François de Rugy remplace Nicolas Hulot

François de Rugy remplacera Nicolas Hulot à la tête du ministère de la Transition Écologique.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

François de Rugy remplace Nicolas Hulot

Publié le 4 septembre 2018
- A +

Par la rédaction de Contrepoints.

François de Rugy, qui préside actuellement l’assemblée nationale, va remplacer Nicolas Hulot au poste de ministre de la Transition Écologique. Plusieurs personnalités ont été approchées après la démission fracassante de Nicolas Hulot, qui s’était déclaré impuissant à combattre les « lobbies » au sommet de l’État. Parmi elles, Daniel Cohn-Bendit, qui s’est finalement désisté.

En choisissant François de Rugy, Emmanuel Macron opte pour la fidélité à sa personne plutôt qu’à la pression médiatique. Politicien aguerri, élu professionnel qui a commencé sa carrière à Nantes au sein de Génération Écologie et des Verts, c’est l’élection d’Emmanuel Macron qui lui permet d’avancer de manière décisive dans sa carrière, via sa nomination à l’Assemblée nationale.

Opposant historique à l’implantation de Notre-Dame des Landes, François de Rugy pourrait ainsi permettre au gouvernement de retrouver un peu de lustre auprès des citoyens les plus attentifs aux cris d’alarme des associations et lobbies écologistes.

Voir les commentaires (27)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (27)
  • J’ai hâte de voir comment notre ministre de la transition écologique va changer ma vie a la campagne, devrais je acheter des bougies et me chauffer a la bousse de vache bio et sortir la vieille calèche de la remise pour aller en ville…

    • « me chauffer a la bouse de vache bio » : NAN ! élever des animaux c’est mal, espèce de réchauffiste !

    • Ben il pourrait commencer par interdire le survol continuel des champs pour vérifier ce qui y pousse? (des fois qu’un agriculteur ait mal déclaré un champ de maïs qui sait?)

  • On verra bien combien de temps il tient ; depuis l’élection de Donald Trump, les bastions bobo-écolo se fissurent un peu partout dans le monde. Dernière nouvelle en date : la province d’Alberta (Canada) s’est retirée des accords sur le climat.

    • des accords sur le climat qui sont tout sauf des accords sur le climat…
      je pense que si vous croyez au rca vous désirez ardemment que la chine et l’inde pour ne citer qu’eux se retirent de ces accords!!!

      je crois qu’n pays a promis qu’après qu’il a eu atteint son pic d’émission dont il ne fixe pas de date , il baissera ses émissions…

      que des gens se réjouissent d’accord de ce genre…

  • Macron place ses copains……rien ne change en fait..

  • Un taré va remplacer un autre taré. Il ne pouvait, bien entendu, pas en être autrement dans ce pays dirigé par des énarques.
    Qu’on ait songé, ne serait-ce qu’une seconde, à Cohn Bendit montre le niveau d’imbécillité abyssale auquel nos dirigeants sont arrivés.
    Et quand on pense qu’ils ont touché le fond, ils creusent…

  • Il n’y a que moi que ça choque cette valse de députés devenant ministres et inversement ?

    Et la séparation des pouvoirs ?

    • Les ministres issus de la société civile ont tendance à en avoir vite marre de servir de caution et de marge de manoeuvre dans les arbitrages. On est donc limités aux députés et aux amis de Brigitte…

    • AxS, moi aussi, ça me choque profondément ce jeu de chaises musicales avec un président qui se prétendait exemplaire, « les yeux dans les yeux », pour reprendre une expression devenue célèbre!

  • Ce qui m’étonne c’est que ce type, 4ème personnage de la répupu se rétrograde à ministre !
    Peut-être qu’il a conscience d’une mission messianique ?

  • Ce mec est une pastèque: Vert dehors mais rouge dedans…

  • François Goullet de Rugy … Un politicien professionnel. Etudes à Sciences Po Paris (1994), période au cours de laquelle il entre en religion écologiste. Sa fiche Wikipédia ne signale pas la moindre activité en dehors de la politique.
    Le président Macron confie donc ce qui est sensé être un grand ministère à un politicien sans aucun compétence ni aucune expérience de quoi que ce soit en dehors du marigot écologiste.

    Ce pays est foutu.

  • Et François de rugir … écologie, écologie… Ben quoi, Nicolas hululait bien!

  • comme on dit, un clou chasse d’autre

  • il va bien trouver une nouvelle forme de com.
    le gouvernement a trouvé la forme pour le faire sortir du perchoir de l’assemblée..( qui ne voulez plus la céder ) … mettre Ferrand au poste alors qu’il est en attente de repasser en justice ? suite au prochain épisode !!

  • Si je ne m’abuse il était question de laisser le « perchoir » à une autre personnalité dont le nom m’échappe à mi-mandat, ce qui risquait de poser quelques petits soucis d’ego. Problème réglé.

  • * Vous risquez d’être vite déçus, d’après France-Info car ne comptez pas sur le changement avec lui … l’écologie est la préoccupation subalterne de Macron :
    https://www.francetvinfo.fr/politique/eelv/pourquoi-les-ecolos-ne-sont-pas-du-tout-surpris-de-la-nomination-au-gouvernement-du-tres-ambitieux-francois-de-rugy_2924999.html

  • a ce poste nous n’avons pas besoin d’un « politicien aguerri » mais d’un scientifique compétent capable d’analyser les problèmes et de trouver des solutions compatibles , mai avec un tel président dont la nullité est le métré étalon on est loin du compte , copinage est sa seule solution!

    • A ce poste, le risque qu’un scientifique compétent soit inaudible est tel qu’on ferait bien des économies en supprimant le poste lui-même.

  • Vu la façon dont il sait prendre le vent, l’éolien a de l’avenir avec lui !!!

  • Ce qui me surprend le plus, c’est qu’en France, la cinquième République a tellement peu de considération pour la représentation nationale, que le quatrième personnage de l’Etat préfère quitter ce poste pour aller diriger le ministère de l’impossible et du mensonge.

  • Il a obtenu dernièrement un doctorat avec mention ‘ très bien  » dans les sciences de l’opportunisme et s’est aussi distingué par son courage à Grigny devant les djeuns !

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

« La vraie question que vous devriez vous poser est : aujourd’hui l’État français prélève à peu près 62% de la richesse française et rien ne marche […] Qu’est-ce qu’ils font de notre pognon ? »

 

Ces mots de Charles Gave prononcés à l’antenne de Sud Radio sonnent comme du bon sens. Si la question initiale visait le secteur régalien, elle se pose également pour la politique environnementale. Cette année, le ministère de la Transition écologique a été doté d’un budget de 45,5 milliards d’euros, soit cinq fois celui des Affair... Poursuivre la lecture

J'ai trop souvent prévenu que la richesse et la prospérité de l'Occident pouvaient disparaître en un clin d'œil à cause de politiques irrationnelles. L'Europe a pillé les dividendes de la paix de l'après-guerre froide, emprunté à la génération suivante et est maintenant confrontée à un hiver long et froid, sans autre choix que la misère. Tout cela en se pliant à une idéologie verte qu'elle ne peut plus se permettre économiquement et qu'elle semble incapable d'abandonner politiquement.

Après un départ émotionnellement brutal de ma carri... Poursuivre la lecture

Député depuis 2017, François Ruffin se présente aujourd’hui comme l’un des piliers de La France insoumise. De là, l’intérêt de prendre connaissance du dernier entretien qu’il vient de donner à l’Obs, « La gauche doit parler aux gens qui travaillent », 4 août 2022).

 

Vers l’économie de guerre climatique

À dire vrai, l’entretien apparaît d’un très faible niveau, digne d’un lycéen gauchiste de la fin des années 1960. Rien, ou si peu, à retenir de ce texte qui exsude la haine des riches (ceux qui gagnent plus de 2000 euros par... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles