre le niveau de productivité actuel de l’agriculteur américain moyen, l’humanité pourrait rendre à la nature une surface terrestre de la taille de l’Inde. Ausubel prévoit qu’à l’avenir l’humanité sera de moins en moins dépendante des ressources naturelles.

Le progrès, source d’écologie

Outre le progrès technologique, le développement économique peut aussi contribuer à la protection de la planète. À mesure que les gens échappent à l’extrême pauvreté et consacrent moins de temps et d’énergie à la satisfaction de leurs besoins physiologiques, ils en viennent souvent à se soucier davantage de la protection de l’environnement.

Par exemple, le déclin incroyable de la pauvreté en Chine, stimulé par la libéralisation économique, a coïncidé avec une meilleure préservation des forêts. En 2015, année la plus récente pour laquelle la Banque mondiale dispose de données, la Chine comptait 511 807 kilomètres carrés de forêt de plus qu’en 1990.

S’il est vrai que la superficie forestière mondiale diminue lentement, le taux annuel de déforestation a baissé de plus de moitié depuis les années 1990, selon l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture. En effet, tandis que la superficie forestière continue de décliner dans les régions les plus pauvres du monde, la superficie forestière augmente par ailleurs en Asie de l’Est ainsi qu’en Europe et en Amérique du Nord.

Alors que l’état de l’environnement d’un pays peut se dégrader au cours des premières étapes du développement économique, lorsqu’un pays atteint un PIB par habitant d’environ 4 000 euros, la surface forestière commence à se redresser. C’est ce qu’on appelle la « transition forestière » ou, plus généralement, la « courbe de Kuznets environnementale ».

Les défis environnementaux doivent être pris au sérieux, mais ils ne sont pas une raison de perdre espoir. Comme pour tant d’autres problèmes auxquels l’humanité a été confrontée, les problèmes environnementaux devraient pouvoir être résolus si l’on dispose de la bonne technologie et si l’on répand la prospérité.


Sur le web. Traduction : Raphaël Marfaux pour Contrepoints.

Voir les commentaires (27)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (27)
  • L ingéniosité de quelques hommes sauvera les autres hommes.

    L’article est très bien mais le titre est tout pourri.

    • Le mien est pas tellement mieux, mais lorsque j entends parler de « sauver la planète », je m’égare. Souvent d ailleurs vous l’aurez remarqué. Je suis un noob encore un peu trop exalté.
      Merci à CP et tant d autres, de m’avoir sorti de ma pensée collectiviste, il n y a pas si longtemps.
      Des années d égarement ça laisse des traces. J Voilà c est dit et puis je suis à la bourre

    • Oui le titre laisse entendre que la planète est en danger, ce qui donne raison aux plus pessimistes. On devrait écire que les acions humaines dans leur ensemble entraînent en plus des effets positifs aussi quelques effets négatifs (comme un médoc). Effets qui se corrigent progressivement par le progrès et l’élévation du niveau de vie.
      Que les plus pessimistes ou les plus inquiets le signalent ne me gêne pas (à chacun sa sensibilité) du moment qu’il n’imposent pas des solutions dogmatiques.

  • Sauver la planète…..surtout pas elle est très bien comme ça et elle n’a rien demandé., Ni les mouettes sur les décharges a ciel ouvert,les étourneaux sont ravis de la culture intensive des hommes de peu de foi….l’ingéniosité des hommes verts finiera par détruire l’habitat des hommes !

  • Je suis d’accord avec l’optimisme. Cependant, je pense qu’il n’est pas souhaitable de chercher les mêmes moyens d’augmenter la productivité agricole que ceux qu’ont utilisés les américains. L’agriculture super intensive n’est pas une méthode ern équilibre avec les sols et les machines superpuissantes non plus. La faim dans le monde concerne surtout les pays où les petits agriculteurs paysans sont très nombreux. Il faut leur apprendre les meilleures méthodes de culture en protection des sols, en utilisation de l’eau, en recyclage de la matière organique. Ce sont eux qui produiront pour des populations en croissance constante.

    • Votre post montre simplement que vous ne connaissez rien de l’agriculture nord américaine hors les ragots de journalistes subventionnés qui on juste survolé le Midwest à 10000 pieds et surtout par rencontré un agriculteur….
      Rendez vous compte, des ploucs qui votent Trump!!!!

    • Cessez de répéter les sottises débitées par les écolos. Si les Chinois et les Indiens ne meurent plus de faim c’est GRACE à la Révolution verte, c’est à dire l’agriculture intensive. La récolte de blé en France est passée de 10 quintaux à l’hectare en 1950 à 40 aujourd’hui.

  • « En fait, si les agriculteurs du monde entier pouvaient atteindre le niveau de productivité actuel de l’agriculteur américain moyen, l’humanité pourrait rendre à la nature une surface terrestre de la taille de l’Inde. Ausubel prévoit qu’à l’avenir l’humanité sera de moins en moins dépendante des ressources naturelles. »
    Pour un tel résultat, l’agriculture américaine est justement hyper dépendante de ressources naturelles: engrais, pesticides, énergie et éventuellement eau au passage.
    Le pari pris sous cette forme, n’est pas gagné, à mon avis.
    Gardons espoir que d’autres solutions existent.

    • Joli étalage de poncifs, les plantes ont besoin d’eau, ce n’est pas nouveau. C’est depuis l’invention de l’agriculture qu’elle exige des apports pour produire davantage.

      • « C’est depuis l’invention de l’agriculture qu’elle exige des apports pour produire »
        Je vois que vous même n’êtes pas avare en poncifs.
        A l’inverse, le votre est utilisé à mauvais escient.
        Les apports ont longtemps été parfaitement renouvelables ce qui n’est plus le cas de nos jours.
        Le modèle Agricultural américain est basés sur des ressources non renouvelables.
        Même l’eau douce pourtant renouvelable, ne l’est plus assez, comme en Californie où l’on pompe plus vite qu’elle ne se renouvelle.
        Concentrer des cultures sur un même lieu peut avoir des impacts négatifs, tout repend de la technique agricole employée.

        • « Même l’eau douce pourtant renouvelable, ne l’est plus assez, comme en Californie où l’on pompe plus vite qu’elle ne se renouvelle. »
          En Californie on pompe surtout pour remplir les piscines et se doucher 4 fois par jour.
          « Le modèle Agricultural américain est basés sur des ressources non renouvelable »
          Du bla bla de journalistes…Allez rencontrer les agriculteurs du Missouri, du Kansas où du Montana et racontez leur ça…A vos risques et périls….

          • Question bla bla vous n’êtes pas mal non plus. 🙂
            « Allez rencontrer les agriculteurs du Missouri, du Kansas où du Montana et racontez leur ça… »
            Leur raconter quoi ?
            Que leur modèle d’agriculture n’est pas durable ?
            Quel idiot soutiendrait le contraire, lorsque tous les intrants: engrais, pesticides et énergies ne sont pas renouvelables.
            Je ne dis pas qu’il n’y a pas de solution, je dis ça ne sera clairement pas la solution actuelle.
            Pour l’eau vous démontrez ce que je dis.
            Concentrez agriculture intensive et forte population et ça fini par coincer au niveau de l’eau.
            Encore fois je ne dis pas qu’il n’y a pas de solution je dis qu’il y a un problème.
            La voie esquissée par l’article, agriculture intensive basée sur des ressources fossiles, ne sera pas la solution, vu que par définition les ressources fossiles ont une fin.

            • Vous dites qu’il y a un problème. Il me semble que plutôt, vous dites qu’il y aura un problème, alors que l’article explique justement que l’expérience montre que l’ingéniosité humaine vient à bout de ces problèmes plus vite qu’ils ne deviendraient cruciaux.

              • Je voulais juste souligner que le modèle agricultural américain actuel n’étant pas pérenne (appuyé sur des ressources fossiles), ne peut être la solution envisagée dans l’article.
                A ma connaissance il n’y a pas encore de problème effectivement, sauf pour l’eau en Californie par exemple.
                Bien malin celui qui pourra prédire quelles seront les solutions de remplacement.
                Il parait raisonnable de penser que l’on se dirigera vers des ressources plus renouvelables que fossiles.
                Les déchets humains ayant encore des marges de progression quant à leur reintégration dans le cycle végétatif.

                • « Bien malin celui qui pourra prédire quelles seront les solutions de remplacement. »
                  Mais on les connais déjà; céréales à paille courte, transgéniques, résistantes aux champignons….(On en sème depuis plus de 10ans dans le Midwest et on arrose pas, de toute façon c’est impossible et ça l’a toujours été)….Semis précoces, sans labour mais avec défonçage tous les deux ans, engins chenillés pour éviter de tasser, traitement hélico pour les mêmes raisons….
                  « Il parait raisonnable de penser que l’on se dirigera vers des ressources plus renouvelables que fossiles ».
                  Oui c’est raisonnablement idiot à l’échelle de 400 ou 500 ans à venir…A moins que vous n’ayez mis au point un tracteur à voiles….

                  • Il serait plutôt pour le tracteur à pédales…

                  • @Kansasbeat et Michel assez C.
                    « Mais on les connais déjà; »
                    Absolument pas ! Dans votre scénario, vous n’en avez un qu’une infime partie.
                    Vous vendez bien vite la peau de l’ours…
                    Vous manque l’énergie durable pour vos tracteurs chenille et vos hélicos, vous manque les sources d’engrais durables et concernant les ravageurs, vous n’avez que solutionné le pb des champignons.
                    Vous n’êtes pas des gens sérieux et responsables avec qui échanger, juste des forts en G…
                    Ça ne m’intéresse pas, merci.

                    • « Vous n’êtes pas des gens sérieux et responsables avec qui échanger, juste des forts en G… »
                      Tellement peu sérieux et irresponsable que j’ai développé une entreprise qui paye 80 salaires tous les mois en France et 210 à l’étranger.
                      Vous n’êtes qu’un crétin ignorant le crane pleins de concepts creux ,prêt à croire n’importe quel charlatan et qui , bien plus grave, ne fait pas confiance aux générations futures pour faire face aux problème qui surviendront…Et nous ne savons pas encore lesquels….

                    • « j’ai développé une entreprise qui paye 80 salaires tous les mois en France et 210 à l’étranger. »
                      Ce qui justifie a vos yeux que votre parole est divine sur tous les sujets.
                      Or vous ne répondez a aucun argument (à part les maladies cryptogamiques) comme tous les fort en G…, blabla, incantations et déni, voilà votre credo.
                      Que proposez vous pour affronter les changements qui s’annoncent ?
                      zéro !
                      Les jeunes y arriveront ! et pour cause, nous seront bien obligés de faire face à vos inconsciences et imprévoyances.
                      Le crétin vous salut bien. monsieur le fort en G…

                    • Ma parole n’a aucune prétention à la divinité mais la votre: si…
                      Vous prétendez connaitre des solutions à des problèmes qui n’existent pas encore en espérant une petite part de crédibilité…Chez les crédules….
                      Vous étayez vos argument creux par la « prévoyance », mais ce que vous prévoyez devait arriver au mieux dans un demi millénaire…
                      Je préfère faire confiance à mes lointains descendants plutôt qu’à vos mesures »d’urgence »qui empestent l’exploitation éhontée de l’ignorance scientifique de nos contemporains.
                      Vous n’avez probablement jamais rien créé, ni géré ni décidé,; votre expérience de la vie se limite à vos petits besoins qui ne sont que vitaux pour vous, c’est pour ça que vous vous masturbez le ciboulot avec des »changements qui s’annoncent » dont tout prouve la sottise et la malhonnêteté de ceux qui s’en font les chantres.

                    • « Vous prétendez connaitre des solutions à des problèmes qui n’existent pas encore »
                      Vous ne savez pas lire ? ou c’est un problème de compréhension ?
                      Ai-je prétendu avoir les solutions ?
                      Jamais de la vie ! (j’ai esquissé une piste)
                      Vous oui, vous avez la solution !
                      D’ailleurs vous prétendez avoir déjà la solution miracle à tous les problèmes : le blé OGM à paille courte avec char d’assaut et hélicoptère de combat, non mais !
                      Qui a la plus grosse ?!
                      « des problèmes qui n’existent pas encore »
                      On se demande pourquoi vous vous vantez d’en avoir la solution alors ?
                      Et bien réfléchissez y aux problèmes à venir , ça s’appelle l’anticipation, outils de tout bon chef d’entreprise.
                      Jusque là, vous et vos ancêtres n’ avez pas eu besoin de cette qualité, vu que vous n’avez connu que la croissance de l’exploitation des ressources.
                      Maintenant il va falloir apprendre à faire plus et mieux avec moins, lorsque les ressources commenceront à se contracter.
                      Seul un idiot soutiendrait que les ressources fossiles ne vont jamais se contracter.
                      Jusque là vous n’avez pas eu beaucoup a réfléchir, la partie était facile, les décennies qui viennent éprouveront votre fanfaronnade de ce jour.
                      Je vous souhaite de revoir votre positionnement mental et de réussir.
                      Il va faire faim…

  • Et n’oublions pas que le CO2, qu’il émane des océans ou qu’il soit d’origine humaine, est excellent pour la croissance des plantes. Plus il y en a et plus la planète verdit.

  • Sauver la Planète? Elle n’a vraiment pas besoin de nous pour être sauvée. Elle est bien plus puissante que les misérables fourmis qui grouillent sur son sol. Il suffit de regarder ce téléfilm qui présente ce qui se passerait si l’humanité disparaissait d’un seul coup. En quelques 5.000 ans il n’y aurait plus rien sur la surface du globe qui la rappellerait, la nature aurait complètement éliminé et recouvert toute construction humaine

  • Samedi, un groupe de quelques dizaines de jeunes adultes défilait sur un quai de Saône au centre de Lyon. Ils étaient du genre plutôt masculin, en tenue de randonneurs estivaux, et ils scandaient un slogan contre le réchauffement climatique au son de quelques trombones à coulisse. Ils ont laissé de leur passage un grand tableau où était inscrite noir sur blanc une litanie de plaintes sur les conséquences du réchauffement du climat. Ils manifestaient pour sommer le Dieu-Etat de faire cesser ce scandale.

    Leur défilé rappelaient les processions anciennes. En des temps reculés, pour s’attirer les bonnes grâces des dieux, ils auraient fait sacrifier des nouveaux nés ou exigé la mort sur un bûcher de quelques sorcières au autres hérétiques.

    Aujourd’hui l’argent a remplacé la vie pour ces nouveaux adeptes d’une religion dite verte. Pour eux, les riches (définis comme étant ceux qui possèdent un bien taxable) ont remplacé les nouveau-nés , les sorcières et les hérétiques. Il faut les sacrifier en faisant couler, non pas leur sang, mais leur argent.

    C’est ainsi que ces nouveaux adeptes de la religion verte mettent tout leur espoir dans toujours plus de taxations pour apporter toujours plus d’argent en offrande au Dieu-Etat qu’ils ont appris à vénérer.

    A leur décharge, le clergé qui a créé la fiction de ce dieu étatiste a aussi organisé la pénurie des compétences pour les rendre incapables. Tout ce qu’ils ont à offrir, après la fin d’études inutiles, à défaut d’ingéniosité, c’est l’argent des autres.

    Quant à l’ingéniosité qui peut sauver la planète (et l’homme) des erreurs humaines (il n’y a que ceux qui ne font rien qui ne se trompent pas) et des catastrophes naturelles, c’est celle des autres, et elle se cultive autrement : dans des conditions plus propices, avec un état d’esprit optimiste qui témoigne d’un enthousiasme (au sens étymologique du terme) qui se passe de faux dieux… et sutout du Dieu-Etat qui voue les poupulations à l’obscurantisme.

  • C’est drôle, mais pour voir l’evolution ces prochaines années, je regarde toujours l’evolutions des dernières années. Je ne vois pas pourquoi on serait capable de « redresser la barre » ces prochaines années vu que nous n’avons pas été foutu de le faire ces dernières années.
    A ce rythme, l’homo occidentalis aura disparu dans moins de 200 ans (j’admets que je fais un peu dans le mélodrame), et ce, sans l’aide de personne autre que lui meme. La mobilité spermatique a chuté de moitié en l’espace d’une génération. La pollution générée par son activité (pour le coup, celle la est forcément anthropologique) et tous les perturbateurs endocriniens montrent dans ce domaine leurs efficacités.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

La couverture médiatique du G20 a été dominée par des sujets brûlants comme l'Ukraine et Taïwan. Mais une initiative intéressante est passée presque inaperçue : les plus grandes nations tropicales ont formé une triple alliance pour sauver leurs forêts.

Les trois nations abritant l’essentiel des forêts tropicales du globe, le Brésil, la République démocratique du Congo et l'Indonésie, qui représentent à elles trois 52 % de la forêt tropicale de la planète, ont officiellement lancé, lundi 14 novembre, un partenariat visant à coopérer à l... Poursuivre la lecture

On ne parle plus guère d’Al Gore. Il s’est médiatiquement discrédité par son train de vie luxueux, son enrichissement via des sociétés liées fortement à l’affaire climatique et à ses démêlés publics et croustillants autour de son divorce. Il n’en reste pas moins qu’il est toujours actif et a construit une organisation impressionnante constituant une véritable structure de lobby mondialisée avec des méthodes sophistiquées de communication et d’infiltration des cercles influents.

Tout est transparent, il suffit de visiter les sites de l’... Poursuivre la lecture

Affiche sur laquelle est marqué : "there is no planet B"
3
Sauvegarder cet article

Le vandalisme se verdit pour paraître acceptable. Si les militants écologistes se sont longtemps vantés d’être non-violents, la multiplication des discours anxiogènes a conduit certaines personnes à radicaliser leurs moyens d’action.

 

Sabotez, il en restera toujours quelque chose...

En octobre 2020, le mouvement La Ronce appelait ainsi à multiplier les actions ciblées de sabotage à petite échelle telles que le débouchage de bouteilles dans les rayons de magasin, crever les pneus des SUV (véhicules utilitaires sport)… pour ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles