Démission de Hulot : Mr Macron, supprimez le ministère de l’Écologie !

Mr Macron, tirez la même conclusion que Nicolas Hulot : le ministère de l’Écologie ne sert à rien.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Démission de Hulot : Mr Macron, supprimez le ministère de l’Écologie !

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 28 août 2018
- A +

Par Olivier Maurice.

La désertion de Nicolas Hulot du gouvernement offre à Emmanuel Macron la possibilité de prendre une décision qui le rendra populaire et qui est absolument nécessaire : celle de supprimer une fois pour toutes le ministère de l’Écologie.

L’écologisme fait partie de ces héritages des guerres du XX° siècle et qui ont insidieusement pourri la vie des gens et rongé la société et l’économie depuis bientôt 50 ans. Parti du Danemark en 1975 le slogan « Atomkraft ? Nej tak » a fait le tour de la Terre en propageant cette idéologie irrationnelle selon laquelle l’Homme courait à sa perte s’il ne tournait pas le dos à tout ce qu’il s’évertuait à mettre au point depuis l’aube de l’humanité : la science, la technologie, l’économie, la philosophie …

Une société tétanisée

La pulsion de retourner à l’humain animal et primitif est la traduction d’une peur millénariste que les gouvernements successifs, loin de combattre, ont savamment entretenue et cultivée. Le résultat en est criant : une société totalement apeurée qui tremble à chaque fois qu’elle allume la lumière, passe à table ou se lave les dents, se demandant si elle fait bien les choses comme il faut pour sauver la planète.

Notre planète a 4,5 milliards d’années, elle n’en a rien à faire de savoir si vous coupez l’eau quand vous vous lavez les dents ou non. L’être humain est un être vivant, pas un concept scolaire. Les êtres vivants s’adaptent pour survivre. C’est le principe même de la vie. Même les dinosaures, pourtant endormis par des millénaires de suprématie et de gabegie écologique (imaginez la quantité de glyphosate qu’il faudrait pour atteindre le niveau de destruction de végétaux causé par un troupeau de brontosaures), ont survécu à l’apocalypse. Ils se sont adaptés, ils se sont transformés et on les appelle maintenant des oiseaux.

Le ministère qui ne sert à rien

Oui, l’être humain a développé une puissance jusqu’alors inconnue et potentiellement dangereuse. Mais ce n’est pas en renvoyant l’humanité à l’âge de pierre ou en cassant ses jouets comme un enfant gâté que l’on avancera.

Mr Macron, tirez-en la même conclusion que Nicolas Hulot : le ministère de l’Écologie ne sert à rien. Il n’a pas apporté un seul élément positif à la vie des Français depuis qu’il a été créé. Il n’a amené que taxes sur l’énergie, règlements abscons, embouteillages et séances de moralisation quotidienne.

Supprimez le ministère de l’Écologie et vous pourrez compter sur le soutien de beaucoup plus de  Français que vous ne pouvez l’imaginer, tout en réglant par la même une bonne partie de votre casse-tête budgétaire en lançant un signal positif à la reprise de l’activité économique.

 

 

Voir les commentaires (83)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (83)
  • Chiche, on élargit le débat sur l’utilité des autres ministères ?

  • Comment est-ce possible d’écrire un article aussi abruti ? Nier la catastrophe écologique en cours, avec toute l’étendue des informations disponibles sur le sujet, témoigne d’une effarante indigence intellectuelle doublée d’une malhonnêteté crasse.

    Ce qui pourrit la vie des gens ce n’est pas l’écologisme, mais les libéraux indigents de votre acabit prêts à fermer les yeux sur l’évidence de la catastrophe en cours pour préserver leur vision du monde totalement périmée.

    Pour votre information :

    • 90% des grands poissons ont disparu des océans.
    • 97% des forêts primitives ont été détruites. En Amazonie, la surface d’un terrain de football de forêt disparait toutes les 7 secondes. Entre 1990 et 2012, le Honduras a perdu près de 40% de ses forêts, le Nigeria 52% et le Togo 60%.
    • 98% des prairies primitives ont été annihilées.
    • 40 à 70% des oiseaux communs sont en déclin en Europe, et 50 à 85% des habitats abritant la faune et la flore sont dans un état de conservation critique. Même les insectes disparaissent. La masse d’insectes collectés par des pièges de surveillance dans la réserve naturelle d’Orbroicher Bruch
    dans le nord-ouest de l’Allemagne a diminué de 78% en 24 ans.
    • Les glaciers ont reculé d’environ 500 mètres depuis le début de l’ère
    industrielle.
    • Sur la période 1970-2004, les émissions de gaz à effet de serre (GES) ont augmenté de 70% passant de 28,7 milliards de tonnes-équivalent CO2 en 1970 à 49 milliards en 2004.
    • Après 2030, les températures augmenteront dans une fourchette comprise entre +1,1°c et +6,4°c à l’horizon 2090-2099 par rapport aux températures moyennes de la période 1980-1999.
    • Les émissions de CO2 ont augmenté de 40 % entre 1990 et 2008, et la montée actuelle du niveau des mers serait supérieure de 80% aux prévisions passées.
    • Presque 50% des sols sont gravement touchés par la contamination, l’érosion, le tassement, l’urbanisation massive ou encore la désertification.
    • L’acidification des océans a augmenté de 30% depuis le début de la révolution industrielle. Selon la Convention sur la diversité biologique (CDB), d’ici 2050, l’acidité des océans pourrait augmenter de 150%, il n’y aurait plus de poissons dans l’océan, un désastre écologique mondial.

    Mais surtout, ne changez rien.

    « Quelle époque terrible que celle où des idiots dirigent des aveugles »

    • Trop rigolo j’aime le pH des océans augmentant de 150% peut être que oui peut être que non mais se baigner dans un océan d’acide sulfurique sera sans doute un délice ….

      • pas de soucis, le ph moyen est encore largement supérieur à 8 , donc il est basique et loin d’être acide.
        L’ « acidification » en question est une baisse très légère de quelque centième par an . Une « augmentation de 150%  » du ph ne signifie rien.

        • Si, si une augmentation du pH de 150%, ça veut dire qu’il va baisser de 0,17, ooaaah j’ai peur! (pH=-log[H+])

    • Alors, je veux bien qu’on me traite de méchant libéral.
      Mais honnêtement, que peut faire un ministre de l’écologie de la République Française concernant – par exemple – l’Amazonie ??

      J’ai mis 1s de plus à fermer le robinet d’eau tout à l’heure en me lavant les mains, j’ai tué un arbre ?

      L’écologie doit comprendre qu’elle n’arrivera à rien en voulant détruire/interdire/empêcher/limiter. Car une majorité d’humains s’en foutent.
      Et vous avez beau expliquer, rappeler des faits, ils continueront à s’en ficher.
      Car il faut avant tout manger, ne pas avoir froid, ne pas avoir chaud, pouvoir aller au travail sans être en retard, etc.
      Et entre ça et un ours polaire, le choix est très vite fait.

      Vous n’aimez pas ? Pourtant c’est la réalité. La refuser n’y changera rien : vous échouerez dans votre quête, et les problèmes que vous pointez continueront.

      Alors, pourquoi continuer ? Pourquoi ne pas changer de méthode, pour une fois ?
      Pourquoi ne pas penser à une écologie constructive, qui apporte aux hommes plutôt que détruire ?

      Un exemple, peut être fou : il y a trop de pollution atmosphérique dans les villes. Pourquoi ne pas lancer des projets de réacteurs dépolluants ? avec la R&D, la production, etc. qui va avec ?
      (oui je sais, en biologie on appelle ça « un arbre », mais il semblerait que ça pousse mal sur du béton)

    • ouh là, tous les poncifs de la bible écologiste passés en revue.
      Les chiffres que vous assénez sont hautement fantaisistes.
      Par exemple « Après 2030, les températures augmenteront dans une fourchette comprise entre +1,1°c et +6,4°c à l’horizon 2090-2099 par rapport aux températures moyennes de la période 1980-1999″
      vous êtes sérieux, une fourchette de + 1.1 à … + 6.4 °c, d’une précision chirurgicale, et en plus assortie d’un futur, même pas du conditionnel.
      Tout le reste est à l’avenant … »selon des études… »
      Moi aussi, je peux faire tourner un modèle qui me montrera ce que je souhaite, en choisissant bien mes paramètres.
      rappel: la peur est mauvaise conseillère.

      • D’accord, alors quels sont vos chiffres réalistes monsieur le grand scientifique ? Si les fourchettes sont élevées c’est parce que imbrication intime des écosystèmes rend difficile le calcul exact des conséquences de la perturbation humaine sur leur évolution. Des chiffres plus précis seraient justement plus suspects d’être erronés car personne ne peut prétendre appréhender exactement le bouleversement d’environnements complexes. Vous qui êtes libéral, lisez Taleb à ce sujet si vous ne comprenez pas.

        Bref, voilà néanmoins des données chiffrées du mix énergétique français (source : ministère de l’énergie. Truqués j’imagine ?) pour vous qui êtes sceptique : https://www.connaissancedesenergies.org/fiche-pedagogique/mix-energetique-de-la-france.

        Expliquez-moi comment vous comptez continuer à vivre dans un paradigme de dette-croissance productiviste et consumériste, avec une économie toujours plus énergivore qui dépend à au moins 80 % d’énergies fossiles non renouvelables ? Et ne me parlez pas de développement durable ou de croissance verte, pitié (les énergies dites « renouvelables » non seulement ne comptent que comme une INFIME partie du mix énergétique, mais loin de REMPLACER les énergies fossiles, elles s’y AJOUTENT pour combler une demande CROISSANTE en énergie. J’espère que c’est assez clair).

        Ces temps de confort et d’abondance seront bientôt terminés, et il faut vous y résoudre. Et contrairement à ce que vous croyez, je n’ai pas peur mais je m’en réjouis.

        • « Blah… Toujours plus énergivore… Non renouvelable…Ces temps de confort… Je m’en réjouis. »

          C’est dingue, M. Thomas Malthus tirait justement la sonnette d’alarme il y a… oh, un peu moins de 200 ans. On ne l’a pas écouté, et regardez où on en est! Des humains partout, ça grouille, ça refuse de crever en bas âge, ça se vautre dans des habitats confortables, ça invente des médicaments pour se soustraire à l’ordre naturel, ça pousse l’indécence jusqu’à multiplier les rendements agricoles au lieu de mourir de faim comme on leur dit, mais! Aha! Rira bien qui rira le dernier! La fin du monde est pour demain!

        • socrate disait déjà la même chose il à 2500 ans. Il a eu une très longue descendance de prophètes d’apocalypse qui ont toujours eu beaucoup de succès mais se sont systématiquement TOUS trompé mais cette fois c’est juré c’est la bonne… l’homme n’apprend jamais de ses erreurs, c’est pathétique…

        • Vous devriez lire « La peur exponentielle » de Benoit Rittaud.
          https://www.amazon.ca/peur-exponentielle-Beno%C3%AEt-Rittaud/dp/2130633692

          « dette-croissance productiviste »
          Que signifie ce terme auto-contradictoire ?

          « Ces temps de confort et d’abondance seront bientôt terminés. […] je n’ai pas peur mais je m’en réjouis. »
          Lancez-vous en politique, vous avez déjà toutes les qualités émotionnelles et le style millénariste.
          Montrez-nous le chemin.

          Non, la fin du monde n’est pas imminente – consultation gratuite : http://www.ourworldindata.org

        • « Des chiffres plus précis seraient justement plus suspects d’être erronés car personne ne peut prétendre appréhender exactement le bouleversement d’environnements complexes. »

          1. Alors des chiffres moins précis sont moins suspects d être erronnés que des chiffre précis ? La justesse dans l’imprécision. Youpi.

          2. Oui, il y des gens qui peuvent appréhender exactement les bouleversemlent environnementaux et vouloir imposer leur vison aux autres : vous visiblement.

          3. Évitez les CAR, vous ne maîtrisez pas cette conjonction de coordination.

        • Il ne suffit pas de lire Taleb, il faut le comprendre.Or tous ces écolos n’ont pas leur peau en jeu, ni leur fric. Donc si nous écoutons Taleb, la valeur de leurs prophéties et tentatives de dicter le comportement d’autrui est nulle, voire négative parce qu’en plus ils ne comprennent rien à la logique scientifique.

    • Rien, mais alors absolument rien de ce que vous listez n’a à voir avec l’écologie qui est la science qui étudie les êtres vivants dans leur milieu et les interactions entre eux : pas un seul mot dans tout ce que vous dites sur les êtres humains.

      Nier l’humain à ce point révèle de la misanthropie, sinon de la psychopathie.

      • Haha vous me faites rire. « Tout ceci n’a rien à voir avec l’écologie ». Ah bon alors expliquez moi avec quoi ça a un rapport svp ?

        Tous les points que j’ai listés ont évidemment des conséquences dramatiques sur les êtres humains :

        – Exploitation industrielle des populations pauvres des pays en « développement » (esclavagisme à grande échelle en Chine par exemple, pour extraire les fameux terres rares qui rentrent dans la composition des « machines propres », les voitures électriques & co – voir l’excellent ouvrage de Guillaume Pitron sur le sujet, La Guerre des métaux rares). Pays qui sont littéralement devenus le dépotoir du monde : les mines et la pollution n’ont pas disparu par miracle en Occident, elles ont simplement été DEPLACEES.

        -Explosion des taux de dépression, suicide, et mal être en Occident (dégénérant, pour les sujets les plus atteints par la sociopathie, en tueries de masse. CF USA), ensauvagement et rupture croissante du lien social par l’interposition de plus en plus systématique des écrans entre soi et le monde – troubles autistiques précoces chez les enfants trop exposés – malbouffe, maladies liées à la sédentarité excessive, appauvrissement de l’imaginaire par l’industrie écrasante du divertissement…ad nauseam.

        Et vouloir changer de paradigme fait de moi un sociopathe misanthrope ?

        Vous avez raison : ne chan-gez-rien. Vous êtes sur la bonne voie.

        • Désolé, mais si je suis d’accord avec certains constats que vous faîtes, je crains que vos « solutions » ne passent que par la contrainte et la coercition, voués à l’échec.

        • Oh mon bon Monsieur, tout ça c’est très grave et le monde court à sa perte.

          Bon, cela dit, l’espérance de vie augmente, l’analphabétisme diminue, l’éducation s’accroit, l’alphabétisation aussi, la démocratie progresse, les vaccinations aussi (malgré quelques bêtises des anti vax), la mortalité infantile décroit.
          L’esclavage est quasiment annihilé, les pays appliquant la peine de mort sont de moins en moins nombreux, les guerres sont moins nombreuses, la variole a été éradiquée.

          28% des enfants qui travaillaient en 1950, 10 % aujourd’hui.
          Le nombre d’armes nucléaires a été divisé par 4 en 30 ans (c’est encore trop, mais bon, il faut un début).
          Il n’y a quasiment plus de famines.

          Certains voient le verre à moitié vide.

        • Vous avez déjà fichu les pieds en Chine, pour vous permettre de parler au nom des Chinois, Monsieur le prophète? Parce que dans le temps où vous avez appris à ânonner vos discours néo-marxistes à deux yuan, les Chinois ont bossé pour se sortir de la misère, la vraie. Et ils s’en sortent plutôt pas mal.

          • Devant les qualificatifs subtils, les arguments percutants mais surtout l’ironie si spirituelle qui transpirent de vos deux commentaires, je ne peux décidément que m’incliner.

            Vous avez raison. Les Chinois s’en sortent très bien et nous sommes sur la bonne voie. Ouf !

            Allez, je la remets spécialement pour vous :

            « Quelle époque terrible que celle où des idiots dirigent des aveugles ».

            Sinon en bon prophète, je vous invite à consulter Marc 4:12 (un néo-marxiste qui cite les Ecritures, qui l’eût cru ?)

    • « Mais surtout, ne changez rien. »
      Demander l’abolition d’un ministère est justement le changement attendu à juste titre. La politique ne peut qu’aggraver les choses, pour preuve les gouvernements sont les pires pollueurs de la planète (https://fee.org/articles/governments-are-the-worst-violators-of-pollution-laws/).

      Une préservation optimale de l’environnement passe par la propriété privée. Attaquer le problème sous l’angle politique, ie. socialiste, est la meilleure manière d’aggraver le problème : https://fee.org/articles/why-socialism-causes-pollution/

      La responsabilité de la déplorable situation environnementale actuelle incombe entièrement à la politique et à ses prétentions utilitaristes :
      https://mises.org/library/libertarian-manifesto-pollution

      • Je suis tout à fait d’accord avec vous. Ce n’est pas la proposition de supprimer le ministère de l’écologie en tant que tel qui me choque, mais c’est le fait que l’auteur de l’article nie l’évidence du défi écologique et le traite comme une pantalonnade. Aberrant.

        • Si l’auteur de l’article avait écrit cela, vous auriez raison. Veuillez relire l’article : ses railleries visent la mascarade politique qui se sert de l’écologie comme d’une feuille de vigne et ses slogans dégoulinants.

        • baratin. tu le relèves comment ce défi écologique?
          je te rappelle que
          les gouvernements ne sont pas foutus d’équilibrer un budget …
          c’est une pantalonnade..les gens comme vous ils ne font que causer ou parler nous de ce que vous faites, votre vie, vos revenus etc..on va rire…

    • et tu fais quoi ? à part causer? tu souhaites un ministère de l’écologie? voire deux? ou trois?

    • alors si on est aveugle on peut plaide l’ignorance vous savez et VOUS VIVEZ comme nous… n’est ce pas bizarre?

      avez vous remarqué qu’il y a un ministère du travail et que les politiques français mettent tous en premier dans leur programme réduire le chômage?
      on a aussi un ministère du logement…
      les écologistes proposent des trucs…qui ne sont pas écologiques d’ailleurs en tous les cas ça n’a rien d’évident..
      je dois dire que je me fiche de la biodiversité elle mal définie et trop grande pour moi.

      se dire défenseur de l’environnement est une affirmation juste une affirmation se dire révolté par une catastrophe ne coûte rien…et ce n’est que des mots.
      c’est de l’acabit de militer pour l’arrêt de la pêche à la baleine quand on habite la Corrèze… ça devrait faire rire.
      je connais des gens qui tiennent vos propos alors je rigole…

    • Cadeau pour le troll :

    • Et en échange, l’espérance de vie humaine est passée de 25 à plus de 80 ans : quelle époque terrible que celle où des idiots assourdissent ceux qui ne sont pas aveugles !

    • Ouvrez les yeux bandes d’idiots, il y a 100 ans il y avait une canicule en France et la température à dépassée 40 ° dans certaines régions de Loraine !
      Il y a aujourd’hui un gros tas d’imbéciles qui n’admettent plus aucune contrainte ni même celles de la nature. La terre n’a jamais été tranquille il y a toujours eu des cycles et des variations de température. Quelle société de mange merde qui n’acceptent plus rien. Allez pleurer chez les salopards qui font des essais nucléaires et autres bombes qui ont une autre incidence sur la vie sur terre et ceux qui par leur boulimie des taxes et prélèvements à tout va ont mis les stocks dans les camions et de fait sur les routes. Les mêmes qui ont mis en avant la rentabilité permanente pour ramasser toujours plus de taxes. Analysez bien tous les problèmes actuels et les incivilités permanentes, tout est à l’origine des contraintes et comportements des Politiques et des associations et fondations qui ne sont que des ramassis d’extrémistes.

    • je suis heureux de vous l’entendre écrire !!! Je l’ai clamé sur facebook dès la démission annoncée et me suis fait insulter par tous les gauchos écolos étatistes de Fesse bouc

    • j’allais répondre à Boèce mais constate qu’il y a de bien plus intelligentes réponses à ce pessimiste écolo

    • Si vous touchiez un « Pourcentage » vous qui semblez être un obsédé du « % », et un spécimen remarquable de « l’acculturation » scientifique. vous seriez milliardaire !

    • J’ai regardé la vidéo de Bauer Willy interviewant l’un des deux exploitants de ce fameux site d’Orbroich (Orbroicher Bruch) https://www.facebook.com/derbauerwilli/videos/1979024082370502/
      Il y explique que les insectes délaissent le site parce qu’ils n’y ont plus de bouses de vaches pour se nourrir, l’élevage sur ce site devenu trop contraignant pour l’humain et a donc été abandonné. Ce qui fait que ces fameux « insectes qui disparaissent » vont tout simplement visiter les prairies voisines où il y a de la nourriture pour eux.

    • C’est aussi possible que de relayer la propagande du GIEC sur le CO2 et le réchauffisme. Ses prédictions de températures sont du pipeau et démenties par les mesures des 15 dernières années

      Pour mémoire :

      1) l’effet de serre de la vapeur d’eau est près du triple de celui du CO2 aux concentration actuelles. Idem pour le méthane.
      2) L’absorption de l’infrarouge par le CO2 s’arrête à quelques dizaines de mètres du sol : c’est dû au fait que l’absorption du rayonnement infrarouge n’est possible que sur 2 pics de fréquence étroits à la diférence de l’eau qui présente un spectre d’absorption à large bande causé par la symétrie plus faible de la molécule.
      3) Le temps de séjour du CO2 dans l’atmosphère est de CINQ ans, il est recyclé ensuite.
      4) Depuis 50 ans la couverture végétale de la terre à augmenté de 30%
      5) Les variations de concentration du CO2 sont en retard de six mois par rapport à celles de la température : c’est l’augmentation de température qui fait augmenter la teneur en CO2

      Le business de la « transition énergétique » aété évalué à 35 000 milliards de $ autant que la dette souveraine de la planète. Alors des escrolos comme Hulot, faisons en l’économie.

      Celà dit, la préservation des espèces vivantes et la réduction des pollutions chimiques sont une nécessité, mais classer le CO2 dans les polluants est une aberration : c’est un gaz indispensable à la vie. En suivant cette logique folle, il faudrait aussi bannir la vapeur d’eau et le méthane.

  • Autre truc à supprimer : le « Secrétariat d’Etat à l’Egalité entre les femmes et les hommes » avec à sa tête la Schiappa . . .
    La résurgence des féministes de pacotille est la pire chose que je constate avec Macron ! et elles ne font que s’en prendre qu’au petit employé « blanc Bec » qui essaie de draguer au boulot . . . mais pas à tous les « adeptes du Coran » pour qui la femme n’est qu’un objet et dieu sait s’il y en a en France !!! trop dangereux pour elles ??
    Dernier méfait en date: pour elles, seuls les hommes sont des porcs ==> « Me Too » est bien ébranlé avec l’affaire Asia Argento , « l’arroseuse arrosée » et ces c….es de féministes sont bien empêtrées dans leurs contradictions et refusent de commenter l’affaire . . . quel malheur !

  • Même si l’écologie est une bonne chose, pourquoi faudrait-il un ministère?

    L’écologie si on veut qu’elle soit efficace doit être dans chaque activité et pas une activité annexe.

    De même pour la santé. Mais depuis que le ministère de la santé s’occupe de plus en plus de santé au lieu de soigner les malades, c’est la cata.

    • Pourquoi un ministère ? Parce que les attributions du ministère de l’Environnement dépasse quelque peu l’idée simpliste que s’en fait Maurice (décidément bien peu inspiré en ce moment)…

  • Il est sûr que si l écologie est vu comme une contrainte nous n’y arriverons jamais
    Mais il est sûr que des articles comme celui ci niant tout est une imposture.
    Il faut beaucoup plus de pédagogie en commençant au niveau scolaire et aider la prise de conscience des gens en leur montrant des faits comme la disparition des forêts primaires et autres faits très bien décrit par un intervenant.

    • « la disparition des forêts primaires » , une cata ! ou se choper un cancer en ayant consommé de la bouffe chimique !

    • « niant tout »
      Mauvais sophisme. « Nier » un ministère n’est pas nier le sujet qu’il est censé prendre en charge, au contraire.
      Il convient de libérer l’environnement de l’exploitation politique.

      Après la séparation de l’église et de l’État, il faut concrétiser la séparation de l’écologie et de l’État, en même temps que la séparation de l’économie, de l’éducation, de la sécurité et de la justice, des infrastructures, et de tout le reste, et de l’État, définitivement.

    • Non, merci. Je passe déjà un temps fou à commenter la propagande de l’EdNat à mon tiot, je n’ai pas envie de faire du rab.

    • de quoi tu parles c’est quoi l’écologie , c’est quoi être écologique? être inquiet du sort de la planète?

      • Un écologiste, c’est un type qui a peur de voir des hordes d’Africains et d’Indiens venir s’installer dans sa maison, vider son frigo et baiser sa femme.

    • Aaaah, la disparition des forêts primaires! Grande cause pour tout écolo qui se respecte.
      Et elle a lieu où cette disparition? Dans les pays économiquement pauvres, en voie de développement…etc Il y a les forêts primaires dans des grands pays développés (USA, Canada, Russie…etc) et des forêts secondaires (càd sont ou ont été exploités mais également entretenus). Elles y subsistent sans trop de difficultés.
      Alors pourquoi ces forêts disparaissent essentiellement dans ces pays économiquement faibles? Parce que la population doit encore y chercher et en extraire des éléments pour sa subsistance (défrichage pour l’agriculture-élevage, bois , charbon de bois…etc). Un graphique du WWF montré dans un article de Contrepoints il y a 2 ans montrait que la biodiversité s’effondrait d’autant plus que le développement économique du pays était faible. Elle augmentait même légèrement dans les pays développés.
      Donc plutôt que d’em..der ces pays en leurs demandant de respecter nos lubies écologistes, on devrait plutôt les laisser développer leur économie en paix. Quand leur population n’aura plus besoin d’abattre un pan de forêt pour survivre, la survie des forêts primaires sera bien partie.
      Evidemment, quand je parle de développement économique, il s’agit plutôt d’un développement type libéral qu’une économie administrée socialisante… 🙂
      Vue satellite de Haiti (Pib/hab: 1810 $, 177è classement FMI) et de la République Dominicaine (Pib/hab 17000$, 81è place): https://www.google.fr/maps/place/Saint-Domingue,+R%C3%A9publique+dominicaine/@18.8569028,-71.2386575,280810m/data=!3m1!1e3!4m5!3m4!1s0x8eaf89f1107ea5ab:0xd6c587b82715c164!8m2!3d18.4860575!4d-69.9312117
      Il y a une petite différence de couverture végétal entre ces deux pays…

      • C’est surtout que ce qu’il se passe dans les pays en développement serait tout simplement impossible d’un point de vue politique et juridique dans les pays développés et à minima démocratiques.

        Typiquement dans de nombreux pays en développement ou pauvre c’est l’armée ou la police qui s’occupe de déloger les habitants installés sur des zones où il y a des projets de construction.

        Il est clair que dans n’importe quel pays de ces pays Notre Dame des Landes aurait été réglé en moins d’une journée: l’armée et la police tire, une 15 quinzaine de mort, une 50 d’arrestations, les maisons et habitations détruites, et hop le projet et validé par décret présidentielle ou par le 1er Ministre, bien entendue la population n’a aucun une voie au chapitre, et les opposants sont arrêtés pour atteinte à la sûreté de l’État et emprisonnés.

        On peut être en désaccord avec Hulot tout en étant pleinement conscient que dans la majorité des pays en développement et pauvres la société n’a aucun droit au chapitre sur ces questions là.

      • Entièrement de votre avis.
        Grâce, ou a cause de la mécanisation agricole et à l’exode rural, la surface forestière française a doublé depuis 1850.
        Actuellement, ce sont 2,5 arbres qui sont plantés en France chaque secondes, soit 80 millions chaque année.
        Il y a dans le monde de nombreuses zones auparavant habitées aujourd’hui abandonnées à cause des conditions de vie difficiles dans des communautés humaines isolées.
        Promenez vous sur l’Eisenhower Interstate System en Alaska, vous en verrez des coins abandonnés par les habitants où la flore et surtout la faune ont réoccupé leurs territoires.
        Et même en Finlande, où l’exploitation intensive on prélève 70 millions de m2 de bois /an pour le chauffage et l’industrie, l’accroissement annuel du volume reste de 10 millions de m2.
        Soyons optimistes, ce sont la science, le modernisme et son corollaire l’argent qui font qu’aujourd’hui un tremblement de terre fait moins de victimes à Tokio ou à San Francisco qu’au Chili ou au Cachemire…
        C’est le génie humain qui bâtira les habitations à énergie positive, les déplacements rapides et propres, et créera des modes de vie encore inconnus à ce jour, mais qui seront dans la lignée du développement de l’homme, qui a toujours diminué les contraintes liées à sa condition.
        Mais notre grande erreur est de confier cette tâche aux politiques qui, au lieu de voir en nous la solution, veulent nous traiter comme si nous étions un troupeau de chèvres lâché dans les parterres de Versailles.

        • En fait tout se passe bien quand c’est fait dans le respect des liberté et du droit de propriété.

          Un projet peut avoir un de gigantesques retombés économiques, mais si il faut avoir tué, réduit au silence, jeté en prison, versé des pots de vins, menacé de mort.

          C’est que les retombées sont erronés.

    • « pédagogie commençant au niveau scolaire » : quelle longue périphrase pour « embrigadement » !

  • Un écolo qui ne parle jamais de surpopulation n’est pas sérieux.
    Si vraiment l’activité humaine détruit la vie sur la planète, ce qui ne me paraît pas invraisemblable, alors la régulation interviendra spontanément sans préavis et sans prendre de gants. Faute d’avoir su maîtriser sa fécondité, notre civilisation-clapier constaterait son effondrement, faute de combattants.
    Pendant ce temps la France se glorifie de sa natalité. Je n’ai pas entendu M. Hulot s’en inquiéter.

    • Normal, la natalité permettra des côtisations en hausse et donc des rentrées d’impôts !

      • Pour travailler, il faut un minimum d’aptitudes intellectuelles que l’Education Nationale Socialiste ne fournit pas hormis pour mettre le bon bulletin aux élections.

    • C’est une évidence la surpopulation est la principale cause de la destruction des équilibres sur la planète.
      Il s’agit bien du Premier problème de l’humanité. Loin devant tout les autres.
      Le deuxième est une idéologie mortifère appelée Islam.
      Pour ce qui concerne particulièrement la France cette deuxième est devenue prégnante.

      • Oui, mais remarquez que l’Islam intégriste est un exemple de cette régulation naturelle que j’évoquais, dans la catégorie des maladies contagieuses létales susceptibles de résoudre le problème de la surpopulation.

  • Une jolie phrase dite plusieurs fois par Alain Duhamel (de lui ou pas?) :
    « L’écologie est un domaine bien trop important pour le laisser dans la main des écologistes ».
    Nhulot a découvert que quand tu étais au manettes , les « paroles d’évangile a la mode écolo » ne servent a rien confronté aux réalités de la vie ou aux vérités scientifiques . Même répétés 10 000 fois par des gourous , militants, merdias ou politique un mensonges ,une contre vérité n’en deviennent pas pour autant possible par la suite. Résultat: « Peux pas faire grand chose de ce que j’ai dit,(ben oui c’était des conneries et je peux pas le dire non plus…c’est ballot). »Même les «  » » »écologistes » » » » lui « rentre dedans maintenant (c’est ballot encore!) .Les « deux camps » contre lui le pauvre.
    C’était vraiment la chose a faire, quitter le ministère, redevenir un bon soldat kmer vert, et là retour des copains qui pourrons même dans six mois se gargariser ‘d’avoir une leader ancien ministre (façon lepage) et re-possibilité de dire comme avant n’importe quoi car plus rien a prouver,…. juste à ramasser!!

  • C’est une bonne nouvelle non cette démission ! Une bonne leçon de réalisme. Si seulement Macron and Co pouvait faire pareil..

  • J’aime bien le boudin et les rillettes. C’est pas pour ça qu’il faut un Ministère de la Charcuterie !!

  • à Boéce bonsoir ,cela ne vous dérange pas que ce petit personnage Hulot pour sa fondation reçoit des dons de EDF,VINCI ect…
    l’écologie à géométrie variable ,svp vous vociférer..lorsque l’écologie était associatif ,elle a su convaincre l’opinion publique.mais depuis qu’elle est rentré dans le jeux politique elle est inaudible tout est son contraire..il est contre le nucléaire par contre les dons EDF ça ne le gêne pas…vous voulez interdire la voiture elle polie,et,le sous-sol du métro parisien !! non ça ne pollue pas prenez les transports !!! le probléme de l’écologie, les experts en tout genre et contradictoire ,les gens ne les écoute plus !!! en plus taxes retaxer l’écologie du fric ,des Bonobo intello,..
    je vous vois pas manifester par ex:notre pays envoyer nos voitures ,bus,camions poubelle finir leur vie en AFRIQUE NOIR..ALORS QUE L’Afrique a besoin de 2 choses : Électricité et Eau..mais ce serait des concurrents sérieux

  • Ce genre de supplique est à peu près aussi utile que de pisser dans un violon.
    Aucun personnage politique de premier plan ne prendra ce genre de risque.
    Il est par ailleurs naïf de croire qu’il existe une majorité de Français prêts à suivre ce genre de délires.
    Faut pas prendre son cas pour une généralité (dicton d’école maternelle).

    • Le but n’est pas de convaincre les politiciens, mais de faire prendre conscience à leurs électeurs. Pourquoi pensez-vous qu’ils n’en ont pas besoin ?

  • Etes vous déjà allé au Ministère de l’écologie ? Beaucoup de porte de bureau ouverts et vides !

  • Prendre Hulot au gouvernement était une erreur , certainement que Jupiter s’est fait conseiller par sa guenon ! idem pour Schiappa ‘droit de la femme  » ==> jupiter a écouté madame pour se la faire conseiller ! quelle erreur !
    Hulot est un instable, animé par le goût de l’argent ! comment un type comme ça peut-il devenir ministre ? !!!

    • Si vous savez comment, au contraire, un type sensé, compétent, désintéressé et posé peut devenir ministre, dites-le !

  • je ne comprend pas pourquoi Hulot est rentré dans ce gouvernement ; tout ce qui intéresse macron , ancien banquier élu par défaut , c’est l’argent ( des autres ) et le nombre d’électeurs qu’il peut se mettre dans la poche ; l’écologie , ce sont les citoyens du monde entier qui peuvent la faire , pas un ministère ;

  • Une évidence ! Sans ministère de l’écologie avec des ministres de l’industrie, des transports et de l’agriculture simplement au fait des équilibres « Naturel » et de la notion de pollution, La France irait beaucoup mieux. D’ailleurs les français l’ont compris, il suffit de regarder les derniers scores électoraux des « Verts » et autres idéologues assimilés.

  • Bravo, je ne saurais mieux écrire!

  • Les ministères non régaliens servent à monopoliser le mérite de certaines actions privées pour les attribuer à des hommes politiques. C’est l’idée par exemple de l’education nationale qui se targuait des bons résultats en lutte contre l’analphabétisme à l’époque de sa création alors que le mouvement était lancé depuis 50 ans au moins. C’est la même chose avec le ministère de l’industrie, etc… Les ministères arrivent après la bataille, tentent de voler les lauriers des autres. Font semblant de résoudre des faux problèmes et en créent des véritables au passage. Les ministères non régaliens sont des symptômes aggravés de la dérive démocratique vers l’ochlocratie.

    Comment reconnaître un ministère inutile? C’est simple: c’est un ministère dont on peut largement imaginer que son action positive serait réalisée même s’il n’éxitait pas. Exemple:

    Education nationale: pensez vous que l’immense majorité des français laisseraient leurs gamins devenir des analphabètes si on ne les obligeaient pas à aller à l’école? S’il n’y avait pas le ministère de l’EN? Pas moi…

    Le ministère de l’industrie: pensez vous que les industrie se porteraient plus mal si on n’avait pas ce ministère? on pourrait facilement dire qu’elle se porterait mieux d’ailleurs.

    Le ministère du travail: A t’on sérieusement besoin de ces mecs pour bien bosser?

    Etc… Etc…

  • Excellent article. J’approuve à 100 %.

  • Les arbitrages écologiques relèvent directement du 1er ministre qui doit personnellement incarner cette tâche transversale qu’est la transition écologique et qui doit pouvoir imposer ses choix (en les assumant) auprès des ministres qui sont ses collaborateurs. Il est illusoire, compte tenu des contraintes et pressions qui s’exercent sur les ministres, de croire que ces derniers puissent accepter des décisions majeures en faveur de l’environnement qui remettent en cause l’ordre économique établi, si ces décisions émanent d’un de leurs collègues. Donc rattachement direct des équipes du ministère actuel au 1er Ministre.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Un mois après sa réélection et à trois semaines des élections législatives, le président de la République (sur proposition du Premier ministre) a choisi son gouvernement. L’attente a été longue, ne serait-ce que par les spéculations sur le nom du successeur de Jean Castex. Sinon, on garde les mêmes et on continue. Deux surprises cependant : le maintien du garde des Sceaux et le nouveau titulaire de la rue de Grenelle.

https://twitter.com/Elysee/status/1527657628540755969

Il faut dire que, soutenu par une coalition hétéroclite qu... Poursuivre la lecture

À la suite de la réforme de la Constitution française de juillet 2008, des circonscriptions législatives sont créées à l'étranger pour permettre aux Français établis hors du pays d'élire des députés à l'Assemblée nationale, les Français hors de France n'étaient auparavant représentés qu'au Sénat.

Ces députés, au nombre de 11 (un par circonscription hors de France), ont été élus pour la première fois lors des élections législatives de 2012. Les Français établis hors de France ont voté pour la seconde fois lors des élections législatives... Poursuivre la lecture

Par Adelin Remy.

Le débat sur le voile (n’importe lequel, pas seulement le voile intégral) existe en France depuis 1989 : il est considéré comme un vêtement religieux et une marque de soumission de la femme, généralement musulmane, et son interdiction est vécue comme une agression par la plupart des femmes musulmanes qui revendiquent la liberté de le porter.

Le 24 octobre 2019, le président Macron a déclaré :

« Le port du voile dans l’espace public n’est pas mon affaire [...] Dans les services publics, à l’école, c’est mo... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles