Sauver la planète ? Quand les people se font prêcheurs d’Apocalypse

200 personnalités signent dans « Le Monde » une tribune pour « Sauver la planète : une démarche autoritaire, qui s’inscrit dans la droite ligne de l’écologie punitive et décroissantiste.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Sauver la planète ? Quand les people se font prêcheurs d’Apocalypse

Publié le 4 septembre 2018
- A +

Par André Heitz.

La démission fracassante – selon les médias – de M. Nicolas Hulot en a désinhibé plus d’un. Dernier événement en date, une tribune dans Le Monde du 3 septembre 2018 (date sur la toile), « « Le plus grand défi de l’histoire de l’humanité » : l’appel de 200 personnalités pour sauver la planète »…

Car la planète – qui en a vu d’autres – est menacée :

Nous vivons un cataclysme planétaire. Réchauffement climatique, diminution drastique des espaces de vie, effondrement de la biodiversité, pollution profonde des sols, de l’eau et de l’air, déforestation rapide : tous les indicateurs sont alarmants. Au rythme actuel, dans quelques décennies, il ne restera presque plus rien. Les humains et la plupart des espèces vivantes sont en situation critique.

Voilà des gens qui viennent subitement de découvrir, parce que M. Hulot a finalement fait son caprice, que « tous les indicateurs sont alarmants ». Ils vivaient pour la plupart dans le luxe, le calme et la volupté – avec une contribution personnelle considérable aux désordres dénoncés  – et s’aperçoivent soudain que « [l]es humains […] sont en situation critique ». Rassurez-vous : ils (les signataires) continueront à vivre dans le luxe et la volupté (pour le calme… quand on voit les dérives accélérées vers l’intolérance, le repli identitaire, social et économique, la violence…).

Grandiloquent et vide de sens

Cet appel, aussi grandiloquent et vide de sens que tous ceux qui l’ont précédé, se fonde sur un gimmick des prêcheurs d’apocalypse éculé :

Il est trop tard […]. Mais il n’est pas trop tard pour éviter le pire.

On s’attend donc à ce que ces sommités de la pensée et de l’action politiques et sociétales nous suggèrent, sinon un plan d’action, du moins quelques orientations. Car,

Il est temps d’être sérieux.

Ce qui signifie par implication qu’avant, du temps de M. Nicolas Hulot au gouvernement – ou de Mme Ségolène Royal auparavant, ou encore… – on ne l’était pas ; c’est un constat que nous pouvons partager, toutefois pour des motifs que ces « personnalités » ne partageront pas. Mais il est vrai qu’après y avoir contribué pendant plus d’un an, M. Hulot vient de découvrir qu’en fait, la politique gouvernementale n’était pas à la hauteur.

Soyons donc, enfin, sérieux. La tribune se poursuit par trois points dont les deux premiers sont essentiellement répétitifs :

Nous considérons donc que toute action politique qui ne ferait pas de la lutte contre ce cataclysme sa priorité concrète, annoncée et assumée, ne serait plus crédible.

 

Nous considérons qu’un gouvernement qui ne ferait pas du sauvetage de ce qui peut encore l’être son objectif premier et revendiqué ne saurait être pris au sérieux. 

Considérez… considérez… Ça ne mange pas de pain et n’engage à rien. N’engage à rien, sur le plan personnel, les auteurs de cette sentence d’opprobre qui ne peut que s’abattre sur un gouvernement qui doit gérer des réalités nationales et internationales.

Initiative franco-française

Notez bien que, ayant fait le constat d’une « question de survie » planétaire, les « personnalités » se limitent à une tribune dans un journal hexagonal – fut-il dans un lointain passé de référence – et à une interpellation essentiellement gaulo-gauloise.

Il y a certes quelques signatures non françaises mais, pour « [l]e plus grand défi de l’histoire de l’humanité », cela fait singulièrement étriqué. S’adresser au seul président jupitérien, avec peut-être une copie pour information au Premier ministre, d’une nation qui occupe 0,43 % des terres émergées et représente 0,89 % de la population mondiale, pour mettre fin à un « cataclysme planétaire » témoigne d’un extraordinaire sens des proportions.

Tout aussi étriqué et irréaliste est le « programme » :

Nous proposons le choix du politique – loin des lobbys – et des mesures potentiellement impopulaires qui en résulteront.

Curieuse construction pour prendre l’ennemi dénoncé (comme en d’autres temps le juif et le franc-maçon) dans le filet du « choix du politique ». Un choix par rapport à quelles autres options ?

Les signataires ont le grand courage de mentionner « des mesures potentiellement impopulaires », en concédant toutefois que « [d]e très nombreux autres combats sont légitimes ».

La caste des people s’exprime

Cela incite à demander à cette auguste assemblée virtuelle de pipoles confirmés ou en devenir – au sein de laquelle se sont égarés quelques scientifiques – quelles « mesures potentiellement impopulaires » au sein de ladite assemblée ils sont prêts à entériner et à promouvoir au sein de leurs castes.

Que les exilés fiscaux s’expriment en premier ! Car, vous l’aurez peut-être remarqué, dans toute cette agitation qui suit la piteuse sortie du chevalier blanc Hulot prétendument terrassé par les dragons noirs des lobbies, il est beaucoup question de « transition écologique » et pas du tout de « transition solidaire ».

Cela mène à une interrogation bien plus fondamentale. Ces braves gens, et notamment les bac + 5 voire + 10, ont-ils pris la mesure des conséquences de leur soudain prurit planétophile, et fondamentalement misanthrope ?

Prenons des mesures « impopulaires », en droite ligne de l’« écologie » punitive et décroissantiste ; avançons le jour du dépassement – pas celui, ridicule, de la Terre, mais celui du budget mensuel de nombreux ménages… ouvrons tout grand la voie aux extrêmes de la politique – de droite et de gauche, ceux qui forment sur certains points un grand tout. Des extrêmes qui sont déjà à l’œuvre ou sur le point de faire exploser le vivre ensemble autour de nous, à nos portes.

Nous n’avons pas besoin de ça ! Et pour la « transition écologique », celle dont nous avons besoin est aux antipodes des utopies « écologistes ».

Voir les commentaires (24)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (24)
  • Ils pourraient par exemple commencer par donner l’exemple au lieu de faire de se faire de la com. Car ils polluent bien plus que le citoyen moyen. Vendre leur voiture et leur yacht, prendre le train au lieu de l’avion, etc… Mais non ils préfèrent emmerder le monde avec leur caprice futile!

  • L’essentiel des signataires sont des artistes, comédiens, cinéastes, musiciens… bref des professionnels du spectacle. Un bel exercice de communication. Le texte est grandiloquent est creux comme j’en ai rarement vu. On croirait un discours du maire de Champignac 😀

    • Faut avouer qu’il n’y a pas grand-chose de concret. Pas de loi à promulguer, pas de parti pour qui voter, même pas de coupable à guillotiner. Comment voulez-vous faire une révolution vertueuse dans ces conditions? Je vous le demande!

    • Tous ces professionnels du spectacle ne se caractérisent pas par le volume de leur cerveau ni la hauteur de leurs pensées.

  • En même temps, je ne suis pas certain que le bon peuple appréciera vraiment ce type de tribune, quand il verra le nom des signataires.
    Les people, ça va quand on les voit dans Closer du salon de coiffure, par contre, quand ils font la leçon à la plèbe, le résultat peut être désastreux pour « la cause ».

  • Certains diront qu’ils polluent plus que les autres a cause de leur train de vie…c’est vrai , mais en baissant le train de vie des autres leur jardin d luxure sera plus beau et propre….jadis le roi se réservait la chasse..pour éviter que les gueux exterminent la faune de France !
    Ils sont vraiment graves ces artistes et chasseurs de subventions , ils croient dur comme fer que leur rôle est de sauver la planète et que leurs château en Espagne et leurs voyages vers des régions longtaines est sans importance ,ils sont l’élite, ils ne rendent de compte a personne , ils sont a la table du roi pour le divertir,le roi serait bien seul sans sa cour 🙁
    Nota: tout le monde sans fout ,ce genre de truc est destiné au roi pour lui rappeler qu’ils existent et qu’ils ont faim et qu’il serait temps de serrer la ceinture du peuple.

    • Il faut être d’une prétention inouïe pour vouloir sauver la planète. Qu’ils s’occupent uniquement de leurs fesses pas toujours bien propres et des ordures qui trainent dans leur parti et tout ira bien.

      • @théo indice : je confirme ils sont d’une prétention inouïe 😉
        interview à la radio (RTL) d’un chanteur de nieme zone : – « pourquoi écrivez vous (des chansons) sur les petites gens ? » – « ah ba parce que les petites gens m’intéressent bla bla  » voilà dans leur mental décérébré il y aurait des petites gens, et bien sûr ils n’en sont pas et bien sûr ils savent ce qu’est « être petit ou grand »

  • je viens de m’en farcir un..je .lui ai dit et tu fais quoi?
    j’économise l’eau ,alors qu’il reconnait que sa région n’en manque pas ,et je trie mes déchets.

  • C’est le genre de machin qui passent inaperçu quand on en parle pas. C’est pas comme ça qu’on va diffuser les principes libéraux..

  • Sauver la planète ! La bonne blague…
    Comme le président de la république qui se prend pour La France, l’humanité se prend pour la planète.
    Si nous sommes polis, nous parlerons de métonymie.
    Si nous sommes réalistes, nous dirons que nous pétons plus haut que notre cul !

    • Rappelons quand même qu’avant l’apparition de l’Homme, la Terre a connu cinq extinctions de masse (dont l’une, le Permien, a failli être définitive) et deux « boules de neige » avec glaciation de la totalité des terres émergées.
      Ces catastrophes sont réelles, et, à ce titre, ont de fortes probabilités de se reproduire dans le futur. Bien plus que les élucubrations habituelles sur le réchauffement anthropique dont le seul mérite est de rapporter gros.

  • Combien ont signé de peur en cas de refus d’ être victime d’ostracisme ?

  • En quoi le fait d’avoir eu de la chance et des parents nés avant toi, d’avoir un métier qui te mets dans la lumière et te gave de fric, donnerait des compétences en économie et en écologie ?
    Le rappeur de la dernière infraction ou la vedette de « Plus belle-Si grand soleil » n’a aucune autorité morale.
    Ils ne doivent leur mise en avant qu’aux merdias et journalopes qui leurs tendent micros et caméras pour avoir des places gratuites pour leurs familles.

    • Ils n’ont a priori pas plus de compétences que vous et moi. Mais ils peuvent représenter, ce que nous ne sommes probablement pas, des leaders d’opinion, dotés de la capacité d’entraînement des foules. Syndrome du « vu à la télé ».
      La sécurité routière, qui fait souvent appel à des célébrités dans ses spots est, par exemple, coutumière du fait.

    • arrêtez avec la compétence….
      si il s’agissait de compétence on ne voterait pas. la décision à la majorité ne peut aboutir à élire des gens compétents en quoi???.. . Il n’ y a aucun problème avec un ministre de l’écologie « incompétent » et beaucoup avec l’utilité d’un ministère de « l’écologie ou de l’environnement »…

  • Vivement  » les Enfoirés chantent pour sauver la planète « , avec une tournée nationale !
    Et retransmis sur France 24, pour que les bengalis sachent que les zélites du pays des droits de l’homme s’ égosillent pour les sauver…

  • Le ridicule ne tue pas . La preuve: il y a encore ces 200 hurluberlus plus un, Hulot, qui continuent à se prendre pour des sauveurs d’une planète qui en a ras le bol de les entendre pérorer bêtement. Et il paraît qu’en plus, ils vont aller marcher pour bien crier leurs inepties!

  • Le plus drôle est que la planète ne court AUCUN danger: elle a connu de bien plus graves situations, sans dommage majeur, inutile de le rappeler plus précisément.
    Ce qui est en danger c’est l’humanité, et ça n’a pas une très grande importance. Elle concourt elle-même à sa destruction, et quel que soit l’avenir, d’ici quelques dizaines de milliers d’années, elle aura disparu, comme toute autre espèce est susceptible de le faire. Ces 200 personnalités ???? ne sont qu’un pitoyable échantillon d’orgueilleux et de trouillards, obsédés par la prétendue originalité de l’espèce humaine. Mais c’est vrai que celle-ci aura créé bien des surprises.

    • @genau
      Auriez vous une boule de cristal pour prévoir que « l’humanité disparaîtra d’ici quelques milliers d’années? ».
      L’humanité « pensante » est bien différente des autres espèces « non pensantes »,ce qui lui confère bien une originalité.
      L’humanité a connu aussi de graves situations ce qui ne l’empêche pas d’être toujours debout.
      Contrairement à ce que vous prétendez son salut viendra bien de la science ou ne viendra pas.
      La science, qui est à l’origine de découvertes extraordinaires très récentes qu’il est inutile de rappeler,est loin d’avoir dit son dernier mot,et pour l’instant rien n’est définitivement joué, même si le temps presse pour les raisons multiples que l’on sait,et bien sûr sous réserve qu’elle soit utilisée à bon escient.
      La devise humaine n’a-t-elle pas été jusqu’à présent:
      « Point n’est besoin d’espérer pour entreprendre,ni de réussir pour persévérer »?

  • En fait du point de vue du CO2, la France est en tête des pays européens. Si tous les pays développés émettaient le même CO2/personne qu’en France les émissions mondiales seraient bien plus faibles. Le message devrait être « faite comme nous pour sauver le monde ». Sur ce point, on pourrait dire « cocorico! ». On ne le fait pas car ça serait entendu comme « vive le nucléaire »…

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Député depuis 2017, François Ruffin se présente aujourd’hui comme l’un des piliers de La France insoumise. De là, l’intérêt de prendre connaissance du dernier entretien qu’il vient de donner à l’Obs, « La gauche doit parler aux gens qui travaillent », 4 août 2022).

 

Vers l’économie de guerre climatique

À dire vrai, l’entretien apparaît d’un très faible niveau, digne d’un lycéen gauchiste de la fin des années 1960. Rien, ou si peu, à retenir de ce texte qui exsude la haine des riches (ceux qui gagnent plus de 2000 euros par... Poursuivre la lecture

Le 20 mai dernier, Élisabeth Borne nommait son premier gouvernement. Le second gouvernement Borne, nommé dans la foulée des résultats des élections législatives de mi-juin, s’est révélé n’être en fait qu’un remaniement, sanctionnant les ministres défaits, en difficultés politiques ou nommés à d’autres fonctions. Aussi, les décrets d’attribution des ministères pris le 1er juin 2022 et 8 juin 2022 restent-ils en vigueur. Car les décrets d’attribution des ministres en disent plus sur la politique qui va être menée par le président de la Républiq... Poursuivre la lecture

gouvernement remaniement
0
Sauvegarder cet article

Ce lundi à 16 heures Emmanuel Macron a convoqué un Conseil des ministres à l'Élysée, quelques heures après la nomination du nouveau gouvernement. Il pourrait notamment y être évoquée la question de confiance que la Première ministre Élisabeth Borne peut poser à l'Assemblée à l'issue de sa déclaration de politique générale prévue mercredi. La cheffe du gouvernement n'a pas encore dit si elle engageait ou non sa responsabilité.

L'Élysée annonce que la p... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles